International › APA

Covid-19: la BCEAO prend cinq mesures pour la microfinance

Pour atténuer les impacts de la pandémie du Covid-19 sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA), la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a pris cinq mesures en faveur des institutions de microfinance (IMF), selon ses responsables.La première mesure autorise les IMF à accorder à leur clientèle affectée par les effets de la pandémie et qui le sollicite « un report d’échéances sur leur prêt, sur une durée de 3 mois renouvelable une fois, sans charge d’intérêt, ni frais, ni pénalité de retard ». 

En contrepartie, les créances dont les échéances font l’objet de report, doivent être classées dans un sous-compte spécifique dans la catégorie des prêts immobilisés sur la durée du report. La même mesure oblige les IMF à communiquer aux structures ministérielles de suivi (SMS) les informations relatives aux créances ayant fait l’objet de report.

La deuxième mesure concerne les IMF visées à l’article 44 de la loi portant réglementation des systèmes financiers décentralisés (SFD). Il s’agit des SFD dont le niveau d’activités atteint un seuil de 2 milliards FCFA d’encours de dépôts ou de crédits au terme de deux exercices consécutifs. La BCEAO les oblige aussi à lui communiquer les informations relatives aux créances ayant fait l’objet de report.

Dans sa troisième mesure, la Banque Centrale avance qu’elle appréciera, en relation avec le secrétariat général de la Commission bancaire de l’UMOA et les SMS, les implications de ces mesures sur la situation comptable et prudentielle des IMF et prendra, en tant que de besoin, les décisions appropriées.


La quatrième mesure a trait aux concours accordés par les établissements de crédit aux IMF et qui sont éligibles aux dispositions de l’avis de la BCEAO relatif au report d’échéances des créances des établissements de crédit affectés par la pandémie du Covid-19. La BCEAO ajoute que « les IMF qui le souhaitent sont, en conséquence, invitées à se rapprocher de leurs partenaires bancaires pour bénéficier de la mesure de report d’échéances de leurs engagements ».

Dans la dernière mesure, la BCEAO souligne que les crédits bancaires octroyés aux IMF visées à l’article 44 de la loi portant réglementation des SFD, sont admissibles en support des refinancements de la Banque Centrale. « A titre exceptionnel, ajoutent les responsables de l’Institut d’émission, pour accroitre la liquidité en faveur du secteur de la microfinance, le guichet spécial de refinancement des effets portés sur les petites et moyennes entreprises (PME) est élargi aux créances bancaires détenues sur ces IMF ».


Bon plan
Publié le 02.06.2020

Lac Télé

Le lac Télé est un lac du bassin du fleuve Congo, situé dans le Nord-Est de la République du Congo. L’origine du lac est probablement…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut