International › APA

Le gouvernement burkinabè compte mobiliser 155 MW d’énergie solaire

Pas d'image

Le gouvernement burkinabè vient de signer un mémorandum avec des Producteurs indépendants d’électricité (PIE), dans l’optique de produire 155 mégawatts d’énergie solaire, a-t-on appris samedi auprès du ministère de l’Energie.Ces PIE devraient fournir une production d’énergie solaire de 155 mégawatts sur six sites à rétrocéder à la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), après vingt-cinq ans d’exploitation.

Le mémorandum signé constitue l’un des premiers effets de la loi 014-2017/AN du 20 avril 2017 portant réglementation générale du secteur de l’énergie. 

L’article 25 de ladite loi stipule que «les installations de production d’énergie électrique sont réalisées et exploitées par toute personne physique ou morale de droit privé ou public». 

Le même texte précise qu’«elles (les installations de production) sont soumises à l’obtention préalable d’une déclaration, autorisation ou d’une licence de production obtenue auprès de l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE)».


La signature de la convention entre le gouvernement burkinabè représenté par le ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo et les représentants des Producteurs indépendants d’électricité (PIE), a eu lieu vendredi, en marge de la Semaine des énergies et des énergies renouvelables d’Afrique (SEERA). 

Selon les projections du gouvernement burkinabè, l’offre énergétique devrait accroitre pour atteindre un taux d’accès national à l’énergie de 45%, un taux d’électrification rural de 19% et une part de 50% des énergies renouvelables dans le parc énergétique national d’ici à 2020.


À LA UNE
Retour en haut