International › APA

Covid-19/Maroc : Les prisons posent une situation alarmante

La pandémie du coronavirus s’est introduite dans le milieu carcéral au Maroc, où plus de 66 cas testés positifs ont été découverts, lundi dans le seul pénitencier de Ouarzazate, une ville au sud-est du Royaume.Ainsi, 17 cas sont parmi les détenus et 49 autres parmi les fonctionnaires et les agents de la prison. Ce foyer carcéral du Covid-19 alerte d’une inconfortable pour une prison si éloignée dans une ville où l’infrastructure hospitalière est fragile.

Selon l’administration pénitentiaire, les 66 cas ont été admis dans les hôpitaux pour recevoir les soins nécessaires et  tout le personnel de la prison ainsi que les autres détenus sont placés en quarantaine pour éviter une transmission du virus.

De même, un nouveau Directeur a été désigné par la délégation générale de l’administration pénitentiaire. Les autorités sanitaires craignent que de nouvelles prisons dans le pays deviennent des foyers potentiels du coronavirus et ce au moment où l’administration pénitentiaire vient de décréter de nouvelles mesures.

Parmi ces mesures la mise en quarantaine de tous les cas suspects, le renforcement des dispositifs de désinfection et de stérilisation des prisons, la limitation des visites familiales au strict minium et l’instauration des tests de dépistage pour les personnes à risque.

Mais, pour beaucoup, ces mesures demeurent insuffisantes par rapport au risque élevé et le danger incalculable que représentent les populations carcérales dans la propagation du virus. Et pour cause, les établissements pénitentiaires pourraient rapidement devenir des foyers potentiels pour la propagation de l’épidémie favorisés en cela par la surpopulation carcérale.


Depuis l’éclatement de la crise du Covid-19, plusieurs associations de défense des droits des détenus ont appelé à la libération des prisonniers d’opinion ainsi que les détenus mineurs. Une manière de baisser la surcharge carcérale et minimiser les risques de propagation de la maladie.

Il y a quelques semaines, plus de 5.000 détenus ont été libérés après avoir bénéficié de la grâce royale considérée comme la bienvenue dans ces circonstances exceptionnelles que vit le pays.

Mais au moment où les appels pour alléger la pression carcérale se multiplient au sein de la société civile, de nouveaux détenus viennent remplir les cellules. Il s’agit, en premier lieu, des personnes qui violent l’état d’urgence sanitaire, dont le nombre dépasse les 50.000, avec 27.172 individus déférés devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

Cette situation n’arrange en rien la situation dans les prisons, appelées à se désengorger pour éviter le pire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.06.2020

Lac Télé

Le lac Télé est un lac du bassin du fleuve Congo, situé dans le Nord-Est de la République du Congo. L’origine du lac est probablement…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut