International › APA

Le groupe marocain Managem prend le contrôle du projet Tri-K en Guinée

Pas d'image

Le Groupe marocain Managem a annoncé avoir pris le contrôle du projet Tri-K en République de Guinée, après l’acquisition des 30% restants du capital de la JV auprès de son partenaire Avocet Mining pour un montant de 21 millions de dollars.Dans le cadre de sa stratégie visant à renforcer l’activité Or en Afrique et à consolider sa présence en République de Guinée, le Groupe Managem prend le contrôle du projet Tri-K et est, désormais, détenteur à hauteur de 85% de la société Sociétés Minières de Mandiana, titulaire du permis d’exploitation de Tri-K dont les 15% restants sont propriété de la Société Guinéenne du Patrimoine Minier (SOGUIPAMI), indique un communiqué du Groupe.

Le projet aurifère Tri-K est situé à 90 km au nord-est de Kankan en Guinée, dans une zone d’exploration d’une superficie de 490 km2.

En 2016, Managem avait pris une participation de 40% dans le capital de la JV avec Avocet Mining, qu’il a augmenté à 70% en 2018 après la finalisation de l’étude de faisabilité du projet, rappelle la même source.

Le groupe a, par la suite, initié en 2019 le programme de financement du projet Tri-K pour un investissement de construction qui s’élève à 176 millions de dollars. Avec une réserve de plus de 1 million d’once d’Or, Tri-K est l’un des plus importants projets de Managem sur l’activité Or. Il permettra une production de 120 KOz (3,5 Tonnes) par an.


« Nous sommes confiants dans le potentiel du projet Tri-K et nous avons pour ambition de développer une exploitation aurifère à grande échelle aux normes internationales dans la préfecture de Mandiana », a dit Imad Toumi, Président Directeur Général de Managem, cité par le communiqué.

 Avec la conclusion de cette opération, « nous entrons dans une étape de construction effective du projet, avec un objectif de première production d’or à fin 2020 », a-t-il poursuivi, précisant que Tri-K permettra au groupe de se positionner comme un acteur majeur du développement local avec plus de 800 emplois à terme et de créer de la valeur durable pour ses investisseurs et toutes les parties prenantes.


À LA UNE
Retour en haut