International › APA

Maroc : Inauguration du projet d’extension de l’aéroport international de Casablanca

Pas d'image

Le Roi Mohammed VI a inauguré, ce mardi 22 janvier, le projet d’extension, de réaménagement et de modernisation du Terminal 1 de l’aéroport Mohammed V de Casablanca pour un coût de près 140 millions d’euros (1,58 milliard DH).Le souverain a, à cette occasion, lancé la mise en service du nouveau Centre de Contrôle Régional (CCR) de la sécurité de la navigation aérienne d’Agadir, ainsi que des nouvelles aérogares des aéroports de Guelmim, Zagora, et Errachidia Moulay Ali Cherif, réalisés par l’Office national des aéroports (ONDA) pour une enveloppe budgétaire globale de 647,73 millions de dirhams (1 euro = 10,7 DH).

Ces projets interviennent en concrétisation des hautes orientations royales visant à doter différentes villes du Royaume d’infrastructures aéroportuaires modernes conformes aux normes internationales, à même de répondre à la croissance incessante du trafic passager, d’exercer un effet d’entraînement sur le territoire desservi, et d’accompagner son essor socio-économique et touristique.

Ils s’inscrivent dans le cadre de la stratégie de l’ONDA visant l’accroissement des capacités d’accueil des aéroports régionaux et la généralisation de la conformité aux standards internationaux en matière d’écoulement du trafic aérien, de sécurité aérienne, de sûreté aéroportuaire et de qualité des prestations.

Ainsi, le projet d’extension, de réaménagement et de modernisation du Terminal 1 de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, porte la capacité globale de cet aéroport, considéré comme une plate-forme majeure de correspondance aéroportuaire (hub aéroportuaire) dans la région et en Afrique, à 14 millions de passagers par an.

Le nouveau Terminal est aussi une plate-forme importante pour la dynamisation des activités économiques et financières de la capitale économique du Royaume, notamment sa place financière, Casa Finance City.

D’une superficie de 76.000 mètres carrés, le nouveau Terminal 1, qui permettra, à lui seul, l’accueil et le traitement d’un trafic annuel de 7 millions de passagers, comporte huit nouveaux postes de stationnement des avions, dont trois pour les gros porteurs et un poste dédié à l’Airbus 380.

Dédié à la compagnie nationale Royal Air Maroc et à ses partenaires, le nouveau terminal dispose de tous les équipements nécessaires répondant aux normes et standards internationaux en vigueur en matière de sûreté, de sécurité et de qualité de service.


Il est doté d’équipements pour fluidifier le cheminement des passagers (trottoirs roulants, portes automatiques, escaliers mécaniques, ascenseurs), une signalétique claire et visible, et 9 passerelles téléscopiques, dont une triple passerelle pour l’accueil des avions de type A380.

Le souverain a, à cette occasion, lancé la mise en service du nouveau Centre de Contrôle Régional de la sécurité de la navigation aérienne d’Agadir qui permet de décentraliser le service de contrôle aérien et d’augmenter la capacité d’accueil de l’espace aérien marocain en matière de survol.

Ce nouveau Centre de contrôle régional, qui vient s’ajouter à celui de Casablanca, inauguré par le Souverain le 14 décembre 2007, devra participer également à la réduction des risques de perturbation en cas d’indisponibilité du Centre Régional de Casablanca.

Edifié sur une superficie globale de 3 hectares, à proximité de l’aéroport Agadir Al-Massira, le nouveau Centre (186,10 MDH), qui dispose d’infrastructures modernes et d’équipements technologiques de dernière génération, assurera, aux côtés de celui de Casablanca, la sécurité du trafic aérien des aéronefs qui empruntent l’espace aérien marocain.

Autres projets inaugurés en ce jour par le roi sont ceux des nouvelles aérogares des aéroports de Guelmim (273,5 millions DH), Zagora (106,03 millions DH), et Errachidia Moulay Ali Cherif (82,10 millions DH).

 


À LA UNE
Retour en haut