International › APA

Mansour Faye et François Ndiaye se partagent la Une des quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais parvenus à APA ce lundi traitent pour l’essentiel de l’actualité liée au coronavirus, en dressant les portraits du ministre Mansour Faye, en charge de la distribution des vivres aux ménages frappées par la crise du Covid-19, et du Général François Ndiaye, nommé président du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Force-Covid-19.« L’ombre du président », titre le journal EnQuête avant d’écrire ceci : « Homme pondéré, discipliné… il (Mansour Faye) peut aussi être colérique et impulsif. Businessman reconverti politicien, il est, selon plusieurs observateurs, le cheval de Troie du président Sall ».

Le journal qui décrit le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale comme « L’homme par qui arrive le scandale » note que ce dernier « a réussi une grande prouesse : faire rompre l’élan de solidarité qui se dessinait autour de son mentor de président. Ravissant ainsi la vedette au virus mortel ».

Mansour Faye, par ailleurs beau-frère du chef de l’Etat, Macky Sall, est critiquée pour sa supposée gestion « nébuleuse » dans la distribution des vivres destinées aux familles lourdement affectées par la pandémie du coronavirus.

« Mansour, un cas grillé ? », s’interroge Walf Quotidien qui soutient que « Beaucoup voyaient en Mansour Faye un potentiel successeur de son beau-frère. Certains le considéraient comme le dauphin caché de Macky Sall, mais l’attribution polémique de l’achat et du transport de l’aide alimentaire a porté un sacré coup à son image et ruine aussi ses chances ». Cela fait dire au journal qu’« un autre dauphin putatif tombe ».

« Le Général François Ndiaye préside le Comité de suivi » des opérations du Fonds Force-Covid-19, informe le quotidien national Le Soleil. Celui qui était, jusqu’ici, Inspecteur général des forces armées (Igfa) « a notamment assuré les fonctions de Chef d’état-major de l’armée de terre (Cemat) ».

Le tout nouveau président du Fonds Force-Covid-19, « Diplômé de l’Académie royale militaire de Meknès (Maroc), est titulaire d’un Diplôme d’études universitaires en Sciences juridiques à l’Université de Rabat, après un Bac A3 obtenu au Sénégal avec la mention Bien. Spécialiste en Informatique, il a aussi fait des études au Nigéria, précisément à l’Université d’Ibanda et à l’Ecole supérieur de guerre de ce pays. Aux Etats-Unis, il a, entre autres, fait l’infanterie », ajoute le même journal.


Ce parcours fait dire à L’Observateur qu’« Un brillant soldat (est) au front des +Coronavivres+ ».

Pour L’AS quotidien, « Le bourreau de Jammeh (ancien président Gambien) +est là+ pour redorer le blason de l’Etat » terni par ces soupçons de collusion autour des marchés du Covid-19.

Sous le titre « Le Sénégal se masque », le même journal s’intéresse à l’arrêté ministériel rendant obligatoire le port du masque dans l’administration publique, le secteur privé, les commerces et les transports. Vox Populi précise que cet arrêté « ne cite pas l’espace public (rue) ».

Revenant sur la situation du coronavirus au Sénégal, L’AS signale que « 25 nouvelles contaminations dont 7 communautaires » ont été détectées hier. Et pour le journal Le Quotidien, « Touba-Mbacké (constitue) l’axe du mal » de la transmission communautaire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.06.2020

Lac Télé

Le lac Télé est un lac du bassin du fleuve Congo, situé dans le Nord-Est de la République du Congo. L’origine du lac est probablement…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut