International › APA

La Guinée est devenue « le porte-flambeau » de la vision minière africaine (ministre)

Pas d'image

Le ministre guinéen des Mines, Abdoulaye Magassouba a fait, lundi, le bilan de son départ qu’il dirige depuis 2011.S’exprimant au cours d’une conférence de presse, Abdoulaye Magassouba a indiqué que la Guinée a été classée par la Banque Mondiale, en 2017, parmi les cinq (5) pays les plus réformateurs au monde.

« Le pays est devenu le porte flambeau de la vision minière Africaine grâce à son choix pour abriter le siège du Centre Africain de Développement Minier (CADM) en 2018 », a-t-il indiqué.

Depuis 2011, la Guinée a adopté une nouvelle politique minière dont les réformes ont porté sur le cadre législatif et règlementaire, les capacités institutionnelles, la gouvernance et l’équilibre de partage des bénéfices entre les parties prenantes, a ajouté Abdoulaye Magassouba.


Il a aussi rappelé les réformes considérables qui ont été réalisées pour favoriser l’adoption d’un Code minier incitatif en 2011 et amendé en 2013. Ce code minier intègre des innovations importantes inspirées des meilleures pratiques internationales pour la promotion de la transformation locale, la promotion de la main-d’œuvre et des PME locales, la protection de l’environnement, la transparence et la lutte contre la corruption, la promotion du développement local.


À LA UNE
Retour en haut