International › APA

Economie et politique au menu des journaux ivoiriens

Pas d'image

L’économie et la politique se partagent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national.« Investissements en Côte d’Ivoire : une cellule spéciale sera créée », annonce Fraternité Matin. Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui séjourne à Washington a eu une séance de travail fructueuse avec le président de la Banque mondiale (BM), ajoute le journal gouvernemental.

« Banque mondiale, Fonds monétaire international (FMI), audiences et table ronde : ce que le premier ministre Gon Coulibaly a fait à Washington », reprend L’Intelligent d’Abidjan à côté de L’Expression qui salue « le lobbying gagnant » d’Amadou Gon devant le secteur privé américain.

Ce qui fait dire à Le Mandat que Gon convainc les investisseurs à Washington lors des réunions de printemps de la BM/FMI.

Les sujets politiques occupent également une place de choix à la Une des journaux ivoiriens. Le Jour Plus ouvre le bal avec des propos du ministre et cadre du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix) Amédée Koffi Kouakou, qui, à l’occasion de la cérémonie d’hommage au chef de l’Etat, ce week-end à Tiassalé a clairement signifié qu’on « ne peut pas faire la démocratie avec un Pdci-baoulé et un Fpi-bété ».

Ce qui fait dire à Le Rassemblement que le ministre de l’équipement et de l’entretien routier est « plus que jamais déterminé » à ouvrir les voies du Grand-Centre pour le RHDP.


Dans le même élan, Le Mandat parle de week-end politique fructueux pour le RHDP qui s’enracine dans le V Baoulé.

« La politique, ce n’est pas se promener et bavarder », lance pour sa part dans les colonnes de Le Patriote, le porte-parole adjoint du RHDP, Mamadou Touré.

« J’aurai le temps de faire mon bilan », répond l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro en couverture de Le Sursaut.

LG Info s’intéresse quant à lui aux grandes dispositions arrêtées par le FPI (Front populaire ivoirien) dans le cadre de la fête de la liberté qu’il organise les 26 et 27 avril à Duékoué, là où Soir Info fait des révélations sur une visite de Simone Gbagbo dans l’Est ivoirien, où, un roi et ses notables lui ont « coupé la route ».


À LA UNE
Retour en haut