International › APA

Le projet de loi sur la recomposition de la CEI fait la Une de la presse ivoirienne

Pas d'image

Le débat autour du projet de loi sur la recomposition de la Commission électorale (CEI), adopté, hier, par la majorité des membres de la Commission des Affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée nationale fait la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, vendredi, sur l’ensemble du territoire national.«Assemblée nationale/ reforme de la CEI : le projet de loi adopté en  commission, hier, après que deux ministres aient fermé la bouche aux  opposants Yasmina Ouégnin (Groupe parlementaire Vox Populi), Maurice  Kakou Guikahué (Groupe parlementaire PDCI) et Alain Lobognon (Groupe  parlementaire Rassemblement)», attaque Le Jour Plus. 

La  loi sur la recomposition de la CEI adoptée en commission, hier, en  présence des ministres Sidiki Diakité (Intérieur et sécurité) et Sansan  Kambilé (Justice et droits de l’homme) qui pour l’occasion en ont  profité pour démonter les arguments de l’opposition, poursuit Le Mandat à  côté de L’Inter qui parle de 5H de débats houleux, hier, à l’Assemblée  nationale. 

Pseudo recomposition de la CEI, le  projet de loi adopté « dans le flou ». Les députés de l’opposition  rejettent le texte, contre-attaque Le Temps. 

 «3 groupes parlementaires sur 4 rejettent le texte. La Reprise des  discussions exigée, enfonce LG Infos, là où sur ce sujet Le Patriote  pense qu’après sa politique de la chaise vide, le temps des larmes est  enfin venu pour l’opposition.  De toutes les façons, jubile le confrère,  en ce qui concerne la CEI « c’est bouclé, c’est géré ! ». 

Ce  qui fait dire à Le Matin, le tout nouveau quotidien proche de la  coalition au pouvoir qu’ « en dépit des menaces, les députés scellent le  sort du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) et ses alliés », en  adoptant le projet de loi du gouvernement sur la CEI. 


Pour  Le Nouveau Réveil, c’est « une grave et 2è crise électorale » qui « se  dessine en Côte d’Ivoire » suite à l’adoption de cette loi. « Les  conditions de fortes troubles sont en train d’être réunies », rapporte à  ce sujet ce journal proche du PDCI en attribuant ces propos au député  Yasmina Ouégnin, porte-parole du groupe parlementaire Vox Populi.  

«  Le projet n’est pas à la hauteur des aspirations du peuple », enfonce  dans le même journal Alain Lobognon (Rassemblement) après Konan Marius  du groupe parlementaire PDCI-RDA qui estime que « le gouvernement ne  fait que renforcer le déséquilibre de la CEI au profit du pouvoir ».  

«  Qu’on enlève les représentants du président », insiste le Secrétaire  exécutif du PDCI, Maurice Kakou Guikahué en Une de L’Inter.  « Nous n’allons pas passer tout le temps en discussions », riposte le  ministre Sansan Kambilé en couverture du quotidien gouvernemental  Fraternité Matin. « Une élection ne se gagne pas à la CEI », enchaine le  garde des sceaux dans L’Inter. 



Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut