International › APA

Les revendications sociales à la une des quotidiens burkinabè

Pas d'image

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi traitent essentiellement de l’actualité nationale marquée par la grogne sociale dans divers secteurs d’activité.Le quotidien à capitaux publics Sidwaya consacre sa une à la grève du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), en titrant : «Le gouvernement déplore des décès».

Selon le journal, la traditionnelle conférence de presse du gouvernement a réuni, hier jeudi à Ouagadougou, les ministres en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro et celui de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué.

«Elle (la rencontre) a porté essentiellement sur les préparatifs des examens de l’année scolaire 2018-2019 et le protocole d’accord avec les syndicats de la Santé sur la Fonction publique hospitalière », rapporte Sidwaya.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, résume cette sortie des membres du gouvernement en affichant: «Leçons pratiques des professeurs Lougué et Ouaro : 3 décès liés à la grève, l’année scolaire quasi-sauvée».

Evoquant la grève dans le secteur de la santé, à travers sa rubrique ‘’Pot-Pourri », le quotidien privé Le Pays fait remarquer que «la LCB (Ligue des consommateurs du Burkina, Ndlr) se dit inquiète».

Le même journal revient sur le déclassement annoncé de la forêt de Kua dans la commune de Bobo-Dioulasso, à l’Ouest du Burkina Faso, informant que «des forestiers en colère arrachent les bornes».


Et de préciser que plusieurs agents du ministère de l’Environnement, opposés à l’implantation du futur Centre hospitalier de Bobo-Dioulasso sur ce site, étaient hier jeudi dans la forêt classée de Kua

A ce sujet, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, arbore : «Projets de construction de l’hôpital dans la forêt classée de Kua : Les Chinois quittent les lieux sous une forte pression des forestiers».

Dans sa rubrique ‘’Echos de l’Ouest », Sidwaya mentionne que «la forêt de Kua secoue l’équipe communale», avant de revenir sur le sujet dans une chronique intitulée : «Mon voisin aussi candidat ? Kua !».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, à son tour, renseigne qu’une coalition d’Organisations de la société civile (OSC) et d’associations regroupées au sein d’une plateforme dénommée Fasokooz (la cause nationale) promet de s’opposer «par tous les moyens» au déclassement de la forêt de Kua.

Ce confrère évoque également l’arrêté municipal relatif à la circulation des poids lourds à Ouagadougou, mettant en exergue : «Les mastodontes veulent dicter leur loi», avant de souligner que «le Conseil municipal exige la levée immédiate des blocages».



À LA UNE
loading...
Retour en haut