International › APA

Côte d’Ivoire : l’ONI lance une campagne contre la fraude dans le processus d’identification

Le directeur général de l’Office national d’identification (ONI) de Côte d’Ivoire, Diakalidia Konaté, a procédé lundi au lancement d’une campagne de sensibilisation contre la fraude dans le processus d’identification, selon une note transmise à APA le même jour.Cette campagne de sensibilisation est prévue « sur toute l’étendue du territoire ivoirien, à travers les affichages  dans les centres d’enrôlement et la diffusion de spots sur les réseaux sociaux », a indiqué le directeur général de l’ONI, structure en charge de la confection des pièces d’identité.   

Elle vise notamment « faire prendre conscience aux acteurs de l’identification et à la population de la nécessité de tourner définitivement le dos aux mauvaises pratiques qui minent le processus d’identification en Côte d’Ivoire », a-t-il souligné.   

La fraude sur l’identité est souvent observée dans le pays. Elle se manifeste à travers des pratiques telles que « l’extorsion de fonds, le racket dans certains centres d’enrôlements, la production de faux documents administratifs en vue de se faire établir une CNI (Carte nationale d’identité)».

Ces pratiques « constituent des causes des retards souvent observés dans le traitement des nouvelles demandes de CNI (Cartes nationales d’identité), en raison des fausses informations issues de faux documents délivrés par des pétitionnaires », a-t-il poursuivi. 


Pour éradiquer ce phénomène, M. Konaté soutient avoir instruit « les coordonnateurs ONI et les chefs de centres d’enrôlement à veiller, chacun, au grain dans sa sphère de compétence et à remonter aussi vite que possible les informations au Service des investigations et du contentieux (SIC) réactivé pour la cause ».

« J’invite également la population à s’approprier cette lutte anti-corruption en dénonçant respectivement aux responsables de centres d’enrôlements et aux coordonnateurs de l’ONI tous les cas suspects sur les centres d’enrôlement », a-t-il lancé.  

Des cas de tentatives de fraude dans le processus d’identification ont été constatés ces dernières années. En 2017, l’ONI a enregistré « 60 dossiers de fraude sur l’identité qui ont été instruits et 46 individus dont des agents d’état civil ont écopé d’une peine allant de six mois à un an de prison ferme ». 

À LA UNE
Retour en haut