International › APA

La presse marocaine s’intéresse toujours au combat contre le coronavirus

La situation épidémiologique au Maroc, la bataille contre le coronavirus et le rôle des entreprises publiques dans la lutte contre cette crise sanitaire sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Al Alam+ cite une déclaration du Directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi qui a affirmé que le Maroc est actuellement dans la deuxième phase de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.

Ce stade est marqué par l’apparition de nombreux foyers de l’épidémie dans des milieux propices à la multiplication des contaminations, notamment le milieu familial ou encore dans les lieux de travail, a-t-il dit dans un entretien téléphonique.

Le responsable sanitaire n’a pas manqué de préciser que les résultats des tests du Covid-19 sont diffusés tout en respectant un délai de 24 heures entre deux analyses successives réalisées pour chaque cas suspect.

Sous le titre « Vaincre la pandémie », +Al Bayane+ écrit que le Maroc traverse un tournant ardu, dans le parcours actuel de sa crise sanitaire.

En cette période cruciale, le Royaume enregistre une certaine augmentation des cas qui pourraient, sans doute, inquiéter les citoyens, signale le quotidien, notant que selon des experts en médecine, la situation n’est pas aussi alarmante qu’on pourrait imaginer.

L’Etat a pris des mesures avec beaucoup de pugnacité et de sagacité, sans aucune résistance ni rébellion de la part des populations, en raison du sentiment de confiance qui s’installe au sein des composantes de la société, sous la conduite éclairée du Souverain, explique-t-il, faisant savoir qu’il importe aussi de dire que la guerre est loin d’être remportée face à un ennemi coriace.

Il devient de plus en plus impératif de suivre à la lettre les mesures de l’état d’urgence que le pays a mis en marche, continuer à faire face à la propagation du fléau et faciliter la tâche des militants des devants de l’aire de bataille aussi bien dans la rue que l’hôpital, insiste le journal.


+Aujourd’hui le Maroc+ indique  que des centaines de milliers de PME et les millions d’emplois qui en dépendent vivent sur la commande publique et les marchés de l’Etat dont ceux des entreprises publiques.

Au-delà des dangers encourus, et tant que le risque est bien cerné et adressé, les entreprises publiques doivent impérativement faire en sorte que la vie continue presque comme en période normale, poursuit la publication, ajoutant que si celles-ci se retirent, à cause de la pandémie, tout s’effondre.

Les entreprises publiques sont triplement stratégiques en ce moment de mobilisation générale, souligne-t-il, notant qu’en plus du levier de la commande qu’elles placent auprès du secteur privé, ces entreprises et offices opèrent le plus souvent sur des secteurs névralgiques pour la vie quotidienne des Marocains.

+Al Massae+ fait savoir que le Fonds spécial dédié à la gestion du Coronavirus viendrait en aide à environ 4 millions de familles ayant subies les répercussions des mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Selon les premières estimations, le comité de veille économique mobiliserait 12 milliards de dirhams (1 euro = 10,7 DH) pour soutenir les populations vulnérables après l’entrée en vigueur du confinement obligatoire.

A noter que l’aide de subsistance est destinée exclusivement aux travailleurs de l’informel qui ont fait l’objet d’un arrêt temporaire de travail.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut