International › APA

La crise sanitaire liée au Covid-19 au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi continuent de commenter la gestion de la crise sanitaire du Covid-19.+Telquel+ écrit que jamais, dans l’histoire récente, le génie marocain ne s’était exprimé de façon aussi ample, ajoutant que jamais non plus, la générosité et la discipline collectives ne s’étaient déployées avec autant de force.

L’on découvre un Maroc altruiste, protecteur, encensé en Occident pour son ingéniosité et son sens de l’anticipation, faisant du « care » sa priorité au détriment d’une économie productive que l’on pensait plus sacrée que l’homme, poursuit l’auteur de l’article. Car, selon lui, « le Maroc sacrifie son économie pour la santé de ses citoyens ».

Dans le même ordre d’idée, +Al Ayyam+ écrit que l’État marocain a entrepris une démarche anticipative dans la lutte contre le covid-19, sous la conduite de du Roi Mohammed VI, mettant en avant le rôle des autorités, administratives et sanitaires qui « méritent d’être applaudies ».

Tout  laisse à croire que le confinement durera plus que prévu, estime l’hebdomadaire, expliquant qu’un État qui connaît ses capacités ne peut courir des risques. « Mieux vaut une fermeté exagérée qu’une flexibilité risquée ».

Le Maroc, qui a été plébiscité par la presse internationale pour sa bonne gestion de l’épidémie, est toutefois exposé au risque d’une forte propagation du virus en cas d’une levée prématurée de l’état d’urgence, prévient pour sa part +Challenge+, qui relève également que les citoyens marocains peinent à trouver les masques de protection dans les commerces de proximité comme cela a été promis.

« Si ces moyens de protection ne sont pas disponibles à des quantités suffisantes en confinement, qu’en sera-t-il en déconfinement qui plus est à la veille du mois sacré de Ramadan ? », s’interroge-t-il.


+L’Economiste+ relève que l’Afrique a récolté des fonds pour lutter contre le Covid19, mais ils restent insuffisants. Selon le FMI et la Banque Mondiale, le continent a encore besoin de 44 milliards de dollars pour lutter contre la pandémie.

« Ensemble, les créanciers officiels ont mobilisé jusqu’à 57 milliards de dollars pour l’Afrique en 2020 », indiquent-ils dans un communiqué commun à l’issue d’une réunion consacrée à l’Afrique.

« Le soutien des créanciers privés pourrait s’élever à environ 13 milliards de dollars. C’est un début important, mais le continent a besoin d’environ 114 milliards de dollars en 2020 dans sa lutte contre le Covid-19 », indiquent les deux institutions, citées par le quotidien.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que pas moins de 25.857 personnes ont été poursuivies selon les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration et ce, depuis le début de son application, le 20 mars jusqu’au soir du vendredi 17 avril.

À propos des fausses informations, 93 enquêtes judiciaires ont été diligentées, durant la même période, et se sont soldées par la poursuite de 70 personnes dont 19 ont été maintenues en détention.


L’Info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut