International › APA

Ciné droit libre : l’internet pour sensibiliser aux droits humains en Côte d’Ivoire

La 10ème édition du festival «Ciné Droit Libre» destiné à la promotion des droits humains à travers le film se tiendra du 14 au 17 novembre prochain à Abidjan avec comme innovation, la sensibilisation à travers l’internet, a appris APA, lundi de source officielle.Selon le  Commissaire général de cet événement, le journaliste Yacouba Sangaré, il y aura au titre des innovations,  «  une campagne digitale avec les web-activistes qui vont occuper la toile pendant le festival pour sensibiliser sur la problématique de la justice ».

« Nous aurons des films de qualité pour la plupart des documentaires qui abordent des thématiques qui dérangent l’homophobie, la malaria business », a décliné M. Sangaré présentant cette édition autour du thème, « justice : levez- vous !».

Abordant le concept de Ciné droit libre d’Abidjan, il a relevé que son équipe a « décidé de se  «mettre du côté de la société civile  pour rester équidistant des politiques ».  

Selon le programme, une dizaine de films entre autres « essentiellement des documentaires engagés sur les questions des droits humains, seront projetés au Goethe-Institut, à l’Institut Français, à l’Espace Balafon (Cocody Attoban), dans des établissements scolaires et sur des places publiques au cœur des quartiers défavorisés à Yopougon, Treichville et Port-Bouët et dans le village d’Agbabou.


Il s’agit entre autres de « The Congo Tribunal » de Milos Rau (Allemagne-Suisse), « Kinshasa Makambo» de Dieudo Hamadi (RD Congo-France),  « La République des corrompus » de Salam Zampaligré (Burkina Faso),  « Bienvenue à la Maco » de Janusz Mrozowski (France-Pologone),  «Malaria Business » de Bernard Crutzen (Belgique), «La maladie du démon» de Lilith Kugler (Allemagne) ».

Le festival ciné droit libre, est un festival alternatif consacré aux films sur les droits humains et la liberté d’expression en Afrique. Il a été créé en 2005, par l’association Semfilms au Burkina Faso et est organisé en Côte d’Ivoire par l’association ciné connexion depuis 2008.La projection d’un film au cours de ce festival est suivie d’un débat.

À LA UNE
Retour en haut