International › APA

Le Zimbabwe écarte l’idée de réutiliser sa propre monnaie

Le gouvernement zimbabwéen n’envisage pas de réutiliser sa propre monnaie le ‘’zimbabwe », dont l’utilisation a été suspendue en 2009 après des années d’hyperinflation, a déclaré le ministre des Finances, Patrick Chinamasa.S’adressant à des chefs d’entreprise mercredi à Harare, Chinamasa a confié  que le gouvernement et la Reserve Bank of Zimbabwe (banque centrale) travaillaient à améliorer les conditions macroéconomiques avant de réintroduire le ‘’zimbabwe ».

Il a indiqué que la réintroduction du dollar zimbabwéen était basée sur l’accumulation d’au moins trois mois de couverture pour les réserves de change, l’amélioration de la production industrielle et une augmentation des exportations.

Les réserves de change sont actuellement inférieures à deux semaines, tandis que la capacité industrielle est estimée à moins de 30%.

La réintroduction du dollar zimbabwéen est appréhendée par la plupart des Zimbabwéens adultes qui ont connu un environnement hyper inflationniste qui a culminé en 2008 lorsque le plus gros billet de banque – et le seul utilisable – était de 10 milliards de dollars zimbabwéens.


Le Zimbabwe a utilisé un panier de devises étrangères en guise de monnaie légale ces neuf dernières années, avec en tête le dollar des Etats-Unis et le rand sud-africain.

La monnaie de substitution a été introduite en novembre 2016 pour atténuer une grave pénurie de liquidités et a été  soutenue par une facilité de 200 millions de dollars américains accordée par l’African Export Import Bank.

La monnaie de substitution n’a cependant pas réussi à remédier à la pénurie de billets de banque, ce qui a entraîné de récents appels à la réintroduction du dollar zimbabwéen.

À LA UNE
Retour en haut