International › APA

Centrafrique : la Minusca honore l’Unité d’hélicoptères d’attaque du Sénégal

Pas d'image

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) a indiqué, dans un communiqué dont APA a reçu copie ce jeudi, avoir décoré les femmes et hommes de l’Unité d’hélicoptères d’attaque du Sénégal au sein de la force onusienne.« Ces 8 femmes et 92 hommes que nous honorons aujourd’hui ont été reconnus dignes de recevoir la médaille des Nations Unies en signe de reconnaissance de leur travail et leur contribution dans l’accomplissement du mandat de la Minusca », a soutenu Mankeur Ndiaye, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la Minusca.

L’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, s’exprimant lors d’une cérémonie organisée mardi dernier à Bangui en présence du Général Joseph Mamadou Diop, le Chef d’État-major de l’Armée de l’air du Sénégal, a félicité le Commandant de cette unité pour son « leadership » et son « travail efficace » mais aussi les récipiendaires pour leur « dévouement », leur « professionnalisme », « leur esprit d’équipe et pour les sacrifices consentis ».

Mankeur Ndiaye a aussi apprécié « le travail de reconnaissance, de renseignement et d’actions de frappes aériennes quand c’est nécessaire » de l’Unité d’hélicoptères d’attaque du Sénégal, qui contribue à « protéger les populations civiles centrafricaines, le personnel et les biens des Nations Unies ».

Pour toutes ces raisons, il a renouvelé « les encouragements des Nations Unies pour la détermination et l’engagement démontrés en faveur de la protection des populations civiles et dans l’intérêt supérieur du mandat confié par le Conseil de sécurité des Nations Unies ».


En outre, Mankeur Ndiaye a encouragé l’Unité d’hélicoptères d’attaque du Sénégal pour « maintenir haut l’étendard de (son) pays et préserver la noble Mission des Nations Unies en continuant à (se) montrer individuellement et collectivement irréprochables sur les questions de conduite et de discipline, y compris en ce qui concerne les questions liées aux abus et exploitations sexuels ».

En effet, a-t-il fait noter au contingent sénégalais, « les erreurs d’un seul d’entre vous peuvent ternir, voire annihiler le travail de tous, quels que soient vos sacrifices et vos réalisations, et ainsi ternir l’image de tout un pays et de toute une organisation ».


À LA UNE
Retour en haut