Bon plan

La ville de Pointe-Noire

Pointe-Noire est la capitale économique de la République du Congo, située à l’extrême sud du pays. Sise à l’ouest de l’Afrique, sur la façade atlantique, la ville constitue le débouché naturel d’un axe de communication prépondérant entre l’Afrique centrale et les eaux internationales ; à ce titre, elle représente pour la République du Congo un poumon économique alimenté par l’activité du terminal pétrolier de Djeno et de son port en eau profonde1.

Avec plus de 1,1 million d’habitants dans l’agglomération, Pointe-Noire est devenue un département à part entière divisé en six arrondissements. Aussi appelée Ponton La Belle ou Ndindji, elle est jumelée avec la ville française du Havre en Normandie.

Depuis le début des années 1980, Pointe-Noire n’a cessé de croître et d’attirer de nouveaux habitants, du fait surtout de l’activité pétrolière de Total (ancien Elf Congo), d’ENI et d’autres groupes pétroliers mais aussi parce que la ville a été globalement épargnée par les affrontements consécutifs à la guerre civile du Congo-Brazzaville qui secoue le pays dans les années 1990.

Pointe-Noire est surnommée Ponton par ses habitants, ou Ndjindji, en référence à l’ancien village de pêcheurs sur lequel on a bâti la ville. Le toponyme Pointe-Noire est dérivé du nom espagnol Punta Negra et du portugais Cabo Negro, qui apparaît pour la première fois sur une carte de 1484 en référence à une proéminence rocheuse sombre. Celle-ci servait de balise aux marins portugais qui longeaient les côtes de Basse-Guinée en direction de l’embouchure du fleuve Congo.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut