International › APA

Polémique à Brazzaville autour d’un décès assimilé au Coronavirus

Le décès d’un médecin suite à des problèmes respiratoires par manque d’oxygène dans une clinique retenue comme centre d’accueil des malades du Covid-19 à Brazzaville, est sujet à polémique entre sa famille biologique et ce centre sanitaire qui a assimilé sa mort au Covid-19, optant ainsi pour son enterrement immédiat, rapporte ce jeudi un membre de la famille du défunt. Ce médecin souffrant de problèmes respiratoires chroniques, habitant dans le sixième arrondissement de Brazzaville et quelques membres de sa famille  se sont présentés, mardi 15 avril dernier, dans une clinique de l’arrondissement 5 retenue pour accueillir les malades du Covid-19.

Se tenant péniblement débout, ce médecin était soutenu par sa famille qui l’a présenté au personnel soignant de cet établissement qui a constaté que le malade avait des problèmes à respirer. Puis les suspicions sur l’origine de son mal dont d’aucuns l’ont assimilé à un cas de Covid-19, s’en sont suivies, malgré l’assurance de sa famille qui a précisé qu’il s’agit d’une longue maladie.

Intervenant pour mettre un terme à ce quiproquo, un responsable de la clinique est intervenu pour chercher à le mettre sous oxygène, mais il n’en avait pas dans cette structure retenue pour les soins de cas du Covid -19 par le gouvernement.

« Entre temps, le malade s’était affalé sur le divan où on l’avait étalé dans l’attente d’éventuels soins et quelques instants après, on constate sa mort », explique ce membre de la famille.

Très vite, le personnel soignant de cet établissement décide de l’enterrement rapide de ce médecin, l’assimilant à un mort par Covid-19. Les réseaux sociaux s’emparent de l’information et annoncent, sans vérification, un nouveau décès du Covid-19 à Brazzaville.

La famille se révolte et refuse, en exigeant les résultats qui attestent que ce médecin qui a longtemps souffert de problèmes respiratoires et qui en est mort était atteint du Covid-19.


Devant l’insistance du corps médical de ce centre à vouloir l’enterrer, sa femme intervient et explique que son mari n’est par mort du Covid-19.

« S’il est mort du Covid-19, nous sa famille qui l’avions accompagné devrait  être mis en quarantaine et même certains qui sont restés à la maison, puisque nous étions à son chevet .Mettez nous en quarantaine aussi », a soutenue sa femme.

Après un retrait pour concertation, le corps médical de ce centre est revenu à l’évidence pour tomber d’accord que le médecin n’était pas mort de Covid-19 et que son corps devrait être mis dans une morgue.

Sur quoi la famille s’est calmée et a amené le corps du médecin à la morgue municipale du CHU et les obsèques sont organisées à son domicile, en attendant un enterrement digne.

Pour ce membre de sa famille, il est regrettable que le Covid-19 ait pris le dessus sur toutes les autres maladies déjà connues.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.06.2020

Lac Télé

Le lac Télé est un lac du bassin du fleuve Congo, situé dans le Nord-Est de la République du Congo. L’origine du lac est probablement…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut