International › APA

Le Maroc présente un projet de résolution à l’AG de l’ONU visant la proclamation d’une journée internationale de l’Arganier

Le Maroc a annoncé son  initiative de présenter à l’Assemblée générale des Nations-Unies un projet de résolution visant la proclamation d’une journée internationale de l’Arganier.Cette annonce a été faite lors d’une réunion de haut niveau organisée mercredi, au siège des Nations-Unies à New York, par la Mission permanente du Royaume du Maroc sous le thème « l’Arganier, source ancestrale de développement durable ».

La résolution proposée par le Royaume permettra d’offrir à la communauté internationale une meilleure compréhension des différentes dimensions clés de l’Arganier : culturelles, économique, sociales, nutritives, médicinales et écologiques.

La réunion de haut niveau, présidée par l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a été animé par un panel de haut niveau composé de Mme Carla Mucavi, directrice du Bureau de liaison de la FAO à New York, Marie Paul Roudil, directrice du Bureau de liaison de l’UNESCO, Werner Obermeyer, Directeur du Bureau de l’OMS à New York, et Hamid Rashid, Chef du département de la Recherche et de développement au Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (UN-DESA).

Le panel comprenait également Mme Babita Bisht, Directrice adjointe du Fonds Vert pour le Climat, et Latifa Yaakoubi, Directrice de l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA).

Cette réunion intervient une semaine après le lancement par le Roi Mohammed VI, le 13 février, de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole baptisée « Génération Green 2020-2030 » et de celle relative au développement du secteur des eaux et forêts du nom de « Forêts du Maroc ».

Il s’agit de la stratégie qui a lancé, entre autres, un projet phare de plantation de 10.000 ha d’Arganier sur une période de 6 ans, avec une enveloppe totale de 49,2 millions de dollars, cofinancée par le Maroc et le Fonds Vert pour le Climat.

Par ailleurs, cette rencontre a, également, été l’occasion de mettre en évidence la contribution du secteur de l’Arganier dans la réalisation du développement durable dans ses trois dimensions, économique, social et environnemental, non seulement au niveau national mais aussi à l’échelle internationale.


En effet, les différents panélistes, ainsi que plusieurs participants, ont relevé le fait que le secteur de l’Arganier au Maroc est une véritable source ancestrale du développement durable, en appuyant son rôle clé dans l’autonomisation économique d’un large nombre de femmes marocaines, en particulier, au milieu rural.

L’arganier est un arbre précieux qui joue un rôle inégalé dans la vie culturelle, socio-économique et écologique des populations. C’est une espèce agro-sylvo-pastorale endémique du sud-ouest du Maroc où il pousse uniquement.

Il joue un rôle socio-économique et environnemental très important. De cet arbre à multiples usages, les habitants puisent leur huile alimentaire, leur bois de chauffage et outillages ainsi que des remèdes contre leurs maladies.

La Réserve de Biosphère de l’Arganeraie au Maroc couvre une superficie d’environ 2,5 millions d’hectares (toutes essences forestières confondues), l’arganier y occupe la part la plus importante avec une superficie de 830.000 hectares.

Cette réserve, reconnue par l’UNESCO en 1998, se caractérise par sa multifonctionnalité socio-économique et son aspect écologique unique.



À LA UNE
loading...
Retour en haut