International › AFP

Les grands concerts mondiaux de mobilisation humanitaire

Pas d'image

Du concert de 1971 pour le Bangladesh au « Venezuela Aid Live » prévu vendredi en Colombie, de nombreuses stars se sont mobilisées pour de grandes causes lors de concerts retentissants.

Ce concert en soutien à Juan Guaido, reconnu président par intérim du Venezuela par une cinquantaine d’Etats, est prévu côté colombien sur le pont de Tienditas. Le régime de Nicolas Maduro, dont l’opposant réclame le départ, promet un contre-concert côté vénézuélien du même pont.

En 2008, un autre pont frontalier avait accueilli un concert pour la paix, avec plusieurs des artistes annoncés au concert pro-Guaido comme Juanes ou Miguel Bosé.

– 1971: pour le Bangladesh –

Le premier concert géant humanitaire a lieu le 1er août 1971, au Madison Square Garden à New York, pour le Bangladesh, ravagé par une guerre civile. Organisé par l’ex Beatle George Harrison, il rassemble 75 artistes dont Ravi Shankar, Ringo Starr, Eric Clapton, Bob Dylan.

L’événement manque d’organisation: il faudra onze ans avant que l’Unicef reçoive les dizaines de millions de dollars recueillis.

– 1985: Live Aid –

Le 13 juillet 1985 se déroule Live Aid, double concert à l’initiative du rocker irlandais Bob Geldof au stade de Wembley à Londres et au JFK Stadium de New York pour la lutte contre la faim en Afrique.

Ce concert avec David Bowie, U2, Paul McCartney, Madonna, Eric Clapton, Mick Jagger, Tina Turner, Bob Dylan ou Queen est suivi par 1,5 milliard de téléspectateurs dans le monde selon les organisateurs et rapporte des dizaines de millions de dollars.

– 1988: à Wembley pour Mandela –

Le 12 juin 1988 à Londres, un concert de onze heures pour la libération du sud-africain Nelson Mandela, leader de la lutte anti-apartheid, réunit 83 artistes à Wembley: Simple Minds, Dire Straits, Sting, George Michael, Eurythmics, Eric Clapton, Whitney Houston, Stevie Wonder… Plus d’un demi-milliard de personnes le regardent.

L’argent récolté est destiné au mouvement anti-apartheid britannique et à des organisations caritatives aidant les enfants d’Afrique australe.

Mandela est libéré dix-neuf mois plus tard.


– 2001: héros du 11 septembre –

Le 21 septembre 2001, un concert de solidarité avec les victimes du 11 septembre rassemble, de New York à Los Angeles, des stars de la chanson (Bruce Springsteen, Stevie Wonder…), du cinéma (Robert De Niro, Clint Eastwood, Julia Roberts…) et du sport (Muhammad Ali). « A tribute to heroes » recueille 150 millions de dollars.

– 2003: victimes du Sida –

Le 29 novembre 2003, « 46664 Concert », en faveur des victimes du sida se tient au Cap, autour de Nelson Mandela (dont 46664 était le numéro de détenu) et d’artistes comme Bono, Johnny Clegg et Beyoncé, suivi par des millions de téléspectateurs.

– 2005: après le tsunami –

Le 22 janvier 2005 à Cardiff (Pays de Galles), est organisé un concert de soutien aux victimes du tsunami asiatique de fin 2004, avec une vingtaine de groupes et artistes britanniques, permettant de récolter plus de 2 millions de dollars.

– 2005: Live 8 –

Le 2 juillet 2005, environ 1,5 million de personnes assistent aux dix concerts du Live 8 contre la pauvreté en Afrique imaginés par Bob Geldof pour faire pression sur les dirigeants du G8, avec Pink Floyd, Sting, U2, Paul McCartney, Madonna, Elton John, Youssou N’Dour ou Stevie Wonder.

– 2007: « Live Earth » –

Le 7 juillet 2007, le concert « Live Earth », à l’initiative de l’ancien vice-président américain Al Gore, a lieu dans huit villes (Londres, New York, Sydney, Hambourg, Tokyo, Johannesburg, Rio et Shanghaï) pour sensibiliser le public aux enjeux climatiques.

Plus de 150 artistes participent, dont The Police, UB40, Eason Chan, Shakira, Crowded House, The Black Eyed Peas, Genesis et Madonna.

À LA UNE
Retour en haut