International › APA

La Mauritanie prévoit un taux de croissance de 6% en 2019 (ministre)

Pas d'image

Le taux de croissance économique de la Mauritanie, pour l’année 2019, devrait atteindre 6%, a annoncé le ministre mauritanien de l’Economie et des Finances, Moctar Ould Diay.Ce niveau de croissance confirme la reprise économique, a-t-il ajouté, précisant que plusieurs secteurs dont l’agriculture, la pêche et les mines ont contribué à l’évolution des indicateurs de base.

Ould Diay, qui donnait un point de presse, jeudi soir à Nouakchott, a indiqué que les superficies cultivées ont évolué, surtout dans le sous-secteur de l’irrigué et la culture du riz dont les surfaces sont passées de 16.000 hectares en 2016 à 17.900 ha en 2017, 27.000 en 2018 et 31.000 en 2019, avec une rentabilité à l’hectare progressant de 6,1 tonnes en 2016 à 6,2 en 2019.

Les quantités de poissons exportées pour les 6 premiers mois de 2019 sont de 423.000 tonnes contre 395.000 pendant la même période de l’année précédente alors que leurs revenus étaient de 18 milliards d’ouguiyas MRU (486 millions de dollars US) pour les 6 premiers mois de 2016 contre 19 milliards (513 millions de dollars US) actuellement.

S’agissant des mines, le ministre mauritanien a rappelé que la Société nationale industrielle et minière (SNIM) qui exploite les minerais de fer tablait sur une production de 12 millions de tonnes en 2019, révélant que le niveau de 6,1 millions a été déjà atteint au cours des 6 premiers mois de l’année.


Il a également signalé que la société Tasiast qui exploite les minerais d’or a augmenté sa production pendant le premier semestre de 2019 par rapport à la même période de l’année précédente.

Filiale du groupe canadien Kinross, cette société a fait bondir ses revenus en devises de 80 millions de dollars US au cours de la première moitié de 2016 à 130 millions pour la même période de 2019, a précisé Ould Diay.



À LA UNE
loading...
Retour en haut