International › APA

Côte d’Ivoire: 165 stagiaires déjà accueillis par l’Académie de lutte contre le terrorisme

Quelque cent-soixante-cinq stagiaires venus de neuf pays africains ont déjà été accueillis par l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme de Jacqueville ( 30 km à l’ouest d’Abidjan), un projet d’envergure internationale d’un coût global de 60 millions d’euros (plus de 39 milliards FCFA) qui s’achèvera en septembre 2020, a appris APA samedi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.L’information a été donnée par Hamed Bakayoko, le ministre d’État ivoirien chargé de la défense qui s’exprimait dans un discours de présentation de cette académie devant le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron au palais présidentiel d’Abidjan.

« En attendant son installation effective sur son site de Jacqueville, l’Académie a  déjà accueilli 165 stagiaires venus de neuf pays africains. Cette académie nous permettra d’avoir des experts qui  comprendront  le fonctionnement des organisations terroristes, leur mode d’action et la typologie de leur financement. », a expliqué M. Bakayoko.

Selon lui, « cette école est un projet ambitieux porté par la Côte d’Ivoire et la France à dimension internationale pour la sauvegarde de la paix dans la région ouest africaine, mais aussi dans le monde entier .»

Auparavant, il a fait savoir que cette académie internationale s’installera sur un espace de 110 hectares et comprend une zone de 6 hectares pour 11 bâtiments académiques, une zone de vie hébergement des stagiaires et des encadreurs, une zone d’entraînement avec un champ de tirs, un espace maritime, un espace héliporté et un village sahélien.

  Selon M. Bakayoko, cette école qui sera un maillon essentiel de la lutte contre le terrorisme, a, entre autres pour missions de renforcer les capacités opérationnelles des unités opérationnelles dans la lutte contre le terrorisme et améliorer la coordination de tous les acteurs impliqués.


«C’est une guerre internationale que nous devons mener face à une menace globale. Il n’existe pas de solution miracle contre le terrorisme. Notre action sera efficace si nous sommes capables d’anticiper par l’entraînement de nos hommes, la formation de nos cadres, la coordination de nos actions, l’adaptation de nos systèmes de renseignements», a estimé M. Bakayoko.

 Les travaux de construction de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme de Jacqueville ont été lancés en octobre 2018 à Jacqueville.

La ville historique de Grand-Bassam (Sud ivoirien), rappelle-t-on, a été le théâtre d’une attaque terroriste, la première de l’histoire du pays, le 13 mars 2016 qui a fait officiellement 19 morts dont 4 français et 3 soldats des forces spéciales ivoiriennes.



À LA UNE
loading...
Retour en haut