International › APA

La presse marocaine commente le discours royal

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent leurs commentaires et analyses au discours royal à l’occasion du 44è anniversaire de la Marche Verte.+Aujourd’hui le Maroc+ estime que le discours royal a tenu toutes ses promesses, notant que les discours royaux ont toujours été porteurs de messages importants sur les plans politique et économique et que le discours de mercredi 6 novembre n’a pas dérogé à la règle.

Le Roi Mohammed VI a insisté sur le fait que « l’Initiative d’autonomie constitue la traduction concrète de la solution recherchée », note la publication, ajoutant que le Souverain a indiqué que « le développement régional doit être fondé sur la coopération entre les régions et sur leur complémentarité ».

Pour le journal, le discours royal marque un tournant dans la question de la régionalisation et son impact sur le développement national.

Pour sa part, +Al Bayane+ souligne, que le Roi proclamait la ville d’Agadir comme étant, non plus une contrée au sud, mais un carrefour situé au pratiquement cœur, assurant désormais, le relais entre le nord et le sud de la nation.

La notification royale n’était pas un fait fortuit, note le quotidien, expliquant qu’elle fut ipso facto accompagnée de cette énorme perspective ferroviaire dont les retombées positives pourraient secouer la dynamique de la région.


« Le Roi lance le train du développement». Titre, de son côté +Assabah+, en référence à l’appel lancé par le Roi Mohammed VI en vue d’initier une réflexion sérieuse dans l’objectif d’établir une ligne ferroviaire reliant Marrakech à Agadir, en prélude à son extension vers les autres régions du sud marocain. En attendant, le Souverain a appelé au renforcement du réseau routier dans les régions du sud par la création d’une voie express reliant Agadir à Dakhla.

Ce mégaprojet routier et ferroviaire serait d’autant plus vital qu’il procurera de l’emploi dans toutes les régions traversées et contribuera à leur développement dans tous les domaines, car «le Maroc que nous appelons de nos vœux doit être édifié dans un esprit d’harmonie et de complémentarité entre ses régions», a déclaré le souverain.

+Al Ahdath Al Maghribia+ écrit que le discours royal a eu plusieurs portées: locale, régionale et continentale. En effet la régionalisation locale renforcée doit aussi s’inscrire dans la perspective de la construction maghrébine, mais aussi faire des régions du sud une porte largement ouverte sur le continent africain, car, a encore déclaré le Roi Mohammed VI, «depuis notre accession au trône, nous avons inscrit notre continent au cœur de notre politique extérieure. Ainsi, nous avons effectué de nombreuses visites dans ses différents pays et conclu avec eux près de mille accords couvrant tous les domaines de coopération ».

+Al Akhbar+ met l’accent titre sur la détermination du Roi «à ériger le Maroc en acteur clé de la construction de l’Afrique de demain». Une Afrique qui s’est massivement rangée parmi les 163 pays qui ont aujourd’hui souscrit à la justesse de la cause et la légitimité des droits du Maroc sur son Sahara, et ce en soutenant l’initiative d’autonomie qui, comme l’a fermement souligné le souverain, est la « seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit, dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume ».



À LA UNE
loading...
Retour en haut