International › APA

Afrique centrale : faible implication des jeunes dans l’agriculture (BAD)

Pas d'image

Le directeur général de l’Afrique centrale auprès de la Banque africaine de développement(BAD), Ousmane Doré, a déploré la faible implication des jeunes d’Afrique centrale dans l’agriculture, un secteur qui, pourtant, focalise 2/3 de la population de cet espace régional.« Il faut un changement culturel pour impliquer les jeunes dans le secteur agricole. La problématique nécessite des actions appropriées et la BAD est prête à accompagner les pays de la sous- région en vue d’une transformation durable du monde rural », a notamment dit M. Doré, à l’ouverture, mardi à Brazzaville, du Forum sous régional sur l’harmonisation des causes structurelles du chômage des jeunes.

La directrice régionale pour la région Afrique du BIT, Cynthia Samuel-Olonjuwon, a, pour sa part, reconnu que « des efforts restent à fournir pour atteindre les résultats escomptés ».

Ouvrant les travaux de ce forum, le vice-premier ministre congolais, Firmin Ayessa, a indiqué que « la lutte contre le chômage des jeunes est un défi majeur » et appelé « les partenaires techniques et financiers à appuyer les Etats afin de résoudre ce problème ».


D’une durée de trois jours, ce forum a pour thème : « Dégager le potentiel des économies rurales grâce à l’investissement dans le développement des compétences et l’employabilité des jeunes dans le secteur de l’agriculture en Afrique centrale ».


À LA UNE
Retour en haut