International › APA

Le décès de Amath Dansokho en vedette dans les journaux

Pas d'image

Le décès de Amath Dansokho, figure historique de la vie politique sénégalaise est le principal sujet traité dans les journaux sénégalais, reçus samedi à APA.Acteur témoin de la vie politique, « Dansokho perd la lutte finale » titre le journal Quotidien. Le Soleil salue Un « infatigable combattant de la démocratie ». Le journal revient sur le parcours d’un « homme de conviction et d’une générosité débordante. Un faiseur de roi » ajoute le journal. 

 Amath Dansokho a été rappelé à Dieu, hier à Dakar, à l’âge de 82 ans. L’Observateur avec une photo de dos de Dansokho s’arrête sur le combattant avec un titre évocateur, « il fut un Tsar de combats ». Le journal revient aussi sur les dernières confidences du défunt sur son lit de mort.

 Enquête parle d’une grosse perte avec le « Décès de Amath Dansokho : La chute du baobab » renseigne le journal qui souligne que la levée du corps est prévue ce dimanche à l’hôpital principal et l’inhumation à Saint-Louis.

 Le décès de Amath Dansokho a eu une onde résonance sur l’international en Guinée, pays voisin, où le président Alpha Condé a rendu hommage à cette figure historique de la gauche sénégalaise. « Les gens pensaient que Dansokho était mon frère » réagi Condé dans le journal Enquête.

 Cette disparition de Dansokho coïncide avec la commémoration hier avec 40èmejour du rappel à Dieu d’Ousmane Tanor Dieng souligne Enquête qui parle de la disparition d’un des derniers « Mohicans de la politique sénégalaise »


 Walf quotidien revient sur une interview prémonitoire de Amath Dansokho en 2010 dans laquelle, l’ancien leader du PIT semblait faire son testament : « Si je meurs, je ne voudrais pas d’hommage folklorique, l’estime du peuple me suffit. Devenir président de la république ne m’a jamais effleuré l’esprit.

 Le « Sénégal perd son combattant » titre le journal l’As qui revient sur les hommages du président Sall. « Un grand rassembleur infatigable et médiateur politique et sociale d’une qualité remarquable » réagi le chef de l’Etat qui se trouvait en France au moment du décès.

 Sud Quotidien salue la mémoire du défunt. « Adieu Amath », résume le journal qui indique que le président Macky Sall pleure un serviteur de la république. Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse évoque « un homme de conviction et de foi » tandis que la présidente du Conseil Economique sociale et environnementale : Aminata Touré indique que « un grand combattant de la justice sociale s’est reposé ».

 



Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut