International › APA

CAN 2019/Côte d’Ivoire-Algérie: le duel à mort des entraîneurs locaux

Pas d'image

Après le Mali, Kamara Ibrahim, le sélectionneur ivoirien croise le fer, jeudi, avec l’Algérie sous les ordres du coach Djamel Belmadi pour un autre duel à mort entre techniciens locaux.Critiqué pour le jeu insipide de son équipe en huitième de finale face aux Aigles du Mali, Kamara Ibrahim est plus que conscient de la valeur de l’adversaire du jour.

 « Nous sommes toujours dans le même état d’esprit qui est celui d’être combatif. L’Algérie est dans un dynamisme que tout coach aimerait avoir », admet-il, soulignant,  cependant,  qu’il «n’y a pas d’équipe imbattable ».

Au vu des statistiques, explique le technicien ivoirien, l’Algérie est une bonne équipe mais, «cela ne nous fait pas peur puisque chaque équipe vient avec ses qualités ».

Selon lui, depuis la dernière victoire des Eléphants face aux Fennecs (3-1) à la CAN 2015  en Guinée Équatoriale, « beaucoup de choses ont changé quatre ans après ». « Nous verrons si on peut rééditer le même exploit », signifie le sélectionneur ivoirien.


Alors que pour son collègue algérien Djamel Belmadi, « l’équipe de Côte d’Ivoire fait partie des favoris de cette compétition et elle a un passé dans la CAN avec deux titres ».

Si le technicien algérien  ne veut pas  rentrer dans «les aspects de favori», il prévient que «le plus important, c’est d’être solide défensivement pour ne pas encaisser», conseillant «la méfiance et la confiance» à ses joueurs, sans avoir « peur d’encaisser le premier but puisque notre équipe a les ressources mentales pour revenir».

La Côte d’Ivoire et l’Algérie disputent, jeudi après-midi (16h GMT) à Suez une place de demi-finale de la CAN 2019. Le vainqueur de ce match croisera, dimanche, le Nigéria victorieux, mercredi, de l’Afrique du Sud (2-1).



À LA UNE
loading...
Retour en haut