International › APA

Le capital de la BAD passe de 93 à 208 milliards dollars, en hausse de 125%

Le capital du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a été porté jeudi de 93 à 208 milliards dollars, soit une hausse de 125%, à l’issue de la 5è réunion extraordinaire du Conseil des gouverneurs à Abidjan.Cette 7è augmentation générale du capital du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est « un jour de joie et un jour historique pour l’Afrique », a déclaré le président de la Banque Akinwumi Adesina, lors d’une conférence de presse.

« Convaincus des résultats déjà montrés » par la Banque, les actionnaires ont apporté « un soutien massif », a indiqué le président de la BAD, ajoutant que cette augmentation devrait permettre davantage d’« éclairer, nourrir, industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations ».

Le groupe de la BAD envisage avec cette manne de « connecter à l’électricité 105 millions de personnes, donner l’accès aux technologies agricoles pour assurer la sécurité alimentaire pour 244 millions de personnes », permettre à 15 millions de personnes de bénéficier de financement, et 128 millions d’Africains d’avoir accès à l’eau et à l’assainissement.

Ces quatre dernières années, la BAD a obtenu des résultats tangibles sur le terrain, avec 16 millions de personnes raccordées au réseau électrique, la fourniture à 70 millions de personnes des technologies agricoles pour réaliser la sécurité alimentaire.

L’on enregistre en outre des résultats indiquant 9 millions de personnes ayant eu accès au financement par le biais d’entreprises bénéficiaires du secteur privé, 55 millions de personnes touchées par des services de transport améliorés, et 31 millions de personnes ayant eu accès à l’eau et à l’assainissement.


Avec cet apport au capital, la BAD veut maintenir sa note AAA. Dans cette optique le Canada a d’ailleurs mis à disposition de la Banque 1,1 milliard de dollars de capital appelable temporaire et la Suède 500 millions de dollars de capital temporaire appelable supplémentaire.

Ce résultat est l’aboutissement de deux années de réflexion. II y a deux ans, à Busan, en Corée du Sud, lors des Assemblées annuelles, les gouverneurs et les actionnaires ont envisagé cette augmentation générale du capital de la Banque.

Les gouverneurs ont ainsi donné au Comité consultatif du Groupe de la BAD le feu vert pour engager les discussions. Le Comité consultatif des gouverneurs s’est depuis réuni à quatre reprises : à Rome, à Washington DC, à Malabo et à Charm el-Cheikh en Egypte.



À LA UNE
loading...
Retour en haut