International › AFP

Londres « cherche » des informations sur un employé de son consulat à Hong Kong détenu en Chine

Pas d'image

Le gouvernement britannique a expliqué jeudi chercher « de toute urgence » des informations sur le sort d’un employé de son consulat à Hong Kong détenu en Chine, Simon Cheng, et à entrer en contact avec lui.

« Nous continuons à rechercher de toute urgence de plus amples informations sur le cas de Simon », a expliqué jeudi le ministère des Affaires étrangères britannique dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Ni nous, ni la famille de Simon, n’avons pu lui parler depuis sa détention. C’est notre priorité et nous continuons à soulever le cas de Simon de manière répétée en Chine, à Hong Kong et à Londres et nous avons cherché à entrer en contact avec Simon lui-même », a ajouté le ministère.

Le gouvernement chinois a confirmé mercredi le placement en détention de cet homme qui avait disparu depuis le 8 août, dans un contexte de tension liée aux manifestations dans l’ex-colonie britannique.


Interrogé lors d’un point presse, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, a déclaré qu’il faisait l’objet d’un placement en détention de 15 jours à Shenzhen (sud), ville chinoise voisine de Hong Kong, pour avoir enfreint une loi sur la sécurité publique. Il n’a pas précisé ce qui lui était reproché, ni s’il serait libéré à l’issue de sa détention.

La famille de Simon Cheng a expliqué qu’il s’était rendu le 8 août à Shenzhen pour un rendez-vous d’affaires. Elle dit avoir perdu le contact avec lui dans la soirée alors qu’il était sur le chemin du retour et s’apprêtait à passer les contrôles douaniers pour rentrer à Hong Kong.

Les relations entre Pékin et Londres se sont tendues depuis les manifestations qui se déroulent depuis plus de deux mois dans l’ancienne colonie britannique, restituée à la Chine en 1997 au terme d’un accord lui octroyant une semi autonomie.



À LA UNE
loading...
Retour en haut