International › APA

Finale Can : parée aux couleurs nationales, Dakar attend le trophée !

Pas d'image

A quelques heures de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) opposant le Sénégal à l’Algérie à 19 heures GMT au Caire (Egypte), la ferveur n’est pas loin d’atteindre son paroxysme à Dakar, où les supporters comptent jouer pleinement leur partition en poussant les Lions à la victoire.Jour de finale pour le Sénégal. Dans la capitale, les inconditionnels de l’équipe nationale de foot se sont réveillés avec l’immense espoir de goûter enfin aux délices d’un sacre continental.

Le code vestimentaire du vendredi est bousculé. Plutôt que le boubou traditionnel, bon nombre de Sénégalais arborent fièrement maillots, tee-shirts et polos aux couleurs nationales.

De Ngor à la Médina, en passant par Liberté 6, les routes et rues sont pavoisées. Des poteaux électriques, des arbres et des pneus usés ont reçu des couches de peinture. « Nous nous sommes cotisés hier pour décorer notre quartier. Tout ça, c’est pour supporter nos Lions », a renseigné Ibrahima Baldé, habitant de Grand-Dakar.

Cet étudiant en Licence 1 à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dit n’avoir aucune pression. « L’Algérie nous a battus au premier tour (0-1), mais cette fois-ci, nous allons gagner inchaAllah. Je ne sais même pas ce que nous sommes capables de faire si notre pays gagne la coupe », a-t-il fait savoir.

Vêtu de la tunique blanche du Sénégal, Nfally Junior Ndiaye discute avec un ami devant un kiosque de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase). Agé de 20 ans, ce Sudiste croit dur comme fer que « le trophée viendra au Sénégal, malgré l’absence de Kalidou Koulibaly (suspendu pour cumul de cartons) ».


Le Sénégal, qui en est à sa quinzième participation à la grand-messe du football africain, disputera la deuxième finale de son histoire. La première remonte à 17 ans. Maty Samb Lopez, née en 2003, n’a pas vécu l’extraordinaire parcours des Lions au Mali (défaite en finale contre le Cameroun 0-0, TAB 3-2).

Elève en classe de 3ème au Lycée privé Madiba Nelson Mandela, elle souhaite passer ce soir des moments inoubliables. « Je vais suivre la finale à la fan zone installée sur les deux voies de Sacré-Cœur. Là-bas, il y a une folle ambiance et ça donne envie de regarder toute la partie même si on n’aime pas le foot », a-t-elle indiqué.

De teint clair, Maty Samb Lopez sait que la finale « ne sera pas facile », mais elle demande aux protégés d’Aliou Cissé de « se battre sur le terrain » pour triompher.

Si le Sénégal s’impose face à l’Algérie en finale de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, Dakar et les autres régions du pays seront à coup sûr en ébullition.


À LA UNE
Retour en haut