International › APA

La gestion de la crise liée au Covid-19 au menu des quotidiens marocains

La gestion de la crise sanitaire du coronavirus, les leçons à en tirer et les personnes poursuivies pour violation de l’état sanitaire d’urgence, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+L’Opinion+ estime que le coronavirus n’a pas que du mauvais, il a aussi du bon. Il s’agit, poursuit le quotidien, de nous regarder en face et de fixer nos défauts avant nos qualités, notant que dans ce registre précis, la crise actuelle nous offre et nous impose un crash-test grandeur nature, en conditions réelles, pour jauger la capacité de notre pays à encaisser les chocs et à se relever.

Le Maroc au temps du coronavirus est un laboratoire vivant et à ciel ouvert où l’on peut collecter et analyser des indicateurs inestimables sur les répercussions de cette crise globale et inédite dans les domaines sociologique, économique, culturel, sanitaire, sécuritaire ou éducatif, note l’auteur de l’article.

C’est avec ce genre de données et les leçons qu’elles dégagent que les grandes nations gagnent en résilience, conclut-il.

+Al Bayane+ écrit que si le système de santé est en deçà des ambitions, un potentiel humain énorme a fait preuve d’un engagement sensationnel pour cerner la propagation du coronavirus et en limiter les dégâts.

Loin des hôpitaux où l’affront contre la maladie est farouche, on a toujours l’habitude de passer sous silence l’apport colossal du pharmacien et son collaborateur (aide-pharmacien) qui s’exposent directement à la gueule du lion, souligne le quotidien.

En ces moments de tension et de désarroi, il est constamment sollicité au quotidien, par des dizaines de patients en vue d’ordonner, orienter, conseiller, rassurer et préserver des vies humaines, explique-t-il, faisant savoir que plus de sept collègues de la profession ont été contaminés, à cause de ce côtoiement quotidien et de la proximité inéluctable.


+Aujourd’hui le Maroc+ rappelle que la gestion de crise liée actuellement à l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le pays ne se déroule pas uniquement sur un terrain purement sanitaire mais aussi sur le plan économique.

Force est de reconnaître que les autorités ont réussi jusqu’ici à fournir le marché local en tous les produits de première nécessité, notamment agricoles, indique le journal, ajoutant que l’approvisionnement va se faire de la même façon et avec la même continuité durant les semaines et les mois à venir.

Après la fin de cette crise, le Maroc pourra se targuer d’avoir assuré une bonne gestion non seulement sur le plan sanitaire mais également dans les domaines économique et agricole, assure-t-il.

+Assahra Al Maghribiya+ rapporte qu’un total de 4.835 personnes ont été poursuivies par les parquets auprès des tribunaux du Royaume pour violation de l’état d’urgence sanitaire.

Dans un communiqué, la présidence du ministère public précise que ces poursuites judiciaires interviennent dans le cadre de la mise en œuvre par le ministère public des dispositions répressives prévues par le décret-loi sur les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration, notant que parmi les individus poursuivis, 334 ont été déférés aux tribunaux en état de détention.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut