International › APA

Lavrov : Pas de comparaison entre la question palestinienne et le conflit du Sahara

Pas d'image

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov a affirmé, vendredi à Rabat, qu’il n’existe point de similitude entre la question palestinienne et le conflit autour du Sahara.« Il n’y a pas de comparaison entre la question palestinienne et le conflit du Sahara », a déclaré le chef de la diplomatie russe, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue marocain, Nasser Bourita, ajoutant que « le seul dénominateur commun entre les deux questions est qu’elles n’ont que trop duré pour être résolues.

Il a relevé que le règlement de la question palestinienne doit s’inspirer de l’initiative de paix arabe, en application aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies, alors que la résolution de la question du Sahara est « principalement liée aux efforts du Conseil de sécurité pour parvenir à une solution à cette question avec l’implication de toutes les parties concernées ».

Le ministre russe des AE a déclaré que son pays est prêt à apporter « l’aide » et à assurer la « médiation » afin de parvenir à une solution au conflit du Sahara, soulignant que la Russie « ne soutient pas une partie sur une autre ».

« Les relations que nous entretenons avec les pays de la région, ne sont pas un soutien à une partie sur une autre. Nous cherchons l’intérêt de tous », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, il a indiqué que l’audience qui lui a été accordée, ce vendredi, par le Roi Mohammed VI traduit la confiance et les fortes relations qui unissent les deux pays couvrant nombre de domaines de coopération. « Nous avons noté la volonté des deux pays de mettre en œuvre les accords signés et la stratégie adoptée lors de la visite royale à Moscou en 2016 », a-t-il dit.

Le Chef de la diplomatie russe s’est félicité des progrès enregistrés dans la coopération bilatérale notamment au niveau des relations commerciales entre les deux pays et les investissements, soulignant que Rabat et  Moscou ont convenu d’approfondir leur partenariat stratégique. « Nous voulons traduire dans les faits les accords signés entre les deux pays ».


De son côté, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Nasser Bourita, a indiqué que les relations entre les deux pays ont connu un bond considérable, précisant que le Maroc est devenu le deuxième partenaire de la Russie dans le monde arabe et en Afrique. Ce partenariat comprend, selon lui, plusieurs secteurs, tels que l’agriculture, la pêche, l’énergie et le tourisme. Le Maroc est également l’un des premiers exportateurs d’agrumes sur le marché russe, sans parler du renforcement des liaisons aériennes entre les deux pays, ce qui a permis accroître les échanges commerciaux bilatéraux.

Le ministre marocain a révélé que sa rencontre avec Lavrov était une occasion pour discuter  des moyens de renforcer la coopération bilatérale pour que le Maroc serve de plate-forme pour la Russie vers l’Afrique, notamment les pays d’Afrique de l’Ouest, en plus de renforcer le corridor vert pour les produits agricoles et l’activité maritime et de promouvoir le l’activité touristique pour attirer davantage de touristes.

Et d’ajouter qu’il s’est mis d’accord avec son homologue russe pour intensifier le dialogue politique entre les deux pays tout en mettant en place des structures de dialogue plus adaptées et à même d’intégrer la nouvelle perspective stratégique du partenariat bilatéral aussi bien au niveau des concertations/consultations politiques que de la coopération économique et commerciale (Mécanismes de consultations politiques/ Groupe d’Impulsion Economique).

Il a aussi souligné que ces entretiens avec M. Lavrov ont permis de dresser le bilan de la coopération bilatérale à la lumière des ambitions tracées aux plus haut niveau des deux Etats à travers la tenue d’une réunion en format élargi qui puisse faire le point sur l’état d’avancement des engagements pris au titre du partenariat stratégique approfondi.


À LA UNE
Retour en haut