International › APA

Cameroun : la Banque des PME croule sous les déficits (rapport)

La Banque camerounaise des petites et moyennes entreprises (BC-PME) a enregistré des déficits de l’ordre de -1,3 milliard FCFA en 2016, -1,15 milliard FCFA en 2017 et -1,1 milliard FCFA en 2018, d’après un rapport de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) parvenu mercredi à APALa situation financière de l’établissement se caractérise par un déséquilibre sur toute la période étudiée, avec des pertes importantes et un produit net bancaire insuffisant pour couvrir les charges globales d’exploitation, notamment les charges de personnel, indique le document. Son activité spécialisée vers ses cibles reste également mitigée à peine 10% des crédits octroyés étant des crédits à moyen terme alors qu’en moyenne le reste est constitué de crédits à court terme.

 En mai 2019 l’État, seul actionnaire, avait injecté 10 milliards FCFA pour doubler le capital de la BC-PME sur la base d’un nouveau modèle économique, s’appuyant sur le financement indirect et le cofinancement auprès d’autres établissements commerciaux, avec un abandon progressif du financement direct des PME au guichet. Ouverte en juillet 2015, l’établissement, qui ambitionne d’appuyer les investissements privés dans le domaine des PME, mais aussi de l’artisanat, devait par ailleurs s’appuyer sur l’expertise d’organismes privés pour la gestion des risques.


 Quelques mois plus tôt, le Fonds monétaire international (FMI) demandait au gouvernement la réorientation du plan d’affaires d’une structure en mal de ressources financières. Dans son rapport portant sur le plan directeur d’industrialisation du Cameroun, commandé par le gouvernement et publié en décembre 2018, le cabinet Basics International proposait pour sa part sa transformation en banque de financement et d’investissement ainsi que sa cotation en bourse, afin de transférer la majorité de son capital au privé et d’accroître ses fonds propres par une émission d’obligations.



À LA UNE
loading...
Retour en haut