International › APA

La douane camerounaise pour plus de contrôle dans les frontières du pays

Pas d'image

La Direction générale des douanes (DGD) a, dans un message parvenu mardi à APA, lancé une alerte pour le renforcement des mesures de contrôle et de sécurité aux frontières du Cameroun, à travers notamment ses ports et aéroports, faisant suite à l’annonce de la présence de faux vaccins contre la méningite dans la sous-région.Cette alerte fait suite aux informations de l’Organisation mondiale de la santé  (OMS) faisant état de la circulation, dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest, de faux vaccins contre la méningite.

Des sources proches du dossier affirment qu’il y a, parmi les pays ciblés par l’OMS, le Nigéria, pays voisin qui partage avec le Cameroun une frontière terrestre et maritime de 1500 km environ.

D’ailleurs, une cargaison en provenance de ce pays aurait été bloquée à la frontière camerounaise dans sa partie septentrionale. Au même moment, « des trafiquants (ont) fui, abandonnant leur colis pendant un contrôle de routine dans un poste douanier », a-t-on appris.


Toutefois, précise le directeur général des douanes, Fongod Edwin Nuvaga, la « vigilance maximale » est de mise en ce qui concerne les cargaisons de médicaments et produits pharmaceutiques importés.

Par ailleurs, l’administration douanière a requis la collaboration des autres administrations compétentes, notamment les autorités sanitaires et les forces de maintien de l’ordre pour vérifier systématiquement les autorisations d’importation de tous les importateurs de médicaments et produits pharmaceutiques entrant sur le territoire camerounais.


À LA UNE
Retour en haut