International › APA

Cameroun : baisse du nombre d’abonnés à la téléphonie mobile (rapport)

Pas d'image

Quelque dix-neuf millions de Camerounais sur une population globale estimée à vingt-cinq millions d’habitants sont actuellement abonnés aux réseaux de téléphonie mobile, soit une baisse de près de trois millions de personnes par rapport aux chiffres publiés il y a deux ans, a appris APA mardi.D’après « Le Jumia mobile report 2019 », auteur de ce rapport, le taux de pénétration de la téléphonie mobile est passé de 90% en 2017 à 76% en 2018, une baisse de 13 points qui se justifie par la désactivation de plus de 700 000 puces dans le cadre de la campagne d’identification initiée par le gouvernement.

En parcourant ledit document, il ressort que 6 millions de Camerounais sont utilisateurs d’internet dont la pénétration est de 25% et 3,6 millions sont utilisateurs des réseaux sociaux avec un taux de pénétration de 14%.

Ces statistiques concernent les quatre opérateurs de téléphonie mobile en activité dans le pays : la filiale de la multinationale sud-africaine MTN, la filiale du groupe français Orange, l’entité de la firme vietnamienne Viettel à travers sa marque locale Nexttel et l’entreprise publique des télécommunications CAMTEL.

La Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) ont indiqué dans un rapport publié en 2017 que l’économie du mobile a contribué pour 553 milliards de FCFA au Produit intérieur brut (PIB) du Cameroun, soit 3.5% du PIB total du pays avec une croissance de près de 2% en 2018.


D’après des projections de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), l’économie numérique devrait générer plus de 700 milliards de FCFA, environ 6% du PIB d’ici 2022.

Ce secteur qui emploie de manière directe et indirecte 50 000 personnes a soutenu près de 10 000 emplois en 2018, selon l’ART.


À LA UNE
Retour en haut