International › AFP

Explosion d’un oléoduc au Mexique: le bilan atteint 85 morts

Pas d'image

Le bilan de l’explosion d’un oléoduc perforé par des voleurs de carburant dans le centre du Mexique est passé dimanche à 85 morts, a annoncé le ministre mexicain de la Santé.

Cette hausse du bilan est due au décès de six des personnes qui avaient été blessées et hospitalisées à la suite de l’explosion et de l’incendie survenus vendredi à Tlahuelilpan, une localité située à 120 kilomètres au nord de Mexico.

« Ces dernières heures, six autres personnes sont décédées, ce qui donne le chiffre de 85 morts », a déclaré le ministre, Jorge Alcocer, lors d’une conférence de presse au palais présidentiel à Mexico.

Après ces nouveaux décès, le nombre des personnes toujours hospitalisées s’établissait dimanche à 58. Ces blessés se trouvaient aussi bien dans des établissements de l’Etat de Hidalgo, où la catastrophe s’est produite, que dans l’Etat de Mexico et dans la capitale elle-même.

Par ailleurs, 59 des cadavres n’ont pas pu être identifiés pour le moment en raison de leur état de calcination, a déclaré le gouverneur de l’Etat de Hidalgo, Omar Fayad. Il a ajouté que 54 familles avaient remis aux autorités des échantillons d’ADN pour faciliter l’identification de leurs proches.

« Il peut se passer des jours, des semaines ou des mois avant que les restes ne soient identifiés », a reconnu le gouverneur.


Il a précisé que les blessés les plus grièvement atteints étaient hospitalisés à Mexico et que trois enfants allaient être soignés dans une clinique américaine spécialisée dans le traitement des enfants brûlés qui se trouve au Texas.

L’oléoduc a été percé vendredi par des délinquants qui ont fait jaillir un véritable geyser d’essence, selon des images diffusées par les médias locaux.

Cette fuite a attiré quelque 700 habitants de Tlahuelilpan, parmi lesquels des familles entières, qui sont venus recueillir de l’essence avec des bidons et ont été surpris par l’explosion qui a déclenché une énorme boule de feu.

Cette tragédie est survenue alors que le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador met en oeuvre une stratégie nationale contre le vol de carburant, un fléau qui a fait perdre quelque 3 milliards de dollars en 2017 à l’Etat mexicain.


À LA UNE
Retour en haut