International › APA

Les élections locales au menu de la presse en ligne togolaise

Pas d'image

La presse électronique togolaise de ce mercredi traite principalement des réactions sur les résultats des élections locales du 30 juin dernier.« La C14 conteste les locales, tire des leçons et appelle à la remobilisation pour 2020 », informe Togo breaking news.

Ce site fait savoir que cette coalition regroupant maintenant six formations politiques de l’opposition est revenue, hier mardi, sur la tenue des élections municipales en soulignant que « les résultats proclamés ne reflètent pas la réalité du vote ».

Dans Togo breaking news, la C14 dit avoir relevé « plusieurs anomalies dans le processus électoral ». C’est la raison pour laquelle, elle va « introduire des recours fondés sur les preuves en sa possession auprès de la Cour Suprême ».

Poursuivant, ces partis d’opposition soutiennent qu’ils ne regrettent « pas d’avoir participé à ces élections », avant de lancer « un appel à une remobilisation générale en vue de la poursuite du combat pour l’alternance en 2020 ».


Tirant les leçons de ce scrutin, le site Republic of Togo estime que « les opposants (ont fait) preuve de lucidité pour expliquer leur score médiocre ». En outre, selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, la Coordinatrice de la C14 dont les propos sont rapportés par ce site, il y a « une démotivation d’une immense partie de la population comme en témoigne le faible taux de participation. La plus grande leçon à tirer est le signal fort que la population a adressé à toute l’opposition (qui) est obligée de s’entendre si elle veut contrôler les mairies. L’unité d’actions de l’opposition est une nécessité incontournable ».

La C14 a obtenu 131 sièges sur un total de 1490 conseillers municipaux, soit un peu moins de 10 %. De son côté, Ici Lomé s‘intéresse à Tikpi Atchadam leader du Parti National Panafricain (PNP, opposition) en exil depuis le 19 août 2017 après avoir déclenché de grandes manifestations contre le pouvoir de Faure Gnassingbé.

« Si les Togolais ne prennent pas garde, 1% seulement de la population leur imposera Faure Gnassingbé en 2020. En 2018, lors des élections législatives, 5 % seulement ont imposé des individus à l’Assemblée nationale et 12 % viennent de choisir les conseillers municipaux », a averti M. Atchadam.


À LA UNE
Retour en haut