International › APA

Forum mondial de l’eau : « Dakar 2021 » sur une dynamique d’engagements » (officiel)

Pas d'image

Le neuvième Forum mondial de l’eau (FME), prévu en 2021 dans la capitale sénégalaise, entend s’inscrire, dans sa phase préparatoire, « sur une dynamique d’engagements » à travers des projets structurants et novateurs qui devront répondre à des critères de labellisation, des modalités de soumission ainsi que des mécanismes de gouvernance, a déclaré jeudi à Dakar, cheikh Sène, directeur de cabinet du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement.« Durant la phase préparatoire, une sélection de projets nationaux, régionaux et internationaux pertinents, innovants, structurables et duplicables, produisant des résultats à court terme, à impact durable autour des priorités du forum, est envisagée. L’idée étant d’accrocher le forum sur une dynamique d’engagements à travers les projets labellisés apportant des réponses à fort impact socio-économique », a soutenu l’officiel sénégalais lors d’un atelier organisé ce matin sur le processus préparatoire du FME 2021.

Cette phase intitulée « Initiative Dakar 2021 » devra être finalisée « dans le premier trimestre de 2019 », selon le président du comité préparatoire, Abdoulaye Sène, qui souligne que ce forum « est une grande opportunité pour l’Afrique, mais un grand défi pour » son pays, le Sénégal.

Ainsi si les huit forums de l’eau passés « ont permis de faire avancer la cause de l’eau » sans pour autant relever certains « défis importants » en raison de « l’ampleur de la crise de l’eau », « Dakar 2021 entend corriger cette lacune en mettant en perspective le processus préparatoire », a dit le directeur de cabinet du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Ainsi, certains membres de l’équipe préparatoire du Dakar 2021 sont revenus de fond en comble sur les différents axes de l’« Initiative Dakar 2021 », notamment les critères de sélection desdits projets, leurs modalités de soumission, d’accompagnement et de suivi et leurs mécanismes de gouvernance.

Le postulant devra exercer une activité en relation avec l’une des quatre thématiques majeures de Dakar 2021, à savoir « la sécurité de l’eau, la coopération, l’eau pour le développement rural et la boîte à outils et moyens regroupant les questions cruciales du financement, la gouvernance, la gestion des connaissances et les innovations ».

Le champ de couverture des projets, qui seront procédés par appel à projets, prendra en compte la « dimension africaine » pour une meilleure ouverture à l’international.


Les partenaires membres pour le mécanisme de gouvernance sont la Banque africaine de développement et Africa Investment program, sans compter l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice au niveau des pays.

Au niveau des groupes d’acteurs membres de l’« Initiative Dakar 2021 », la société civile, les départements ministériels et les collectivités locales seront aussi représentés.

Le FME est le plus grand événement international sur l’eau dont la mission est de sensibiliser et renforcer l’engagement politique et d’impulser des actions sur les problèmes critiques de l’eau à tous les niveaux, afin de faciliter la conservation, la protection, le développement, la planification, la gestion et l’utilisation efficaces de l’eau dans toutes ses dimensions sur une base écologiquement durable pour le bénéfice de toute vie, selon la définition du Conseil mondial de l’eau.

C’est en mars 2018 que le Conseil a attribué au Sénégal l’organisation du FME, à Brasilia, la capitale fédérale brésilienne qui a accueilli la dernière édition (8e) à cette période (18 – 23 mars 2018).


À LA UNE
Retour en haut