International › APA

Côte d’Ivoire: des femmes leaders du milieu rural formées à la prévention des conflits

Des femmes leaders en milieu rural ivoirien ont entamé lundi à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne, une formation en médiation et prévention des conflits, indique une note d’information transmise à APA.Cette session de formation organisée le système des Nations-Unies pour le développement en Côte d’Ivoire en collaboration avec la chaire UNESCO « Eau, femmes et pouvoir de décisions »  qui durera soixante-douze heures,  a pour objectif d’équiper les femmes leaders en milieu rural de compétences requises pour la médiation et la prévention des conflits.

«Nous sommes en 2020, période pré-électorale qui nécessite plus que jamais l’unité dans la diversité et la consolidation de la paix… Saisissons l’opportunité de cette formation pour renforcer nos capacités en technique de négociation et de médiation pour prévenir les conflits et conserver la paix pour nos familles et pour les générations futures», a déclaré  dans un discours d’ouverture, Euphrasie Kouassi Yao, la Conseillère spéciale du président ivoirien chargée du Genre.

En ce qui concerne la contribution à la paix de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions »,  Mme Yao a indiqué que « nous avons mis en place l’instrument CREA-PAIX en vue de donner des stratégies d’actions aux hommes  et aux femmes dans leur légitime quête de paix».

Pour sa part, le gouverneur du district autonome de Yamoussoukro Augustin Thiam a salué le bien-fondé de cet atelier à l’attention des femmes estimant qu’il n’y a pas de paix durable sans elles.


« Les femmes ont un rôle décisif dans la promotion de la tolérance de la non-violence. Elles sont la première école de vie en tant que mère. Elles peuvent ainsi influencer leurs foyers, associer leurs amies, frères et soeurs au mouvement de la paix, organiser des campagnes de sensibilisation et de mobilisation », a soutenu M. Thiam.

Cet atelier organisé en prélude aux échéances électorales prochaines en Côte d’Ivoire, notamment l’élection présidentielle, permettra entre autres, aux femmes de contribuer à un contexte pré-électoral apaisé et de diversifier les mécanismes de résolution de conflits au niveau local.



À LA UNE
loading...
Retour en haut