Dépêches Afrique

 

  • Tchad: Hissène Habré a été définitivement condamné à perpétuité pour crimes contre l'humanité
    rfi, 27/04/2017 15h48
    L'ex-président tchadien Hissène Habré, déjà condamné en 2016, a été fixé sur son sort ce jeudi avec l'annonce du verdict de son procès en appel devant un tribunal spécial africain. M. Habré a été définitivement condamné à la prison à vie pour crimes contre l'humanité.

  • Côte d'Ivoire: le Femua s'ouvre aux kids!
    rfi, 27/04/2017 15h43
    Les enfants étaient à la fête, hier à Abidjan ! Pour la seconde fois, le groupe Magic System organisait le Femua Kids, une version du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, entièrement dédiée aux enfants de ce quartier populaire de la capitale économique ivoirienne. Avec bien sûr, des concerts au programme, mais pas seulement...

  • Côte d'Ivoire: le Femua s'ouvre aux kids!
    rfi, 27/04/2017 15h28
    Les enfants étaient à la fête, hier à Abidjan ! Pour la seconde fois, le groupe Magic System organisait le Femua Kids, une version du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, entièrement dédiée aux enfants de ce quartier populaire de la capitale économique ivoirienne. Avec bien sûr, des concerts au programme, mais pas seulement...

  • RDC: 20 morts dans des affrontements interethniques au Kasaï
    afp, 27/04/2017 07h41
    Vingt personnes ont été tuées dans des affrontements inter-ethniques dans la province du Kasaï, zone du centre de la République démocratique du Congo secouée par des violences meurtrières depuis septembre de l'an dernier, a indiqué l'ONU mercredi. Ces violences ont eu lieu le 19 avril "dans la localité de Mungamba, située à 30 kilomètres à l’est de Tshikapa", capitale du Kasaï, indique un communiqué de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco). Les affrontements "entre les communautés Lulua-Luba et Chokwe-Pende" ont fait 20 morts parmi ces derniers, ajoute le texte.

  • Climat: au sahel, trois fois plus de tempêtes extrêmes en 35 ans
    afp, 27/04/2017 07h30
    Les calamités continuent de s'abattre sur le Sahel, où la fréquence des tempêtes extrêmes a plus que triplé ces 35 dernières années, du fait du réchauffement climatique, révèle une étude parue mercredi. A l'avenir, cette fragile région africaine doit s'attendre à subir encore plus de pluies torrentielles, à l'origine d'inondations et de risque sanitaire accru dans des villes souvent dépourvues d'infrastructures adéquates, préviennent les chercheurs. "Nous avons été choqués de voir la rapidité des bouleversements dans cette région", dit Christopher Taylor, du Centre for Ecology and Hydrology (CEH) britannique.

  • Verdict définitif pour Hissène Habré, jugé pour crimes contre l'humanité
    afp, 27/04/2017 07h26
    L'ex-président tchadien Hissène Habré, condamné en 2016 à la prison à vie pour crimes contre l'humanité, sera définitivement fixé sur son sort jeudi avec l'annonce du verdict de son procès en appel tenu en janvier devant un tribunal spécial africain. Le jugement en appel, comme celui de première instance, s'est déroulé devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), créées en vertu d'un accord entre l'Union africaine (UA) et le Sénégal, où M. Habré s'est réfugié après avoir été renversé en décembre 1990 par l'actuel président tchadien Idriss Deby Itno.

  • Sénégal: 21 morts dans le naufrage d'une pirogue
    afp, 26/04/2017 09h50
    Vingt et une personnes, essentiellement des femmes, ont péri lundi dans le chavirement d'une pirogue à Bettenty, dans le centre du Sénégal, selon un bilan définitif des sapeurs-pompiers. L'accident, dont la cause n'était pas connue officiellement dans l'immédiat, s'est produit lundi soir dans cette localité de la région de Fatick, a indiqué le commandant Oumar Kane, un responsable au groupement national des sapeurs-pompiers joint par téléphone. Bettenty est une des zones insulaires du delta du Saloum, où la pirogue est couramment utilisée pour circuler entre la mangrove, et d'un îlot à l'autre.

  • Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie
    afp, 26/04/2017 09h45
    Le Parlement tunisien a assoupli mardi la sévère loi sur les stupéfiants, une revendication insistante de la société civile qui dénonçait son coût social "exorbitant" pour les nombreux jeunes jetés en prison "pour un joint". Un amendement permettant aux magistrats de prendre en compte des circonstances atténuantes, et donc d'éviter dans certains cas la prison à des accusés, a été adopté par 133 élus sur les 140 présents dans l'hémicycle. Une mesure "provisoire" en attendant la révision "globale" de la loi, a indiqué le ministre de la Justice Ghazi Jeribi devant les députés.

  • Afrique du sud: le fils d'une riche famille revient sur les lieux du crime
    afp, 26/04/2017 09h37
    Henri van Breda, le fils d'une riche famille sud-africaine soupçonné d'avoir assassiné ses parents et son frère à coups de hache, est revenu mardi sur les lieux du crime, au deuxième jour de son procès devant un tribunal du Cap. Le juge Siraj Desai, flanqué de l'accusé toujours vêtu d'un impeccable costume et d'une escorte de plusieurs policiers, a conduit la visite de la maison familiale, dans un quartier huppé de la ville de Stellenbosch (sud). "Nous avions besoin d'emmener le juge sur les lieux. Nous voulions lui montrer les chambres. Nous avons aussi observé l'endroit où ont été trouvés les corps et la hache", a indiqué le porte-parole du parquet, Eric Ntabazalila.

  • Deux ans de crise au Burundi sans issue en perspective
    afp, 25/04/2017 09h36
    Un pouvoir radicalisé, une opposition affaiblie et une communauté internationale divisée: deux ans après le début d'une crise politique majeure, le Burundi est plus que jamais dans l'impasse. L'annonce le 25 avril 2015 de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé avait déclenché un vaste mouvement de contestation populaire, sévèrement réprimé, et plongé le pays dans la crise. En deux ans, les violences et exécutions extrajudiciaires ont fait entre 500 morts selon l'ONU, 2.000 selon les ONG, et poussé 400.000 Burundais à l'exil.

  • Afrique du Sud: accusé d'avoir massacré sa famille, van Breda plaide non coupable
    afp, 25/04/2017 09h34
    Le fils d'une riche famille de la région du Cap a nié lundi avoir massacré ses parents et son frère à coups de hache, au premier jour d'un procès pour meurtre au coeur des beaux quartiers sud-africains qui passionne le pays. Costume et cravate sombre, cheveux blonds soignés, rasé de près, Henri van Breda, 22 ans, semble tout droit sorti de l'une de ces universités huppées où, près d'un quart de siècle après la chute de l'apartheid, les étudiants blancs sont encore majoritaires.

  • Meurtre de deux experts de l'ONU: la RDC présente une vidéo
    afp, 25/04/2017 09h32
    Les autorités congolaises ont présenté lundi à la presse une vidéo montrant ce qu'elles affirment être l'assassinat de deux experts de l'ONU tués en mars au Kasaï-central, dans le centre de la République démocratique du Congo. La vidéo d'environ deux minutes montre un homme et une femme blancs, qui correspondent au signalement des deux experts de l'ONU, Michael Sharp (Américain) et Zaida Catalan (de double nationalité suédoise et chilienne) entourés par sept personnes parlant tshiluba, la langue dominante au Kasaï, coiffés de bandeaux rouges et armés de machettes, de bâtons, et pour l'un d'un fusil hors d'âge.

  • Cameroun: 10 ans de prison ferme pour le journaliste de rfi Ahmed Abba
    afp, 25/04/2017 09h28
    Le correspondant de RFI au Cameroun, Ahmed Abba, a été condamné à 10 ans de prison ferme pour "non-dénonciation d'actes de terrorisme et blanchiment d'actes de terrorisme" par le tribunal militaire de Yaoundé. Le journaliste est condamné à "10 ans de prison ferme avec mandat d'arrêt à l'audience (...) et à verser 55.726.325 francs CFA" (environ 85.000 euros), a déclaré le président du tribunal, précisant qu'il pourrait faire cinq ans de prison supplémentaires en cas de non-paiement de l'amende. "Ahmed Abba est déclaré non coupable d'apologie du terrorisme, coupable des faits de non-dénonciation d'actes de terrorisme, et blanchiment d'actes de terrorisme", a-t-il dit.

  • Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices
    afp, 24/04/2017 09h32
    Des négociations sans précédent sous l'égide de l'ONU entre le gouvernement centrafricain et l'ensemble des groupes armés du pays ont eu lieu en fin de semaine à Bangui en vue d'accélérer le désarmement de ces milices, responsables de nombreuses exactions. Pour la première fois dans le programme de Désarmement démobilisation réinsertion (D, le gouvernement s'est assis à la même table que l'ensemble des groupes armés dans ce pays, l'un des plus pauvres du monde et qui connaît, selon l'ONU, une "recrudescence de la violence" depuis septembre 2016.

  • Nigeria: l'armée en guerre contre les raffineries illégales
    afp, 24/04/2017 09h27
    Remi Fadairo, commandant au sein de l'armée nigériane, pointe le doigt en direction d'un large nuage de fumée noire qui s'élève au dessus du Delta du Niger: une raffinerie artisanale de pétrole. "Allons-voir si on peut en faire notre dîner, de ces trafiquants!" ricane-t-il. Le colonel de 44 ans a les épaules larges et traîne sa fatigue dans des bottes en caoutchouc, enfoncées dans la boue noire d'une terre engluée de pétrole. La Force Conjointe de l'Opération "Delta sécurisé" sillonne les immenses marécages de la région de Port Harcourt (sud-est) pour protéger la richesse la plus précieuse du Nigeria: ses infrastructures d'hydrocarbures.

  • Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle
    afp, 24/04/2017 09h19
    L'écrivaine d'origine italienne Kuki Gallmann a été grièvement blessée par balle dimanche matin dans la réserve privée qu'elle dirige dans le centre du Kenya, région actuellement en proie à un cycle de violences impliquant des éleveurs, le tout sur fond de sécheresse. Auteure d'une autobiographie ("I Dreamed of Africa") adaptée au cinéma en 2000 avec l'actrice Kim Basinger dans le rôle principal, Kuki Gallmann a été attaquée par trois hommes armés dans la réserve Laikipia Nature Conservancy, selon la police kényane. L'Association des propriétaires de ranch du comté de Laikipia (LFA) a assuré que Kuki Gallmann, 73 ans, inspectait alors de luxueux lodges pour touristes incendiés la veille par des inconnus.

  • Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016
    afp, 24/04/2017 09h17
    Le paludisme a tué, l’an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina et est la "première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès", a-t-on appris dimanche auprès du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Au cours de "l’année 2016, nous avons enregistré environ 9,8 millions de cas de paludisme et déploré malheureusement 4.000 décès dont 3.000 chez les enfants de moins de 5 ans", a indiqué le coordonnateur du PNLP, le Dr Yacouba Sawadogo, en prélude à la journée mondiale contre le paludisme, le 25 avril.

  • Nigeria: 53 hommes accusés d'avoir organisé un "mariage gay"
    afp, 21/04/2017 08h02
    Cinquante-trois Nigérians ont été traduits en justice mercredi dans l'Etat de Kaduna (nord), sous l'accusation d'avoir organisé un mariage gay, l'homosexualité pouvant entrainer 14 ans de prison dans le pays, a indiqué jeudi un greffier. "Selon le dossier de l'accusation, les suspects ont été arrêtés le 15 avril dans un motel", a expliqué Mahmud Bello. "Ils sont poursuivis pour conspiration, rassemblement illégal, et appartenance à un groupe anti-social." Dans le dossier d'accusation, il est indiqué qu'une "équipe de police a arrêté un groupe de personnes qui préparaient la célébration d'un mariage gay dans le motel entre Faruk et Sanusi, tous deux en cavale."

  • Tunisie : un conseil de la presse contre les "dérives" journalistiques
    afp, 21/04/2017 07h59
    Un Conseil de la presse a officiellement été lancé jeudi en Tunisie pour lutter contre "les dérives" dans le secteur médiatique, en pleine refonte depuis la révolution de 2011, et pour instaurer "un journalisme de qualité". "C'est un jour historique, pas seulement pour les journalistes (...) mais aussi pour la démocratie tunisienne et la liberté d'expression en général", s'est félicité Néji Bghouri, le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), lors d'une conférence de presse. Ce Conseil d'autorégulation, en gestation depuis plusieurs années, sera notamment chargé de rédiger une charte de déontologie. Créé par plusieurs organisations comme le SNJT et l’Association des directeurs de journaux, il est pour l'instant dirigé par un comité provisoire devant mettre en place des règles pérennes.

  • Six trafiquants présumés d'animaux arrêtés depuis février en guinée
    afp, 21/04/2017 07h56
    Six trafiquants présumés d'animaux ont été arrêtés depuis février en Guinée, où plusieurs espèces protégées ont été découvertes dans des "zoos illégaux", a indiqué jeudi une ONG environnementale ayant conduit les enquêtes en collaboration avec la police. "Sur quatre opérations menées en février, mars et avril, il y a eu six arrestations", a déclaré Charlotte Houpline, fondatrice et directrice de l'ONG de protection de l'environnement Wara Conservation Project en Guinée (Wara-Guinée). Les dernières arrestations remontent au 12 avril, lors de deux opérations menées simultanément à Coyah, à l'est de Conakry, la capitale, et dans un village de la préfecture de Kindia (ouest). "Il y a eu quatre personnes arrêtées, dont un colonel", a indiqué Mme Houpline, jointe par téléphone à Dakar.

  • Le Mali achève l'installation des chefs intérimaires dans le nord
    afp, 21/04/2017 07h54
    Le Mali a terminé jeudi l'installation des autorités intérimaires dans ses régions du nord, une disposition prévue par l'accord pour la paix, après plusieurs reports, ont rapporté des témoins. L'installation de ces autorités intérimaires pour Tombouctou et Taoudénit complète le programme prévu dans les cinq régions du nord du Mali par cet accord signé en mai-juin 2015. Boubacar Ould Hamadi, de l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali, a été investi comme président du Conseil régional de Tombouctou (nord-ouest) et Hamoudi Sidi Ahmed Aggada, comme chef des autorités intérimaires de Taoudénit (extrême nord), lors d'une cérémonie officielle jeudi dans la ville de Tombouctou, selon ces témoins.

  • Zambie: le chef de l'opposition plaide l'abandon du chef de trahison contre lui
    afp, 20/04/2017 09h08
    Les avocats d'Hakainde Hichilema, le chef de l'opposition zambienne, ont demandé mercredi à la justice d'abandonner les accusations de "trahison" qui pèsent sur leur client, incarcéré depuis son arrestation la semaine dernière. Le 11 avril, la police a interpellé M. Hichilema pour avoir gêné le passage de la caravane du président Edgar Lungu lors d'un déplacement dans l'ouest de la Zambie, au début du mois. Il a été inculpé pour "trahison", un crime passible de la peine de mort, "insultes" et "refus d'obtempérer à une injonction policière".

  • Kenya: le marché du vote électronique contesté en justice
    afp, 20/04/2017 09h05
    Six citoyens kényans ont saisi mercredi la justice pour contester les conditions d'attribution à la société française Safran du marché de l'organisation du vote électronique pour les élections générales du 8 août, a-t-on appris de source judiciaire. Cette requête, déposée devant un tribunal de Nairobi, constitue le énième épisode ayant ponctué les préparatifs pour le moins chaotiques des prochaines élections, un sujet hautement sensible dans un pays où les accusations de fraude électorale accompagnent quasiment chaque scrutin. En 2007-2008, des violences postélectorales, nourries par des doutes substantiels sur la sincérité du résultat de la présidentielle, avait fait plus de 1.100 morts et des centaines de milliers de déplacés.

  • Burkina/procès Compaoré : l’ex-parti au pouvoir dénonce un "règlement de comptes"
    afp, 20/04/2017 09h03
    Le procès à venir de l'ex-président burkinabé Blaise Compaoré, exilé en Côte d'Ivoire, et de ses derniers ministres pour leur implication présumée dans la répression de l'insurrection populaire d'octobre 2014 qui a entrainé la chute du régime, est un "règlement de comptes politiques", a dénoncé mercredi son parti. Les membres du gouvernement du Premier ministre Luc Adolphe Tiao sont poursuivis pour "complicité d’homicide volontaire" et "coups et blessures volontaires". Le procès doit s'ouvrir à Ouagadougou le 27 avril prochain.

  • UNESCO: un prix à la maire de Lampedusa et à sos méditerranée
    afp, 20/04/2017 09h01
    Le prix Félix Houphouët-Boigny de l'Unesco pour la recherche de la paix a été attribué mercredi à la maire de Lampedusa, Giuseppina Nicolini, et à l'ONG SOS Méditerranée pour leur travail en faveur des réfugiés et des migrants. Le jury du prix "a estimé que les réfugiés et les migrants constituent l'une des principales problématiques actuelles, notamment en Méditerranée où environ 13.000 hommes, femmes et enfants ont péri depuis 2013", a déclaré dans un communiqué de l'Unesco le président du jury Joaquim Chissano, ex-président du Mozambique.

  • Le Maroc récupère son "monstre du loch Ness"
    afp, 20/04/2017 08h59
    Le squelette d'un dinosaure marin vieux de 66 millions d'années, retiré d'une vente aux enchères à Paris fin février, a été restitué au Maroc, a rapporté mercredi l'agence de presse MAP (officielle). Ce plésiosaure marin, nommé Zarafasaura Oceanis et provenant du centre du royaume, a finalement été "restitué au Maroc et livré au Ministère de l'Energie et des Mines", a indiqué la MAP. "Cette restitution s'est effectuée dans le cadre d'un accord entre le Maroc et les détenteurs de ce squelette, qui permet d’éviter un processus judiciaire long et fastidieux", explique l'agence.

  • Agressions sexuelles au Burkina: 6 mois ferme requis contre un militaire français
    afp, 19/04/2017 09h10
    Le Parquet a requis mardi deux ans de prison, dont 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve, contre un militaire français qui a reconnu des attouchements sexuels sur deux fillettes en 2015 au Burkina Faso, où il était en mission. Sébastien L., 40 ans, est jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour ces agressions sur deux fillettes franco-burkinabè, alors âgées de trois et cinq ans, ainsi que pour avoir filmé ces attouchements dans la piscine d'un grand hôtel de Ouagadougou. Il se dit "incapable d'expliquer" ses gestes, qu'il met sur le compte de l'alcool et du stress de sa mission.

  • Mali: cinq soldats tués par des jihadistes, la France neutralise des "terroristes"
    afp, 19/04/2017 09h07
    Cinq soldats maliens ont péri mardi dans une attaque jihadiste dans la région de Tombouctou, au nord du Mali, selon Bamako, la France annonçant que sa force Barkhane avait neutralisé une dizaine de "terroristes". L'attaque a visé un "détachement des Forces armées maliennes basé à Gourma Rharous", une localité d'accès difficile située à quelque 120 km à l'est de Tombouctou, selon un communiqué du gouvernement malien. L'assaut a été mené "par un groupe terroriste aux environs de 05H00 du matin" (heure locale et GMT), elle "a occasionné la mort de cinq soldats et une dizaine de blessés", a ajouté le gouvernement, sans identifier de groupe en particulier.

  • Une dizaine de membres de l'ONU brièvement retenus en otages en RDC
    afp, 19/04/2017 09h05
    Quelque 16 membres de l'ONU ont été brièvement retenus en otage mardi par des ex-rebelles sud-soudanais en République démocratique du Congo, a annoncé un responsable onusien sous couvert d'anonymat. Ces employés de la mission des Nations unies en RDC (Monusco) étaient détenus dans un camp de réfugiés de l'est du pays. L'organisation a négocié pour obtenir la libération de ces employés de la mission de l'ONU en RDC (Monusco), selon un responsable.

  • RDC: seize membres de l'ONU libérés après une prise d'otage
    afp, 19/04/2017 09h02
    Seize membres de l'ONU ont été libérés mardi après avoir été pris en otage dans la journée par d'ex-rebelles sud-soudanais dans un camp de réfugiés de la République démocratique du Congo, a affirmé un responsable onusien sous couvert d'anonymat. La prise d'otage de ces membres de la mission des Nations unies en RDC (Monusco) s'est déroulée dans le camp pour anciens combattants de Munigi, dans l'est du pays. "Nous somme ravis de confirmer que l'ensemble des 16 membres de la Monusco, qui ont été retenus plus tôt (...), ont été libérés", a expliqué le responsable, sans toutefois donner les nationalités des personnes qui ont été détenues.

  • Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina
    afp, 18/04/2017 08h53
    Un soldat français des forces spéciales, soupçonné d'attouchements sexuels sur deux fillettes franco-burkinabè de trois et cinq ans en 2015 quand il était en mission au Burkina Faso, sera jugé mardi au tribunal correctionnel de Paris. Sébastien L., 40 ans aujourd'hui, est aussi poursuivi pour l'enregistrement d'images à caractère pornographique, pour avoir filmé les attouchements sur une des fillettes. Il comparaît libre, contrairement aux réquisitions du parquet. Pendant l'enquête, il avait commencé par nier les faits, affirmant ne pas s'en souvenir car il avait beaucoup bu, puis reconnu certains attouchements, confronté aux images qu'il avait lui-même tournées. Il encourt une peine de dix ans d'emprisonnement.

  • Afrique du Sud: asile politique pour un pasteur congolais recherché par la RDC
    afp, 18/04/2017 08h48
    Le pasteur Joseph Mukungubila, recherché par la République démocratique du Congo pour son implication présumée dans des violences fin 2013, a obtenu l'asile politique en Afrique du Sud, a-t-on appris lundi auprès de son entourage. "Il a obtenu l'asile politique suite à une décision rendue le 30 mars", a affirmé Charlie Mingiedi, le porte-parole du pasteur Mukungubila. "C'est un soulagement. Il peut s'impliquer de nouveau dans la vie politique" congolaise, a-t-il ajouté.

  • RDC: limogeage du chef de la police de Kinshasa
    afp, 18/04/2017 08h45
    Le général Célestin Kanyama, chef de la police de Kinshasa visé par des sanctions financières européennes et américaines, a été limogé et remplacé par l'un de ses adjoints, a annoncé lundi la police congolaise. "Le colonel Elvis (Palanga Nawej) a été désigné commissaire provincial ad intérim de la police nationale congolaise (pour la) ville-province de Kinshasa", a précisé le colonel Pierre-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police congolaise, dans un message laconique.

  • La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants
    afp, 18/04/2017 08h39
    La Tunisie a présenté lundi un projet contre le travail des enfants, qui a récemment pris de l'ampleur selon le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi. Le pays est signataire des conventions internationales relatives à cette question "mais ce qui nous manque, (...) c’est le travail sur le terrain", a expliqué Trabelsi lors du lancement du projet "Ensemble contre le travail des enfants en Tunisie" à Hammamet, au sud de Tunis. Bien que des statistiques exactes ne soient pas encore disponibles sur le travail des enfants, "ce phénomène a pris ces dernières années une certaine dimension quand même, surtout avec la situation actuelle en Tunisie, une situation de transition", a dit le ministre en allusion à la révolution de 2011, qui a balayé une dictature de plusieurs décennies.

  • Egypte: une militante égypto-américaine acquittée après trois ans de détention
    afp, 17/04/2017 09h27
    Les petites entreprises camerounaises pourraient basculer vers le régime de la patente. C’est dans cette perspective que 500 entrepreneurs participent ce lundi 17 avril 2017 à Yaoundé, à un atelier de validation et de formalisation de cette migration. L’initiative est du centre de formation et de gestion. Le ministre de la défense centrafricaine, Joseph Yakete, est en visite de travail de trois jours au Cameroun. Cette visite s’inscrit dans le cadre du processus de stabilisation et de renforcement de la coopération sécuritaire en République centrafricaine. Il a été reçu hier dimanche 16 avril, par le ministre délégué à la présidence chargée de la défense au Cameroun Beti Assomo.

  • Le Cap-Vert centre de la musique afro-caribéenne en avril
    afp, 17/04/2017 09h17
    Chaque deuxième semaine d'avril, le centre historique de Praia, petite capitale de l'archipel africain du Cap-Vert, accueille des musiciens de tous styles, rêvant de tubes et de gloire sur les traces de l'enfant du pays devenue star mondiale, Cesaria Evora. Cette année encore, Atlantic Music Expo (AME) et le Kriol Jazz Festival, ont attiré du 10 au 15 avril - des artistes venus d'aussi loin que le Brésil ou Haïti, désireux de montrer leur talent aux producteurs internationaux réunis au large du Sénégal dans cette ancienne colonie portugaise que sa richesse musicale a fait connaître.

  • Tchad: nouvelle arrestation d'un militant de la société civile
    afp, 17/04/2017 09h12
    Un militant tchadien des droits de l'Homme, membre de la campagne "Tournons la page" (TLP) et du mouvement citoyen Iyina, a été arrêté samedi, a annoncé dimanche le rapporteur de TLP au Tchad, Layibe Tourdjoumane. L'arrestation de Bertrand Sollo, chargé de la mobilisation à "Tournons la page pour la démocratie en Afrique" et membre d'Iyina ("On est fatigué" en arabe dialectal), intervient 10 jours après celle de Nadjo Kaina, autre dirigeant de ces mouvements de la société civile tchadienne.

  • Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan approche des 500 morts
    afp, 13/04/2017 09h27
    Près de 500 personnes sont décédées depuis cinq mois d'une épidémie de méningite qui frappe une vingtaine d’États du Nigeria, a annoncé mercredi le ministre délégué à la Santé, Osagie Ehanire. "Jusque-là, il y a eu au total 4.637 cas suspects, dont 489 morts", a-t-il déclaré à la presse. Le 1er avril, le ministère avait annoncé avoir recensé 2.524 cas suspects et enregistré 328 décès. L’État de Zamfara (nord) est le plus affecté par l'épidémie avec "environ 70% des cas" et où 420.000 personnes ont pu être vaccinées, a précisé M. Ehanire. Les autorités nigérianes attendent également 823.000 doses de vaccins en provenance de Grande-Bretagne d'ici ce week-end pour poursuivre la campagne lancée le 5 avril pour enrayer l'épidémie, a-t-il ajouté.

  • Tchad: une dizaine de soldats détenus tués lors de leur transfert
    afp, 13/04/2017 09h24
    Une dizaine de militaires tchadiens en état d'arrestation ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans l'attaque de leur convoi par des inconnus au cours de leur transfert vers une prison du nord du pays, a-t-on appris de source sécuritaire. "La justice convoyait des prisonniers en attente de jugement et d'autres déjà jugés pour la prison de haute sécurité de Korotoro", a expliqué sous couvert d'anonymat cette source, ajoutant: "le convoi a été attaqué à 60 km (au nord) de N'Djamena par des hommes à bord de grosses cylindrées sans plaque" d'immatriculation. "Les assaillants ont fait débarquer les prisonniers, ils les ont triés avant de les cribler de balles", a ajouté la source qui a évoqué un possible règlement de comptes entre soldats.

  • Maroc: les autorités annoncent le démantèlement d'une cellule liée à l'Ei
    afp, 13/04/2017 09h22
    Les autorités marocaines ont annoncé mercredi avoir démantelé une "cellule terroriste" qui recrutait pour le compte du groupe jihadiste État islamique (EI). Cette cellule "affiliée" à l'EI est composée de sept membres et était active dans les villes de Fès et Moulay Yacoub (nord), a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Elle recrutait et envoyait des volontaires marocains dans les bastions jihadistes en Irak et en Syrie, selon la même source. Les perquisitions ont permis de saisir des armes blanches, des uniformes militaires, des sommes d’argent et des équipements électroniques, a souligné encore l'Intérieur. Depuis la création en mars 2015 du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), les autorités multiplient les annonces sur le démantèlement de cellules liées à l'EI et l'arrestation de recruteurs présumés.

  • Guerre au Soudan du Sud: au moins 16 civils tués dans la 2e ville du pays
    afp, 11/04/2017 08h37
    Au moins 16 civils, selon l'ONU, ont été tués dans des combats lundi entre forces gouvernementales et rebelles à Wau, deuxième ville du Soudan du Sud en guerre, des habitants faisant état de meurtres sur des lignes ethniques. Selon des sources concordantes, des affrontements ayant débuté durant le weekend à l'extérieur de Wau, dans des zones ayant changé plusieurs fois de mains se sont étendus lundi à la ville elle-même, tenue par les forces fidèles au président Salva Kiir depuis le début de la guerre civile en 2013.

  • Niger: une cinquantaine de combattants de Boko Haram tués
    afp, 11/04/2017 08h36
    Au moins cinquante-sept combattants de Boko Haram, dont "un grand émir", ont été tués dimanche soir au cours de violents combats avec l'armée nigérienne près de Gueskérou dans le sud-est du Niger, a indiqué lundi 10 avril, une source sécuritaire. L'identité de l'émir tué est "en cours de vérifications", selon cette source basée dans la région de Diffa, proche du Nigeria. "Une dizaine de nos soldats ont été légèrement blessés", a-t-elle ajouté. Ce bilan des combats était impossible à confirmer lundi de source indépendante.

  • Corruption au Nigeria: nouveau rapport accablant contre Shell
    afp, 11/04/2017 08h28
    Witness et Finance Uncovered ont publié lundi un rapport accablant contre les groupes pétroliers ENI et Shell, accusant ce dernier d'avoir "su" que l'argent versé pour l'acquisition d'un gros contrat pétrolier n'irait pas au gouvernement nigérian, mais à des individus. "Notre enquête (basée essentiellement sur la fuite d'emails envoyés entre les dirigeants de Shell, NDLR) a réuni les preuves que ses principaux patrons ont participé à une vaste opération de corruption en toute connaissance de cause", dénonce le rapport intitulé "Shell savait". Ce rapport, publié par l'ONG britannique Global Witness et Finance Uncovered, un réseau de journalistes d'investigation à travers une soixantaine de pays dans le monde, est un nouvel épisode dans l'une des plus importantes et anciennes affaire de l'histoire du Nigeria.

  • Plus de choléra en Afrique de l'est quand El Nino est actif
    afp, 11/04/2017 08h25
    Le courant équatorial cyclique du Pacifique El Nino est lié à un important changement de la répartition des cas de choléra en Afrique, une observation qui pourrait aider à une meilleure préparation et à une réduction du nombre de malades et de la mortalité. Durant les années où ce courant chaud est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50.000 cas de plus annuellement tandis que le sud du continent en dénombre 30.000 de moins par rapport aux années où El Nino est absent, ont déterminé des chercheurs dont l'étude était publiée lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS).

  • Législatives en Gambie: premières élections post-Jammeh
    AFP, 06/04/2017 11h02
    Les Gambiens sont appelés aux urnes jeudi pour choisir leurs députés, premières élections depuis le départ de l'autocrate Yahya Jammeh, suscitant l'espoir d'un réel équilibre des pouvoirs après 22 ans de toute-puissance de l'exécutif. En Gambie, pays anglophone enclavé dans le territoire sénégalais, hormis sa façade atlantique, le Parlement monocaméral compte 58 députés: 53 élus et cinq nommés par le président pour un mandat de cinq ans.

  • Violence homophobe: des tunisiens témoignent dans un film inédit
    afp, 31/03/2017 08h22
    De jeunes Tunisiens témoignent, le plus souvent à visage découvert, des violences homophobes dont ils sont victimes "au pays de la démocratie naissante", dans un documentaire inédit réalisé par une ONG locale. En Tunisie, l'article 230 du code pénal punit la "sodomie" et le "lesbianisme" de trois ans de prison. Néanmoins, depuis la révolution et la libération de la parole qui en a résulté, la défense des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels (LGBT), longtemps taboue, s'affiche peu à peu.

  • Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal
    afp, 31/03/2017 08h20
    Quinze hommes, soupçonnés de participer à un réseau d'immigration clandestine entre le Sénégal et la France, ont été arrêtés lundi en région parisienne et près de Bordeaux, a-t-on appris de source policière, confirmant une information du Figaro. Aucun de ces suspects n'avait, jeudi en fin de journée, été déféré au tribunal de Bobigny, qui instruit ce dossier, a indiqué le parquet. Parmi le gardés à vue figure la tête de réseau, un Sénégalais connu des services de police, a précisé la source policière.

  • l'ONU va réduire le nombre des casques bleus en RDC
    afp, 31/03/2017 08h17
    Le Conseil de sécurité des Nations unies va voter vendredi la réduction de 7% environ du nombre de militaires et de policiers de la force de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC). Selon un projet de résolution, la Monusco, plus importante et plus coûteuse mission onusienne, verra son effectif théorique passer de 19.815 à 18.316 hommes. La décision intervient alors que le pays d'Afrique centrale doit organiser d'ici la fin de l'année des élections très attendues, sur fond d'affrontements entre factions rebelles, turbulences politiques et corruption massive.

  • Ghana: Sagnol, Schäfer et Appiah retenus comme possibles sélectionneurs
    afp, 31/03/2017 08h14
    Les dossiers du Français Willy Sagnol, de l'Allemand Winfried Schäfer et du Ghanéen James Kwesi Appiah ont été retenus pour le poste de sélectionneur du Ghana, a-t-on appris jeudi de source officielle. Les trois candidats faisaient partie d'une liste de 132 postulants parmi lesquels figuraient le Français Patrice Carteron, l'Anglais Harry Redknapp, l'Italien Fabrizio Ravanelli mais aussi l'ancienne gloire du football ghanéen Karim Abdul Razak Tanko. Les auditions des trois finalistes débutent vendredi et le nom du nouveau sélectionneur des "Black Stars" sera connu dans la première quinzaine du mois d'avril.

  • En Afrique du Sud, Zuma limoge son ministre des finances
    afp, 31/03/2017 08h12
    président sud-africain Jacob Zuma s'est débarrassé jeudi de son ministre des Finances et détracteur Pravin Gordhan, malgré le refus exprimé par ses alliés et les risques de rupture au sein du Congrès national africain (ANC) au pouvoir. Au terme de plusieurs jours de rumeurs et de tensions, M. Zuma a annoncé en toute fin de soirée un remaniement gouvernemental de grande ampleur, marqué par le limogeage de M. Gordhan et la nomination de dix ministres et de dix vice-ministres. Sans surprise, le chef de l'Etat a attribué le portefeuille du Trésor à un de ses fidèles, le ministre de l'Intérieur Malusi Gigaba. Depuis plusieurs mois déjà, la bataille faisait rage entre Jacob Zuma, englué dans une litanie de scandales de corruption, et Pravin Gordhan, très respecté des investisseurs, autour de la bonne gestion des deniers publics.

  • Côte d'ivoire: ONG et victimes dénoncent l'acquittement de Simone Gbagbo
    afp, 30/03/2017 09h21
    L'acquittement surprise mardi à Abidjan de l'ex-première dame Simone Gbagbo, de crimes contre l'humanité commis durant la crise post-électorale de 2010-2011, conclut un procès "entaché d'irrégularités", ont estimé mercredi les défenseurs des droits de l'Homme, les victimes évoquant une "prime à l'impunité". Les partisans de Mme Gbagbo, qui ont longtemps dénoncé un procès politique et une justice instrumentalisé, ont de leur côté vu dans cet acquittement un geste "vers la réconciliation" en Côte d'Ivoire, marquée par ces cinq mois de sanglante crise post-électorale à l'issue de dix ans de crise politico-militaire.

  • Tunisie: un ancien premier ministre lance son parti
    afp, 30/03/2017 09h14
    L'ancien chef de gouvernement tunisien Mehdi Jomaa a annoncé mercredi la création de son propre parti, à l'approche d'échéances électorales, affichant l'ambition de devenir l'une des principales forces politiques du pays. Al Badil Ettounsi (l'alternative tunisienne, en arabe) est une formation "modérée, réaliste, patriote et surtout démocrate", a déclaré Jomaa lors d'une conférence de presse. L'ancien chef du gouvernement dit de technocrates, aux affaires de janvier 2014 à février 2015, a expliqué son retour sur la scène politique par la situation "difficile" et "fragile" du pays, caractérisée selon lui par un "manque de vision politique et économique".

  • 100% Afrique: trois soirées de musiques urbaines à paris
    afp, 30/03/2017 08h59
    Les Congolais du Mbongwana Star, la chanteuse malienne Oumou Sangaré, le Nigérian Seun Kuti, héritier de l'afrobeat de Fela, proposeront différents courants de la musique africaine de jeudi à samedi à la Grande Halle de La Villette dans le cadre du festival 100% Afriques. Une exposition, "Afriques Capitales", est consacrée à la création africaine contemporaine dans l'espace urbain, explique Anne Sanogo, responsable de la programmation musicale. "On a eu l'idée de construire trois soirées de concerts autour de grandes métropoles de grandes régions". La première soirée, "Kinshasa Mon Amour", est une immersion dans l'ambiance des rues de la capitale de la République démocratique du Congo.

  • Afrique du Sud: le ministre des finances rentre au pays
    afp, 29/03/2017 08h32
    Le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, est rentré mardi dans son pays conformément à l'ordre qui lui en avait été donné par le président Jacob Zuma, sur fond de rumeurs insistantes autour de son départ du gouvernement. A la surprise générale, M. Zuma avait sommé lundi son ministre d'interrompre de toute urgence une tournée de promotion au Royaume-Uni et aux États-Unis. Depuis plusieurs mois, le torchon brûle entre M. Gordhan, respecté des marchés pour sa rigueur, et M. Zuma, englué dans une litanie de scandales politico-financiers, autour de la bonne gestion des deniers publics. Son rappel est considéré par les médias sud-africains comme le signe de l'imminence d'un remaniement ministériel.

  • Violences au Kasaï: les corps de deux experts de l'Onu retrouvés
    afp, 29/03/2017 08h29
    Des violences particulièrement "préoccupantes" se poursuivent dans le centre de la République démocratique du Congo, où les corps de deux experts de l'ONU ont été retrouvés mardi, juste après l'annonce par le gouvernement du massacre de 39 policiers par des rebelles. Les deux experts, l'Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan, avaient été enlevés le 12 mars en même temps que leurs quatre accompagnateurs congolais dans la province du Kasaï-central, secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d'une opération militaire, après s'être révolté contre les autorités de Kinshasa. Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a précisé que "la femme a été décapitée et le corps de l'homme est entier".

  • Centrafrique: à Bambari, fragile retour de l'Etat
    afp, 29/03/2017 08h27
    Un préfet, un procureur, des forces de police: l'Etat fait un timide retour à Bambari la deuxième ville de Centrafrique où les Nations unies ont obtenu il y a quelques semaines le départ d'un chef de guerre. La restauration de l'Etat et le relèvement de l'économie représentent les deux priorités du président Faustin-Archange Touadéra, qu'il évoquera jeudi pour le premier anniversaire de son mandat à la tête d'un pays ravagé par la guerre et où l'administration a disparu de régions entières, livrées aux exactions de bandes armées.

  • Le nouveau président de la caf "convaincu" que le Maroc peut organiser le mondial-2026
    afp, 29/03/2017 08h25
    Le nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, s'est dit "convaincu" mardi que le Maroc pourrait organiser la coupe du Monde en 2026. "Nous sommes convaincus que le Maroc pourra organiser cette compétition, comme cela a été fait par l'Afrique du sud en 2010", a déclaré au cours d'une conférence de presse à Marrakech M. Ahmad, arrivé la veille dans le royaume, pour sa première visite à l'étranger depuis son élection. "Pour la Coupe du monde, ce n'est pas fortuit si je suis là avec deux membres du Conseil de la FIFA", a-t-il expliqué.

  • Libye: 60 migrants bangladeshis interceptés en mer
    afp, 28/03/2017 08h31
    Les gardes-côtes libyens ont intercepté et ramené 60 migrants clandestins originaires du Bangladesh qui tentaient d'atteindre l'Europe par la mer, a indiqué lundi un porte-parole de la marine. "Les gardes-côtes de Zaouïa (...) ont intercepté un bateau pneumatique avec à bord 60 migrants clandestins, tous originaires du Bangladesh", a indiqué le général Ayoub Qassem, porte-parole de la marine libyenne. L'opération a eu lieu dimanche à l'aube au large de Sabratha, ville côtière située à 66 km à l'ouest de la capitale.

  • Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation
    afp, 28/03/2017 08h27
    Une rencontre pour la réconciliation au Mali, la "Conférence d'entente nationale", s'est ouverte lundi à Bamako, en l'absence de l'opposition et de l'ex-rébellion, qui la jugent trop limitée dans le temps ou ses objectifs. La conférence, qui se poursuivra jusqu'au 2 avril, est prévue par l'accord de paix de mai-juin 2015 au Mali. Elle vise notamment à "élaborer une charte pour la paix, l'unité et la réconciliation nationale sur une base consensuelle", selon le gouvernement.

  • Amical: la côte d'ivoire tenue en échec par le Sénégal avant l'arrivée de Wilmots
    afp, 28/03/2017 08h21
    La Côte d'Ivoire a été tenue en échec lundi par le Sénégal au stade Charléty à Paris (1-1) en match amical, alors que le nouveau sélectionneur, le Belge Marc Wilmots, entrera en fonction le 1er avril pour assurer la qualification pour le Mondial-2018. La rencontre a été interrompue à la 88e minute par l'arbitre français Tony Chapron, après de multiples envahissements de la pelouse de Charléty par les supporters des deux équipes. L'ancien sélectionneur de la Belgique a été nommé mi-mars, en remplacement du Français Michel Dussuyer, et arrive au sein une équipe qui a été éliminée dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon en dépit de son statut de tenante du titre.

  • RDC : la police accuse des rebelles d'avoir massacré 39 agents
    afp, 28/03/2017 08h19
    La police congolaise a accusé lundi une rébellion d'avoir massacré 39 de ses agents au Kasaï, région du centre de la République démocratique du Congo en proie à la violence depuis plus de six mois. Cette accusation survient à deux jours d'un vote prévu au Conseil de sécurité de l'ONU sur le renouvellement du mandat de la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) la plus grosse force de maintien de la paix onusienne au monde (très peu présente au Kasaï), alors que la situation de la RDC, en proie à une crise politique, sécuritaire, économique et sociale inquiète ses voisins et la communauté internationale.

  • Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension
    afp, 27/03/2017 09h10
    En proie à des tensions politiques, économiques et sociales, le Gabon lance mardi son "dialogue politique" voulu par le président Ali Bongo Ondimba depuis sa réélection contestée il y a six mois, mais boycotté par son rival Jean Ping. Alors que Libreville cherche de nouveaux investisseurs, notamment en Chine et en France, pour relancer et diversifier son économie, les partenaires du pays suivent de près ce rendez-vous. En tête desquels la France, ex-puissance coloniale, qui avait accueilli très fraîchement la réélection de M. Bongo, mise en cause par les observateurs électoraux de l'Union européenne (UE).

  • Mali: au moins 3 morts dans deux attaques distinctes
    afp, 27/03/2017 08h59
    Au moins deux soldats et un douanier maliens ont été tués dans deux attaques distinctes au Mali, l'une dans le Nord et l'autre dans le Sud, ont indiqué dimanche des sources militaires et de sécurité. Une première attaque a visé dans la nuit de vendredi à samedi un poste de sécurité de l'armée malienne à Almoustarat, localité située à environ 120 km au nord de Gao, principale ville de cette vaste région, selon une source sécuritaire et une source militaire.

  • Soudan du sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade
    afp, 27/03/2017 08h56
    Six travailleurs humanitaires ont été tués samedi dans une embuscade au Soudan du Sud, ravagé par une guerre civile et frappé par la famine, a annoncé l'ONU, qui a exhorté les autorités du pays à "enquêter et à arrêter" les auteurs de cette attaque. "Je suis horrifié et indigné par le meurtre odieux hier (samedi) au Soudan du Sud de six humanitaires courageux", a déclaré dimanche dans un communiqué Eugene Owusu, du Bureau pour la coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). Selon Ocha, il s'agit de l'attaque la plus meurtrière ayant frappé des humanitaires en plus de trois ans d'une guerre civile brutale.

  • Le président soudanais ira au sommet arabe d'amman
    afp, 27/03/2017 08h54
    Le président soudanais Omar el-Béchir se rendra au sommet de la Ligue arabe qui se tient cette semaine à Amman, capitale de la Jordanie, a annoncé dimanche le ministre soudanais des Affaires étrangères. Béchir est visé par des mandats d'arrêt par la Cour pénale internationale (CPI), qui l'accuse notamment de génocide au Darfour. L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a appelé la Jordanie à lui refuser l'entrée sur son territoire ou à l'arrêter s'il s'y trouve. "Le président Omar el-Béchir participera au sommet arabe malgré son emploi du temps très chargé", a déclaré le chef de la diplomatie soudanaise, Ibrahim Ghandour, à l'agence de presse officielle SUNA.

  • Le président Kagame loue les liens Rwanda-Etat hébreu
    afp, 27/03/2017 08h52
    Le président rwandais Paul Kagame a été dimanche le premier chef d'Etat africain à s'exprimer devant la plus grande organisation américaine pro-israélienne, où il a loué les liens entre l'Etat hébreu et son pays meurtri par un génocide en 1994. Avant de prendre le pouvoir, Paul Kagame était le chef rebelle du Front patriotique rwandais (FPR) qui avait mis fin au génocide des Tutsi en 1994 par des extrémistes hutu (environ 800.000 morts selon l'ONU). Il a fait ensuite de son pays une puissance économique régionale soutenue par les Etats-Unis, même si les relations avec Washington se sont tendues ces dernières années en raison de la volonté de M. Kagame de rester au pourvoir.

  • En un tweet, une star du net affrète un avion pour aider la Somalie
    afp, 24/03/2017 08h52
    Un jeune Français installé aux Etats-Unis et star des réseaux sociaux a réuni en quelques tweets 2 millions de dollars de dons pour affréter un avion chargé de nourriture vers la Somalie, menacée de famine par une grave sécheresse. Partisan de mobiliser la "love army" des internautes, Jérôme Jarre publie le 15 mars sur Twitter une vidéo où il rapporte l'histoire d'une petite fille morte de déshydratation en Somalie et dénonce la "pire crise humanitaire" depuis 1945.

  • Centre du Mali: au moins dix morts dans des violences intercommunautaires
    afp, 24/03/2017 08h26
    Au moins dix personnes ont été tuées mercredi dans des violences dans le centre du Mali entre membres de la minorité peule et des chasseurs traditionnels appartenant essentiellement à l'ethnie majoritaire bambara, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de la Sécurité. Un précédent bilan de sources concordantes faisait état de huit morts. En février, des violences similaires avaient fait au moins 20 morts et des centaines de déplacés dans la même région. Quatre ministres, dont celui de la Justice, Mamadou Konaté, s'étaient alors rendus sur place et avaient annoncé l'ouverture d'une enquête.

  • Libye: HRW évoque des crimes de guerre à Benghazi
    afp, 23/03/2017 07h52
    L'organisation Human Rights Watch (HRW) a évoqué mercredi de graves violations des droits de l'Homme et des "crimes de guerre" commis à Benghazi par les forces sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort des autorités de l'est de la Libye. "Les forces de l'armée nationale libyenne (ANL) (autoproclamée par le maréchal Haftar) pourraient avoir commis des crimes de guerre (...) dont des actes de tortures contre des civils et des exécutions sommaires", a indiqué HRW dans son communiqué. Les forces sous le commandement de Khalifa Haftar "se sont livrées à des tueries et auraient profané les tombes de leurs rivaux à Benghazi", deuxième ville libyenne, selon ce communiqué.

  • Yémen : des Ong dressent un tableau humanitaire apocalyptique
    afp, 23/03/2017 07h49
    Deux ans après le début de l'intervention armée de la coalition menée par l'Arabie saoudite, le Yémen s'enfonce dans une crise humanitaire catastrophique, "l'une des plus graves du monde", ont alerté mercredi des ONG à Paris. Risque aigu de famine, blocus humanitaire, bombardements sans répit : aucun fléau n'épargne ce pays de 26 millions d'habitants déjà le plus pauvre de la péninsule arabique avant d'être ravagé par une guerre qui a fait plus de 7.500 morts et 40.000 blessés, selon l'ONU.

  • Wilmots (côte d'ivoire): "voir si mon estomac est costaud"
    afp, 23/03/2017 07h46
    Le nouveau sélectionneur de Côte d'Ivoire Marc Wilmots a affirmé ne pas craindre sa première expérience africaine, soulignant qu'il était "le seul maître à bord" tout en distillant des traits d'humour lors d'une conférence de presse mercredi à Abidjan.

  • Mauritanie: la révision constitutionnelle soumise à référendum
    afp, 23/03/2017 07h44
    Le projet de révision constitutionnelle en Mauritanie, approuvé par l'Assemblée nationale mais rejeté par le Sénat, sera soumis à référendum "le plus rapidement possible", a annoncé le président mauritanien mercredi soir. Ce projet de modification de la Constitution actuelle, en vigueur depuis 1991, prévoit notamment la suppression du Sénat et le changement du drapeau national. Il a été adopté le 9 mars par les députés, mais 33 des 56 sénateurs ont voté contre le texte, marquant son rejet, le 18 mars.

  • Nigeria: 17 morts dans l'attaque d'un marché dans le centre
    afp, 22/03/2017 07h34
    Un groupe d'hommes armés a attaqué une communauté rurale du centre du Nigeria et tué 17 personnes, dernier épisode en date du conflit opposant éleveurs et cultivateurs pour les droits de pâturage, a annoncé mardi la police locale. "Des inconnus ont lancé une attaque hier contre un marché de Zaki Biyam", dans l'Etat du Benue. "Dix-sept personnes ont été tuées et onze blessées", a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat Moses Yamu, ajoutant que la plupart des victimes étaient des femmes et des enfants. Il a précisé que les attaquants venus en moto et voiture avaient ouvert le feu sur le marché de la localité avant d'incendier des bâtiments.

  • Côte d'Ivoire: Wilmots tente l'aventure africaine et part cornaquer les Eléphants
    afp, 22/03/2017 07h32
    L'ancien sélectionneur belge Marc Wilmots s'est engagé mardi pour deux ans à la tête des Éléphants de Côte d'Ivoire, un pari pour les deux parties qui doivent se relancer après des expériences respectives qui n'ont pas été couronnées de succès. Ancien attaquant international de renom ayant joué en Belgique ainsi qu'en Allemagne et en France, le technicien de 48 ans a dirigé les Diables rouges de 2012 à 2016. Mais son bail à la tête de la sélection nationale belge a laissé de nombreux observateurs sur leur faim. A son actif: il a réussi à qualifier le "Plat Pays" pour les grandes compétitions internationales, Mondial-2014 (dernière qualification en 2002 auparavant) et Euro-2016, et même à mener la Belgique en haut du classement Fifa.

  • Soldats français accusés de viols en Centrafrique: un non-lieu requis
    afp, 22/03/2017 07h28
    Le parquet de Paris a requis un non-lieu dans l'enquête sur les accusations de viols portées par des enfants contre des soldats français de l'opération Sangaris en Centrafrique, en 2013-2014, a-t-on appris mardi de sources judiciaire et proche du dossier. Il appartient maintenant aux juges d'instruction d'ordonner un procès ou de confirmer ce non-lieu, l'hypothèse la plus probable puisqu'aucune mise en examen n'a été prononcée. Les accusations avaient ébranlé l'armée française, présente en Centrafrique pour restaurer la sécurité après des mois de violences confessionnelles entre rebelles et milices.

  • Famine en Somalie: aide d'urgence de 22 millions de dollars de l'ONU
    afp, 22/03/2017 07h25
    Les Nations unies ont approuvé un prêt d'urgence de 22 millions de dollars (20,3 millions d'euros) en vue d'éviter une nouvelle famine en Somalie, un pays de nouveau frappé par une grave sécheresse, a annoncé mardi l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Le Fonds central d'intervention d'urgence de l'ONU a décidé de faire distribuer cette somme sous forme de prêt par la FAO dans un pays qui est en proie aux violences des islamistes shebab, cinq ans après une famine qui y avait fait 260.000 morts.

  • Nigeria: une compagnie aérienne licencie les deux tiers de son personnel
    afp, 20/03/2017 08h16
    La deuxième plus grande compagnie aérienne au Nigeria, Aero Contractor, a licencié un millier de personnes, soit les deux tiers de ses effectifs, pour tenter d'échapper à la faillite, a indiqué vendredi l'agence gouvernementale qui la contrôle. Plus de 1.000 personnes sont concernées sur les 1.500 employés que compte la compagnie, a confirmé Jude Mwauzor, porte-parole de la Société de Gestion d'Actifs du Nigeria (AMCON).

  • Attentats de Mérah: Latifa Ibn Ziaten se plaint de l'absence d'hommage pour son fils
    afp, 20/03/2017 08h14
    Latifa Ibn Ziaten s'est plainte vendredi de l'absence de cérémonie organisée le 11 mars pour rendre hommage à son fils, le maréchal des logis Imad Ibn Ziaten, première des sept victimes de Mohamed Merah en mars 2012. "Personne ne pense aux militaires. J'attends depuis cinq ans. Cinq ans que c'est la même galère. Mon fils est mort parce qu'il est militaire et aucun hommage ne lui est rendu le 11 mars", date anniversaire de sa mort, a déploré Mme Ibn Ziaten.

  • Un nouveau premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage
    afp, 20/03/2017 08h10
    Le roi du Maroc Mohammed VI a confié vendredi à l'islamiste Saad-Eddine El Othmani la mission de former un nouveau gouvernement pour sortir de cinq mois de crise politique. Numéro deux du Parti justice et développement (PJD, islamiste), El Othmani, 61 ans, remplace Abdelilah Benkirane, lui-même secrétaire général du PJD, remercié mercredi par Mohammed VI pour n'être pas parvenu à former une majorité. "C'est une lourde responsabilité dans ce contexte politique particulier", a reconnu devant la presse le nouveau Premier ministre, quelques minutes après sa nomination.

  • Vidéo d'un massacre en RDC: sept soldats arrêtés au Kasaï
    afp, 20/03/2017 08h07
    La justice militaire congolaise a annoncé samedi avoir arrêté sept militaires accusés de crimes de guerre dans le centre de la République démocratique du Congo secouée par une rébellion de miliciens d'un chef coutumier tué ayant fait 400 morts. Par ailleurs, la mission de l'ONU en RDC (Monusco) s'est déclarée "préoccupée" suite à des informations faisant état d'"un nombre important de personnes tuées" en deux jours d'affrontements entre les forces de sécurité et les miliciens du chef Kamwina Nsapu, dans un communiqué samedi.

  • En Afrique, les villes explosent mais créent peu de richesse
    afp, 20/03/2017 07h55
    Habitats précaires, petites rues engorgées, décharges sauvages par dizaines: Bamako illustre les périls de l'urbanisation galopante en Afrique. Un phénomène d'une ampleur historique, qui engage une bonne part de l'avenir du continent, ont prévenu des experts réunis dans la capitale malienne. Déjà surpeuplées aujourd'hui avec moins de 500 millions d'habitants, les villes africaines en hébergeront un milliard en 2040. Un Africain sur deux sera alors un urbain. "Une telle croissance n'a jamais été vue dans le monde, et elle ne le sera probablement plus jamais", résume Somik Vinay Lall, principal expert en urbanisation à la Banque mondiale, un des invités d'un séminaire organisé récemment sur ce thème par le Forum de Bamako, un club de réflexion panafricain.

  • Libye: accord de trêve à Tripoli après quatre jours de violences
    afp, 17/03/2017 07h46
    Des groupes armés ont signé un accord de cessez-le-feu à Tripoli sous l'égide du gouvernement libyen d'union nationale (GNA), après quatre jours de combats ayant paralysé la capitale, a annoncé jeudi le ministère de la Défense. Selon un communiqué, l'accord prévoit un "cessez-le-feu immédiat" dans la capitale, le départ des groupes armés de Tripoli dans un délai de 30 jours, ainsi que la libération des personnes arrêtées durant les quatre derniers jours.

  • Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram
    afp, 17/03/2017 07h44
    Le Cameroun a annoncé avoir libéré plus de 5.000 civils des mains des islamistes armés nigérians de Boko Haram lors d'une opération militaire transfrontalière au cours de laquelle "une soixantaine" de jihadistes ont été tués. Les Forces de défense et de sécurité camerounaises ont mené du 27 février au 7 mars "une vaste opération de ratissage le long de la frontière camerouno-nigériane et en territoire nigérian" baptisée Thunder 2, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary.

  • En Afrique du sud, scandale autour de tweets sur la colonisation
    afp, 17/03/2017 07h42
    L'ex-patronne du principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille, a provoqué jeudi une tempête sur les réseaux sociaux pour avoir défendu les aspects positifs du colonialisme dans une série de tweets rageurs. "Pour ceux qui considèrent que l'héritage du colonialisme est SEULEMENT négatif, pensez à l'indépendance de la justice, au réseau de transports, à l'eau courante etc", a écrit l'ancienne cheffe de l'Alliance démocratique (DA) sur son compte Twitter. "Est-ce que nous aurions ce niveau de soins spécialisés et de traitements sans l'influence coloniale ? Soyez honnêtes, s'il vous plaît", a poursuivi cette politicienne sud-africaine blanche.

  • Soudan du Sud: deux morts dans l'attaque d'un convoi humanitaire
    afp, 17/03/2017 07h38
    L'attaque d'un convoi humanitaire par des hommes armés au Soudan du Sud a fait deux morts et trois blessés, a annoncé jeudi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), dénonçant l'insécurité chronique dans laquelle les humanitaires travaillent dans ce pays en guerre frappé par une famine. "Alors qu'un convoi rentrait à Yirol (dans le centre du pays) après une mission sur le terrain, le 14 mars (mardi), un des véhicules est tombé dans une embuscade menée par des hommes armés à l'identité inconnue", a indiqué l'OIM dans un communiqué.

  • Sierra Leone: découverte d'un diamant de plus de 700 carats
    afp, 17/03/2017 07h29
    Un énorme diamant de 706 carats a été découvert en Sierra Leone, a annoncé jeudi la présidence, promettant "un processus de commercialisation transparent" dans un pays marqué par le trafic des "diamants du sang" pendant la guerre civile (1991-2002). Le diamant, découvert dans la province de Kono, dans l'est du pays, par un pasteur, Emmanuel Momoh, chercheur de diamant occasionnel, a été présenté mercredi au chef de l'Etat, Ernest Bai Koroma, par un chef tribal de la région, a précisé la présidence dans un communiqué.

  • Un pétrolier détourné puis libéré par les pirates somaliens
    afp, 17/03/2017 07h25
    Les pirates somaliens qui s'étaient emparé lundi du pétrolier Aris 13, première attaque réussie d'un navire commercial au large de la Somalie depuis 2012, ont libéré jeudi le navire et ses huit membres d'équipage sri-lankais qu'ils retenaient en otage. Les garde-côtes du Puntland, région semi-autonome de Somalie, ont fait aux pirates "une offre qu'ils ne pouvaient refuser et les pirates sont partis", a déclaré à l'AFP, sans autres détails, John Steed, responsable de l'Afrique de l'Est de, l'ONG Oceans Beyond Piracy (OPB) de lutte contre la piraterie.

  • Maroc: Benatia "renonce" à la sélection faute de temps de jeu en club
    afp, 16/03/2017 09h04
    Le défenseur et capitaine de l'équipe du Maroc Mehdi Benatia a décidé de "renoncer" à la sélection nationale "jusqu'à ce que (sa) situation en club évolue", à la Juventus Turin où il est remplaçant, a-t-il écrit jeudi sur son compte Facebook. "Vous connaissez l'attachement que j'ai pour mon pays, c'est donc avec beaucoup d'émotion que j'ai décidé de renoncer au prochain rassemblement de l'équipe nationale, et ce, jusqu'à ce que ma situation en club évolue", a posté le joueur de 29 ans.

  • Maroc: Benatia "renonce" à la sélection faute de temps de jeu en club
    afp, 16/03/2017 08h25
    Le défenseur et capitaine de l'équipe du Maroc Mehdi Benatia a décidé de "renoncer" à la sélection nationale "jusqu'à ce que (sa) situation en club évolue", à la Juventus Turin où il est remplaçant, a-t-il écrit jeudi sur son compte Facebook. "Vous connaissez l'attachement que j'ai pour mon pays, c'est donc avec beaucoup d'émotion que j'ai décidé de renoncer au prochain rassemblement de l'équipe nationale, et ce, jusqu'à ce que ma situation en club évolue", a posté le joueur de 29 ans.

  • Rwanda: comparution de 44 musulmans accusés de "terrorisme"
    afp, 16/03/2017 08h21
    Quarante-quatre musulmans rwandais accusés de "terrorisme" et arrêtés après que la police eût abattu début 2016 un religieux musulman soupçonné de recruter pour le groupe Etat islamique, ont comparu mercredi devant la Haute cour de Kigali. La justice rwandaise n'a pas publié d'acte d'accusation pour ces 44 hommes et femmes, parmi lesquels figurent quelques mineurs. Augustin Kabeya, un de leurs avocats, a indiqué que si les charges diffèrent d'un accusé à l'autre, elles sont toutes "liées au terrorisme".

  • Kenya: un accord met fin à la longue grève des médecins du public
    afp, 15/03/2017 08h07
    Le gouvernement kényan et les représentants des médecins du secteur public ont signé mardi un accord pour mettre fin au conflit social qui a paralysé le système de santé publique du pays pendant 100 jours. Cet accord met un terme à un mouvement social inhabituellement long pour le pays et particulièrement acrimonieux: le gouvernement a plusieurs fois menacé de licenciements les médecins et obtenu que leurs représentants syndicaux soient incarcérés pendant deux jours en février, pour tenter de les convaincre de reprendre leur travail.

  • Le tchadien Taki prend la direction de l'union africaine
    afp, 15/03/2017 08h05
    L'ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, a pris mardi ses nouvelles fonction de président de la Commission de l'Union africaine (UA), promettant de réformer l'institution et de s'attaquer aux nombreuses crises du continent. Faki arrive à la tête de l'exécutif de l'UA, qui regroupe 54 pays, quelques jours après que les Nations unies eurent averti que la planète était confrontée à la "pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale" avec un risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d'habitants de trois pays d'Afrique: Somalie, Soudan du Sud, Nigeria, et au Yémen.

  • Madagascar: le bilan du cyclone Enawo s'aggrave à 78 morts
    afp, 15/03/2017 08h01
    Le bilan du passage la semaine dernière du cyclone Enawo sur l'île de Madagascar s'est encore alourdi pour passer à 78 morts et près de 400.000 sinistrés, a annoncé mardi soir le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) malgache. Les vents violents et les inondations provoquées par Enawo ont également fait 250 blessés, 18 disparus et près de 250.000 déplacés, a ajouté le BNGRC dans un communiqué. Les autorités malgaches ont déclaré mardi l'état de "sinistre national". Un précédent décompte publié dimanche par le même BNGRC faisait état de 50 morts et 176.000 sinistrés.

  • Angola: diffusion suspendue pour deux télés portugaises jugées critiques
    afp, 15/03/2017 07h59
    Le fournisseur de télévision par satellite angolais ZAP, propriété de la fille du président José Eduardo dos Santos, a interrompu mardi la diffusion de deux chaînes portugaises qui ont diffusé récemment des reportages critiquant le régime de Luanda. Ces deux chaînes, SIC Noticias et SIC International, "ne font plus partie du bouquet diffusé par la ZAP à la suite d'un changement de la grille de diffusion des programmes", a indiqué un représentant de ZAP, Antonio Miguel. Ce représentant s'est refusé à tout autre commentaire sur cette décision et ses motivations.

  • Maroc: procès de 25 sahraouis accusés de meurtre de membres des forces de l'ordre
    afp, 14/03/2017 07h31
    Le procès de 25 Sahraouis accusés d'avoir assassiné onze membres des forces de l'ordre marocaines en 2010 a repris lundi près de Rabat. L'audience à la Cour d'appel de Salé, ville jumelle de la capitale, a débuté en fin de matinée, a-t-on constaté. Cette affaire sensible et très observée à l'internationale, avait été renvoyée en juillet dernier devant une juridiction civile, après un premier jugement par la justice militaire. Avocats, proches des victimes et des accusés, observateurs nationaux et étrangers, journalistes, policiers et sécurité en civil... la salle du tribunal était comble lundi matin, dominée par un écran géant sur lequel étaient diffusés les débats.

  • Violences en RDC: deux experts onusiens disparus au Kasaï
    afp, 14/03/2017 07h28
    Deux experts onusiens sont portés disparus depuis dimanche au Kasaï, région du centre de la République démocratique du Congo (RDC) agitée par une rébellion depuis plus de six mois, a-t-on appris lundi de sources concordantes. "Les deux experts sont l'un de nationalité américaine et l'autre suédoise. Ils ont été kidnappés (dans la province du Kasaï-central) et conduits dans la forêt par des éléments inconnus ainsi que quatre Congolais : trois chauffeurs de taxi-moto et un interprète", a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

  • Guinée: un "grand pas" vers le procès du massacre de 2009
    afp, 14/03/2017 07h24
    L'extradition à Conakry du militaire guinéen Aboubakar Sidiki Diakité, dit Toumba Diakité, recherché pour le massacre d'opposants en 2009, est "un grand pas vers un procès" dans ce dossier, se sont félicitées lundi des ONG de défense des droits de l'Homme. Toumba Diakité, médecin militaire ayant le grade de commandant, a été l'aide de camp de l'ex-chef de la junte qui a dirigé la Guinée pendant un an, en 2008-2009, le capitaine Moussa Dadis Camara, qu'il avait ensuite tenté de tuer. Arrêté en décembre au Sénégal, il a été extradé dimanche soir vers la Guinée et écroué après son arrivée à Conakry.

  • Caf/présidence: le Nigeria demande à sa fédération de soutenir Hayatou
    afp, 14/03/2017 07h21
    Le gouvernement nigérian a ordonné par décret au président de la Fédération nigériane de football (NFF) de soutenir la candidature de Issa Hayatou à sa réélection à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), a annoncé lundi une personnalité haut placée à la présidence. Cette personnalité, sous couvert de l'anonymat, a précisé qu'une réunion présidée par le vice-président Yemi Osinbajo avait abouti à la prise de cette décision, afin de conserver les bonnes relations du pays avec le Cameroun, dont Hayatou est un ressortissant.

  • Un vaccin pour protéger chimpanzés et gorilles du virus Ebola
    afp, 10/03/2017 07h02
    Des scientifiques ont annoncé jeudi avoir mis au point un vaccin pour protéger gorilles et chimpanzés du virus Ebola, qui a tué des dizaines de milliers de ces animaux ces 30 dernières années. Le vaccin peut leur être administré oralement, dans de la nourriture, donc plus facilement que par injection. "Ces animaux, si proches de nous, sont menacés d'extinction par des maladies comme Ebola, par la chasse et par la perte d'habitat. Et nous en sommes largement responsables", a souligné l'un des chercheurs, Peter Walsh, de l'Université de Cambridge, dont les travaux sont publiés dans la revue Scientific Reports.

  • Mali: les dirigeants de la fédération de football limogés, la Fifa proteste
    afp, 10/03/2017 07h00
    Le limogeage de dirigeants de la Fédération malienne de football (Femafoot), décidé par le ministère des Sports, a provoqué la protestation de la Fifa, qui a dénoncé jeudi l'"ingérance" des autorités politiques dans le sportif. "La décision ministérielle du (mercredi) 8 mars va à l'encontre" de l'indépendance des associations membres, rappelle un communiqué de l'instance mondiale, qui menace de sanctions: "Au cas où la décision ne serait pas annulée à la date de vendredi 10 mars, le cas serait automatiquement soumis au bureau du Conseil de la Fifa pour considération."

  • Disparus du Novotel à Abidjan: les principaux accusés continuent à nier
    afp, 10/03/2017 06h56
    Les principaux accusés dans l'affaire des "Disparus du Novotel l'enlèvement et le meurtre de quatre personnes dont deux Français en 2011 à Abidjan ont à nouveau nié les faits jeudi au procès après le visionnage d'images de surveillance et d'une vidéo d'un journaliste. Le 4 avril 2011, au plus fort de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire, un commando, venue de la présidence ivoirienne alors aux mains de Laurent Gbagbo, avait fait irruption au Novotel, emmenant son directeur, le Français Stéphane Frantz Di Rippel, son compatriote Yves Lambelin, directeur général de Sifca, plus grand groupe agro-industriel ivoirien, l'assistant béninois de celui-ci, Raoul Adeossi, et le Malaisien Chelliah Pandian, directeur général d'une filiale de Sifca.

  • La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité
    afp, 09/03/2017 08h03
    La commémoration cette semaine des attaques de mars 2016 à Ben Guerdane, près de la Libye, l'a confirmé: après une série d'attentats sanglants, la Tunisie veut croire que le plus dur est derrière elle dans son combat contre les jihadistes. Six ans après la révolution, ce rétablissement de la sécurité est crucial pour relancer le tourisme et plus largement l'économie de l'unique pays rescapé du Printemps arabe, englué dans la morosité. "Aux habitants de (la ville) résistante de Ben Guerdane, votre victoire dans la bataille du 7 mars, la victoire de nos agents sécuritaires et de nos militaires, ont été un tournant dans la lutte contre le terrorisme", a clamé mardi le Premier ministre Youssef Chahed lors d'une cérémonie officielle.

  • Soudan: grâce présidentielle pour 259 rebelles dont 66 condamnés à mort
    afp, 09/03/2017 07h59
    Le président soudanais Omar el-Béchir a accordé mercredi sa grâce à 259 rebelles capturés lors de combats avec les forces gouvernementales, dont 66 avaient été condamnés à mort, selon la présidence. La grâce présidentielle a été ordonnée trois jours après l'annonce par un important groupe rebelle de la libération de 125 prisonniers pris lors de combats avec les forces soudanaises. "La décision de gracier 259 rebelles vise à créer un climat pour parachever le processus de paix dans le pays", explique le bureau du président Béchir. La présidence a indiqué que 66 d'entre eux étaient sur la liste des condamnés à mort, mais elle n'a pas précisé à quels groupes rebelles appartenaient les personnes amnistiées.

  • Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit à sa frontière avec le Mali
    afp, 09/03/2017 07h56
    Le Burkina Faso, touché récemment par plusieurs attaques jihadiste dans le nord de son territoire, a interdit la circulation nocturne de tout véhicule sur la bande frontalière avec le Mali, a annoncé le gouverneur de la zone, le colonel Hyacinthe Yoda. "La circulation des véhicules à quatre roues, des motos à deux roues, des tricycles (triporteurs) et des vélos est formellement interdite tous les jours de 17H00 à 06H00 du matin dans la bande frontalière comprise entre la frontière du Mali au nord et la ligne délimitée par les localités suivantes: Baraboulé, Nassoumbou, Koutoukou, Déou, Oursy, Markoye", a indiqué le colonel Yoda.

  • Début d'année positif pour le tourisme en Tunisie
    afp, 09/03/2017 07h53
    Les touristes ont continué à revenir en Tunisie sur le début de l'année 2017, ont indiqué mercredi les représentants du secteur, à l'ouverture du salon du tourisme de Berlin ITB. Avec 231.336 visiteurs internationaux en janvier et 190.966 en février, leur nombre a augmenté respectivement de 19,8% et 38% sur un an, selon les chiffres communiqués par l'Office national du tourisme ONTT. Janvier et février sont traditionnellement des mois plutôt creux pour le tourisme tunisien.

  • Côte d'Ivoire: le barrage "Chinois" de Soubré livré fin mars
    afp, 08/03/2017 07h42
    Le barrage hydroélectrique de Soubré, ouvrage gigantesque construit par la Chine en vue de résorber le déficit énergétique en Côte d'Ivoire, sera mis en service fin mars a annoncé mardi un responsable du projet. "Soubré est l’aménagement hydroélectrique le plus puissant de Côte d'Ivoire qui apportera 275 mégawatts supplémentaires, pour une puissance installée qui est actuellement de 2000 MW", a expliqué Amidou Traoré directeur général de la société des Énergies de Côte d'Ivoire (CI-Énergie) qui pilote le projet.

  • Le Soudan "mécontent" du nouveau décret migratoire de Trump
    afp, 08/03/2017 07h39
    Khartoum a exprimé mardi "son mécontentement" après la signature par le président américain Donald Trump de la nouvelle version du décret interdisant pendant 90 jours l'entrée des États-Unis aux ressortissants de six pays musulmans, dont le Soudan. Dans un communiqué, le ministère soudanais des Affaires étrangères a exprimé "ses profonds regrets et son mécontentement concernant le décret pris par le président américain". "Les citoyens soudanais n'ont jamais été liés à aucun crime ou acte terroriste commis aux États-Unis", précise le texte, en appelant Washington à revenir sur "cette décision sévère" frappant les Soudanais.

  • Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement
    afp, 08/03/2017 07h37
    C'est un record: depuis cinq mois, le Maroc reste sans gouvernement, et les négociations sont toujours dans l'impasse, en attendant une hypothétique intervention du roi Mohammed VI. Vainqueur des élections en 2011, le Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) avait largement remporté les législatives du 7 octobre. Son secrétaire général Abdelilah Benkirane avait été chargé par le roi Mohammed VI de former un gouvernement de coalition mais après d'intenses et interminables tractations, il n'y est pas parvenu.

  • Le cyclone Enawo fait au moins 3 morts à Madagascar
    afp, 08/03/2017 07h35
    Les forts vents et les pluies torrentielles qui ont accompagné mardi l'arrivée du cyclone tropical Enawo sur l'île de Madagascar ont fait au moins 3 morts, selon un premier bilan provisoire publié en soirée par les autorités locales. Dans le seul district de Maroantsetra (nord-est), Enawo a fait "468 personnes déplacées, 3 morts dont deux enfants, 4 écoles endommagées et 6 blessés à la suite d'un glissement de terrain", a indiqué le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) dans un bref communiqué.

  • Niger: quatre gendarmes tués dans une attaque "terroriste"
    afp, 07/03/2017 08h03
    Au moins quatre gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit de dimanche, au cours d'une attaque apparemment "terroriste" dans la région de Tillabéri dans l'ouest nigérien proche du Mali et du Burkina Faso, a indiqué lundi une source sécuritaire. "Le bilan provisoire est de quatre gendarmes tués dans l'attaque visiblement terroriste menée dans la nuit de dimanche", a souligné la source sécuritaire. Le raid lancé par des hommes armés non identifiés a visé "un détachement de la gendarmerie" stationné dans la zone de "Wanzarbé", une localité du sud-ouest de la région de Tillabéri, proche du Mali et du Burkina Faso, a ajouté cette source sous couvert de l'anonymat.

  • Bousculade lors d'une distribution de vivres en Zambie: 8 morts
    afp, 07/03/2017 07h59
    Au moins huit personnes ont été tuées et 28 blessées lundi en Zambie lors d'une gigantesque bousculade survenue pendant une distribution de nourriture organisée par une congrégation religieuse, a-t-on appris auprès de la police. L'incident s'est produit dans un quartier pauvre de la capitale Lusaka, dont 35.000 habitants avaient été invités par l'Eglise du Christ à retirer des paniers alimentaires.

  • Sénégal : collision entre un car et un camion-citerne, bilan 18 morts
    afp, 07/03/2017 07h57
    Dix-huit personnes ont été tuées dimanche soir dans une collision entre un car de passagers et un camion-citerne au Sénégal, deux jours après un accident de la route ayant fait douze morts, ont rapporté lundi soir les médias. L'accident s'est produit sur une route nationale près de la ville de Saint-Louis (nord), faisant sur le coup 15 morts tandis que huit blessés ont été évacués par les secouristes aux urgences, ont indiqué la télévision publique RTS et l'Agence de presse sénégalaise (APS). Trois des blessés sont décédés lundi, portant le bilan à 18 morts, selon les mêmes sources.

  • Niger: cinq gendarmes tués dans une attaque "terroriste"
    afp, 07/03/2017 07h51
    Cinq gendarmes nigériens ont été tués tôt lundi et un autre grièvement blessé, au cours d'une attaque "d'éléments terroristes" , selon un bilan publié dans la soirée par l'armée nigérienne. Ce "lundi à 06H00 locales (05H00 GMT), le poste avancé du détachement de la gendarmerie (de la localité) de Wanzarbé a été attaqué par un regroupement d'éléments terroristes (...) Nous déplorons cinq morts et un blessé grave dans nos rangs", a précisé un communiqué du ministère nigérien de la Défense lu à la radio d'Etat.

  • Burkina: le palmarès du 25e Fespaco
    afp, 06/03/2017 08h22
    Palmarès du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Etalon d'or de Yennenga: "Félicité" d'Alain Gomis (Sénégal). Etalon d'argent: "Un orage Africain, un continent sous influence" de Sylvestre Amoussou (Bénin). Etalon de bronze: "A mile in my shoes" de Saïd Khallaf (Maroc). Première Oeuvre: "Le puits" de Lotfi Bouchouchi (Algérie). Prix d'interprétation féminine : Noufissa Benchahida (Maroc) dans "A la recherche du pouvoir perdu" (Algérie). Prix d'interprétation masculine: Ibrahim Koma. (France) dans "Wulu" (Mali). Scénario: "La Forêt de Biolo" de Aristide Roamba (Burkina Faso). Image: "Zin'narriya" (Alliance d'or) de Rahmatou Keita (Niger). Musique: "Le puits" de Lotfi Bouchouchi.(Algérie). Décor: "The Lucky Specials" de Rea Ragaka (Afrique du sud). Son: "Félicité" de Alain Gomis (Sénégal). Montage: "L'interprète" de Olivier Meliehe Koné (Côte d'Ivoire). Affiche: "The Lucky Specials" de Rea Ragaka (Afrique du sud). Poulain d'or du meilleur court-métrage: "Hyménée" de Violaine Maryam Blanche Bellet (Maroc). Meilleur documentaire: "Kemtiyu, Cheikh Anta" de Ousmane William Mbaye (Sénégal)

  • Somalie: 110 morts en 48 heures à cause de la sécheresse
    afp, 06/03/2017 07h50
    Quelque 110 personnes sont mortes dans le sud de la Somalie jeudi et vendredi des conséquences de la sécheresse, a annoncé le Premier ministre somalien Hassan Ali Khaire. "Environ 110 personnes sont mortes ces 48 dernières heures à cause de la sécheresse et de diarrhées sévères dues à l'eau dans les régions du sud de la Somalie, en particulier dans les régions de Bay et Bakool", a indiqué Khaire dans un communiqué daté de samedi. "Les Somaliens, où qu'ils soient, doivent sauver leurs frères dans le besoin, qui mourront de faim si on ne les aide pas. La tâche prioritaire du gouvernement sera de venir en aide aux gens qui ont été touchés par la sécheresse, a-t-il ajouté.

  • Niger: reddition de 130 combattants de Boko Haram
    afp, 06/03/2017 07h47
    Cent trente combattants nigériens du groupe islamiste Boko Haram ont déposé les armes et se sont rendus aux autorités nigériennes depuis décembre dans la région de Diffa (sud-est du Niger), a annoncé le président du Niger, Mahamadou Issoufou. "130 éléments (nigériens) de Boko Boko Haram se sont déjà rendus" grâce à "notre politique de main tendue", a annoncé samedi soir le président nigérien lors d'une réunion avec les 15 ambassadeurs du Conseil de sécurité de l'ONU en mission dans les quatre pays confronté au groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans le bassin du lac Tchad.

  • Cyclisme: victoire finale du français gène, les gabonais radiés à vie de la tropicale
    afp, 06/03/2017 07h43
    Le Français Yohann Gène (Direct Energie) a remporté dimanche à Libreville la Tropicale cycliste au Gabon, marquée par l'annonce officielle de la radiation des cyclistes locaux en réponse à leur boycott de la principale course cycliste africaine. "C'est vrai que c'est une nouvelle victoire donc cela fait du bien", a déclaré Gène, 35 ans, vainqueur de la Tropicale en 2013 et de sept étapes au total depuis sa première participation en 2009. "Il y a deux ou trois jours, on s'est dit que ça allait être compliqué et l'on a renversé la tendance", a ajouté le co-équipier de Thomas Voecler, vainqueur de l'étape de vendredi avant de gérer les circuits dans Libreville samedi et dimanche.

  • Soudan: un groupe rebelle libère 125 prisonniers de guerre
    afp, 06/03/2017 07h40
    Plus de cent prisonniers de guerre soudanais, capturés pour certains il y a plusieurs années par un groupe rebelle soudanais, ont été remis dimanche aux autorités de Khartoum, grâce à une médiation de l'Ouganda. Parmi les prisonniers figuraient des soldats de l'armée gouvernementale soudanaise et des civils. Ils avaient été capturés par la branche Nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), lors de combats dans les Etats soudanais du Kordofan-Sud (sud) et du Nil Bleu (sud-est), certains il y a sept ans et demi.

  • Tanzanie: des ONG font campagne pour la liberté d'expression
    afp, 03/03/2017 08h10
    Des organisations de la société civile tanzanienne ont lancé une campagne appelant les forces de l’ordre et les autorités à garantir le respect des libertés d’expression et de réunion que le gouvernement est accusé de restreindre. "La campagne conjointe que nous lançons aujourd’hui vise à sauvegarder les libertés de réunion et d’expression. Sans liberté d’expression et de réunion, il ne peut y avoir de développement", indiquent ces huit organisations dans un communiqué daté de mercredi. Ces organisations sont conduites par le Centre juridique et des droits de l’homme (LHRC), principale ONG tanzanienne de défense des droits de l'homme.

  • Foot: le belge Vanden Borre file au TP Mazembe, sa "deuxième maison"
    afp, 03/03/2017 08h07
    "Je retourne dans ma deuxième maison. C'est un club dont je rêvais": l'international belge Anthony Vanden Borre a annoncé jeudi sa signature imminente au Tout Puissant Mazembe, le principal club de RD Congo, où il est né. Le club congolais a confirmé sur son site internet que Vanden Borre "est attendu à Lubumbashi (dans la province du Katanga, dans le sud de la RDC) à la fin de la semaine pour boucler son transfert et enfiler le maillot du TPM". Le latéral droit âgé de 29 ans, 29 sélections avec les Diables Rouges, assure qu'il n'a pas renoncé à sa carrière internationale, bien qu'il n'ait plus été convoqué depuis juin 2015. "Je ne vais pas là-bas pour dormir", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse devant les médias belges.

  • Présidence de la Caf: Ahmad Ahmad veut conduire le changement
    afp, 03/03/2017 07h55
    Ahmad Ahmad, membre de la commission exécutive de la Confédération africaine de footbal (CAF) et candidat à la présidence de l'organisme sportif souhaite apporter de "nombreux changements" au football africain en cas d'élection. Le président de la fédération malgache a fait un rapide séjour au Nigeria jeudi pour sonder sa popularité dans la course à l'élection prévue le 16 mars dans la capitale éthiopienne Addis Abeba. Ahmad Ahmad sera le seul candidat face au Camerounais Issa Hayatou, en poste depuis 1988 et qui brigue un 8e mandat.

  • Shell et Eni inculpés pour corruption au Nigeria
    afp, 03/03/2017 07h51
    L'agence anticorruption du Nigeria a annoncé jeudi avoir inculpé les groupes pétroliers Shell et Eni pour corruption dans le cadre d'un contrat pétrolier de 1,3 milliard de dollars. La Commission pour les crimes économiques et financiers (EFCC) a mis en accusation 11 personnes pour corruption, selon des documents de justice. Le britannique Shell, l'italien Eni et sa filiale nigériane sont soupçonnés d'avoir payé "un montant cumulé de 801 millions de dollars" (759 millions d'euros) à des hommes d'affaires et politiciens nigérians. La justice italienne enquête également sur cette affaire, qui a permis en 2011 à Eni et Shell de remporter l'attribution d'un bloc pétrolier offshore au Nigeria pour 1,3 milliard de dollars.

  • La Tunisie interdit les sacs plastique dans les supermarchés
    afp, 02/03/2017 07h42
    L'interdiction des sacs plastique dans les supermarchés est entrée en vigueur mercredi en Tunisie, pays confronté à une nette dégradation de son environnement ces dernières années. En matinée, au lieu des traditionnels sacs plastique gratuits à usage unique, une grande enseigne proposait des cabas "écologiques" réutilisables à moitié prix pour encourager à leur achat, tandis qu'une autre vendait des sacs en tissu pour une somme modique. L'interdiction intervient à la faveur d'une convention entre le ministère de l'Environnement et la Chambre syndicale des grandes surfaces. Le ministère avait expliqué l'an dernier qu'il s'agissait de protéger la "diversité biologique" du pays et de mettre fin à la "pollution visuelle".

  • Tchad: enlèvement d'un journaliste, intimidations envers deux autres
    afp, 02/03/2017 07h39
    Un journaliste a été enlevé au Tchad et deux autres subissent des intimidations, a dénoncé Reporters sans frontières (RSF) qui accuse un service de contre-espionnage dépendant "directement" de la présidence d'Idriss Déby Itno. "RSF se joint à l’Union des journalistes tchadiens pour dénoncer l’enlèvement dimanche de Daniel Ngadjadoum ainsi que les intimidations à l’encontre de deux autres journalistes tchadiens, Eric Kokinangué et Malachie Dionbé, par l'Agence nationale de sécurité (ANS)", écrit l'association de défense de la liberté de la presse dans un communiqué recu mercredi par l'AFP.

  • Soudan: Béchir nomme un premier ministre, une première depuis 1989
    afp, 02/03/2017 07h36
    Le président soudanais Omar el-Béchir a nommé un proche conseiller au poste de Premier ministre, une première depuis qu'il avait supprimé cette fonction lors du coup d'Etat qui l'avait porté au pouvoir en 1989, a annoncé un responsable mercredi. La désignation de Bakri Hassan Saleh a été entérinée par le bureau exécutif du parti du Congrès national du chef de l'Etat. "Il prêtera serment comme Premier ministre demain (jeudi)", a déclaré à la presse Ibrahim Mahmoud, haut responsable du parti du Congrès national, ajoutant que M. Saleh conserverait son poste actuel de premier vice-président.

  • MSF décrit le calvaire des Erythréens et appelle le monde à l'aide
    afp, 01/03/2017 10h00
    Environ 90% des Érythréens qui parviennent en Europe obtiennent l'asile, mais aucun ne peut y arriver sans risquer sa vie, a dénoncé mardi un rapport de Médecins sans frontières (MSF) qui appelle le monde à l'aide. Le rapport s'appuie sur les témoignages recueillis auprès des nombreux Érythréens parmi les 65.000 migrants auxquels MSF a porté assistance depuis 2015 en Éthiopie, en Libye et en Méditerranée. Alors que le pays ne compte que 5,5 millions d'habitants, l’Érythrée voit partir chaque mois 5.000 personnes, essentiellement des jeunes fuyant un service militaire transformé en exploitation de masse, des conscrits et des parents espérant rejoindre leurs enfants.

  • Tchad: 69 étudiants condamnés pour "outrage à l'autorité de l'état"
    afp, 01/03/2017 09h26
    Soixante-neuf étudiants ont été condamnés mardi au Tchad à un mois de prison ferme pour "outrage à l'autorité de l’État" après avoir perturbé une visite ministérielle alors que les universités grondent contre la suppression des bourses, a-t-on appris de source judiciaire. Les étudiants de l'Union des étudiants tchadiens (Unet) ont également été condamnés à 50.000 francs CFA d'amende (environ 75 euros) par personne. Trois étudiantes ont été relaxées au bénéfice du doute par le tribunal de N'Djamena.

  • RDC: l'épiscopat redoute un plan pour "empêcher" les élections
    afp, 28/02/2017 07h56
    L'épiscopat catholique congolais a dit lundi redouter que la multiplication des foyers de tension ne soit un plan pour empêcher la tenue des élections en République démocratique du Congo (RDC). Le 31 décembre, pouvoir et opposition en RDC ont signé, sous l'égide de l'épiscopat catholique, un accord censé sortir le pays de la crise liée au maintien au pouvoir du président Joseph Kabila dont le mandat est échu depuis le 20 décembre, qui prévoit une transition politique jusqu'à la tenue de la présidentielle "fin 2017".

  • Gambie: limogeage du chef de l'armée Ousman Badjie
    afp, 28/02/2017 07h53
    Le général Ousman Badjie a été limogé de son poste de chef de l'armée en Gambie par le nouveau président Adama Barrow, qui fait le ménage parmi ceux qui étaient à la tête d'institutions redoutées durant le régime de son prédécesseur, Yahya Jammeh. Avant le général Ousman Badjie, le président Barrow avait mis fin la semaine dernière aux fonctions de Yankuba Badjie, qui était chef de l'Agence nationale du renseignement (NIA) rebaptisée "Service de renseignements d'Etat", et de David Colley, qui dirigeait le système pénitentiaire. Le limogeage du général Ousman Badjie avait été décidé vendredi mais n'avait fait, jusqu'à lundi, l'objet d'aucune communication publique, a indiqué une source militaire.

  • Fatigués et affamés, les sud-soudanais se réfugient au Soudan
    afp, 28/02/2017 07h50
    Fatiguée et affamée, elle fait partie des centaines de Sud-Soudanais --principalement des femmes et des enfants-- rassemblés lundi dans un "centre pour les réfugiés" à Al-Eligat, dans le sud du Soudan voisin, à moins de dix kilomètres de la frontière. C'est un point de transit où les gens qui fuient la guerre et la famine sévissant au Soudan du Sud passent quelques jours avant d'être accueillis dans des camps de réfugiés permanents installés dans tout le Soudan. "J'ai couru deux jours sans m'arrêter jusqu'à atteindre la frontière", raconte Rebecca James, qui vient d'une région où l'état de famine a officiellement été déclaré la semaine dernière.

  • Burkina: deux commissariats attaqués par des "jihadistes"
    afp, 28/02/2017 07h48
    Des "jihadistes" ont attaqué deux commissariats dans la province du Soum (Nord du Burkina), près de la frontière malienne, dans la nuit de lundi à mardi, deux mois après l'attaque qui a coûté la vie à 12 soldats dans le même secteur, selon des sources concordantes. "Deux de nos commissariats ont été attaqués cette nuit à Barabulé et Tongomaël (province du Soum)", a affirmé le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, sans donner de bilan.

  • Soudan: une journaliste dit être la cible d'islamistes radicaux
    afp, 27/02/2017 08h07
    Une journaliste soudanaise critique du gouvernement, Shamael al-Nur, s'est plainte dimanche d'être la cible d'islamistes radicaux qui l'accusent d'"avoir insulté l'islam" dans l'une de ses chroniques. L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a exhorté "les autorités à faire tout le nécessaire pour (la) protéger (...) et condamner ces appels à la haine et à la violence". Shamael al-Nur a confié être devenue la cible d'islamistes radicaux et de certains médias après avoir critiqué l'action du gouvernement en matière de santé publique dans une chronique publiée le 2 février dans le quotidien indépendant El-Tayar.

  • Libération d'un humanitaire tchèque détenu au Soudan
    afp, 27/02/2017 08h03
    Un travailleur humanitaire tchèque, condamné à 24 ans de prison au Soudan pour espionnage et incitation à la haine, a été libéré dimanche et a quitté le pays, a indiqué un responsable. Petr Jasek, 53 ans, a été arrêté en décembre 2015 et condamné en janvier dernier par un tribunal soudanais pour infiltration dans le pays sans visa, espionnage, prise d'images dans des zones militaires et incitation à la haine entre les communautés, selon son avocat.

  • Algérie: tentative d'attentat suicide devant un commissariat
    afp, 27/02/2017 08h01
    Un policier a déjoué une attaque suicide devant un commissariat dimanche soir à Constantine, dans l'est de l'Algérie, en tirant sur la ceinture explosive portée par le kamikaze qui s'est alors déclenchée, a annoncé la police. "Un policier qui était devant le siège du commissariat situé au-dessous d'un bâtiment abritant une dizaine de familles a riposté énergiquement et héroïquement, après plusieurs sommations, ciblant avec précision la ceinture explosive portée par un terroriste", a précisé la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué cité par l'agence de presse APS.

  • La femme africaine à l'honneur pour le film d'ouverture du Fespaco
    afp, 27/02/2017 08h00
    "Frontières", un sujet sur les femmes africaines par une femme africaine a reçu un accueil chaleureux des spectateurs lors de la projection inaugurale des 20 longs métrages en compétition au 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Réalisé par Appolline Traoré, auteure notamment de "Moi Zaphira" (meilleure interprétation féminine en 2013), le film est un road movie où quatre femmes aux destins différents s'unissent en traversant le Sénégal, le Mali, le Burkina et le Bénin pour rallier le Nigeria. Racket des douaniers, inconfort, vol, viol braquage, assassinat: rien n'est épargné aux quatre héroïnes (la célèbre Ivoirienne Naki Sy Savané, la Sénégalaise Amélie Mbaye, la benjamine Ivoiro-Burkinabè Adizetou Sidi et la Nigériane Unwana Udobang).

  • En Afrique, premier cas de résistance au principal antipaludéen
    afp, 23/02/2017 08h42
    Le paludisme, qui a fait plus de 400.000 morts dans le monde en 2015, devient plus résistant aux traitements antipaludéens: après l'Asie du Sud, un cas de résistance au principal médicament, l'artémisinine, a été observé pour la première fois en Afrique. Cette découverte, objet d'une communication mercredi dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine, est préoccupante pour les efforts mondiaux de contrôle du paludisme et de surveillance de la résistance du parasite à l'artémisinine. Celle-ci est la principale arme contre cette maladie transmise par des moustiques, qui a touché 214 millions de personnes en 2015 et fait 429.000 morts, surtout en Afrique subsaharienne chez les jeunes enfants.

  • L'ONU a besoin de 4,4 milliards de dollars contre les famines
    afp, 23/02/2017 08h38
    Les Nations unies ont besoin de 4,4 milliards de dollars de financements d'urgence pour faire face à des situations de famine au Nigeria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen, selon le secrétaire général Antonio Guterres. Plus de 20 millions de personnes sont dans des situations catastrophiques dans ces quatre pays et des actions sont nécessaires rapidement pour éviter des désastres humanitaires, a souligné mercredi M. Guterres lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

  • Vidéo de massacre: la RD Congo dit enquêter "par précaution"
    afp, 23/02/2017 07h53
    Kinshasa a fait volte-face mercredi en annonçant enquêter, "par précaution", sur "les faits portés à la connaissance du public" après la diffusion d'une vidéo "atroce" mettant en cause des soldats congolais dans un massacre. "À la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux de la vidéo atroce qui défraye la chronique ces jours-ci", le gouvernement annonce dans un communiqué avoir "dépêché immédiatement (au Kasaï-Oriental et au Kasaï-central) une commission conduite par de hauts magistrats militaires en vue de vérifier les faits". Samedi, après la diffusion de la vidéo montrant des hommes en uniforme tirer sur des villageois non armés, ou simplement de lance-pierres ou de bâtons, le gouvernement avait qualifié de "montage grossier" ces images tournées en plan séquence unique.

  • Le Burkinabè Diébédo Francis Kéré va créer un pavillon à Hyde Park
    afp, 22/02/2017 08h25
    Le Burkinabè Diébédo Francis Kéré sera le premier architecte africain à créer un pavillon éphémère à Hyde Park, au coeur de Londres, a annoncé mardi la Serpentine Gallery, qui confie chaque année cette prestigieuse mission à un architecte de renommée mondiale. Pour concevoir son pavillon, Diébédo Francis Kéré s'est inspiré d'un arbre de sa ville natale de Gando, lieu de "rencontre" et de "vie", indique la galerie dans un communiqué. L'architecte a imaginé une oeuvre recouverte d'un large toit reposant sur un cadre métallique et imitant une canopée. L'air y circule librement, mais le pavillon "offre néanmoins un abri contre la pluie londonienne et la chaleur de l'été".

  • Côte d'Ivoire: nouveau report du procès de Simone Gbagbo au 7 mars
    afp, 22/02/2017 07h51
    Le procès de l'ex-première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo, jugée pour crimes contre l'humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, a de nouveau été reporté mardi au 7 mars, à la demande du parquet général. Le juge Kouadjo Boiqui, président de la Cour d'assises qui juge Mme Gbagbo a renvoyé "le procès au 7 mars". L'accusée était absente lors de l'audience du tribunal d’Abidjan. Ce renvoi est intervenu après plusieurs exceptions soulevées, lors des débats, par les avocats commis d'office. Ils ont dénoncé "l'irrégularité de la constitution de la Cour", un des deux accesseurs du président ayant été remplacé sans "respecter le mode de désignation". La défense a également affirmé ne pas détenir l'arrêt qui "notifie les raisons de poursuites" de leur cliente, en pointant du doigt le parquet général.

  • Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique
    afp, 22/02/2017 07h45
    Marrakech (Maroc), Johannesburg (Afrique du sud) et Alexandrie (Egypte) trônent au sommet d'un palmarès consacré à la qualité de vie dans les 100 principales villes africaines, publié mardi par le magazine Afrique Méditerranée Business (AMB). "En Afrique, jusqu'à maintenant, les classements étaient faits pour les investisseurs ou les expatriés. A aucun moment on se posait la question des gens qui y vivent, jeunes ou vieux, riches ou pauvres", explique l'urbaniste Jérôme Chenal, directeur de l'unité de recherche de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui a mené cette étude inédite.

  • Famine au Soudan du Sud: le président promet d'aider l'accès aux ONG
    afp, 22/02/2017 07h42
    Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a promis mardi qu'un "accès sans restriction" serait accordé aux humanitaires, dont les efforts ont été entravés depuis plus de trois ans par la guerre, pour venir en aide aux populations touchées par la famine. Le gouvernement, qui a déclaré lundi l'état de famine dans plusieurs zones du pays, "s'assurera que toutes les organisations humanitaires et d'aide au développement bénéficient d'un accès sans restriction aux populations dans le besoin dans tout le pays", a assuré le président Kiir devant le Parlement. Lundi, trois organisations de l'ONU (Unicef, FAO et PAM) avaient indiqué que 4,9 millions de Sud-soudanais, soit 42% de la population totale du pays, avaient besoin d'une aide alimentaire d'urgence.

  • Vidéo de massacre: sous pression, la RDC refuse d'enquêter
    afp, 21/02/2017 08h28
    Kinshasa a refusé net lundi d'enquêter, comme l'ont demandé Washington, Paris et l'ONU sur une vidéo mettant en cause son armée dans un possible massacre, continuant de qualifier ce document de "montage" destiné à nuire à la République démocratique du Congo (RDC). Après la diffusion au cours du week-end de cette vidéo de plus de sept minutes, filmée en un plan-séquence unique, deux autres vidéos, pas plus authentifiables que la première, ont été relayées par les réseaux sociaux, montrant ce qui pourrait être des scènes de la brutalité ordinaire que dénonce l'ONU depuis plusieurs semaines dans la répression de la rébellion Kamwina Nsapu au Kasaï, dans le centre de la RDC.

  • Drépanocytose: un test promet d'améliorer le dépistage
    afp, 21/02/2017 08h25
    Un test de dépistage rapide pourrait révolutionner le diagnostic de la drépanocytose, une maladie du sang héréditaire fréquente en Afrique, selon les premiers résultats d'une étude. "Le dépistage, c'est lourd et c'est coûteux (...) et les résultats n'arrivent pas rapidement", a expliqué Béatrice Garrette, directrice générale de la Fondation Pierre Fabre, au cours d'une conférence de presse.

  • Cri d'alarme pour l'éléphant de forêt d'Afrique centrale
    afp, 21/02/2017 08h23
    Du fait du braconnage, l'éléphant de forêt d'Afrique centrale a perdu en 10 ans 80% de sa population dans un vaste parc pourtant sanctuarisé, au Gabon, principal pays d'accueil de cette espèce, souligne une étude parue lundi. Ce déclin, constaté dans le parc national de Minkébé, où vit la plus forte densité de ces éléphants de forêt, dépasse des estimations faisant précédemment état d'une baisse de 65% de leur population en Afrique centrale. Il équivaut à la perte de 25.000 individus sur la période 2004-2014 dans ce seul parc, où leur nombre est passé de 32.851 éléphants à seulement 7.370.

  • Côte d'Ivoire: ouverture mardi du procès des "disparus du Novotel"
    afp, 21/02/2017 08h01
    Le procès de dix Ivoiriens, la plupart des militaires, accusés d'enlèvement et d'assassinats de quatre hommes, dont deux Français en 2011 en pleine crise post-électorale, doit s'ouvrir mardi à Abidjan après un premier report intervenu fin janvier. "Le procès doit s'ouvrir en principe ce mardi. On n'a reçu aucun changement de date à ce jour", a déclaré lundi Me Ange Rodrigue Dadjé, l'un des avocats de la défense. "Le procès va s'ouvrir demain (mardi) quelle que soit la situation", a renchéri son homologue, Me Mathurin Dirabou.

  • Guinée: au moins 5 morts lors de manifestations
    afp, 21/02/2017 07h56
    Au moins cinq personnes ont été tuées lundi à Conakry dans des violences ayant éclaté lors de manifestations pour réclamer la réouverture des classes, closes depuis trois semaines en Guinée, a annoncé le gouvernement guinéen. "Notre capitale a été le théâtre (lundi) de manifestations non déclarées et interdites par le gouverneur de la ville de Conakry" pour réclamer la réouverture des classes, des manifestations marquées par des "actes de violence, de vandalisme" alors que, la veille, un accord avait été obtenu "avec les syndicats après plusieurs jours de négociations", a ajouté le gouvernement dans un communiqué. "A la mi-journée, ces manifestations ont malheureusement causé la mort d'au moins cinq personnes" et fait "30 blessés, dont des membres des forces de l'ordre", selon la même source

  • Egypte: timide reprise du tourisme après des temps troubles
    afp, 20/02/2017 08h06
    Les touristes ont entamé ces derniers mois un timide retour en Egypte au grand soulagement des professionnels du secteur ravagé par l'instabilité politique et l'attentat en 2015 contre un avion russe dans le Sinaï. "Il y a une augmentation du nombre de touristes. En janvier, la situation a été bien meilleure que les années précédentes", se félicite la porte-parole du ministère du Tourisme, Omaïma al-Husseini. Ce frémissement au pays des pyramides et des célèbres sites antiques du Nil est perceptible depuis le mois d'octobre, ont indiqué plusieurs agents de tourisme au Caire. Il est essentiellement dû aux touristes chinois, japonais et ukrainiens alors que les Occidentaux restent prudents.

  • Soudan: l'ONU déplore la baisse des financements pour l'humanitaire
    afp, 20/02/2017 08h03
    L'aide financière internationale pour le travail humanitaire au Soudan devrait baisser cette année en dépit de l'allègement des sanctions américaines, a déploré la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour ce pays. "J'ai bien peur qu'il y ait une baisse du financement" alors que plus de trois millions de déplacés ont besoin d'aide et que la malnutrition continue d'être un problème majeur, a dit Marta Ruedas à Khartoum. En 2016, les Nations unies ont récolté plus de 55% sur près d'un milliard de dollars qu'elles réclamaient pour aider 4,6 millions de personnes au Soudan. Le plan humanitaire pour 2017 prévoit d'aider environ 3 millions de personnes et un appel à des financements moins importants, a indiqué Mme Ruedas, sans pouvoir donner un chiffre.

  • Le pape appelle à la fin des violences en RD Congo
    afp, 20/02/2017 07h56
    Le pape François a appelé dimanche les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) à rapidement stabiliser la situation politique dans leur pays, en condamnant particulièrement l'usage d'enfants soldats. Au moins 25 personnes ont été tuées lors d'une attaque menée par une milice dans la province du Nord-Kivu cette fin de semaine, alors que circulait une vidéo mettant en cause l'armée congolaise dans un massacre de civils plus au sud dans le Kasaï. "Nous continuons de recevoir de tristes informations d'affrontements violents et brutaux dans la région du Kasaï-central de la République démocratique du Congo", a regretté le pape lors de la prière de l'Angelus sur la place Saint-Pierre du Vatican.

  • Burundi: face au dialogue bloqué, Mkapa veut un sommet de l'EAC
    afp, 20/02/2017 07h53
    Le médiateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, a estimé dimanche urgent de convoquer un sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC) qui l'ont mandaté, afin d'étudier les "obstacles au processus" de paix au Burundi. L'ancien président tanzanien a fait cette déclaration à l'issue de quatre jours de consultations stériles entre les parties à la crise burundaise, mais en l'absence notable du gouvernement, qui a boycotté cette session à Arusha (Tanzanie). Les autorités burundaises y ont dénoncé la présence des figures de l'opposition en exil, qu'elles accusent d'être derrière la tentative de putsch des 13 et 14 mai 2015, au plus fort des manifestations contre le 3e mandat du président Pierre Nkurunziza.

  • Centrafrique: HRW dénonce des "crimes de guerre" d'un groupe armé
    afp, 17/02/2017 07h46
    Un groupe armé centrafricain, issu de l'ex-rébellion séléka, a assassiné en décembre 32 civils dans une localité du centre du pays, a dénoncé jeudi l'organisation de défense des droits de l'homme HRW, qualifiant ces exécutions de "crimes de guerre". "Dans la ville de Bakala, le 12 décembre (2016 ndlr), des rebelles de l'Union pour la Paix en Centrafrique (UPC) ont exécuté 25 personnes qui avaient été convoquées dans une école pour ce qu’elles croyaient être une réunion", indique un communiqué de Human Rights Watch (HRW). "Plus tôt ce jour-là, un groupe de combattants de l’UPC avait également détenu et exécuté sept hommes qui revenaient d’une mine d’or à proximité", ajoute l'organisation.

  • L'état d'urgence prolongé de trois mois en Tunisie
    afp, 17/02/2017 07h43
    Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a décidé jeudi une nouvelle prolongation d'une durée de trois mois de l'état d'urgence, instauré en Tunisie en novembre 2015 après un attentat meurtrier. Le chef de l'Etat "a décidé, après des consultations avec le chef du gouvernement et le président de l'Assemblée des représentants du peuple, de prolonger l'état d'urgence de trois mois à partir du 16 février", selon la présidence. L'état d'urgence avait été proclamé dans tout le pays le 24 novembre 2015 après un attentat contre un bus de la sécurité présidentielle en plein Tunis. L'attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI), avait fait 12 morts.

  • Sénégal: un député condamné pour "coups et blessures"
    afp, 17/02/2017 07h41
    Un député sénégalais dissident de la majorité présidentielle, Barthélémy Dias, a été condamné jeudi à deux ans de prison, dont six mois ferme, pour "coups et blessures volontaires" lors de violences politiques meurtrières en 2011 à Dakar. Barthélémy Dias, du Parti socialiste (PS), formation membre de la coalition au pouvoir, est reparti libre du tribunal correctionnel de Dakar, puisque les six mois ferme sont couverts par la durée de sa détention préventive après les faits, a indiqué un de ses avocats. Le parquet avait requis dix ans de prison à son encontre. Les conseils de Dias vont se concerter en vue d'un éventuel appel, a déclaré à la presse l'un d'eux, Me Cheikh Touré.

  • Libye: Sarraj sollicite l'expertise de l'Otan en matière de défense
    afp, 17/02/2017 07h38
    Le chef du gouvernement d'union nationale (GNA) en Libye, Fayez al-Sarraj, a demandé officiellement à l'Otan son "expertise" en matière de défense et de sécurité, a annoncé jeudi le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg. "La nuit dernière, j'ai reçu la demande officielle du Premier ministre Fayez al-Sarraj requérant les conseils et l'expertise de l'Otan en matière de construction des institutions de défense et de sécurité", a déclaré Stoltenberg lors d'une conférence de presse à Bruxelles. La requête est désormais à l'étude. Le Conseil de l'Atlantique Nord, principal organe de décision politique de l'Alliance, représentant les 28 pays membres, en débattra "dès que possible", a précisé le chef de l'Otan.

  • Foot: reprise du championnat de RDC deux mois après sa suspension
    afp, 17/02/2017 07h35
    Les autorités congolaises ont annoncé jeudi à Kinshasa la reprise du championnat de football de première division (Linafoot) en République démocratique du Congo (RDC), deux mois après sa suspension pour des raisons de sécurité."Le gouvernement a levé la mesure de suspension du championnat d'élite parce que la Fécofa (Fédération congolaise de football association, ndlr) a fourni des garanties sécuritaires et proposé des mesures draconiennes d'encadrement des matchs", a déclaré le ministre des Sports congolais Willy Bakonga. Les autorités avaient décidé de suspendre ce championnat le 15 décembre 2016, quelques jours avant la fin du mandat du président Joseph Kabila, échu depuis le 20 décembre. Initialement prévue pour une durée d'un mois, la décision était officiellement justifiée par des craintes d'"envahissement des terrains (ou de) jets des pierres" pendant les matchs.

  • Afrique australe: l'Onu craint que l'invasion de chenilles s'étende
    afp, 17/02/2017 07h31
    L'ONU a prévenu jeudi que l'invasion de chenilles légionnaires qui détruit déjà les plantations de céréales de plusieurs pays d'Afrique australe pourrait rapidement se propager à toute la région, menaçant la sécurité alimentaire et le commerce. "C'est probablement seulement une question de temps avant que la plupart de la région ne soit affectée", a averti David Phiri, le coordinateur régional de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en conclusion d'une réunion d'urgence à Harare. "Et ce qui est encore plus inquiétant, c'est que ce nuisible pourrait y rester", a-t-il poursuivi.

  • Centre du Mali: au moins 20 morts dans des violences intercommunautaires
    afp, 16/02/2017 07h49
    Au moins 20 personnes ont péri dans des violences qui ont éclaté la semaine dernière dans le centre du Mali entre membres de la minorité peule et des Bambaras, principale ethnie, a annoncé mercredi le ministère de la Sécurité. Un précédent bilan lundi de ces affrontements entre des Bambaras, en majorité agriculteurs, et des Peuls, traditionnellement éleveurs, s'élevait officiellement à 13 morts. "Trois jours après les violences ayant opposé les communautés bambara et peule dans les localités de Kama et Sènèbamanan, le dernier bilan établi est de vingt morts, seize blessés et d'importants dégâts matériels", selon le communiqué du ministère. En outre, ces violences ont fait 600 déplacés, selon la télévision publique ORTM.

  • Angola: nouveaux combats entre armée et séparatistes de Cabinda
    afp, 16/02/2017 07h47
    De violents affrontements entre rebelles indépendantistes et militaires ont fait plusieurs morts mardi dans l'enclave angolaise de Cabinda, une région pétrolière annexée par l'Angola en 1975, a-t-on appris de sources concordantes. "Neuf militaires des forces armées angolaises (FAA) sont morts dans des combats mardi", a affirmé Jean-Claude Nzita, le porte-parole des Forces armées du Cabinda (FLEC/FAC), qui a déploré deux morts dans ses rangs. Une source militaire s'exprimant sous couvert d'anonymat a de son côté fait état du décès de "cinq soldats angolais" lors d’une "action de guérilla". Selon Nzita, quatre autres attaques ont été perpétrées depuis début février faisant 18 morts du côté de l'armée angolaise. Cette information n'a pas été confirmé par les autorités.

  • La Libye dans l'impasse six ans après sa révolte populaire
    afp, 16/02/2017 07h43
    Insécurité record, économie en lambeaux et rivalités politiques: la Libye reste engluée dans une interminable crise de transition six ans après le début de la révolte ayant mis fin à la dictature de Mouammar Kadhafi. "On s'est débarrassé d'un dictateur pour en voir apparaître 10.000 à sa place", se révolte Fatma al-Zawi, une habitante de Tripoli en faisant allusion aux seigneurs de guerre et à leurs milices qui font la loi dans le pays depuis 2011. Comme cette mère de famille quadragénaire, la plupart des Libyens semblent peu enthousiastes pour fêter l'anniversaire de la révolution. Les autorités ont pourtant prévu un programme d'activités sportives et culturelles sur la place des martyrs à Tripoli.

  • Grève des enseignants en Guinée: élèves et étudiants manifestent leur colère
    rfi, 14/02/2017 09h51
    Un mouvement de grève déclenché par deux centrales syndicales de l'éducation en Guinée très largement suivi dans tout le pays ont jeté dans les rues des milliers de jeunes scolaires qui ont violemment manifesté leur colère pour appuyer les enseignants et exiger leur retour en classe.

  • Kenya: des syndicalistes écroués pour la grève des médecins
    afp, 14/02/2017 07h28
    Sept représentants syndicaux des médecins kényans ont été écroués lundi, après avoir été condamnés à un mois de prison pour leur rôle dans une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis dix semaines. Les syndicalistes avaient été condamnés mi-janvier à un mois de prison avec sursis par la juge Hellen Wasilwa, qui leur avait donné deux semaines pour annoncer la fin de la grève, faute de quoi la peine serait appliquée. La même juge a ordonné lundi leur incarcération, estimant qu'il n'y avait aucun motif de revenir sur son jugement précédent.

  • Centrafrique: 20 tués en six jours d'affrontements entre groupes armés
    afp, 10/02/2017 07h40
    Au moins 20 combattants ont été tués dans des affrontements qui ont éclaté samedi dans une localité minière du centre de la Centrafrique entre deux factions rivales de l'ex-rébellion séléka, ont indiqué jeudi des témoins fuyant les combats. Selon ces témoins, "ces combats violents ont éclaté samedi et se poursuivaient encore (jeudi) dans la localité aurifère de Ndassima à une quarantaine de kilomètres de Bambari", ville du centre du pays. "Les affrontements qui opposent les éléments de l'Unité du peuple centrafricain (UPC) de Ali Ndarass et du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) de Noureddine Adam, ont déjà fait au moins 20 morts parmi les groupes armés", a déclaré Pierre Endjingbago, habitant de Ndassima qui s'est réfugié à Bambari, joint depuis la capitale Bangui.

  • Afrique du Sud: échange de coups au parlement
    afp, 10/02/2017 07h37
    Les députés du parti sud-africain d'opposition des Combattants pour la liberté économique (EFF) ont échangé des coups avec des agents de sécurité qui les expulsaient jeudi du Parlement, après qu'ils eurent tenté d'empêcher le président Jacob Zuma de prononcer son discours annuel à la Nation. Les députés ont perturbé pendant plus d'une heure le discours de M. Zuma, estimant que le président n'était pas légitime pour s'exprimer, avant d'être sortis dans le chaos par une trentaine d'agents de sécurité du Parlement. "En face de nous est assis un homme incorrigible pourri jusqu'à la moelle", a lancé Julius Malema, le leader des EFF, pointant Jacob Zuma.

  • RDC: embrouilles autour du cercueil de l'opposant Tshisekedi
    afp, 10/02/2017 07h33
    L'organisation des obsèques de l'opposant congolais Étienne Tshisekedi à Kinshasa se complique et prend un tour polémique après une succession d'exigences présentées par son parti et jugées "inadmissibles" par le gouvernement de la République démocratique du Congo. Opposant à tous les pouvoirs depuis 1980, Tshisekedi est mort le 1er février à Bruxelles à 84 ans. Lundi, le retour de sa dépouille avait été annoncé pour la fin de la semaine. Mais le parti de Tshisekedi, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a lié l'arrivée du cercueil à l'application d'une clause de l'accord de cogestion du pays signé le 31 décembre entre l'opposition et le pouvoir, et plus personne aujourd'hui ne se risque à avancer une date pour ce rapatriement.

  • RDC: les inondations provoquent l'effondrement d'un tronçon de la RN1
    afp, 09/02/2017 09h27
    Kinshasa n'est pas peut-être sortie d'affaire. Selon les experts convoqués par le gouvernement provincial, les pluies ont été telles dans le Bas-Congo voisin qu'il y a un risque de nouvelles inondations dans la capitale. La ville est le bassin versant de nombreuses rivières qui sont aujourd'hui obstruées par des déchets, notamment des bouteilles en plastique. Mardi 7 février, ces inondations ont fait au moins quatre morts bilan officiel et provisoire, et des dégâts importants, notamment l'effondrement d'un tronçon de la route nationale 1, principale voie d'approvisionnement de la capitale. Les engins de chantier sont déjà à pied d'œuvre, malgré les risques.

  • Can: Paul Biya salue les lions qui ont mis les pharaons "dans la sauce"
    afp, 09/02/2017 09h24
    Le président camerounais Paul Biya a salué mercredi à Yaoundé, lors d'une réception au palais présidentiel, le talent des joueurs de l'équipe nationale, les Lions indomptables, vainqueurs dimanche de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017). "Vous avez affronté les (équipes les) plus redoutables, les plus aguerries, et comme on dit, vous les avez mises dans la sauce", a déclaré le chef de l'Etat - reprenant les paroles d'une chanson à la mode au Cameroun et déjà largement reprise par les supporters des Lions - aux joueurs présents à l'occasion d'une réception offerte par le couple présidentiel, Chantal et Paul Biya.

  • Somalie: l'ancien premier ministre Mohamed Abdullahi Farmajo élu président
    afp, 09/02/2017 09h21
    L'ancien Premier ministre somalien Mohamed Abdullahi Farmajo a été élu mercredi président de son pays à l'issue d'un vote des parlementaires, et a promis de lutter contre deux des fléaux gangrénant la Somalie, la corruption et les combattants islamistes shebab. Après deux tours de vote ayant duré plus de six heures, l'actuel président Hassan Sheikh Mohamud a reconnu sa défaite, et Mohamed Abdullahi 'Farmajo', membre d'un des principaux clans du pays, les Darod, a été proclamé vainqueur. Son élection marque la fin d'un processus électoral de plusieurs mois, maintes fois retardé et entaché de nombreuses accusations de corruption et manipulation. Malgré l'absence du suffrage universel, reporté à 2020, cette élection est vue comme une avancée dans ce pays privé de véritable état central depuis la chute de l'autocrate Siad Barre en 1991.

  • Athlétisme: nouveau record du monde pour Genzebe Dibaba, sur 2000 m en salle
    afp, 08/02/2017 08h01
    L'Ethiopienne Genzebe Dibaba a amélioré le record du monde du 2000 m en salle, en 5 min 23 sec 75/100e, mardi soir à Sabadell (Espagne), la veille de son 26e anniversaire, portant à six sa collection de marques planétaires indoor. La vice-championne olympique du 1500 m à Rio, distance dont elle détient également le record du monde en plein air (3:50.07 depuis 2015), possèdait déjà les records du monde en salle des 1500 m, mile (1609 m), 3000 m, deux miles (3218 m) et 5000 m. A Sabadell, en Catalogne, Genzebe Dibaba a retranché près de 7 secondes à l'ancienne marque de la Roumaine Gabriela Szabo (5:30.53), qui datait du 8 mars 1998. Son chrono est également inférieur au record du monde du 2000 m en extérieur (5:25.36), propriété depuis 1994 de l'Irlandaise Sonia O'Sullivan.

  • Burkina: l'opposition critique le président Kaboré
    afp, 08/02/2017 07h57
    L'opposition burkinabè a critiqué mardi le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, jugeant sa gestion "chaotique" pendant sa première année au pouvoir. "La gouvernance politique sous le régime du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) est chaotique (...). Le Burkina est piloté à vue, ballotté au gré des événements", a déclaré le chef de file de l'opposition, Zéphirin Diabré, leader de l'Union pour le progrès et le changement (UPC), lors d'une conférence de presse. Selon Diabré, le président Kaboré a de "réelles difficultés à incarner la fonction" de chef de l'Etat et "manque d'anticipation".

  • Inondations à Kinshasa: "les autorités nous ont abandonnés"
    afp, 08/02/2017 07h54
    "Que la colère de Dieu s'abatte sur le gouvernement !" Dans son désarroi, Albert Isemongo hurle contre les autorités congolaises alors qu'il s'affaire à évacuer les détritus qui s'amoncellent devant sa porte, après les crues provoquées par des pluies torrentielles mardi matin à Kinshasa. "Les autorités nous ont abandonnés", peste-t-il en montrant les meubles sortis de sa maison cossue et qui émergent d'un eau boueuse noirâtre, au milieu de monceaux de cadavres de bouteilles en plastique en suspension. La rivière Kokolo, qui passe non loin, est brusquement sortie de son lit sous l'effet d'une pluie diluvienne commencée peu avant le lever du jour et qui a duré une bonne partie de la matinée.

  • Plus de 52.000 personnes ont fui le Soudan du sud en un janvier
    afp, 08/02/2017 07h47
    Plus de 52.000 personnes ont fui le Soudan du Sud durant le seul mois de janvier, la plupart vers l'Ouganda, pour échapper aux incessants combats qui minent le plus jeune pays du monde et font planer des menaces de génocide, selon l'ONU mardi. Les déplacés viennent pour beaucoup des villes au sud de la capitale Juba, dans l'Etat méridional d'Equatoria-Central, a précisé le conseiller spécial pour la prévention des génocides des Nations unies, Adama Dieng. Et de nombreux réfugiés font état de massacres de civils, de maisons détruites et de violences sexuelles.

  • Maroc: 18 migrants franchissent la frontière à Melilla
    afp, 07/02/2017 08h12
    Dix-huit migrants sont parvenus lundi à l'aube à franchir la clôture séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla, a annoncé la préfecture locale. Sur quelque cent migrants originaires d'Afrique subsaharienne passés à l'assaut autour de 7H40 du matin (6H40 GMT), une quarantaine ont échappé aux forces de l'ordre marocaines pour parvenir jusqu'à la clôture, et 18 ont réussi à l'escalader et à passer de l'autre côté, indique un communiqué de la préfecture. Un garde civil a été légèrement blessé à l'abdomen, agressé avec un crochet que les migrants utilisent pour escalader la triple clôture parsemée de barbelés et de lames tranchantes, selon le communiqué.

  • Nigeria: manifestation contre la politique du gouvernement
    afp, 07/02/2017 08h02
    Des centaines de personnes ont manifesté lundi à Lagos pour protester contre la politique économique du gouvernement nigérian et réclamer des solutions à la récession qui frappe le géant ouest-africain. Environ 500 personnes se sont rassemblées en début de matinée au Stade national de la capitale économique nigériane, brandissant des pancartes "Les chômeurs ont faim et sont en colère" ou encore "Je ne me tairais plus". Les manifestants ont ensuite entamé une marche pacifique en direction du Théâtre national, au rythme de tambours et de trompettes, en chantant "Assez, c'est assez!".

  • Can: Yaoundé en liesse pour le retour des lions indomptables
    afp, 07/02/2017 07h55
    Des milliers de Camerounais enthousiastes, massés à l'aéroport de Yaoundé et dans les rues de la capitale, ont acclamé lundi les joueurs de l'équipe nationale de football du Cameroun, de retour au lendemain de leur sacre à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2017) disputée au Gabon. A l'aéroport international de Yaoundé, le capitaine des Lions indomptables, Benjamin Moukandjo, encadré par de nombreux policiers et gendarmes, a fait une brève apparition, en compagnie de certains de ses coéquipiers, à l'esplanade de l'aéroport où des milliers de supporters étaient massés. L'équipe a ensuite pris place dans un car pour rallier son hôtel, avançant très lentement dans les rues au milieu de milliers de supporters en liesse et dans un concert de klaxons et de casseroles.

  • RDC: à Bruxelles, derniers adieux de la diaspora à l'"icône" Tshisekedi
    afp, 06/02/2017 09h08
    Une "icône", un "papa", un "fédérateur": des milliers de membres de la diaspora congolaise, venus de toute l'Europe, ont rendu dimanche à Bruxelles un dernier hommage à Etienne Tshisekedi, l'opposant historique décédé quatre jours plus tôt dans la capitale belge. Pour cette troisième et dernière journée de veillée funéraire, le cercueil du défunt a été exposé pendant plusieurs heures dans une vaste salle mise à disposition de la famille Tshisekedi par la ville de Bruxelles, à proximité du célèbre site de l'Atomium, dans le nord de la capitale. Les visiteurs ont fait la queue, patientant parfois pendant des heures, avant de pouvoir s'incliner sur le cercueil surélevé, entouré de couronnes de fleurs et de portraits du défunt, le montrant coiffé de son éternelle casquette.

  • Le roi du Maroc en visite au soudan du sud
    afp, 03/02/2017 08h31
    Le roi du Maroc, Mohammed VI, a effectué mercredi et jeudi une visite d'Etat de deux jours au Soudan du Sud, après le récent retour de son pays au sein de l'Union africaine avalisé par les chefs d'Etat du continent réunis en sommet à Addis Abeba. Dans la foulée de sa réintégration à l'UA, Rabat cherche à renforcer sa présence commerciale, ses investissements et son influence diplomatique à travers le continent. Mohammed VI a été accueilli à Juba par Salva Kiir, président de ce pays indépendant depuis 2011 et en proie depuis plus de trois ans à d'intenses violences, qui ont fait des dizaines de milliers de morts et plus de 3 millions de déplacés.

  • Centrafrique: un groupe armé sème la terreur dans l'intérieur du pays
    afp, 03/02/2017 08h21
    Un groupe armé, déjà accusé d'exactions contre des civils, a attaqué jeudi une ville en Centrafrique, ont indiqué les Nations unies et un député, signe de tensions persistantes dans l'intérieur du pays.Des éléments présumés du groupe "3R" (réconciliation-réintégration-réparation) du chef rebelle Sidicki ont attaqué et pillé jeudi matin la ville de Bocaranga (nord) près du Cameroun et du Tchad, a annoncé à l'AFP Bernard Dilla, député de Bocaranga.

  • Can: Cameroun en finale, "un rêve" pour le sélectionneur Hugo Broos
    afp, 03/02/2017 08h16
    "C'est un rêve pour nous que d'aller en finale!", s'est réjoui le sélectionneur du Cameroun Hugo Broos après la victoire de ses joueurs contre le Ghana (2-0) en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, jeudi à Franceville. "Je suis très heureux, spécialement pour l'équipe. C'est un groupe exemplaire sur et en dehors du terrain, qui mérite d'être en finale", a reconnu le technicien belge, pleinement satisfait du dénouement face à une formation ghanéenne pourtant plus expérimentée.

  • Retour du Maroc à l'UA: une victoire surtout "symbolique"
    afp, 02/02/2017 08h34
    Le retour réussi du Maroc au sein de l'Union africaine est une victoire politique "symbolique" qui reste sans grande conséquence dans l'immédiat, notamment sur le dossier du Sahara occidental, et révèle surtout l'affaiblissement de l'Algérie, estime l'historien français et spécialiste du royaume Pierre Vermeren. Comment analysez-vous le retour réussi du Maroc au sein de l'Union africaine (UA)? Le Maroc avait claqué la porte de l'UA en 1984, il a choisi de revenir, et vient de réussir son retour. Les Marocains sont heureux et fiers, c'est normal. Et c'est incontestablement une victoire diplomatique pour le Maroc.

  • Can: l'Egype, sept fois vainqueur, qualifiée pour la finale
    afp, 02/02/2017 08h25
    L'Egypte, déjà sept fois vainqueur de la CAN, s'est qualifiée pour la finale de l'édition 2017 devant le Burkina Faso 4 tirs au but à 3, les deux pays n'ayant pas pu se départager à l'issue de la prolongatioin (1-1), mercredi, à Libreville. L'Egypte rencontrera en finale dimanche le Cameroun ou le Ghana, qui s'affrontent jeudi dans l'autre demi-finale.

  • Gambie: dix ministres du gouvernement Barrow prêtent serment
    afp, 02/02/2017 08h23
    Dix des 18 ministres du nouveau gouvernement gambien, dont une femme, ont prêté serment mercredi, six jours après le retour dans le pays du président Adama Barrow. Par ailleurs, le nouveau président a limogé le chef de la très redoutée Agence nationale du renseignement (NIA), considérée comme l'instrument de répression du régime de son prédécesseur Yahya Jammeh, tout juste renommée "Service de renseignements d'Etat", a annoncé la télévision publique GRTS mercredi soir.

  • RDC: l'opposant historique Tshisekedi meurt à un moment crucial pour son pays
    afp, 02/02/2017 07h35
    Étienne Tshisekedi, opposant historique en République démocratique du Congo (RDC), est mort mercredi à Bruxelles à l'âge de 84 ans, en pleines négociations politiques destinées à permettre un régime de transition à la suite du maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. Peu de temps après l'annonce de sa mort, la police a dispersé un début de rassemblement à proximité de son parti, l'UDPS, à Kinshasa, en tirant des grenades lacrymogènes. "Le président Tshisekedi est décédé aujourd'hui à 17H42 à Bruxelles" (16H42 GMT), a déclaré à l'AFP Bruno Tshibala, secrétaire-général adjoint de l'UDPS.

  • Nigeria: une fillette kamikaze tuée par l'explosion de sa ceinture
    afp, 01/02/2017 07h20
    Nigeria: une fillette kamikaze tuée par l'explosion de sa ceinture Une fillette d'environ 10 ans a été tuée dans une tentative d'attentat suicide dans le nord-est du Nigeria, en activant sa ceinture explosive à l'approche des forces de sécurité, a rapporté mardi un membre des milices civiles. "Une fille de 10 ans environ s'est approchée des campements militaires et a essayé de traverser la route en direction du camp de déplacés", a rapporté Musa Ahmad, qui travaille en soutien à l'armée nigériane contre le groupe islamiste Boko Haram.

  • Le Maroc salue son retour "historique" au sein de l'UA
    afp, 01/02/2017 07h17
    Le retour du Maroc au sein de l'Union africaine (UA) a été salué à Rabat comme une victoire "historique", mais elle pose dès à présent la question de la cohabitation forcée entre le royaume et le Front Polisario au sein de l'organisation continentale. Le Maroc avait claqué la porte de l'UA en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée par les indépendantistes du Front Polisario au Sahara occidental, ex-colonie espagnole que Rabat contrôle et considère comme sien. Réunis en sommet à Addis Abeba, les chefs d’État africains ont entériné lundi la réintégration du royaume, à huis clos et à l'issue d'un débat tendu.

  • Can: Hugo Broos "a ramené un peu plus de discipline" chez les lions indomptables
    afp, 01/02/2017 07h15
    Le sélectionneur belge du Cameroun Hugo Broos "a ramené un peu plus de discipline" ont déclaré mardi ses joueurs pour expliquer le bon parcours des "Lions indomptables", en lice pour une place en finale de la CAN-2017, lors de la demie face au Ghana jeudi à Franceville. "Je crois qu'il a ramené un peu plus de discipline. Je ne vais pas dire qu'avant il n'y en avait pas, mais lui, il a beaucoup insisté dessus. Et on sait que dans le foot, quand il y a la discipline, le reste suit", a déclaré l'attaquant Edgar Salli, à l'issue de l'entraînement des "Lions indomptables".

  • Mauritanie: nouveau procès pour un condamné à mort pour blasphème
    afp, 01/02/2017 07h12
    La Cour suprême de Mauritanie a décidé mardi qu'un Mauritanien condamné à mort pour un billet de blog jugé blasphématoire serait rejugé par une nouvelle Cour d'appel, d'après les sources judiciaires. Le condamné à mort, Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir - également identifié comme Mohamed Cheikh Ould Mohamed -, un musulman âgé d'une trentaine d'années, est détenu depuis le 2 janvier 2014 à Nouadhibou (nord) pour un article sur l'internet considéré comme blasphématoire envers le prophète de l'islam.

  • Can: le stade d'Oyem, un "éléphant blanc" au Coeur de la forêt ?
    afp, 31/01/2017 08h41
    Locomotive pour l'urbanisation de la région du nord-Gabon ou "éléphant blanc" ? L'avenir du stade d'Oyem, construit à la périphérie de la 4e ville du pays au coeur de la forêt équatoriale, pose question, alors que la série de six matches de la CAN-2017 qu'il devait accueillir s'est achevée dimanche. Après RD Congo-Ghana, l'une des affiches des quarts de finale, quand se déroulera la prochaine rencontre d'envergure dans l'enceinte d'Oyem ? Il faudra attendre déjà que les travaux soient complètement terminés... d'ici "juin 2017", selon les responsables du chantier.

  • Les investissements en Afrique, clé contre la migration clandestine, selon l'UA
    afp, 31/01/2017 08h38
    Les investissements "productifs" en Afrique sont la clé pour lutter contre l'immigration clandestine, a déclaré lundi à Abidjan le président du Conseil économique et social européen, Georges Dassis. "C'est beau de faire des discours et dire +il faut éviter les migrations clandestines, il faut que les gens restent chez eux+ Mais (...) ce n'est pas avec les discours qu'on va les convaincre. On va les convaincre si on leur offre des possibilités d'avoir une vie décente (chez eux), c'est pour ça il faut des investissements", a ajouté Georges Dassis.

  • Côte d'Ivoire: le procès des "disparus du novotel" à Abidjan
    afp, 31/01/2017 08h34
    "Le procès aura bel et bien lieu", a affirmé lundi à l'AFP Me Pierre Olivier Sur, avocat des familles des quatre hommes, parmi lesquels deux Français, dont l'enlèvement et les assassinats avaient défrayé la chronique en 2011 en pleine crise post-électorale. Dix personnes-dont huit militaires-comparaissent à partir de mardi devant la cour d'assises d'Abidjan à l'occasion de ce procès qui devrait débuter à 10h00 (heure locale et GMT) au palais de justice de Yopougon, un grand quartier d'Abidjan et durer deux à trois semaines.

  • Tanzanie: au moins 14 mineurs coincés dans une mine d'or après un effondrement
    afp, 30/01/2017 08h37
    Au moins 14 mineurs tanzaniens sont coincés à environ 35 mètres de profondeur depuis au moins deux jours suite à l'effondrement d'un puits d'une mine d'or artisanale de la province de Geita, dans le nord-ouest de la Tanzanie, a rapporté dimanche la presse locale. "Les opérations de sauvetage sont en cours, nous avons l'espoir de les retrouver encore en vie", a déclaré le gouverneur de la province de Geita, Ezekiel Kyunga, cité par le journal gouvernemental Habari Leo. "Les opérations sont menées avec une extrême prudence pour éviter de provoquer d'autres éboulements qui pourraient compliquer les choses".

  • Can: le Ghana comme d'habitude, le grand retour de l'Egypte
    afp, 30/01/2017 08h27
    Comme lors des cinq précédentes éditions, le Ghana sera au rendez-vous des demi-finales de la CAN, grâce à sa victoire contre la RD Congo (2-1) dimanche, tandis que l'Egypte a battu le Maroc (1-0) et fait son grand retour. Toutes les affiches des demies sont connues désormais: Burkina Faso-Egypte mercredi à Libreville et Cameroun-Ghana jeudi à Franceville. Finalistes en 2015, les Black Stars ghanéens doivent leur succès à la fratrie Ayew. Le petit frère Jordan (25 ans) a ouvert le score à la 63e, puis le grand, André (27 ans), a scellé la victoire sur penalty (78e).

  • Maroc: des milliers de personnes manifestent contre le gouvernement
    afp, 30/01/2017 08h15
    Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans le calme dimanche à Rabat, des militants dénonçant la "corruption" ou des enseignants stagiaires en lutte depuis des mois contre le gouvernement. Un premier cortège a rassemblé en début de matinée un peu plus d'un millier de marcheurs: des membres de plusieurs syndicats de travailleurs notamment l'Union marocaine du travail (UMT) et la Confédération démocratique du travail--, de partis de gauche et des militants associatifs. Ils entendaient exprimer leur "ras-le-bol contre la corruption et la gabegie des deniers publics" par le gouvernement, selon l'un de leur représentant, un membre de l'UMT qui a requis l'anonymat.

  • Maroc: procès reporté de 25 sahraouis accusés de meurtres
    afp, 27/01/2017 08h48
    La justice marocaine a reporté au 13 mars le procès des 25 Sahraouis accusés d'avoir assassiné des membres des forces de l'ordre, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle MAP. La Cour d'appel de Salé, près de Rabat, qui a reconnu sa compétence à juger les accusés, a accepté mercredi soir la demande de la défense de soumettre les accusés à une expertise médicale, mais rejeté la requête de leur accorder la liberté provisoire. Elle a également décidé de convoquer les témoins de la défense ainsi que les rédacteurs des procès-verbaux de la gendarmerie, selon un communiqué du procureur du roi. Cette audience est la quatrième depuis le renvoi en juillet dernier devant une juridiction civile de cette affaire sensible et scrutée par plusieurs observateurs internationaux.

  • Can: les supporters de la RD Congo, rois de "la sape"
    afp, 27/01/2017 08h42
    "Sapés comme jamais"... même au stade ! Beaucoup de supporters présents à la CAN arborent des costumes de fauves ou des fausses lunettes géantes, mais un contingent de Kinshasa, capitale de la "Sape", a plutôt opté pour un élégant ensemble aux couleurs de la RD Congo, fourni par le gouvernement. Alors que la Fashion Week homme vient de s'achever à Paris, capitale mondiale de la mode le temps d'une semaine, à Oyem (7500 km plus au sud), une centaine de Congolais font de l'ombre aux plus grands couturiers avec un uniforme pas comme les autres.

  • Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow
    afp, 27/01/2017 08h39
    Rappel des développements depuis le scrutin présidentiel du 1er décembre en Gambie, où le nouveau président Adama Barrow est arrivé jeudi après-midi, cinq jours après le départ en exil de son prédécesseur Yahya Jammeh, épilogue d'une crise de six semaines.

  • RDC: l’ONU dresse un tableau très sombre de l’année 2016
    rfi, 26/01/2017 08h28
    Alors que les négociations piétinent sur l’arrangement particulier, la communauté internationale insiste sur l’application des mesures de décrispation qui pourraient permettre d’instaurer la confiance entre les acteurs politiques. Déjà deux dialogues, un gouvernement d’union nationale et la très grande majorité des prisonniers politiques, sont toujours en prison. Ce qui inquiète notamment les Nations unies.

  • En Algérie, "logements-ghettos" et précarité nourrissent la violence urbaine
    afp, 26/01/2017 08h12
    Lasse de vivre "la peur au ventre" en raison des heurts entre bandes rivales, Karima, 45 ans, a quitté la cité nouvelle d'Ali Mendjeli, achevée au début des années 2000 en périphérie de Constantine dans l'est de l'Algérie. Cette mère de trois enfants qui préfère garder l'anonymat s'est réfugiée temporairement chez sa belle-famille avec les siens. En Algérie, la violence urbaine est en hausse sensible, nourrie par la précarité sociale, les séquelles de la guerre civile et l'apparition de cités ghettos à la périphérie des grandes villes.

  • Le tourisme tunisien a limité les dégâts en 2016
    afp, 26/01/2017 08h05
    Le tourisme tunisien, en crise depuis une série d'attentats jihadistes, a limité les dégâts en 2016 avec près de six millions de visiteurs, grâce aux "performances" des marchés russe et algérien, a affirmé à l'AFP le directeur de l'Office national (ONTT), Abdellatif Hmam. La Tunisie a été le théâtre en mars et juin 2015 d'attaques sanglantes du groupe Etat islamique (EI) qui ont fait 60 morts dont 59 touristes étrangers. Alors que l'industrie touristique a représenté jusqu'à près de 10% du PIB, cette part est désormais inférieure à 7%, selon des statistiques officielles. Pour le pays d'Afrique du nord, 2016 a toutefois été "une première année sur le chemin du retour à la normalité. (...) Nous avons dépassé 5,7 millions de touristes", contre 5,3 millions en 2015, a dit M. Hmam.

  • Can: le Mali éliminé sans gloire dans la pataugeoire d'Oyem
    afp, 26/01/2017 08h02
    Le Mali, tenu en échec 1-1 par une équipe d'Ouganda déjà éliminée mais valeureuse, n'a pas fait sa part du travail pour espérer se qualifier en quarts de finale de la CAN-2017, sur une pelouse détrempée, mercredi à Oyem (nord-est). Pour espérer passer le 1er tour, les hommes d'Alain Giresse devaient l'emporter face à l'Ouganda, éliminé après ses deux défaites initiales, mais également espérer un faux-pas de l'Egypte face au Ghana, déjà qualifié. Ils n'ont eu ni l'un ni l'autre. Non seulement, l'Egypte a battu le Ghana (1-0) pour s'offrir la première place du groupe D, et un choc contre le Maroc en quarts à Port-Gentil, mais les "Aigles" ont trop pataugé dans les flaques du stade d'Oyem pour arracher au moins une victoire pour l'honneur.

  • Can: le Togo impuissant face à une solide RD Congo
    afp, 25/01/2017 08h45
    Le Togo sans ressources: les hommes de Claude Le Roy n'ont rien pu faire mardi (3-1) face à la RD Congo qui, déterminée et parfaitement organisée, termine en tête de son groupe C et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. "Si j'ai pris l'avion pour venir à la CAN au Gabon et perdre après deux matches, ça ne sert à rien", avait pourtant martelé le capitaine togolais, Emmanuel Adebayor avant de défier la RDC. Malheureusement pour lui et son équipe, les "Eperviers" n'ont jamais été en position de se qualifier mardi, et quittent, avec leur iconique sélectionneur Claude Le Roy, la compétition continentale dès la fin de la phase de groupes.

  • Can: le Maroc de renard sort la côte d'ivoire, la RD Congo qualifiée
    afp, 25/01/2017 08h41
    Le Maroc d'Hervé Renard, qui avait mené en 2015 la Côte d'Ivoire à la victoire lors de la Coupe d'Afrique des Nations, a éliminé cette dernière mardi (1-0) et s'est qualifié pour les quarts de finale de même que la RD Congo, tombeuse (3-1) du Togo de Claude Le Roy. Renard, de héros à bourreau. L'ancien entraîneur de Lille n'a pu faire autrement qu'éliminer son ex-formation mardi, pour se sortir du groupe C avec sa sélection marocaine. "Je dois penser +pro+. Je suis l'entraîneur du Maroc. Il faut que le Maroc obtienne sa qualification", avait prévenu le double vainqueur de la CAN. Même s'il a été vu en pleine discussion avec l'un de ses anciens joueurs, à la mi-temps du match mardi, Renard n'a fait aucun sentiment. "Si on n'est pas parfait techniquement, ce match sera compliqué", avait-il d'ailleurs prévenu.

  • Can: la Tunisie se met en quatre pour les quarts
    afp, 24/01/2017 08h30
    Un match à l'ancienne, où des équipes offensives cherchent à marquer un but de plus que l'adversaire malgré l'état de la pelouse: tel a été le spectacle offert lundi à Libreville par la Tunisie face au Zimbabwe (4-2), ce qui la qualifie pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations de football. Dans une ambiance familiale (1.852 spectateurs qui pouvaient comme à l'entraînement entendre les joueurs s'interpeller dans une enceinte de 40.000 places), l'équipe du doyen Henri Kasperczak a facilement décroché son billet pour les quarts. La Tunisie n'a plus qu'à prendre ses quartiers à Libreville en attendant le match contre le Burkina Faso samedi.

  • Can: pas de miracle pour l'Algérie, qui laisse Tunisie et Sénégal passer en quarts
    afp, 24/01/2017 08h24
    L'Algérie n'a pu faire mieux que match nul (2-2) face au Sénégal lundi, et laisse donc ce dernier, ainsi que la Tunisie, tombeuse du Zimbabwe (4-2), se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon. Après le Gabon, l'Algérie: la sélection, entraînée par Georges Leekens, est le deuxième "grand nom" à prendre prématurément la porte de la compétition continentale, après le pays-hôte, qui a été éliminé dimanche après son match nul contre le Cameroun (0-0). Les Algériens ont perdu gros lors de leurs précédents matches, un nul surprise contre le Zimbabwe (2-2) et une défaite logique contre la Tunisie (2-1). Et, malgré leur volontarisme face à une équipe sénégalaise déjà qualifiée et largement remaniée, ils n'ont rien pu faire pour déjouer des pronostics très défavorables.

  • Rdc: l'opposant historique Tshisekedi s'apprête à quitter le pays
    afp, 24/01/2017 08h21
    L'opposant historique congolais Étienne Tshisekedi doit quitter Kinshasa mardi pour Bruxelles alors que son parti négocie avec la majorité soutenant le président Joseph Kabila un partage du pouvoir en République démocratique du Congo, a annoncé son parti dans la nuit de lundi à mardi. Le vieil opposant, âgé de 84 ans, "va effectuer un voyage pour la Belgique ce mardi 24 janvier 2017 à 10h00" (09h00 GMT), écrit l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Selon la formation dont Tshisekedi est l'inamovible président, "ce voyage longtemps programmé, a été plusieurs fois reporté compte tenu de la situation politique au pays et des enjeux de l'heure".

  • Gambie: la force ouest-africaine accueillie par des vivats
    afp, 23/01/2017 08h26
    Des soldats sénégalais de la force ouest-africaine ont été accueillis par des vivats en entrant dimanche matin en territoire gambien à Farafegny, localité frontalière du Sénégal. Déployés dans le cadre de la Mission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) en Gambie (appelée Micega) ces soldats ont franchi la frontière en provenance de la localité sénégalaise de Keur Ayib, et ont été reçus par des cris de joie, applaudissements et concerts de klaxons de la part de militaires et civils gambiens. Les soldats sénégalais étaient à bord d'une dizaine de véhicules comprenant des blindés et des pick-up.

  • Can-2017: à l'expérience, le Burkina Faso tient son quart
    afp, 23/01/2017 08h21
    Le Burkina Faso s'est qualifié pour les quarts de finale de la CAN-2017 en dominant à l'expérience une Guinée-Bissau joueuse mais fragile (2-0), dimanche à Franceville (Gabon). Les Etalons atteignent ce stade de la compétition pour la troisième fois de leur histoire, avec de probants résultats lors de ces deux apparitions: une 4e place en 1998, et une 2e en 2013. Le match nul (0-0) joué dans le même temps entre le Cameroun et le Gabon à Franceville permet aux Burkinabè de terminer en tête du groupe A devant le Cameroun, évitant ainsi le dangereux Sénégal au prochain match. Le Gabon est éliminé da "sa" CAN, tout comme la Guinée-Bissau.

  • Can-2017: le Cameroun et le Burkina en quarts, le Gabon déjà dehors!
    afp, 23/01/2017 08h16
    Le Gabon ne verra même pas les quarts de finale de "sa" Coupe d'Afrique des nations: tenu en échec à domicile par le Cameroun dimanche (0-0), il laisse ce dernier et le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0), sortir de ce groupe A. Le Burkina Faso, qui s'est imposé grâce à un but contre son camp de Rudinilson Silva (12e) et une réalisation de Bertrand Traoré (58e), termine même en tête de son groupe et s'évite ainsi d'affronter le Sénégal, l'un des grands favoris de l'épreuve, et qui est déjà assuré de terminer en tête de son groupe B.

  • Commission de l'UA: pour A. Mohamed, l'Afrique et la Commission ont besoin de réformes
    rfi, 20/01/2017 09h33
    Qui va succéder à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine ? Dans quelques jours, le 30 janvier, lors du 28e sommet de l’UA, les 54 chefs d’État et de gouvernement de l’organisation africaine devront choisir entre cinq candidats, dont trois annoncés comme favoris. Jeudi, vous avez entendu le Sénégalais Abdoulaye Bathily. La ministre kényane des Affaires étrangères est également en course. Amina Mohamed répond aux questions de Laura Martel.

  • Can: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger
    afp, 20/01/2017 08h24
    Le Sénégal a été le premier pays à se qualifier pour les quarts de finale de la CAN-2017 grâce à une seconde victoire en deux matches, (2-0) devant le Zimbabwe jeudi à Libreville, la Tunisie repartant de l'avant après avoir battu 2-1 une équipe Algérien elle, en danger. Le Sénégal, tombeur de la Tunisie (2-0) avec pas mal de baraka, n'a connu aucun problème devant une faible formation du Zimbabwe qui n'a de "guerriers" que son surnom. Et c'est Sadio Mané, déjà buteur devant les Tunisiens, qui a concrétisé la domination de la nation africaine N.1 au classement Fifa en ouvrant la marque dès la 9e minute. Seul dans la surface de réparation, il a trompé de près et du pied droit le gardien zimbabwéen Mkuruva.

  • Gambie: ultime effort diplomatique pour forcer Jammeh au départ
    afp, 20/01/2017 08h20
    Les troupes sénégalaises et de quatre autres pays d'Afrique de l'Ouest sont intervenues jeudi en Gambie pour forcer au départ Yahya Jammeh, qui refuse de céder le pouvoir au nouveau président Adama Barrow, contraint de prêter serment à l'ambassade de Gambie à Dakar. L'opération, baptisée "Restaurer la démocratie", lancée officiellement peu après l'investiture de M. Barrow et le vote unanime d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU, a été suspendue quelques heures plus tard pour permettre une "dernière médiation" régionale afin de convaincre M. Jammeh de partir en exil.

  • Dakar, joie et espoir de gambiens en exil président
    afp, 20/01/2017 08h07
    Mariama Ceesay a fui récemment la Gambie pour raison de sécurité et vit désormais à Dakar. "Ravie" d'assister jeudi à l'investiture de son nouveau président, Adama Barrow à l'ambassade gambienne, elle espère pouvoir bientôt retrouver son pays. "On souhaitait le changement depuis longtemps en Gambie", lance Mme Ceesay, une commerçante précisant être venue le 15 janvier au Sénégal par crainte de troubles. Adama Barrow a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle du 1er décembre devant Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir en 1994. Il est accueilli depuis le 15 janvier à Dakar à la demande de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), arguant de risques pour sa sécurité s'il demeurait en Gambie durant le reste du mandat de Yahya Jammeh, ayant expiré officiellement mercredi à minuit.

  • Can: le Cameroun accélère, le Gabon au ralenti
    afp, 19/01/2017 08h32
    Le Cameroun a pris une option sur la qualification en battant au forceps la Guinée-Bissau (2-1) pour aborder le choc contre le Gabon avec plus de sérénité que le pays-hôte, qui a encore échoué à lancer son tournoi contre le Burkina Faso (1-1), mercredi à Libreville. Revoilà le "Gabon Pression Football Club" que le sélectionneur José Antonio Camacho, agacé, avait dénoncé à la veille de la rencontre! En se montrant encore incapables de gagner, les Panthères ont ranimé le spectre d'une élimination prématurée dès la phase de poules, ce qui serait une première depuis la Tunisie en 1994 pour un pays-hôte.

  • Mali: 60 morts dans un attentat contre les groupes signataires de la paix
    afp, 19/01/2017 08h26
    Un attentat suicide visant des combattants de groupes armés signataires de l'accord de paix au Mali, qui a fait près de 60 morts mercredi à Gao, principale ville du nord du pays, a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Les combattants, appartenant à la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg), ou à des groupes armés pro-gouvernementaux, se préparaient pour les patrouilles mixtes prévues par l'accord de paix signé en mai-juin 2015 entre Bamako et ces différents groupes armés. Ces patrouilles, auxquelles doivent également se joindre des militaires maliens, sont censées préfigurer la refonte d'une armée malienne unitaire.

  • La RDC peine à freiner la perte de valeur du franc congolais
    rfi, 18/01/2017 08h19
    En République démocratique du Congo, cela fait maintenant un an que la monnaie nationale dévisse face au dollar. Depuis 2016, le franc congolais a perdu près de 30% par rapport au billet vert. Ce week-end, la Banque centrale du Congo a décidé de doubler son taux directeur, passant de 7 à 14%, afin de juguler l'inflation liée à la perte de valeur de la monnaie nationale. Mais ces mesures apparaissent inefficaces alors que l'économie du pays est en pleine crise et que le niveau de vie de Congolais dégringole.

  • Nigeria: 50 morts dans un camp de déplacés dans une frappe
    afp, 18/01/2017 08h03
    Au moins 50 personnes, dont six humanitaires de la Croix-Rouge locale, ont été tuées lorsqu'un avion de l'armée de l'air nigériane a bombardé par erreur un camp de déplacés dans le nord-est du Nigeria. Les frappes aériennes ont eu lieu vers 09H00 locales (8H00 GMT) à Rann, dans le nord de l'Etat du Borno, épicentre de l'insurrection des islamistes du groupe Boko Haram, alors que les humanitaires distribuaient de la nourriture aux déplacés forcés de fuir les violences. "Un avion militaire a bombardé par erreur Rann au lieu de Kala", une localité voisine, a affirmé par téléphone un habitant, Abba Abiso.

  • Nigeria: 50 morts dans un camp de déplacés dans une frappe
    afp, 18/01/2017 07h56
    Au moins 50 personnes, dont six humanitaires de la Croix-Rouge locale, ont été tuées lorsqu'un avion de l'armée de l'air nigériane a bombardé par erreur un camp de déplacés dans le nord-est du Nigeria. Les frappes aériennes ont eu lieu vers 09H00 locales (8H00 GMT) à Rann, dans le nord de l'Etat du Borno, épicentre de l'insurrection des islamistes du groupe Boko Haram, alors que les humanitaires distribuaient de la nourriture aux déplacés forcés de fuir les violences. "Un avion militaire a bombardé par erreur Rann au lieu de Kala", une localité voisine, a affirmé par téléphone un habitant, Abba Abiso. "Ces dernières semaines, Boko Haram a déplacé sa base de la forêt de Sambisa vers Kala et un avion militaire a visiblement confondu Rann avec Kala", a-t-il ajouté.

  • Can: l'Egypte fête son retour par un nul et un record
    afp, 18/01/2017 07h53
    Nation la plus titrée du continent, l'Egypte a concédé le nul face au Mali (0-0) pour son retour dans la Coupe d'Afrique des nations après sept ans d'absence mais a ajouté un record à son palmarès, mardi à Port-Gentil. Sur une pelouse délabrée, les Pharaons ont trouvé le moyen d'écrire un nouveau chapitre de leur riche histoire: le légendaire gardien Essam El-Hadary est devenu, à 44 ans et deux jours, le joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN. Le quadruple vainqueur du trophée (1998, 2006, 2008, 2010), entré en cours de jeu après la blessure du titulaire (25e), a réussi une sortie décisive dans les pieds de Moussa Marega en fin de rencontre pour sécuriser le nul (85e).

  • Can: le Ghana engrange, El-Hadary défie le temps
    afp, 18/01/2017 07h51
    Le Ghana a tenu son rang de favori contre l'Ouganda (1-0) pour prendre les commandes du groupe D, devant le Mali et l'Egypte qui se sont neutralisés (0-0) mardi à Port-Gentil, pour leur entrée en lice dans la Coupe d'Afrique des nations. A défaut de buts, le fait marquant de la journée est un remplacement: en entrant en jeu à la 25e minute, le légendaire gardien égyptien Essam El-Hadary est devenu, à 44 ans et deux jours, le joueur le plus âgé à disputer la phase finale de la CAN. Déjà vainqueur de quatre trophées continentaux (1998, 2006, 2008, 2010), El-Hadary assoie ainsi encore un peu plus son aura.

  • Nigeria: 50 morts dans un camp de déplacés après une frappe accidentelle de l'armée
    afp, 18/01/2017 07h47
    Une cinquantaine de personnes, civils et humanitaires, ont été tuées lorsqu'un avion de l'armée de l'air nigériane a bombardé par erreur dans le nord-est du pays un camp de déplacés ayant fui les violences de Boko Haram, selon un bilan de Médecins sans frontières. Les frappes aériennes ont eu lieu vers 09H00 (08H00 GMT) à Rann, dans le nord de l'Etat du Borno, épicentre de l'insurrection des islamistes du groupe Boko Haram, alors que les humanitaires distribuaient de la nourriture aux déplacés forcés de fuir les violences. Aucun bilan officiel n'était disponible mardi soir, mais un officier supérieur nigérian a confirmé qu'il y avait "énormément" de victimes.

  • Zimbabwe: arrestation d'un pasteur qui a prédit la mort de Mugabe pour 2017
    afp, 17/01/2017 08h25
    Un pasteur a été arrêté lundi au Zimbabwe pour avoir prédit le décès du président Robert Mugabe, 92 ans, pour cette année, a-t-on appris auprès de son avocat. Patrick Mugadza a été interpellé au tribunal d'Harare où il comparaissait pour avoir arboré, sans autorisation, le drapeau zimbabwéen, un délit au Zimbabwe depuis que ce symbole a été utilisé par des manifestants anti-Mugabe en 2016. Le pasteur "comparaissait dans une autre affaire quand la police l'a interpellé" au sujet de la prophétie qu'il a faite la semaine dernière, a déclaré son avocat, Gift Mtisi. Jeudi, lors d'une conférence de presse à Harare, le pasteur pentecôtiste avait annoncé le décès du président pour le 17 octobre.

  • Côte d'Ivoire: Kablan Duncan investi vice-président
    afp, 17/01/2017 08h14
    L'ancien Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a prêté serment lundi au palais présidentiel et été investi vice-président de Côte d'Ivoire, un poste créé par la Constitution promulguée en novembre. "Je me déclare prêt à vos côtés (le président Alassane Ouattara) à relever les défis futurs en vue de réaliser votre grande ambition: faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent à l'horizon 2020", a lancé Kablan Duncan dans son allocution. Duncan, 73 ans, élu pour la première fois le mois dernier député dans la circonscription de Grand-Bassam (sud), est devenu le premier vice-président de la Côte d'Ivoire.

  • Can: la RDC surprend le Maroc et prend les commandes
    afp, 17/01/2017 08h08
    La RD Congo, dominée dans le jeu mais monstre de réalisme face à une volontaire sélection marocaine (1-0), a profité du faux pas de la Côte d'Ivoire pour prendre les commandes du Groupe C, lundi lors de son entrée en lice dans la CAN-2017, à Oyem. Jamais la RDC ne s'était imposée face au Maroc, lors de ses quatre derniers face à face en CAN (3 nuls, 1 défaite). Il n'en fallait pas moins pour relever la pression des supporters congolais, très contrariés par l'épisode de la grève d'entraînement des joueurs vendredi soir en raison d'un problème de "primes".

  • RDC: 200 ex-combattants rebelles investissent une localité de l'est
    afp, 16/01/2017 09h07
    Environ 200 ex-rebelles congolais du Mouvement du 23 mars (M23) ont pénétré dimanche dans une localité de l'est de la République démocratique du Congo, après trois ans d'exil en Ouganda où ils s'étaient réfugiés, ont affirmé les autorités de Kinshasa, des informations démenties par Kampala. Dans la nuit de samedi à dimanche, deux colonnes de ces ex-combattants du M23 ont investi Ishasha, dans la province du Nord-Kivu (est) à la frontière avec l'Ouganda, a affirmé le gouvernement, précisant que les ex-rebelles étaient au moins deux cent.

  • Mali: de présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako
    afp, 16/01/2017 09h04
    De présumés terroristes qui "voulaient attaquer le sommet de Bamako" ont été arrêtés dans le nord du Mali, peu avant le sommet Afrique-France de Bamako, selon une sources sécuritaires maliennes et occidentales. "Les forces spéciales françaises ont arrêté dans le nord du Mali, peu avant le sommet, des terroristes qui avaient des plans d'attaque de Bamako" a déclaré, une source sécuritaire malienne, sans préciser le nombre de personnes arrêtées.

  • Can: excellente opération du Sénégal, vainqueur de la Tunisie
    afp, 16/01/2017 08h58
    Le Sénégal a pris la tête du groupe B en dominant dimanche la Tunisie (2-0) et en profitant de l'inattendu nul d'Algérie-Zimbabwe (2-2), signant ainsi le premier résultat positif d'un favori dans la CAN-2017. Les Lions de la Téranga réalisent une excellente opération en battant un concurrent direct et en profitant du couac de l'autre représentant maghrébin du groupe basé à Franceville. Sadio Mané, la star du Sénégal, a ouvert la voie d'un penalty (10e), qui avait été provoqué par Abdennour. Mané s'est montré décisif mais le joueur de Liverpool a ensuite eu du mal à exister et à faire valoir son rang de 3e au Ballon d'Or africain 2016.

  • Can: l'Algérie frise le ridicule, le Sénégal bat la Tunisie
    afp, 16/01/2017 08h53
    L'Algérie peut remercier sa star Mahrez, auteur d'un doublé lui permettant de faire un inattendu match nul face au surprenant Zimbabwe (2-2), dans le groupe B dominé par le Sénégal après sa victoire contre la Tunisie (2-0), dimanche à Franceville. L'Algérie a frôlé le pire. Il a fallu que Mahrez égalise en fin de match pour sauver les meubles (82e), avec il est vrai le concours involontaire du gardien adverse, peu inspiré sur la frappe lointaine du Ballon d'Or africain 2016. Mahrez avait déjà ouvert la marque, d'une belle frappe enroulée du gauche (13e).

  • Côte d'ivoire: tirs à Bouaké avant la visite du ministre de la défense
    afp, 13/01/2017 08h14
    Les militaires qui s'étaient mutinés à Bouaké, deuxième ville de Côte d'Ivoire (centre) la semaine dernière, ont tiré en l'air dans la nuit de mercredi à jeudi et dans la matinée, pour maintenir "la pression". Ces tirs, qui avaient cessé jeudi en fin d'après-midi, sont intervenus à la veille de la visite du ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi, qui devrait apporter les promesses du gouvernement et mettre un point final à la mutinerie. "Nous attendons notre argent demain. Ce qui compte c'est l'argent", a déclaré l'un des mutins, soulignant qu'ils "mettaient la pression" pour "rappeler en haut lieu ce qui a été convenu".

  • Hollande et l'Afrique: des guerres et la fin d'une certaine françafrique
    afp, 13/01/2017 08h06
    l avait promis de rompre avec la "Françafrique". Cinq ans après, François Hollande a mis fin à certaines dérives affairistes mais il a noué des alliances avec des régimes contestés, au fil des opérations militaires, au nom de la lutte contre le terrorisme. Accueilli en héros à Bamako en février 2013, un mois après le lancement de l'opération Serval visant à libérer des jihadistes le nord du Mali, le président français retrouve la capitale malienne vendredi pour un sommet Afrique-France aux allures de testament politique. Rien ne laissait présager un destin africain pour François Hollande, "qui connaissait mal l'Afrique et ne s'y intéressait pas particulièrement" avant son arrivée à l’Élysée, relève Philippe Hugon, chercheur de l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

  • Kenya: l'opposition forme une grande alliance en vue de la présidentielle
    rfi, 12/01/2017 07h54
    Au Kenya, l'opposition se rassemble en vue de l'élection présidentielle d'août prochain. Mercredi 11 janvier, les principaux leaders de l'opposition ont annoncé lors d'un meeting commun la formation d'une grande alliance, la NASA (National Super Alliance), qui pourrait faire le poids face au Jubilee d'Uhuru Kenyatta, président sortant et favori.

  • Gabon: un ancien ministre d'Ali Bongo arrêté, d'autres visés par des enquêtes
    rfi, 12/01/2017 07h33
    Au Gabon, la peur gagne les anciens collaborateurs d'Ali Bongo. Mercredi matin 11 janvier, les Gabonais ont découvert à la une de la presse locale l'arrestation de Magloire Ngambia, un conseiller personnel du président sorti du gouvernement en 2015. Et il n'est pas seul. D'autres encore font l'objet d'enquêtes et d'investigation financières.

  • Can: Mahrez, le gamin de sarcelles devenu roi d’Angleterre et d'Afrique
    afp, 11/01/2017 08h23
    "Riyad Mahrez ? C'est un exemple !" A l'AAS Sarcelles, premier club du Ballon d'Or africain, les jeunes footballeurs semblent être subitement devenus gauchers, comme leur idole. Né dans cette ville, le champion d'Angleterre avec Leicester sera une des mégastars de la CAN-2017 avec l'Algérie. Sur l'un des nombreux terrains du club omnisports, sorte d'Insep version Val d'Oise avec ses sections athlétisme, tir à l'arc ou encore tennis, les moins de 16 ans régionaux jouent des coudes pour placer un petit mot sur la star à la vue d'un journaliste. Et l'heureux élu ne manque pas de se faire chambrer en cas d'éloge trop appuyé.

  • Can: le onze des joueurs binationaux
    afp, 11/01/2017 08h19
    Pierre-Emerick Aubameyang en attaque, André Ayew au milieu ou encore Kalidou Koulibaly en défense: nés en France pour la plupart, ils composent l'équipe des onze meilleurs binationaux en lice pour la CAN-2017 (qui débute samedi jusqu'au 5 février)

  • Can: les sélections africaines friandes des binationaux
    afp, 11/01/2017 08h15
    Nés en France, passés même pour certains en équipes de jeunes chez les Bleuets, ils ont finalement opté pour la nationalité sportive du pays de leurs parents: les binationaux sont légion à la CAN-2017 qui débute samedi au Gabon et se déroule jusqu'au 5 février. Sacrés respectivement champion d'Europe des moins de 19 ans en 2010 et champion du monde des moins de 20 ans en 2013 avec les Bleuets, Cédric Bakambu (25 ans, RD Congo) et Mario Lemina (23 ans, Gabon) ajouteront-ils une ligne à leur palmarès sous un autre maillot national ?

  • Maroc: le pays toujours sans gouvernement
    afp, 11/01/2017 08h12
    Coup de théâtre et retour à zéro: après trois mois d'interminables négociations, le Premier ministre Abdelilah Benkirane a annoncé ce weekend mettre fin aux négociations pour la formation d'un futur gouvernement de coalition. La situation est inédite dans le royaume en presque vingt ans de règne de Mohammed VI: un pays sans gouvernement désigné depuis trois mois, avec des négociations qui semblent dans l'impasse. Après la victoire de son parti islamiste, le Parti justice et développement (PJD), aux législatives d'octobre, M. Benkirane avait été reconduit par le roi à la tête du gouvernement de coalition qu'il dirige depuis cinq ans, une alliance hétéroclite de quatre formations rassemblant islamistes, libéraux et ex-communistes.

  • Gambie: 12 ambassadeurs limogés pour avoir réclamé le départ de Jammeh
    afp, 10/01/2017 08h42
    Douze ambassadeurs gambiens ont été limogés par le chef de l’État Yahya Jammeh, qu'ils avaient invité à céder le pouvoir au vainqueur déclaré de l'élection présidentielle du 1er décembre, Adama Barrow, a-t-on appris lundi auprès du ministère des Affaires étrangères. "Le gouvernement gambien a rappelé douze ambassadeurs après avoir mis fin à leurs fonctions", a déclaré une source au ministère ayant requis l'anonymat. "Je ne sais pas pourquoi le président Yahya Jammeh les a limogés, mais je peux vous dire que ce sont des ambassadeurs qui ont félicité le président élu Adama Barrow pour sa victoire", a précisé cette source.

  • Côte d'Ivoire: démission du premier ministre, série de limogeages
    afp, 10/01/2017 08h36
    Après une mutinerie de l'armée rappelant les heures sombres qui ont conduit la Côte d'Ivoire au bord de la guerre civile, le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a démissionné lundi, première étape dans la préparation de la succession à la tête de l'Etat. Dans la soirée, le président ivoirien Alassane Ouattara a démis de leurs fonctions les chefs de l'armée, de la gendarmerie et de la police. L'annonce a été lue à la télévision par le secrétaire général sortant de la présidence qui n'a pas précisé si cette décision était liée à la mutinerie.

  • Sénégal : décès du chanteur Ablaye Mbaye
    afp, 10/01/2017 08h18
    Ablaye Mbaye, jeune chanteur sénégalais populaire dans son pays et connu également en Afrique, est décédé lundi à Dakar à la suite d'un malaise en studio, a indiqué un de ses proches, la star Youssou Ndour déplorant sur Twitter la perte d'"un petit frère". Fils d'une famille de griots, Ablaye Mbaye, de son vrai nom Abdoulaye Mbaye, non-voyant à la silhouette longiligne, est né en 1981 à la Médina, quartier populaire de Dakar où a aussi grandi Youssou Ndour, qui l'a pris un temps sous son aile. Selon sa biographie officielle, Ablaye Mbaye, qui chante depuis l'âge de 12 ans, a accompagné Youssou Ndour en tournée durant sept ans.

  • Gambie: Yahya Jammeh remplace son ministre de l'information
    afp, 10/01/2017 08h08
    Le président gambien Yahya Jammeh a limogé son ministre de l'Information et de la Communication, Sheriff Bojang, qu'il a remplacé par un député, selon un communiqué diffusé lundi soir par la télévision publique gambienne GRTS, sans aucune explication. Selon le communiqué, Jammeh a mis fin aux fonctions de Bojang "avec effet immédiat" et aussitôt nommé pour le remplacer Seedy Njie, auparavant député de son parti. Sheriff Bojang était ministre de la Communication depuis janvier 2015. Avant d'entrer au gouvernement, il avait travaillé dans la presse privée. Il a notamment dirigé le journal The Standard Newspaper, fermé en 2012 pour avoir critiqué le régime du président Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 1994.

  • Afrique du sud: Zuma dénonce la corruption et les "erreurs" de l’Anc
    afp, 09/01/2017 08h09
    Le président sud-africain Jacob Zuma a dénoncé dimanche la corruption au sein du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), et les "erreurs" qui ont conduit à la débâcle historique du parti aux municipales d'août dernier. Zuma s'exprimait lors d'une cérémonie célébrant les 105 ans de l'ANC, organisée dans un stade à Soweto, célèbre township de la capitale sud-africaine, à la pointe de la lutte contre le régime ségrégationniste de l'apartheid. "L'ANC a entendu le message envoyé par le peuple en août. Nous reconnaissons que nous avons fait des erreurs", a déclaré M. Zuma, 74 ans, qui doit céder en décembre sa place à la tête de l'ANC, parti au pouvoir depuis la fin de l'apartheid ej 1994.

  • Un membre présumé de l'Ei confirme l'exécution de deux journalistes tunisiens
    afp, 09/01/2017 08h05
    Un membre présumé de l'organisation Etat islamique en Libye, détenu par les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar dans l'est du pays, a confirmé l'exécution de deux journalistes tunisiens disparus en Libye en septembre 2014, dans des "aveux" diffusés par une télévision Libyenne. Tête rasée, le détenu qui portait une tenue de prisonnier orange, a affirmé samedi soir à cette télévision avoir été témoin de l'exécution de Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari dans une forêt près de la ville de Derna, un ancien fief de l'EI, dans l'est libyen. Sofiène Chourabi, un blogueur très actif durant la révolution tunisienne de 2011, et Nadhir Ktari, un photographe, ont disparu dans la région d'Ajdabiya (est) le 8 septembre 2014.

  • Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok
    afp, 09/01/2017 08h02
    Le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré dimanche espérer que les 195 écolières de Chibok toujours retenues par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram seraient libérées, alors que le pays marque les 1.000 jours de leur captivité qui a suscité une vive émotion dans le monde. Le gouvernement nigérian reste mobilisé pour parvenir à la libération de ces jeunes filles enlevées il y a presque trois ans dans la localité de Chibok dans le nord-est du Nigeria, a affirmé le chef de l'Etat. Sur les plus de 200 écolières en majorité chrétiennes enlevées par le groupe islamiste Boko Haram en avril 2014, 195 sont toujours portées disparues.

  • Ghana: le président sortant appelle à l'unité
    afp, 06/01/2017 07h37
    Le président sortant du Ghana, John Dramani Mahama, a exhorté ses compatriotes à se rassembler derrière son successeur, Nana Akufo-Addo, lors de son dernier discours à la nation jeudi. Mahama s'est dit heureux de quitter ses fonctions et de laisser son rival de longue date prendre la tête d'une des démocraties les plus stables d'Afrique. Akufo-Addo, 72 ans, doit être investi président samedi.

  • Can-2017: renard dans l'attente pour Boufal et Amrabat, blessés
    afp, 06/01/2017 07h34
    Le sélectionneur du Maroc Hervé Renard attend d'en savoir plus sur Sofiane Boufal et Nordin Amrabat, blessés et incertains pour la CAN-2017 (14 janvier-5 février) mais pour l'heure toujours présents dans sa liste des 23. Boufal a été touché lors de la rencontre du Championnat d'Angleterre entre Southampton, son club, et Everton, selon des médias marocains. "Il y a le rapport du club, mais il faut qu'il y ait un rapport de notre médecin de la fédération. Après on verra suivant son avis, s'il peut participer ou pas également" à la compétition, a déclaré Hervé Renard lors d'une conférence de presse à Al-Aïn (Emirats arabes Unis), où son équipe est en stage de préparation.

  • Tchad: fermeture de la frontière avec la Tibye
    afp, 06/01/2017 07h30
    Le Tchad a annoncé jeudi la fermeture de sa frontière terrestre avec la Libye en faisant état d'"une potentielle grave menace d'infiltration terroriste", dans un message radio-télévisé du Premier ministre, Albert Pahimi Padacket. "Face aux périls qui menacent l'intégrité du territoire national, le gouvernement a décidé d'une part, se procéder à la fermeture de notre frontière terrestre avec la libye, et d'autre part, de déclarer les régions frontalières de la Libye zones d'opérations militaires", a déclaré le Premier ministre. Ces régions désertiques du Tibesti sont très peu peuplées mais sont le lieu de contrebandes diverses organisées par les populations qui vivent des deux côtés de la frontière, notamment les Toubous.

  • Ballon d'or africain: Mahrez sacré, après l'exploit de Leicester
    afp, 06/01/2017 07h27
    Il était donné favori: l'Algérien Riyad Mahrez a été élu joueur africain de l'année 2016, jeudi soir à Abuja au Nigeria, récompensé pour sa brillante saison 2015/2016 avec Leicester, sacré champion d'Angleterre à la surprise générale. Le milieu offensif de 25 ans a devancé le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, l'incontournable buteur du Borussia Dortmund qui avait remporté le trophée l'année dernière. Près de trente ans que l'Algérie attendait ça... Mahrez apporte un 3e Ballon d'Or africain aux Fennecs après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987), l'auteur d'une talonnade célèbre qui avait offert à Porto la Ligue des champions 87.

  • RDC: interdiction de l'importation de viande de porc venant de Belgique
    rfi, 05/01/2017 08h21
    En RDC, le gouvernement interdit jusqu'à nouvel ordre l'importation de viande de porc en provenance de Belgique pour des raisons sanitaires. En cause, selon le ministre du Commerce extérieur, une alerte de l'Union européenne (UE) sur la présence d'un composant chimique dangereux dans une cargaison de viande qui aurait pu transiter par la Belgique en direction de l'Afrique centrale notamment. Aimé Bodji est le ministre congolais du Commerce extérieur. Pour lui, la mesure est d'abord « préventive ».

  • Bambie: l'armée soutient le président Jammeh défait aux élections
    afp, 05/01/2017 08h10
    Le chef de l'armée gambienne a réaffirmé mercredi son "soutien inébranlable" à Yahya Jammeh, pressé de toutes parts de quitter le pouvoir à la suite de sa défaite à la présidentielle, et qui a saisi mercredi la Cour suprême de nouvelles plaintes contestant les résultats du scrutin. Ces développements sont les derniers épisodes de la crise née de la présidentielle du 1er décembre dans ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest dirigé par Jammeh depuis plus de 22 ans. Le scrutin a été officiellement remporté par l'opposant Adama Barrow face à Yahya Jammeh, selon les résultats proclamés le 2 décembre.

  • Libye: fortes tensions dans le sud
    afp, 05/01/2017 07h57
    L'émissaire de l'ONU en Libye, Martin Kobler, a appelé mercredi des factions armées rivales à éviter l'escalade après de fortes tensions et la mobilisation de combattants dans le sud de ce pays plongé dans le chaos. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, le pays est déchiré par des luttes d'influence que se livrent dans l'impunité les nombreuses milices mais aussi les dizaines de tribus, composante essentielle de la société libyenne. Deux autorités rivales se disputent actuellement le pouvoir: le gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, est basé à Tripoli tandis qu'une autorité rivale est installée dans l'Est, où une grande partie de la région est contrôlée par les forces du maréchal controversé Khalifa Haftar.

  • Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite
    afp, 05/01/2017 07h54
    Le président congolais Joseph Kabila a reconduit mercredi la médiation de l'épiscopat congolais en vue de l'application de l'accord de cogestion de la République démocratique du Congo jusqu'à l'élection de son successeur, a-t-on appris des sources concordantes. "Les choses sont claires après l'échange entre les évêques et le président de la République qui leur a demandé de tout faire pour mettre en application l'accord", a déclaré une source ecclésiastique. "Les évêques ont été reçus en audience par le président Kabila. Mais le contenu des entretiens n'est pas destiné à la presse", a déclaré à l'AFP un proche collaborateur du chef de l'État.

  • "Biens mal acquis": décision sur un éventuel report du procès Obiang
    afp, 04/01/2017 09h03
    La justice française doit dire mercredi si elle reporte le premier procès dans l'affaire des "biens mal acquis" comme le demande la défense de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable. La décision du tribunal correctionnel de Paris est attendue vers 09H00. Ancien ministre de l'Agriculture et des forêts, promu fin juin par son père Teodoro Obiang Nguema vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang est poursuivi pour blanchiment d'abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de corruption.

  • Gambie: des sympathisants de l'opposition arrêtés puis relâchés
    afp, 04/01/2017 09h01
    Au moins cinq sympathisants de l'opposition en Gambie ont été brièvement détenus par les services du renseignement pour avoir porté ou vendu des T-shirts prônant un changement de régime, ont indiqué dans la nuit de mardi à mercredi des sources de sécurité et parmi les activistes libérés. La Gambie est en proie à une crise née de l'élection présidentielle du 1er décembre: le scrutin a été officiellement remporté par l'opposant Adama Barrow face à Yahya Jammeh, au pouvoir depuis plus de 22 ans, qui conteste sa défaite après l'avoir dans un premier temps reconnue.

  • RD Congo: discussion sur l'application de l'accord du 31 décembre
    afp, 03/01/2017 10h16
    Un premier contact est prévu mardi entre pouvoir et opposition sur les modalités d'application de l'accord signé le 31 décembre pour la cogestion de la République démocratique du Congo après la fin du mandat du président Joseph Kabila le 20 décembre, a annoncé lundi la médiation. "Un premier contact dans le sens de déterminer les modalités de mise en application de l'accord est prévu mardi", a annoncé, l'abbé Donatien Nshole, porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco).

  • Can-2017: le Ghana annonce une pré-liste de 26 joueurs avec tous les cadres
    afp, 03/01/2017 09h56
    Le sélectionneur du Ghana, l'Israélien Avram Grant a publié lundi une pré-liste de 26 joueurs en vue de la CAN-2017, prévue du 14 janvier au 5 février au Gabon. Les principaux cadres sont bien présents, les frères André et Jordan Ayew, Asamoah Gyan, Mubarak Wakaso, John Boye, Jonathan Mensah et Christian Atsu le meilleur joueur de la CAN-2015. De nouveaux visages figurent également sur la liste, notamment Ebenezer Ofori (AIK Stockholm/SWE) et Joseph Larweh Attamah (Basaksehir/TUR). Les Black Stars entament à partir de lundi un stage de préparation à Al Aïn (Emirats Arabes Unis). Ils rejoindront le Gabon le 13 janvier.

  • Nigeria: Boko Haram "n'a été chassé de nulle part", affirme son chef
    afp, 30/12/2016 07h57
    L'insaisissable chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a diffusé jeudi une nouvelle vidéo dans laquelle il conteste les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles le groupe jihadiste a été chassé de la forêt de Sambisa, un de ses derniers bastions dans le nord-est du pays. L'armée a réagi dans la soirée par un communiqué, qualifiant cette vidéo de "simple propagande". "Nous sommes en sécurité, nous n'avons été chassés de nulle part. Et les tactiques et les stratégies ne peuvent pas révéler notre position, sauf si Allah le veut", affirme Shekau, entouré de combattants cagoulés et armés, dans une vidéo de 25 minutes.

  • Dakar: audition d'un militaire guinéen recherché pour le massacre d'opposants en 2009 à Conakry
    afp, 30/12/2016 07h54
    Le militaire guinéen Aboubakar Sidiki Diakité, dit Toumba Diakité, recherché pour le massacre d'opposants en 2009 à Conakry, a été entendu mercredi par un procureur à Dakar où il a été arrêté récemment, a indiqué jeudi son avocat. Toumba Diakité, un médecin militaire ayant le grade de commandant, a été arrêté le 16 décembre par des gendarmes dans la capitale sénégalaise où il vivait sous "une identité d'emprunt" et ayant subi plusieurs changements d'apparence, selon la gendarmerie. Il est recherché pour son implication présumée dans le massacre perpétré le 28 septembre 2009 par des militaires dans un stade de Conakry où étaient rassemblés des milliers d'opposants à la candidature à l'élection présidentielle de Moussa Dadis Camara, chef de la junte militaire ayant dirigé la Guinée de 2008 à fin 2009.

  • Le Sénégal "prend note" des représailles d'Israël après son vote à l'Onu
    afp, 30/12/2016 07h51
    Le Sénégal a reçu cette semaine d'Israël "la notification officielle" des mesures décidées après son vote à l'ONU d'une résolution contre les colonies israéliennes et en "prend acte", a annoncé le gouvernement dans un communiqué. Cette résolution votée le 23 décembre par le Conseil de sécurité de l'ONU, exhorte Israël à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est" et affirme que les colonies "n'ont pas de valeur juridique".

  • Retour des Jihadistes: le gouvernement tunisien affiche sa fermeté
    afp, 30/12/2016 07h49
    Le Premier ministre Youssef Chahed a affiché jeudi la fermeté des autorités tunisiennes sur la question du retour des jihadistes dans leur pays, affirmant qu'ils seraient "immédiatement arrêtés" et jugés selon la loi antiterroriste. "Je veux affirmer que l'Etat tunisien n'a signé aucun accord sur le retour des terroristes et que la position du gouvernement est claire: il n'est pas favorable à leur retour des zones de tension", a-t-il dit dans une déclaration à la chaîne publique Wataniya. "Ceux qui reviendront seront immédiatement arrêtés dès leur arrivée sur le territoire tunisien et seront jugés. Et la loi antiterroriste sera appliquée contre eux", a-t-il poursuivi.

  • RDC: 3 ans de prison pour 15 personnes après les manifestations anti-Kabila
    afp, 29/12/2016 08h05
    Quinze personnes ont été condamnées à trois ans de prison pour "rébellion" mercredi à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, après des heurts lors des manifestations contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. Trente-quatre autres, jugées en même temps, ont été acquittées.


  • Libye: 11 corps de migrants retrouvés près de Tripoli
    afp, 29/12/2016 08h00
    Les corps de 11 migrants morts par noyade après le naufrage de l'embarcation dans laquelle ils tentaient de rejoindre l'Europe ont été retrouvés sur des plages près de Tripoli (ouest), a indiqué mercredi le Croissant-Rouge libyen. "Les équipes de la branche de Tripoli du Croissant-Rouge libyen ont récupéré mardi 11 cadavres rejetés par la mer" sur plusieurs plages autour de la capitale, a indiqué Mohannad al-Fallah, un volontaire de cette organisation. Selon lui, les équipes ont été dépêchées après des signalements d'habitants concernant la présence de corps sur des plages.

  • Niger: les combattants de Boko Haram "totalement en déperdition"
    afp, 29/12/2016 07h57
    Les combattants du groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui a mené depuis 2015 des attaques très meurtrières dans le sud-est du Niger, "sont totalement en déperdition", s'est réjoui mercredi Bazoum Mohamed, le ministre nigérien de l'Intérieur. "Les agissements de ceux qui restent comme résidu de Boko Haram dans certaines zones de la région de Diffa (sud-est nigérien) indiquent clairement qu'ils sont totalement en déperdition", a indiqué à la presse Bazoum Mohamed en visite à Diffa, ville proche du nord-est du Nigeria, berceau de Boko Haram.

  • Afrique du Sud: décès d'un célèbre "roi" de l'évasion
    afp, 29/12/2016 07h55
    Un détenu célèbre pour s'être échappé deux fois des prisons les mieux gardées d'Afrique du Sud est décédé alors qu'il était soigné pour une maladie, ont annoncé mercredi les services pénitentiaires. Une maladie suspectée dans un premier temps d'avoir été inventée de toutes pièces en vue d'une nouvelle tentative d'évasion. Condamné pour meurtre, viol et vol à main armée, Ananias Mathe, 39 ans, est mort mardi à l'hôpital de Durban (est) "de complications liées à des affections digestives", a annoncé un porte-parole local des services pénitentiaires, Thulani Mdluli Kwazulu, à la radiotélévision nationale (SABC).

  • Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme
    afp, 28/12/2016 09h23
    Près de 55.000 personnes ont été poursuivies en justice en Algérie pour des affaires de terrorisme depuis le début des années 90, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Justice. Il s'agit du premier chiffre global communiqué par les autorités concernant les poursuites pour terrorisme depuis la fin de la décennie noire au début des années 2000. Le ministre de la Justice Tayeb Louh a expliqué lundi devant les sénateurs que son ministère avait établi "une base de données centralisée (...) pour les individus poursuivis pour crime terroristes".

  • RDC: libération de 19 militants du mouvement d'opposition Lucha
    afp, 28/12/2016 09h01
    Les autorités congolaises ont libéré mardi 19 militants du mouvement pro-démocratie Lucha arrêtés lors de manifestations contre le maintien au pouvoir du président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, au-delà du terme de son mandat, a-t-on appris de sources concordantes. [i "La Lucha confirme la libération mardi de 18 camarades arrêtés le 21 décembre à Goma, lors d'un sit-in devant le gouvernorat"] de la province du Nord-Kivu (est du pays), a déclaré Ghislain Muhiwa, l'un des responsables de ce mouvement.


  • RDC: l'immunité d'un opposant à Joseph Kabila levée
    afp, 28/12/2016 07h55
    L'assemblée provinciale du Haut-Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a voté mardi la levée d'immunité de Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, dirigeant d'un parti d'opposition accusé d'outrage envers le président Joseph Kabila, a-t-on appris de sources concordantes. Sur les 30 membres de l'assemblée, 22 étaient présents: 12 ont voté pour la levée de l'immunité, 10 contre, a-t-on appris de mêmes sources.

  • Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement
    afp, 27/12/2016 07h59
    Le président élu de Gambie Adama Barrow, qui se prépare à exercer le pouvoir, a annoncé lundi la formation d'un groupe d'experts pour formuler un plan de développement national, après sa victoire à la présidentielle du 1er décembre que conteste le président sortant Yahya Jammeh. Barrow doit être investi le 19 janvier, date à la laquelle expire, selon la Constitution, le mandat actuel de Yahya Jammeh qui a déposé un recours devant la Cour suprême pour faire annuler le scrutin du 1er décembre.

  • Maroc: nouvelles négociations pour la formation du gouvernement
    afp, 27/12/2016 07h57
    Une nouvelle réunion de négociations pour la formation d'un gouvernement au Maroc s'est tenue lundi et une autre rencontre est prévue dans les prochains jours, a-t-on appris de responsables politiques. Le chef de gouvernement désigné Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD, islamiste), a indiqué s'être notamment entretenu à Rabat avec le président du Rassemblement national des indépendants (RNI, libéral), Aziz Akhannouch. Selon M. Benkirane, une nouvelle rencontre est prévue dans les prochains jours.

  • Nigeria: 6 villageois tués probablement par des éleveurs nomades
    afp, 27/12/2016 07h55
    Six villageois ont été tués au cours du week-end dans le centre du Nigeria, probablement par des éleveurs nomades, nouvel épisode d'un conflit de longue date pour les terres et les pâturages, ont annoncé lundi le gouverneur de l'Etat et un ancien parlementaire. L'attaque contre le village de Goska, près de Kafanchan, dans l'Etat de Kaduna (170 km au nord-est d'Abuja), s'est déroulée entre samedi et dimanche, malgré un couvre-feu de 24 heures imposé dans cette région en raison des incidents incessants entre éleveurs et agriculteurs sédentaires.

  • Afrique du Sud: 3 morts dans une mutinerie en prison
    afp, 27/12/2016 07h53
    Trois personnes ont été tuées et 26 blessées dans une mutinerie survenue lundi dans une prison de Port Elizabeth, en Afrique du Sud, ont annoncé les autorités. "Il y a eu un affrontement entre des gardiens et des détenus, qui a conduit à la mort de trois personnes, 26 autres étant blessées", dont dix grièvement, a déclaré le porte-parole des services pénitentiaires, Logan Maistry, sans préciser si les victimes étaient des gardiens ou des détenus. Un hélicoptère, des ambulances et des véhicules des services de secours ont afflué à la prison de Saint Albans alors que les gardiens s'efforçaient de rétablir l'ordre. L'établissement a déjà connu une mutinerie meurtrière en 2013.

  • Ebola: un premier vaccin «jusqu'à 100%» efficace, selon l'OMS
    afp, 23/12/2016 09h33
    Sur les près de 6000 personnes qui ont reçu l'an dernier ce vaccin canadien en Guinée, il n'y a eu aucun cas d'Ebola, contre 23 cas chez les non-vaccinées. Pour le Dr Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cela suggère «fortement que le vaccin est très efficace et pourrait avoir une efficacité jusqu'à 100%».

  • Sortie de crise en vue en RDC : les principaux points de l'accord
    afp, 23/12/2016 08h41
    Pouvoir et opposition en République démocratique du Congo se sont mis d'accord jeudi soir sur les grandes lignes d'un accord devant déboucher sur un régime de transition politique destiné à sortir de la crise provoquée par le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. L'accord, dont une équipe de juristes des deux délégations devait régler les derniers détails dans la nuit sous l'égide des évêques catholiques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), doit être adopté en séance plénière vendredi matin pour permettre une cérémonie officielle de signature dans l'après-midi.

  • Un premier vaccin "jusqu'à 100%" efficace, nouvelle arme contre ebola
    afp, 23/12/2016 08h37
    Un vaccin d'origine canadienne contre Ebola, qui a fait plus de 11.000 morts en Afrique de l'Ouest, est efficace "jusqu'à 100%" contre ce virus mortel, a annoncé vendredi l'Organisation Mondiale de la Santé. Il n'y a eu aucun cas d'Ebola parmi les quelque 6.000 personnes qui ont reçu ce vaccin l'an dernier, en Guinée, contre 23 cas dans le groupe des non vaccinées, selon les résultats de l'essai conduit par l'OMS avec le ministère de ce pays et des partenaires internationaux.

  • Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU
    afp, 23/12/2016 08h30
    L'Egypte a accepté le report d'un projet de résolution de l'ONU réclamant qu'Israël cesse ses activités de colonisation après un appel du président américain élu Donald Trump au chef de l'Etat Abdel Fattah al-Sissi, a annoncé vendredi la présidence égyptienne. Le Conseil de sécurité avait décidé la veille de reporter le vote sur ce texte après que le Caire lui en eut fait la demande. Selon la présidence égyptienne, les deux dirigeants se sont mis d'accord pour donner à la prochaine administration américaine que dirigera Trump une chance de gérer le dossier.

  • Ebola: un premier vaccin "jusqu'à 100%" efficace
    afp, 23/12/2016 08h26
    vaccin d'origine canadienne contre Ebola, qui a fait plus de 11.000 morts en Afrique de l'Ouest, est efficace "jusqu'à 100%" contre ce virus mortel, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le vaccin, dont le laboratoire américain Merck a acquis les droits de commercialisation, pourrait être enregistré en 2018, après soumission du dossier aux autorités américaines (FDA) et européennes (EMA). Le processus d'approbation standard est habituellement d'une décennie, voire plus, a rappelé le Dr Marie-Paule Kieny, sous-directrice générale à l'OMS.

  • Maroc: la justice européenne valide l'accord de libre-échange avec l'UE
    afp, 22/12/2016 08h50
    La justice européenne a estimé mercredi que l'accord de libre-échange conclu en 2012 entre l'Union européenne et le Maroc n'était pas applicable au Sahara Occidental, contredisant une précédente interprétation. Cet arrété, a précisé la Cour de justice de l'UE, établie à Luxembourg,, n'aurait donc pas dû être annulé à la suite d'un recours intenté par le Front Polisario indépendantiste. La Cour s'est ainsi rangée au raisonnement juridique de son avocat général, qui avait suggéré en septembre d'invalider une décision de première instance ayant annulé l'accord.

  • Crise en RDC: ultimatum des évêques pour un accord "avant noël"
    afp, 22/12/2016 08h46
    L'Église catholique a exigé mercredi qu'un accord soit trouvé avant Noël pour sortir la République démocratique du Congo de la crise provoquée par le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila. Au lendemain d'une journée de violences meurtrières, pouvoir et opposition ont renoué le dialogue sous l'égide la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco). "Notre souhait est de clôturer avant Noël. Si les acteurs politiques et de la société civile n'arrivent pas à un compromis à cette échéance [...] la Cenco en tirera toutes les conséquences qui s'imposent", a averti Mgr Marcel Utembi, président de la Cenco.

  • Nigeria : l'armée dit avoir libéré plus de 1.800 civils de Boko Haram
    afp, 22/12/2016 08h39
    L'armée du Nigeria a libéré 1.880 civils des mains de Boko Haram et capturé plus de 500 combattants au cours de la semaine écoulée dans la forêt de Sambisa, bastion du groupe islamiste dans le nord-est du pays, a déclaré mercredi un haut responsable militaire. L'armée mène des opérations dans cette forêt de quelque 1.300 km2, située dans l'Etat du Borno, où des combattants du groupe ont trouvé refuge après des revers militaires. "Lors de nos opérations sur la période du 14 au 21 décembre 2016, un total de 1.880 civils ont été sauvés dans les enclaves de Boko Haram", a déclaré le général Leo Irabor dans un communiqué publié après une conférence de presse dans la capitale du Borno, Maiduguri.

  • Le procès de l'ex-président tchadien Habré le 9 janvier à Dakar
    afp, 21/12/2016 08h44
    Le procès en appel de l'ancien président tchadien Hissène Habré, condamné en mai 2016 à la prison à vie pour crimes contre l'humanité par un tribunal spécial africain à Dakar, s'ouvrira le 9 janvier, selon les sources judiciaires. Habré récuse les Chambres africaines extraordinaires (CAE, tribunal spécial) et a refusé de se défendre et s'exprimer devant elles, mais il a été défendu par des avocats commis d'office qui ont interjeté appel de la "décision défavorable" rendue contre lui. Les CAE sont une juridiction créée en vertu d'un accord entre le Sénégal où il s'est réfugié il y a 26 ans et l'Union africaine (UA).

  • Côte d'Ivoire: majorité absolue pour la coalition présidentielle
    afp, 21/12/2016 08h40
    La coalition soutenant le président Alassane Ouattara a obtenu la majorité avec 167 sur 254 sièges du Parlement ivoirien, lors des élections législatives de dimanche, a annoncé mardi la Commission électorale indépendante (CEI). "Les résultats du scrutin se présentent comme suit: ont obtenu RDHP (coalition au pouvoir) 167 sièges, Indépendants 75, UDPCI 6, UPCI 3 et le FPI (l'ex-parti de Laurent Gbagbo) 3. Le taux de participation étant de 34,10%", a déclaré le président de la CEI, Issouf Bakayoko.

  • Libye: l'armée américaine termine l'opération contre l'Ei à Syrte
    afp, 21/12/2016 08h21
    L'armée américaine a officiellement terminé son opération contre le groupe Etat islamique dans la ville de Syrte, ancien bastion des jihadistes en Libye, ont indiqué mardi des responsables américains. Le Pentagone avait lancé le 1er août cette opération pour aider les forces locales à chasser les extrémistes islamistes de cette ville côtière. "En partenariat avec le gouvernement libyen d'union nationale (GNA), l'opération a été un succès" et a permis de repousser les jihadistes, a indiqué le centre de commandement qui gère la région Afrique.

  • Gambie: l'opposition ne poursuivra pas Jammeh après son départ
    afp, 21/12/2016 08h18
    Yahya Jammeh, qui a dirigé la Gambie 22 ans et conteste sa défaite à l'élection présidentielle du 1er décembre dans son pays, n'est pas menacé de poursuites par le pouvoir d'Adama Barrow, vainqueur déclaré du scrutin, a affirmé mardi soir le porte-parole de l'opposition. L'organisation ouest-africaine Cédéao, qui presse le président battu de quitter le pouvoir, a demandé si le prochain pouvoir "envisageait de poursuivre Yahya Jammeh. Il n'y a aucune indication de menace ou de nécessité de menace (de poursuites) contre le président sortant Yahya Jammeh", a déclaré Halifa Sallah, porte-parole de la coalition de l'opposition.

  • Tunisie: remous après l'assassinat d'un ingénieur attribué à Israël
    afp, 20/12/2016 11h15
    Réunion de crise, accusations "d'atteinte à la souveraineté nationale", appels à manifester: l'assassinat d'un ingénieur tunisien, attribué par le mouvement islamiste palestinien Hamas à Israël, a provoqué de sérieux remous lundi en Tunisie. La branche armée du Hamas a affirmé samedi soir que l'Etat hébreu était responsable du meurtre, jeudi à Sfax, dans l'est tunisien, de Mohamed Zaouari, 49 ans, décrit comme un dirigeant du mouvement islamiste spécialisé dans le développement de drones. Pressé de s'expliquer, le gouvernement tunisien s'est montré plus prudent lundi, tout en s'efforçant de donner des gages sur l'avancée de l'enquête.

  • Crise politique en rdc : le pouvoir passe en force
    afp, 20/12/2016 08h58
    Le président congolais Joseph Kabila a annoncé dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures avant la fin de son mandat, un nouveau gouvernement sans attendre les résultats de la médiation de l'Église catholique visant à sortir la République démocratique du Congo de la crise politique. La nouvelle est tombée à la télévision publique peu avant minuit (23h00 GMT). Après cette annonce, des tirs d'armes à feu ont été entendus par des journalistes de "l'AFP" dans deux quartiers du nord de Kinshasa. Leur origine était difficile à déterminer.

  • RDC: un journaliste et un collaborateur de l'afp détenus pendant dix heures
    afp, 20/12/2016 08h22
    Un journaliste et un collaborateur de l'AFP ont été relâchés lundi soir à Kinshasa après dix heures de détention par plusieurs services de sécurité de la République démocratique du Congo. Les deux hommes, de nationalité congolaise, un journaliste photo-vidéo et un fixeur, ont été arrêtés vers 10h00 (09h00 GMT) sur le campus de l'Université de Kinshasa (Unikin). La police de l'université les a appréhendés au motif qu'ils n'avaient pas le droit de filmer sans une autorisation, et alors même que l'AFP n'avait tourné aucune image des forces de l'ordre en train de contenir des étudiants voulant manifester contre le pouvoir.

  • rdc: un éboulement dans une mine d'or fait au moins 20 morts
    afp, 19/12/2016 09h16
    Au moins vingt personnes ont été tuées par un éboulement dans une mine d'or de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris dimanche de source officielle. "Au moins 20 personnes sont mortes dans un éboulement survenu la nuit de samedi à ce dimanche dans un carré minier à Makungu", dans le sud du Sud-Kivu, a déclaré à l'AFP le ministre des Mines de cette province, Apollinaire Bulindi.

  • Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie
    afp, 19/12/2016 08h57
    Cinquante-sept journalistes ont été tués dans le monde en 2016 en raison de leur profession, principalement dans les pays en guerre, contre 67 en 2015, selon le bilan annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié lundi. La Syrie est devenue un "enfer" en 2016 avec 19 journalistes tués, suivie de l'Afghanistan (10 tués), du Mexique (9), de l'Irak (7) et du Yémen (5), selon l'ONG. Neuf "journalistes-citoyens" (blogueurs) et huit collaborateurs des médias ont également été assassinés cette année.

  • Gambie: Jammeh sera déclaré "renégat" s'il refuse de céder le pouvoir, selon l'opposition
    afp, 19/12/2016 08h55
    Le président gambien Yahya Jammeh sera déclaré "renégat" si il refuse de céder le pouvoir à la fin de son mandat en janvier, a annoncé dimanche l'opposition gambienne. "Il perdra sa légitimité constitutionnelle et tout président qui perd sa légitimité constitutionnelle devient un renégat", a déclaré Halifa Sallah, porte-parole de la coalition d'opposition qui a porté le président élu Adama Barrow au pouvoir lors de la présidentielle du 1er décembre. Le 9 décembre, M. Jammeh, qui gouverne la Gambie d'une main de fer depuis 22 ans, a rejeté les résultats de ce scrutin, une semaine après avoir pourtant reconnu sa défaite.

  • Crash vol Egyptair paris-le Caire: traces d'explosif sur des victimes
    afp, 16/12/2016 08h48
    L'Egypte a affirmé jeudi que des traces d'explosifs avaient été trouvées sur des victimes du crash d'un avion d'EgyptAir reliant Paris au Caire le 19 mai, un drame dont les causes n'ont jusqu'à présent pas été établies. Le vol MS804 s'était abîmé en mer Méditerranée entre la Crète et la côte nord de l'Egypte après avoir soudainement disparu des écrans radars. Les 66 personnes à bord dont 40 Egyptiens et 15 Français avaient été tuées. L'Egypte, qui a toujours privilégié la piste de l'attentat, a indiqué que la découverte des traces d'explosifs avait été communiquée au Parquet général.

  • Can-2017: la mascotte samba bien seule au guichet pour l'ouverture de la billetterie
    afp, 16/12/2016 08h43
    La mascotte Samba s'est retrouvée bien seule au guichet jeudi au premier jour de la vente au public des billets de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN-2017) au Gabon, en attendant les vrais clients. A un mois du coup d'envoi, le comité d'organisation (Cocan) a marqué l'ouverture officielle de la billeterie par une opération de communication autour de la mascotte aux allures de panthère qui a symboliquement retiré son billet pour le match d'ouverture Gabon-Guinée Bissau, le samedi 14 janvier à Libreville.

  • Liberia: une centrale hydro-électrique détruite durant la guerre refonctionne
    afp, 16/12/2016 08h25
    Les autorités libériennes ont officiellement procédé jeudi à la remise en service d'une unité de la centrale hydro-électrique de Mount Coffee, près de Monrovia, qui avait été détruite durant la guerre et a été réhabilitée avec des financements américains et européens. Le barrage de Mount Coffee, sur le fleuve Saint-Paul, est situé à Harrisburg, à environ 30 km au nord-est de la capitale. Mis en service dans la seconde moitié des années 1960, il avait subi de sévères dommages durant le conflit qui a fait quelque 250.000 morts et ruiné l'économie du Liberia de 1989 à 2003.

  • Amnesty demande la libération d'un journaliste algérien
    afp, 15/12/2016 08h16
    L'ONG Amnesty international a appelé mercredi les autorités algériennes à libérer un journaliste condamné à un an de prison pour avoir "dénoncé des faits de corruption". Hassan Bouras, également membre de la Ligue algérienne des droits de l'Homme, a été condamné le 28 novembre par le tribunal d'El-Bayadh (nord-ouest) à un un an de prison ferme pour "complicité d'outrage à un auxiliaire de justice, à des agents de la force publique et à un corps constitué". Le tribunal a "déclaré coupable le journaliste, en raison d’une interview vidéo d'habitants qui affirment que de hauts responsables de l'appareil judiciaire et sécuritaire de la ville avaient reçu des pots-de-vin et incarcéré des innocents pour des accusations forgées de toutes pièces", selon Amnesty.

  • Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'Onu
    afp, 15/12/2016 08h14
    Les violations des droits de l'homme commises par des groupes armés en Centrafrique connaissent "une augmentation alarmante" depuis août avec au moins une centaine de morts, a déploré mercredi la Mission des Nations unies (Minusca). "Depuis août 2016, la Minusca a enregistré une augmentation alarmante du nombre de cas de violations et d’abus commis par les différentes factions des ex-Séléka, anti-balaka et leurs affiliés. Ces incidents ont causé la mort d’au moins 100 personnes", indique la Minsuca dans un communiqué présentant un rapport sur la situation des droits de l'homme.

  • Dakar: des entreprises françaises vont réaliser le train express
    afp, 15/12/2016 07h54
    Des groupes français vont réaliser le train express de Dakar, un projet combinant l'électricité et le diesel d'un coût de 225 millions d'euros devant entrer en service en 2019, ont annoncé vendredi les autorités sénégalaises et les sociétés contractantes. Ce Train express régional (TER) vise à désengorger Dakar, une agglomération de quelque 3 millions d'habitants - près du quart de la population globale - confrontée à des problèmes de circulation en raison d'embouteillages au quotidien.

  • Des réfugiés burundais rendent hommage aux victimes de décembre 2015
    afp, 14/12/2016 08h15
    "Nous sommes ici pour commémorer, sentir que nous sommes toujours ensemble même s'ils sont morts", confie Darcy, un réfugié de 32 ans, venu comme 200 autres Burundais rendre hommage lors d'une messe à Kigali à ses compatriotes disparus les 11 et 12 décembre 2015 à Bujumbura. Le 11 décembre, trois casernes militaires deux dans la capitale burundaise Bujumbura, et une dans une province voisine font l'objet d'une attaque coordonnée par des groupes armés hostiles au président burundais Pierre Nkurunziza.

  • Burkina: 13 minutes de silence pour un journaliste assassiné
    afp, 14/12/2016 08h11
    Des centaines de manifestants mais aussi les radios et les télévisions burkinabè ont observé 13 minutes de silence mardi, en hommage au journaliste d'investigation Norbert Zongo assassiné il y a 18 ans jour pour jour, sous le régime du président déchu Blaise Compaoré. A 15h00, les radios et télévisions ont observé 13 minutes de "silence média" à la demande des associations de journalistes et de presse pour protester contre "l'impunité" et le "déni de justice" dans le cadre de cette affaire.

  • Egypte: l'Ei revendique l'attentat contre une église au Caire
    afp, 14/12/2016 08h09
    Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attentat contre une église qui a fait 25 morts au Caire dimanche. Dans un communiqué publié sur internet, l'EI affirme qu'un kamikaze a déclenché sa ceinture explosive au milieu des fidèles. L'EI identifie l'homme comme étant Abou Abdallah al-Masri (l'Egyptien).

  • Attentat en Egypte: le pouvoir accuse les frères musulmans
    afp, 13/12/2016 08h19
    Le ministère de l'Intérieur égyptien a accusé lundi les dirigeants des Frères musulmans établis au Qatar d'avoir entraîné et financé les auteurs de l'attentat qui a fait 25 morts dans une église du Caire dimanche. Les Frères musulmans ont nié toute implication dans cette attaque perpétrée dans l'église Saint-Pierre et Saint-Paul contiguë à la cathédrale copte Saint-Marc, siège du pape Tawadros II. Cet attentat, qui n'a toujours pas été revendiqué, est celui qui a fait le plus grand nombre de morts au sein de la communauté copte égyptienne. "Son auteur est Mahmoud Chafiq Mohamed Mostafa, 22 ans, qui s’est fait exploser avec une ceinture explosive", a affirmé lundi le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

  • L'international algérien Mahrez élu joueur africain de l'année par la bbc
    afp, 13/12/2016 08h17
    L'international algérien Riyad Mahrez a reçu lundi de la BBC le titre prestigieux de joueur Africain de l'année, récompensant ainsi son implication dans le succès de Leicester, champion de Premier League 2016. "C'est énorme, c'est très important pour les joueurs africains, je suis très heureux et très fier", a-t-il déclaré. L'attaquant de 25 ans né à Sarcelles, 7e au classement du Ballon d'Or 2016, avait déjà été le premier Africain a remporter le titre de joueur de l'année de l'Association des footballeurs professionnels, grâce à ses 17 buts et 11 passes décisives pour Leicester.

  • Un film chinois remporte le grand prix du festival de Marrakech
    afp, 12/12/2016 08h11
    La 16e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) s'est clôturé samedi soir avec la remise de son Grand prix L'Étoile d'Or au film "The donor" du réalisateur chinois Zang Qiwu. Quatorze longs métrages étaient en compétition officielle pour cet habituel rendez-vous culturel à Marrakech, qui s'est ouvert le 2 décembre. Au cours de la cérémonie de clôture, organisée au Palais de congrès de la cité ocre, "The donor", de Zang Qiwu, a remporté l’Étoile d'Or.

  • Egypte: un attentat fait 23 morts dans une église copte du Caire
    afp, 12/12/2016 07h49
    Un attentat à la bombe a tué 23 personnes dimanche en pleine célébration dans une église copte au Caire, la pire attaque contre cette minorité religieuse depuis des années. "Je quittais l'église lorsque j'ai entendu une énorme explosion. Il y avait beaucoup de fumée et des gens ont commencé à courir et à crier. Les ambulances ont commencé à arriver. Ils ont sorti des morceaux de corps. Le sol était couvert de sang, il y avait des morceaux de vitres cassés partout", a raconté Jackline Abdel Shahid sur place.

  • Vol mh370: à Madagascar, la quête désespérée des familles des disparus
    afp, 12/12/2016 07h45
    "On a vu un débris sur les rochers. C'est comme s'il nous attendait". Jian Hui, dont la mère a disparu dans le crash mystérieux du vol MH370, s'emballe après sa découverte sur une plage malgache. Le fragment pourrait cependant tout aussi bien provenir d'un bateau et doit encore être analysé. Faute d'explications officielles, des familles de victimes ont décidé de sillonner Madagascar, en 4X4, en quad ou encore à pied, dans l'espoir de trouver des indices à tout prix du drame qui a fait basculer leur vie. Une mission impossible, diront certains. Le 8 mars 2014, le Boeing 777 de la Malaysia Airlines se volatilisait peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin avec 239 personnes à bord. A ce jour, ni le lieu ni l'origine du crash n'est connu, alimentant les plus folles théories.

  • Nigeria: deux fillettes se font exploser dans un marché, un mort et 18 blessés
    afp, 12/12/2016 07h43
    Deux fillettes se sont fait exploser dimanche matin dans un marché très fréquenté de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins un mort et 18 blessés, selon un bilan officiel. Le gouverneur de l’État du Borno, Kashim Shettima, s'est rendu à l'hôpital où ont été conduits les blessés et a affirmé aux journalistes présents que ce double attentat suicide avait fait un mort et 18 blessés. Selon Abdulkarim Jabo, un membre des milices civiles de la capitale du Borno qui était présent sur place, les kamikazes devaient avoir "7 ou 8 ans".

  • Algérie: décès d'un journaliste emprisonné pour "offense au président"
    afp, 12/12/2016 07h41
    Un journaliste algérien critique du pouvoir et condamné en juillet à deux ans de prison pour "offense au président de la République" est décédé dimanche, ont annoncé son avocat sur Facebook et l'administration pénitentiaire. Le journaliste, hospitalisé depuis fin août, est mort des suites d'"une infection pulmonaire", a de son côté précisé l'administration pénitentiaire dans un communiqué. Tamalt était soigné pour cette infection "découverte par les médecins il y a dix jours", selon un communiqué officiel. Mohamed Tamalt, 42 ans, avait entamé une grève de la faim le 27 juin, jour de son arrestation, selon l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW).

  • Fifa: deux ex-dirigeants africains radiés à vie
    afp, 09/12/2016 08h30
    Jonathan Musavengana, ancien responsable à la Fédération zimbabwéenne, et Banna Tchanile, ex-sélectionneur du Togo, ont été radiés à vie du monde du football pour des faits de corruption, a annoncé jeudi la Fifa. L'ancien président de la Fédération sud-africaine (SAFA) Kirsten Nematandani a pour sa part été suspendu cinq ans. Les trois hommes ont été reconnus coupables d'avoir violé les règles éthiques à l'occasion de matches internationaux amicaux disputés en Afrique du Sud en 2010, précise la chambre de jugement du comité d'éthique de la Fifa, soit la justice interne de l'instance, qui a prononcé ces sanctions.

  • Mali: le procès du chef de l'ex-junte Sanogo renvoyé à 2017
    afp, 09/12/2016 08h01
    Le procès du chef de l'ex-junte malienne Amadou Sanogo, poursuivi pour implication dans l'assassinat d'une vingtaine de soldats en 2012, a été renvoyé jeudi à 2017, a-t-on appris auprès des parties civiles et de la défense. Amadou Sanogo comparaissait depuis le 30 novembre avec 16 co-prévenus, tous des militaires, pour "enlèvement et assassinat, complicité d'enlèvement et d'assassinat" de soldats dont les corps ont été retrouvés dans un charnier en 2013.

  • Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir
    afp, 08/12/2016 08h52
    Les deux principaux candidats en lice pour l'élection présidentielle au Ghana du 7 décembre sont des ennemis politiques de longue date, et le scrutin à un tour s'annonce particulièrement serré. Le président John Mahama, candidat pour le Congrès National Démocratique(NDC), brigue un second mandat face au leader de l'opposition, Nana Akufo-Addo, du Nouveau Parti Patriotique (NPP), qui se lance pour la troisième fois dans la course présidentielle.

  • Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement
    afp, 08/12/2016 08h44
    Onze opposants arrêtés en novembre pour avoir tenté de défier une interdiction de manifester ont été relâchés au Tchad, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Les onze opposants ont été libérés pour "infraction non constituée" sur décision du Tribunal de première instance de N'Djamena, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Ils avaient été arrêtés le 17 novembre lors d'une mobilisation à N'Djamena à l'appel du Front d'opposition nationale pour l'alternance et le changement (Fonac) qui tente de secouer le régime autoritaire du président Idriss Déby Itno.

  • RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue
    afp, 08/12/2016 08h38
    La situation politique bloquée depuis des semaines en République démocratique du Congo a semblé s'éclaircir mercredi avec la perspective de négociations de la dernière chance en vue de trouver une solution pacifique à la crise qui mine le pays. Le mandat du président Joseph Kabila s'achève le 20 décembre, mais la présidentielle devant permettre le choix de son successeur n'a pas été organisée, engendrant des violences dans un climat politique délétère. Pour éviter que le pays ne retombe dans le chaos des deux guerres qui l'ont ravagé entre 1996 et 2003, la communauté internationale multiplie les appels au compromis.

  • Libye: dans syrte repris, la traque aux derniers Jihadistes
    afp, 07/12/2016 08h28
    Au lendemain de l'annonce de la reprise de Syrte, les forces pro-gouvernementales ont pourchassé mardi les derniers jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans leur ex-fief en Libye, selon des sources militaires. Les combattants du gouvernement libyen d’union nationale (GNA) ont avancé maison après maison dans le dernier quartier résidentiel où étaient retranchés les jihadistes depuis plusieurs mois. Ils ont notamment "réussi à sauver un groupe de femmes et d’enfants" que des jihadistes "utilisaient comme boucliers humains", ont indiqué les forces pro-gouvernementales dans un communiqué.

  • Attaque d'une prison au Mali: 2 gardes blessés, des dizaines d'évasions
    afp, 07/12/2016 08h18
    Deux gardes maliens ont été blessés dans l'attaque d'une prison dans le centre du Mali, marquée par l'évasion de dizaines de détenus dont certains avaient été reconduits en cellule mardi, selon un élu local, de l'armée et de sources de sécurité. Selon ces sources, l'assaut a été donné dans la nuit de lundi à mardi contre la prison de Niono, à une centaine de kilomètres au nord de Ségou, le chef-lieu de région, et environ 350 km au nord-est de Bamako. Deux membres de la garde nationale ont été blessés, et plusieurs dizaines de détenus se sont enfuis, ont indiqué un élu local, une source au sein de la gendarmerie, une source policière et un responsable militaire, s'exprimant tous sous couvert d'anonymat.

  • Abus Sexuels en Centrafrique: des casques bleus mis en cause
    afp, 06/12/2016 08h55
    Une enquête de l'ONU a permis d'identifier 41 Casques bleus gabonais ou burundais de la Mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) soupçonnés d'avoir commis des agressions sexuelles dans la préfecture de Kemo (centre) en 2014 et 2015. Selon le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric lundi, l'enquête, qui a duré quatre mois en coopération avec des enquêteurs burundais et gabonais, a recueilli des preuves contre 16 Gabonais et 25 Burundais servant dans la Minusca.

  • Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux
    afp, 06/12/2016 08h37
    Le prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka, a vivement réagi lundi aux attaques contre lui sur les réseaux sociaux pour avoir déclaré qu'il avait jeté son permis de résidence permanente aux Etats-Unis suite à l'élection de Donald Trump, affirmant que ses critiques sont des "limaces, des barbares et des imbéciles." "Je ne veux pas que les gens pour lesquels je me suis battu pour défendre la liberté d'expression en fassent usage pour faire des commentaires stupides", a-t-il déclaré lundi à Lagos, devant des journalistes invités à une discussion dans le parc de Freedom Park, ancienne prison pour les esclaves récalcitrants, désormais transformé en lieu pour promouvoir la liberté d'expression.

  • L'ancien avion A340 de ben Ali vendu à Turkish Airlines
    afp, 05/12/2016 07h48
    Un Airbus 340 initialement destiné au président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a été vendu à la compagnie Turkish Airlines, après être resté cloué au sol pendant des années en France, a indiqué dimanche Tunisair. Stationné à Bordeaux (sud-ouest), l'A340 a été cédé à la compagnie turque pour un montant de 181 millions de dinars (73 millions d'euros), a déclaré la directrice des relations extérieures de Tunisair Amal Bourguiba, confirmant une information de l'hebdomadaire Réalités.

  • RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice
    afp, 05/12/2016 07h45
    Les violents affrontements qui ont éclaté mardi à Tshikapa, dans le centre de la République démocratique du Congo, entre forces de sécurité et partisans d'un chef traditionnel tué en août, ont repris ce week-end, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Quatre miliciens, partisans du chef Kamwina Nsapu tué par les forces de sécurité, ont notamment trouvé la mort samedi soir au cours de ces violences dans la capitale de la province du Kasaï. Dans la soirée à la RTNC, la télévision publique, le vice-gouverneur du Kasaï Hubert Mbingho N’vula a appelé les habitants dont les quartiers ont été touchés à rester calmes et à ne pas sortir de chez eux. Il s'est refusé à donner tout bilan des affrontements dans l'immédiat.

  • Kinshasa: un journaliste relâché après six heures de détention
    afp, 05/12/2016 07h41
    Un journaliste d'un site d'information congolais a été arrêté dimanche à Kinshasa et détenu pendant six heures par des agents de "services de sécurité" de la RDC avant d'être relâché, a-t-on appris auprès de son employeur. Tchèque Bukasa "a été libéré après six heures de détention au camp militaire Kokolo", dans le nord de la capitale de la République démocratique du Congo, a déclaré Patient Ligodi, directeur de publication du site d'information Actualité.cd.

  • Soudan du sud: Nairobi accuse l'ONU d'avoir cédé à la pression en limogeant son général
    afp, 04/11/2016 08h49
    Le Kenya a accusé jeudi l'ONU d'avoir cédé aux pressions de certains pays visant à rejeter la responsabilité des lacunes des Casques bleus au Soudan du Sud sur leur commandant kényan. A la suite d'une enquête interne, le commandant kényan de la mission onusienne au Soudan du Sud (Minuss) a été limogé pour sanctionner l'inaction des Casques bleus lors des violences de juillet à Juba. En réaction, Nairobi a annoncé son retrait de la Minuss, où opéraient un millier de soldats kényans.

  • Une écrivaine sud-africaine de 7 ans qui fait rêver les enfants
    afp, 04/11/2016 08h40
    Michelle n'a que sept ans mais une assurance aussi désarmante que son sourire, qui trahit une dentition encore parsemée. En convaincant ses parents de publier son livre, elle est devenue une des plus jeunes écrivaines africaines et une source d'inspiration pour ses camarades de classe. C'est en cachette que la petite Sud-Africaine a écrit, au stylo vert et violet, "Attendre les vagues", en vente sur le site internet du géant américain Amazon. Les lignes du manuscrit original tanguent un peu. Mais les pages format A4 pliées en deux et reliées par des agrafes et du scotch ressemblent déjà à un véritable livre, avec le nom de l'auteure en herbe et le titre de son oeuvre sur la couverture.

  • Procès de Simone Gbagbo: nouveau report, faute de témoins
    afp, 03/11/2016 08h35
    Le procès de Simone Gbagbo, l'ex-première dame de Côte d'Ivoire, pour crimes contre l'humanité a une nouvelle fois été suspendu mercredi car les personnalités ivoiriennes que la défense veut faire entendre n'avaient pas été convoquées. Simone Gbagbo, qui avait récemment refusé de comparaitre, était présente ce mercredi. Le procès doit reprendre lundi. "Nous constatons avec regret que les témoins n'ont pas reçu les citations à comparaitre", a annoncé le juge Boiqui Kouadjo, après une heure de débats. Kouadjo a promis leur venue "le 16 novembre prochain, mais après des témoins anonymes dont la comparution devra débuter le lundi" 7 novembre.

  • RD Congo: libération des militants prosdémocratie arrêtés à Kinshasa
    afp, 03/11/2016 08h28
    Cinq militants du mouvement citoyen Filimbi arrêtés samedi à Kinshasa ont été libérés sous caution mercredi soir, quelques heures après la libération d'un autre membre du même mouvement arrêté pour "espionnage" en République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de l'organisation. "Nous avons tous été libérés ce soir (mercredi). Nous sommes convoqués le 9 novembre", mais "les enquêtes doivent se poursuivre", a déclaré à l'AFP Carbonne Beni wa Beya, l'un des cinq militants de Filimbi arrêtés samedi en même temps que leur chauffeur.

  • Cancer du sein: deux rapports alertent sur l'explosion des décès
    afp, 02/11/2016 08h18
    Deux rapports alertent sur l'explosion des décès par cancers chez les femmes, liés en particulier au cancer du sein: les cancers pourraient ainsi tuer 5,5 millions de femmes chaque année dans le monde en 2030 contre 3,5 millions en 2012. Ce chiffre, lié à l'augmentation et au vieillissement de la population, représenterait une hausse de près de 60% en moins de deux décennies, selon une analyse de la Société américaine du cancer (ACS) rendue publique mardi lors du congrès mondial du cancer réuni à Paris jusqu'à jeudi.

  • Niger: 18 morts dans des affrontements entre agriculteurs
    afp, 02/11/2016 08h14
    Au moins 18 personnes ont été tuées et 43 autres blessées mardi au Niger dans des affrontements entre des agriculteurs et des éleveurs près de Bangui, une localité de la région de Tahoua (ouest), a indiqué un communiqué du ministère de l'Intérieur. "Cette bagarre s’est soldée par un bilan tragique de 18 morts, 43 blessés et plusieurs maisons incendiées", selon le texte du communiqué. "Le calme est revenu" grâce "au déploiement des forces de défense et de sécurité", et "des patrouilles pour assurer la sécurité des biens et des personnes", a-t-on ajouté de même source.

  • Rdc: arrestation d'un militant pro-démocratie accusé d' "espionnage" par la police
    afp, 01/11/2016 08h30
    La police a annoncé lundi l'arrestation pour "espionnage" d'un militant du mouvement citoyen "Filimbi" opposé à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila à la tête de la République démocratique du Congo qui s'achève le 20 décembre. "Arciel Béni est mis aux arrêts pour espionnage des services de la police et son téléphone saisi est entrain d'être décrypté pour remonter jusqu'aux manipulateurs", a déclaré le porte-parole de la police le colonel Ezekiel Mwana Mputu.

  • Rdc: six corps de militants de l'opposition tués en septembre exposés publiquement
    afp, 01/11/2016 08h26
    Six corps de militants de l'opposition tués en septembre lors des manifestations contre le président congolais Joseph Kabila ont été exposés publiquement lundi à Kinshasa. Les dépouilles ont été exposées au siège de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti d’Étienne Tshisekedi, opposant historique en République démocratique du Congo.
    Environ 2.000 militants de cette formation politique se sont rassemblés sur le lieu des funérailles où les six cercueils de couleur blanche couverts du drapeau blanc-bleu-rouge-jaune de l'UDPS sont exposés.


  • Centrafrique: Sangaris s'en va, les bandes armées dans les starting-blocks
    afp, 31/10/2016 09h55
    Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivé dimanche soir à Bangui pour acter la fin de l'opération Sangaris qui aura mis fin aux tueries de masse en Centrafrique, sans parvenir à neutraliser les bandes armées qui terrorisent la population. Si Paris se veut rassurant "la France ne laisse pas tomber la Centrafrique", a insisté le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et met en avant la présence de plus de 10.000 Casques bleus de la Minusca, nombre de Centrafricains ne cachent pas leur inquiétude au sujet du départ des soldats français, arrivés dans l'urgence en décembre 2013.

  • Côte d'Ivoire: plusieurs incidents pendant le référendum sur la constitution
    afp, 31/10/2016 09h48
    Le référendum sur une nouvelle Constitution, pour lequel 6,3 millions d'Ivoiriens sont appelés aux urnes dimanche, a été émaillé d'incidents dans des bureaux de vote à travers le pays, les autorités assurant toutefois que le processus se déroulait "bien dans l'ensemble". Des groupes de jeunes ont perturbé le processus de vote, saccagé ou emporté du matériel électoral dans plusieurs villes du pays: à Yopougon et Marcory, deux quartiers populaires, d'Abidjan, à Gagnoa (270 km à l'ouest d'Abidjan et fief électoral de l'ancien président Laurent Gbagbo), à Divo (70 km de Gagnoa) à Daloa (380 km nord-ouest d'Abidjan), à Dabou (50 km d'Abidjan).

  • Maroc : la mort atroce d'un vendeur de poisson indigne la population
    afp, 31/10/2016 09h45
    La mort tragique d'un vendeur de poisson, broyé par une benne à ordures, a suscité une vague d'indignation et de manifestations au Maroc, où les autorités ont affiché leur volonté de "punir" les responsables de ce drame. Mouhcine Fikri, un marchand de poisson d'une trentaine d'années, est décédé vendredi soir à Al-Hoceima, dans le Rif, happé par une benne à ordures alors qu'il tentait apparemment de s'opposer à la saisie et à la destruction de sa marchandise par des agents de la ville.

  • CPI: le Burundi notifie formellement à l'Onu son retrait
    afp, 28/10/2016 09h18
    Le Burundi a notifié formellement aux Nations unies sa décision de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé jeudi le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric. La lettre officielle a été remise aux services du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon par la ministre burundaise de la Justice Laurentine Kanyana lors d'une visite à New York. Le retrait prend effet un an après la réception de cette lettre. Successivement, le Burundi, l'Afrique du Sud et la Gambie ont annoncé leur retrait de la CPI, accusant la CPI de cibler essentiellement des pays africains. L'ONU n'a pas encore reçu de notification officielle de la Gambie.

  • Algérie: le belge Georges Leekens nommé sélectionneur
    afp, 28/10/2016 09h13
    Le Belge Georges Leekens, 67 ans, a été nommé sélectionneur de l'Algérie, poste vacant depuis le départ du Serbe Milovan Rajevac et qu'il a déjà occupé brièvement en 2003, a annoncé la Fédération algérienne (FAF), jeudi, dans un communiqué. "La commission ad hoc, après avoir consulté plusieurs techniciens, a arrêté une short-list de cinq entraîneurs. Le choix a été porté sur M. Georges Leekens pour diriger la sélection nationale. Ce choix a été approuvé à l'unanimité par les membres du bureau fédéral", a indiqué la FAF.

  • Le début de la fin pour la CPI?
    afp, 27/10/2016 08h59
    Après les décisions similaires du Burundi et de l'Afrique du Sud, la Gambie est le troisième pays à annoncer son retrait de la Cour pénale internationale (CPI). Ce nouveau départ constitue un revers personnel pour la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, de nationalité gambienne, qui a été ministre de la Justice du président Yahya Jammeh.

  • Nigeria: Buhari veut l'accord des députés pour un prêt extérieur
    afp, 27/10/2016 08h55
    Le président nigérian Muhammadu Buhari a demandé aux députés de donner leur accord pour obtenir un prêt extérieur de 30 milliards de dollars afin de financer des projets clés et tenter de reboucher les déficits de l’État sur les trois prochaines années. Buhari a envoyé une lettre, lue devant les députés nigérians à Abuja mardi, où il les presse d'accepter cette demande pour "mettre sur pied rapidement les projets".

  • Soudan: Béchir veut un premier ministre, poste supprimé en 1989
    afp, 27/10/2016 08h49
    Le président soudanais Omar el-Béchir a proposé de nommer un Premier ministre pour la première fois depuis sa prise de pouvoir par un coup d'Etat en 1989, a indiqué mercredi un responsable. Béchir avait supprimé ce poste après son coup d'Etat -soutenu par les islamistes- contre le Premier ministre de l'époque, Sadiq al-Mahdi. "La proposition du président s'inscrit dans les changements à faire dans la Constitution sur la base des recommandations du dialogue national", a indiqué un conseiller de M. Béchir, Al-Rashid Haroon. Le nouveau Premier ministre devrait être désigné dans les deux prochains mois, selon lui.

  • Ethiopie: un journal indépendant suspend sa parution à cause de l’état d’urgence
    afp, 26/10/2016 09h05
    Un des rares médias indépendants éthiopiens, le mensuel Addis Standard cessera de paraître fin octobre, ne parvenant plus à trouver d'imprimeur et de distributeur en raison de l'état d’urgence décrété en Ethiopie le 9 octobre, a-t-on appris mardi auprès de sa direction. "Nous ne trouvons plus d’imprimeurs. Leurs avocats leur conseillent de ne plus imprimer quoi que ce soit de politique, en raison du fait que l’état d'urgence étend les sanctions non seulement aux rédacteurs, mais aussi aux éditeurs et distributeurs" de contenus pouvant inciter à la violence, a expliqué à l'AFP Tsedale Lemma, co-fondatrice et rédactrice en chef d’Addis Standard.

  • Guinée: des artistes en transe aux funérailles du roi des griots
    afp, 26/10/2016 09h00
    De nombreux artistes traditionnels guinéens étaient en transe mardi au siège de l'Assemblée nationale, à l'occasion des obsèques du roi des griots, Ibrahima Kouyaté, connu sous le nom de M'bady Kouyaté. Presque tous de blanc vêtus, ils se roulaient par terre, pleurant la disparition d'un des plus grands artistes de la Guinée, appelé roi des "djély" (griots en langue mandingue). M'bady Kouyaté, décédé la semaine dernière à l'âge de 82 ans, laisse quatre femmes et de nombreux enfants. Le défunt avait créé une école de kora, harpe-luth à 21 cordes de la tradition mandingue.

  • Centrafrique: quatre morts à Bangui lors d'une journée "ville morte" contre l'Onu
    afp, 25/10/2016 09h13
    Quatre civils ont été tués et 14 personnes blessées lors de violences à Bangui où un collectif de la société civile centrafricaine avait appelé à une journée "ville morte" pour demander le retrait de la force de l'ONU (Minusca), accusée de "passivité" face aux groupes armés. La Minusca "est intervenue dès les premières heures de ce lundi à Bangui pour démanteler les barricades érigées par des manifestants hostiles", a indiqué la force dans un communiqué publié dans la soirée.

  • Côte d'Ivoire: les avocats de Simone Gbagbo suspendent leur participation au procès
    afp, 25/10/2016 09h07
    Les avocats de Simone Gbagbo, l'ex-première dame de Côte d'Ivoire accusée de crimes contre l'humanité, ont suspendu leur participation au procès de leur cliente, parce que la Cour a refusé de faire témoigner des personnalités ivoiriennes qu'ils voulaient faire entendre. Lundi, alors que devait commencer la première audience consacrée aux témoins de la défense, celle-ci a demandé à entendre l'actuel président de l'Assemblée nationale, l'ancien chef de la rébellion Guillaume Soro, l'ancien Premier ministre Jeannot Kouadio Ahoussou, l'ex-ministre Charles Koffi Diby et l'ex-patron de l'armée, le général Philippe Mangou et le directeur général de la police nationale Brindou M'Bia.

  • Somalie: les Shebab occupent une ville stratégique
    afp, 24/10/2016 10h09
    Les militants jihadistes somaliens shebab ont annoncé dimanche avoir investi la ville d'Halgan, dans le centre de la Somalie, après le départ des troupes éthiopiennes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Les troupes éthiopiennes se sont repliées plus au nord, à Beledweyne, capitale de la province d'Hiran, à 300 km au nord de Mogadiscio et à une trentaine de kilomètres de la frontière éthiopienne, ont indiqué des responsables de la sécurité somalienne et des témoins.

  • Ligue des champions d'Afrique: premier sacre pour Mamelodi Sundowns
    afp, 24/10/2016 10h00
    Le club sud-africain de Mamelodi Sundowns a remporté pour la première fois la Ligue des champions d'Afrique de football, malgré sa défaite en finale retour 1-0 sur le terrain de l'équipe égyptienne Zamalek, dimanche à Alexandrie. La victoire a été trop courte pour Zamalek, pourtant quintuple champion d'Afrique, car Mamelodi Sundowns avait remporté le match aller 3-0 à Pretoria, une avance confortable pour s'adjuger le titre continental. C'est un triomphe miraculeux pour le club sud-africain, finaliste malheureux en 2001 ! Eliminé juste avant la phase de poules de la compétition, le club a finalement été repêché après l'exclusion des Congolais de Vita Club, coupable d'avoir aligné un joueur suspendu.

  • L’Afrique du Sud annonce qu’elle va quitter la CPI dans un courrier envoyé à l’ONU
    rfi, 21/10/2016 11h03
    «La République de l'Afrique du Sud se retire» de la CPI, «un retrait qui prendra effet dans un an, à compter de la date de réception de cette lettre par le secrétaire général de l'ONU», a annoncé la ministre sud-africaine des Affaires étrangères Maite NKoana-Mashabane dans ce courrier daté du mercredi 19 octobre 2016 et diffusé par la télévision publique SABC.

  • Côte d'Ivoire: l'improbable pont sur la rivière son
    afp, 21/10/2016 09h47
    En plein milieu de la forêt tropicale ivoirienne, un pont routier en béton d'un peu moins de 100 m de long. Relié à aucune piste...Normalement toute construction est interdite à l'intérieur et dans la zone tampon autour du magnifique Mont Péko, un parc national protégé de l'Ouest de la Cote d'Ivoire, où émergent dans la verdure des montagnes grises. Le parc regorgeait jadis d'animaux sauvages, dont les fameux éléphants nains ivoiriens, et d'une forêt luxuriante presque entièrement détruite par des plantations clandestines, essentiellement de cacao.

  • Sénégal: un hippopotame jugé dangereux abattu par des villageois
    afp, 21/10/2016 09h44
    Un hippopotame a été abattu par les habitants d'une région du Sénégal où ces herbivores à la placidité trompeuse et menacés de disparition sont incriminés dans une trentaine de morts depuis une décennie, poussant de nombreux pêcheurs à déserter le fleuve Gambie. L'hippopotame, appartenant à une espèce protégée au Sénégal, a été tué dans la nuit de lundi à mardi dans le village de Touréman, dans le sud du pays, près du fleuve Gambie, a indiqué mercredi à l'AFP un haut responsable administratif local.

  • Rwanda : "le moment est venu" pour le Maroc de réintégrer l'UA
    afp, 20/10/2016 09h12
    "Le moment est venu" pour le Maroc de réintégrer l'Union africaine (UA), quittée il y a plus de trente ans, a estimé mercredi la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, au premier jour de la visite à Kigali du roi Mohammed VI. Ce qui fait "que le Maroc est absent depuis l’année 1984, tout cela pour le Rwanda, ça peut se discuter, ça peut faire partie d’une discussion au niveau de la famille africaine. Mais pour nous, le moment pour le Maroc de rejoindre ses frères et ses soeurs est venu", a déclaré Louise Mushikiwabo à la presse.

  • CPI: Jean-Pierre Bemba, accusé de subornation de témoins, fixé sur son sort
    afp, 19/10/2016 09h29
    La Cour pénale internationale rend mercredi son verdict envers l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba accusé de subornation de témoins dans le cadre de son procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Jean-Pierre Bemba, ses avocats Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda, ainsi que Fidèle Babala, un député du parti Mouvement de Libération du Congo (MLC), sont accusés d'avoir fabriqué ou présenté à la CPI des faux documents afin d'obtenir l'acquittement du chef de guerre. Un témoin de la défense, Narcisse Arido, est également poursuivi.

  • Afrique du sud : guerre ouverte au sein de l'anc au pouvoir
    afp, 18/10/2016 09h16
    Cette fois, la guerre est déclarée. Jusque-là confiné aux coulisses, le conflit qui oppose le président sud-africain Jacob Zuma à son ministre des Finances Pravin Gordhan a éclaté au grand jour et menace désormais de faire éclater le parti au pouvoir. Vendredi, c'est une bombe qu'a lâchée M. Gordhan, présenté par ses partisans comme un "M. Propre" de la politique sud-africaine. Dans une déposition écrite devant la justice, il a dévoilé plus de 70 transactions considérées comme "suspectes" de la sulfureuse famille Gupta, dont les liens de proximité avec M. Zuma nourrissent toutes les allégations de corruption et d'influence.

  • RDC: accord pour un report de la présidentielle à avril 2018
    afp, 18/10/2016 09h11
    Le "dialogue national" en République démocratique du Congo a accouché lundi d'un accord reportant la présidentielle à avril 2018, résultat dénoncé d'avance par la majeure partie de l'opposition au président Joseph Kabila, qui a boycotté ce forum. L'accord, validé lors d'une séance plénière à Kinshasa, prévoit de maintenir dans ses fonctions jusqu'à cette date Kabila, dont le mandat s'achève en décembre et à qui la Constitution interdit de se représenter. Les parties sont convenues que "les élections présidentielle, législatives et provinciales [seraient organisées] dans un délai de 6 mois [à compter de la] convocation des scrutins le 30 octobre 2017", a indiqué l'ex-Premier ministre togolais Edem Kodjo, facilitateur du "dialogue national" dans un communiqué.

  • Côte d'Ivoire: dj Arafat élu meilleur artiste de coupé-décalé de l'année
    afp, 17/10/2016 08h54
    DJ Arafat, la grande star actuelle de la musique ivoirienne, a été élu "meilleur artiste de l'annéé" lors de la première cérémonie des "Awards du coupé-décalé", en présence de toutes les stars du mouvement musical dans un grand hôtel d'Abidjan. La cérémonie a attiré plus de 10 millions de votants par SMS ou sur internet pour élire les lauréats, selon les organisateurs. DJ Arafat a aussi remporté le prix du meilleur artiste masculin. Un autre poids lourd, Serge Beynaud, a remporté deux trophées dont celui de la meilleure chanson ("Mawa Naya"). Claire Bailly, déjà surnommée la "Première dame du coupé-décalé", a été élue meilleure artiste féminine.

  • Tunisie : à Testour, la grenade c'est bon pour la santé... et pour l'économie
    afp, 17/10/2016 08h50
    En cet automne à la canicule finissante, la grenade a, comme de coutume, fait son apparition sur le bord des routes tunisiennes. Importé par les Phéniciens puis les Andalous, le célèbre fruit rouge suscite un intérêt grandissant, au-delà de ses bienfaits traditionnels. Cette année, l'ouverture de la récolte a fait l'objet d'un rendez-vous inédit, un "festival des grenades" qui s'est tenu de jeudi à dimanche à Testour (nord), bourgade d'environ 15.000 habitants surtout connue pour sa médina et sa Grande mosquée, mélange inédit d'architecture locale et espagnole.

  • Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"
    afp, 17/10/2016 08h44
    Huit partis de l'opposition burkinabè dont l'ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont fondé dimanche à Ouagadougou une coalition pour la "réconciliation" à quelques jours du deuxième anniversaire de la chute du régime de l'ex-président Blaise Compaoré. Resté 27 ans à la tête du pays, Compaoré avait été chassé du pouvoir le 31 octobre 2014 par une insurrection populaire, le peuple burkinabè refusant de le laisser réviser la Constitution pour briguer un nouveau mandat.

  • Mozambique: le groupe français parapétrolier CGG retenu pour acquérir des données sismiques
    afp, 13/10/2016 09h37
    Le groupe parapétrolier français CGG a annoncé jeudi avoir remporté auprès de l'Institut national du pétrole du Mozambique "un très vaste programme multi-clients pour acquérir des données sismiques au large des côtes" de ce pays situé au sud-est de l'Afrique. Ce programme doit "améliorer la connaissance de la géologie de la région et permettre aux entreprises pétrolières et gazières de mieux appréhender le fort potentiel" du Mozambique, souligne le communiqué, sans en indiquer le montant.

  • Centrafrique: nouvelles violences meurtrières, le cardinal dans un quartier musulman
    afp, 13/10/2016 09h31
    La Centrafrique, qui peine à émerger du chaos des troubles civils, a vécu une journée entre guerre et paix mercredi avec de nouvelles violences meurtrières et une main tendue du tout nouveau cardinal nommé par le pape aux musulmans de Bangui. Entre six et neuf personnes sont mortes mercredi à Kaga Bandoro (centre) dans des affrontements qui ont également fait 17 blessés graves, d'après des sources sécuritaires. A l'origine: quatre miliciens ex-séléka ont tenté de voler le groupe électrogène d'une radio locale (radio Kaga). Après la mort de l'un des leurs dans cet incident, ils ont lancé des représailles.

  • Afrique du sud: le ministre des finances dans la tourmente
    afp, 12/10/2016 09h28
    La justice sud-africaine a annoncé mardi qu'elle allait juger le ministre des Finances Pravin Gordhan pour fraude, une décision qui inquiète les marchés financiers et illustre les tensions vives politiques au plus haut sommet de l'Etat. Lors d'une conférence de presse, le procureur général Shaun Abrahams a accusé M. Gordhan d'avoir donné son feu vert au départ à la retraite, dans des conditions particulièrement avantageuses, d'un haut fonctionnaire. Selon les médias locaux, il est convoqué dès le 2 novembre prochain devant un tribunal de Pretoria.

  • Mondial-2018/Qualifs: le sélectionneur de l'Algérie Milovan Rajevac démissionne
    afp, 12/10/2016 09h22
    La sélectionneur serbe de l'Algérie Milovan Rajevac a démissionné, trois mois seulement après sa nomination, dans la foulée du match nul des Fennecs contre le Cameroun (1-1) en ouverture des éliminatoires du Mondial-2018, a indiqué mardi la Fédération algérienne (FAF). L'annonce de la FAF intervient quelques heures après que la télévision publique a révélé qu'il avait été décidé de résilier le contrat du technicien de 62 ans, qui avait succédé au Franças Christian Gourcuff fin juin.

  • Côte d'Ivoire: le projet de nouvelle constitution approuvé
    afp, 12/10/2016 09h18
    L'Assemblée nationale ivoirienne a adopté mardi le projet de nouvelle Constitution voulue par le président , la quasi totalité des votants se prononçant en faveur du texte qui sera soumis soumis à un référendum fin octobre. Avec 239 voix pour sur un total de 249 votants, 8 contre, 2 abstentions et un absent, le vote a, sans surprise dans une Assemblée presque monocolore (l'opposition avait boycotté les législatives de 2011 et 90% des 250 députés sont dans la mouvance présidentielle), largement dépassé les 2/3 des voix (167) nécessaires à l'adoption de "l'avant-projet de Constitution".

  • L'Ethiopie met les violences sur le compte d'"ennemis extérieurs"
    afp, 11/10/2016 09h06
    L'Ethiopie a accusé lundi des "ennemis extérieurs", tels que l'Egypte ou l'Erythrée, d'être à l'origine des violences sans précédent depuis un quart de siècle qui agitent le pays et ont conduit le gouvernement à déclarer l'état d'urgence pour six mois. "Il y a une menace renouvelée venant de différentes directions, des ennemis extérieurs (qui sont déterminés à) détruire le pays tout entier", a déclaré le ministre de la Communication, Getachew Reda, lors d'une conférence de presse à Addis Abeba.

  • Soudan du sud: 21 personnes tuées dans une embuscade sur une route du sud du pays (police)
    afp, 11/10/2016 09h02
    Vingt-et-une personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été tuées samedi dans une embuscade attribuée aux rebelles sud-soudanais sur la route menant de la capitale, Juba, à la ville de Yei, dans le sud de ce pays en proie à une guerre civile depuis fin 2013, a annoncé lundi la police. Un camion transportant des civils déplacés en raison de combats dans le nord du pays et devant être relocalisés à Yei (150 km au sud-ouest de Juba) "est tombé dans une embuscade", a déclaré Dominant Kawcgwok, porte-parole adjoint de la police sud-soudanaise, précisant que la plupart des victimes étaient des femmes et enfants.

  • L'Ethiopie déclare l'état d'urgence
    afp, 10/10/2016 08h47
    Le gouvernement éthiopien a déclaré l'état d'urgence pour une période de six mois, après plusieurs mois de violents troubles dans le pays, a annoncé dimanche le Premier ministre Hailemariam Desalegn. "L’Etat d’urgence est nécessaire parce que la stabilité de notre pays est compromise", a déclaré le Premier ministre dans une allocution retransmise par la télévision nationale EBC. "Les responsables sont des éléments belliqueux en collaboration avec les ennemis extérieurs de l’Ethiopie, qui travaillent ensemble pour déstabiliser le pays", a t-il ajouté, précisant que "l'état d'urgence a été déclaré après un débat approfondi en conseil des ministres sur les morts et les dommages aux biens survenus dans le pays".

  • Mondial-2018/qualifs: l'Algérie piétine face au Cameroun
    afp, 10/10/2016 08h43
    L'Algérie, globalement dominatrice mais imprécise dans la finition, a été tenue en échec sur son terrain face au Cameroun (1-1), manquant son entame dans les éliminatoires de la zone Afrique du Mondial-2018, dimanche lors de la première journée à Blida. Une mauvaise opération pour les Fennecs qui possèdent déjà deux points de retard sur le Nigeria, son prochain adversaire en novembre prochain, en tête du groupe de la "mort" grâce à sa victoire en Zambie (2-1), dans la quête du seul ticket pour la Russie. Les hommes de Milovan Rajevac restent certes invaincus dans leur stade fétiche de Blida, mais ils n'ont toujours pas réussi à battre le Cameroun, en matches officiels (3 défaites, 3 nuls).

  • Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail
    afp, 07/10/2016 08h46
    Les médecins des hôpitaux publics du Soudan étaient en grève jeudi pour réclamer au gouvernement de meilleures conditions de travail, une hausse des salaires et davantage de sécurité. En raison de ce mouvement national débuté jeudi matin, les médecins ne traitaient que les cas d'urgence, a indiqué le Comité des médecins. Des médecins manifestaient dans plusieurs hôpitaux publics de la capitale Khartoum et des informations circulaient sur une mobilisation similaire dans les Etats du Darfour-Nord et Ouest, Jazira (centre) et Sennar (sud).

  • Zambie: le chef de l'opposition inculpé et libéré sous caution
    afp, 07/10/2016 08h43
    Le chef de l'opposition zambienne Hakainde Hichilema a été inculpé jeudi d'incitation à l'insurrection et l'organisation d'un rassemblement illégal mais libéré sous caution après avoir passé une nuit en prison, a-t-on appris de sources concordantes. Le président du Parti uni pour le développement national (UPND) et son vice-président Geoffrey Mwamba avaient été arrêtés puis placés en détention à la prison de Luanshya, dans la région minière de la Copperbelt ("Ceinture de cuivre", centre).

  • Afrique du sud: le président Zuma interrogé par "Mme anti-corruption"
    afp, 07/10/2016 08h40
    Le président sud-africain Jacob Zuma a été longuement interrogé jeudi, dans le cadre d'une retentissante affaire de corruption présumée à la tête de l'Etat, par la médiatrice de la République dont le mandat s'achève le 15 octobre. "Thuli Madonsela a rencontré jeudi à Pretoria le président Jacob Zuma dans le cadre de son enquête sur l'implication supposée de la famille Gupta dans le limogeage et la nomination de ministres et de membres de conseils d'administration d'entreprises publiques", a indiqué son bureau dans un communiqué.

  • Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés
    afp, 07/10/2016 08h28
    Les Marocains votent vendredi pour élire leurs députés, dans un scrutin où les islamistes à la tête du gouvernement de coalition depuis cinq ans tenteront de conserver la majorité face aux "modernistes". Ces législatives s'annoncent comme un face-à-face serré entre le Parti authenticité et modernité (PAM), formation libérale fondée par un proche conseiller du roi Mohammed VI et aujourd'hui dirigée par Ilyas El Omari, et les islamistes du Parti justice et développement (PJD). Les bureaux de vote ouvriront à 08h00 heure locale (07h00 GMT) et fermeront en principe à 19h00 heure locale.

  • Kenya: six tués dans une attaque attribuée aux islamistes Shebab
    afp, 06/10/2016 09h51
    Six personnes ont été tuées dans une attaque attribuée aux islamistes somaliens shebab contre un complexe résidentiel de la ville de Mandera, dans le nord-est du Kenya, à moins d'un kilomètre de la frontière somalienne, ont indiqué jeudi les autorités locales. "Nous avons subi une nouvelle attaque à Mandera et malheureusement nous avons six morts" et un blessé grave, a indiqué le gouverneur Ali Roba dans un communiqué, assurant que le reste des 33 locataires de ce complexe, des employés du secteur de la construction n'étant ni musulmans, ni ethniquement somaliens, ont été secourus sains et saufs.

  • Ouganda: reine des échecs, un passeport pour quitter le bidonville
    afp, 06/10/2016 09h33
    Dans une rue délabrée d'un bidonville de Kampala, Brian Mugabi fixe du regard l'endroit où s'élevait l'ancienne maison familiale et s'étonne encore des changements survenus en dix ans dans sa vie et celle de sa soeur devenue championne des échecs. Une décennie plus tôt, Brian, sa soeur cadette Phiona Mutesi, son frère Richard et leur mère Harriet luttaient pour survivre à Katwe, un bidonville de la capitale ougandaise. Mais leur vie a changé quand Phiona s'est découvert un extraordinaire don pour les échecs. Son histoire peu commune est racontée dans un film produit par Disney et sorti fin septembre aux Etats-Unis: "Queen of Katwe" ("Reine de Katwe").

  • Cameroun: l'ex-international Rigobert Song est sorti du coma
    afp, 05/10/2016 08h58
    L'ex-capitaine de l'équipe nationale de football du Cameroun, Rigobert Song, 40 ans, victime dimanche d'un accident vasculaire cérébral (AVC), est sorti du coma et se trouve "dans un état acceptable", a indiqué le directeur de l'hôpital de Yaoundé où il a été admis. "Les dernières nouvelles après son admission au centre des urgences sont assez bonnes parce que le malade Song s'est réveillé de son état de coma", a assuré le directeur du Centre des urgences de Yaoundé, Louis Joss Bitang à Mafok, dans une intervention lundi soir sur les antennes de la radio d'Etat.

  • Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale
    afp, 05/10/2016 08h50
    La Haute cour du Zimbabwe a confirmé mardi la validité de l'interdiction de toute manifestation de rue contre le président Robert Mugabe après plusieurs semaines de grèves pour demander le départ du chef de l'Etat, a annoncé un avocat. Selon Tendai Biti, avocat d'une coalition de partis d'opposition qui contestaient l'interdiction par la police des manifestations, le recours contre l'interdiction a été rejeté par la Haute cour. Les partis politiques feront appel auprès de la Cour suprême.

  • Yémen: l'otage franco-tunisienne Nourane houas libérée et transférée à Oman
    afp, 04/10/2016 08h37
    L'otage franco-tunisienne Nourane Houas, détenue au Yémen depuis dix mois, a été libérée et transférée lundi soir à Mascate, notamment grâce à l'intervention du sultanat d'Oman. C'est d'ailleurs le ministère omanais des Affaires étrangères qui a annoncé avoir réussi, "à la demande des autorités françaises, sur instruction du sultan Qabous et en coordination avec certaines parties yéménites, à retrouver l'otage et à la transférer lundi soir au sultanat en attendant son rapatriement".

  • Côte d'ivoire: un mort et un policier disparu lors de violences à Katiola
    afp, 04/10/2016 08h34
    Un policier est porté disparu, quatre gendarmes et un enfant ont été blessés lundi à Katiola (centre-nord de la Côte d'Ivoire) dans des violences survenues après la mort d'un homme, apparemment tué par la police. Selon plusieurs témoins à Katiola, les échauffourées ont commencé après la mort d'un homme abattu par la police et qui a généré la colère de centaines de jeunes, selon plusieurs témoins à Katiola,

  • Mali: un casque bleu tué et cinq blessés dans le nord (ONU)
    afp, 04/10/2016 08h29
    Un Casque bleu de l'ONU au Mali a été tué et plusieurs autres ont été blessés lundi, dont cinq grièvement, dans une attaque combinée contre leur camp à Aguelhok (nord-est), près de la frontière algérienne, a annoncé la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). A la suite de tirs de mortier vers 14H00 (locales et GMT) sur le camp de la Minusma à Aguelhok, deux des véhicules d'intervention envoyés pour en identifier l'origine ont heurté un engin, dont "l'explosion a entraîné la mort d'un Casque bleu", a précisé la force des Nations unies dans un communiqué.

  • Libye: combats meurtriers à syrte, un journaliste néerlandais tué
    afp, 03/10/2016 09h08
    Un journaliste néerlandais a été tué dimanche en Libye en couvrant les combats entre les forces du gouvernement d'union nationale (GNA) et l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) à Syrte, selon une source médicale. Huit soldats des forces loyalistes et au moins 10 jihadistes ont été tués dans les affrontements qui ont éclaté dimanche dans ce bastion de l'EI que les troupes loyalistes tentent de reprendre depuis cinq mois.

  • Gabon: gouvernement de faible ouverture après la présidentielle
    afp, 03/10/2016 09h04
    Le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, a annoncé dimanche soir la formation d'un gouvernement où quelques rares personnalités de l'opposition font leur entrée, malgré les annonces répétées de "large ouverture" voulues par Ali Bongo Ondimba, réélu après une présidentielle contestée. Autre fait remarquable: le ministère de la Défense est rattaché au secrétaire général de la Présidence, un proche du président Bongo.

  • Gabon: la CPI va ouvrir un examen préliminaire sur la crise post-électorale
    afp, 30/09/2016 09h38
    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi qu'elle allait procéder à un examen préliminaire concernant la situation au Gabon, pays divisé par des violences post-électorales, qui ont engendré des morts et des arrestations par centaines. "Mon bureau procédera à un examen préliminaire de la situation afin de déterminer si les critères imposés pour l'ouverture d'une enquête sont réunis", a précisé dans un communiqué Fatou Bensouda.

  • Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo
    afp, 30/09/2016 09h35
    Opposition appelant à des sanctions internationales, ouverture d'un examen préliminaire à la Cour pénale internationale: la crise politique post-électorale au Gabon entre le président Ali Bongo Ondimba et Jean Ping se trouvait toujours dans l'impasse jeudi, malgré les appels répétés du pouvoir au "dialogue". L'opposant et ancien cacique du régime Jean Ping, qui se déclare le "président élu" depuis le scrutin du 27 août, a réaffirmé jeudi qu'il ne "reconnaitrait pas le pouvoir d'Ali Bongo", officiellement investi mardi pour un second septennat et désormais favorable à un "gouvernement d'ouverture".

  • Rdc: les familles du personnel diplomatique américain sommées de quitter le pays
    afp, 30/09/2016 09h31
    Les Etats-Unis ont ordonné aux familles du personnel diplomatique américain en poste en République démocratique du Congo de quitter le pays en raison d'une recrudescence des violences, a annoncé jeudi soir le département d'Etat. "Le risque de troubles civils est élevé à Kinshasa et dans d'autres grandes villes", estime le département d'Etat dans un communiqué. "En raison de la détérioration de la situation sécuritaire, les membres des familles du personnel gouvernemental américain ont reçu l'ordre de quitter le pays à partir du 29 septembre", précise le texte.


  • Afrique du sud: l'agitation étudiante s'étend
    afp, 29/09/2016 10h06
    Les protestations étudiantes contre l'augmentation des frais de scolarité pour 2017 sont montées d'un cran mercredi, la police faisant usage de balles en caoutchouc contre des manifestants sur des campus de Johannesburg et de Grahamstown. Des heurts violents se sont produits dans la soirée entre étudiants et les agents de sécurité du campus de Doornfontein, de l'université de Johannesburg. Et à Grahamstown, dans la province du Cap oriental, onze étudiants au moins de l'université de Rhodes ont été arrêtés pour avoir apparemment bravé une interdiction de manifester sur le territoire de l'université, a-t-on appris de source policière.

  • Le Gabon solde toujours sa crise post-électorale
    afp, 29/09/2016 10h03
    Un nouveau Premier ministre pour un "gouvernement d'ouverture", des familles qui dénombrent 26 morts, des opposants toujours aux prises avec la justice, le rétablissement complet des connexions internet, le Gabon continuait mercredi de solder sa crise post-électorale. Le président Ali Bongo Ondimba a nommé par décret un nouveau Premier ministre pour "former un gouvernement d'ouverture", a annoncé mercredi soir la présidence au lendemain de l'investiture du chef de l'Etat. Son rival Jean Ping conteste toujours sa réélection. "Ce gouvernement pourrait être annoncé au plus tard dimanche", selon le ministre de la Communication, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

  • Angola: six morts dans l'accident d'un hélicoptère affrété par chevron
    afp, 28/09/2016 09h02
    Quatre Angolais et deux expatriés ont été tués en Angola dans un accident d'hélicoptère affrété par la société pétrolière américaine Chevron, a-t-on appris mardi auprès des services de sécurité angolais. L'accident s'est produit lundi soir au large de l'enclave pétrolière angolaise de Cabinda, a indiqué le capitaine Armando Nzawisa des forces armées angolaises, en charge des opérations de secours. "L'hélicoptère s'est écrasé en route vers une plateforme Chevron, alors que le temps était mauvais", a-t-il précisé.

  • Sénégal: un détenu mort lors d'une mutinerie tué par balle
    afp, 28/09/2016 08h58
    Un détenu sénégalais tué il y a une semaine lors d'une mutinerie dans le principal établissement pénitentiaire de Dakar a succombé à des blessures par balle à la tête, selon le rapport d’autopsie cité mardi par les médias locaux. Le ministre de la Justice Sidiki Kaba, qui s'est rendu samedi à la suite de cette mutinerie à la Maison d'arrêt et de correction (MAC) de Rebeuss, chroniquement surpeuplée, en raison notamment de détentions préventives excessivement longues, a annoncé la construction de deux nouvelles prisons d'une capacité totale de 2.000 places.

  • Can-2017: Gabon, Côte d'ivoire, Ghana et Algérie têtes de série
    afp, 28/09/2016 08h55
    Le Gabon, pays hôte, la Côte d'Ivoire, le Ghana et l'Algérie ont été désignés têtes de série pour le tirage au sort de la CAN-2017 qui aura lieu le 19 octobre à Libreville, a indiqué mardi la Confédération africaine de football (CAF). La CAN-2017 est programmée du 14 janvier au 5 février au Gabon, pays divisé et touché par des violences post-électorales.

  • Justice internationale: 9 ans de prison pour Ahmed al-Faqi al-Mahdi reconnu coupable de la destruction de mausolées à Tombouctou
    rfi, 27/09/2016 15h46
    L’ex-jihadiste d’Ansar Dine devait répondre de la destruction de neuf mausolées de la ville aux «333 saints» et de la porte de la mosquée Sidi Yahia. Des monuments classés au patrimoine mondial de l'humanité.

  • Naufrage en Egypte: le propriétaire du bateau de migrants arrêté
    afp, 27/09/2016 09h26
    La police égyptienne a arrêté lundi le propriétaire du navire qui transportait des migrants vers l'Italie dont le naufrage la semaine dernière en Méditerranée a fait au moins 168 morts, a annoncé un responsable de la sécurité. Selon les témoignages de survivants, environ 450 migrants se trouvaient à bord du bateau de pêche lorsqu'il a chaviré mercredi dernier au large de la ville portuaire égyptienne de Rosette. Son propriétaire pourrait être inculpé de trafic d'êtres humains et d'homicides involontaires, ont déclaré un responsable officiel et une source judiciaire. Un navire spécialisé avec à son bord des plongeurs appartenant à une compagnie pétrolière est actuellement sur le site de la tragédie, à environ 12 kilomètres des côtes égyptiennes, pour renflouer le bateau de pêche, ont souligné des sources officielles.

  • Mausolées de Tombouctou: la CPI rend son jugement contre un Jihadiste malien
    afp, 27/09/2016 09h20
    La Cour pénale internationale (CPI) doit rendre mardi un jugement historique contre un jihadiste malien ayant reconnu avoir détruit des mausolées protégés à Tombouctou, une décision très attendue par une population ayant soif de justice et par des ONG qui rêvent d'un verdict "dissuasif". Les experts et les Nations unies espèrent en effet que le jugement, qui doit être lu à 11H30 (09H30 GMT), "mettra fin à l'impunité" pour la destruction de biens culturels, alors que de nombreux sites sont régulièrement détruits en Irak ou en Syrie.

  • Législatives au Maroc: la campagne est lancée
    afp, 26/09/2016 08h56
    Près de 10.000 personnes ont participé dimanche matin à Rabat à un grand meeting du parti de la Justice et du développement (PJD, islamiste), démonstration de force qui marque véritablement le début de la campagne pour les législatives du 7 octobre au Maroc. Dès le début de la matinée, des dizaines de bus ont déversé en matinée des centaines de personnes, arborant casquettes, chasubles et drapeaux aux couleurs bleu et blanc du parti d'Abdelilah Benkirane, qui dirige un gouvernement de coalition depuis cinq ans. Accueilli sous des salves d’applaudissements, le Premier ministre devait s'exprimer en fin de matinée.

  • Tchad: quatre soldats tués dans une attaque attribuée à Boko Haram
    afp, 26/09/2016 08h53
    Quatre soldats tchadiens ont été tués samedi soir près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée au groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a indiqué dimanche une source sécuritaire dans la capitale tchadienne N'Djamena. "Aux environs de 20h00 (samedi soir), les éléments de Boko Haram ont attaqué le poste de Djoroye près de la frontière avec le Niger dans la région du lac Tchad, tuant quatre de nos soldats", a indiqué cette source sécuritaire.

  • Rd Congo: "une centaine de morts" dans des affrontements à Kananga
    afp, 26/09/2016 08h49
    Une centaine de personnes ont été tuées jeudi et vendredi dans des affrontements entre les partisans d'un chef coutumier tué en août et les forces de sécurité pour le contrôle de l'aéroport de Kananga, dans le centre de la République démocratique du Congo, selon des sources concordantes. "Le nombre de morts dépasse la centaine parmi les miliciens du chef Kamwena Nsapu et 8 militaires ont aussi été tués", a déclaré vendredi sous couvert de l'anonymat un membre du cabinet du gouverneur de la province du Kasaï-Central, dont Kananga est la capitale. Vendredi, la même source avait fait état de "40 assaillants miliciens et 7 militaires tués".

  • Le Burkina Faso, "modèle de tolérance religieuse", selon ICG
    afp, 23/09/2016 09h39
    Le Burkina Faso, pourtant touché par des attaques de groupes islamistes et victime d'un attentat ayant fait 30 morts en janvier, est une "exception" dans le Sahel et jouit d'"un modèle de tolérance religieuse résistant", selon un rapport présenté jeudi par International Crisis Group (ICG). Ce rapport intitulé "Burkina Faso: préserver l'équilibre religieux", souligne que cette "tolérance" est héritée d'un "pluralisme religieux ancré" alors que la région est marquée par la montée de la religiosité et d'une violence qui se réclame de l'islam.

  • Le Gabon sous tension dans l'attente du verdict de la Cour
    afp, 23/09/2016 09h32
    Le Gabon se réveille vendredi avec la peur de nouvelles violences et dans l'incertitude la plus totale alors que la Cour constitutionnelle doit trancher le contentieux électoral entre le président sortant Ali Bongo Ondimba et son rival Jean Ping. Aux abois depuis des semaines, les Gabonais ne savent même pas si la Cour rendra sa décision vendredi, dans les délais prévus par la Constitution, soit quinze jours après le recours de Jean Ping contre la réélection d'Ali Bongo. La président de la Cour, Marie-Madeleine Mborantsuo, a laissé elle-même planer le suspense jeudi soir à l'issue d'une séance publique, où les avocats de MM. Bongo et Ping ont procédé à une dernière passe d'armes.

  • Nigeria: l'école reprendra en octobre à Chibok, assure le gouvernement
    afp, 22/09/2016 09h17
    Les élèves de l'école de Chibok, où avait eu lieu l'enlèvement de masse de plus de 200 lycéennes par les jihadistes de Boko Haram il y a deux ans, pourront retourner en classe le mois prochain, a assuré le gouvernement nigérian. Le ministre de l'Education de l'Etat du Borno (nord-est du Nigeria), Inuwa Kubo, a annoncé tard mardi que tous les collèges et lycées du district seraient rouverts le 3 octobre, après une fermeture de plus de deux ans, due au conflit contre le groupe islamiste. "Tous les dégâts causés aux bâtiments ont été réparés", a déclaré M. Kubo à la presse, dans la capitale de l'Etat, Maiduguri.

  • Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais
    afp, 22/09/2016 09h12
    Le meeting de Nicolas Sarkozy à Marcq-en-Baroeul (Nord), qui clôturait une journée de déplacement commencée à Calais, a été perturbé mercredi par une dizaine d'étudiants gabonais opposés à leur président élu Ali Bongo. Alors que le candidat à la primaire de la droite et du centre s'exprimait devant un millier de partisans, ces étudiants, portant des drapeaux du Gabon, ont fait irruption dans la salle en scandant "Sarko, viens chercher Ali!" Ils accusent Nicolas Sarkozy d'avoir, lorsqu'il était président de la République, favorisé le maintien au pouvoir d'Ali Bongo, a expliqué à l'AFP un membre de ce collectif, "Lille refuse", après le meeting.

  • RDC: l'ONU appelle au calme et insiste sur l'"importance" de l'élection
    afp, 22/09/2016 08h56
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a lancé mercredi un appel au calme en République démocratique du Congo (RDC) et insisté sur "l'importance cruciale" de la tenue d'une élection présidentielle "dans le respect de la constitution". Les membres du Conseil de sécurité "condamnent fortement la violence qui a déjà conduit à la mort d'au moins 32 personnes, dont quatre policiers", lundi et mardi à Kinshasa, selon la déclaration. Ils appellent "toutes les parties à éviter de futures violences et provocations et à régler pacifiquement leurs différends". "Ils appellent les autorités à respecter les droits de l'homme et les libertés fondamentales, particulièrement la liberté de rassemblement".

  • Kinshasa: multitude d'affrontements entre jeunes et forces de l'ordre, de nouveaux morts
    afp, 21/09/2016 09h29
    Des affrontements entre jeunes et forces de l'ordre ont fait un nombre indéterminé de morts pour la deuxième journée consécutive à Kinshasa, où l'opposition réclame le départ du président Joseph Kabila et la tenue d'une présidentielle. Ces violences surviennent en plein "dialogue national", tentative pour sortir la République démocratique du Congo de l'impasse électorale dans laquelle elle s'est fourvoyée mais rejetée par la majeure partie de l'opposition, qui avait appelé à manifester lundi.

  • CPI: l'ex-chef de guerre congolais bosco Ntaganda interrompt sa grève de la faim
    afp, 21/09/2016 09h22
    L'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, en grève de la faim depuis presque deux semaines, a recommencé à s'alimenter, a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi son avocat devant la Cour pénale internationale (CPI). L'accusé, qui avait assuré lors d'une déclaration "être prêt à mourir", avait entamé sa grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention et accuse la Cour de ne pas lui accorder un procès équitable. Il n'est pas apparu devant les juges de la CPI depuis le 7 septembre.

  • L'onu craint un "génocide" au Burundi et des "crimes contre l'humanité"
    afp, 21/09/2016 09h11
    Le gouvernement du Burundi est responsable de graves violations des droits systématiques et constantes, a conclu mardi une mission d'enquête de l'ONU, mettant en garde contre de possibles "crimes contre l'humanité" et un "grand danger de génocide". "Les experts ont constaté que des violations graves des droits de l'Homme ont été et sont commises principalement par des agents de l'Etat et ceux qui sont liés à eux", ont indiqué les trois enquêteurs dans un rapport, déplorant l'approche du gouvernement qui consiste "à nier automatiquement et en quasi-totalité" ces allégations.

  • Gabon: Ping et Bongo d'accord pour recompter mais pas sur les modalités
    afp, 21/09/2016 09h05
    Les avocats d'Ali Bongo et Jean Ping sont d'accord pour recompter des voix de l'élection présidentielle du 27 août mais sans s'entendre sur les modalités alors que la Cour constitutionnelle doit se prononcer dans trois jours, ont-ils indiqué mardi. "Les parties sont tombées d'accord pour le recomptage des voix", a indiqué l'avocat de Jean Ping, Me Jean-Rémy Bantsantsa, ce que confirme l'avocat d'Ali Bongo, Me Francis Nkea, joint juste après. Jean Ping avait saisi la Cour constitutionnelle le 8 septembre pour demander le recomptage des voix dans la province du Haut-Ogooué.

  • Violences à Kinshasa : 17 à 50 morts selon les bilans
    afp, 20/09/2016 08h59
    Kinshasa a renoué lundi avec ses vieux démons des violences à caractère politique au cours d'une journée meurtrière dont l'opposition entend faire le coup d'envoi d'un compte à rebours jusqu'au départ du président Joseph Kabila à l'issue de son mandat, le 20 décembre. Les bilans des heurts dans la capitale de la République démocratique du Congo apparaissent irréconciliables : 17 morts pour le pouvoir contre plus de 50 pour le "Rassemblement" de l'opposition qui avait appelé à manifester dans tout le pays pour signifier à M. Kabila son "préavis" et exiger la convocation de la présidentielle dans les temps.

  • Violences à Kinshasa : au moins quatre civils tués
    afp, 20/09/2016 08h54
    Quatre civils au moins ont été tués lundi dans les violences ayant opposé des manifestants d'opposition aux forces de l'ordre à Kinshasa, a affirmé un dirigeant d'opposition. "Nous enregistrons plusieurs morts", a déclaré Bruno Tshibala, porte-parole du parti UDPS, affirmant avoir vu quatre cadavres ramenés au siège d'une formation alliée.

  • Africains d'Europe: Slimani et Mahrez, fennecs des surfaces
    afp, 20/09/2016 08h51
    Les Algériens Islam Slimani et Riyad Mahrez ont brillé avec Leicester ce week-end: pour ses débuts en Premier League, le premier, recrue record des Foxes (32 M EUR) a marqué deux fois de la tête contre Burnley (3-1), son coéquipier en sélection étant à l'origine du dernier but.

  • Maroc: la principale mouvance islamiste appelle à un boycott des législatives
    afp, 20/09/2016 08h47
    La principale mouvance islamiste du Maroc "Justice et Bienfaisance" a appelé au boycott des législatives d'octobre qui ne servent, selon elle, qu'à perpétuer "le despotisme". Interdit mais toléré, "Al Adl wal Ihsane" est très actif socialement dans les quartiers populaires. Le groupe est considéré par de nombreux observateurs comme le plus important courant islamiste au Maroc. Le groupe demande notamment la mise sur pied d'une commission indépendante chargée de modifier la Constitution afin qu'elle traduise davantage la volonté du peuple. Les élections à venir "ne sont pas différentes des précédentes" (...) elles "embellissent l'image du despotisme et (lui permet) de se perpétuer", a dénoncé le groupe dans une déclaration sur son site officiel.

  • Niger: sept opposants libérés après 10 mois de détention
    afp, 19/09/2016 09h27
    Sept opposants nigériens, proches de l'ancien président du Parlement Hama Amadou, arrivé deuxième à la présidentielle de mars, sont sortis dimanche de prison après dix mois de détention pour "attroupement armé et non armé", a annoncé leur parti. Les prévenus, dont l'ex-ministre de la Santé Soumana Sanda, avaient été arrêtés le 14 novembre 2015, jour du retour à Niamey de l'opposant Hama Amadou qui s'était exilé en France après avoir été mis en cause dans un présumé trafic de bébés.

  • Côte d'Ivoire: décès d'un des suspects dans la disparition du journaliste Kieffer
    afp, 19/09/2016 09h24
    Michel Legré, beau-frère de l'ex-première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo, arrêté en 2004 pour enlèvement, séquestration et assassinat puis libéré dans l'affaire de la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, est décédé à Abidjan. Michel Legré "est malheureusement décédé ce matin. Je n'en sais pas plus", a déclaré Franck Anderson Kouassi, cadre du Front populaire ivoirien (FPI), le parti fondé par l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo.

  • Human Rights Watch appelle Kinshasa à respecter la "liberté d'expression"
    afp, 19/09/2016 09h20
    L’organisation américaine Human Rights Watch (HRW) a appelé dimanche les autorités congolaises à respecter la liberté d'expression en République démocratique du Congo, à la veille d'une manifestation de l'opposition contre le président Joseph Kabila. "Pour contribuer à prévenir la violence, les représentants du gouvernement et les membres des forces de sécurité devraient respecter le droit des personnes aux libertés d'expression et de réunion, et autoriser le déroulement de manifestations pacifiques et de meetings politiques" en RDC, écrit HRW dans un communiqué.

  • La Libye veut reprendre ses exportations pétrolières
    afp, 16/09/2016 08h33
    La Libye a annoncé jeudi la reprise imminente des exportations après le retour au calme dans la région du Croissant pétrolier où les principaux terminaux sont tombés aux mains des autorités rivales au gouvernement d'union nationale (GNA). Une reprise des exportations pétrolières, dont les recettes représentent une part très importante du budget de l'Etat, est cruciale pour ce pays qui outre la profonde instabilité sur les plans politique et de la sécurité, fait face à une crise des liquidités. Les forces du général Khalifa Haftar, liées aux autorités non reconnues basées à Bayda dans l'est du pays, se sont emparées entre dimanche et mardi des terminaux du Croissant pétrolier: Zoueitina, Brega, Ras Lanouf et Al-Sedra.

  • Zimbabwe: asphyxié financièrement, le pays va refaire tourner la planche à billets
    afp, 16/09/2016 08h29
    Le Zimbabwe a décidé jeudi de lancer une nouvelle monnaie qui ne dit pas son nom indexée sur le dollar pour tenter de remédier à son manque criant de liquidités, suscitant aussitôt les craintes d'un retour à l'hyperinflation dans un pays déjà en pleine crise. Le gouvernement de Harare, dirigé d'une main de fer par Robert Mugabe depuis 1980, a adopté le dollar américain et le rand sud-africain en 2009, après une hausse des prix vertigineuse qui a atteint jusqu'à 500 milliards pour cent et fait perdre toute sa valeur au dollar zimbabwéen. Mais il se trouve désormais à court de dollars. Nombre de distributeurs d'argent sont hors service et la population contrainte de faire la queue pendant des heures à la banque pour obtenir du liquide, dont les retraits sont strictement limités.

  • Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église
    afp, 15/09/2016 09h08
    Un tribunal kényan a condamné mercredi à 100 ans de prison un homme reconnu coupable d'avoir violé trois jeunes filles, deux âgées de 13 ans et une de 10 ans, après les avoir enfermées dans une église. "Il s'agit d'un crime grave et l'accusé devrait purger une peine dissuasive pour d'autres (violeurs potentiels, ndlr)", a déclaré le juge Maxwell Gicheru du tribunal d'Embu (centre), au sujet de cette peine extrêmement rare au Kenya. Âgé de 20 ans, Harrison Kinyua a abusé sexuellement les jeunes filles le 9 décembre 2015 dans une église du village de Kangaru (centre), alors qu'elles y rapportaient des chaises empruntées pour un enterrement.

  • Soudan du sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption
    afp, 15/09/2016 09h03
    Le gouvernement sud-soudanais a ordonné la fermeture du principal journal en langue anglaise du pays après que le quotidien eut consacré sa première page à un rapport américain accusant l'élite politique et militaire du pays de s'être enrichie en profitant de la guerre civile, a annoncé mercredi le rédacteur en chef du journal. "Nous avons été convoqués par les services de la Sécurité nationale, et (...) ils nous ont donné un document officiel nous ordonnant de fermer", a déclaré le rédacteur en chef du Nation Mirror, Simon Aurelious, précisant que l'ordre de fermeture avait été émis mardi. Selon M. Aurelious, les responsables de la Sécurité nationale ont indiqué au Nation Mirror que "le journal s'est livré à des activités incompatibles avec son statut", sans pour autant fournir d'explication plus précise.

  • Réinvesti, le président de Zambie appelle à l'unité nationale
    afp, 14/09/2016 09h41
    Le président de Zambie Edgar Lungu a entamé mardi son mandat de cinq ans en exhortant le pays à l'unité nationale, un appel aussitôt rejeté par son principal rival de l'opposition qui a répété que son investiture était "illégale et anticonstitutionnelle". Au pouvoir depuis l'an dernier, Lungu, 59 ans, a été réélu le 11 août dès le premier tour du scrutin présidentiel, mais d'une courte tête avec 50,3% des suffrages. Il a devancé d'à peine 100.000 voix le chef du principal parti d'opposition, Hakainde Hichilema, qui rejette depuis sa victoire en l'accusant de fraudes.

  • Un prédicateur américain anti-gay interdit d'entrée en Afrique du sud
    afp, 14/09/2016 09h33
    Les autorités sud-africaines ont interdit mardi l'entrée sur leur territoire à un prédicateur chrétien américain dont les propos homophobes ont suscité une levée de boucliers de la communauté gay sud-africaine qui s'était mobilisée contre sa venue. Steven Anderson, de la Faithful Word Baptist Church dans l'Etat américain d'Arizona, était attendu ce week-end en Afrique du Sud, où il comptait "conquérir des âmes". Sa visite avait suscité un tollé et une pétition en ligne contre sa venue avait recueilli plus de 60.000 signatures.

  • Nigeria: nouvelle attaque d'un important oléoduc dans le delta
    afp, 14/09/2016 09h30
    Les Militants pour une justice sur les terres vertes du Delta (NDGJM), groupe armé nigérian relativement récent, a revendiqué mardi une nouvelle attaque d'oléoduc, dans l'Etat du Delta (Sud). "Pour prouver notre détermination à réduire à néant l'économie pétrolière du Nigeria (...) nos forces ont anéanti l'oléoduc Afiesere-Iwhrenene à 01H00 du matin, le 13 septembre 2016", a écrit le groupe dans un mail envoyé à la presse. L'oléoduc, un canal d'acheminement dans le district d'Ughelli Nord, dans la région pétrolière du Delta, conduit à une station de pompage très importante exploitée par la compagnie des hydrocarbures nationale, NPDC.

  • Soudan du sud: les élites s'enrichissent de la guerre
    afp, 13/09/2016 09h28
    L'élite politique et militaire du Soudan du Sud a profité de la guerre qui ravage le pays pour s'enrichir, accuse un rapport lundi, dénonçant notamment le Président Salva Kiir et son ex- vice-président et leader de l'opposition Riek Machar. La rapport compilé par un groupe d'investigation ("The Unit") co-fondé par l'acteur américain George Clooney et qui documente le financement des conflits en Afrique relève que " les leaders politiques en fin de compte responsables des atrocités au Soudan du Sud ont en même temps réussi a accumuler des fortunes, en dépit de leurs modestes salaires de membres du gouvernement".

  • Soudan du sud: les élites s'enrichissent de la guerre
    afp, 13/09/2016 09h20
    L'élite politique et militaire du Soudan du Sud a profité de la guerre qui ravage le pays pour s'enrichir, accuse un rapport lundi, dénonçant notamment le Président Salva Kiir et son ex- vice-président et leader de l'opposition Riek Machar. La rapport compilé par un groupe d'investigation ("The Unit") co-fondé par l'acteur américain George Clooney et qui documente le financement des conflits en Afrique relève que " les leaders politiques en fin de compte responsables des atrocités au Soudan du Sud ont en même temps réussi a accumuler des fortunes, en dépit de leurs modestes salaires de membres du gouvernement".

  • Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise
    afp, 13/09/2016 09h16
    Un reporter du Monde Diplomatique a été refoulé samedi à l'aéroport de Libreville, faute de visa, et plusieurs autres journalistes français n'ont pas pu obtenir d'autorisation pour se rendre au Gabon, théâtre de violentes émeutes post-électorales, ont indiqué lundi plusieurs médias français. Le journaliste Olivier Piot s'est vu refuser l'entrée samedi soir sur le territoire gabonais pour absence de "justifications probantes" sur les conditions et la durée de son séjour au Gabon.

  • Paralympiques-2016: le Kenya en vedette sur 5000 m t11
    afp, 09/09/2016 09h21
    Le Kenya a pris deux médailles (or et bronze) sur le 5000 m T11 des Jeux paralympiques, jeudi, lors de la première journée des compétitions au stade olympique de Rio de Janeiro où les tribunes sont quasiment vides. Samwel Mushai Kimani a devancé pour le titre le favori local Odair Santos, follement acclamé pour un maigre public mais très partisan, alors que Wilson Bii a complété le podium de la catégorie. En cyclisme sur piste, la Grande-Bretagne a dominé, comme chez les valides, avec trois titres sur quatre gagnés jeudi.

  • Afrique du sud: Desmond tutu opéré avec "succès"
    afp, 08/09/2016 08h31
    L'ancien archevêque sud-africain Desmond Tutu, 84 ans, figure de la lutte anti-apartheid, a subi avec "succès" une opération chirurgicale mercredi 07 septembre, au Cap à la suite d'"infections récurrentes", a annoncé sa famille. "L'opération de l'archevêque émérite Desmond Tutu cet après-midi a été un succès et il a bon moral", a déclaré son épouse, Leah Tutu, dans un communiqué. L'intervention visait à venir à bout des infections dont il souffre depuis mi-2015. Desmond Tutu, prix Nobel de la paix en 1984, avait été admis à l'hôpital le 24 août. Il suit depuis près de vingt ans un traitement contre un cancer de la prostate.

  • Nigeria: un blogueur spécialiste de Boko Haram entendu par les autorités
    afp, 08/09/2016 08h17
    Un blogueur nigérian spécialiste du conflit dans le nord-est du pays a été entendu à Abuja par les autorités pour ses liens présumés avec le groupe jihadiste Boko Haram, a rapporté mercredi la BBC, citant un SMS du journaliste. L'armée nigériane avait fait savoir en août qu'elle souhaitait interroger le journaliste Ahmad Salkida pour détention présumée d'informations concernant l'enlèvement par Boko Haram de plus de 200 jeunes filles en avril 2014 dans le lycée public pour filles de Chibok (nord-est). Des médias nigérians ont affirmé que M. Salkida avait été arrêté lundi à son arrivée dans la capitale, Abuja, par un vol en provenance des Emirats arabes unis.

  • Egypte: nouveau ministre sur fond de scandale de corruption
    afp, 07/09/2016 08h55
    Le Parlement égyptien a approuvé mardi la nomination d'un militaire comme ministre de l'Approvisionnement au moment où un scandale de corruption concernant des achats de blé secoue le ministère. La nomination du général Mohamed Ali El-Sheikh, décidée par le président Abdel Fattah al-Sissi, a été approuvée à la majorité des deux-tiers, selon le site internet du Parlement. Le général de 64 ans a notamment dirigé, au sein des Forces armées, deux organismes chargés des questions d'approvisionnement et des fournitures logistiques, selon la même source.

  • Gabon: émotion chez Ping, les gabonais arrêtés défilent à la barre
    afp, 07/09/2016 08h52
    "Chapelle des combattants de la liberté" : en file indienne, vêtus de blanc, des opposants se signent devant le petit autel improvisé avec des bougies sous un drapeau gabonais dans la cour du QG de Jean Ping. Le QG, en plein centre de Libreville, porte encore les traces de l’assaut armé lancé au premières heures des violences post-électorales au Gabon il y a six jours. Sur fond de chants religieux, 100 à 200 personnes écoutent les discours très politiques qui ponctuent cet hommage aux victimes d'une crise encore sans issue, dont le nombre exact commence à faire polémique.

  • Rd Congo: l'église catholique menace de quitter le "dialogue national"
    afp, 07/09/2016 08h47
    L'Église catholique de République démocratique du Congo a menacé mardi de se retirer du "dialogue national" si ce forum politique tourne à des tractations pour un "mandat déguisé" au profit du président Joseph Kabila. La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a rappelé dans un communiqué les conditions de sa participation à ces assises, qu'elle a aussi appelées de ses vœux pour sortir le pays de la crise : une participation la plus large possible des "grandes familles politiques" du pays et "le respect de la Constitution", qui interdit à Kabila (au pouvoir depuis 2001) de se représenter. "La Cenco ne pourra pas maintenir sa participation à ce dialogue si le respect de ces exigences fondamentales n'était plus assuré".

  • Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge
    afp, 06/09/2016 08h57
    Les services secrets nigérians ont annoncé avoir arrêté le cerveau de l'enlèvement de sept personnes, dont cinq expatriés, fin juin dans la région pétrolifère du Delta (sud) qui travaillaient pour la société australienne Macmahon, sous contrat avec le cimentier franco-suisse Lafarge Holcim. "Le 22 août 2016, un dénommé Samuel Asuquo, un baron du kidnapping, a été arrêté dans le village de Nasarawa Bakoko, dans l'Etat de Cross River", a déclaré le département des Services d'Etat dans un communiqué publié dimanche soir. "Asuquo était le cerveau de l'enlèvement des trois employés australiens du cimentier Lafarge, qui avait reçu une rançon de 150 millions de nairas" (470.815 dollars), indique le communiqué.

  • Attaques au Mali: le gouvernement promet de renforcer la sécurité
    afp, 06/09/2016 08h52
    Le ministre malien de la Sécurité, le général Salif Traoré, a promis lundi un renforcement de la protection militaire dans le centre du pays, frappé par une série d'attaques au cours desquelles trois militaires ont été tués et une localité brièvement contrôlée par des assaillants. Le ministre a qualifié les assaillants qui se sont emparés vendredi sans combat de la localité de Boni de "bandits armés", estimant qu'il pourrait s'agir d'une affaire de droit commun et non d'une attaque jihadiste, comme l'avaient affirmé un élu local et plusieurs habitants.

  • En Afrique, l'usage abusif des antibiotiques "tue à petit feu"
    afp, 06/09/2016 08h42
    L'usage abusif d'antibiotiques, souvent indûment prescrits, contribue à la "résistance microbienne" aux médicaments et "tue à petit feu", ont alerté lundi des médecins africains réunis à Abidjan pour une rencontre internationale sur l'antibiothérapie. "L'augmentation du nombre de bactéries résistantes aux antibiotiques est un danger (...) et pose un grave problème de santé publique en Afrique subsaharienne", a expliqué la Sénégalaise Amy Fall, directrice médicale Afrique subsaharienne francophone du groupe pharmaceutique français Sanofi. Pour le Dr. Fall ,"l'usage inapproprié et abusif des antibiotiques obtenu à travers des ventes illicites des +médicaments de la rue+ contribue largement au développement de la résistance microbienne".

  • En côte d'ivoire, on détruit les plantations cacao pour chercher de l'or
    afp, 05/09/2016 10h06
    "Il ne pleut plus depuis cinq ans et le cacao ne rapporte plus", peste Ferdinand Konan Yao, chapeau de cow-boy sur la tête : comme de nombreux autres paysans du centre ivoirien, il est devenu orpailleur, troquant sa machette contre une pioche, afin de travailler dans les vastes plantations de cacao transformées en mines d'or clandestines. Venus de pays voisins Mali, Burkina, Guinée, des chercheurs d'or ont fait leur apparition sur plus de 300 kilomètres à la ronde, dans la région du Nzi-Comoé, exploitant illicitement le métal jaune dans des dizaines de mines artisanales.

  • Can-2017: le Burkina Faso et la Rdc ont leurs billets pour le Gabon
    afp, 05/09/2016 09h59
    Le Burkina Faso, au bout du suspense face au Botswana (2-1), a décroché son billet pour la Coupe d'Afrique des Nations 2017, tout comme la Tunisie, la RDC, l'Ouganda et le Togo, dernières équipes qualifiées dimanche lors de la 6e et dernière journée des éliminatoires. Ces cinq équipes rejoignent au Gabon le pays-hôte mais aussi le Maroc, l'Algérie, le Cameroun, le Sénégal, le Ghana, l'Egypte, le Mali, le Zimbabwe, la Guinée Bissau et la Côte d'Ivoire, championne d'Afrique en titre.

  • Gabon: Ali bongo rejette la responsabilité des émeutes sur l'opposition
    afp, 02/09/2016 09h40
    Pris à partie par la communauté internationale et l'opposition, le président gabonais Ali Bongo affichait sa fermeté, rejetant la responsabilité des violences qui ont fait trois morts après l'annonce de sa réélection sur des "groupuscules formés à la destruction", le gouvernement annonçant un millier d'interpellations. "La démocratie s'accorde mal des succès autoproclamés, des groupuscules formés à la destruction. La démocratie s'accommode mal de la prise d'assaut d'un parlement et de la télévision nationale", a déclaré Ali Bongo Ondimba lors d'une brève allocution au palais présidentiel.

  • Libye: plus de 100 frappes américaines contre l'Ei en un mois
    afp, 02/09/2016 09h37
    La campagne américaine de bombardements contre le groupe Etat islamique en Libye, entamée il y a tout juste un mois et appelée à durer quelques semaines, se poursuit à un rythme "régulier", a indiqué jeudi une porte-parole militaire américaine. Depuis le début de l'opération le 1er août, l'armée américaine a procédé à 108 frappes avec des drones, avions ou hélicoptères pour aider les forces du gouvernement national libyen (GNA) à reprendre aux jihadistes la ville de Syrte (centre-nord), a indiqué Robyn Mack, porte-parole du commandement des forces américaines en Afrique (Africom). Ces frappes se poursuivent à un rythme "régulier", a-t-elle précisé, sans pouvoir dire quand l'opération se terminerait. Le Pentagone avait assuré début août que la campagne se mesurerait en "semaines", et non en "mois".

  • Rdc: le "dialogue national" démarre à kinshasa
    afp, 02/09/2016 09h33
    Le "dialogue national" en République démocratique du Congo a démarré à Kinshasa en l'absence d'une importante frange de l'opposition qui considère ce forum comme un "piège" du pouvoir à moins de quatre mois de la fin du mandat du président congolais Joseph Kabila. L'ancien Premier-ministre togolais Edem Kodjo, facilitateur désigné de l'Union africaine (UA) pour ce dialogue, a ouvert ces assises en présence des représentants de la majorité, de ceux d'une partie de l'opposition ainsi que de la société civile. "Je ne suis pas venu ici pour me mettre à la disposition des causes partisanes. Je suis venu ici pour servir le Congo", a lancé Kodjo en ouvrant ce dialogue convoqué depuis novembre 2015 par Kabila.

  • Frontière entre Rwanda et Burundi: les échanges au point mort
    afp, 01/09/2016 09h04
    "Avant, à cette saison, on importait des haricots du Burundi mais les Burundais disent qu'ils ne veulent plus que leurs marchandises aillent à l’ennemi", se lamente Evariste Ndikumana, un grossiste rwandais du poste-frontière d'Akanyaru, côté rwandais. Cette petite bourgade située sur la RN19, une des deux principales routes reliant le Burundi au Rwanda, a vu chuter son activité habituellement bouillonnante. Elle tourne désormais au ralenti sous les effets conjugués des relations devenues délétères entre les deux pays et des conséquences économiques de la crise politique à Bujumbura.

  • Egypte: première découverte de métal dans une barque pharaonique
    afp, 01/09/2016 08h58
    La découverte en Egypte d'anneaux métalliques sur une barque ensevelie depuis 4.500 ans près des pyramides de Guizeh révèle pour la première fois l'utilisation de métal dans la construction des navires au temps des pharaons, selon des experts. Cette barque est l'une des deux ayant appartenu à Khéops, pharaon de la IVe dynastie qui régna sur l'Egypte plus de 2.600 ans avant Jésus-Christ, et bâtisseur de la Grande pyramide qui porte son nom, près du Caire. Découvertes complètement démontées en 1954 au sud de la pyramide de Khéops, les deux barques se trouvaient dans deux fosses rectangulaires.

  • Gabon: le QG de Ping attaqué, l'assemblée en feu après l'annonce de la victoire de Bongo
    afp, 01/09/2016 08h56
    L'opposant gabonais Jean Ping a affirmé jeudi que son QG était pris d'assaut par les forces de sécurité à Libreville, où l'Assemblée nationale a été incendiée, points culminants des violences dans la capitale gabonaise depuis l'annonce de la victoire du sortant Ali Bongo Ondimba à la présidentielle. "Ils ont attaqué vers 01H00 (locale, 00H00 GMT). C'est la garde républicaine. Ils ont bombardé par hélicoptères puis ils ont attaqué au sol. Il y a 19 blessés dont certains très graves", a déclaré Ping, précisant qu'il n'était pas sur les lieux. Le gouvernement gabonais n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter ces informations.

  • Gabon: Bongo réélu à la présidence
    romandi, 31/08/2016 16h19
    Présidentielle au Gabon: la commission électorale a validé la réélection de Bongo

  • Gabon: Paul Marie Gondjout, vice-président de la Commission électorale (Cenap) représentant l'opposition, démissionne
    rfi, 31/08/2016 16h16
    Paul Marie Gondjout, vice-président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) du Gabon, représentant de l'opposition, a décidé de claquer la porte. Il refuse de voter les résultats finaux de l'élection présidentielle proposés par la Cenap, dénonçant des fraudes.

  • Méditerranée: environ 3.000 migrants secourus mardi 30 août
    afp, 31/08/2016 09h10
    Après un "triste record" lundi avec 6.500 migrants secourus, les opérations de sauvetage se sont poursuivies mardi au large de la Libye avec 3.000 personnes sauvées dans des opérations coordonnées par les gardes-côtes italiens. Ce afflux, lié à un temps plus clément pour la navigation, n'est pour autant pas inédit, le nombre total d'arrivées en Italie étant proche de celui des dernières années. "Environ 3.000 migrants ont été secourus mardi au cours de 30 opérations de secours coordonnées par les gardes-côtes", a indiqué dans la soirée un communiqué officiel. De nombreux navires ont participé à ces opérations, dont un remorqueur, ont précisé les gardes-côtes. Après quelques semaines relativement calmes, plus de 1.100 personnes ont été secourues dimanche et 6.500 lundi, grâce à l'aide des navires des gardes-côtes et de la marine italienne, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia, de l'agence européenne Frontex ou d'organisations humanitaires.

  • Zimbabwe: 700 rhinocéros vont être décornés pour lutter contre le braconnage
    afp, 31/08/2016 09h05
    Les autorités environnementales du Zimbabwe vont décorner 700 rhinocéros adultes pour freiner le braconnage de cette espèce dont la corne alimente un marché clandestin vers l'Asie, a annoncé mardi un groupe de militants pour l'environnement. "Notre but est de décorner chaque rhinocéros adulte et nous avons presque fini", a expliqué Lisa Marabini, directrice de "Aware Trust Zimbabwe" (ATZ), un groupe de vétérinaires et d'écologistes qui accompagne les autorités dans ce processus. "C'est une mesure dissuasive qui réduit la valeur potentielle que peuvent obtenir les braconniers. Le braconnage est un problème très grave dans ce pays", ajoute-t-elle. Comme chez son voisin sud-africain, le rhinocéros est l'animal le plus braconné au Zimbabwe. Selon Mme Marabini, au moins 50 d'entre eux ont été tués par des braconniers l'année dernière.

  • Présidentielle au Gabon: bongo ou Ping, l'attente s'éternise
    afp, 31/08/2016 09h01
    Le Gabon a les yeux tournés vers la commission électorale nationale (Cénap) qui va proclamer mercredi le nom du vainqueur de l'élection présidentielle dans un pays suspendu au combat entre le président sortant Ali Bongo Ondimba et son rival Jean Ping. Après des heures d'attente, la Cénap a commencé ses travaux en pleine nuit, selon les chaînes publiques Gabon Télévision et Gabon 24 proches du pouvoir. "La plénière se tient toujours à la cité de la Démocratie avant l'annonce des résultats par la Cénap", lisait-on sur un bandeau qui défile en continu. "La plénière n'a jamais commencé", a répondu le directeur de campagne de Jean Ping, Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi.

  • Africains d’Europe: "Aubame" déjà à fond
    afp, 30/08/2016 09h32
    Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang est reparti sur les mêmes bases que la saison dernière, inscrivant un doublé avec le Borussia Dortmund contre Mayence (2-1), pour la première journée de Bundesliga.

  • Présidentielle au Gabon: jour j pour Ali bongo et Jean Ping
    afp, 30/08/2016 09h26
    Les Gabonais retiennent leur souffle et redoutent des violences mardi, jour de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle: second septennat pour le président sortant Ali Bongo Ondimba ou alternance avec l'ex-patron de l'Union africaine Jean Ping ? A partir de 17h00 (16h00 GMT), le ministre de l'Intérieur doit lire les résultats dans les locaux de la commission électorale nationale (Cénap) alors que le pays tourne au ralenti depuis la fermeture des bureaux samedi soir. Ex-baron du régime du président Omar Bongo, opposant tardif après l'élection de son fils Ali en 2009, Jean Ping, 73 ans, prétend renverser la famille au pouvoir depuis 1967 dans une région, l'Afrique centrale, où l'alternance politique est exceptionnelle.

  • L'Egypte veut durcir sa législation pour lutter contre l'excision
    afp, 29/08/2016 09h17
    Le gouvernement égyptien a annoncé dimanche vouloir durcir la législation pour lutter contre l'excision, dévoilant un projet de loi qui prévoit jusqu'à sept ans de réclusion pour toute personne pratiquant cette opération déjà interdite mais qui reste très pratiquée. Le texte approuvé par le gouvernement doit encore être débattu au Parlement, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Chérif Ismaïl. L'excision, ablation partielle ou totale des organes génitaux externes féminins, est illégale depuis 2008, sauf en cas de "nécessité médicale". Pratiquer cette opération est passible de trois mois à deux ans de prison. Malgré cela, l'excision-tradition qui remonte au temps des Pharaons et entend "purifier" les femmes de la tentation sexuelle-reste largement pratiquée. Elle touche 96,6% des Égyptiennes, musulmanes comme chrétiennes, selon une étude officielle menée en 2000 sur des femmes de 15 à 49 ans.

  • Présidentielle au Gabon: guerre des nerfs entre Bongo et Ping à la veille des résultats
    afp, 29/08/2016 09h13
    La guerre des nerfs va se poursuivre lundi au Gabon à la veille de la proclamation prévue des résultats de l'élection présidentielle entre le président sortant Ali Bongo Ondimba et son principal rival Jean Ping qui s'est autoproclamé vainqueur. "Je suis l'élu. J'attends que le président sortant m'appelle pour me féliciter", a déclaré M. Ping dimanche à Libreville devant la presse et des milliers de partisans euphoriques. "Les tendances générales nous donnent vainqueurs", a insisté l'ex-patron de l'Union africaine (UA), dans ses premières déclarations publiques depuis la clôture du scrutin à un tour de samedi. Son entourage revendiquait dimanche soir 60% des voix sur 60% des inscrits, une estimation impossible à vérifier tout comme la participation.

  • Togo: le secteur du phosphate à nouveau paralysé par une grève
    afp, 26/08/2016 08h44
    Les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures, aucun accord n'ayant été trouvé à leurs revendications, a-t-on appris jeudi de source syndicale. Les quelque 1.500 personnes employées par la SNPT avaient déjà paralysé le secteur les 10, 11 et 12 août pour exiger une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. "Nous avons déclenché une nouvelle grève, parce que rien n'a bougé. Nous n'avons eu aucune discussion avec les premiers responsables de la société. Depuis mercredi, c'est le calme plat sur le site d'extraction de Hahatoé (environ 40 km au nord de Lomé) et de l'usine de traitement de Kpémé (40 km à l'est de Lomé)", a déclaré Poro Egbohou, porte-parole du personnel de la SNPT.

  • Nairobi annonce la dissolution du comité national olympique
    afp, 26/08/2016 08h36
    Le ministre kényan des Sports Hassan Wario, sous pression à la suite d'une série de scandales et faux-pas de responsables kényans aux jeux de Rio, a annoncé jeudi la dissolution du Comité national olympique, qui a aussitôt rétorqué que le gouvernement n'en a pas le pouvoir. "Je dissous le Comité national olympique (NOCK) avec effet immédiat et transfère les responsabilités de ses membres à Sport Kenya", une organisation gouvernementale fondée en 2013, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à Nairobi, chargeant Sport Kenya de fixer un calendrier pour l'élection des nouveaux membres du NOCK.

  • Somalie: nouvelle attaque des Shebab contre un restaurant
    afp, 26/08/2016 08h32
    Un commando de plusieurs combattants du groupe islamiste somalien shebab a attaqué jeudi soir un restaurant fréquenté du front de mer de Mogadiscio, une attaque précédée par l'explosion d'une voiture piégée. On ignorait en l'état si l'attaque avait fait des victimes, les forces de sécurité encerclant toujours le restaurant à 00H30 (21H15 GMT), dans lequel serait encore retranché au moins un des assaillants. Des coups de feu sporadiques pouvaient être entendus en provenance de la zone de l'attaque. Plus tôt dans la soirée, les forces de sécurité somaliennes avaient échangé des tirs nourris avec les assaillants qui, depuis le "Banadir Beach Restaurant", ont lancé plusieurs grenades en direction des forces d'intervention.

  • Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel
    afp, 24/08/2016 09h02
    Une femme portant un voile intégral de type burqa et une pancarte de revendications a été interpellée aux abords du palais présidentiel guinéen et était interrogée mardi par la police, a-t-on appris de sources policières et de témoins. Cet incident s'est produit lundi alors que la menace jihadiste croissante dans la région s'est traduite notamment par des attentats meurtriers, au Burkina Faso en janvier et en Côte d'Ivoire en mars, et que la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) avait recommandé en décembre à ses 15 Etats membres d'interdire le voile intégral.

  • Le ministre sud-africain des finances convoqué par la police
    afp, 24/08/2016 08h57
    Le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, a été convoqué par un service spécial d'enquête de la police, a déclaré mardi une porte-parole du Trésor. Gordhan était commissaire du fisc sud-africain de 1999 à 2009 et, en 2014, des allégations ont fait état de l'existence d'une unité au sein de ses services qui aurait espionné des hommes politiques, dont l'actuel président sud-africain Jacob Zuma. Une enquête sur l'affaire aurait été ouverte en 2015 par une unité d'élite de la police, surnommé les Hawks (les Faucons). La porte-parole du Trésor, Phumza Macanda, a confirmé que Gordhan avait reçu "hier une convocation écrite des Hawks"

  • Ethiopie: le marathonien protestataire Lilesa ne rentrera pas au pays, estime son agent
    afp, 24/08/2016 08h49
    L'Ethiopien Feyisa Lilesa, médaillé d'argent du marathon des jeux Olympiques, ne rentrera pas en Ethiopie en dépit des assurances des autorités qu'il ne serait pas puni après ses critiques à l'encontre de la politique menée par le gouvernement, a estimé son agent mardi. "Je ne pense pas qu'il reviendra en Ethiopie. Il y a beaucoup de gens qui disent que ce ne serait pas bon pour lui", a confié son agent Federico Rosa. A l'arrivée à Addis Abeba de la délégation des athlètes éthiopiens lundi soir, Lilesa n'était pas dans l'avion. Sur place, les responsables sportifs éthiopiens ont félicité les membres de l'équipe olympique, sans citer la médaille d'argent de Lilesa, une des huit remportées par l'Ethiopie. Ils ont par ailleurs refusé de répondre aux questions concernant l'athlète.

  • RDC: l'opposition refuse de participer aux travaux préparatoires du "dialogue national"
    afp, 22/08/2016 09h04
    La coalition des forces d'opposition congolaise, le "Rassemblement" récemment créé à Bruxelles, a annoncé samedi son refus de participer aux travaux préparatoires du "dialogue national", convoqués mardi par le facilitateur de l'Union africaine (UA), en vue d'"élections apaisées" en République démocratique du Congo (RDC). Le "Rassemblement" qui s'est réuni "en urgence" considère la décision du facilitateur "comme une provocation (...)", lit-on dans un communiqué. La coalition "demande à l'ensemble (du) peuple de se mobiliser comme un seul homme en vue de faire échec à cette énième forfaiture en observant une journée morte ce mardi 23 août".

  • Issa Hayatou, vice-président de la Fifa, nommé membre honoraire du CIO
    afp, 22/08/2016 08h55
    Le Camerounais Issa Hayatou, vice-président de la Fifa et président de la Confédération africaine de football (CAF), a été fait dimanche membre honoraire du Comité international olympique (CIO) dont il est membre depuis 2001. Hayatou, dont le mandat au CIO arrivait à expiration, est devenu membre honoraire lors de la 129e session de l'instance qui s'est achevée dimanche à Rio, avant la cérémonie de clôture des jeux Olympiques. Les membres honoraires n'ont pas le droit de vote au CIO, ce droit étant réservé à la centaine de membres actifs. Le Camerounais, âgé de 70 ans, a assuré l'intérim à la présidence de la Fifa après la suspension du président déchu Joseph Blatter.

  • Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts
    afp, 19/08/2016 09h50
    Un chroniqueur radio malien arrêté cette semaine à Bamako a été libéré jeudi soir, au lendemain de violents heurts entre ses partisans et les forces de l'ordre, ont rapporté un artiste et des sites locaux d'information. "Ras Bath vient juste d'être libéré. Merci à tous pour votre soutien", a écrit Yeli Mady Konaté dit Yeli Fuzzo, artiste et responsable associatif, sur ses comptes Twitter et Facebook tard jeudi soir. Konaté faisait partie de ceux qui militaient pour la libération de Ras Bath, surnom de l'animateur Mohamed Youssouf Bathily. La libération de Bathily a également été rapportée par les sites d'information aBamako, MaliWeb et MaliActu.

  • Excision: décès d'une adolescente en Sierra Leone et d'une fillette en Guinée
    afp, 19/08/2016 09h44
    Une adolescente est décédée en Sierra Leone lors d'une excision pendant une cérémonie d'initiation à une société secrète, a-t-on appris jeudi de sources concordantes, tandis qu'en Guinée une fillette de 10 ans est également morte de cette pratique. Ces deux pays voisins font partie des dix au monde, tous africains, où l'excision est la plus courante, avoisinant 90 % des femmes en Sierra Leone et 96 % en Guinée, mais cette pratique a fortement reculé pendant l'épidémie d'Ebola qui les a touchés jusqu'en 2016. Le 14 août, une fillette de 10 ans a péri à la suite d'une excision à Makpozou, en Guinée forestière (sud), a annoncé dans un communiqué la ministre guinéenne de l'Action sociale, de la Promotion Féminine et de l'Enfance, Sanaba Kaba.

  • Nigeria: cinq morts dans l'attaque d'un convoi par Boko Haram
    afp, 18/08/2016 09h02
    Des membres du groupe islamiste Boko Haram ont attaqué un convoi de personnel de l'immigration nigériane et de marchands qui se rendaient à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, tuant les 5 commerçants, a-t-on appris mercredi de source militaire. "Le convoi était parti lundi de Gamboru (à la frontière avec le nord du Cameroun), lorsqu'il a été pris dans un guet-apens tendu par Boko Haram, à 25 kilomètres de là", a déclaré un officier de l'armée sous couvert d'anonymat. "Les trois agents de l'immigration ont été blessés dans l'attaque mais ont réussi à s'enfuir vers Maiduguri, laissant les marchands" entre les mains des combattants, a précisé le militaire. "Cinq marchands ont été tués et brûlés avec leurs camions", a-t-il ajouté.

  • Polio: le Nigeria lance sa campagne de vaccination dans l'urgence
    afp, 18/08/2016 08h56
    Le gouvernement nigérian a annoncé mercredi avoir commencé sa campagne de vaccinations d'urgence dans le nord-est après l'annonce de deux nouveaux cas de poliomyélite la semaine dernière. "Nous avons commencé à vacciner des enfants", a assuré le ministre de la Santé Isaac Adewole, lors d'une conférence de presse à Abuja. Le porte-parole du ministère a confirmé que "la campagne a débuté lundi" dans quatre districts de l'Etat du Borno, "plus tôt que prévu", alors que la première phase avait été annoncée pour le 27 août. Les deux cas de poliomyélite recensés la semaine dernière ont été détectés dans cette région dévastée par les islamistes armés de Boko Haram et soulignent les difficultés d'apporter les soins élémentaires de santé à la population.

  • Turquie: voiture piégée du PKK dans l'est, 3 morts, 40 blessés
    afp, 18/08/2016 08h36
    Trois personnes ont été tuées et 40 blessées jeudi à Van, dans l'est de la Turquie, par un attentat à la voiture piégée commis par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), a déclaré un responsable local. L'attentat visait un commissariat de police à Ipekyolu, un quartier central de la ville de Van, a indiqué Mehmet Parlak, un responsable du gouvernorat de Van, cité par l'agence de presse pro-gouvernementale Anadolu. Ce responsable a attribué l'attentat au "groupe terroriste régional", formule par laquelle les autorités désignent le PKK, organisation rebelle kurde illégale. Les trois personnes tuées étaient toutes des civils et deux des 40 blessés sont des policiers, a précisé M. Parlak.

  • JO-2016/basket: le brésil élimine le Nigeria et doit attendre
    afp, 17/08/2016 09h06
    Le Brésil a battu et éliminé le Nigeria, 86 à 69, dans son dernier match de poule lundi à Rio et doit attendre le résultat du match Argentine-Espagne pour savoir s'il jouera les quarts de finale du tournoi olympique de basket messieurs. Le Brésil termine avec deux victoires et trois défaites et doit compter sur un échec de l'Espagne pour passer. Les Brésiliens avaient battu les Espagnols (66-65) et seraient devant au classement en cas d'égalité. Nene Hilario a été le meilleur marqueur du match avec 19 points. Le meneur Marcelinho Huertas a réussi un double-double: 12 points, 11 passes.

  • Présidentielle au Gabon: Ping défie bongo avec deux renforts de poids
    afp, 17/08/2016 08h59
    La campagne présidentielle a pris un tour nouveau mardi au Gabon avec l'annonce du retrait de deux des principaux candidats d'opposition en faveur d'un troisième poids lourd, Jean Ping, pour défier le président sortant Ali Bongo au scrutin à tour unique du 27 août. Ping, 73 ans, ex-président de la commission de l'Union africaine, a obtenu le soutien de l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, et celui de l'ex-Premier ministre Casimir Oyé Mba, mardi vers 03H00 (02H00 GMT) après une dernière séance de négociations.

  • Guinée: un mort et des blessés après une manifestation d'opposants
    afp, 17/08/2016 08h54
    Un jeune homme a été tué et une dizaine d'autres personnes été blessées mardi à Conakry après une manifestation de centaines de milliers de partisans de l'opposition guinéenne, a-t-on appris de sources concordantes. Le rassemblement de 700.000 personnes selon le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo, de moins de 500.000 personnes selon les forces de l'ordre s'était déroulé sans incident notable, mais c'est sur le chemin du retour que les violences ont éclaté, selon les mêmes sources.

  • Au lendemain du massacre de civils, division et colère en RDC
    afp, 16/08/2016 08h45
    Le massacre de plusieurs dizaines de civils dans la nuit de samedi à dimanche à Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), attisait lundi la contestation contre le président Joseph Kabila, alimentant un climat politique déjà tendu à quelques mois de la fin de son mandat officiel. Dimanche, un porte-parole de l'armée a imputé cette tuerie aux rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF), accusés d'être les principaux responsables d'une série de massacres qui ont fait plus de 650 morts dans la région de Beni depuis octobre 2014.

  • JO 2016: l'athlète éthiopienne Almaz Ayana médaillée d'or sur 10 000 mètres, nouveau record du monde
    rfi, 12/08/2016 18h13
    Aux jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, l'athlète éthiopienne Almaz Ayana a remporté la médaille d'or sur 10 000 mètres avec un nouveau record du monde à la clé.

  • Burkina: 12 morts et 26.000 sinistrés à cause des intempéries
    afp, 12/08/2016 08h45
    Au moins douze personnes sont mortes et plus de 26.000 ont été déclarées sinistrées au Burkina Faso, à cause de vents violents et d'inondations provoqués par des pluies diluviennes depuis juin, a déclaré jeudi le responsable des secours d'urgence. Depuis "juin nous avons commencé à enregistrer des situations de catastrophes notamment des inondations, des vents violents qui ont occasionné au moins douze morts, 35 blessés graves et plus de 26.000 sinistrés", a déclaré le secrétaire permanent du Conseil national de secours d'urgence et de réhabilitation, Yipenè Florent Bakouan.

  • Zimbabwe: le pasteur et leader de la contestation ira aux Etats-Unis
    afp, 12/08/2016 08h41
    Le pasteur Evan Mawarire, devenu le chef de file de la fronde citoyenne au Zimbabwe contre le président Robert Mugabe, a annoncé jeudi qu'il allait se rendre aux Etats-Unis pour y chercher des soutiens. Initiateur de la campagne de protestation baptisée "CeDrapeau", le pasteur Mawarire s'était enfui en Afrique du Sud le mois dernier après avoir été arrêté au Zimbabwe, puis relâché de manière inattendue par la justice. "Je vais aux Etats-Unis. Je vais rencontrer des citoyens là-bas... et réfléchir à ce que sera ma prochaine action", a déclaré Evan Mawarire dans une vidéo postée sur Facebook. "Notre pouvoir c'est notre unité, notre pouvoir c'est que chaque Zimbabwéen a décidé de se lever", dit-il.

  • Résurgence de polio au Nigeria avec deux nouveaux cas
    afp, 12/08/2016 08h37
    Deux nouveaux cas de polio ont été enregistrés au Nigeria, pour la première fois depuis 2014, a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un revers sérieux pour ce pays qui espérait avoir éradiqué la maladie. Il s'agit de deux enfants, que le virus a paralysés, dans le nord-est du Nigeria, une région ravagée par la guérilla islamiste de Boko Haram, a précisé l'OMS dans un communiqué. En septembre 2015, l'OMS avait retiré le Nigeria de la liste des pays où la poliomyélite est considérée comme endémique. Le pays le plus peuplé d'Afrique espérait être certifié exempt de polio en 2017.

  • Mali: des élections municipales annoncées pour le 20 novembre
    afp, 11/08/2016 08h30
    Les Maliens sont appelés élire le 20 novembre leurs maires "sur toute l'étendue du territoire national", sept ans après les derniers scrutins communaux dans ce pays en proie à des troubles, a annoncé mercredi le gouvernement. Le Conseil des ministres réuni mercredi sous la direction du président Ibrahim Boubacar Keïta "a adopté un projet de décret portant convocation du collège électoral, ouverture et clôture de la campagne électorale à l'occasion de l'élection des conseillers communaux", affirme le gouvernement dans un communiqué. "Le collège électoral est convoqué le dimanche 20 novembre 2016 sur toute l'étendue du territoire national à l'effet de procéder à l'élection des conseillers communaux", déclare-t-il. La campagne électorale doit s'ouvrir le 4 novembre et prendre fin le 18 novembre, poursuit-il.

  • Soudan du sud: l’ONU révise son projet de résolution après le rejet de Juba
    afp, 11/08/2016 08h27
    Les diplomates du Conseil de sécurité de l'ONU ont révisé mercredi un projet de résolution sur le déploiement de 4.000 Casques bleus supplémentaires au Soudan du Sud après le rejet du texte initial par le gouvernement de Juba. Le projet de résolution révisé, prévoit que cette force régionale ne soit déployée que pour une mission de quatre mois, ait une "stratégie de sortie claire" et travaille avec le gouvernement. Ce dernier, par la voix de son porte-parole Michael Makuei, s'était opposé plus tôt mercredi au précédent texte proposé par les Etats-Unis et qui autorisait la force régionale à "utiliser tous les moyens nécessaires" pour assurer la sécurité à Juba et dissuader les attaques contre les bases de l'ONU.

  • Zambie: présidentielle incertaine après une campagne tendue
    afp, 11/08/2016 08h08
    Près de sept millions de Zambiens ont commencé à voter jeudi pour élire leur président, un scrutin à l'issue bien incertaine où deux hommes, le sortant Edgar Lungu et son principal opposant Hakainde Hichilema, sont favoris après une campagne marquée par plusieurs incidents violents. Neuf candidats sont en lice dans ce scrutin qui devrait se résumer à un remake du duel de l'an dernier entre M. Lungu du Front Patriotique (PF) au pouvoir et Hichilema surnommé "HH", un riche homme d'affaires autodidacte qui se présente sous la bannière Parti uni pour le développement national (UPND). Les bureaux de vote ont ouvert à 06H00 (04H00 GMT) et doivent fermer à 18h00 (16H00 GMT).

  • Egypte: du biogaz pour les fermiers Par François Hume-Ferkatadji
    rfi, 10/08/2016 09h36
    Fondée et portée par l'ingénieure environnementale Mona el-Khodairy, EcoTaqa est une micro-entreprise spécialisée dans l'installation de petites centrales de production de biogaz. A partir de la fermentation de matières organiques, les fermiers égyptiens équipés par EcoTaqa peuvent réduire leur facture de gaz et produire une énergie plus respectueuse de l'environnement. Reportage dans le village d’El-Qaraya, à 60 kilomètres au sud de Louxor, en Haute-Egypte.

  • Militaires disparus au Tchad: Saleh Kebzabo entendu par les enquêteurs
    rfi, 10/08/2016 09h32
    Au Tchad, le chef de l'opposition Saleh Kebzabo a été convoqué, mardi 9 août, dans les bureaux de la police judiciaire, à la demande du procureur de la République. Les policiers qui enquêtent sur la disparition de militaires soupçonnés d'avoir voté contre le président Idriss Déby voulaient entendre l'opposant. Il a été en effet l'un des premiers à dénoncer ces disparitions.

  • RDC: la représentante de Human Rights Watch obligée de quitter le pays
    rfi, 10/08/2016 09h30
    Ida Sawyer travaille en RDC pour HRW depuis 2008. Son visa n'a pas été pas renouvelé. Selon le porte-parole du gouvernement, cette décision relève des services d'immigration et ils ne sont pas tenus de la justifier. D'après des informations recueillies par RFI, la chercheuse américaine disposait d'un visa valable jusqu'en 2019, annulé début juillet par les autorités. Son ancien visa courait jusqu'à début août et malgré une demande de renouvellement, elle n'a pas pu bénéficier d'un nouveau document.

  • Le nouveau chef du bloc de la région des Grands Lacs s'engage à lutter contre les rebelles en RDC
    xinhua, 10/08/2016 09h13
    Le nouveau secrétaire exécutif de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (ICGLR) Zachary Muburi Muita, s'est engagé mardi à poursuivre la lutte contre les forces négatives basées en République démocratique du Congo (RDC). "L'est de la RDC reste perturbé par des forces négatives. Grâce à une plus grande assistance de la communauté internationale par le biais de la Mission de stabilisation en RDC de l'Organisation des Nations unies (MONUSCO), de la Brigade de force d'intervention et de l'armée congolaise (FARDC), ces forces négatives seront neutralisées", a déclaré Muita.

  • Tchad: Idriss Déby investi pour un cinquième mandat dans un climat tendu
    afp, 09/08/2016 09h26
    Au pouvoir depuis 26 ans, le président tchadien Idriss Déby a été investi ce lundi matin au poste de président de la République pour un cinquième mandat. Une quinzaine de chefs d’Etat africains et le ministre français de la Défense ont participé à cette cérémonie à Ndjamena. La cérémonie s'est déroulée sous haute sécurité. Idriss Déby a lu pour commencer l’article 66 de la Constitution au terme duquel il a prêté serment pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Tchad. Il a ensuite prononcé un discours-programme pour les cinq années à venir devant les quatorze chefs d’Etat et de gouvernement.

  • Mali: vers une reprise du travail dans l'industrie minière
    rfi, 09/08/2016 09h23
    Au Mali, le principal syndicat des mines et des industries suspend son préavis de grève après une rencontre avec le nouveau ministre des Mines. Le bras de fer entre le syndicat minier et le patronat dure depuis des mois. Le conflit qui oppose la Section nationale des mines et des industries du Mali (Secnami) avec le syndicat national du patronat ne date pas d'hier. Mais le conflit s'était durci ces derniers mois. Deux mouvements de grèves ont déjà été organisés occasionnant de lourdes pertes, plusieurs milliards de francs selon les estimations.

  • Mali: un casque bleu tué et 4 blessés dans l'explosion d'une mine
    afp, 08/08/2016 10h28
    Un Casque bleu a été tué et quatre blessés dimanche dans l'explosion d'une mine dans la région de Kidal, dans le nord-est du Mali, a annoncé la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Dans son communiqué, la Minusma "déplore le décès d'un Casque bleu parmi les cinq blessés", après qu'un de ses véhicules a, dimanche matin, "heurté un engin explosif improvisé ou une mine à environ 11 km au sud d'Aguelhoc-Anéfis, dans la région de Kidal". "La victime (le soldat tué) et les blessés sont tous Tchadiens", a affirmé à l'AFP une source au service de communication de la Minusma. Le véhicule a sauté sur une mine dimanche "vers 06h50" (locales et GMT). Il faisait "partie d'une escorte d'un convoi logistique" de la Minusma.

  • Tchad: un manifestant tué à N'djamena avant l'investiture de Deby
    afp, 08/08/2016 10h23
    Un jeune Tchadien a été tué par balle dimanche après-midi alors qu'il manifestait à N'Djamena à l'appel de l'opposition contre le régime du président Idriss Deby Itno, qui doit être investi lundi pour un cinquième mandat, a-t-on appris de source policière. Selon un officier de police sous couvert d'anonymat, "un jeune homme qui avait déchiré le drapeau du MPS (Mouvement patriotique du Salut)", le parti du président Deby, "a été tué par balles" dimanche après-midi lors d'une manifestation de l'opposition préalablement interdite par le pouvoir. Le corps du manifestant a ensuite été amené à la morgue, a précisé cette source.

  • Le Tchad sous haute tension à l'orée d'un nouveau mandat pour Deby
    afp, 08/08/2016 10h20
    Le président tchadien Idriss Deby Itno doit être investi lundi pour un cinquième mandat, dans un climat social explosif avec la mort dimanche d'un manifestant à N'Djamena, après une élection qualifiée de "hold-up électoral" par l'opposition. Un jeune Tchadien a été tué par balle alors qu'il manifestait à N'Djamena à l'appel de l'opposition et venait de "déchirer le drapeau du MPS", le parti du président Deby, a déclaré dimanche un officier de police sous couvert d'anonymat. Le chef de file de l'opposition, Saleh Kebzabo, a affirmé que le jeune avait succombé à ses blessures après "des tirs à balles réelles des forces de l'ordre" pour disperser les manifestants.

  • Centrafrique: le fils de l'ancien président Bozizé arrêté à Bangui
    rfi, 05/08/2016 16h40
    En Centrafrique, le fils de l’ancien président Bozizé, Jean-Francis Bozizé a été arrêté ce vendredi à son hôtel en milieu de matinée.
    L’arrestation a été menée par les forces de police centrafricaines, en présence de la police des Nations unies.


  • Gabon: la société civile demande la libération de ses membres arrêtés
    afp, 05/08/2016 10h22
    Des militants de la société civile au Gabon ont réclamé jeudi la libération de leur chef de file et d'une quinzaine d'autres activistes, arrêtés début juillet en marge d'un rassemblement de l'opposition, alors que les tensions sont persistantes à l'approche de la présidentielle du 27 août. Des membres du collectif citoyen Dynamique unitaire ont réclamé lors d'un point de presse la libération du syndicaliste enseignant Jean-Rémi Yama, arrêté le 9 juillet lors d'une contre-manifestation à Libreville non loin d'un grand rassemblement en faveur du président Ali Bongo. M. Bongo, 57 ans, est candidat à sa propre réelection pour un mandat de sept ans.

  • Attaque de Grand Bassam: dix ans de prison ferme pour deux soldats ivoiriens
    afp, 05/08/2016 10h18
    Deux soldats ivoiriens ont été condamnés jeudi à dix ans de prison ferme chacun pour avoir côtoyé des jihadistes ayant participé à l'organisation de l'attaque de la station balnéaire de Grand Bassam (19 morts en mars). Les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré (membre de la Garde Républicaine ivoirienne) ont été reconnus coupables de "violation de consignes" et "association de malfaiteurs" par le tribunal militaire pour avoir rencontré Assane Barry, dit "Sam", l'un des suspects de l'attentat.

  • Un millier de jeunes leaders africains achèvent leur stage aux Etats-Unis
    rfi, 04/08/2016 08h51
    Un millier de jeunes leaders africains viennent de passer 6 semaines dans des universités américaines. Ils ont été sélectionnés parmi des dizaines de milliers de candidats à travers l'Afrique, dans le cadre du réseau Yali (Young african leaders initiative). Le stage s'est, pour beaucoup, terminé mercredi 3 août, lors d'une rencontre avec Barack Obama à Washington.

  • En Tunisie, Youssef Chahed nommé Premier ministre
    afp, 04/08/2016 08h50
    La Tunisie a désormais un nouveau Premier ministre. Le nom de Youssef Chahed a été annoncé ce mercredi 3 août. Il a 40 ans et s'occupait jusque-là du ministère des Affaires locales. Il a 30 jours pour former un gouvernement d’union nationale. A l’issue d’une nouvelle réunion avec les partis politiques au palais de Carthage, le président Béji Caïd Essebsi vient de charger officiellement Youssef Chahed de former ce gouvernement d’union nationale. Depuis 2015, Youssef Chahed avait mis sa carrière d’ingénieur agronome de côté puisqu’il était membre des précédents gouvernements, depuis janvier au poste de ministre chargé des Affaires locales, auparavant il détenait le portefeuille de secrétaire d’Etat à la Pêche.

  • Madagascar: des journalistes en sit-in contre le futur Code de communication
    rfi, 04/08/2016 08h48
    Mercredi 3 août 2016, plusieurs dizaines de journalistes ont répondu à l’appel du « Mouvement pour la liberté d’expression ». Ils ont manifesté devant la Haute Cour constitutionnelle (HCC) pour demander aux juges de retoquer la loi portant sur le Code de communication. Adopté par le Parlement de Madagascar il y a quelques semaines, ce texte controversé passe par le contrôle de constitutionnalité ce jeudi 4 août. L’examen devrait durer quelques jours.

  • Le Burundi s'oppose à l'arrivée de policiers de l'ONU
    rfi, 03/08/2016 09h09
    Le Burundi a officiellement réagi mardi soir à l'adoption, la semaine dernière, par le Conseil de sécurité de l'ONU, d'une résolution autorisant le déploiement progressif de 228 policiers de l'ONU sur son territoire. Ces derniers auraient eu pour mandat de tenter de ramener le calme et de faire respecter les droits de l'homme dans le pays. Mais, sans surprise, le refus de Bujumbura est catégorique. Le Burundi, qui s'étonne du fait que la résolution ait été adoptée dans la « précipitation » et sans son accord, refuse en bloc et en détail d'accueillir dans ces conditions les policiers de l'ONU.

  • Municipales en Afrique du Sud: un scrutin à risques pour l'ANC
    rfi, 03/08/2016 09h05
    En Afrique du Sud, 26 millions de Sud-Africains sont appelés aux urnes ce mercredi 3 août pour élire leurs maires et conseillers municipaux. Cette élection locale a valeur de test national pour l'ANC, qui apparaît affaiblie dans les sondages. Les scandales à répétition et la mauvaise santé de l'économie sud-africaine pèsent lourd sur le bilan de l'ANC. Le parti majoritaire est également affaibli par des divisions internes, entre partisans et opposants de Jacob Zuma. A ces difficultés s'ajoutent une érosion de l'électorat traditionnel du parti. Vingt-deux ans après la chute de l'apartheid et l'avènement de la démocratie, beaucoup de Sud-Africains reprochent à l'ANC de ne pas avoir fait assez.

  • Afrique du Sud: élections municipales à enjeu national
    afp, 03/08/2016 08h34
    Les sud-africains votaient mercredi pour des élections municipales aux allures de test pour l'ANC, le parti au pouvoir dans un scrutin où l'opposition pourrait arriver en tête dans plusieurs grandes villes du pays, une situation inédite depuis la fin de l'apartheid en 1994. Les urnes ont ouvert mercredi à 05H00 GMT (07H00 locales) ont constaté des journalistes de l'AFP, pour cette élection où plus de 26 millions d'électeurs sont appelés à voter, un record dans la jeune démocratie sud-africaine. Trois villes sont au centre de toutes les attentions: la capitale Pretoria, le hub économique Johannesburg et Port Elizabeth, cité industrielle du bord de l'océan Indien.

  • Ethiopie: nouvelle manifestation contre le gouvernement à Gondar
    rfi, 02/08/2016 09h01
    Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé dimanche 31 juillet à une marche contre le gouvernement éthiopien à Gondar, dans la région Amhara. La manifestation la plus importante de ces dernières semaines, qui s'ajoute aux protestations anti-gouvernementales qui ont enflammé la région Oromo il y a quelques mois. L'arrestation de plusieurs dirigeants Amharas depuis quelques semaines cristallise les tensions et tourne à la révolte dans la ville de Gondar. Ces dirigeants font campagne pour que le district de Wolkait, rattaché par les autorités éthiopiennes au Tigré voisin, revienne à la région Amhara.

  • Nord du Mali: la société civile s'organise en attendant les autorités intérimaires
    rfi, 02/08/2016 08h59
    Au Mali, les autorités intérimaires se font toujours attendre dans le nord du pays. Ces autorités sont censées se substituer à l'Etat le temps que des élections soient organisées. Mais dans les faits, les régions du nord sont bien obligées de se débrouiller en attendant une installation hypothétique de ces nouveaux gouvernants. Services sociaux de base, santé, enseignement, agriculture... les domaines censés être gérés par les autorités intérimaires sont nombreux. Mais dans les régions du nord, où l'Etat a très souvent été absent, même avant la crise, les populations se sont organisées pour combler le vide.

  • Lutte contre Boko Haram: le Maroc promet son aide militaire au Niger
    afp, 02/08/2016 08h56
    Le royaume chérifien a annoncé qu'il fournira des équipements aux autorités de Niamey pour faire face aux attaques récurrentes de la secte islamiste Boko Haram en provenance du Nigéria voisin. Les équipements fournis par Rabat devraient être des armes non létales et des équipements dits « sécuritaires. » Le Maroc, en pleine offensive diplomatique sur le continent, entend marquer des points face à Alger en matière de lutte anti-terroriste en Afrique et dans le Sahel. Selon un député, les contours de cette aide militaire seront détaillés mercredi au Parlement à Rabat. En 2014 déjà, le Maroc avait encadré la formation de 200 militaires maliens aux techniques de lutte anti-terroriste.

  • Somalie: nouvel attentat contre un bâtiment officiel à Mogadiscio
    rfi, 01/08/2016 09h37
    Un nouvel attentat attribué aux islamistes shebabs a frappé ce dimanche 31 juillet au matin la capitale somalienne. Cette fois, c'est le quartier général du CID, le département des enquêtes criminelles qui a été visé. Deux voitures ont d'abord explosé à l'extérieur du bâtiment, causant la mort de cinq civils et d'un policier. Puis, selon le ministre somalien de la Sécurité, Abdirizak Omar Mohamed cinq autres assaillants ont tenté de pénétrer dans le bâtiment avant d'être abattus par les forces de sécurité. Toujours selon le ministre, les autorités s'étaient préparées à cette éventualité, ce qui leur a permis de « limiter les dégâts ». Il explique pourquoi, malgré tout, empêcher ce genre d'attaque est difficile.

  • Afrique du Sud: dernier meeting pour l'ANC avant les municipales du 3 août
    rfi, 01/08/2016 09h34
    A trois jours des élections municipales en Afrique du Sud, mercredi 3 août, l'ANC (Congrès national africain) est plus que jamais affaibli dans les sondages, mais veut pourtant afficher sa puissance. Le parti au pouvoir a réuni des dizaines de milliers de militants ce dimanche 31 juillet à Johannesburg pour un dernier meeting politique de grande envergure. A ses détracteurs, l’ANC répond par le nombre. Le parti a rempli deux stades entiers pour son dernier rassemblement politique avant les municipales. Une démonstration de force en plein cœur de Johannesburg, pour rappeler que l’ANC a une histoire que même les plus jeunes se plaisent à évoquer.

  • Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo
    AFP, 29/07/2016 08h27
    La Cour constitutionnelle du Gabon a rejeté les recours introduits par trois opposants contre la candidature du chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba à l'élection présidentielle du 27 août. Trois des principaux candidats d'opposition à la présidentielle avaient saisi la Cour le 18 juillet afin de faire invalider la candidature du président sortant, qu'ils accusent inéligibilité. Dans une décision datée du 25 juillet, la juridiction suprême a déclaré "irrecevables" les recours de l'ancien président de la Commission de l'Union africaine Jean Ping, l'ex-président de l'Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama et de l'ancien ministre Pierre-Claver Maganga Moussavou.

  • Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", avertit Ban Ki-moon
    AFP, 29/07/2016 08h21
    Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", a affirmé jeudi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité, en exhortant les dirigeants sud-soudanais à "s'engager en faveur de la paix". A l'ouverture d'un débat au Conseil sur le maintien de la paix en Afrique, il s'est déclaré "consterné par l'ampleur des violences sexuelles" commises dans le pays et a demandé que les responsables "de toutes les atrocités" rendent des comptes. L'ONU a recensé au moins 120 cas de viols depuis la recrudescence des affrontements il y a trois semaines à Juba entre l'armée gouvernementale et les partisans de l'ex-chef rebelle Riek Machar.

  • Présidentielle au Gabon: l'UE appelle à "tout faire" pour éviter les violences
    AFP, 29/07/2016 08h16
    La représentante de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne au Gabon a appelé jeudi à "tout faire" pour "éviter tout acte de violence ou toute forme de provocation", dans un climat tendu à l'approche de la présidentielle du 27 août. L'observatrice en chef, la Bulgare Mariya Gabriel, a demandé aux autorités gabonaises ainsi qu'aux partis d'opposition "de tout faire afin d’éviter tout acte de violence ou toute forme de provocation", soulignant qu'il "en va de leur responsabilité commune", lors d'une conférence de presse pour le lancement de la mission européenne au Gabon.

  • Libye: un quartier de Benghazi repris aux jihadistes
    AFP, 29/07/2016 08h13
    Les forces des autorités libyennes non reconnues ont repris jeudi aux jihadistes un quartier de Benghazi, la deuxième ville de Libye, après trois jours de combats qui ont fait six morts dans leurs rangs, selon une source militaire. "Nous avons pris le contrôle total d’al-Gawarcha mercredi et nous avons renforcé nos positions dans (ce quartier)", a déclaré jeudi Khalifa al-Obeidi, chef du centre de presse du commandement général de l’Armée nationale libyenne (ANL). "Nous poursuivons à présent les terroristes qui se sont retranchés à un kilomètres à l’est (...) d’al-Gawarcha dans les bâtiments du Centre des sourds-muets", a précisé al-Obeidi. "Nous savons qu’il y a des commandants (du groupe jihadistes) à l’intérieur du centre", a-t-il ajouté.

  • France: le président malien IBK a rencontré François Hollande
    RFI, 28/07/2016 18h19
    Le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a rencontré mercredi 27 juillet François Hollande à l'Elysée. Le président français l'a assuré que la France restera engagée aux côtés du Mali dans sa lutte contre le terrorisme et dans le rétablissement de sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire. La semaine dernière, des affrontements dans le Nord avaient fait au moins une quinzaine de morts et entrainé un nouveau retard dans le déploiement des autorités intérimaires prévues par l'accord de paix et de réconciliation d'Alger. Mais pour le président IBK, ces heurts meurtriers à Kidal ne sont pas en mesure de remettre en cause l'application de l'accord de paix.

  • Somalie: 13 tués dans un double attentat suicide des shebab à Mogadiscio
    AFP, 27/07/2016 09h41
    Au moins 13 personnes ont été tuées mardi près de l'aéroport de Mogadiscio dans un double attentat-suicide à la voiture piégée revendiqué par les islamistes shebab, démontrant une nouvelle fois la capacité de nuisance du groupe affilié à Al-Qaïda au coeur de la capitale somalienne. "Au moins 13 personnes ont été tuées dans deux explosions. Un des véhicules a explosé près d'un poste de contrôle et un autre près d'un bâtiment de l'ONU", a annoncé un responsable de la police, Bishaar Abdi Gedi. Des tirs ont suivi les deux explosions qui ont eu lieu aux abords de locaux de l'ONU et de la force de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom), mais ont rapidement cessé, selon un journaliste de l'AFP sur place.

  • Près de 38.000 personnes ont fui le Soudan du Sud pour l'Ouganda
    AFP, 27/07/2016 09h38
    Près de 38.000 personnes ont fui le Soudan du Sud pour se réfugier en Ouganda après les violents combats qui ont éclaté du 8 au 11 juillet à Juba, la capitale sud-soudanaise, a annoncé mardi le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR). Ces combats ont poussé 37.890 personnes à fuir le Soudan du Sud vers l'Ouganda, ce qui signifie que "lors de ces trois dernières semaines, il y a eu plus de réfugiés arrivant en Ouganda que sur les six premiers mois de 2016 (33.838)", a indiqué le HCR dans un communiqué. L'organisme des Nations unies décrit une "situation extrêmement préoccupante", le volume quotidien des arrivées étant en moyenne de plus de 4.000 sur la semaine écoulée, contre 1.500 il y a dix jours.

  • Sénégal: des soldats américains s'entraînent à une intervention d'urgence en Afrique
    AFP, 27/07/2016 09h35
    Des soldats américains à plat ventre ajustent leurs fusils dans les buissons. Un détachement sénégalais se positionne sur sa ligne dans un centre d'entraînement. Au Sénégal, les fusils d'assaut crépitent lors d'un scénario d'une intervention américaine d'urgence en Afrique. Le bruit des rafales, tirées à balles réelles, emplit l'air dans cet espace raviné et vallonné, cerné de falaises, abritant un centre militaire sénégalais à Thiès (environ 70 km de Dakar) où se déroule la simulation d'un débarquement américain dans un pays africain. Quelque 200 soldats américains d'un bataillon d'infanterie de Géorgie (sud des Etats-Unis) et environ 200 parachutistes sénégalais ont pris part à cet exercice de deux semaines qui a pris fin mardi.

  • Malawi: séropositif, il se faisait payer pour initier sexuellement des jeunes filles
    AFP, 27/07/2016 09h31
    La police du Malawi a annoncé mardi l'arrestation d'un homme séropositif affirmant gagner sa vie en initiant sexuellement des adolescentes, dans le cadre de pratiques rituelles organisées par leurs parents. Le président malawite Peter Mutharika avait ordonné l'interpellation de cet homme, Eric Aniva, qui avait confessé, dans une récente interview à la BBC, avoir eu des rapport sexuels avec plus d'une centaine de jeunes filles pour un tarif de 4 à 7 dollars réglé par leur famille, et ce malgré sa séropositivité. Selon une coutume locale pratiquée dans le sud du Malawi, des parents d'adolescentes embauchent un homme, surnommé "la hyène", pour les déflorer après les premières règles.

  • La Libye demande à Paris de s'expliquer sur sa présence militaire dans le pays
    AFP, 27/07/2016 09h25
    Le chef du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) a réclamé à la France des explications sur la présence militaire française dans l'est du pays, où siège un gouvernement non reconnu par la communauté internationale, dénonçant une "ingérence inacceptable". Fayez al-Sarraj a "convoqué" l'ambassadeur de France en Libye, Antoine Sivan, qu'il a rencontré lundi à Nouakchott en marge d'un sommet de la Ligue arabe, "pour lui faire part des protestations officielles de la Libye sur la présence (militaire) française dans l'est du pays" a indiqué mardi le GNA. Selon un communiqué publié sur Facebook, M. Sarraj a exigé de l'ambassadeur "des explications officielles du gouvernement français".

  • RDC: deux morts dans des heurts à Kisangani
    AFP, 26/07/2016 08h35
    Deux personnes ont été tuées lundi lors de heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants à Kisangani, importante ville du nord-est de la République démocratique du Congo, selon des sources locales. "J'ai vu les corps de deux manifestants tués par balle", a déclaré une source ecclésiastique sous le couvert de l'anonymat. Un officier de la police a aussi confirmé, "la mort de deux civils", sans autres précisions. Les manifestants répondaient à l'appel de l'Association des motocyclistes qui avait prévu lundi l'opération "Kisangani sans moto" afin de protester contre les arrestations arbitraires et autres "tracasseries" policières.

  • Soudan du Sud: Taban Deng Gai nommé vice-président à la place de Riek Machar
    AFP, 26/07/2016 08h32
    Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a annoncé lundi avoir nommé Taban Deng Gai comme vice-président, en lieu et place de son grand rival Riek Machar, qui a fui la capitale Juba après les violents combats de début juillet. "En tenant compte des recommandations des hauts dirigeants du SPLM/SPLA-IO (ex-rébellion, ndlr), pour la nomination du successeur du Premier vice-président de la République du Soudan du Sud, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés (...), je publie ce décret républicain ordonnant la nomination de Taban Deng", a annoncé le président Kiir, selon un décret lu à la radio nationale. Taban Deng, actuel ministre des Mines dans le gouvernement d'union nationale, avait été désigné samedi par une partie des responsables de l'ex-rébellion pour occuper les fonctions de vice-président, si Riek Machar ne revenait pas à Juba.

  • Maroc: polémique autour de l'acquisition à des prix dérisoires de terrains de l'Etat
    AFP, 26/07/2016 08h30
    Militants de la société civile et membres de l'opposition au Maroc ont exigé une enquête à propos de l'acquisition de terrains de l'Etat à des prix dérisoires par des responsables dont des conseillers du roi et des ministres. Selon le site indépendant d'information Lakome2, ces acquisitions portent sur des terrains d'une superficie de 3.000 à 5.000 m² vendus à de hauts responsables à des prix très bas. Lakome2 et le site indépendant Hespress ont publié samedi des documents impliquant notamment Abdelouafi Laftit, gouverneur de la préfecture de Rabat, qui aurait acheté un terrain dans la capitale à 350 dirhams marocains (32 euros) le m², alors que la valeur du m² s'élève normalement à 25.000 dirhams (2.300 euros) et 30.000 dirhams (2.780 euros) dans des quartiers huppés de Rabat.

  • A Nouakchott, la Ligue arabe condamne les interventions de l'Iran dans ses pays membres
    AFP, 26/07/2016 08h29
    La Ligue arabe a condamné lundi les interventions de l'Iran de l'Iran dans les affaires intérieures de ses pays membres lors d'un sommet d'une demi-journée à Nouakchott, qualifié par le président mauritanien de "succès". Le sommet, initialement prévu sur deux jours puis ramené à la seule journée de lundi, s'était ouvert en fin de matinée, en présence de sept chefs d'Etats des 22 membres: les émirs du Qatar, du Koweït, les présidents du Yémen, du Soudan, des Comores et de Djibouti autour de leur hôte mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, désigné président en exercice de l'organisation pour un an.

  • Libye: 41 corps de migrants récupérés sur une plage près de Tripoli
    AFP, 25/07/2016 09h56
    Les corps de 41 migrants morts noyés en tentant de rejoindre l'Europe ont été retrouvés sur une plage de Sabrata, une ville côtière dans l'ouest de la Libye, a indiqué dimanche une source locale de cette ville. "Un groupe de bénévoles a récupéré samedi les corps de 41 migrants qui se sont noyés avant d'échouer sur la plage" de Sabrata (70 km à l'ouest de Tripoli), a indiqué à l'AFP un responsable du bureau de presse du conseil local de la ville. Selon lui, l'équipe de bénévoles "a transféré les dépouilles au centre de médecine légale pour des prélèvements" d'ADN, avant qu'elles ne soient "enregistrées puis inhumées".

  • JO-2016: l'Egyptien Abdelrahman, vice-champion du monde du javelot contrôlé positif
    AFP, 25/07/2016 09h46
    Le vice-champion du monde en titre de javelot, l'Egyptien Ihab Abdelrahman, pourrait manquer les Jeux de Rio suite à sa suspension temporaire par l'Agence égyptienne antidopage dimanche en raison d'un contrôle positif. L'athlète égyptien a été testé positif sur un échantillon prélevé à son domicile le 17 avril dernier, et envoyé à un laboratoire de Barcelone. "Les analyses ont prouvé qu'il y avait deux types de sources externes d'hormones masculines (testostérone) qui ont été utilisées par l'athlète", a déclaré le laboratoire. L'analyse de l'échantillon B sera réalisée lundi pour confirmer ou non la première analyse. S'il s'avère lui aussi positif, Abdelrahman sera définitivement privé des Jeux au Brésil. L'Egyptien de 27 ans a remporté la médaille d'argent au javelot aux Mondiaux de Pékin en 2015.

  • Liberia: la mer chasse les habitants du plus grand bidonville
    AFP, 25/07/2016 09h42
    Ils ont survécu aux guerres civiles et à l'épidémie d'Ebola dans leur pays mais ils capitulent face à l'océan : des milliers d'habitants de West Point, à Monrovia, doivent quitter leur bidonville, le plus grand du Liberia, face à la montée des eaux. Entre 75.000 et 90.000 personnes vivent dans ce quartier de l'ouest de la capitale libérienne, sur une péninsule qui s'avance dans l'Atlantique, dans un labyrinthe d'étroites ruelles boueuses serpentant entre des maisons de plain-pied aux toits de tôle. Ce sont des pêcheurs, des commerçants, des "débrouillards" aux nombreux petits métiers, de petits trafiquants et de grands bandits. Pour certains, d'anciens combattants des guerres civiles (1989-2003, 250.000 morts). Une population parmi les plus défavorisées dans ce pays de 4,3 millions d'habitants harassés par la pauvreté.

  • RDC: six militants de la Lucha graciés par le président Joseph Kabila
    RFI, 22/07/2016 17h39
    En République démocratique du Congo, le président Kabila a gracié six militants de la Lucha arrêtés à Goma quelques heures avant une journée ville morte décrété par l'opposition. L’annonce a été faite par communiqué au lendemain de la visite du haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme. Ces six jeunes militants avaient été condamnés à six mois de prison en appel pour «tentative d'invitation à la révolte». Ils leur restaient moins d'un mois de prison à purger.

  • Regain de violences meurtrières dans le centre et le nord du Mali
    AFP, 22/07/2016 08h40
    Alors que le Mali rendait jeudi hommage à 17 de ses soldats tués à Nampala (centre) dans une des récentes attaques dans la zone, des combats ont opposé à Kidal (nord) un groupe pro-gouvernemental et l'ex-rébellion, marquant un regain de violences dans ce pays instable. Selon des habitants, les combats, qui ont cessé tard jeudi soir, avaient éclaté vers 16H30 (locales et GMT) à Kidal, où cohabitaient sans heurts depuis février la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et la Plateforme (coalition pro-gouvernementale). Les violences impliquent des membres du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), de la Plateforme, et des hommes du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), de la CMA.

  • Nord du Mali: combats à Kidal entre des ex-rebelles et pro-régime
    AFP, 22/07/2016 08h38
    De violents combats étaient en cours jeudi en fin de journée à Kidal entre un groupe armé pro-gouvernemental et des ex-rebelles à dominante touareg cohabitant depuis février dans cette ville de l'extrême nord du Mali, ont affirmé deux élus locaux et un habitant. Les affrontements opposent des membres du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), une des principales composantes de la coalition de l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali, à des membres du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia), de la coalition de mouvements armés soutenant Bamako, ont expliqué ces sources jointes par téléphone depuis Ségou (centre).

  • Droits de l'Homme en RDC: des progrès en "danger", selon l'ONU
    AFP, 22/07/2016 08h37
    Les Nations Unies ont estimé jeudi que les avancées en matière des droits de l'Homme enregistrées par la République démocratique du Congo sont en "danger" si rien n'est fait pour apaiser "la tension [qui] monte" au fur et à mesure qu'approche la fin du mandat du président Joseph Kabila. "Les avancées importantes réalisées dans le domaine de lutte contre l'impunité des violences sexuelles reflètent des progrès plus larges réalisés en RDC" depuis la dernière décennie, a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, lors d'une conférence de presse à Kinshasa. Parmi ces avancées, Ra’ad Al Hussein a également noté l'organisation de "deux élections présidentielles" en 2006 et 2011, remportées par M. Kabila.

  • Nigeria: 249 personnes suspectées de liens avec Boko Haram blanchies, l'armée leur donne 10 dollars
    AFP, 19/07/2016 09h18
    Près de 250 prisonniers détenus par les autorités nigérianes pour des liens présumés avec le groupe jihadiste Boko Haram, ont été libérés après avoir été blanchis, et ont reçu dix dollars de la part de l'armée, a annoncé lundi l'armée nigériane. "Hier (dimanche), 249 personnes suspectées d'être des terroristes de Boko Haram ou leurs complices ont été blanchies et libérées (...) après approbation du chef de l'armée", qui était en visite à Maiduguri, fief historique de Boko Haram, a précisé le porte-parole de l'armée, Sani Usman. Dans un communiqué, le porte-parole a indiqué que parmi les personnes libérées figuraient 169 hommes, 46 femmes et 34 enfants, sans préciser combien de temps elles avaient passé en prison.

  • Sao Tomé : une candidate demande l'annulation de l'élection présidentielle
    AFP, 19/07/2016 09h09
    Une candidate arrivée troisième à l'élection présidentielle à Sao Tomé-et-Principe, a demandé lundi l'annulation du scrutin officiellement remporté la veille par le candidat du parti au pouvoir avec la majorité absolue sur 111.222 électeurs inscrits. Evaristo Carvalho, candidat soutenu par le parti du Premier ministre Patrice Trovoada, a obtenu dimanche 50,1% des suffrages (34.629 voix) contre 24,8% (17.121 voix) pour le président sortant Manuel Pinto da Costa et 24,8% (16.638 voix) pour la troisième candidate, Maria das Neves, a indiqué la Commission électorale nationale (Cen) dans la nuit de dimanche à lundi. Ces résultats doivent encore être validées par le Tribunal constitutionnel, a précisé la Cen.

  • Une force régionale de protection au Soudan du Sud évoquée au sommet de l'UA
    AFP, 18/07/2016 09h21
    Le 27e sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine (UA) s’est ouvert dimanche à Kigali avec un appel au déploiement d’une "force régionale de protection" au Soudan du Sud et à l’ouverture d’une enquête sur la flambée de violence de ces derniers jours. Les pays de l’organisation régionale des pays d'Afrique de l'Est (Igad), qui s'étaient réunis samedi soir avant le sommet, ont demandé au Conseil de sécurité de l’ONU d’autoriser "le déploiement d’une force régionale de protection", bénéficiant d’un "mandat révisé". Elle aurait pour objectif de "séparer les parties en conflit (…), protéger les populations civiles et pacifier Juba", la capitale sud-soudanaise, dans le cadre d’un renforcement de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss), selon un communiqué de l'Igad.

  • RDC: 15 ans de prison ferme pour deux militants d'opposition condamnés après une bagarre
    AFP, 18/07/2016 09h18
    Deux militants d’un parti opposé à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila ont été condamnés à quinze ans de prison par un tribunal de Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, à la suite d'une bagarre, a-t-on appris dimanche de source judiciaire. "Olivier Kabala et Eustache Mutombo ont été condamnés à 15 ans d’emprisonnement par le tribunal de grande instance de Lubumbashi", a déclaré leur défenseur commis d'office, Alexandre Ngoy. Les deux hommes ont été arrêtés et incarcérés à la prison de Lubumbashi.

  • Dans un archipel miné par la pauvreté, les Sao-Toméens élisent leur président
    AFP, 18/07/2016 09h11
    Quelque 111.000 électeurs ont voté dimanche "dans la sérénité" pour élire le prochain président de Sao Tomé-et-Principe avec pour enjeu la lutte contre la pauvreté qui mine le petit archipel et pourrait compromettre la tranquillité qui le distingue d’autres pays d’Afrique centrale. Les bureaux de vote ont fermé vers 18H00 (locales et GMT) sur les deux îles. Le vote s'est déroulé "dans la sérénité", a salué l'ex-président du Mozambique Armando Guebuza, à la tête d'une mission d'observateurs de l'Union africaine (UA). Les résultats devraient tomber autour de minuit, avec un second tour si aucun candidat n'a la majorité. Le président sortant Manuel Pinto da Costa, 79 ans, a trempé son doigt dans l’encre -preuve de sa participation électorale- dans le bureau de vote de Pantufo en bord de mer peu avant midi.

  • Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place
    AFP, 18/07/2016 09h08
    Le roi Mohammed VI a annoncé dimanche que le moment était "arrivé" pour que le Maroc retrouve sa "place naturelle" au sein de l'Union africaine, qu'il avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique, proclamée par le Front Polisario. "Cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé", a déclaré le roi, selon l'agence de presse marocaine MAP, dans un message adressé au 27e sommet de l'UA qui s'est ouvert dimanche à Kigali.

  • Zimbabwe: le leader de la contestation appelle à "continuer" la grève
    AFP, 15/07/2016 08h27
    Le pasteur Evan Mawarire, chef de file de la fronde citoyenne au Zimbabwe, a appelé jeudi, au lendemain de sa libération, à continuer la grève pour protester contre le régime autoritaire du président Robert Mugabe, un appel qui est toutefois resté lettre morte. "La grève générale continue. Passez le message à tous ceux que vous connaissez, envoyez leur des vidéos, envoyez leur des textos ou des messages sur Whatsapp et dites leur que le pasteur a dit que la grève continuait", a déclaré Evan Mawarire dans une nouvelle vidéo postée sur Facebook.

  • Mauritanie : trois ans de prison pour un journaliste qui avait lancé sa chaussure sur un ministre
    AFP, 15/07/2016 08h24
    Un journaliste mauritanien, militant d'un mouvement de jeunes opposé au pouvoir en Mauritanie, a été condamné à trois ans de prison ferme jeudi à Nouakchott, pour avoir lancé sa chaussure sur un ministre, selon une source judiciaire et ses avocats. Le journaliste Cheikh Baye Ould Mohamed, âgé d'une trentaine d'années, animateur d'un site d'informations, "Meyadine" (Domaines, en langue arabe), participait le 30 juin à un point de presse hebdomadaire du porte-parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh, lorsqu'il lui a lancé sa chaussure, sans l'atteindre, le qualifiant de "ministre du mensonge". Il avait été avait été maîtrisé par des policiers, arrêté et détenu dans un commissariat de police, avant d'être inculpé et écroué le 11 juillet.

  • Zimbabwe: la justice libère le pasteur leader de la contestation contre Mugabe
    AFP, 14/07/2016 08h37
    Le pasteur Evan Mawarire, chef de file du mouvement citoyen contre le président zimbabwéen Robert Mugabe, a été libéré mercredi à Harare sous les acclamations de ses supporters, au lendemain de son arrestation et après une décision de justice rejetant l'inculpation de tentative de renversement du gouvernement. Après une journée riche en rebondissements, Evan Mawarire est sorti libre du tribunal d'Harare, arborant le drapeau zimbabwéen, devenu le nouveau symbole de la résistance au régime Mugabe. Peu avant, le juge avait déclaré que "la détention (du pasteur) était refusée". "Le parquet a essayé d'introduire (mercredi) de graves chefs d'accusation de renversement" du pouvoir, a expliqué aux journalistes l'avocat du pasteur, Harrison Nkomo.

  • Centrafrique: fin de l'opération française Sangaris en octobre
    AFP, 14/07/2016 08h35
    Le président François Hollande a annoncé mercredi que la France mettrait définitivement fin en octobre à son opération militaire Sangaris en Centrafrique, pays qui connaît pourtant un regain de tensions. "En octobre prochain, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian se rendra en Centrafrique pour prononcer officiellement la fin de l'opération Sangaris", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une réception au ministère de la Défense. La France qui avait lancé l'opération Sangaris dans l'urgence en décembre 2013 sur fond d'affrontements intercommunautaires, ne compte plus que 350 soldats sur place, contre plus de 2.000 au plus fort de la crise.

  • "Les soldats à la frontière battent les gens" fuyant le Soudan du Sud
    AFP, 14/07/2016 08h32
    "Les soldats près de la frontière battent les gens pour les forcer à rebrousser chemin": Mary Modo a réussi à passer en Ouganda, mais les milliers de Sud-Soudanais qui essaient de fuir leur pays vers le sud n'ont pas tous la même chance. "Nous sommes passés, mais quand nous sommes arrivés à la frontière, les soldats m'ont obligée à laisser là-bas tout ce que j'avais", raconte cette mère de cinq enfants, âgée de 40 ans. "Je n'ai gardé que deux casseroles, les vêtements que mes enfants et moi avions, avec un de rechange chacun, et mon sac à main", ajoute-elle. Effrayés par les combats des derniers jours à Juba, la capitale du Soudan du Sud, des milliers de Sud-Soudanais attendaient mercredi de franchir la frontière avec l'Ouganda.

  • L'ex-ministre burundaise Hafsa Mossi a été assassinée à Bujumbura (police)
    RFI, 13/07/2016 13h30
    Hafsa Mossi, ancienne ministre burundaise et proche du président Pierre Nkurunziza, a été « assassinée à 10h30 » mercredi 13 juillet à Bujumbura, a annoncé le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye. Mme Mossi, actuellement députée au Parlement de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC), a été tuée dans le quartier de Gihosha, dans l'est de Bujumbura, par « deux criminels dans un véhicule », a ajouté M. Nkurikiye.

  • Mali: manifestation violente à Gao contre une disposition de l'accord de paix, trois morts
    AFP, 13/07/2016 08h41
    Au moins trois personnes ont été tuées mardi à Gao, dans le nord du Mali, lors d'une manifestation de jeunes dénonçant la création d'autorités intérimaires dans ces régions, une disposition de l'accord censé ramener la paix dans ce pays aussi en proie à des attaques jihadistes récurrentes. Mi-juin, le gouvernement malien et les groupes armés signataires de l'accord de paix de mai-juin 2015 s'étaient entendus sur la création d'autorités intérimaires dans les cinq régions administratives du nord du Mali, dont le déploiement est prévu à partir de vendredi, en remplacement des collectivités territoriales. Le président de chaque autorité intérimaire sera "le chef de l'exécutif local" et leurs décisions seront exécutoires immédiatement, leur légalité n'étant contrôlée par le représentant de l'Etat qu'a posteriori.

  • Soudan du Sud: cessez-le-feu respecté à Juba, où les combats ont fait au moins 36.000 déplacés
    AFP, 13/07/2016 08h39
    Le cessez-le-feu a été respecté mardi à Juba, la capitale du Soudan du Sud, où les armes sont restées muettes après quatre jours d'affrontements meurtriers entres forces loyalistes et ex-rebelles, qui ont contraint quelque 36.000 personnes à fuir leurs foyers. Aucun coup de feu ou tir d'artillerie n'a été entendu mardi et aucun hélicoptère de combat n'est apparu dans le ciel de Juba, des témoins et des médias locaux. L'aéroport de Juba a repris timidement ses activités. Des volontaires de la Croix-Rouge ont entrepris de rassembler les dépouilles, a indiqué l'organisation sur son compte Twitter.

  • Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte
    AFP, 13/07/2016 08h36
    Amnesty international a dénoncé mercredi "une multiplication des disparitions forcées sans précédent" en Egypte et le recours à la torture pour "éliminer la contestation pacifique", appelant la communauté internationale à faire pression sur les autorités pour faire cesser ces violations. Le président Abdel Fattah al-Sissi est régulièrement accusé par les organisations internationales des droits de l'Homme d'avoir instauré un pouvoir ultra-répressif en Egypte depuis qu'il a destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi. "Les disparitions forcées sont devenues un des instruments clés de la politique d'Etat en Egypte. Toute personne qui ose exprimer des critiques est en danger", déplore Amnesty, qui dans un rapport accuse la police d'avoir recours à ces méthodes "afin d'intimider les opposants et d'éliminer la contestation pacifique".

  • Afrique du Sud: un projet d'attentat islamiste contre l'ambassade américaine déjoué
    AFP, 12/07/2016 08h53
    Des frères jumeaux islamistes, arrêtés ce week-end près de Johannesburg, planifiaient de faire exploser l'ambassade des Etats-Unis et des institutions juives en Afrique du Sud, a affirmé la police, un mois après une mise en garde de Washington contre des risques d'attentats dans ce pays d'Afrique australe. Brandon-Lee et Tony-Lee Thulsie, deux Sud-Africains âgés de 23 ans, "sont soupçonnés d'avoir voulu poser des bombes contre l'ambassade des Etats-Unis et des établissements juifs dans le pays", a déclaré lundi Hangwani Mulaudzi, porte-parole de l'unité d'élite de la police sud-africaine des Hawks.

  • Soudan du Sud: Kiir et Machar annoncent un cessez-le-feu
    AFP, 12/07/2016 08h50
    Le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival, le vice-président Riek Machar, ont répondu lundi à l'appel de la communauté internationale en décrétant un cessez-le-feu après quatre jours de combats meurtriers entre leurs troupes dans la capitale Juba. Presque au même moment, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé "un embargo immédiat sur les armes" destinées au Soudan du Sud et de nouvelles "sanctions ciblées" contre les fauteurs de troubles. "Le président a réitéré son engagement à la mise en oeuvre de l'accord" de paix du 26 août 2015 et signé un décret ordonnant "la cessation des hostilités avec effet immédiat" à partir de 18H00 locales (15H00 GMT), a annoncé le ministre de l'Information, Michael Makuei, dans une allocution retransmise à la télévision d'Etat (SSBC).

  • Tchad: l'opposition demande à la communauté internationale de reconnaître "la nature dictatoriale" de Deby
    AFP, 12/07/2016 08h46
    L'opposition tchadienne a exhorté dimanche la communauté internationale à reconnaître "la nature dictatoriale" du régime du président Idriss Deby Itno au pouvoir depuis 1990, qualifiant de "passage en force" sa réélection en avril, un mois avant son investiture le 8 août. "L’opposition démocratique attire l'attention de la communauté internationale sur le danger que court actuellement le Tchad à cause de (son) refus de reconnaître la nature dictatoriale et répressive du régime d’Idriss Deby", indique le Front de l’Opposition pour la République, le Changement et l’Egalité(Force), réuni vendredi et samedi à N'Djamena, dans une déclaration reçue dimanche.

  • Gabon: Bongo et ses adversaires à couteaux tirés à deux mois de la présidentielle
    AFP, 12/07/2016 08h42
    Ali Bongo Ondimba accusé d'inéligibilité, un opposant poursuivi en justice, une presse déchaînée... A moins de deux mois de la présidentielle au Gabon, pouvoir et opposition multiplient les escarmouches, de nombreux Gabonais craignant une campagne tendue. Le président sortant Ali Bongo, 57 ans, a fait une démonstration de force samedi, mobilisant plusieurs milliers de sympathisants à Libreville, après avoir déposé son dossier de candidature devant la Commission électorale pour le scrutin à un tour du 27 août dans ce pays pétrolier d'1,8 million d'habitants.

  • Génocide rwandais: les deux condamnés à perpétuité font appel
    AFP, 08/07/2016 08h21
    Deux anciens bourgmestres rwandais, condamnés à la prison à vie par la justice française pour leur participation au génocide des Tutsi en avril 1994, vont faire appel, ont annoncé jeudi leurs avocats, dénonçant "les motivations indigentes" de la cour d'assises de Paris. "Nous allons bien entendu faire appel de cette condamnation", ont dit Françoise Mathe et Philippe Meilhac.A l'issue de deux mois de procès, Octavien Ngenzi, 58 ans, et Tito Barahira, 65 ans, ont été jugés mercredi coupables de "crimes contre l'humanité" et "génocide", pour "une pratique massive et systématique d'exécutions sommaires" en application d'un "plan concerté tendant à la destruction" du groupe ethnique tutsi dans leur commune de Kabarondo, dans l'est du Rwanda.

  • Guinée: le nouveau Code pénal supprime la peine de mort
    AFP, 08/07/2016 08h17
    La Guinée s'est dotée cette semaine d'un nouveau Code pénal qui supprime la peine de mort, a-t-on appris jeudi auprès de députés et de l'ONG Amnesty International, selon laquelle la dernière exécution capitale dans le pays remonte à quinze ans. Le nouveau Code pénal ainsi que le nouveau Code de procédure pénale ont été adoptés par l'Assemblée nationale lundi. Pour entrer en vigueur, les deux textes doivent encore être promulgués par le chef de l'Etat Alpha Condé, à une date non déterminée. Ils ont été votés par la majorité des députés, ont affirmé deux des parlementaires, Ousmane Gaoual Diallo (opposition) et Mamadi Kandé (majorité).

  • Kenya: manifestation à Nairobi après le meurtre d'un avocat impliquant la police
    AFP, 05/07/2016 08h37
    Des centaines de personnes ont manifesté lundi à Nairobi pour dénoncer les meurtres brutaux d'un avocat, de son client et de leur chauffeur, dont sont accusés trois policiers maintenus en détention après avoir comparu devant un tribunal de la capitale kényane. A l'appel de la Commission nationale sur les droits de l'Homme et du barreau kényan, plusieurs centaines de personnes se sont réunies lundi matin dans le centre de Nairobi, pour réclamer l'arrêt des "exécutions extrajudiciaires". Les manifestants exprimaient leur émotion après le meurtre de l'avocat Willie Kimani, de son client Josephat Mwenda et de leur chauffeur de taxi Joseph Muiruri.

  • Cameroun: remise de peine et liberté pour une avocate franco-camerounaise
    AFP, 05/07/2016 08h34
    Le président camerounais Paul Biya a annoncé lundi qu'il accordait une remise de peine à l'avocate française d'origine camerounaise Lydienne Yen-Eyoum Loyse, condamnée à 25 ans de prison pour détournement de fonds publics. "Une remise totale de la peine restante à purger est accordée à Yen-Eyoum Lydienne Annette, épouse Loyse, condamnée à 25 ans de prison pour détournement de deniers publics", a écrit le président Biya dans un décret présidentiel lu lundi soir à la radio d'Etat. Biya charge le ministre de la Justice, Laurent Esso, "de l'exécution" de cette mesure.

  • un système d'escorte dans le parc des Virunga pour éviter les kidnappings
    RFI, 04/07/2016 09h57
    Au Nord-Kivu, en RDC, en matière d'insécurité, le banditisme s'ajoute au phénomène des groupes armés. Depuis plus d'un an, les enlèvements se multiplient en plus des braquages de convois. Pour faire face aux attaques dans le parc des Virunga, le gouvernement provincial, l'armée et l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), ont mis en place un système d'escorte de Kwanja et Kanyabayonga depuis le mois d'avril. Reportage.

  • Deux tués, dont un militaire, dans une série d'attaques dans le nord du Mali
    AFP, 04/07/2016 09h52
    Deux personnes, dont un militaire, ont péri dans une série d'attaques menées dans plusieurs localités du nord du Mali, où les assaillants ont aussi incendié des camions de sous-traitants de l'ONU, selon des sources militaires et des élus locaux. Une des attaques a visé tard vendredi soir un poste de la gendarmerie malienne à Ménaka (nord-est), à plus de 300 km de Gao, la plus grande ville du vaste Nord malien, ont indiqué deux sources militaires.

  • Attentat d'Istanbul: la victime tunisienne enterrée dans l'émotion
    AFP, 04/07/2016 09h49
    Le médecin militaire tunisien tué dans l'attentat d'Istanbul, où il s'était rendu pour tenter de ramener son fils qui avait un temps rejoint le groupe extrémiste Etat islamique (EI), a été enterré vendredi dans l'émotion, dans sa ville natale. Des centaines d'hommes et de femmes, dont beaucoup en pleurs, se sont rassemblés dès le matin devant le domicile familial à Ksour Essef, dans le centre-est de la Tunisie, pour lui rendre un dernier hommage, selon des journalistes sur place. La dépouille de Fathi Bayoudh, chef du service pédiatrique de l'Hôpital militaire de Tunis, avait été accueillie la veille dans la capitale par une cérémonie militaire. Il a été enterré en début d'après-midi au cimetière de Ksour Essef.

  • Centrafrique: deux nouveaux cas d'abus sexuels présumés de mineurs par des Casques bleus
    AFP, 04/07/2016 09h45
    Les Nations unies ont annoncé vendredi avoir lancé une enquête sur deux nouveaux cas d'agressions sexuelles présumées de mineurs par des Casques bleus en Centrafrique, où des abus similaires ont déjà eu lieu. Les accusations datent de mai et les agressions présumées se seraient produites dans la région centrale de Kemo, a précisé le porte-parole de l'ONU de Stéphane Dujarric.

  • Cameroun: onze tués dans un attentat-suicide portant la marque de Boko Haram
    AFP, 01/07/2016 08h31
    Un nouvel attentat-suicide portant la marque de Boko Haram a fait onze morts dans la nuit de mercredi à jeudi au Cameroun, démontrant que les islamistes nigérians gardent la capacité de mener des opérations meurtrières même affaibli par une série d'offensives des armées de la région. Cette attaque porte à 480 le nombre de victimes civiles dues à Boko Haram dans le nord du Cameroun en un an, a indiqué Amnesty International. "Un kamikaze de Boko Haram s'est fait exploser dans la nuit à Djakana", localité de la région de l'Extrême-Nord, à la frontière du Nigeria, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire s'exprimant sous couvert d'anonymat.

  • Attaques de Grand Bassam et Ouagadougou: dix personnes arrêtées depuis mai
    AFP, 01/07/2016 08h29
    Dix personnes ont été arrêtées en lien avec les attaques islamistes de Ouagadougou et de la station balnéaire de Grand Bassam en Côte d'Ivoire, dont trois sont soupçonnées d'être liées à ces deux attentats, a indiqué jeudi le ministre burkinabè de l'Intérieur. "A ce jour les services de sécurité du Burkina Faso ont interpellé dix personnes dont trois présentent un intérêt particulier pour les attentats de Cappuccino (café principal cible de l'attaque de Ouagadougou), de Grand Bassam, de même que les attaques de Oursi (au nord du Burkina, à la frontière avec le Mali et le Niger) en août 2015", a indiqué lors d'une conférence de presse le ministre Simon Compaoré. Ces interpellations ont commencé "en mai", a précisé le colonel Serge Alain Ouédraogo, chef d'Etat-major adjoint de la gendarmerie nationale, superviseur principal des enquêtes terroristes.

  • Burkina: de nouvelles expertises réclamées dans le dossier Sankara
    AFP, 01/07/2016 08h26
    Le parquet militaire va étendre la contre-expertise ADN aux douze autres victimes dans le dossier Thomas Sankara, afin "d'étoffer le dossier et éviter une vice de procédure", a annoncé jeudi Me Bénéwendé Sankara, l'avocat de la famille Sankara. Thomas Sankara, le "père de la révolution" burkinabè, a été tué lors du putsch qui porta au pouvoir, le 15 octobre 1987, l'ex-président Blaise Compaoré. "Le juge d’instruction va étendre la contre-expertise à tous les 13 corps et a requis à cet effet le consentement des familles concernées", a déclaré Me Sankara. Les familles "ont marqué leur accord" et cette contre-expertise, dont les résultats pourront être disponibles dans "quelques semaines", sera réalisée à Santiago en Espagne, a-t-il précisé.

  • Mali: l'ONU renforce les effectifs de ses Casques bleus
    AFP, 30/06/2016 09h43
    Le Conseil de sécurité a augmenté mercredi de 2.500 hommes environ les effectifs de la force de l'ONU au Mali (Minusma) et l'a dotée d'un mandat plus offensif pour protéger les civils et son personnel face aux attaques croissantes des jihadistes dans le nord de ce pays. La résolution, préparée par la France et adoptée à l'unanimité des 15 pays membres, renouvelle pour un an le mandat de la Minusma. Elle fait passer l'effectif autorisé des Casques bleus à 13.289 soldats (au lieu de 11.240) et 1.920 policiers (contre 1.440).

  • Cameroun: dix tués dans un attentat-suicide dans le nord du pays
    AFP, 30/06/2016 09h38
    Au moins dix personnes ont été tuées dans un attentat-suicide dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'Extrême-Nord du Cameroun, dans une localité frontalière du Nigeria, selon une source sécuritaire. "Un kamikaze (du groupe islamiste armé nigérian) Boko Haram s'est fait exploser dans la nuit à Djakana", à la frontière du Nigeria, tuant dix personnes, a indiqué cette source s'exprimant sous couvert d'anonymat. L'information a été confirmée par une source proche des autorités de la région.

  • Paris: un campement de migrants évacué de la halle Pajol
    AFP, 29/06/2016 08h50
    Un campement de plusieurs centaines de migrants, qui s'était reconstitué à Paris devant la halle Pajol (18e arrondissement), théâtre l'an dernier d'une évacuation musclée, a commencé à être évacué dans le calme mercredi matin. L'opération menée par la préfecture de région, la préfecture de police, la ville de Paris, les associations Emmaüs et France Terre d'asile et l'Office français de l'intégration et de l'immigration (Ofii), a démarré peu avant 06h30. Le campement, qui avait commencé à se réinstaller mi-juin, comptait environ 500 occupants, selon une estimation de la préfecture de région mardi. Les migrants, essentiellement soudanais, afghans et érythréens, ramassaient leurs affaires dans les tentes et se pressaient pour monter dans les bus et être emmenés dans 70 centres d'hébergement en Ile-de-France. A proximité, plusieurs dizaines d'autres migrants étaient massés derrière un cordon policier, espérant rejoindre la halle pour être emmenés vers des centres d'hébergement.

  • Sierra Leone: un homme en détention pour avoir voulu mettre le feu à un avion d'Air France
    AFP, 29/06/2016 08h44
    Un homme a été placé en détention en Sierra Leone pour avoir voulu mettre le feu début juin à un avion d'Air France, tentative mise en échec avant qu'il ne puisse atteindre l'appareil, a appris mardi de source judiciaire à Freetown. L'incident a été confirmé à Paris par la compagnie, qui a précisé qu'il s'était produit le 4 juin. Aucune explication n'était avancée dans l'immédiat sur les mobiles ou l'éventuelle santé mentale de l'homme, identifié comme Ibrahim Kanu, 31 ans, qui a comparu lundi devant un tribunal de Freetown, a indiqué la source judiciaire interrogée à Freetown sous couvert d'anonymat.

  • Meurtri, le Soudan du Sud annule sa fête d'indépendance
    AFP, 29/06/2016 08h41
    Le Soudan du Sud ne célébrera pas en juillet le cinquième anniversaire de son indépendance, a annoncé mardi le plus jeune pays au monde, invoquant une économie ravagée par une guerre civile meurtrière dont il peine à sortir. Cette annonce intervient après des affrontements ce week-end, provoqués "par des éléments opposés à la paix et soutenus par des combattants tribaux" selon l'armée, et fatals à au moins 43 personnes (39 civils et 4 policiers) à Wau, ville située à 650 kilomètres au nord-ouest de la capitale Juba.

  • Aide américaine de 100 millions de dollars pour l'éducation des jeunes filles au Maroc
    AFP, 29/06/2016 08h37
    Les Etats-Unis ont annoncé mardi un programme de plus de 100 millions de dollars (90,4 millions d'euros) pour soutenir l'éducation des jeunes filles au Maroc en marge d'une visite de la Première dame américaine Michelle Obama à Marrakech. "Je suis fière que les Etats-Unis travaillent avec le gouvernement marocain (...) pour éduquer et responsabiliser les jeunes filles au Maroc", a déclaré Mme Obama lors d'une rencontre avec des Marocaines poursuivant leurs études dans cette ville du centre du Maroc. "Ces investissements contribueront (...) à la réalisation de leurs ambitions", a ajouté la première dame, accompagnée des actrices américaine Meryl Streep et indienne Freida Pinto qui militent pour l'accès des jeunes femmes à l'éducation.

  • Centrafrique: un Casque bleu sénégalais "abattu" à Bangui
    AFP, 28/06/2016 08h35
    Un Casque bleu sénégalais a été "abattu" vendredi dernier à Bangui par "des individus armés non identifiés", a indiqué lundi la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) qui fait face à un regain de violence dans la capitale. "Alertés de l'incident, les Casques bleus de la Minusca, de concert avec les forces de sécurité intérieure, ont aussitôt organisé des recherches pour retrouver le corps de la victime à l'endroit présumé de l'incident", a indiqué la Minusca dans un communiqué. Mais "la dépouille a été retrouvée à l'hôpital général de Bangui dans des circonstances non encore élucidées. Une enquête a été immédiatement ouverte", ajoute la mission de paix condamnant "cet acte ignoble et injustifié".

  • Afrique du Sud: Zuma doit rembourser 500.000 dollars après un scandale
    AFP, 28/06/2016 08h31
    Le président sud-africain Jacob Zuma doit rembourser à l'Etat 500.000 dollars dans le scandale de sa résidence privée, a recommandé lundi le ministère des Finances, chargé par la justice de déterminer le montant de la somme due. La somme "que le président devrait payer personnellement (...) correspond à 7.814.555 rands", soit l'équivalent d'une partie des travaux effectués dans sa propriété avec de l'argent public, a indiqué le Trésor dans un document remis à la Cour constitutionnelle. Fin mars, la Cour constitutionnelle avait jugé que le chef de l'Etat avait violé la constitution en refusant de rembourser les frais de rénovation de sa propriété privée non liés à la sécurité. En cause: la piscine, un centre pour visiteurs, un enclos pour bétail, un poulailler et un amphithéâtre.

  • Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles à lutter "pour rester à l'école"
    AFP, 28/06/2016 08h27
    La Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, a invité lundi les jeunes filles du Liberia à lutter "pour rester à l'école", lors d'une visite dans ce pays, dans le cadre d'une tournée en faveur de l'accès à l'éducation. Mme Obama est arrivée lundi vers 13H00 (locales et GMT) à Monrovia, la capitale, en compagnie de ses deux filles, Malia et Sasha, ainsi que de sa mère, Marian Robinson, en provenance de l'île de Sal, au Cap-Vert, où elle avait fait escale.

  • Le CICR veut renforcer sa coopération avec la Chine en Afrique
    Xinhua, 27/06/2016 09h45
    Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) souhaite renforcer sa coopération avec la Chine dans l'opération humanitaire en Afrique, a déclaré vendredi un officiel du CICR. Jacques Pellet, envoyé spécial du président du CICR pour les affaires chinoises, a déclaré vendredi à Addis Abeba, capitale éthiopienne, que le CICR voulait voir un engagement accru de la Chine dans ses activités relatives à l'assistance humanitaire en Afrique, où le CICR dépense un tiers de son budget. M. Pellet a affirmé que son déplacement en Ethiopie cercerne les activités humanitaires en Afrique à travers l'Union africaine (UA) et qu'il discuterait des moyens pour stimuler la coopération avec la Chine dans l'opération humanitaire du CICR en Afrique.

  • Les pays africains invités à augmenter les investissements dans le planning familial
    AFP, 27/06/2016 09h40
    Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a appelé les pays africains à augmenter les investissements dans le planning familial. Le directeur exécutif du FNUAP, Babatunde Osotimehin, a déclaré dimanche que "beaucoup de gouvernements africains n'ont pas suffisamment investi dans le planning familial. Le planning familial est essentiel pour le bien-être des familles et des femmes, a-t-il indiqué. Dans beaucoup de circonstances, a-t-il poursuivi, les femmes africaines ne participent pas à la décision sur le nombre des enfants que la famille doit avoir. "Les femmes sont confrontées à beaucoup d'obstacles liés entre autres à des facteurs culturels et religieux", a-t-il dit.

  • Nigeria: libération de cinq étrangers enlevés la semaine dernière
    AFP, 27/06/2016 09h35
    Sept employés d'une société australienne, dont cinq expatriés, enlevés la semaine dernière dans le Sud-Est du Nigeria, vaste région pétrolière où œuvrent de nombreuses sociétés étrangères, ont été libérés, a annoncé dimanche soir la police locale. Des hommes armés avaient kidnappé mercredi 22 juin dernier ces sept employés, cinq expatriés et deux Nigérians, travaillant pour la firme minière et d'ingénierie australienne Macmahon dans le district d'Akpabuyo, près de Calabar, la capitale de l'Etat de Cross River, après avoir attaqué leur véhicule. Le chauffeur des otages avait été tué dans cette embuscade. Le commissaire de la police provinciale, Jimoh Ozi-Obeh, a annoncé dimanche la libération de ces cinq expatriés (trois Australiens, un Néo-Zélandais et un Sud-Africain) et de leurs deux collègues nigérians sans que soit versée de rançon aux ravisseurs.

  • Madagascar: deux morts et 84 blessés dans un attentat lors des célébrations nationales
    AFP, 27/06/2016 09h30
    Un attentat à la grenade, lié selon le président malgache à une "divergence" politique, a fait au moins deux morts et 84 blessés dimanche dans un stade d'Antananarivo lors des célébrations de la fête nationale de Madagascar. L'explosion a eu lieu vers 19H00 (16h00 GMT) dans le stade municipal de Mahamasina, où se tenait un concert gratuit à l'occasion de la fête de l'indépendance de cette ancienne colonie française. Sans donner aucune information sur l'enquête en cours, le président Hery Rajaonarimampianina, qui s'est rendu à l'hôpital où les victimes ont été prises en charge, a rapidement évoqué une piste politique.

  • Athlétisme: triplé pour la Sud-Africaine Semenya aux Championnats d'Afrique
    AFP, 27/06/2016 09h29
    La Sud-Africaine Caster Semenya a réussi un triplé à domicile aux Championnats d'Afrique d'athlétisme qui se sont achevés dimanche à Durban (est du pays), en remportant trois courses sur trois distances différentes: les 800 et 1500 m individuels, et le relais 4x400 m. Après avoir écrasé le 1500 m vendredi, elle a remporté dimanche en 1 min 58 sec 20/100 un 800 m qu'elle a aussi mené de bout en bout. "Je suis pleinement satisfaite du chrono, mon rythme était bon", a déclaré Semenya. La championne du monde du double tour de piste à Berlin en 2009 a ensuite couru le dernier relais du 4x400 m pour l'Afrique du Sud, permettant à son équipe de remporter le titre continental, alors qu'elle n'avait pris ce dernier relais qu'en 3e position.

  • Nigeria: 200 morts en un mois dans le camp de Bama selon MSF
    RFI, 24/06/2016 08h49
    Au Nigeria, 200 réfugiés sont morts en l’espace d’un mois dans un camp dans l’Etat de Borno selon Médecins sans frontières (MSF). L’ONG évoque jeudi 23 juin une situation humanitaire désastreuse dans ce camp de civils ayant fui les exactions de Boko Haram. L'ONG Médecins sans frontières affirme avoir sauvé in extremis16 enfants de la mort lors de sa première mission dans le camp de Bama mardi 21 juin. Ils ont été acheminés en urgence dans un centre de nutrition thérapeutique à Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno. Sur 800 enfants examinés à Bama, un sur cinq était atteint de malnutrition aigüe sévère. Cette proportion très inquiétante ne tient pas compte des 1 200 personnes évacuées il y a dix jours vers des centres médicaux où MSF conduit des examens.

  • RDC: l’ONU vote un texte qui renforce la pression sur Kinshasa
    RFI, 24/06/2016 08h46
    Le conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi 23 juin une résolution qui renouvelle le mandat du groupe d'experts sur la République démocratique du Congo (RDC) et le régime de sanctions auquel est soumis Kinshasa. Le régime de sanctions est aussi étendu pour couvrir toutes les violations des droits de l'homme dans le contexte pré-électoral.

  • Cocaïne: l'Afrique reste une importante zone de transit, selon l'ONU
    AFP, 24/06/2016 08h31
    L'Afrique reste une importante zone de transit de cocaïne à destination d'autres parties du monde et sa région Ouest a connu une hausse des saisies de cette drogue ces dernières années, affirme un organe spécialisé de l'ONU dans un rapport publié jeudi. "Le trafic de cocaïne passant par l'Afrique semble se développer de nouveau et on note des indices d'augmentation du trafic à destination de l'Asie et du Moyen-Orient" notamment, indique l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport mondial 2016 sur les drogues présenté lors d'une conférence de presse à Dakar. Ce rapport confirme une "importance croissante de l'Afrique de l'Ouest comme zone de transit", indiquant par ailleurs que sur la période 2009-2014, "la proportion totale de saisies de cocaïne" dans cette région "a augmenté de 78%".

  • L'Ethiopie va jeter 69 millions de préservatifs défectueux
    AFP, 24/06/2016 08h28
    L'Éthiopie va jeter 69 millions de préservatifs financés par le Fonds mondial de lutte contre le Sida en raison de leur mauvaise qualité, a rapporté jeudi la radio locale Fana, citant l'Agence éthiopienne de financement et d'approvisionnement pharmaceutiques (PFSA). Fabriqués par une société indienne, les préservatifs se sont avérés défectueux lors de tests en laboratoire, et le directeur de la PFSA, Meskele Lera, a assuré avoir entamé des démarches pour obtenir un "remboursement de l'argent" et la "couverture des coûts de mise au rebut", selon Fana. Ils avaient été achetés par les autorités éthiopiennes grâce à un don de 2 millions de dollars accordé par le Fonds mondial de lutte contre le Sida.

  • Côte d'Ivoire: pétition pour "la libération" de Laurent Gbagbo écroué à La Haye
    AFP, 23/06/2016 09h33
    Les partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, incarcéré depuis 2011 à La Haye où il est jugé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité, ont lancé mercredi une pétition ambitieuse pour réclamer sa libération. Cette pétition en soutien à M. Gbagbo, premier ex-président jugé par la CPI à l'âge de 71 ans, vise à recueillir plus de 20 millions de signatures. Elle a été initiée par l'écrivain ivoirien Bernard Dadié, qui a récemment fêté ses 100 ans, et l'ancien Premier ministre togolais Joseph Kokou Koffigoh. "Pour accompagner ce vaste mouvement de résistance face à l'imposture et comme un devoir de conscience devant l'histoire (...) les signataires exigent la libération de Laurent Gbagbo", a déclaré M. Dadié, lors d'une cérémonie qui s'est tenue mercredi dans un grand hôtel de la capitale ivoirienne.

  • Afrique du Sud: deux morts dans des violences à Pretoria
    AFP, 23/06/2016 09h30
    Deux personnes sont mortes dans un township de Pretoria dans la nuit de mardi à mercredi au cours de violents incidents provoqués par la nomination contestée d'un candidat à la mairie de la capitale sud-africaine pour les municipales d'août, a indiqué mercredi la police. "Deux suspects ont été tués par balles pendant des saccages à Mamelodi", un bidonville de l'est de Pretoria, a déclaré la police sud-africaine dans un communiqué, sans donner davantage de précisions. La porte-parole de la police, Noxolo Kweza, a également affirmé à l'AFP que les autorités avaient arrêté "plus de 40 personnes depuis hier (mardi) dans différents townships de Pretoria".

  • Disparition d'un journaliste: Simone Gbagbo demande des avancées dans l'enquête
    AFP, 22/06/2016 09h05
    L'ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo, actuellement jugée pour crimes contre l'humanité, a demandé mardi lors d'une audience que progresse l'enquête sur la disparition en 2004 à Abidjan du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, dans laquelle elle est citée. "On m'accuse, on me salit (...) Que l'enquête concernant cette affaire aille à son terme!", a lancé l'épouse de l'ex-président Laurent Gbagbo, qui a déjà été entendue par la justice française dans cette affaire. "Il faut qu'on sache qui était Kieffer, je suis intéressée de le savoir, je ne le connais pas et n'avais jamais entendu parler de lui", a poursuivi Mme Gbagbo, interrogée par ses avocats, lors de ce procès repris lundi après une semaine de suspension.

  • Libye: au moins 29 morts dans l'explosion d'un dépôt d'armes
    AFP, 22/06/2016 09h01
    Au moins 29 personnes ont été tuées et des dizaines blessées mardi dans l'explosion d'un dépôt d'armes dans la ville de Garaboulli, à 70 km à l'est de la capitale libyenne Tripoli, selon des responsables. Un responsable de la sécurité à Garaboulli a indiqué que "des hommes armés locaux ont pris d'assaut le dépôt d'armes qui appartient à une milice de la ville de Misrata mais active dans la région". Misrata est située à 200 km à l'est de Tripoli.

  • Centrafrique: enquête judiciaire contre des soldats français soupçonnés de sévices
    AFP, 21/06/2016 08h51
    La justice française a ouvert une enquête visant des soldats de la force Sangaris, soupçonnés d'avoir passé à tabac deux Centrafricains à Bangui ou d'avoir laissé faire, une nouvelle affaire embarrassante pour l'armée après les récents scandales d'abus sexuels. Le parquet de Paris a ouvert la semaine dernière une enquête préliminaire, notamment pour "violences volontaires en réunion" ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de huit jours, "séquestration avec libération volontaire", "menaces avec armes" et non-assistance à victime.

  • Côte d'Ivoire: Mme Gbagbo nie tout lien avec des escadrons de la mort
    AFP, 21/06/2016 08h49
    L'ex-Première dame ivoirienne Simone Gbagbo a catégoriquement nié lundi avoir été en contact avec des escadrons de la mort, lors de la reprise à Abidjan de son procès pour crimes contre l'humanité après une semaine de suspension. La reprise du procès a coïncidé lundi avec le 67ème anniversaire de l'accusée. "Joyeux anniversaire mamie!", ont ainsi scandé une dizaine de ses partisans à l'arrivée au palais de justice d'Abidjan de Mme Gbagbo, élégamment vêtue d'une robe fleurie rouge-blanc, la tête nouée d'un foulard assorti.

  • La danse classique entre sur scène dans le township de Soweto
    AFP, 21/06/2016 08h43
    Dans un studio de danse de Soweto aux miroirs jaunis, des adultes répètent la première position, à la barre et en chaussettes. La danse classique, réservée en Afrique du Sud pendant des décennies à la minorité blanche, fait son entrée sur scène dans les townships. Vingt-deux ans après la fin officielle de l'apartheid, "on a de formidables danseurs noirs en danse contemporaine, mais pas en danse classique", constate Dirk Badenhorst, président de la Compétition sud-africaine de danse classique, qui révèle de nouveaux talents sur le continent.

  • RDC: "les élections auront bel et bien lieu à tous les échelons", déclare le président Joseph Kabila
    Xinhua, 17/06/2016 09h20
    Le Président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila a réaffirmé jeudi dans son discours de clôture de la conférence des gouverneurs de province à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga (sud-est de la RDC), que les élections "auront bel et bien lieu à tous les échelons". "Je voudrais saisir cette opportunité pour affirmer que le processus électoral dans notre pays est irréversible. Les élections auront bel et bien lieu, à tous les échelons", a déclaré M. Kabila.

  • Incertitude en Haïti après l'expiration du mandat du président provisoire
    AFP, 17/06/2016 09h08
    L'incertitude politique dans laquelle Haïti est plongée depuis l'expiration du mandat du président provisoire suscitait jeudi l'inquiétude de la communauté internationale et la colère de l'opposition. L'ONU s'est déclarée "profondément préoccupée" par l'instabilité politique persistante en Haïti, où Jocelerme Privert avait été élu président provisoire par le Parlement le 14 février pour un mandat limité à 120 jours. Cette période a pris fin mardi mais les députés et sénateurs ne sont pas parvenus à tenir la séance en Assemblée nationale à laquelle ils étaient convoqués pour statuer sur le devenir du pouvoir présidentiel.

  • Menu principal Formulaire de recherche Rechercher Rechercher Share articleAjouter un commentaire Haïtipolitiqueélections Incertitude en Haïti après l'expiration du mandat du président provisoire
    AFP, 17/06/2016 09h04
    L'incertitude politique dans laquelle Haïti est plongée depuis l'expiration du mandat du président provisoire suscitait jeudi l'inquiétude de la communauté internationale et la colère de l'opposition. L'ONU s'est déclarée "profondément préoccupée" par l'instabilité politique persistante en Haïti, où Jocelerme Privert avait été élu président provisoire par le Parlement le 14 février pour un mandat limité à 120 jours. Cette période a pris fin mardi mais les députés et sénateurs ne sont pas parvenus à tenir la séance en Assemblée nationale à laquelle ils étaient convoqués pour statuer sur le devenir du pouvoir présidentiel.

  • Menu principal Formulaire de recherche Rechercher Rechercher Share articleAjouter un commentaire MaliSuisseenlèvement Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse
    AFP, 17/06/2016 08h59
    Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé jeudi une vidéo datant du mois de mai et apportant une preuve de vie de l'otage suisse Béatrice Stockly que le groupe détient depuis janvier au Mali, a rapporté le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE. Dans cette vidéo de deux minutes et 50 secondes, dont SITE fournit un lien et qui a été postée ce jeudi, selon le centre, sur les réseaux sociaux Telegram et Twitter, on voit une femme voilée, de type occidental, les yeux clairs et le visage marqué. S'exprimant en français, d'une voix à peine perceptible, elle déclare qu'elle s'appelle Béatrice Stockly. Face à la caméra ou filmée de profil, elle donne la date du mardi 17 mai 2016, précise qu'elle est aux mains d'Aqmi depuis 130 jours, avant de remercier sa famille et le gouvernement suisse pour leurs efforts afin de tenter de la faire libérer.

  • Ethiopie: plus de 400 morts dans la répression des manifestations des Oromos
    AFP, 16/06/2016 09h18
    Les manifestationsantigouvernementales déclenchées en novembre 2015 dans la région de l'Oromia ont fait plus de 400 morts, selon un rapport publié jeudi par l’organisation Human Rights Watch (HRW), un chiffre vivement contesté par le gouvernement éthiopien. Pour les autorités éthiopiennes, le bilan officiel de ces manifestations est de 173 morts, dont 28 policiers et officiels. HRW accuse le gouvernement d’avoir mené une "répression brutale" contre des manifestants "généralement pacifiques" et assure avoir documenté l'usage répété par les forces de sécurité éthiopiennes de tirs à balles réelles. L'organisation de défense des droits de l'Homme affirme avoir identifié par leurs noms plus de 300 personnes tuées, pour la plupart des étudiants.

  • Niger: 34 migrants dont 20 enfants retrouvés morts dans le désert
    AFP, 16/06/2016 09h14
    Trente-quatre migrants, dont 20 enfants, sont morts la semaine dernière dans le désert nigérien, en tentant de se rendre en Algérie voisine, devenue une destination privilégiée des migrants subsahariens. "Trente-quatre personnes dont cinq hommes, neuf femmes et vingt enfants ont trouvé la mort dans leur tentative de traverser le désert", a indiqué le ministère nigérien de l'Intérieur dans un communiqué. "Ils sont probablement morts de soif, comme c'est souvent le cas, et ils ont été retrouvés près d'Assamaka", un poste frontalier entre le Niger et l'Algérie, a confié une source sécuritaire

  • Crash EgyptAir: des morceaux de la carlingue localisés sur "plusieurs sites"
    AFP, 16/06/2016 09h10
    Des débris de la carlingue de l'avion d'EgyptAir, qui s'est abîmé en Méditerranée le 19 mai, ont été localisés sur "plusieurs sites", a annoncé mercredi la commission d'enquête égyptienne, alors que le temps est compté pour retrouver les boîtes noires qui cesseront d'émettre le 24 juin. Seules les analyses des enregistreurs de vol pourront permettre de connaître les causes du crash de l'Airbus A320 d'EgyptAir, qui s'est abîmé entre la Crète et la côte nord de l'Egypte avec 66 personnes à bord, après avoir soudainement disparu des écrans radar. Un navire de la compagnie française Deep Ocean Search (DOS) qui participe aux opérations de recherche, le "John Lethbridge", a "localisé plusieurs sites principaux où se trouvent des débris de la carlingue", annonce le communiqué de la commission d'enquête.

  • Michelle Obama au Liberia et au Maroc pour promouvoir l'accès à l'éducation des filles
    AFP, 16/06/2016 09h08
    La Première dame des Etats-Unis Michelle Obama se rendra au Liberia, au Maroc en Espagne fin juin pour promouvoir l'accès à l'éducation des filles, a annoncé la Maison Blanche mercredi. Au Liberia, pays d'Afrique de l'Ouest durement touché par l'épidémie d'Ebola, l'épouse de Barack Obama, qui voyagera avec ses deux filles Malia, 17 ans, et Sasha, 15 ans, se rendra dans un centre des Peace Corps à Kakata. Elle visitera également une école à Unification Town où elle s'entretiendra avec des adolescentes confrontées à de réelles difficultés pour avoir accès au système éducatif. La présidente du Liberia, Ellen Jonhson Sirleaf, se joindra à Mme Obama durant sa visite, précise l'exécutif américain.

  • plusieurs morts dans des heurts entre soldats et rebelles démobilisés
    AFP, 16/06/2016 09h02
    Plusieurs personnes ont été tuées mercredi dans le sud-est de la République démocratique du Congo lors d'affrontements entre militaires congolais et anciens rebelles démobilisés, a-t-on appris de sources concordantes. Les heurts mortels ont éclaté dans la matinée à l'occasion d'une manifestation non autorisée d'ex-rebelles cantonnés dans la base militaire de Kamina, dans la province du Haut-Lomani, et de sa répression par l'armée, selon des sources locales. "Il y a eu des morts", a indiqué à une source requérant l'anonymat à l'hôpital militaire local, refusant de donner un nombre précis. Des inhumations nocturnes sont prévues au sein de la base, a ajouté cette source, jointe par téléphone de Lubumbashi, la grande ville du sud-est de la RDC.

  • Le père de Reeva Steenkamp insiste pour que Pistorius "paie pour son crime"
    AFP, 15/06/2016 08h50
    Le père de Reeva Steenkamp, tuée par Oscar Pistorius en 2013, a témoigné en pleurs mardi devant un tribunal de Pretoria où il a insisté pour que le champion paralympique sud-africain "paie pour son crime" commis, selon lui, après une dispute du couple. C'est la première fois depuis le début de la procédure judiciaire en 2014 que l'un des deux parents de Reeva prend la parole devant la justice, qui doit désormais fixer la peine d'Oscar Pistorius, reconnu coupable de meurtre. "Ca a été très difficile pour moi de lui pardonner (...). Il doit payer pour ce qu'il a fait. Il doit payer pour son crime", a insisté Barry Steenkamp, 73 ans, la voix chevrotante, et trop frêle pour se tenir debout à la barre.

  • Les Libyens appelés à s'unir face à l'EI, vote à l'ONU
    AFP, 15/06/2016 08h47
    Le chef du fragile gouvernement d'union nationale en Libye, Fayez al-Sarraj, a appelé mardi ses concitoyens à soutenir l'offensive pour reprendre Syrte au groupe jihadiste Etat islamique (EI), à laquelle refusent de participer les autorités contrôlant l'est du pays. Sarraj est soutenu avec force par l'ONU, dont le Conseil de sécurité a voté à l'unanimité une résolution autorisant l'opération navale européenne au large de la Libye à contrôler l'embargo sur les armes imposé depuis 2011, afin d'aider le gouvernement d'union libyen dans sa lutte contre les jihadistes. "Nous saluons les victoires remportées par nos fils dans la bataille pour la libération de Syrte. Elles méritent d'être l'exemple d'un projet national" autour duquel les Libyens doivent "s'unir", a dit le chef du gouvernement d'union (GNA) dans une allocution télévisée.

  • La condamnation de Habré "nulle" en raison d'une "irrégularité" sur la désignation des juges
    AFP, 14/06/2016 08h42
    Un avocat de l'ex-président tchadien Hissène Habré a réclamé lundi sa libération immédiate, affirmant que sa condamnation à perpétuité par un tribunal spécial africain à Dakar était "nulle" en raison d'une irrégularité sur la désignation des juges. "Le juge (sénégalais) Amady Diouf ne remplit pas les conditions légales. Il ne pouvait être désigné comme juge" des Chambres africaines extraordinaires (CAE) parce que le statut de ce tribunal spécial "exige une expérience de dix ans", a déclaré Me Ibrahima Diawara, lors d'une conférence de presse à Dakar. "Nous avons un tribunal composé de manière irrégulière et qui a rendu une décision. La conséquence d'une telle irrégularité, c'est la nullité de cette décision", a dit Me Diawara, en référence à la condamnation à perpétuité pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre rendue le 30 mai contre son client.

  • Nigeria: la fédération de football s'en prend à nouveau aux joueuses lesbiennes
    AFP, 14/06/2016 08h38
    Un haut représentant de la Fédération nigériane de football (NFF) a considéré ce weekend que les joueuses lesbiennes étaient responsables des mauvaises performances de l'équipe nationale féminine, des propos homophobes déjà condamnés par la FIFA dans le passé. L'équipe des Super Falcons s'est imposée comme la meilleure du continent, avec neuf victoires sur 11 éditions de la Coupe d'Afrique, et elle a été présente lors de toutes les Coupes du monde féminines depuis 1991. Cette année, cependant, les Super Falcons n'ont pas fait de belles performances lors des Jeux Africains, à Brazzaville, et l'équipe n'a pas réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio. Pour le vice-président de la NFF, Seyi Akinwunmi, ces mauvais résultats sont dûs aux relations homosexuelles au sein de l'équipe une pratique illégale au Nigeria.

  • Pistorius: une audience cruciale s'ouvre à Pretoria
    AFP, 13/06/2016 09h26
    Oscar Pistorius saura probablement cette semaine combien d'années de prison il devra purger pour le meurtre de sa petite amie, à l'issue d'une audience cruciale et définitive qui s'ouvre ce lundi à Pretoria. Reconnu coupable du meurtre de la jeune top-model Reeva Steenkamp dans la nuit de la Saint-Valentin 2013, le champion paralympique sud-africain risque en théorie une peine de quinze ans de prison minimum. Les juristes s'attendent à ce qu'il prenne la parole pour exprimer des remords: "le repentir est un facteur très important dans la détermination de la peine", explique le pénaliste Martin Hood, "si quelqu'un demande pardon et exprime du remord, c'est un facteur très fort en sa faveur". D'après le journal britannique Sunday Telegraph, le père de la victime, Barry Steenkamp, pourrait demander à prendre la parole pour réclamer une peine sévère. Ce serait la première fois, depuis la funeste nuit du meurtre, qu'un parent de la victime viendrait à la barre d'un tribunal.

  • Burkina: aucune lueur dans les fours au 4e jour de grève des boulangers
    AFP, 13/06/2016 09h22
    Eric, 4 ans, pleure à chaudes larmes devant "La Baguette du Faso" une boulangerie de Ouagadougou: comme lui de nombreux habitants de la capitale burkinabè sont privés de pain depuis jeudi, en raison d'une grève des boulangers. La grève, très suivie, a été déclenchée par le Syndicat national des boulangers et pâtissiers du Burkina (FNBPB). Ce syndicat unique dans le secteur réclame la signature d'une convention collective "négociée depuis un an que les patrons refusent de signer". Cette convention prévoit notamment une augmentation de 25% des salaires des boulangers "en sus d'autres primes qui pourraient donner une augmentation cumulée d'environ 50%", selon le président du FNBPB, Konomba Traoré.

  • L'Érythrée accuse l'Éthiopie d'une attaque à sa frontière
    AFP, 13/06/2016 09h18
    L'Erythrée a accusé lundi l'Ethiopie, à laquelle l'a opposé un conflit meurtrier entre 1998 et 2000, d'une attaque à sa frontière, mais Addis Abeba a affirmé ne pas avoir eu connaissance de ces combats. L'Ethiopie "a déclenché une attaque contre l'Érythrée sur le front de Tsorona", dimanche, a précisé le ministère érythréen de l'Information dans un communiqué. "A notre connaissance, il n'y a pas d'affrontements", a de son côté annoncé le porte-parole du gouvernement éthiopien, Getachew Redda. L'Erythrée a obtenu son indépendance de l'Ethiopie en 1991 après trois décennies de guerre. Une nouvelle guerre l'a opposée à l'Ethiopie de 1998 à 2000. Les deux pays demeurent ennemis et leurs forces se surveillent de près le long de la frontière lourdement fortifiée.

  • Somalie: les shebab attaquent un camp de l'armée éthiopienne
    AFP, 10/06/2016 08h39
    Les insurgés islamistes shebab ont mené une nouvelle attaque d'envergure jeudi dans le centre de la Somalie contre une base éthiopienne de la mission de l'Union africaine (Amisom). Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué l'assaut contre la base d'Halgan, dans la région de Hiran, et affirmé avoir tué 60 soldats éthiopiens. Addis-Abeba, pour sa part, a assuré que 101 jihadistes étaient morts dans cette attaque, alors que le gouvernement somalien a lui avancé le chiffre de 240 shebab tués, ainsi que 9 soldats de l'Amisom.

  • Libye: entrée des forces antijihadistes dans Syrte, fief de l'EI
    AFP, 10/06/2016 08h37
    Des combats ont eu lieu jeudi dans le centre de Syrte, fief du groupe Etat islamique (EI) en Libye, après l'entrée des forces progouvernementales dans cette ville qu'elles espèrent contrôler totalement dans les prochains jours. La perte de Syrte représenterait un énorme revers pour l'EI, alors que l'organisation jihadiste fait face en Irak et en Syrie, les deux pays où elle est le mieux implantée, à plusieurs offensives soutenues par les Etats-Unis et par la Russie. Les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) libyen "avancent rapidement contre l'EI en Libye et ont commencé à entrer dans son bastion de Syrte", a déclaré sur Twitter Brett McGurk, l'envoyé spécial du président américain Barack Obama auprès de la coalition anti-EI.

  • Ethiopie: 88 enfants kidnappés au Soudan du Sud rendus à leurs familles
    AFP, 10/06/2016 08h35
    Quatre-vingt huit enfants enlevés le 15 avril dernier en Ethiopie par des hommes armés venus du Soudan du Sud ont été rendus à leurs familles dans la région frontalière de Gambella (sud-ouest), a-t-on appris jeudi auprès du Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef). "La majorité des enfants ont entre 3 et 5 ans; beaucoup sont traumatisés, hagards (...) Ils ont vu des gens se faire tuer. La peur se lit sur leurs visages", a expliqué Sacha Westerbeek, travaillant pour Unicef Ethiopie et de retour de Gambella. Cinq des enfants secourus, d’ethnie nuer, souffrent de malnutrition, dont un bébé de six mois arraché au sein maternel et nourri au lait de vache. Les enfants étaient intégrés dans des communautés murle et recevaient du lait et du sang de vache, la base de l’alimentation murle. Certains ont indiqué avoir reçu des noms murle. Les négociations se poursuivent pour faire libérer 58 autres enfants toujours captifs.

  • Viol, castration, noyades: des témoignages terrifiants d'Erythrée
    AFP, 09/06/2016 09h26
    Viol, castration, noyades... La quinzaine de témoignages publiés par la Commission d'enquête de l'ONU sur l’Érythrée livrent une vision terrifiante de la situation des droits de l'Homme dans ce petit pays de la Corne de l'Afrique.

  • Niger: l'armée tchadienne en renfort pour "traquer" Boko Haram
    AFP, 09/06/2016 09h17
    Les premiers soldats tchadiens d'un contingent de 2.000 hommes sont arrivés mercredi au Niger pour prêter une nouvelle fois main-forte à leur voisin, cible vendredi d'une attaque massive et meurtrière des islamistes nigérians de Boko Haram contre la ville de Bosso (sud-est). "Les premiers soldats tchadiens, à bord d'une trentaine de véhicules tout-terrain lourdement armés, sont déjà arrivés à Bosso. Ils ont traversé la frontière (tchado-nigérienne) vers 16h30 locales (14h30 GMT)", a affirmé une source sécuritaire nigérienne. Aguerries et habituées au combat contre les jihadistes, les troupes tchadienne environ 2.000 hommes "lourdement équipés" "empruntent visiblement la route de N'guigmi", contournant le lac Tchad par le Nord, a poursuivi cette source.

  • Liberia: plus d'Ebola dans le dernier pays d'Afrique de l'Ouest encore touché
    AFP, 09/06/2016 09h13
    La dernière résurgence d'Ebola au Liberia, ultime pays encore touché par l'épidémie qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans, doit être officiellement déclarée terminée jeudi. La prudence s'imposait néanmoins, les précédentes déclarations de ce type par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ayant systématiquement été accompagnées de la découverte de nouveaux épisodes localisés dans un des trois pays voisins les plus touchés. Le 17 mars, l'OMS avait proclamé l'arrêt présumé de "toutes les chaînes de transmission initiales" après la fin du dernier épisode de l'épidémie en Sierra Leone, avant que les autorités guinéennes annoncent le jour même une résurgence dans le sud du pays.

  • Elections américaines : Hillary Clinton revendique sa victoire aux primaires démocrates
    AFP, 08/06/2016 09h15
    Hillary Clinton a revendiqué mardi sa victoire aux primaires démocrates lors d’un discours à New York, insistant sur le caractère historique de son investiture pour représenter le Parti démocrate à la présidentielle. « Grâce à vous, nous avons franchi une étape importante. C’est la première fois dans l’histoire de notre pays qu’une femme est investie par l’un des grands partis », a déclaré la candidate de 68 ans devant ses partisans fous de joie dans le quartier de Brooklyn, à New York. « La victoire de ce soir n’est pas celle d’une personne, elle appartient à une génération de femmes et d’hommes qui se sont battus et se sont sacrifiés et ont rendu possible ce moment. » Mme Clinton, qui avait renoncé à briguer la Maison Blanche face à Barack Obama, il y a huit ans jour pour jour, a profité de son discours de victoire pour tacler son opposant républicain Donald Trump. « Les ponts sont meilleurs que les murs », a-t-elle lancé en référence au projet du milliardaire de construire un mur à la frontière mexicaine.

  • L'UE s'adresse à l'Afrique pour stopper les traversées mortelles de la Méditerranée
    AFP, 08/06/2016 08h57
    La Commission européenne a fait miroiter mardi des investissements fiananciers de plus de 60 milliards d'euros aux pays africains "coopératifs" pour freiner l'afflux de migrants vers l'UE par la Méditerranée, où plus de 10.000 migrants ont perdu la vie depuis 2014. "Nous proposons de nouveaux partenariats, en commençant avec un premier groupe de pays", a expliqué son vice-président Frans Timmermans, devant le Parlement européen, citant l'Ethiopie, le Niger, le Nigéria, le Mali, le Sénégal, mais aussi la Jordanie et le Liban. Depuis que l'immense afflux de migrants venant de la Turquie s'est tari, grâce au fragile accord entre l'UE et Ankara conclu en mars, la route maritime depuis l'Afrique est redevenue la principale porte d'entrée clandestine en Europe, toujours aussi périlleuse.

  • Niger: trois journalistes arrêtés après un scandale de fraude au concours
    AFP, 08/06/2016 08h55
    Trois journalistes nigériens sont emprisonnés pour avoir publié des documents relatifs à une fraude à un concours pour devenir fonctionnaire, impliquant d'importantes personnalités, a révélé mardi Reporters sans frontières (RSF). "L’imprimeur du journal Le Courrier, Soumana Idrissa Maiga, par ailleurs journaliste et patron de presse, a été placé en garde à vue, lundi 6 juin (...) Cette arrestation fait suite à la détention depuis samedi du propriétaire et du directeur de publication du journal Le Courrier, Ali Soumana et Moussa Dodo", rapporte RSF. L'affaire de fraude, révélée par la Haute autorité du lutte contre la corruption et infractions assimilées (Halcia), fait grand bruit: des personnalités ont fait placer des protégés sur la liste des admis à un concours d'entrée de la Santé publique alors qu'ils n'avaient pas obtenu des notes suffisantes ou n'avaient même pas passé les épreuves.

  • Burkina: la famille de Sankara veut une contre-expertise pour identifier sa dépouille
    AFP, 07/06/2016 09h26
    La famille de Thomas Sankara, le "père de la révolution" burkinabè tué lors du putsch qui a porté le président Blaise Compaoré au pouvoir le 15 octobre 1987, a demandé une contre-expertise ADN sur la dépouille présumée de Sankara, a déclaré lundi le parquet militaire. L’enquête sur la mort de Sankara avait été ouverte fin mars 2015, après la chute de M. Compaoré en octobre 2014, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir. Le sujet était tabou pendant l’ère Compaoré, ancien frère d’arme de Sankara parfois soupçonné d’avoir commandité son assassinat. Les corps présumés de Sankara et de 12 personnes qui étaient avec lui ont été exhumés fin mai 2015 afin de lever le voile sur le mystère entourant les circonstances de la mort du "père de la révolution" burkinabè. Les tests ADN visaient à déterminer avec certitude l'identité des victimes.

  • Niger: 26 morts dans l'attaque de Boko Haram, 55 islamistes tués
    AFP, 07/06/2016 09h23
    Le Niger a revu à la baisse le bilan officiel de l'attaque massive menée vendredi par Boko Haram à Bosso dans le sud-est du Niger, de 32 à 26 morts, annonçant avoir tué 55 éléments du groupe islamiste nigérian, selon un communiqué officiel lundi. "Le bilan actualisé de l'attaque est de 26 morts côté ami dont 24 soldats Nigériens et deux soldats Nigérians, 112 blessés dont 111 militaires et une femme civile", a précisé un communiqué du gouvernement lu à la télévision publique par son porte-parole Assoumana Malam Issa. Du coté de Boko Haram, "55 morts ont été enregistrés et de nombreux blessés", ont assuré les autorités nigériennes qui n'avaient jusqu'ici pas donné de bilan côté assaillant.

  • Angola: contestation sur la nomination de la fille du président à Sonangol
    AFP, 06/06/2016 09h05
    Un groupe de juristes angolais a annoncé samedi son intention de contester en justice la nomination de la fille du président dos Santos à la tête de la compagnie pétrolière publique Sonangol. "Cette nomination est illégale. Nous allons demander sa destitution (...) Le droit est en notre faveur pour empêcher cette nomination", a indiqué devant la presse l'avocat David Mendes, à l'issue d'une réunion de douze juristes, convoquée pour l'occasion. Les juristes contestataires ont annoncé leur intention d'attaquer en trois axes différents. "Un document sera remis au chef du gouvernement, c'est-à-dire au président lui-même, nous allons déposer une plainte auprès du procureur général de la République, et nous allons déposer une demande de blocage d'acte administratif devant la Cour suprême", a précisé Me Mendes.

  • "Rumble in the jungle": quand Mohamed Ali forgeait sa légende à Kinshasa
    AFP, 06/06/2016 09h01
    "Rumble in the jungle" ("bagarre dans la jungle"), "combat du siècle". Le KO infligé par Mohamed Ali à George Foreman en 1974 à Kinshasa a forgé le mythe du plus célèbre boxeur de l'histoire, décédé vendredi à 74 ans et figure du panthéon de la culture sportive. Kinshasa, Zaïre (aujourd'hui République démocratique du Congo), 30 octobre 1974, 4 heures du matin (locales) passées afin que la télévision américaine puisse diffuser en direct le combat: après 2 min 58 dans le 8e round, Mohamed Ali met au tapis son compatriote George Foreman. "The greatest" ("le plus grand"), comme il s'est lui-même surnommé, récupère le titre de champion du monde des lourds dont il a été déchu en 1967 pour avoir refusé d'aller faire la guerre au Vietnam. Il signe, surtout, la victoire la plus emblématique de sa riche carrière, et pas seulement en termes de boxe pure.

  • Centrafrique: des soldats français accusés de sévices physiques
    AFP, 06/06/2016 08h55
    Nouvelle affaire embarrassante pour l'armée française en Centrafrique: une procédure disciplinaire a été ouverte contre cinq de ses soldats, accusés d'avoir passé à tabac deux Centrafricains à Bangui ou d'avoir laissé faire. La force française Sangaris, présente en Centrafrique (RCA) depuis décembre 2013, est déjà mise en cause dans des scandales d'abus sexuels, tout comme des Casques bleus de nombreux contingents. Trois enquêtes judiciaires sont en cours à Paris sur ces accusations de viols, d'abus ou d'exploitation sexuelle, notamment sur mineurs. Cette fois, "il n'y a aucune connotation sexuelle dans cette pitoyable affaire", selon un proche du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, cité par le quotidien régional Ouest France qui a révélé l'affaire.

  • Demander à Gbagbo de quitter le pouvoir en Côte d'Ivoire? "Il m'aurait giflée", raconte Simone
    AFP, 03/06/2016 08h56
    Demander à son mari Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir après sa défaite électorale de 2010? "Il m'aurait giflée", a assuré jeudi l'ex-Première dame de Côte d'Ivoire, Simone Gbagbo, au troisième jour de son procès pour "crimes contre l'humanité". La crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3.000 morts en cinq mois, avait été provoquée par le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara à l'élection présidentielle de novembre 2010. "Pourquoi n'avez-vous pas demandé à votre mari d'abandonner le pouvoir?", a demandé le juge Bouakhi Kouadio à l'accusée. "C'est lui ( Laurent Gbagbo) le vainqueur, il m'aurait giflée si je lui faisais la suggestion", a répondu Mme Gbagbo, déclenchant des rires dans la salle.

  • Pour sauver les éléphants d'Afrique, Washington interdit le commerce de l'ivoire
    AFP, 03/06/2016 08h53
    Les Etats-Unis ont annoncé jeudi une interdiction quasi totale du commerce de l'ivoire sur leur territoire, affirmant leur volonté de s'attaquer au trafic des défenses d'éléphants africains menacés d'extinction par le braconnage. "Nous espérons que les autres nations vont agir rapidement et de manière décisive pour arrêter le flot d'ivoire en mettant en oeuvre des réglementations similaires", a déclaré la ministre américaine des Affaires intérieures et des Ressources naturelles, Sally Jewell. Celle-ci vise plus particulièrement la Chine, qui représente 70% de la demande et a dit vouloir également davantage réglementer ce marché. De telles mesures "sont cruciales pour que nos petits-enfants et leurs enfants puissent connaître ces espèces emblématiques", a-t-elle ajouté.

  • Attaques au Mali: l'ONU réclame des renforts, dénonce l'impasse du processus de paix
    AFP, 03/06/2016 08h50
    Le chef de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, a lié jeudi la recrudescence des attaques dans ce pays, frappant notamment les Casques bleus, au piétinement du processus de paix, tout en réclamant davantage de moyens militaires. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé au Conseil de sécurité quelque 2.049 militaires et 480 policiers supplémentaires pour la Minusma, dont les effectifs actuels sont d'environ 12.000, a annoncé son porte-parole, Stéphane Dujarric. [i "Nous parlons de forces de réaction rapide, de moyens aériens, de soldats supplémentaires spécialisés dans les convois hautement sécurisés"], a-t-il précisé.


  • Crash d'EgyptAir: le signal d'une première boîte noire détecté
    AFP, 02/06/2016 08h54
    La Marine française a détecté mercredi le signal d'une des boîtes noires du vol Paris-Le Caire d'EgyptAir qui s'est abîmé en Méditerranée il y a 12 jours, mais il faudra attendre au moins une semaine avant de pouvoir les repêcher. Seules les analyses des enregistreurs de vol pourront permettre de connaître les causes du crash de l'Airbus A320 d'EgyptAir, qui s'est abîmé le 19 mai entre la Crète et la côte nord de l'Egypte avec 66 personnes à bord, après avoir soudainement disparu des écrans radar. Le Laplace, un bâtiment de la Marine française arrivé mardi sur la zone du crash pour participer aux recherches, a détecté le "signal d'une balise d'un enregistreur de vol", a indiqué le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français, après une annonce similaire des autorités égyptiennes.

  • Somalie: au moins 10 morts dans une attaque contre un hôtel
    AFP, 02/06/2016 08h52
    Au moins dix personnes, dont deux députés, ont été tuées dans une attaque visant un hôtel de Mogadiscio et revendiquée par les islamistes somaliens shebab, des combats étant toujours en cours jeudi matin entre les forces somaliennes et des assaillants retranchés dans le bâtiment. Cet attentat a été mené quelques heures après l'annonce par les autorités somaliennes de la mort du cerveau présumé de l'attaque perpétrée par les shebab contre l'université de Garissa, dans l'est du Kenya, qui avait fait 148 morts en 2015, dont 142 étudiants. Il aurait été tué par des forces spéciales dans le sud-ouest du pays dans la nuit de mardi à mercredi.

  • Génocide rwandais: aux assises, le récit de la "terrible journée" du massacre de l'église
    AFP, 01/06/2016 08h49
    Des pierres contre des machettes et des grenades: l'abbé du village rwandais de Kabarondo a raconté mardi aux assises de Paris la vaine résistance des réfugiés dans son église aux attaques des génocidaires lors de cette "terrible journée" du 13 avril 1994. Comme beaucoup, l'abbé Oreste Incimatata pensait que l'église, lieu traditionnel de refuge lors de pogroms anti-tutsi au Rwanda depuis 1959, serait préservée. Il assiste, incrédule, à "l'extension des tueries" dans une commune où il n'y avait encore eu aucun massacre. La soixantaine élégante dans un costume marine, l'ecclésiastique est conscient de l'importance de son témoignage, le premier sur le massacre de l'église, où des milliers de Tutsi mais aussi des Hutu avaient afflué les jours précédents.

  • Egypte: le chef du syndicat de la presse et deux cadres devant la justice
    AFP, 01/06/2016 08h41
    Le président du syndicat égyptien des journalistes et deux collaborateurs seront jugés pour avoir abrité deux reporters recherchés par la police, ont indiqué mardi des sources concordantes. Des journalistes égyptiens avaient récemment manifesté pour protester contre "un recul" de la liberté de la presse, trois ans après que le président Abdel Fattah al-Sissi a destitué son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi et lancé une implacable répression contre toute opposition. Le président du syndicat Yehya Kallache, le secrétaire général de l'organisation Gamal Abdelrahim et le chef de sa commission des libertés Khaled Elbashy ont été libérés sous caution tard lundi soir, après plus de 24h de garde à vue, a indiqué l'avocat de M. Elbalshy, Karim Abdelrady.

  • L'un des chefs de la sanglante rébellion ougandaise LRA devant la justice internationale en décembre
    AFP, 31/05/2016 08h59
    Dominic Ongwen, l'un des chefs les plus redoutés de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA), une sanglante rébellion ougandaise, comparaîtra devant la Cour Pénale Internationale en décembre pour crimes contre l'humanité, a annoncé la CPI lundi. Le procès de Dominic Ongwen, accusé d'esclavage sexuel et de recrutement d'enfants soldats, s'ouvrira le 6 décembre, et le procureur devrait commencer à présenter les preuves dès janvier. Ongwen, lui-même ancien enfant soldat recruté à l'âge de 14 ans, est devenu l'un des leaders du groupe armé sanguinaire, et s'est rendu coupable de crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis dans le nord de l'Ouganda sur la période 2002-2005, selon la CPI.

  • Cinq casques bleus tués dans une attaque "terroriste" dans le centre du Mali
    AFP, 30/05/2016 09h29
    Cinq Casques bleus ont été tués dimanche dans une embuscade "terroriste" dans le centre du Mali, une première dans cette région, alors que le pays connaît depuis une dizaine de jours une recrudescence des attaques meurtrières contre l'armée et les soldats de l'ONU. Ce nouvel attentat contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) n'a pas été revendiqué. La Minusma n'a pas spécifié immédiatement la nationalité des Casques bleus attaqués. Une source policière malienne a déclaré qu'il s'agissait de Togolais. "Les Casques bleus togolais étaient en mission de paix dans le secteur où les agriculteurs et les éleveurs se sont récemment affrontés", a déclaré cette source, contactée par téléphone à Mopti depuis Bamako.

  • Procès Habré: verdict lundi à Dakar pour l'ex-président tchadien
    AFP, 30/05/2016 09h22
    Le tribunal spécial africain qui juge l'ex-président tchadien Hissène Habré à Dakar pour crimes contre l'humanité rend son verdict lundi, au terme d'un procès inédit, censé servir d'exemple en Afrique, un quart de siècle après sa chute. Poursuivi pour "crimes de guerre, crimes contre l'humanité et crimes de torture", Hissène Habré a dirigé le Tchad pendant huit ans (1982 -1990) avant d'être renversé par un de ses anciens collaborateurs, l'actuel président Idriss Déby Itno, et de se réfugier au Sénégal en décembre 1990. Arrêté le 30 juin 2013, il est jugé depuis le 20 juillet 2015 par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), mises en place en vertu d'un accord entre le Sénégal et l'Union africaine (UA), qu'il récuse et devant lesquelles il refuse de s'exprimer ou de se défendre.



  • RDC: l'opposant Moïse Katumbi a quitté l'Afrique du Sud pour Londres
    AFP, 30/05/2016 09h02
    L'opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) et menacé d'un procès dans son pays, a quitté l'Afrique du Sud, où il était hospitalisé, pour Londres, a indiqué dimanche l'un de ses avocats. "Moïse Katumbi est parti de Johannesburg vendredi et a atterri à Londres hier samedi", a déclaré Me Georges Kapiamba du collectif des avocats de Katumbi. Selon une source proche de l'opposant, il pourrait se rendre dans les prochains jours à Paris, Bruxelles et en Allemagne. "Il est sorti de l'hôpital. Il va bien mais à cause des désordres au Congo, il préfère pour l'instant se reposer", a déclaré l'un de ses collaborateurs à Johannesburg. "Il va rentrer au Congo mais on ne sait pas encore quand. Il est candidat à la présidence", a-t-il encore dit, affirmant que les médecins lui avaient préconisé le repos.



  • RDC: plusieurs milliers d'opposants au président Joseph Kabila ont manifesté à Kinshasa ce jeudi
    RFI, 27/05/2016 09h47
    Plusieurs milliers d'opposants au président Jospeh Kabila sont descendus dans la rue ce jeudi en Républicque démocratique du Congo. Manifestation à l'appel de 3 coalitions d'opposition qui entendent protester contre un récent arrêt de la cour constitutionnelle qui autorise le président congolais à rester au pouvoir au-delà du terme de son mandat. Les défilés prévus dans la province du Nord Kivu et à Lubumbashi, la deuxième ville du pays, avaient été interdits. En revanche, la manifestation dans la capitale Kinshasa a été autorisée. Elle a réuni plusieurs milliers de personnes avant que la police ne disperse le mouvement.

  • Cameroun: un foyer de grippe aviaire identifié à Yaoundé
    AFP, 27/05/2016 09h19
    Un foyer de grippe aviaire H5N1 a été identifié dans une ferme avicole de Yaoundé, tuant près de 15.000 volailles en trois jours, a rapporté jeudi la radio d'Etat camerounaise. Le virus a été détecté au complexe avicole de Mvog-Betsi, en périphérie de Yaoundé, suite au constat d'une "forte mortalité de la volaille" dans cette ferme, a annoncé la radio, précisant que "près de 15.000" volailles sur les 33.000 que compte le site sont mortes. Les décès ont été enregistrés en trois jours, entre le 20 et le 23 mai, selon un bulletin d'analyse du Laboratoire national vétérinaire (Lanavet). Les volailles mortes ont été incinérées et le reste du cheptel a été abattu, tandis que l'accès à la zone infectée est désormais interdit, d'après la radio qui cite le gouvernement.



  • Egyptair: les recherches sous-marines débuteront "dans les prochains jours"
    AFP, 27/05/2016 09h07
    La campagne de recherches sous-marines pour localiser l'épave et les boîtes noires de l'Airbus A320 d'EgyptAir, qui a disparu jeudi dernier au large des côtes égyptiennes avec 66 personnes à bord, va débuter "dans les prochains jours", a annoncé le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) jeudi. "Une campagne de recherches sous-marines va débuter dans les prochains jours par l'arrivée sur la zone de l'accident du bâtiment hydrographique +Laplace+ de la Marine française", indique le BEA, qui participe à l'enquête aux côtés des autorités égyptiennes, dans un communiqué. Deux enquêteurs du BEA se trouvent à bord du navire, qui a appareillé ce jeudi de Porto Vecchio (Corse).



  • Attentat en Côte d'Ivoire: arrestation du conducteur d'un véhicule des jihadistes
    AFP, 27/05/2016 09h00
    Le conducteur d'un des véhicules ayant servi lors de l'attaque jihadiste qui a fait 19 morts le 13 mars en Côte d'Ivoire a été arrêté et est en train d'"être interrogé", selon un communiqué des sources sécuritaires ivoiriennes. "Les sources sécuritaires ivoiriennes informent qu’un des membres et également conducteur du véhicule ayant convoyé les armes lors de l'attaque terroriste du 13 Mars 2016 à Grand-Bassam a été arrêté par la Police ivoirienne ce jour 26 Mai 2016", indique le communiqué, sans plus de détails sur le lieu de son arrestation. L'homme "est en train d’être interrogé en ce moment", précise le texte. "Selon les premiers éléments recueillis, il ressort que ce véhicule a déjà été respectivement au Burkina Faso et au Mali aux périodes auxquelles ces pays ont subi des attaques terroristes", a indiqué le communiqué.



  • Burkina: le parti présidentiel, grand vainqueur des municipales
    AFP, 26/05/2016 08h50
    Le parti du président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a remporté les élections municipales organisées dimanche au Burkina Faso, selon des résultats provisoires globaux publiés mercredi soir. Les résultats définitifs seront prononcés par le Conseil d'Etat après la période de contentieux ouverte pour une semaine. Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, le parti présidentiel) a obtenu 11.167 conseillers élus sur 19.222 postes à pourvoir, arrivant loin devant l'Union pour le progrès et le changement (UPC) qui a remporté 3.051 sièges de conseillers, a proclamé la Commission électorale nationale indépendante (CENI). L'UPC conserve son rang de principal parti d'opposition, après la deuxième place occupée par son président Zéphirin Diabré lors de l'élection présidentielle de novembre.



  • Méditerranée: une femme accouche sur le navire humanitaire qui l'a sauvée
    AFP, 26/05/2016 08h46
    Une Camerounaise de 21 ans, secourue mardi au large de la Libye, a donné naissance à un petit garçon mercredi à bord du navire humanitaire Aquarius, en route pour l'Italie. Assistés pendant l'accouchement par une sage-femme et une médecin de l'ONG Médecins sans Frontières (MSF), la mère et l'enfant se portent bien. Le père, également Camerounais, a été chaleureusement applaudi par nombre des quelque 386 migrants à bord lorsqu'il est retourné sur le pont après l'accouchement. Les parents ont choisi d'appeler l'enfant Destiné Alex, en hommage au capitaine biélorusse du bateau, Alexander Moroz, qui arpentait tout ému mercredi les coursives de son bâtiment.



  • Tchad: transfert à N'Djamena des corps de cinq Casques bleus tués au Mali
    AFP, 25/05/2016 09h13
    Les corps des cinq Casques bleus tués la semaine dernière dans une attaque dans le nord-est du Mali ont été transférés mardi à N'Djamena, après une cérémonie d'hommage à Bamako, a-t-on appris auprès de l'ONU dans la capitale malienne. La cérémonie s'est déroulée dans la cour du quartier général de la Minusma dans la capitale malienne, selon des témoins et des images diffusées par la mission onusienne, montrant notamment cinq cercueils couverts, chacun, du drapeau de l'ONU sur lequel repose un béret bleu. "C'est avec une grande tristesse que nous sommes tous réunis ce matin, pour rendre un ultime hommage à cinq valeureux Casques bleus du contingent tchadien qui ont perdu la vie le mercredi 18 mai, près d'Aguelhok, suite à une abjecte attaque terroriste", a dit le chef de la Minusma Mahamat Saleh Annadif dans son allocution.



  • La fille de Desmond Tutu renonce à la prêtrise après son mariage gay
    AFP, 25/05/2016 09h07
    La fille du prix Nobel de la paix Desmond Tutu a été contrainte de renoncer à la prêtrise dans l'Eglise anglicane sud-africaine après avoir épousé une femme, a-t-elle confié mardi.
    La révérende Mpho Tutu-van Furth ne peut plus présider la communion, ni célébrer de mariages, baptêmes et obsèques, l'Eglise anglicane ne reconnaissant pas le mariage homosexuel. En revanche, l'Afrique du Sud a légalisé les unions civiles homosexuelles dès 2006. L'ancien archevêque anglican Desmond Tutu, héros de la lutte contre l'apartheid, est "triste mais pas surpris" de la nouvelle, a confié Mpho Tutu-van Furth. Il s'était déjà prononcé en faveur du mariage homosexuel dans le passé. "Selon le droit canonique de l'Eglise sud-africaine, le mariage est l'union d'une femme et d'un homme", a expliqué Mpho Tutu-van Furth dans un courrier électronique.



  • Libye: l'UE va former des garde-côtes à la lutte contre les passeurs
    AFP, 24/05/2016 09h11
    Les chefs de la diplomatie de l'UE ont donné leur feu vert lundi à l'élargissement du mandat de la mission navale de lutte contre les passeurs de migrants au large de la Libye "Sophia" pour y inclure la formation des garde-côtes libyens. "Nous avons reçu une lettre" du Premier ministre du gouvernement d'unité nationale soutenu par la communauté internationale, Fayez el-Sarraj, "nous invitant à contribuer à l'entraînement des garde-côtes libyens et on y répondra très rapidement", a expliqué la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. "On a décidé aujourd'hui de procéder à la planification opérationnelle" pour pouvoir commencer "le plus vite possible" cette formation, dont peu de détails sont connus, a ajouté Mme Mogherini, à l'issue d'une réunion des 28 ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles.



  • Algérie: deux millions de CD et DVD contrefaits détruits
    AFP, 24/05/2016 08h54
    Quelque deux millions de CD et DVD contrefaits saisis en 2015 ont été détruits samedi à Alger lors d'une opération destinée à protéger les droits d'auteur dans un pays où le piratage est très largement répandu, a rapporté l'agence officielle APS. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, plusieurs ministres et de nombreux artistes ont assisté à cette opération baptisée "Dites non au piratage des oeuvres" et pilotée par l'Office national des droits d'auteurs (ONDA). "La protection de la propriété culturelle, qu'elle soit intellectuelle, artistique ou scientifique, est une condition fondamentale pour l'émergence d'un environnement propice à la préservation des droits des créateurs, des investisseurs et de tous les hommes et femmes de culture", a déclaré le Premier ministre.



  • Burkina: premières municipales de l'après-Compaoré dans le calme
    AFP, 23/05/2016 10h02
    Les Burkinabè ont voté dans le calme dimanche pour choisir leurs maires à l'occasion des premières élections municipales tenues dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest depuis la chute du président Blaise Compaoré en 2014. Les bureaux de vote ont fermé à 18H00 (même heure en GMT) sans qu'aucun incident n'ait été signalé. Les résultats ne seront pas connus avant la fin de la semaine. Les municipales sont "un des maillons les plus importants qui manquaient à la chaîne. Nous nous satisfaisons d'avance de la mise en place des mairies et des conseils régionaux qui vont permettre d'accomplir cette mission de démocratie à la base", a déclaré le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré après avoir glissé son bulletin dans l'urne à Ouagadougou. Quelque 5,5 millions d'inscrits étaient appelés aux urnes pour ces élections qui doivent tourner définitivement la page de la Transition, issue du renversement du dirigeant chassé par la rue en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir.



  • RDC: 37 zambiens trouvent la mort dans un accident de bus
    AFP, 23/05/2016 09h57
    Trente-sept Zambiens sont morts vendredi dans l'incendie provoqué par l'accident d'un autobus dans une localité du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), frontalière de la Zambie, a-t-on appris samedi auprès de plusieurs responsables locaux. "Trente-sept personnes sont mortes tandis que vingt-deux autres sont grièvement blessées dans l'accident d'un bus de transport en commun zambien" dans la ville congolaise de Mokambo, située à environ 300 km de Lubumbashi, capitale de l'ancienne province du Katanga dans le sud-est de la RDC, a déclaré Jean Olondo, président de la société civile locale.

  • Casques bleus accusés d'abus sexuels : l'ONU monte au créneau
    AFP, 19/05/2016 17h10
    L'ONU a indiqué avoir recensé, depuis le début de l'année, 44 accusations d'abus sexuels qui auraient été commis par ses Casques bleus, dont 29 concernent sa mission en République centrafricaine (Minusca). L'Américaine Jane Holl Lute, en charge du dossier, veut appliquer un "programme énergique" pour enrayer une longue série d'accusations qui ont terni l'image des missions de l'ONU.

  • Une jeune cinéaste du Zimbabwe à Cannes, "là où les rêves se réalisent"
    AFP, 19/05/2016 08h36
    Si son père n'avait pas refusé qu'elle épouse l'élu de son coeur, Tapiwa Chipfupa, jeune cinéaste du Zimbabwe, n'aurait pas été invitée au Festival de Cannes: son projet de porter à l'écran sa déconvenue a été sélectionné par la Fabrique des cinémas du monde. A l'initiative de l'Institut Français, qui aide la jeune création cinématographique mondiale, neuf autres réalisateurs venant de l'Angola, de l'Azerbaïdjan, du Costa Rica, d'Iran ou des Philippines font leurs premiers pas sur la Croisette, avec un accompagnement personnalisé pour boucler le financement de leur premier ou deuxième film ou documentaire."Quand mon père m'a interdit au nom de la coutume de me marier avec l'homme que j'avais choisi, j'ai décidé de fuir. J'ai cherché aussi à comprendre ce qui m'arrivait en rencontrant d'autres femmes. L'idée d'en faire un film m'est apparue évidente pour montrer les réalités et les contradictions auxquelles sont confrontées les femmes du Zimbabwe", a raconté Tapiwa Chipfupa, 39 ans, venue à Cannes avec son producteur, ce fiancé refusé justement par son père, et qui partage sa vie désormais.

  • Un vol EgyptAir entre Paris et Le Caire disparaît des radars
    AFP, 19/05/2016 08h30
    Un avion d'Egyptair parti mercredi soir de Paris à destination du Caire a disparu des radars, avec à son bord 59 passagers et dix membres d'équipage, a annoncé tôt jeudi matin la compagnie aérienne égyptienne. Le vol MS804 se trouvait à 37.000 pieds d'altitude et était entré dans l'espace aérien égyptien quand il a disparu des radars jeudi à 02H45 heure du Caire (00H45 GMT), a précisé Egyptair sur son compte Twitter, indiquant qu'il s'agissait d'un Airbus A320. "Le vol Egyptair MS804 a perdu le contact avec les appareils radars à 02H45, heure du Caire", indique le compte Twitter d'Egyptair, précisant que l'avion transportait 59 passagers et 10 membres d'équipage. "EgyptAir a prévenu les autorités compétentes, et des équipes de sauvetage ont commencé les recherches", ajoute la compagnie, soulignant que l'avion avait disparu des radars "après avoir pénétré l'espace aérien égyptien de dix miles" (16 km). Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir s'il s'agissait d'un accident ou d'un acte criminel.



  • Afrique du Sud: bagarre au Parlement sur fond de défiance grandissante envers le président Zuma
    AFP, 18/05/2016 09h10
    Les députés de la gauche radicale sud-africaine en sont venus aux mains mardi avec le service d'ordre du Parlement, pour la deuxième fois en deux semaines, illustrant la détérioration du climat politique dans un pays où le président fait face à plusieurs scandales de corruption. Vêtus de leurs traditionnelles combinaisons rouges de mineurs, les parlementaires des Combattants pour la liberté économique (EFF, opposition) ont été violemment chassés de l'Assemblée alors qu'ils perturbaient le début de séance en demandant le départ du chef de l'Etat Jacob Zuma.



  • RDC: le chirurgien qui "répare les femmes" appelle à un "changement radical"
    AFP, 18/05/2016 09h00
    Le célèbre chirurgien congolais Denis Mukwege a appelé mardi à "un changement radical" en République démocratique du Congo le jour de la célébration de la prise de pouvoir par Laurent Désiré Kabila, le père de l’actuel chef de l’Etat Joseph Kabila, en référence aux massacres à répétition dans l’est du pays. Pour le chirurgien, il faut "un changement radical de l'actuel système" parce que "les crimes et barbaries qui sévissent dans l'est de la RDC depuis 20 ans renaissent avec une nouvelle intensité. Les populations ont le sentiment d'être "abandonnées et livrées à elle-mêmes", écrit le médecin dans un message.



  • Kenya: la police réprime une manifestation de l'opposition
    AFP, 17/05/2016 09h15
    La police anti-émeute kényane a violemment dispersé lundi avec des grenades lacrymogènes et des coups de bâton une manifestation de l'opposition qui demande la dissolution de la commission électorale, jugée partisane. Plusieurs centaines de manifestants se dirigeaient vers l'entrée de la commission électorale (IEBC), dans le centre de Nairobi, lorsque la police est intervenue, comme lors des précédentes manifestations de l'opposition débutées le 25 avril. Raila Odinga, 71 ans, le chef de l'opposition et candidat malheureux à la présidentielle de 2013 était présent, et a rapidement été évacué par ses agents de sécurité.



  • RDC: l'opposant Moïse Katumbi ne s'est pas rendu à sa troisième audition par la justice
    AFP, 17/05/2016 08h59
    L'opposant Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle censée se tenir avant la fin de l'année en République démocratique du Congo, ne s'est pas rendu lundi au palais de justice de Lubumbashi (sud-est) pour y être entendu dans le cadre d'une enquête le liant à un recrutement des mercenaires, a indiqué un de ses avocats. "M. Katumbi ne s'est pas présenté au palais de justice aujourd'hui parce que son état de santé ne lui a pas permis d'effectuer le déplacement", a déclaré Me Mumba Gama, un des avocats de l'opposant congolais. A Kinshasa, le parquet général de la République a confirmé la suspension des séances d'audition "eu égard aux plaintes de santé exprimées par sieur Katumbi Chapwe" auprès des enquêteurs, ajoutant qu'elles "reprendront sans désemparer, après ce contrôle médical".



  • Nigeria: appel à une grève illimitée contre la hausse soudaine du prix du carburant
    AFP, 16/05/2016 09h51
    Les syndicats nigérians ont appelé samedi à entamer une grève la semaine prochaine pour protester contre l'augmentation soudaine de 67% du prix de l'essence à la pompe, alors que le Nigeria est le premier producteur de brut en Afrique. "Si mardi à minuit, le gouvernement n'a pas ramené le prix de l'essence à 86,5 nairas (0,38 euro/0,43 dollar) par litre, nous n'aurons pas d'autre solution que d'appeler les travailleurs à entamer une grève illimitée à partir de mercredi", a annoncé à l'AFP Peter Ozo-Eson, secrétaire général d'un groupement de syndicats, le Nigeria Labour Congress (NLC). Mercredi, le Nigeria a relevé les prix du pétrole à 145 nairas (0,64 euro/0,73 dollar) par litre, après des mois de pénurie due au manque de devises étrangères, qui ont affaibli l'économie du Nigeria, dont 70% des revenus dépendent du pétrole.



  • Un agent de la CIA affirme avoir contribué à l'arrestation de Mandela
    AFP, 16/05/2016 09h48
    Un ancien agent de la CIA a affirmé au réalisateur britannique John Irvin avoir joué un rôle-clé dans l'arrestation en 1962 de Nelson Mandela en communiquant à la police sud-africaine des détails sur ses déplacements, rapporte dimanche le Sunday Times. Donald Rickard, cet ancien agent américain, était à l'époque le vice-consul américain à Durban et aurait travaillé pour la CIA jusqu'en 1978. Selon le journal dominical britannique, il a fait ces révélations en mars, deux semaines avant de mourir, au réalisateur qui les a enregistrées alors qu'il travaillait sur son film "Mandela's Gun". Ce film, qui traite des derniers mois de liberté de l'icône anti-apartheid avant son arrestation et son incarcération pendant 27 ans, doit être présenté cette semaine à Cannes où se déroule le Festival du film.



  • Présidentielle en RDC : appel à des marches de protestation le 26 mai
    AFP, 16/05/2016 09h42
    Trois plateformes d'opposition congolaise appellent à des marches de protestation en République démocratique du Congo le 26 mai contre un arrêt de la Cour constitutionnelle autorisant le président Joseph Kabila à rester au pouvoir au-delà du terme de son mandat, selon un communiqué reçu samedi. "Notre détermination est telle qu’une marche de protestation, contre les dévoyés et fossoyeurs de la démocratie en RDC, sera organisée ce 26 mai 2016 sur toute l’étendue de la République", écrivent dans ce texte la Dynamique de l'opposition, le G7 et le Front citoyen. Mercredi, la Cour constitutionnelle de la RDC a autorisé Kabila à rester en fonctions si la présidentielle n'est pas organisée avant la fin de son mandat, le 19 décembre 2016, comme cela semble chaque jour un peu plus probable.

  • Tunisie: "terrorisme dehors", scandent des centaines de manifestants à Tataouine
    AFP, 13/05/2016 09h31
    Des centaines de personnes ont manifesté jeudi "contre le terrorisme" à Tataouine, dans le sud de la Tunisie, au lendemain de la mort de quatre gendarmes dans une opération sécuritaire. Rassemblés devant le gouvernorat, les manifestants ont brandi des pancartes proclamant notamment "Unis contre le terrorisme". Après avoir entonné l'hymne national, ils ont entrepris une marche en scandant divers slogans comme "Terrorisme dehors" et rendu hommage aux "martyrs". Deux officiers et deux agents de la Garde nationale sont morts mercredi lorsqu'un jihadiste a actionné sa ceinture d'explosifs à El Mouana, dans le gouvernorat de Tataouine. Un autre jihadiste présumé a été tué.



  • Nigeria: au moins deux morts dans une explosion à Maiduguri
    AFP, 13/05/2016 09h03
    Au moins deux personnes ont été tuées jeudi dans une explosion devant un bâtiment officiel à Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du Nigeria, a affirmé un porte-parole d'un hôpital local. "Nous avons reçu deux morts et 24 blessés", a déclaré un porte-parole de l'hôpital spécialisé de l'Etat de Borno peu après l'explosion, survenue aux alentours de 12H00 (11H00 GMT). Selon des marchands qui se trouvaient devant le siège du gouvernement régional, l'explosion provenait d'un triporteur.



  • Afrique du Sud: une juge blanche suspendue après des commentaires racistes
    AFP, 12/05/2016 09h15
    Une juge sud-africaine blanche a été mise en "congé spécial" mercredi par le ministère de la Justice après avoir suggéré sur internet que le viol était partie intégrante de la culture noire, créant l'indignation dans un pays encore déchiré par les tensions raciales. "Le ministre de la Justice Michael Masutha a approuvé la mise en congé spécial de la juge Mabel Jansen" en attendant l'étude d'une plainte transmise par la Commission des Services juridiques", indique le communiqué du ministère, suivant une demande de la Cour du Gauteng, la province où elle exerce. "Dans leur culture, une femme est là pour leur donner du plaisir. Point final", avait écrit Mabel Jansen dans une conversation Facebook privée, il y a un an, mais rendue publique dimanche.



  • RD Congo: la Cour constitutionnelle autorise le maintien du président Kabila au-delà de 2016
    AFP, 12/05/2016 08h59
    La Cour constitutionnelle a autorisé mercredi le président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila à rester en fonctions au-delà du terme de son mandat, fin 2016, si l'élection présidentielle censée avoir lieu cette année n'est pas organisée. Une dirigeante d'opposition a jugé cette décision illégitime, alors qu'à Lubumbashi, deuxième ville du pays, l'opposant Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle, a été entendu une nouvelle fois par la justice, qu'il juge instrumentalisée par le pouvoir. Siégeant à Kinshasa, la Cour constitutionnelle a donné raison à la majorité présidentielle qui l'avait saisie pour une requête en interprétation afin de statuer sur le sort du président dans le cas hautement probable d'un report de l'élection présidentielle censée avoir lieu au second semestre.



  • Guinée: décès d'un militant de l'opposition en détention provisoire
    AFP, 11/05/2016 08h59
    Un des vingt militants de l'opposition en Guinée arrêtés et inculpés en février dans le cadre d'une enquête sur la mort par balle d'un journaliste est décédé mardi en détention. Mamadou Saïdou Bah, qui était un des volontaires assurant le maintien de l'ordre au sein de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) lors de manifestations, est décédé après avoir été évacué à l'hôpital avec trois codétenus, selon les avocats. "Mon frère Saïdou est mort", a dit un de ses demi-frères, Alfa Abdoulaye Bah, précisant qu'il laissait trois veuves et douze enfants. "Je ne l'ai pas vu depuis février, je ne sais pas ce qui lui est arrivé", a affirmé un autre de ses demi-frères, Ousmane Bah.



  • Sida: "90%" des enfants infectés dans le monde vivent en Afrique
    AFP, 11/05/2016 08h56
    L'Afrique abrite la quasi-totalité des enfants malades du sida dans le monde, a déploré mardi à Abidjan le directeur exécutif de l'Onusida, Michel Sidibé, plaidant pour un accès universel aux traitements antirétroviraux pour les enfants. "C'est une question de justice sociale (...), c'est une question d'inégalité profonde parce que 90% des enfants qui vivent avec le sida sont malheureusement en Afrique", a affirmé Sidibé à l'ouverture d'une réunion sur le sida pédiatrique, qui a rassemblé une dizaine de ministres de la Santé du continent et des experts internationaux.



  • Arrestation d'un important chef jihadiste présumé du sud du Mali
    AFP, 09/05/2016 09h53
    Un important chef jihadiste présumé du sud du Mali, soupçonné de fournir des armes à des groupes islamistes dans son pays et au Burkina Faso voisin, a été arrêté par les forces spéciales des services de renseignements, a appris dimanche auprès de sources sécuritaires maliennes. Cette arrestation par la sécurité d'Etat fait suite à celle en mars de Souleymane Keïta, chef présumé de ce groupe, la "katiba (unité combattante) Khaled Ibn al-Walid", également appelée "Ansar Dine du Sud", en raison de ses liens avec celui de l'ex-chef rebelle touareg du nord du pays devenu jihadiste, Iyad Ag Ghaly, Ansar Dine.



  • Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général
    AFP, 09/05/2016 09h49
    Soixante-sept personnes ont été déférées dimanche devant la justice pour l'assassinat en juin 2015 du Procureur général au Caire, a indiqué un communiqué du parquet alors que les autorités égyptiennes accusent le Hamas palestinien et les Frères musulmans d'implication dans son meurtre. Le 29 juin 2015, une voiture piégée avait explosé au Caire au passage du convoi de Hicham Barakat, le plus haut magistrat du parquet égyptien, qui avait succombé à ses blessures à l'hôpital. L'enquête, selon le parquet, a montré que les suspects étaient des membres des Frères musulmans égyptiens confrérie islamiste bannie et décrétée "terroriste" en décembre 2013 ayant "comploté" avec des activistes du Hamas, mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, frontalière de l'Egypte.



  • Kenya: fin des recherches dans l'immeuble effondré à Nairobi, 49 morts
    AFP, 09/05/2016 09h45
    Les opérations de secours dans les décombres de l'immeuble qui s'était effondré au soir du 29 avril à Nairobi ont pris fin samedi, à l'issue d'une semaine de recherches, le bilan de la tragédie s'établissant à 49 morts. "Nous sommes arrivés à la fin de cette opération de recherche et de secours après avoir retrouvé les corps de 49 personnes mortes", a indiqué Pius Masai, chef de l'Unité nationale de gestion des catastrophes naturelles. Au total 140 personnes ont été secourues, mais 47 restent toujours introuvables, a précisé Masai, qui coordonnait les opérations dans le quartier pauvre d'Huruma où a eu lieu la catastrophe, au nord-est de la capitale.



  • Décès de Patrick Ekeng: le foot camerounais à nouveau endeuillé
    AFP, 09/05/2016 09h42
    La mort de l'international Patrick Ekeng sur un terrain en Roumanie vendredi soir a replongé le football camerounais dans le deuil, treize ans après la tragédie qui avait frappé Marc-Vivien Foé. "Les tristes images de ce drame m'en rappellent un autre: celui du 26 juin 2003 à Gerland", a écrit sur sa page Facebook la grande star des Lions Indomptables des quinze dernières années, Samuel Eto'o, dans une allusion à Marc-Vivien Foé, qui s'était effondré sur la pelouse de Lyon lors d'une demi-finale de la Coupe des Confédérations contre la Colombie. "Comme un record battu de tristesse et de tragédie, Patrick Ekeng nous a quittés, frappé par la mort", a ajouté Eto'o, qui est "complètement effondré et abattu".



  • RDC: trois employés de la Croix-rouge internationale enlevés dans l'est libérés
    AFP, 09/05/2016 09h38
    Trois employés congolais du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), enlevés mardi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), ont été libérés, a annoncé samedi dans un communiqué le CICR, qui maintient toutefois pour le moment la suspension de ses déplacements dans cette province troublée du Nord-Kivu. "Nous sommes soulagés du retour de nos collègues et nous nous réjouissons qu’ils aient retrouvé leurs familles. C’est la fin de leur calvaire », déclare dans ce communiqué Alessandra Menegon, cheffe de la délégation du CICR en RDC, en remerciant notamment "les autorités, la population, les chefs communautaires et religieux" pour leur aide dans le processus de libération.



  • Tunisie: deux "cellules terroristes" liées à Al-Qaïda démantelées
    AFP, 06/05/2016 09h40
    Deux "cellules terroristes" liées à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dont l'une préparait des attaques contre des centres commerciaux ou encore des locaux de partis politiques, ont été démantelées dans le nord-ouest de la Tunisie, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur. Neuf personnes au total ont été arrêtées à la faveur du démantèlement de ces cellules ayant prêté allégeance à la phalange Okba Ibn Nafaâ, un groupe lié à Aqmi, selon le communiqué du ministère. L'opération s'est déroulée à une date non précisée dans la région du Kef, frontalière de l'Algérie.



  • RDC: l'opposant Katumbi qualifie de "mensonge grotesque" les allégations du gouvernement
    AFP, 06/05/2016 09h17
    L'opposant congolais Moïse Katumbi a qualifié mercredi de "mensonge grotesque" les affirmations du ministre de la Justice qui le soupçonne publiquement de recruter des mercenaires étrangers, y compris parmi des anciens militaires américains, dans son fief politique du sud-est du pays. "C'est une honte, un mensonge grotesque (...) on cherche simplement à nuire à ma personne", a déclaré Katumbi, réagissant à l'ouverture d'une enquête judiciaire annoncée plus tôt dans la journée par le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba.

  • RDC: l'opposant Moïse Katumbi sollicite la protection de l'ONU
    AFP, 06/05/2016 09h10
    L'opposant Moïse Katumbi a déclaré jeudi 05 mai à Lubumbashi avoir écrit à la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) pour solliciter leur "protection", au lendemain de sa déclaration de candidature à l'incertaine présidentielle prévue avant la fin de l'année. "J'ai adressé une lettre à la Monusco pour solliciter leur protection car je suis en danger, ma sécurité n'est plus assurée", a dit l'ex-gouverneur de l'ancien Katanga. "Depuis ce matin, ma maison a été encerclée par les forces de l'ordre, par quatre fois", a dit Katumbi, ajoutant que "deux de [ses] gardes du corps ont été arrêtés à leurs domiciles".



  • Sénégal: le Saint-Louis Jazz 2016 interdit, les organisateurs protestent
    AFP, 04/05/2016 09h52
    Le préfet de Saint-Louis a interdit la tenue de l'édition 2016 du festival de jazz organisé depuis 25 ans dans cette ville du nord-ouest du Sénégal en invoquant des raisons de sécurité, mais les organisateurs ont affirmé mardi être en discussions pour son maintien, à huit jours de son ouverture. "Sont interdites toutes les manifestations liées au Festival de jazz de Saint-Louis devant se tenir sur la voie publique et dans les lieux publics, pour la période du 11 au 15 mai", indique un arrêté préfectoral. Le texte évoque "le contexte sécuritaire ambiant, la vulnérabilité de la commune de Saint-Louis et le refus des organisateurs de s'engager dans l'effort de sécurité", sans autre détail.



  • Egypte: le régime est en "guerre" contre la presse
    AFP, 04/05/2016 09h49
    Le syndicat des journalistes en Egypte a dénoncé mardi un "recul" de la liberté de la presse dans le pays, accusant le pouvoir d'être en "guerre contre le journalisme", deux jours après l'arrestation de deux reporters au siège de l'organisation. Le président Abdel Fattah al-Sissi est régulièrement accusé par les défenseurs des droits de l'Homme d'avoir instauré un régime ultra-autoritaire qui réprime violemment toute opposition depuis qu'il a destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi. Dimanche, la police a provoqué un tollé au sein des médias et de l'opposition en arrêtant deux journalistes lors d'un raid sans précédent dans les locaux de leur syndicat.



  • Des centaines d'artistes au Sénégal pour la 12e biennale Dak'Art
    AFP, 04/05/2016 09h47
    La douzième édition du Dak'Art, une des plus importantes manifestations des arts visuels en Afrique, organisée tous les deux ans au Sénégal, a été lancée mardi et rassemblera plusieurs centaines d'artistes et professionnels des arts durant un mois. L'exposition internationale qui rassemble 66 artistes, est baptisée "Réenchantement", un titre "étroitement lié au thème général de la biennale, qui invite les artistes, et au-delà tous les Africains, à inventer de nouvelles pistes pour réenchanter le monde et le continent", selon le site de la manifestation.



  • A Madagascar, 37 détenus se font la belle
    AFP, 04/05/2016 09h43
    Un total de 37 détenus se sont évadés lundi de la prison de Tuléar, dans le sud-ouest de Madagascar, dans des circonstances qui restaient encore confuses mardi selon le ministère de la Justice. "Il y a eu une évasion massive vers 01H30 du matin (22h30 GMT) lundi dans la prison de Tuléar", a déclaré le directeur de la communication du ministère de la Justice, Jérémie Napou. "37 détenus se sont évadés et six ont déjà été arrêtés", a-t-il ajouté sans pouvoir donner davantage de détails sur les circonstances de cette évasion. Plusieurs journaux malgaches assuraient mardi que les prisonniers évadés avaient bénéficié de la complicité des gardiens de la prison.



  • Côte d'Ivoire: décès du chef d'orchestre de Magic System
    AFP, 04/05/2016 09h40
    Le chef d'orchestre du groupe ivoirien Magic System, Didier Bonaventure Deigna dit Pépito, est décédé par noyade, a annoncé mardi le groupe qui fait face à un nouveau drame après celui de Papa Wemba, mort sur scène, il y a une semaine à Abidjan. Magic System "a le regret et la profonde douleur d’annoncer le décès de son batteur et chef d’orchestre Didier Bonaventure Deigna dit Pépito, survenu le dimanche 1er mai dernier par noyade à Jacqueville (sud) dans sa 46e année", souligne le groupe dans un communiqué. Le musicien qui séjournait dans la station balnéaire est "décédé en tentant de sauver de la noyade une personne", a expliqué un membre de sa famille.



  • Nigeria: enquête contre une ex-ministre pour tentative de fraude électorale
    AFP, 04/05/2016 09h29
    Une enquête a été ouverte contre l'ex-ministre nigériane du Pétrole, Diezani Alison-Madueke, accusée d'avoir versé des millions de dollars à des membres de la commission électorale pour influencer le vote de la dernière présidentielle au Nigeria, a annoncé mardi un porte-parole de l'agence anti-corruption. Mme Alison-Madueke était jusqu'à l'année dernière ministre du Pétrole dans le gouvernement de l'ancien président Goodluck Jonathan, battu à la présidentielle de mars 2015 par Muhammadu Buhari.



  • RDC: trois employés de la Croix-rouge internationale enlevés dans l'est
    AFP, 04/05/2016 09h25
    Trois employés de la Croix-rouge internationale ont été enlevés mardi par des hommes armés non identifiés dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de l'organisation. "Depuis 9h20 (7h20 GMT), nous n'avons plus de nouvelles de nos trois agents envoyés sur le terrain dans le Rutshuru", dans le sud de la province du Nord-Kivu, a déclaré Élisabeth Cloutier, chargée de communication du Comité international de la Croix-rouge (CICR), sans autres précisions. "Les trois personnes enlevées sont de nationalité congolaise", a ajouté un responsable de l'administration locale sous couvert d'anonymat.



  • Libye: du pétrole exporté illégalement rendu au gouvernement d'union
    AFP, 03/05/2016 10h03
    Une cargaison de pétrole libyen exportée illégalement par les autorités non reconnues de ce pays a été rapatriée et placée sous le contrôle du gouvernement d'union reconnu internationalement, a indiqué dimanche la Compagnie nationale pétrolière (NOC). "Grâce à l'intervention de la communauté internationale, le Distya Ameya, un navire battant pavillon indien qui a tenté de transporter illégalement du pétrole libyen, a restitué sa cargaison à la Libye", a expliqué dans un communiqué le directeur de la NOC à Tripoli, Moustafa Sanallah. Jeudi, l'ONU avait placé ce pétrolier indien sur une liste noire en estimant qu'il transportait du brut libyen "illégalement" pour le compte d'une autorité parallèle libyenne basée dans l'est du pays.



  • RDC: une coalition d'opposants présente Moïse Katumbi pour la présidentielle de 2016
    AFP, 03/05/2016 09h52
    Une coalition d'opposants a désigné dimanche à Kinshasa l'ex-gouverneur Moïse Katumbi comme "candidat commun de l'opposition" à l'incertaine présidentielle censée se tenir avant la fin de l'année en République démocratique du Congo. "Nous avons décidé (...) de présenter pour le scrutin (...), la candidature de Moïse Katumbi comme candidat commun à l'élection présidentielle", a déclaré Delly Sessanga, le coordonnateur de la nouvelle plateforme d'opposition l'Alternance pour la République (AR), regroupant 16 petits partis. Fin mars, Katumbi, ancien gouverneur de l'ex Katanga, région du sud-est de la RDC, avait appelé à "la tenue d'une élection présidentielle crédible en novembre 2016, qui mettra un terme au second mandat (du président Joseph Kabila) dans le strict respect de la Constitution".



  • Burkina: annulation du mandat d'arrêt contre Compaoré et guillaume Soro
    AFP, 29/04/2016 10h26
    La Cour de cassation de Ouagadougou a annulé le mandat d'arrêt international lancé par la justice militaire contre l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré et le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire Guillaume Soro, a indiqué jeudi le procureur général de cette cour. "Tous les mandats d'arrêt internationaux ont été annulés aujourd'hui par la Cour de cassation pour vice de forme. Ca concerne aussi bien le mandat d'arrêt contre Blaise Compaoré, celui contre Guillaume Soro et bien d'autres", a déclaré le procureur général de la Cour de cassation Armand Ouédraogo.



  • Burkina: annulation du mandat d'arrêt contre Compaoré et Guillaume Soro
    AFP, 29/04/2016 10h20
    La Cour de cassation de Ouagadougou a annulé le mandat d'arrêt international lancé par la justice militaire contre l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré et le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire Guillaume Soro, a indiqué jeudi le procureur général de cette cour. "Tous les mandats d'arrêt internationaux ont été annulés aujourd'hui par la Cour de cassation pour vice de forme. Ca concerne aussi bien le mandat d'arrêt contre Blaise Compaoré, celui contre Guillaume Soro et bien d'autres", a déclaré le procureur général de la Cour de cassation Armand Ouédraogo.



  • Boko Haram fait trois fois plus de victimes dans ses attaques en 2015
    AFP, 28/04/2016 09h21
    Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a fait trois fois plus de victimes dans ses attaques en 2015 que l'année précédente, selon le rapport d'une ONG dévoilé mercredi. L'ONG britannique Action on Armed Violence (AOAV, Action contre la violence armée) recense une augmentation de 190% du nombre de personnes blessées ou tuées en 2015 dans des attaques attribuées à Boko Haram. Le groupe a multiplié les attaques suicides en 2015 (+167% par rapport à 2014). L'organisation non-gouvernementale basée à Londres note que les pertes civiles dues à des "armes explosives" ne cessent de croître à travers le monde depuis 4 ans. Les "armes explosives" comprennent les obus, mines, bombardements aériens, bombes artisanales, voitures piégées et attaques kamikazes.



  • Hommage d'Abidjan à Papa Wemba, avant ses funérailles à Kinshasa
    AFP, 28/04/2016 09h14
    Le cercueil blanc de Papa Wemba, roi de la rumba congolaise décédé sur scène à Abidjan, est apparu mercredi sous des applaudissements et une mélodie de l'artiste lors d'une cérémonie d'hommage dans la capitale ivoirienne, avant le rapatriement jeudi de la dépouille à Kinshasa. La veuve du chanteur, Marie Rose dit maman Amazone, inconsolable, était soutenue par ses proches et de nombreux anonymes surtout des Congolais vivant à Abidjan qui ont pris d'assaut la salle de l'"Ivosep (Pompes funèbres) de Treichville, un quartier populaire d'Abidjan.


  • La rumba congolaise, espèce musicale menacée
    AFP, 28/04/2016 09h10
    Vivier de créativité artistique depuis la colonisation, la République démocratique du Congo, berceau de la rumba, n'est plus que l'ombre d'elle-même sur la scène musicale, détrônée par ses pairs d'Afrique. Après la mort sur scène de l'emblématique artiste congolais Papa Wemba, dimanche à Abidjan (Côte d'Ivoire), l'un des chanteurs africains les plus populaires depuis plus de 40 ans, critiques et professionnels redoutent que la rumba "made in RDC" tombe dans l'oubli. "La musique congolaise est en régression, elle a perdu sa compétitivité" sur le continent, tranche Jeannot Ne Nzau Diop, critique musical congolais.


  • Tchad: prorogation de 6 mois de l'état d'urgence contre Boko Haram
    AFP, 27/04/2016 09h42
    L'état d'urgence en vigueur dans la région du lac Tchad pour lutter contre les attaques du groupe islamiste nigérian Boko Haram a été prorogé de six mois par l'Assemblée nationale tchadienne, a annoncé mardi la radio publique. "Cette prorogation de six mois permettra de mettre hors d'état de nuire ces diables de Boko Haram, qui attaquent quand ils peuvent et par tous les moyens", a déclaré à la radio le ministre de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir, après l'adoption à l'unanimité des 130 députés de la prorogation de l'état d'urgence, décrété en novembre 2015. "Nous devons renforcer la sécurité dans la région du lac et même au-delà, pourquoi pas sur toute l'étendue du territoire national pour les contrecarrer", a-t-il ajouté.



  • Cap-Vert: onze tués, dont huit militaires, dans une fusillade, un soldat soupçonné
    AFP, 27/04/2016 09h39
    Onze hommes, dont huit militaires, ont été tués par balles mardi au Cap-Vert dans un centre de télécommunications au nord de la capitale, Praia, ont annoncé les autorités, soulignant qu'un soldat porté manquant était fortement soupçonné. La fusillade s'est produite à Monte Tchota, où se trouve ce centre de télécommunications gardé par l'armée, a indiqué un porte-parole de la police à la radio et à la télévision, précisant qu'outre les huit militaires, deux techniciens espagnols et un civil cap-verdien avaient été tués. Ce bilan a été confirmé dans un communiqué par le gouvernement, indiquant qu'à la suite de cette attaque, "onze personnes ont perdu la vie. Les victimes sont de sexe masculin, âgées de 20 à 51 ans".



  • Kinshasa pleure la perte de son "roi de la rumba"
    AFP, 26/04/2016 10h14
    Je suis consterné, je ne sais pas ce qui nous arrive! Tous nos grands musiciens tombent les uns après les autres", se désole Delico Nzinga à Kandakanda, le siège du "village Molokaï", à Matonge, en plein cœur de la bouillante capitale de la République démocratique du Congo. Comme lui, des fans de Papa Wemba affluent individuellement ou par petits groupes sur ce site "historique" d'où est partie la carrière de cette légende de la musique congolaise, décédé dimanche à Abidjan où il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua). Artiste africain emblématique et haut en couleur, roi de la rumba congolaise, Papa Wemba est mort sur scène après s'être effondré en plein concert.



  • La veuve de Papa Wemba à Abidjan, hommage musical prévu mercredi
    AFP, 26/04/2016 09h58
    La Côte d'Ivoire va rendre mercredi un hommage musical au roi de la rumba congolaise Papa Wemba, décédé dimanche à Abidjan, où une délégation est arrivée de République démocratique du Congo pour organiser le rapatriement du corps et les obsèques, ont déclaré des responsables. "Une grande veillée artistique pour rendre hommage à l'illustre disparu est prévue dans la nuit de mercredi à jeudi", écrit le commissariat général du Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua) auquel le chanteur participait lorsqu'il est mort en plein spectacle. "Plus de cent artistes chanteurs et musiciens nationaux et internationaux vont se succéder sur la scène de cette veillée de 21 heures à l'aube", ajoute un communiqué du Femua. Avant cet hommage, les organisateurs devaient établir le programme des obsèques et le rapatriement du corps en RDC.



  • RDC: "quatre étrangers", dont un américain, arrêtés dimanche à lubumbashi
    AFP, 26/04/2016 09h54
    Quatre étrangers dont un Américain, proches de l'opposant Moïse Katumbi, ont été arrêtés dimanche lors d'une manifestation contre le pouvoir à Lubumbashi, puis transférés à Kinshasa, ont annoncé lundi les autorités congolaises. Dimanche, l'opposition avait programmé sur toute l'étendue de la République démocratique du Congo (RDC) des manifestations populaires en marge du 26e anniversaire du processus de démocratisation dans le pays, lancé le 24 avril 1990 par le dictateur Mobutu Sese Seko, au pouvoir pendant 32 ans. A Lubumbashi, capitale de la province du Haut-Katanga (sud-est), plusieurs centaines de manifestants qui accompagnaient l'ancien gouverneur Katumbi passé l'an dernier à l'opposition ont été dispersés par la police.

  • Mali: l'armée et des milices tuent injustement des Peuls pris pour des jihadistes
    AFP, 25/04/2016 09h58
    L'armée et des milices au Mali tuent et arrêtent "injustement" des civils peuls pris pour des jihadistes, a dénoncé dimanche une association malienne regroupant des membres de cette ethnie. "Des milices formées par des jeunes de villages du Centre du Mali et l'armée malienne font l'amalgame et arrêtent ou tuent des Peuls pris pour des jihadistes. Ces dernières semaines, plus de quinze civils peuls ont été tués comme ça", a déclaré dimanche à la presse Oumar Aldjana, un responsable de l'association "Kawral poulakou" (l'union des Peuls, en langue pulaar), qui revendique plusieurs milliers de membres. Une dizaine de civils peuls, "injustement" accusés d'être des jihadistes, ont également été arrêtés ces dernières semaines dans le Centre du Mali, a dit M. Aldjana lors d'une conférence de presse.



  • Idole des Congolais et roi de la rumba, Papa Wemba est mort sur scène
    AFP, 25/04/2016 09h53
    Artiste africain emblématique et haut en couleur, roi de la rumba congolaise, Papa Wemba est mort sur scène dimanche au petit matin, après s'être effondré en plein concert à Abidjan, où il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua). Légende de la musique congolaise, Papa Wemba "est mort dans la nuit", a déclaré Salif Traoré, dit A'Salfo, le leader du groupe ivoirien Magic System, promoteur du Femua. Il s'est effondré vingt minutes après le début de sa performance. "Papa Wemba voulait mourir sur scène, c'est ce qu'il m'a confié il y a deux semaines au téléphone", a ajouté A'Salfo. Selon un journaliste qui l'a interviewé dans sa chambre d'hôtel avant le concert, a-t-il encore témoigné, "Papa Wemba présentait des signes de fatigue. Il buvait de l'eau à chaque phrase".



  • Présidentielle en RDC : l'opposition invite à "accentuer la pression" sur le pouvoir
    AFP, 25/04/2016 09h49
    La "Dynamique de l'opposition", l'une des principales plateformes politiques opposée à un troisième mandat du président congolais Joseph Kabila, a appelé dimanche à Kinshasa la population à accentuer la "pression" sur le régime afin d'exiger la tenue de la présidentielle avant la fin de l'année. "Faisons accentuer la pression pour pousser le pouvoir au respect de la Constitution" en République démocratique du Congo (RDC), a déclaré Vital Kamerhe, président de l'Union pour la nation congolaise (UNC), lors d'un meeting qui a réuni un peu plus de 2.000 personnes à Kinshasa. Cette rencontre populaire s'est tenue en marge de la commémoration de l'ouverture démocratique lancée le 24 avril 1990 par le dictateur Mobutu Sese Seko, qui a régné sur la RDC pendant 32 ans.



  • Côte d'ivoire: Simone Gbagbo sera jugée pour "crimes contre l'humanité"
    AFP, 22/04/2016 09h06
    La Cour suprême de Côte d'Ivoire a rejeté jeudi le pourvoi en cassation de Simone Gbagbo, l'ex-Première dame ivoirienne, ouvrant définitivement la voie à son procès pour "crimes contre l'humanité". "La Cour a délibéré conformément à la loi et a décidé le rejet de la rétractation formulée par Mme Simone Gbagbo contre la décision du 17 mars 2016", a déclaré le juge, lors d'une audience publique. "Je suis fortement déçu (...) la Cour suprême a rendu une décision politique" a réagi Me Rodrigue Dadjé, un des avocats de Mme Gbagbo. "La conséquence est que Mme Gbagbo va être jugée aux assises pour crime de sang, probablement début mai", a-t-il poursuivi.

  • Tchad: Idriss Deby réélu pour un 5e mandat, sans surprise
    AFP, 22/04/2016 08h51
    Le chef de l'Etat tchadien Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 26 ans, a été réélu sans surprise pour un cinquième mandat au premier tour de la présidentielle du 10 avril avec 61,56% des voix, loin devant le chef de l'opposition, Saleh Kebzabo, qui dénonce un "hold-up électoral". Saleh Kebzabo arrive en effet en deuxième position avec seulement 12,80 % des voix, a annoncé jeudi soir la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Laokein Kourayo Medar, maire de Moundou, capitale économique située dans le sud, est en troisième position avec 10,69 % des suffrages. Ces résultats provisoires doivent être avalisés dans un délai de 15 jours par le Conseil constitutionnel. Plus de six millions d'électeurs étaient inscrits et le taux de participation a été de 71,11 %.

  • Domenech affrontera le Togo, dix ans après
    AFP, 22/04/2016 08h47
    Raymond Domenech, sélectionneur de Bretagne, équipe officieuse, affrontera le 22 mai le Togo, dans un but caritatif, dix ans après avoir croisé cet adversaire à la Coupe du monde 2006 à la tête des Bleus, a indiqué jeudi l'encadrement breton. Le match aura lieu à Lomé au Togo, sélection entraînée par Claude Le Roy, le prédécesseur de Domenech à la tête de la "Skipailh Breizh" (sélection bretonne). L'équipe de Bretagne précise qu'elle ira "ensuite au Ghana et au Burkina Faso, au profit de la fondation Kimi parapluie en langue dioula qui œuvre pour la prévention et le dépistage du cancer chez la femme et les enfants". Raymond Domenech, qui a accepté de prendre les rênes de cette sélection le 11 avril, tiendra sa première conférence de presse le mercredi 27 avril à 14h30 au siège de l'Union des clubs professionnels (UCPF) à Paris.

  • Climat: 160 pays réunis à l'Onu pour signer l'accord
    AFP, 22/04/2016 08h44
    Plus de 160 pays vont signer vendredi à New York un accord international destiné à ralentir le réchauffement de la planète, avec l'espoir de maintenir l'élan donné par la conférence de Paris de décembre. Une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus au siège de l'ONU, dont le président français François Hollande, le vice-premier ministre chinois Zhang Gaoli, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le Premier ministre italien Matteo Renzi. Même la présidente du Brésil Dilma Rousseff, menacée de destitution, doit faire le voyage. Elle devrait en profiter pour dénoncer devant ses pairs le "coup d'Etat" dont elle s'estime victime de la part du Parlement.

  • RSF s'inquiète de la "dégradation" de la liberté de la presse en RDC
    AFP, 21/04/2016 09h35
    Reporters sans frontières (RSF) s'est inquiété mercredi dans un communiqué de "la brusque dégradation" de la situation de la liberté de la presse en République démocratique du Congo. La RDC occupe la 152e place sur 180 dans le classement mondial 2016 de la liberté de la presse établi par RSF, reculant de trois places en une année, note cette organisation de défense de la presse. "Au-delà de la place au classement (...) c’est la performance absolue de la RDC en matière de liberté de la presse qui s’effondre", écrit RSF. "Les détentions arbitraires, les coupures de signaux radio et les intimidations se normalisent. Nous sommes très inquiets de l'accroissement de toutes ces agressions envers les journalistes et les médias du pays", ajoute le texte.



  • Les revenus pétroliers de l'Algérie en chute de près de 40%
    AFP, 21/04/2016 09h25
    Les revenus pétroliers, principale ressource de l'Algérie, ont enregistré une chute de près de 40% au premier trimestre de cette année par rapport à la même période de 2015, ont annoncé mercredi les douanes algériennes. Sur les trois premiers mois de cette année, les ventes d'hydrocarbures ont rapporté 5,5 milliards de dollars (4,85 milliards d'euros) contre 9,1 milliards de dollars (8 milliards d'euros) au premier trimestre 2015, soit une baisse de 39%. Ce plongeon est dû à la baisse continue des cours du pétrole depuis juillet 2014, ont expliqué les douanes. "Les hydrocarbures continuent à représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger, soit 93,19% du volume global des exportations", ont souligné les douanes.



  • Burundi: le gouvernement est "l'élément moteur" de la crise, selon un responsable américain
    AFP, 20/04/2016 08h56
    Le gouvernement burundais est "l'élément moteur, pas la victime de la crise actuelle" qui dure depuis un an, a estimé mardi à Bujumbura l'envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs, Thomas Perriello. "Le gouvernement du Burundi est l'élément moteur, pas la victime de la crise actuelle, que ce soit sur le plan politique ou économique", a déclaré Perriello lors d'une conférence de presse à Bujumbura, accusant le pouvoir de "double-langage". "Nous avons eu des engagements concrets du président lui-même il y a quelques semaines, sur la libération de prisonniers politiques; nous n'avons rien vu. Nous avons eu l'engagement du président lui-même sur (le déploiement de) 200 observateurs de l'Union africaine mais la question continue d'être esquivée", a dénoncé l'envoyé spécial des Etats-Unis, visiblement agacé.



  • La liberté de la presse s'est dégradée en 2015, selon RSF
    AFP, 20/04/2016 08h52
    La liberté de la presse s'est dégradée dans toutes les régions du monde en 2015, particulièrement sur le continent américain qui passe pour la première fois derrière l'Afrique dans le classement annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié mercredi. Ce classement de la liberté de la presse dans 180 pays, publié depuis 2002, s'appuie sur une série d'indicateurs: pluralisme, indépendance des médias, environnement et autocensure, cadre légal, transparence, infrastructures et exactions. "Tous les indicateurs du classement témoignent d'une dégradation. De nombreuses autorités publiques essaient de reprendre le contrôle de leurs pays, craignant de trop grandes ouvertures du débat public", a commentéChristophe Deloire, secrétaire général de RSF.



  • Africains d'Europe: Boufal, auteur d'un triplé, soigne ses statistiques
    AFP, 19/04/2016 09h33
    Le néo-international marocain Sofiane Boufal a inscrit un triplé retentissant, samedi lors de la victoire de Lille face au Gazélec Ajaccio (4-2), qui permet à son équipe de rester dans la course à l'Europe avec une sixième victoire consécutive. L'attaquant de la République démocratique du Congo Yannick Bolasie a arraché un point pour son équipe Crystal Palace en égalisant en fin de match (82e) face à Arsenal (1-1). Même si Petr Cech aurait sûrement pu mieux faire sur ce tir du droit à ras de terre et du poteau, Bolasie avait quand même bien contourné Coquelin avant de placer sa frappe. Idem pour le meneur sénégalais de Southampton Sadio Mané, qui a inscrit le but égalisateur de son équipe (76e) face à Everton (1-1).



  • Centrafrique: le pape salue un "climat constructif" en recevant le nouveau président
    AFP, 19/04/2016 09h26
    Le pape François et le nouveau président de Centrafrique, Faustin Archange Touadéra, ont relevé lundi au Vatican "le climat constructif" et le "renouveau des institutions" du pays après des années de violences, a annoncé un communiqué du Saint-Siège. Le président élu en février avait tenu à venir au Vatican pour sa première visite à l'étranger, afin de saluer le pontife argentin qui était venu en personne en novembre encourager la réconciliation nationale. L'entretien dans la bibliothèque du Palais pontifical a duré un quart d'heure. Jorge Bergoglio a offert à Touadéra les principaux textes de son pontificat sur la famille et sur l'environnement.



  • Côte d'Ivoire: Ouattara "réconcilie" le président élu du Bénin et son prédécesseur
    AFP, 19/04/2016 09h22
    Le président élu du Bénin Patrice Talon et son prédécesseur Thomas Boni Yayi se sont réconciliés, lundi à Abidjan, à l'initiative de leur homologue togolais Faure Gnassingbé et de leur hôte, le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara. "Entre Patrice (Patrice Talon, ndlr) et moi, nous étions des amis, nous demeurons des amis et nous resterons toujours des amis. Ceci non seulement dans l'intérêt du peuple béninois mais encore dans l'intérêt de notre sous-région", a déclaré à la presse, l'ex-président du Bénin, à l'issue d'un huis clos de plus de quatre heures, à la résidence privée de Ouattara. "Je lui fait le serment d'être un bon président. Je voudrais le rassurer devant l'opinion (...) que je donnerai le meilleur de moi-même pour garantir à notre pays, aux Béninois et à toute la sous-région une bonne ambiance de convivialité, de paix", a répondu Talon.



  • Darfour: 20 morts dans des affrontements entre tribus
    AFP, 18/04/2016 09h01
    Une vingtaine de personnes ont été tuées dans des affrontements entre deux tribus arabes dans la province de l'Est Darfour (Soudan), ont annoncé dimanche des chefs de tribus. Selon l'un des chefs de tribus, les affrontements entre les tribus arabes Maaliya et Rizeigat semblent avoir été déclenchées par un vol de bétail. Plusieurs dizaines de personnes avaient trouvé la mort il y a près d'un an dans des combats entre ces deux tribus. "Lorsque des voitures poursuivant les voleurs se sont arrêtées à un point de contrôle de l'armée, elles ont essuyé des tirs d'artillerie, un véhicule a été détruit et un autre saisi", a déclaré Murdas Jumaa, chef de la choura (assemblée) des Maaliya.



  • Sahara occidental: le Polisario souligne le risque d'une reprise des hostilités
    RFI, 15/04/2016 09h03
    Le chef du Front Polisario, qui revendique l'indépendance du Sahara occidental, a averti jeudi l'ONU d'un risque de reprise des hostilités avec le Maroc si la mission des Nations unies dans ce territoire (Minurso) ne pouvait pas assumer pleinement son mandat. Si le Conseil de sécurité n'exerce pas "une pression réelle et directe" sur le Maroc en permettant à la Minurso de "reprendre son travail et son mandat pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination", affirme Mohammed Abdelaziz, ce sera "un feu vert à une agression militaire" du Maroc contre les Sahraouis.

  • RDC: 112 ONG demandent à Joseph Kabila de faire libérer Jean-Marie Kalonji
    RFI, 15/04/2016 08h51
    En République démocratique du Congo, 112 ONG des droits de l'homme ont demandé jeudi 14 avril au président Joseph Kabila de faire libérer Jean-Marie Kalonji. Le président du mouvement citoyen La Quatrième Voie est détenu depuis le 15 décembre 2015, date à laquelle il avait été enlevé par des inconnus. Les organisations signataires du document ont également demandé que les auteurs de cet enlèvement soient traduits en justice.

  • Nigeria: Boko Haram envoie des "preuve de vie" des lycéennes deux ans après leur enlèvement
    AFP, 14/04/2016 09h19
    Le groupe islamique Boko Haram a envoyé une "preuve de vie" deux ans après l'enlèvement à Chibok (nord-est du Nigeria) de 276 lycéennes, un événement qui sera commémoré jeudi par des prières et des manifestations à travers tout le pays. La chaîne américaine d’information CNN a rapporté mercredi que la vidéo montre une quinzaine de jeunes filles recouvertes d'un hijab noir, qui donnent leur nom, assurent avoir été enlevées à Chibok et précisent la date de l'enregistrement, le 25 décembre. Les 15 adolescentes ont été identifiées. Il s'agit de la première vidéo permettant d'établir que certaines des jeunes filles enlevées sont toujours en vie, depuis celle diffusée par Boko Haram en mai 2014. Des membres de Boko Haram auraient pris contact mi-janvier avec le gouvernement, réclamant des discussions sur un possible échange de prisonniers.



  • RC Lens: un homme d'affaires ivoirien intéressé par le rachat
    AFP, 14/04/2016 09h11
    L'homme d'affaires ivoirien Charles-Kader Gooré, aidé par des partenaires du sultanat d'Oman, est intéressé par le rachat du club de Lens (L2), dont le profil le "séduit", comme il l'explique mercredi dans Jeune Afrique. "Le profil de Lens me séduit, c'est un club où sont passés de nombreux Africains, notamment Ivoiriens. De plus, qu'un Africain investisse avec des fonds arabes dans cette région qui vote Front national serait tout un symbole", confie Gooré à l'hebdomadaire. "Il ne s'agit pas de faire un coup, mais de monter un véritable projet sportif pour une durée supérieure à cinq ans", ajoute le N.1 de CKG Group, patron du fabricant ivoirien de chocolat Chocodi, qui selon Jeune Afrique reste aussi "très actif dans le commerce pétrolier ainsi que dans le négoce du blé ukrainien à destination du Soudan".



  • Des djiboutiennes en France cessent leur grève de la faim
    AFP, 13/04/2016 09h50
    Huit Djiboutiennes, en grève de la faim depuis 19 jours en France pour dénoncer des viols commis selon elles par des soldats dans leur pays, ont annoncé mardi mettre un terme à leur mouvement en estimant avoir réussi à alerter sur leur situation. "Cette grève était une première étape et le combat contre l'impunité continue", a déclaré Aïcha Dabalé, porte-parole en France du Comité des femmes djiboutiennes contre les viols et l'impunité. "Dix Djiboutiennes ont décidé de prendre le relai et d’entamer à leur tour une grève de la faim à Bruxelles" à partir de mercredi, selon elle.

  • Nigeria: près de 350 corps dans une fosse commune après des affrontements
    AFP, 13/04/2016 09h32
    Près de 350 corps ont été enterrés dans une fosse commune dans le nord du Nigeria à la suite d'affrontements entre l'armée et des membres d'une minorité chiite, a déclaré un haut responsable dans le cadre de l'enquête sur ces incidents qui se sont déroulés fin 2015. Le témoignage de Muhammad Namadi Musa, directeur général du Bureau interconfessionnel de l'Etat de Kaduna, corrobore les informations selon lesquelles au moins 300 personnes ont été tuées dans les violences du 12 décembre. Les affrontements se sont produits à Zaria, fief du Mouvement islamique du Nigeria (IMN), où un barrage érigé par le mouvement en vue d'une procession religieuse avait bloqué le convoi du chef d'état-major des armées, le général Tukur Yusuf Buratai.



  • Athlétisme: le président kényan fait de la loi antidopage une priorité
    AFP, 12/04/2016 09h32
    Le président kényan Uhuru Kenyatta s'est engagé lundi à faire une priorité de l'adoption de la législation antidopage à temps pour que les athlètes de son pays ne risquent pas d'être privés des jeux Olympiques de Rio (5-21 août). La deuxième échéance fixée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) pour que le Kenya renforce sa loi antidopage et finance la mise en route d'une Agence kényane antidopage (Adak) a expiré la semaine dernière. Un nouveau délai, jusqu'au 2 mai, a été donné au pays par l'AMA, qui se réunira ensuite le 12 mai pour statuer.



  • Niger: nouveau gouvernement avec Bazoum à l'Intérieur et Massoudou à la Défense
    AFP, 12/04/2016 09h29
    Deux hommes de confiance du président Mahamadou Issoufou, réélu en mars pour un deuxième quinquennat, occupent les portefeuilles clé de l'Intérieur et de la Défense dans le nouveau gouvernement de Brigi Rafini reconduit à son poste le 2 avril, selon un communiqué lu à la télévision d'Etat. Le nouveau gouvernement comprend 38 membres mais aucun membre de l'opposition malgré la proposition de Issoufou de former un gouvernement d'union nationale au lendemain de son élection boycottée par l'opposition.



  • Kenya: les shebab attaquent un poste de police à la frontière, 3 blessés
    AFP, 11/04/2016 09h23
    Trois policiers kényans ont été blessés dans l'attaque nocturne de leur poste de police par plus d'une centaine de combattants shebab dans le district de Wajir, à la frontière avec la Somalie, a affirmé dimanche la police kényane. L'attaque, qui a débuté dimanche à 03H00 (minuit en heure GMT), a visé le poste de police de Diff, une localité frontalière de la Somalie située à environ 500 km au nord-est de Nairobi à vol d'oiseau, a précisé la police dans un communiqué. Les policiers présents "ont offert une très forte résistance jusqu'à environ 05H00 lorsqu'ils ont été débordés. Les terroristes sont alors parvenus à s'introduire dans le camp", précise le communiqué.



  • Madagascar: un nouveau Premier ministre nommé par le Président
    AFP, 11/04/2016 09h19
    Le président de la République malgache, Hery Rajaonarimampianina, a nommé dimanche un nouveau Premier ministre à la tête du gouvernement, deux jours après avoir démis de son poste Jean Ravelonarivo qui avait nié avoir quitté ses fonctions, créant la confusion sur la Grande Ile. "Est nommé Premier ministre chef du gouvernement, Olivier Solonandrasana", a indiqué le secrétaire général de la Présidence, le général Roger Ralala, lisant à la presse un texte signé par le président de la République. Olivier Solonandrasana, 51 ans, occupait jusqu'à présent le poste de ministre de l'Intérieur et devrait former un nouveau gouvernement dans les prochains jours. Selon la presse malgache, le Premier ministre fraîchement nommé entretenait des rapports houleux avec son prédécesseur, Jean Ravelonarivo.



  • Des Djiboutiennes poursuivent la grève de la fin pour dénoncer de potentiels viols
    AFP, 08/04/2016 18h32
    Neuf Djiboutiennes sont en grève de la faim en France depuis le 25 mars pour dénoncer des viols commis selon elles par des soldats dans leur pays, ont assuré vendredi être "déterminées" à poursuivre leur jeûne. "On est hyper-fatiguées mais on est déterminées, on veut continuer", a indiqué Aïcha Dabalé, porte-parole en France du Comité des femmes djiboutiennes contre les viols et l'impunité. Pour l'ambassadeur de Djibouti à Paris, Ayeid Mousseid Yahya, c’est grêve est une «mascarade» destinée à «attirer l'attention et la compassion sur le FRUD, à l'occasion de l'élection présidentielle", a-t-il lancé, relevant que Mme Dabalé est l'épouse de l'actuel dirigeant du FRUD armé, Mohamed Kadamy. Ces femmes accusent par ailleurs les soldats djiboutiens, combattant depuis 1991 la rébellion Afar du Front pour la restauration de l'unité et la démocratie (FRUD armé), de se venger sur les populations civiles, notamment par des viols.

  • Soudan/Darfour: 22 rebelles Sud-Soudanais condamnés à mort
    AFP, 08/04/2016 09h30
    Un tribunal soudanais a condamné à mort 22 Soudanais du Sud et trois autres à la prison à vie pour avoir combattu aux côtés des rebelles dans la région occidentale du Darfour, a indiqué jeudi leur avocat. "Le tribunal de Khartoum Nord, présidé par le juge Abidine Dahi, a condamné à mort 22 hommes, qui sont tous des citoyens du Soudan du Sud", a déclaré Mahjoub Abdallah, chargé de la défense. Ces 25 personnes avaient été membres d'une faction du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), un groupe rebelle ayant signé un accord de paix avec le gouvernement soudanais en avril 2013. Ses troupes, désarmées, avaient été transférées dans des camps pour être graciées par le gouvernement. Les 25 condamnés s'y trouvaient lorsqu'ils ont été découverts par la police et arrêtés en février dernier.



  • Le livre de Blé Goudé, détenu à la CPI, interdit en Côte d'Ivoire
    AFP, 08/04/2016 09h27
    Le livre témoignage de l'ex-chef des "Jeunes patriotes" ivoiriens Charles Blé Goudé jugé pour crime contre l'humanité devant la CPI, a été interdit de vente en Côte d'Ivoire, a affirmé jeudi son avocat, Me Simplice Séri Zokou. Intitulé "De l'enfer, je reviendrai", le livre publié le 24 mars dernier par la maison d'édition française les Editions du moment, "vient d’être interdit en Côte d'Ivoire alors qu’il venait à peine d’y être enfin mis en vente après moults difficultés" accuse Me Simplice Séri Zokou, un de ses avocats, dans un communiqué.



  • L'Angola demande l'aide financière du FMI
    AFP, 07/04/2016 09h53
    L'Angola a demandé l'assistance financière du Fonds monétaire international (FMI) pour faire face à la chute des cours mondiaux du pétrole qui plombe ses comptes publics, a annoncé l'institution mercredi. "Nous avons reçu une demande formelle des autorités angolaises pour commencer des discussions sur un programme économique qui pourrait être basé sur une assistance financière du FMI", a déclaré un des directeurs généraux adjoints du FMI, Min Zhu, dans un communiqué. Selon le responsable, le plan d'aide qui sera conditionné à des mesures d'économie pourrait s'étaler sur trois ans. Les discussions commenceront la semaine prochaine lors de l'assemblée de printemps du FMI.



  • Ebola: nouveau décès en Guinée, huit morts sur neuf cas recensés
    AFP, 06/04/2016 10h01
    Une malade d'Ebola est décédée dimanche en Guinée, portant à huit le nombre de morts sur neuf cas recensés depuis la réapparition du virus dans le pays, a annoncé mardi la Coordination nationale de lutte contre l'épidémie. "A ce jour, on a huit morts sur neuf cas confirmés. Le dernier décès remonte à dimanche", il s'agit d'"une dame qui était hospitalisée au centre de traitement Ebola (CTE) de N'Zérékoré", grande ville du sud du pays, "il nous reste au CTE un cas confirmé", a affirmé Ibrahima Sylla, porte-parole adjoint de la coordination. Ce nouveau bilan a été confirmé par un porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tarik Jasarevic, à Genève.



  • Afrique du Sud: le Parlement rejette la destitution du président Zuma
    AFP, 06/04/2016 09h58
    Le parlement sud-africain a rejeté mardi la destitution du président Jacob Zuma, demandée par l'opposition après un jugement de la Cour constitutionnelle accusant le chef de l'Etat de violation de la Constitution. "Le résultat du vote est le suivant: 143 voix en faveur de la destitution, 233 contre. La motion est donc rejetée", a indiqué le vice-président du Parlement, Lechesa Tsenoli, à l'issue d'un vote électronique des députés. Le parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC) qui soutient officiellement Jacob Zuma, a usé de son écrasante majorité au parlement pour rejeter la destitution qui nécessitait deux tiers des voix pour être acceptée.



  • Ebola au Liberia: la dernière victime venait de Guinée, un 2e cas confirmé positif
    AFP, 04/04/2016 09h10
    La nouvelle victime d'Ebola au Liberia, une femme décédée, était venue de Guinée voisine avec ses trois enfants, dont un a été testé positif au virus et était hospitalisé, a-t-on appris dimanche auprès du ministère libérien de la Santé. La femme, une trentenaire, est décédée le 31 mars après avoir été admise dans un hôpital de Monrovia, avait annoncé cette semaine le ministère de la Santé, sans plus de précisions sur son identité et son parcours. Il avait alors affirmé mener l'enquête pour déterminer l'origine de cette nouvelle contamination. George Sorbor, responsable de la communication du ministère de la Santé, a précisé dimanche qu'elle était venue de Guinée, pays voisin où la résurgence d'Ebola a fait au moins sept morts, sur huit cas recensés depuis mi-mars.



  • Le Nigeria met la main sur le chef d'Ansaru, groupe islamiste proche de Boko Haram
    AFP, 04/04/2016 09h07
    Le groupe islamiste nigérian Ansaru, dissident de Boko Haram et lié à Al-Qaïda au Maghreb islamiste (Aqmi), a subi cette semaine une lourde perte, avec l'arrestation par l'armée nigériane de son chef, Khalid al-Barnawi, l'un des "terroristes" les plus recherchés par les Etats-Unis. "Les agents de sécurité ont effectué vendredi une avancée dans la lutte contre le terrorisme en arrêtant Khalid al-Barnawi, le chef du groupe terroriste Ansaru à Lokoja", capitale de l'État de Kogi (centre), a annoncé dimanche le porte-parole de l'armée nigériane Rabe Abubakar. Al-Barnawi, 47 ans, de son vrai nom Usman Umar Abubakar, "était en haut de la liste des terroristes que nous recherchons", a précisé le porte-parole militaire.

  • Libye: dix villes annoncent leur soutien au gouvernement parrainé par l'ONU
    AFP, 01/04/2016 09h28
    Dix villes de l'ouest de la Libye ont annoncé jeudi leur soutien au gouvernement d'union nationale parrainé par l'ONU et qui s'efforce de s'imposer dans un pays où deux autorités rivales se disputent le pouvoir depuis des mois. Dans un communiqué publié sur Facebook, les municipalités de dix villes côtières de l'ouest de la Libye, situées entre Tripoli et la frontière avec la Tunisie, appellent tous les Libyens à "soutenir le gouvernement d'union nationale". Elles saluent l'arrivée dans la capitale, mercredi, de son chef Fayez al-Sarraj et de plusieurs membres de son équipe et appellent le gouvernement d'union nationale à "mettre fin immédiatement à tous les conflits armés dans l'ensemble de la Libye".

  • Gabon: démission surprise du président de l'Assemblée nationale
    AFP, 01/04/2016 09h21
    Le président de l'Assemblée nationale gabonaise, Guy Nzouba Ndama, a démissionné officiellement jeudi de ses fonctions lors d'une séance plénière au Parlement, une démission surprise à l'approche de la présidentielle de 2016, a-t-on appris dans son entourage. Le président a démissionné de ses fonctions devant ses collègues de l'Assemblée à l'issue de la séance plénière qu'il présidait, en fin de matinée", a déclaré sous couvert d'anonymat l'un de ses proches collaborateurs. Nzouba Ndama, figure politique incontournable au Gabon, "a estimé que les institutions et les députés n'étaient plus respectés (par le pouvoir) et qu'il ne pouvait plus continuer dans ces conditions", a expliqué cette source.



  • Abus sexuels par des soldats en Centrafrique: Paris veut faire "toute la lumière"
    AFP, 01/04/2016 09h18
    La France a promis jeudi de faire "toute la lumière" sur les accusations de viols commis par ses soldats en Centrafrique, les Nations unies étant une nouvelle fois ébranlées par plus d'une centaine d'allégations de sévices visant aussi ses Casques bleus dans le pays. "Les cas d'abus et d'exploitation sexuels allégués sont particulièrement révoltants et odieux", a dénoncé l'ambassadeur français auprès des Nations unies François Delattre, à propos d'accusations de violences sexuelles et même de bestialité révélées par l'ONU quelques heures plus tôt. Il a promis de "faire toute la lumière" sur ces allégations visant des soldats de la force française Sangaris, qui faisait déjà l'objet d'une enquête de la justice française pour d'autres cas présumés de viols dans ce pays meurtri par des années de guerre.



  • Burundi: un ancien ministre rwandais meurt dans une prison
    AFP, 31/03/2016 09h11
    L'ancien ministre rwandais Jacques Bihozagara, arrêté en décembre 2015 puis écroué à la prison centrale de Mpimba pour espionnage au profit du Rwanda, est mort subitement mercredi dans cette maison d'arrêt de Bujumbura, selon des sources concordantes. "Aujourd'hui pendant la journée, il a ressenti un malaise et s'est rendu à l’hôpital de la prison, (...). Puis on nous a dit qu'il est mort une vingtaine de minutes plus tard, peu après 15h00 (13h00 GMT)", a expliqué sous couvert d'anonymat un de ses co-détenus joint par téléphone. Selon des témoignages recueillis auprès de détenus de Mpimba, Bihozagara "se portait bien" mardi.



  • Nigeria: 500 femmes et enfants auraient été enlevés par Boko Haram en 2014 selon des habitants
    AFP, 31/03/2016 09h04
    Cinq cents femmes et enfants ont été enlevés fin 2014 par le groupe islamiste Boko Haram à Damasak, dans le nord-est du Nigeria, mais les autorités ont ignoré les informations sur ce rapt massif, ont affirmé mercredi des habitants de cette ville. Ce kidnapping, plus important que celui des 276 lycéennes de Chibok, s'est produit le 24 novembre 2014, selon un fonctionnaire local, un chef local, un ancien et un habitant de Damasak. Le gouvernement nigérian, sous la présidence de Goodluck Jonathan, avait démenti en mars 2015 les informations sur cet enlèvement massif, ainsi qu'un sénateur local et une source sécuritaire. Mais les témoignages des habitants confirment la teneur d'un rapport de l'ONG Human Rights Watch publié mardi.



  • Niger: 61 décès de la méningite depuis janvier
    AFP, 30/03/2016 09h11
    La méningite a fait 61 morts depuis début janvier au Niger, où plus de 550 personnes avaient succombé à cette maladie l'année dernière, a indiqué mardi l'ONU. "Du 4 janvier au 13 mars, 736 cas de méningite dont 61 décès ont été enregistrés au Niger", indique le bulletin mensuel du Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) à Niamey. Niamey est touchée par la maladie avec 248 cas et six décès. Les enfants âgés de moins de quatre ans et ceux de 5 à 14 ans, sont les plus affectés avec respectivement 30% et 35% des personnes malades, déplore l'agence onusienne. Pour prévenir une épidémie de grande ampleur, le ministère de la Santé avec l'appui de l'OMS, de l'Unicef et de Médecins sans frontière (MSF), a lancé des activités "de prise en charge" des malades et de "prévention".



  • Ebola: l'OMS décrète la fin de "l'urgence de santé internationale"
    AFP, 30/03/2016 09h05
    L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une "urgence de santé publique de portée internationale", malgré une résurgence du virus en Guinée qui a fait cinq morts. "L'épidémie d'Ebola en Afrique occidentale ne représente plus une urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré Margaret Chan, directrice de l'OMS, lors d'une conférence de presse, mettant ainsi fin à cette procédure d'urgence décrétée en août 2014. Le Comité d'urgence avait organisé plus tôt dans la journée une téléconférence avec des représentants de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, trois pays touchés par l'épidémie.



  • Togo: Emmanuel Adebayor rejoint la sélection nationale
    AFP, 29/03/2016 09h30
    L'attaquant togolais Emmanuel Adebayor, qui boudait la sélection nationale depuis plusieurs mois, a rejoint ses coéquipiers dimanche pour le match contre la Tunisie mardi à Lomé, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération togolaise de football (FTF). "Adebayor a rejoint la sélection nationale depuis hier (dimanche), après des tractations des responsables de la FTF. Il s'est même entraîné avec ses coéquipiers", a déclaré le secrétaire général de la Fédération, Pierre Lamadokou.



  • CAN-2017: le Mali fait un grand pas vers la qualification
    AFP, 29/03/2016 09h27
    Le Mali, vainqueur sur le fil sur le terrain de la Guinée équatoriale (1-0), a fait un grand pas vers la qualification en conservant la tête du Groupe C lundi, lors de la 4e journée des qualifications pour la CAN-2017. Les hommes d'Alain Giresse ont réussi à prendre les trois points grâce à un but de Mustapha Yatabaré juste avant la fin du temps réglementaire (89e). Les Maliens conservent leurs deux points d'avance sur le Bénin. Dans les autres rencontres, le Zimbabwe et la Libye ont réalisé un carton en l'emportant 4-0 respectivement face au Swaziland et Sao Tomé et Principe, tandis que la Centrafrique a assuré l'essentiel face à Madagascar (2-1).



  • Le Cameroun se demande si la Kamikaze arrêtée est une lycéenne enlevée
    AFP, 29/03/2016 09h24
    Les autorités camerounaises ont de très forts doutes sur les affirmations de la kamikaze arrêtée vendredi qui dit faire partie des 276 lycéennes enlevées en avril 2014 à Chibok (Nigeria) par les islamistes de Boko Haram, a-t-on appris lundi de source administrative. "Nous ne pensons pas qu'elle est une fille (élève) de Chibok", a déclaré sous couvert d'anonymat un haut-responsable administratif camerounais, en mettant en avant des incohérences entre l'âge supposé de la kamikaze et ceux des lycéennes enlevées. Dès samedi, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, Midjiyawa Bakari, avait souligné qu'il fallait être très prudent sur ses déclarations.



  • Attaque jihadiste en Côte d'Ivoire: deux Maliens arrêtés dans le nord du Mali
    AFP, 28/03/2016 09h37
    Deux Maliens ayant "activement participé" à l'attaque jihadiste du 13 mars contre la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam qui avait fait 19 morts ont été arrêtés dans le nord du Mali, a-t-on appris dimanche de sources de sécurité maliennes. "Nos services ont arrêté vendredi et samedi dans le nord du Mali deux personnes dont des indices prouvent qu'elles ont activement participé à l'attaque de Grand-Bassam", a déclaré une source de sécurité dans le nord du Mali. Cette information a ensuite été confirmée par plusieurs sources de sécurité. "Nous confirmons les arrestations à Gossi et Goundam", localités maliennes où ont été interpellés les deux suspects, a déclaré une source de sécurité malienne.



  • La CPI confirme les 70 charges contre l'ex-chef de guerre ougandais Ongwen
    AFP, 24/03/2016 08h12
    Les juges de la Cour pénale internationale ont confirmé mercredi l'ensemble des 70 chefs d'accusation de crimes de guerre et crimes contre l'humanité présentés contre l'ancien chef de guerre ougandais Dominic Ongwen, ouvrant la voie à un procès. Les juges ont "rendu une décision confirmant 70 charges portées à l’encontre de Dominic Ongwen par le procureur de la CPI et renvoyant Ongwen en procès devant une Chambre de première instance", a indiqué la CPI dans un communiqué.



  • CAN-2017: Sao Tome et Guinée Bissau créent la surprise en qualifications
    AFP, 24/03/2016 08h09
    Sao Tome et Principe (gr.F) et la Guinée Bissau (gr.E) ont créé la surprise lors des qualifications de la CAN-2017, mercredi, le Soudan du Sud ayant encore été battu pour la visite du nouveau président de la Fifa Gianni Infantino. Sao Tome a battu 2-1 la Libye grâce à deux buts marqués dans les derniers instants d'un match dramatique au grand bonheur des spectateurs de l'Estadio 12 de Julho de Sao Tome: Ahmed Al Terbi contre son camp (83e) et Luis Leal (87e) ont renversé la situation alors que les Libyens menaient depuis la 24e minute et le but de Faisal Al Badry. Ce premier succès de sa campagne de qualification lui permet d'occuper la 3e place (3 pts), avec trois unités de moins que les co-leaders Cap-Vert et Maroc, qui s'affronteront samedi.



  • Attentat en Côte d'Ivoire: 15 interpellations, le principal suspect recherché
    AFP, 23/03/2016 09h26
    Quelque 15 personnes ont été arrêtées et le principal suspect est activement recherché dans le cadre de l'enquête sur l'attaque jihadiste du 13 mars, qui a fait 19 morts à Grand-Bassam, une station balnéaire proche de la capitale, ont annoncé mardi le procureur d'Abidjan et le ministre de l'Intérieur. "A ce jour, quinze personnes ont été interpellées", a déclaré le procureur d'Abidjan Richard Adou lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre ivoirien de l'Intérieur Hamed Bakayoko. Le ministre a annoncé le lancement d'un "avis de recherche contre Kounta Dallah", qui "semble avoir organisé et fait exécuter tout ce qui s'est passé à Bassam", sans révéler sa nationalité.



  • Au moins 5 morts dans la résurgence d'Ebola en Guinée, le Liberia ferme sa frontière
    AFP, 23/03/2016 09h18
    Cinq morts d'Ebola ont été recensés en Guinée depuis la réapparition du virus dans le pays, a déclaré mardi un porte-parole de la Coordination nationale de lutte contre Ebola à la suite de deux décès ces derniers jours. "Depuis la résurgence de la maladie, nous avons enregistré cinq cas de décès, dont trois probables (inhumés avant d'être testés au virus, NDLR) et deux cas confirmés", a affirmé le responsable de la communication de la Coordination, Fodé Tass Sylla, précisant que 961 personnes ayant pu être en contact avec ces cas avaient été identifiées.



  • Tanzanie: le parti au pouvoir remporte des élections controversées à Zanzibar
    AFP, 22/03/2016 08h14
    Le parti au pouvoir en Tanzanie, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), a remporté sans surprise les élections de dimanche dans l'archipel semi-autonome de Zanzibar, boycottées par l'opposition et critiquées par les pays occidentaux. Le CCM comptabilise 91,4% des voix et son dirigeant sur l'archipel, Ali Mohamed Shein, est réélu président, selon les résultats officiels communiqués lundi à la mi-journée par la commission électorale de Zanzibar (ZEC). "Je suis content d'avoir gagné. Je suis prêt à servir les habitants de Zanzibar pour cinq nouvelles années", a déclaré à la presse Ali Mohamed Shein en recevant son "certificat de victoire" des mains du président de la ZEC.



  • La mission militaire de l'UE à Bamako repousse une attaque
    AFP, 22/03/2016 08h08
    Un hôtel de Bamako abritant la mission de l'Union européenne qui entraîne l'armée malienne (EUTM Mali) a été visé lundi soir par une attaque qui a été repoussée, faisant un mort parmi les assaillants. L'hôtel, réquisitionné par la mission de formation européenne, est situé dans le quartier ACI 2000, à proximité de l'hôtel de luxe Radisson Blu qui avait été frappé le 20 novembre par un attentat jihadiste ayant fait 20 morts, outre les deux assaillants. Des tirs, suivis d'échanges d'armes automatiques, avaient éclaté en début de soirée dans ce quartier huppé de la capitale malienne.



  • La CPI juge Bemba coupable de crimes contre l'humanité en Centrafrique
    AFP, 22/03/2016 08h04
    La Cour pénale internationale (CPI) a reconnu lundi l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba coupable de crimes contre l'humanité pour des meurtres et des viols commis par sa milice en Centrafrique en 2002-2003, un jugement "historique" pour le procureur et des ONG. "La chambre déclare Jean-Pierre Bemba coupable en tant que personne faisant effectivement fonction de chef militaire", a affirmé la juge Sylvia Steiner, expliquant qu'il "agissait de fait en tant que commandant militaire et avait le contrôle effectif de ses troupes".



  • Jean-Pierre Bemba déclaré coupable contre les crimes contre l’humanité en Centrafrique par la CPI
    RFI, 21/03/2016 16h33
    Le juge Sylvia Steiner siégeant à la cours pénale internationale a déclaré que Jean-Pierre Bemba « agissait de fait en tant que commandant militaire et avait le contrôle affectif de ses troupes en Centrafrique pendant toute la durée de l’opération » en 2002, 2003. La CPI l’a donc déclaré « coupable des crimes contre l’humanité et de crimes de guerre » commis par sa milice en RCA

  • Maroc: 2 morts et 54 blessés après des heurts entre supporteurs du même club
    AFP, 21/03/2016 08h27
    Deux personnes sont mortes et 54 ont été blessées samedi soir à Casablanca dans des affrontements entre supporteurs du club de football du Raja Casablanca, ont indiqué les autorités, des violences qui ont conduit la Fédération marocaine à infliger au club une sanction de cinq matches à huis clos. De violentes échauffourées ont éclaté entre deux groupes de supporteurs du Raja dans les tribunes du stade Mohammed-V de Casablanca à l'issue de la victoire (2-1) de leur équipe en championnat face au Chabab Hoceima, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).



  • Bénin/présidentielle: le Premier ministre Lionel Zinsou reconnaît la victoire de l'entrepreneur Patrice Talon
    AFP, 21/03/2016 08h21
    Le Premier ministre sortant du Bénin, Lionel Zinsou, a reconnu dans la nuit de dimanche à lundi sa défaite à l'élection présidentielle face à l'homme d'affaires et "roi du coton" Patrice Talon. Les résultats officiels n'ont pas encore été annoncés, mais "les résultats provisoires font apparaître une victoire très nette de Patrice Talon", a déclaré Zinsou. "L'écart est significatif, la victoire électorale (de M. Talon) est certaine." Le Premier ministre n'a pas souhaité communiquer de chiffres concernant le scrutin, mais la Commission électorale (Céna) pourrait annoncer des résultats provisoires "probablement dans la journée de lundi", a-t-il précisé.



  • L'Afrique peu présente au salon mondial du Tourisme de Paris
    AFP, 18/03/2016 09h01
    La 41ème édition du salon mondial du Tourisme de Paris a ouvert ses portes le jeudi 17 mars 2016. Elle se tient jusqu’au dimanche 20 mars. Une édition qui enregistre une faible participation des pays africains.

  • Ebola: réapparition du virus en Guinée
    AFP, 18/03/2016 08h12
    Les autorités guinéennes ont annoncé jeudi le décès de deux personnes à cause du virus Ebola, quelques heures après une nouvelle proclamation de l'arrêt présumé de "toutes les chaînes de transmission initiales" de l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Jeudi matin, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait déclaré la fin du dernier épisode de la maladie en Sierra Leone voisine, ultime pays de la région encore affecté par la plus grave épidémie d'Ebola depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976.



  • Afrique du Sud: une richissime famille accusée d'interférence, Zuma visé
    AFP, 17/03/2016 08h25
    Le président sud-africain Jacob Zuma se retrouve en position difficile après les révélations mercredi d'un membre de son gouvernement selon qui une richissime et influente famille d'hommes d'affaires lui a proposé le poste clé de ministre des Finances. "Des membres de la famille Gupta m'ont proposé le poste de ministre des Finances pour remplacer le ministre d'alors (Nhlanhla) Nene", a déclaré Mcebisi Jonas, actuel vice-ministre des Finances, dans un communiqué au ton inhabituel. Ces allégations interviennent alors que l'empire Gupta, présent dans les mines, les médias, l'ingénierie ou encore l'informatique, est au coeur d'une vaste polémique depuis plusieurs semaines en Afrique du Sud: l'opposition accuse cette famille d'origine indienne d'exercer une influence directe sur le président Zuma.



  • Afrique du Sud: une richissime famille accusée d'interférence, Zuma visé
    AFP, 17/03/2016 08h22
    Le président sud-africain Jacob Zuma se retrouve en position difficile après les révélations mercredi d'un membre de son gouvernement selon qui une richissime et influente famille d'hommes d'affaires lui a proposé le poste clé de ministre des Finances. "Des membres de la famille Gupta m'ont proposé le poste de ministre des Finances pour remplacer le ministre d'alors (Nhlanhla) Nene", a déclaré Mcebisi Jonas, actuel vice-ministre des Finances, dans un communiqué au ton inhabituel. Ces allégations interviennent alors que l'empire Gupta, présent dans les mines, les médias, l'ingénierie ou encore l'informatique, est au coeur d'une vaste polémique depuis plusieurs semaines en Afrique du Sud: l'opposition accuse cette famille d'origine indienne d'exercer une influence directe sur le président Zuma.



  • Attentats en Afrique de l'Ouest: le recrutement jihadiste s'élargit
    AFP, 17/03/2016 08h17
    Après Bamako en novembre, Ouagadougou en janvier, le scénario s'est répété dimanche sur la plage ivoirienne de Grand-Bassam, ensanglantée par des assaillants jeunes, difficilement discernables du reste de la population, preuve de l'extension du recrutement jihadiste en Afrique de l'Ouest. Comme à chaque fois, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), revendiquant l'attaque qui a fait 19 morts près d'Abidjan, la capitale économique, n'a révélé mardi que le prénom de leurs auteurs, en majorité de couleur noire, auquel était accolé un adjectif renvoyant à leur origine.



  • Niger: la lutte contre les fistules, fléau pour les femmes et la société
    AFP, 16/03/2016 07h45
    "J'étais presque à la mort. Je venais de perdre mon enfant mort-né, mon mari m'avait répudiée", raconte la Nigérienne Hadiza Zakaria, 48 ans, victime d'une fistule obstétricale qui a bouleversé son existence il y a une quinzaine d'années. La fistule obstétricale, qui entraîne l'incontinence urinaire ou rectale après un accouchement compliqué, est "un problème de santé publique dont on ne maîtrise pas le nombre de cas", qui se chiffrent en milliers au Niger, selon le Dr Abdou Amada Traoré. Mais environ deux millions de femmes sont concernées dans le monde, en général des femmes pauvres ayant peu ou pas d'accès aux soins, selon les estimations du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).



  • Angola: l'épidémie de fièvre jaune a fait au moins 250 morts
    AFP, 16/03/2016 07h43
    Au moins 250 personnes sont mortes de l'épidémie de fièvre jaune qui sévit en Angola depuis fin décembre et continue à s'étendre, selon des chiffres donnés par plusieurs autorités sanitaires. "De samedi à lundi, le ministère de la Santé a enregistré 76 cas suspects et dix morts", a déclaré mardi la porte-parole du ministère de la Santé Adelaide de Carvalho, sans donner cependant de bilan global de l'épidémie. Le 8 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait comptabilisé 250 décès depuis fin décembre, alors que des voix critiques s'élèvent pour dénoncer l'état déplorable du système de santé et le manque de financement pour lutter contre la maladie en Angola.



  • Eliminatoires CAN: le Togo veut qu'Adebayor revienne, le joueur refuse toujours
    AFP, 16/03/2016 07h40
    Sollicité pour revenir en sélection togolaise, l'attaquant de Crystal Palace Emmanuel Adebayor préfère se consacrer à son club et n'affrontera pas la Tunisie le 25 mars à Monastir, pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN/2017), a annoncé la Fédération du Togo mardi. "Emmanuel Adebayor a souhaité différer son retour en équipe nationale afin de se consacrer à sa situation fragile dans son club de Crystal Palace", a expliqué le secrétaire général de la Fédération togolaise de football (FTF), Pierre Lamadokou.



  • Troubles au Burundi: l'UE suspend son aide directe au gouvernement
    AFP, 15/03/2016 08h58
    L'Union européenne a officiellement suspendu lundi son aide directe au régime du président Pierre Nkurunziza en réponse aux violences qui secouent le Burundi, appelant une nouvelle fois les autorités au dialogue avec l'opposition. L'UE a "suspendu les appuis financiers directs fournis à l'administration burundaise, y compris les appuis budgétaires, mais maintient intégralement son soutien financier à la population et son aide humanitaire", affirme un communiqué de l'UE. Avec une aide globale de quelque 430 millions d'euros pour la période 2015-2020, l'UE est le premier donateur du Burundi. Les principaux pays donateurs avaient déjà suspendu leur aide bilatérale au Burundi, dont l'économie est ruinée par plus de dix mois d'instabilité.


  • Egypte: le ministre de la Justice démis après des propos sur "un prophète"
    AFP, 14/03/2016 08h36
    Le ministre égyptien de la Justice a été démis de ses fonctions dimanche après avoir provoqué un tollé en affirmant qu'il serait prêt à emprisonner même "un prophète", a annoncé le bureau du Premier ministre égyptien dans un communiqué. "Le bureau du Premier ministre Chérif Ismaïl a décidé de démettre le ministre de la Justice Ahmed el-Zind", précise ce communiqué. Vendredi soir, Ahmed el-Zind avait répondu à un présentateur de télévision qui lui demandait s'il serait prêt à faire emprisonner sept journalistes l'ayant diffamé: "Même s'il s'agissait d'un prophète, la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui", une révérence qui ne se réfère qu'au Prophète Mahomet.



  • Présidentielle au Bénin: le second tour opposera le Premier ministre à Patrice Talon
    AFP, 14/03/2016 08h33
    Le second tour de la présidentielle au Bénin va opposer l'actuel Premier ministre béninois Lionel Zinsou à l'homme d'affaires Patrice Talon, arrivés en tête du scrutin présidentiel du 6 mars, selon les résultats annoncés dimanche par la Cour constitutionnelle. "Suffrage obtenu par Mr Lionel Alain Louis Zinsou-Derlin 858.080, Mr Patrice Guillaume Athanase Talon 746.528, Mr Sébastien Germain Ajavon 693.084", a annoncé Théodore Holo, président de la Cour constitutionnelle, à la presse. Le second tour est fixé au 20 mars. Aucun des candidats n'ayant obtenu la majorité absolue, c'est un second tour qui va départager MM. Zinsou et Talon. L'élection doit désigner le successeur de Boni Yayi, dont le mandat arrive à son terme le 5 avril 2016 après deux quinquennats passé à la tête de ce petit pays de l'Afrique de l'ouest considéré comme un bon élève en matière de démocratie sur le continent.



  • Tunisie: 10 jihadistes et un soldat tués dans des opérations à Ben Guerdane
    AFP, 10/03/2016 08h13
    Dix jihadistes et un soldat ont été tués lors d'opérations sécuritaires dans la ville tunisienne de Ben Guerdane, près de la Libye, où des milliers de personnes ont enterré mercredi les victimes des attaques de lundi. Depuis les assauts lancés ce jour-là contre une caserne militaire, un poste de police et un poste de la garde nationale à Ben Guerdane (sud-est), 46 "terroristes" au total ont été tués, de même que 13 membres des forces de l'ordre et sept civils, selon des sources officielles. Ces attaques n'ont pas été revendiquées mais les autorités tunisiennes les ont imputées au groupe extrémiste Etat islamique (EI), accusé de chercher à créer un "émirat" à Ben Guerdane, à proximité immédiate de la Libye, pays plongé dans le chaos.



  • Zimbabwe: manifestations pour retrouver un opposant disparu depuis un an
    AFP, 10/03/2016 08h10
    Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mercredi dans la capitale zimbabwéenne Harare pour réclamer des informations sur un militant d'opposition, dont la disparition il y a tout juste un an suscite des protestations de pays occidentaux. Les manifestants, parmi lesquels le chef de l'opposition Morgan Tsvangirai, ont demandé au président Robert Mugabe de livrer des informations sur l'enlèvement d'Itai Dzamara, un fervent critique du régime, par un groupe d'hommes non identifiés. Itai Dzamara, ancien journaliste, était le leader d'un groupe qui veut contraindre Robert Mugabe, 92 ans, à démissionner en raison de la dégradation de l'économie du pays. Le 9 mars 2015, il avait été enlevé par une voiture sans plaques d'immatriculation alors qu'il sortait d'un salon de coiffure, quelques jours après avoir tenu un discours lors d'un meeting de l'opposition. Il n'a plus été revu depuis.



  • Un individu "radicalisé" prend un avion à Nantes pour le Maroc avec des armes blanches en soute
    AFP, 10/03/2016 08h07
    Un ancien militaire "radicalisé", qui avait été assigné à résidence pendant trois mois à Angers, a pu prendre l'avion à Nantes avec des couteaux et une petite bonbonne de gaz dans son bagage en soute, avant d'être arrêté à son arrivée au Maroc. L'homme, un Français âgé de 31 ans, a été arrêté dimanche à son arrivée à Fès (nord du Maroc) après avoir pris un vol direct Ryanair depuis Nantes, a indiqué mercredi la préfecture de Loire-Atlantique, confirmant des informations du quotidien local Presse-Océan. Du nom de Manuel Broustail, cet ancien militaire converti à l'islam avait été interpellé à Angers à la suite des attentats de Paris, puis assigné à résidence le 20 novembre, jusqu'à la mi-février. Il n'était donc plus assigné à résidence lorsqu'il s'est présenté dimanche à l'embarquement pour le Maroc à l'aéroport de Nantes-Atlantique et rien ne lui interdisait de quitter le territoire, a souligné à la préfecture.



  • Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués à l'Etat sénégalais
    AFP, 09/03/2016 08h43
    Vingt-sept millions d'euros de biens appartenant à l'ancien ministre sénégalais Karim Wade, condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite, ont été à ce jour restitués à l’État du Sénégal, selon un représentant et des avocats du pays. "Deux sociétés sénégalaises spécialisées dans les services aéroportuaires et six appartements dans un complexe immobilier de luxe appartenant à Karim Wade ont été confisqués", a détaillé mardi, lors d'une conférence de presse à Paris, Antoine Diome, agent judiciaire de l’État sénégalais. Leur propriété a été transférée à l’État. Ces saisies représentent 27 millions d'euros d'après les calculs des experts mandatés par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI, juridiction spéciale), selon Antoine Diome.



  • Niger: l'opposition "se retire" du second tour de la présidentielle
    AFP, 09/03/2016 08h34
    La coalition de l'opposition nigérienne (COPA 2016) soutenant l'opposant Hama Amadou qui devait affronter le président sortant Mahamadou Issoufou, a annoncé mardi à Niamey son retrait du second tour de l'élection présidentielle prévu le 20 mars. "L'opposition politique réunie au sein de la COPA 2016 décide de se retirer du processus électoral en cours (et) demande à ses représentants de se retirer de la Céni (Commission électorale nationale indépendante)", a affirmé l'opposant Seïni Oumarou, 3e du scrutin. Il a notamment justifié cette décision par l'absence de "proclamation officielle" des résultats du 1er tour du 21 février et "l'iniquité de traitement entre les deux candidats" à la présidentielle, le principal rival de Issouffou, Hama Amadou, étant actuellement emprisonné dans une affaire controversée de trafic d'enfants.



  • Le médecin congolais qui "répare les femmes" réclame la fin de l'impunité pour les violeurs en RDC
    AFP, 08/03/2016 08h28
    Le médecin congolais Denis Mukwege, reconnu pour son combat en faveur des femmes violées dans l'est de la RDC, présentera mardi aux Nations unies une pétition réclamant la fin de l'impunité pour les responsables de viols et d'abus sexuels dans son pays. La pétition, signée par environ 200 organisations, sera remise au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève à l'occasion de la Journée internationale des femmes, a précisé lundi le Belge Thierry Michel, coréalisateur du documentaire "L'Homme qui répare les femmes" retraçant l’œuvre du Dr Mukwege. "Quand un Etat ne prend pas ses responsabilités, la communauté internationale doit le faire", a expliqué M. Michel lors d'une conférence à Genève.



  • Tchad: quatorze candidats pour la présidentielle, dont le sortant Idriss Deby
    AFP, 08/03/2016 08h22
    Quatorze candidats s'affronteront pour l'élection présidentielle au Tchad le 10 avril, dont l'actuel chef de l'Etat Idriss Deby Itno et le chef de l'opposition, Saleh Kebzaboh, a annoncé lundi le conseil constitutionnel. Idriss Deby, au pouvoir depuis 26 ans, est candidat pour un cinquième mandat. Face à lui, les principaux dirigeants de l'opposition figurent sur la liste du conseil rendue publique par la télévision. Saleh Kebzaboh, président de l'Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR), se présentera pour la troisième fois à la presidentielle, après avoir été candidat en 1996 et en 2001, où il était arrivé troisième face au président Deby, parvenu au pouvoir en 1990 par la force. Avant de rejoindre l'opposition, Kebzaboh a été plusieurs fois ministre du président Deby de 1993 à 2001. Il avait par ailleurs boycotté les élections de 2006 et 2011.



  • Processus de paix au Mali: "volonté réelle" de toutes les parties impliquées
    AFP, 07/03/2016 08h16
    Les représentants des quinze pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont "constaté" durant leur visite au Mali "une volonté réelle de faire la paix" de toutes les parties impliquées dans le processus, a affirmé l'un de ces ambassadeurs dimanche à Bamako. "Comme les autres membres de la délégation de l'ONU, j'ai constaté lors de nos entretiens avec toutes les parties une volonté réelle de faire la paix et c'est important", a déclaré le représentant de la France, François Delattre, au dernier jour de leur mission entamée vendredi soir au Mali. La délégation s'est entretenue avec plusieurs autorités maliennes, dont le président Ibrahim Boubacar Keïta.



  • Nigeria: libération de trois lycéennes enlevées lundi à Lagos
    AFP, 07/03/2016 08h12
    Trois lycéennes qui avaient été enlevées lundi dans leur école de Lagos ont été libérées, a annoncé dimanche la police nigériane. "Nous avons été en mesure de les libérer dans les premières heures de la journée dans le village d'Igbokuta", a assuré la porte-parole de la police de l'Etat de Lagos, Dolapo Badmus. "Les filles sont en bonne santé. Quelques uns des kidnappeurs présumés ont été arrêtés sur les lieux par nos policiers", a-t-elle ajouté en ajoutant que les opérations se poursuivaient, sans exclure d'autres arrestations. Les autorités ont en revanche refusé de commenter les informations de presse faisant état d'une demande de rançon d'un million de dollars de la part des ravisseurs. Les trois jeunes filles avaient été enlevées lundi dans leur dortoir de l'école Babington Macaulay, dans le quartier d'Ikorodu, de l'est de Lagos, à une quinzaine de kilomètres du village où elles ont été retrouvées.



  • Le Bénin vote dans le calme pour élire son nouveau président
    AFP, 07/03/2016 08h08
    Les Béninois ont voté dans le calme dimanche pour choisir le successeur du président Thomas Boni Yayi, qui se retire après deux mandats, conformément à la Constitution de ce petit pays d'Afrique qui fait figure de bon élève démocratique. Les bureaux de vote, qui avaient ouvert aux alentours de 7H00 (6H00 GMT) ont fermé vers 16H00 et les opérations de dépouillement ont pu débuter dans l'ensemble du pays. Les premiers résultats sont attendus dans les trois jours après le scrutin. "Aucun incident majeur n'a été signalé" dans la journée, a précisé le général Mathieu Boni, un des responsables d'une plateforme de la société civile qui avait déployé plus de 3.000 observateurs.



  • Afrique du Sud: la justice rejette le dernier recours d'Oscar Pistorius
    AFP, 04/03/2016 08h23
    La Cour constitutionnelle d'Afrique du Sud, la plus haute juridiction du pays, a jugé irrecevable le dernier recours du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, condamné en appel pour le meurtre de sa petite amie, a-t-on appris jeudi auprès du ministère public. La Cour "a rejeté la demande de saisine" formulée par Oscar Pistorius dans la mesure "où elle n'a aucune chance d'aboutir", a déclaré le porte-parole du parquet sud-africain, Luvuyo Mfaku. La décision de la Cour constitutionnelle "est datée de mercredi, mais nous l'avons reçue aujourd'hui", a-t-il précisé.



  • Nigeria: la lutte anticorruption se heurte à un obstacle, l'ex-président Jonathan
    AFP, 04/03/2016 08h12
    Pas une semaine ne se passe au Nigeria sans qu'on annonce une nouvelle enquête ou une arrestation pour corruption. Mais le président Muhammadu Buhari est loin d'avoir gagné la guerre contre ce fléau. Lors de son élection l'an dernier, l'ex-général Buhari avait fait sa priorité de la lutte contre la corruption endémique qui gangrène le géant de l'Afrique de l'Ouest. Plusieurs responsables politiques et du monde des affaires ont été arrêtés et inculpés par la Commission sur les crimes économiques et financiers (EFCC), l'agence gouvernementale anti-corruption. Mais plus le temps passe, plus il apparaît que la croisade de Buhari se heurte à un obstacle, qu'on pourrait appeler l'"alibi Goodluck Jonathan", du nom du précédent président.



  • Centrafrique: la LRA a enlevé plus de 200 personnes, dont 50 enfants
    AFP, 04/03/2016 08h09
    La guérilla ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a enlevé plus de 200 personnes dont une cinquantaine d’enfants depuis le début de l'année au cours d'attaques dans l'est de la Centrafrique, selon deux ONG américaines. Sur 217 personnes enlevées depuis le 1er janvier 2016 par le groupe dirigé par Joseph Kony, 54 sont des enfants "et 42 d'entre eux sont toujours en captivité ou portés disparus", selon un rapport établi par "Invisible Children" et "The Resolve LRA Crisis Initiative", organisations basées à Washington. La LRA a déjà enlevé deux fois plus de personnes en Centrafrique depuis le début de l’année 2016 qu’elle ne l’avait fait en 2015.



  • RDC: trois humanitaires enlevés dans l'Est
    AFP, 04/03/2016 08h05
    Trois employés congolais d'une organisation humanitaire internationale ont été enlevés mercredi par des hommes armés non identifiés dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris jeudi auprès de leur ONG, qui dit être sans nouvelle des otages. "Hier (mercredi), trois membres de notre organisation ont été enlevés vers 15h30 (14h30 GMT) par les hommes armés dans le territoire de Lubero", dans le centre-est de la province troublée du Nord-Kivu, a déclaré Heather Kerr, directrice pour la RDC de l'ONG Save the children. Les trois "hommes étaient dans un convoi de deux véhicules", l'un a été attaqué, "ils ont été amenés dans la brousse et pour le moment nous n'avons aucune information" sur le lieu de leur détention ou les revendications des ravisseurs, a-t-elle ajouté.



  • Egypte: un député déchu de son mandat après sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël
    AFP, 03/03/2016 09h11
    Le député égyptien Tewfik Okacha a été déchu mercredi de son mandat, pour des propos tenus lors d'une rencontre controversée avec l'ambassadeur d'Israël au Caire, qu'il avait invité à dîner chez lui, a indiqué le Parlement sur son site Internet. Okacha, animateur de télévision controversé, avait reçu le 24 février l'ambassadeur d'Israël Haim Koren, déclenchant un tollé parmi ses pairs: un de ses collègues l'avait même frappé dimanche d'un coup de chaussure en pleine séance dans l'hémicycle. "Nous nous sommes mis d'accord pour qu'Israël ait un rôle décisif dans la question du barrage" controversé construit par l'Ethiopie sur le Nil, avait indiqué ce député dans un entretien publié le lendemain de sa rencontre par le quotidien égyptien Al-Masri al-Youm.



  • Tunisie: cinq "terroristes" tués dans des affrontements près de la frontière libyenne
    AFP, 03/03/2016 08h16
    Cinq "terroristes" ont été tués mercredi soir lors d'affrontements avec des forces militaires et sécuritaires dans la région de Ben Guerdane (sud), près de la frontière libyenne, a indiqué le porte-parole du ministère tunisien de la Défense. "Cinq terroristes retranchés dans une maison à El Aouija ont été abattus par les forces militaires et sécuritaires", qui ont saisi cinq Kalachnikov, a dit Belhassen Oueslati. Il a confirmé qu'un commandant de l'armée avait été blessé à la tête lors de l'opération et se trouvait dans un "état stable". Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a de son côté annoncé qu'un civil, touché par une balle perdue, avait également été tué durant les affrontements.



  • Ben Laden avait des millions de dollars au Soudan qu'il destinait au jihad
    AFP, 02/03/2016 08h19
    Oussama Ben Laden disposait de millions de dollars dissimulés au Soudan qu'il destinait au financement du jihad, selon un document déclassifié publié mardi par l'administration américaine. La Direction du renseignement (DNI) a publié sur son site internet une nouvelle série de documents saisis lors de l'attaque du repaire du chef d'Al-Qaïda à Abbottabad (Pakistan) en mai 2011. Elle avait déjà publié en mai dernier un premier lot d'une centaine de documents, en application de la consigne du président Barack Obama d'avoir une "plus grande transparence" sur les documents saisis lors de l'attaque au cours de laquelle Oussama Ben Laden a été tué.



  • Foot: des bancs très blancs en Europe
    AFP, 02/03/2016 08h15
    "On peut jouer mais pas diriger: peut-être que le Noir est juste fait pour exécuter", ironise le sélectionneur de la RD Congo, Florent Ibenge. Préjugés, frilosité des dirigeants, problèmes de formation: très peu d'entraîneurs noirs sont assis sur le banc d'un club professionnel en Europe. "Il y a plein de joueurs noirs mais aucun entraîneur. Il faut poser la question aux dirigeants: des gens sont là, formés, à qui on ne veut pas faire confiance. Je crois qu'on n'est pas encore prêt mentalement à les prendre", déplore Ibenge. "Les clubs européens ne croient pas en nous", renchérit Samson Siasia, qui vient d'être nommé sélectionneur du Nigeria. "Beaucoup d'entre nous ont joué au plus haut niveau en Europe, mais ces mêmes clubs ne nous donnent pas la possibilité de montrer ce qu'on peut faire en dehors du terrain. Et même quand ils nous donnent notre chance, ils ont vite fait de nous licencier", soupire-t-il.



  • RDC: trois étudiants acquittés par la justice faute de preuves
    AFP, 02/03/2016 08h09
    La justice congolaise a acquitté mardi à Kinshasa trois étudiants poursuivis pour "offense à la personne du chef de l’État" faute de preuves, a-t-on appris auprès de la défense qui a salué "une très bonne décision". "Le tribunal de paix de Lemba vient d’acquitter Joël Bukuru, Giresse Bagombisa et Léon Nguwa, les trois étudiants, pour absence d’élément infractionnel", a déclaré Me Amisi Kidinga, un des avocats de la défense. "Le ministère public n'était pas en mesure d'apporter les éléments de preuves par rapport à son accusation"cinq semaines après l'ouverture du procès, a-t-il expliqué. Âgés de 22 à 24 ans, les trois étudiants, sympathisants de l'Union pour la Nation congolaise (UNC) ont été arrêtés le 28 mars 2015 pour avoir appelé à soutenir le chef de ce parti d'opposition, Vital Kamerhe, ancien allié du président congolais Joseph Kabila. C'était en marge d'un procès qui oppose Kamerhe à une élue du Parti du Peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, parti au pouvoir).



  • CPI: l'accusation en quête d'un procès pour la destruction de Tombouctou
    AFP, 01/03/2016 08h49
    L'accusation doit tenter mardi de convaincre la Cour pénale internationale d'ouvrir son premier procès pour destruction de bâtiments historiques contre un chef touareg malien présumé lié à Al-Qaïda et soupçonné d'avoir dirigé des destructions à Tombouctou. En tant que chef présumé de la "Hesbah", la brigade des moeurs, Ahmad Al Faqi Al Mahdi est accusé d'avoir dirigé et participé personnellement aux attaques en 2012 contre dix édifices religieux dans la veille ville de Tombouctou, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Selon l'accusation, ce premier jihadiste écroué par la CPI était l'un des chefs d'Ansar Dine, un groupe islamiste radical associé à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Il est également le premier suspect arrêté dans l'enquête de la Cour sur les violences de 2012-2013 au Mali et le premier poursuivi par la CPI pour destructions d'édifices religieux et monuments historiques.



  • La rdc "rejette" les appels de l'occident après la condamnation de six militants
    AFP, 01/03/2016 08h35
    Le gouvernement de la République démocratique du Congo a rejeté lundi les appels de certains pays occidentaux demandant la "révision" de la peine de deux ans de prison infligée par la justice à six jeunes activistes d'un mouvement citoyen. La RDC "a estimé devoir rejeter [la] démarche cavalière" de ses partenaires étrangers demandant la "révision" du jugement rendu par le Tribunal de Grande instance de Goma contre six militants membres d'un mouvement citoyen, a déclaré le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, lors d'une conférence de presse. Jeudi, la France et la Belgique ont demandé aux dirigeants de la RDC de respecter la liberté d'expression et de garantir un débat démocratique serein, au lendemain de la condamnation de six militants pour "incitation à la révolte", en marge d'une grève générale décrétée par l'opposition le 16 février.

  • La communauté internationale réagit à la condamnation des militants de la Lucha
    RFI, 29/02/2016 08h31
    La communauté internationale se dit à nouveau préoccupée par la restriction de l'espace politique et les atteintes aux libertés publiques en République démocratique du Congo après la condamnation de six militants de Lucha, le mouvement citoyen, à deux années de prison ferme pour avoir écrit des affiches appelant à lutter pour la démocratie, l'alternance et le respect des délais constitutionnels. Une condamnation qui est tombé en pleine visite du secrétaire général des Nations unies. Tour d'horizon des réactions.

  • Zimbabwe: au festin de ses 92 ans, Mugabe dénonce les divisions de son parti
    AFP, 29/02/2016 08h15
    Le président zimbabwéen Robert Mugabe a accusé samedi des ingérences étrangères d'être à l'origine des luttes intestines et de succession qui divisent son parti, à l'occasion d'un grand festin pour célébrer le 92e anniversaire du doyen des chefs d'Etat en exercice. "Les divisions n'ont aucune place dans notre parti," a déclaré Mugabe devant un parterre de milliers d'invités, dont les cadres du parti, des ministres, des diplomates étrangers et des représentants des partis au pouvoir d'Angola, du Botswana, d'Afrique du Sud, de Namibie et de Tanzanie.



  • Algérie: arrestation d'un homme soupçonné de liens avec les attentats de Paris
    AFP, 29/02/2016 08h08
    Un Algérien résidant en Belgique soupçonné de liens avec les attaques jihadistes du 13 novembre à Paris a été arrêté mardi en Algérie, a annoncé samedi le parquet de Béjaïa (est d'Alger). Le suspect a été placé en détention préventive à Akbou, dans le département de Béjaïa (250 km à l'est d'Alger), a précisé le parquet dans un communiqué cité par l'agence de presse APS. Le parquet indique que ce ressortissant algérien est soupçonné "d'avoir eu des liens avec les attentats terroristes de Paris perpétrés en novembre dernier". L'homme a été arrêté à la suite d'informations faisant état de "sa possible implication dans des activités terroristes et son éventuelle appartenance à un groupe terroriste (actif) à l'étranger", ajoute-t-on.



  • Gambie: Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 21 ans, candidat pour un 5e mandat
    AFP, 29/02/2016 07h56
    Le président gambien Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 21 ans, a été investi candidat par son parti pour briguer un cinquième mandat à l'élection présidentielle prévue en décembre, et s'est dit opposé à toute limitation de mandat, selon la télévision publique. Jammeh, arrivé au pouvoir en 1994 après un putsch et réélu quatre fois, a été désigné candidat de l'Alliance pour la réorientation et la construction patriotique (APRC, au pouvoir) au scrutin présidentiel du 1er décembre 2016 lors d'un congrès vendredi, selon des images diffusées samedi soir par la télévision publique gambienne.



  • Ban Ki-moon encourage les pays de la région des Grands Lacs à créer un environnement favorable à la croissance économique
    Xinhua, 26/02/2016 08h36
    Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en visite en République démocratique du Congo (RDC), a encouragé mercredi les dirigeants des pays de la région des Grands Lacs d'Afrique à créer un environnement favorable à la croissance économique permettant aux populations de réaliser leur potentiel. "J'ai eu l'honneur de venir en RDC et dans la région des Grands Lacs à plusieurs reprises depuis que je suis Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies. J'en suis toujours reparti fasciné par l'ampleur des possibilités qu'elle offre. Leur potentiel est immense. On le sait, la région possède d'abondantes ressources naturelles. Mais on sait moins que ses habitants sont des gens qui travaillent dur", a déclaré M. Ban. "Il faut qu'une chance soit donnée à toutes les femmes et à tous les hommes, et qu'ils puissent occuper des emplois décents", a ajouté le chef de l'ONU.

  • Des chefs d'Etat africains au Burundi pour relancer le dialogue
    AFP, 26/02/2016 08h26
    Cinq chefs d'Etat et de gouvernement africains ont débuté jeudi à Bujumbura une visite de deux jours pour tenter de convaincre le président burundais Pierre Nkurunziza et son opposition de relancer un dialogue de sortie de crise actuellement au point mort. Cette visite relève d'une offensive diplomatique plus globale pour tenter de trouver une issue pacifique à la crise au Burundi, deux jours après la venue à Bujumbura du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et quelques semaines après celle des représentants du Conseil de sécurité de l'ONU. Le président sud-africain Jacob Zuma, à la tête de cette délégation, est accompagné des présidents mauritanien, sénégalais, gabonais et du Premier ministre éthiopien.



  • Nigeria: l'explosion accidentelle d'une bombe dans un commissariat fait un mort
    AFP, 26/02/2016 08h17
    Un policier a été tué jeudi par l'explosion d'un engin piégé saisi au groupe islamiste Boko Haram dans un commissariat de Yola dans le nord-est du Nigeria, a déclaré un porte-parole de la police. "Il y a eu une explosion accidentelle dans un dépôt d'armes géré par notre brigade de déminage", a déclaré Othman Abubakar, le porte-parole de la police pour l'Etat d'Adamawa, dont Yola est la capitale. "Un policier a été tué et plusieurs autres légèrement blessés", a-t-il précisé. "Contrairement aux craintes, l'explosion n'a rien à voir avec une attaque", a insisté Abubakar. "Nous avons retrouvé beaucoup d'explosifs (...) d'habitude ils font l'objet d'un contrôle avant d'être stockés de façon sécurisée. Mais celui-ci n'a sans doute pas été contrôlé correctement", a-t-il poursuivi.



  • Mali: deux Casques bleus tchadiens tués à Kidal par un soldat de leur contingent
    AFP, 26/02/2016 08h14
    Deux Casques bleus tchadiens au Mali, un chef d'unité et un médecin militaire, ont été tués jeudi à Kidal (nord-est) par un autre soldat qui se plaignait de ses conditions de vie au sein du contingent, selon une source de sécurité au sein de la Mission de l'ONU dans le pays (Minusma). Cette source a dans un premier temps indiqué qu'un chef des Casques bleus tchadiens avait été tué et un autre, dont l'identité n'avait pas été révélée, blessé par un soldat "mutin". Le blessé "vient de rendre l'âme", a dit la même source, précisant qu'il s'agit d'un médecin militaire. "Ce sont donc deux personnes qui ont été tuées. Le soldat mutin est aux arrêts. Il sera transféré demain (vendredi)" à Bamako, a-t-elle poursuivi, affirmant ignorer s'il allait demeurer au Mali ou être renvoyé au Tchad.



  • Vaccination: l'Afrique a fait des progrès mais ne doit pas relâcher ses efforts (OMS)
    AFP, 25/02/2016 08h29
    L'accès à la vaccination s'est amélioré ces dernières années en Afrique mais beaucoup reste à faire sur un continent où 20% des enfants ne sont toujours pas immunisés, a souligné mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'OMS souligne les "progrès réalisés" dans la vaccination sur le continent, mais prévient que "certaines difficultés" restent à surmonter pour y assurer un accès universel, dans un rapport publié à l'occasion de la première Conférence interministérielle sur l'immunisation en Afrique, qui s'est ouverte mercredi à Addis Abeba. Intitulé "Tenir la promesse: assurer la vaccination pour tous en Afrique", le document tombe à mi-parcours de la mise en oeuvre de la Décennie de la vaccination, un programme de la communauté sanitaire mondiale qui a pour but d'étendre l'accès aux vaccins et aux services de vaccination à tous les individus d’ici 2020.



  • Niger: les résultats tombent au compte-gouttes
    AFP, 25/02/2016 08h25
    Alors que l'opposition a déjà annoncé qu'elle ne les reconnaitrait pas, les résultats de l'élection présidentielle de dimanche et lundi au Niger continuaient mercredi à tomber au compte-gouttes. Le président Mahamadou Issoufou, 63 ans, brigue un deuxième quinquennat et a promis une victoire au premier tour, face une opposition qui a dénoncé mardi des résultats "fantaisistes". Sur le site officiel de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), seules 72 des 308 communes ont été comptabilisées mais pour seulement un million d'électeurs sur les 7,5 millions d'inscrits, soit moins de 15% du corps électoral.



  • Darfour: les enfants déplacés luttent pour apprendre
    AFP, 25/02/2016 08h20
    Aboubeida Ali n'était qu'un enfant lorsqu'une milice a attaqué son village du Darfour en 2003, assassinant son père et chassant sa famille. Ses espoirs de connaître une enfance et une éducation normales se sont alors envolés. Aujourd'hui âgé de 17 ans et déscolarisé depuis neuf ans, il est l'un des 871.756 enfants du Darfour, dans l'ouest du Soudan, vivant dans des camps de déplacés, à la recherche d'un équilibre entre survie et études. "Quand nous sommes arrivés ici, j'ai quitté l'école pour aider ma mère à s'occuper de mes sœurs, qui étudient", raconte Aboubeida, assis dans la cour derrière la hutte qu'il partage avec sa famille dans le camp d'Abouzar près de Al-Geneina, la capitale du Darfour-Ouest.



  • Afrique du Sud: la mère biologique du bébé volé raconte le kidnapping
    AFP, 24/02/2016 08h28
    La mère biologique d'un bébé kidnappé en 1997 à la maternité du Cap a raconté mardi devant le tribunal de cette ville, qui juge la voleuse présumée de son enfant, le moment où elle s'est aperçue que son bébé avait disparu, il y a 18 ans. "J'ai vu une personne à la porte de ma chambre", habillée comme une infirmière, raconte Celeste Nurse, 36 ans, qui se souvient s'être assoupie sous l'effet de médicaments dans un lit près de la porte de la chambre avec son bébé dans un berceau, près d'elle. "Elle m'a demandé +est-ce que je peux prendre le bébé?+. J'ai dit +oui+ et c'est tout ce dont je me souviens jusqu'au moment où une autre infirmière m'a réveillé et m'a demandé où était le bébé", a-t-elle poursuivi.



  • Niger: l'opposition ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle
    AFP, 24/02/2016 07h58
    L'opposition nigérienne ne reconnaît pas les résultats partiels de l'élection présidentielle annoncés depuis la veille par la commission électorale (Céni), a affirmé mardi le porte-parole de la coalition d'opposition en dénonçant des fraudes dans le scrutin. "Tel que cela a été proclamé jusqu'à maintenant, on ne peut pas les reconnaître", a déclaré à Niamey Amadou Boubacar Cissé, dit "ABC" le porte-parole de la Coalition pour l'alternance 2016 (COPA 2016) en commentant l'annonce par la Céni des premiers résultats du scrutin de dimanche et lundi. "On demande aux militants de résister, de ne pas accepter ce qui se passe parce que c'est totalement contraire à ce qui été exprimé par les urnes", a-t-il ajouté refusant de commenter les modalités d'action: "Comment? Enfin, vous verrez bien comment. Je n'ai pas besoin de vous dire la stratégie que nous adoptons".



  • Ban Ki-moon au Burundi pour esquisser une sortie de crise
    AFP, 23/02/2016 08h06
    Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est arrivé lundi à Bujumbura pour tenter de trouver une issue à la crise au Burundi où les violences armées se sont poursuivies avec de nouvelles attaques à la grenade dans la capitale. Le chef de l'ONU, dont c'est la première visite au Burundi depuis que le pays a plongé dans une grave crise politique en avril 2015, devrait tenter mardi matin de convaincre le président Pierre Nkurunziza d'ouvrir avec l'opposition des pourparlers de sortie de crise, actuellement au point mort. Des centaines de soutiens du pouvoir, dont de nombreux membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti présidentiel, avaient été acheminés par bus sur la route qui mène de l'aéroport de Bujumbura à l'hôtel où va résider le secrétaire général de l'ONU, sur la rive du lac Tanganyika.



  • Côte d'Ivoire: deux tués dont un caïd, lors d'une mutinerie
    AFP, 22/02/2016 08h20
    Au moins deux personnes dont un caïd de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca), la principale prison de Côte d'Ivoire, ont été tuées lors d'une mutinerie réprimée par les forces de l'ordre, a déclaré la police. La seconde victime est un garde pénitentiaire, qui a trouvé la mort au cours "d'une opération de renforcement de la sécurité à l’intérieur de l'établissement", selon une déclaration du directeur général de la police nationale, le général Brédou M'Bia. "Certains détenus menés par Yacouba Coulibaly, alias +Yacou le Chinois+ ont opposé une farouche résistance pendant trois heures, à cette opération qui a également fait "neuf blessés" chez les gardes pénitentiaires, selon le communiqué.



  • Faustin-Archange Touadéra, un fidèle collaborateur de Bozizé pour sortir la Centrafrique de l'ornière
    AFP, 22/02/2016 08h16
    Dernier Premier ministre de l'ex-président François Bozizé, dont le renversement en 2013 avait précipité la Centrafrique dans un cycle de tueries intercommunautaires, Faustin-Archange Touadéra, déclaré président élu samedi, prend la tête d'un pays à la dérive, miné par la pauvreté et l'instabilité. Touadéra, 58 ans, mathématicien de formation, a remporté largement la présidentielle centrafricaine avec 62,71% des suffrages face à Anicet-Georges Dologuélé, crédité de 37,29%, selon les résultats du second tour annoncés par l'Autorité nationale électorale (ANE). Ces résultats doivent encore être validés par la Cour constitutionnelle de transition.



  • Tunisie: l'état d'urgence prolongé d'un mois
    AFP, 22/02/2016 08h12
    La Tunisie a annoncé dimanche la prolongation d'un mois de l'état d'urgence réinstauré dans tout le pays en novembre, après un attentat-suicide contre la garde présidentielle en plein Tunis. "Après avoir consulté le chef du gouvernement et le président de l'Assemblée des représentants du peuple sur les questions en lien avec la sécurité nationale, surtout la situation aux frontières et dans la région, le président de la république a décidé de prolonger l'état d'urgence d'un mois à partir du 22 février 2016", a annoncé la présidence dans un communiqué sur sa page officielle sur Facebook.

  • Guinée: arrestations de syndicalistes au 4e jour de grève générale
    AFP, 19/02/2016 08h26
    Une quinzaine de syndicalistes ont été arrêtés en lien avec des heurts dans des quartiers de Conakry jeudi, au quatrième jour d'une grève générale qui perturbait les activités en Guinée, selon un responsable syndical. "Au moins 16 de nos camarades ont été arrêtés et (sont) détenus soit dans les commissariats de police soit dans les escadrons de gendarmerie de la capitale", a déclaré Oumar Barry, un responsable de l'Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG). L'USTG a appelé à l'arrêt de travail avec la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG, la plus importante du pays), pour exiger la baisse des prix des carburants et la satisfaction de revendications salariales.



  • Présidentielle au Niger : vague rose pour le dernier meeting d'Issoufou
    AFP, 19/02/2016 08h17
    Pagnes, écharpes, T-Shirts, affiches, rubans, bracelets, tous roses: des milliers de partisans du président nigérien Mahamadou Issoufou, qui brigue un second mandat lors de la présidentielle du 21 février, ont rempli le stade de Niamey jeudi, arborant la couleur de leur favori. "Si vous aimez Issoufou, tapez des mains!" crie un orateur vêtu d'un costard rose du plus bel effet. Pour ce dernier meeting de campagne, de nombreuses affiches ont été accrochées dans le stade. Sur la plus grande on lit "Un coup KO! Zaki". Les supporteurs du président, surnommé Zaki, le lion en haoussa (l'ethnie majoritaire au Niger), espèrent une victoire dès le premier tour.



  • Sénégal: Macky Sall accusé d'avoir "manqué à sa parole" en renonçant à écourter son mandat
    AFP, 18/02/2016 08h21
    Le président sénégalais Macky Sall essuyait mercredi de vives critiques pour avoir renoncé, sur avis du Conseil constitutionnel, à écourter son mandat en cours comme il s'y était engagé. Macky Sall a annoncé mardi soir lors d'une allocation télévisée que le passage du septennat au quinquennat prévu par la révision constitutionnelle qu'il soumettra à référendum le 20 mars s'appliquerait seulement à partir du prochain mandat présidentiel et qu'il irait en conséquence jusqu'au bout de son mandat, en 2019. Elu au second tour en 2012 pour sept ans face à Abdoulaye Wade (2000-2012), Sall a saisi en janvier le Conseil constitutionnel de son projet de réforme de la Loi fondamentale prévoyant, conformément à sa promesse de campagne, une réduction immédiate du mandat du chef de l'Etat (le nombre de mandats étant limité à deux consécutivement).



  • Niger: deux millions de personnes en "insécurité alimentaire" en 2016, selon l'ONU
    AFP, 18/02/2016 08h16
    Deux millions de personnes ont besoin d'une assistance alimentaire urgente en 2016 au Niger, en dépit d'un léger excédent céréalier réalisé à l'issue de la campagne agricole, a indiqué jeudi l'ONU. "Les acteurs humanitaires estiment à 2 millions le nombre de personnes ayant besoin d'une assistance alimentaire en 2016 au Niger", rapporte le bulletin mensuel du Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) à Niamey. Les acteurs humanitaires vont assister cette année 1,5 millions de personnes dont des réfugiés de pays voisins, soit 746 000 hommes et 754 000 femmes, selon OCHA. Le gouvernement du Niger s’est engagé à assister les 500.000 autres personnes dans le besoin.



  • Présidentielle en Ouganda: l'inusable Yoweri Museveni favori
    AFP, 18/02/2016 08h13
    Quelque 15 millions d'Ougandais sont attendus aux urnes jeudi pour élire leurs députés et leur président. Le sortant Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 30 ans, est une nouvelle fois favori face à une opposition divisée. Les 28.000 bureaux de vote du pays ouvriront à 07H00 (04H00 GMT) et fermeront à 16H00. Les résultats devraient être officialisés dans les 48 heures. Les électeurs ougandais doivent choisir leurs 290 députés et décider s'ils maintiennent ou non leur confiance à Museveni, âgé de 71 ans et en quête d'un cinquième quinquennat, face à sept autres candidats. Les sondages prédisent une victoire dès le premier tour avec 51% des voix du chef de l'Etat, encore très populaire dans les campagnes, et qui bénéficie de la puissance financière et du savoir-faire électoral de son parti, le Mouvement de résistance nationale (NRM).



  • Angola: découverte d'un diamant de plus de 400 carats
    AFP, 17/02/2016 08h18
    Le plus gros diamant jamais découvert en Angola, d'un poids de 404 carats et d'une valeur potentielle de 12,8 millions d'euros, a été extrait par la société minière australienne Lucapa, a annoncé la compagnie. "Lucapa est ravi d'annoncer la découverte d'un spectaculaire diamant de 404,2 carats issu du site de Lulo, dans la province de Lunda Norte (nord) de l'Angola qui a déjà produit plus de 60 gros diamants", indique le groupe dans un communiqué. Interrogé par des médias australiens, le PDG de Lucapa, Miles Kennedy estime que cette pierre précieuse, d'une longueur de 7 centimètres, pourrait valoir plus de 20 millions de dollars australiens (12,8 millions d'euros).



  • Sécheresse en Afrique: près d'un million d'enfants souffrent de grave malnutrition
    AFP, 17/02/2016 08h15
    Près d'un million d'enfants en Afrique de l'Est et australe sont atteints de malnutrition aiguë sévère en raison de la sécheresse qui touche le continent et qui devrait s'aggraver à cause du phénomène climatique El Niño, s'est alarmé mercredi l'Unicef, le fonds des Nations unies pour l'enfance. "Le phénomène El Niño va décliner mais l'impact sur les enfants va être ressenti pendant des années", estime Leila Gharagozloo-Pakkala, la directrice régionale de l'Unicef pour l'Afrique de l'Est et australe. "C'est une situation sans précédent et la survie des enfants dépend des actions qui sont prises maintenant", a-t-elle poursuivi. La malnutrition aiguë sévère se caractérise par une perte de poids très importante et est responsable de la plupart des décès d'enfants de moins de cinq ans dans le monde, selon l'Unicef.



  • Soudan: combats entre rebelles et forces gouvernementales dans le Kordofan-sud
    AFP, 16/02/2016 08h47
    Les forces gouvernementales soudanaises et les rebelles se sont affrontés aux environs d'une base militaire dans l'Etat du Kordofan-sud, ont indiqué lundi les deux parties, présentant toutefois des versions contradictoires. La branche nord du Mouvement de libération du Soudan (SPLM-N) combat l'armée du président Omar el-Béchir dans les Etats du Nil-Bleu et du Kordofan-Sud depuis 2011, mais les combats étaient devenus plus rares cette année. Les forces du SPLM-N ont "repoussé un convoi (militaire) qui quittait Abry et faisait route vers Lamray", a indiqué dans un communiqué un porte-parole de la rébellion Arnu Lodi, précisant que les combats se poursuivaient.

  • Aucune manifestation de la majorité mardi à Kinshasa
    AFP, 16/02/2016 08h34
    La majorité politique ne manifestera finalement pas mardi à Kinshasa comme elle l'avait annoncé en décembre, a-t-on appris lundi auprès du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), la formation du président Joseph Kabila. "L'hôtel de ville de Kinshasa nous a refusé l'autorisation ; la marche (...) n'aura pas lieu", a déclaré Henri Mova Sakanyi, secrétaire général du PPRD. Le ministre de l'Intérieur de la ville province de Kinshasa, Emmanuel Akweti, a affirmé que le gouvernement de la capitale n'avait "autorisé aucune manifestation demain (mardi) sur toute l'étendue de la ville de Kinshasa" et assuré n'avoir reçu aucune notification de manifestation de la part de qui que ce soit. Le 16 février marque l'anniversaire de la répression meurtrière de la "marche des chrétiens" de 1992 partie des églises catholiques de Kinshasa après la messe dominicale pour tenter d'arracher la démocratie au dictateur Mobutu Sese Seko.

  • Centrafrique: nouvelles accusations d'abus sexuels dans la Minusca
    AFP, 16/02/2016 08h17
    Les Nations unies enquêtent sur de nouvelles accusations d'abus sexuels et d'exploitation sexuelle portées contre des Casques bleus de leur mission en République centrafricaine (Minusca), selon des responsables de l'ONU. "Nous enquêtons sur ces accusations", a simplement déclaré le porte-parole adjoint de l'ONU Farhan Haq. Selon un responsable des opérations de maintien de la paix, l'ONU est au courant de ces accusations depuis quelques jours seulement et contacte le pays dont sont originaires les suspects avant de les rendre publiques. Certaines des victimes sont mineures. Le porte-parole n'a pas précisé la nationalité des accusés, mais il a détaillé des mesures déjà prises contre des unités de Congo-Brazzaville et de RDCongo soupçonnées d'abus sexuels.

  • Présidentielle en Centrafrique: début du dépouillement après une élection dans le calme
    AFP, 15/02/2016 08h35
    Le dépouillement des bulletins a commencé dimanche en Centrafrique après un vote dans le calme pour désigner qui, d'Anicet Georges Dologuélé ou Faustin Archange Touadéra, deux anciens Premiers ministres, sera le président qui devra sortir le pays de trois ans de violences. Quelque deux millions d'électeurs étaient appelés à départager les candidats, tous deux âgés de 58 ans, arrivés en tête du premier tour du 30 décembre. Les opérations de vote ont été prolongées d'une heure, jusqu'à 17H00 (16H00 GMT) dans certains bureaux qui avaient ouvert avec du retard. Une fois la nuit tombée sur Bangui, le dépouillement des bulletins se faisait à la lueur de lampes torches, dans des salles de classe décrépies où les agents électoraux inscrivaient au tableau les décomptes à la craie.



  • PSG: Aurier exclu pour avoir traité Blanc de "fiotte"
    AFP, 15/02/2016 08h30
    "J'ai fait une grosse connerie": l'arrière droit Serge Aurier a été mis à pied par le PSG pour avoir traité l'entraîneur Laurent Blanc de "fiotte" dans une vidéo sur internet, et manquera le match contre Chelsea mardi en Ligue des champions, préparé dans une ambiance pesante. Dimanche peu après 20h, c'était opération déminage du côté du club de la capitale: de manière quasi-concomitante, il annoncé la sanction (mise à pied à titre conservatoire et procédure disciplinaire) et l'international ivoirien de 23 ans a présenté ses excuses, dans une interview diffusée par les chaînes beIn Sport et Canal+. "J'accepte toutes les sanctions à mon égard concernant cette histoire, j'ai fait une connerie, je suis impardonnable et je suis prêt à assumer toutes les conséquences", assure le joueur, qui tient à s"'excuser tout particulièrement auprès du coach".



  • Afrique: le trafic d'ivoire très concentré et contrôlé par quelques barons
    AFP, 15/02/2016 08h23
    Le trafic illégal d'ivoire en Afrique qui menace la survie des éléphants est très concentré géographiquement et contrôlé par quelques barons, ont déterminé des scientifiques avec des analyses ADN des défenses saisies. "Ce qui nous a tous surpris c'est que ces données génétiques suggèrent que le nombre de barons contrôlant ce trafic est relativement petit car la plus grande partie se concentre dans un endroit", a expliqué dimanche Samuel Wasser, professeur de biologie à l'Université de Washington à la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS), réunie ce week-end à Washington.



  • La BM fournit plus de 900 millions USD pour 26 projets
    Xinhua, 12/02/2016 08h30
    L'enveloppe globale des décaissements de la Banque mondiale (BM) en faveur de 26 projets en cours d'exécution en République démocratique du Congo, jusqu'à fin-mai 2015, se situe à 925,68 millions de dollars, a-t-on appris jeudi d'un document de la banque. Selon ce document, cette enveloppe s'inscrit dans le cadre de l'appui de la BM en vue de soutenir des piliers de la stratégie nationale de croissance et de réduction de la pauvreté (DSCRP) pour la période 2011-2015. Le portefeuille de cette institution en RDC pour l'ensemble de ces projets représente un engagement global de 3,3 milliards de dollars dont deux projets régionaux pour un montant total de 1,14 milliard. Il comprend essentiellement des projets de réhabilitation des infrastructures de base : route, chemin de fer, eau potable et électricité.

  • Procès de Habré à Dakar: fin des audiences, verdict le 30 mai pour l'ex-président tchadien
    AFP, 12/02/2016 08h15
    La défense d'Hissène Habré a plaidé l'acquittement du président tchadien déchu, jeudi à la fin des audiences de son procès pour crimes contre l'humanité devant un tribunal spécial africain, qui rendra son verdict le 30 mai. Ses avocats commis d'office ont réclamé demandé au tribunal "de l'acquitter purement et simplement. Ce ne serait que justice". La veille, le procureur spécial Mbacké Fall avait réclamé la prison à perpétuité, "une condamnation à la hauteur des crimes" dont est accusé Hissène Habré, qualifié de "véritable chef de service" de l'appareil de répression sous son régime (1982-1990).



  • Journaliste tué en Guinée: 17 militants de l'opposition en garde à vue
    AFP, 12/02/2016 08h05
    Dix-sept militants du principal parti de l'opposition en Guinée, l'UDFG, ont été placés en garde à vue jeudi dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un journaliste guinéen qui avait été blessé par balle dans des heurts entre partisans de responsables rivaux de la formation, a annoncé un avocat de l'UFDG."Ils ont été interrogés et re-interrogés. Ils ont été convoqués régulièrement depuis mardi. Et après des va-et-vient, c'est (jeudi) à 16h00 (locales et GMT) qu'on leur a signifié leur maintien en garde à vue", a ajouté Me Béavogui. Selon lui, tous sont "chargés du maintien de l'ordre à l'UFDG", dirigée par l'ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo.



  • Soudan du Sud: l'ONU n'a reçu que 2% de l'argent nécessaire pour éviter la famine
    AFP, 10/02/2016 08h20
    Les Nations unies ont averti mardi n'avoir reçu que 2% de l'argent nécessaire pour le Soudan du Sud où plus de 40.000 personnes risquent de mourir de faim dans des zones en proie à la guerre civile. "Environ 2% des 1,3 milliard de dollars (1.1 milliard d'euros) nécessaires pour fournir une assistance vitale et une protection aux populations ont été reçus", a déclaré le responsable de l'aide humanitaire onusien au Soudan du Sud, Eugene Owusu. "Si nous sommes incapables d'agir maintenant, la situation va empirer", a averti M. Owusu.



  • Journaliste tué en Guinée: une "journée sans presse" en protestation
    AFP, 10/02/2016 08h17
    Aucun journal publié, silence ou musique seule à l'antenne, photo d'El Hadj Mohamed Diallo à l'écran et sur les pages d'accueil de sites d'information: mardi en Guinée, les médias ont respecté le mot d'ordre de "journée sans presse" en mémoire de ce journaliste tué dans des heurts politiques. Ce refus de publier et d'émettre observé par les organes publics et privés, sans précédent dans le pays, fait suite à un appel commun de cinq associations de la presse, qui ont demandé à "tous les médias guinéens d'observer une journée sans presse" mardi jusqu'à 22h00 pour le journaliste défunt.



  • Burkina: "aucune pression" pour lever le mandat d'arrêt contre Soro
    AFP, 09/02/2016 08h48
    Les juges qui instruisent le dossier du putsch manqué de septembre au Burkina Faso n'ont subi "aucune pression" en vue de lever le mandat d'arrêt international lancé début janvier contre le président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, a assuré lundi le procureur militaire burkinabè. "Personne n'a demandé à un juge d'instruction de lever un mandat d'arrêt. Il n'y a eu aucune pression pour lever le mandat d'arrêt" contre Guillaume Soro, a martelé lors d'une conférence de presse le commissaire du gouvernement (procureur), le lieutenant-colonel Norbert Koudougou. "Le juge d'instruction travaille en toute indépendance, a-t-il rappelé. Le succès de l'instruction c'est le succès de toute la procédure et le juge d'instruction qui a posé un acte ne peut lui-même l'annuler ou le retirer du dossier".



  • RD Congo: Kinshasa fête ses champions d'Afrique pour un bonheur trop court
    AFP, 09/02/2016 08h33
    Les Léopards de la République démocratique du Congo ont été accueillis par une marée humaine à Kinshasa lundi après leur sacre au Championnat d'Afrique des nations de football (CHAN), mais pour beaucoup de Kinois privés de voir la coupe et les joueurs, la fête a eu un goût amer. La sélection et le trophée ont été accueillis vers midi (11H00 GMT) à leur arrivée à l'aéroport international de Ndjili, en provenance de Kigali où ils avaient battu le Mali (3-0) dimanche en finale, par le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. A la sortie de l'aéroport, une foule innombrable en liesse était au rendez-vous. Aussi loin que portait le regard, on ne voyait que des Kinois venus fêter les héros ayant remporté un second titre au CHAN, jeune compétition ouverte aux joueurs évoluant sur le continent africain.



  • La cybercriminalité, "obstacle au développement" et "menace" contre la paix en Afrique francophone
    AFP, 09/02/2016 08h28
    La cybercriminalité en "augmentation croissante" constitue un "obstacle au développement" et "une menace pour la paix et la stabilité" dans les pays francophones en développement, ont estimé des experts lundi à Grand-Bassam, près d'Abidjan en Côte d'Ivoire. Venus d'une vingtaine de pays francophones, plus de 100 experts ont dénoncé la cybercriminalité comme "obstacle au développement économique et social de (leurs) pays membres", à l'ouverture d'une Conférence internationale sur le renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense dans l'espace francophone.



  • Barack Obama promulgue une loi d'aide à l'électrification de l'Afrique
    AFP, 09/02/2016 08h25
    Le président des Etats-Unis a promulgué lundi une loi, adoptée la semaine dernière par le Congrès, qui vise à inciter le secteur privé à investir en Afrique afin de fournir l'électricité à 50 millions d'Africains supplémentaires. La loi avait été adoptée à l'unanimité par la Chambre des représentants, après le Sénat. Elle ne débloque pas de fonds nouveaux mais exige de l'administration américaine qu'elle coordonne une stratégie pour encourager le secteur privé et les organisations internationales à investir dans l'électrification de l'Afrique subsaharienne, où 70% de la population n'a pas accès à l'électricité, soit 600 millions de personnes, selon le républicain Ed Royce.



  • Séisme à Taïwan: course contre la montre pour sauver plus de 120 personnes ensevelies
    AFP, 08/02/2016 08h40
    Les secouristes taïwanais livraient dimanche une course contre la montre pour retrouver plus de 120 personnes ensevelies sous les décombres d'un ensemble d'appartements qui s'est écroulé après un séisme dans le sud ayant fait au moins 34 morts, selon un nouveau bilan. Le bilan de la secousse de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de l'île samedi vers 04H00 locales (20H00 GMT vendredi), provoquant l'effondrement d'un ensemble résidentiel de 16 étages et de près de 100 logements dans la ville de Tainan, continuait de s'alourdir à mesure que les secours avancent dans leurs opérations. Une enquête a été ouverte sur la construction de l'ensemble d'immeubles tandis que des survivants critiquaient des manquements en matière de sécurité.

  • Strasbourg: Hollande et Merkel se rencontrent pour discuter des réfugiés et du "Brexit"
    AFP, 08/02/2016 08h38
    Le président François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont eu un dîner informel dimanche à Strasbourg au cours duquel il ont affiché une "ligne commune" sur les dossiers des réfugiés en Europe et du "Brexit" britannique, a-t-on appris auprès de l'entourage du chef de l'Etat. Le dîner entre le chef de l'Etat et la chancelière, à l'invitation du président du Parlement européen Martin Schulz était précédé d'un entretien d'une heure et demie, au cours duquel M. Hollande et Mme Merkel ont "confirmé une ligne commune", a-t-on appris dans l'entourage du président français. Les deux dirigeants ont évoqué la situation en Syrie, en particulier à Alep, exprimant "une vive préoccupation partagée", a-t-on indiqué dans l'entourage du chef de l'Etat.

  • Sierra Leone: 250 tombes pillées en deux mois à Freetown
    AFP, 08/02/2016 08h28
    La mairie de Freetown, la capitale sierra-léonaise, a annoncé ce week-end avoir pris des mesures contre des pilleurs de tombes qui ont vandalisé en deux mois 250 sépultures à travers la ville. "Deux cent cinquante tombes ont été vandalisées par des inconnus dans trois cimetières de la capitale au cours des deux derniers mois", a affirmé le Conseil municipal dans un communiqué diffusé samedi. Selon des témoignages recueillis dimanche, les pilleurs ont notamment emporté des cercueils et bijoux.



  • Soudan: situation "désespérée" des civils fuyant les combats au Darfour, selon l'ONU
    AFP, 08/02/2016 08h25
    Des dizaines de milliers de civils qui ont fui d'intenses combats entre les forces gouvernementales et les rebelles dans la région de Jebel Marra au Darfour, dans l'ouest du Soudan, sont dans une situation humanitaire "désespérée", a indiqué dimanche l'ONU. Les combats dans cette zone montagneuse, à cheval sur les Etats du Darfour-Nord, Darfour-Centre et Darfour-Sud, ont éclaté le 15 janvier entre les forces loyales au président soudanais Omar al-Béchir recherché par la Cour pénale inetrnationale (CPI) pour crimes de guerre dans le conflit du Darfour et l'Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW), qui le combat depuis 2003.



  • CHAN: la RDC s'adjuge son second titre en battant le Mali (3-0)
    AFP, 08/02/2016 08h17
    La République démocratique du Congo (RDC) a remporté dimanche à Kigali son second Championnat d'Afrique des nations (CHAN) en battant le Mali 3-0. Sous une pluie battante et dans un stade plein à craquer, la RDC a ouvert le score sur un but construit seul par l'ailier gauche Elia Meschak, qui a débordé sur son côté puis expédié le ballon dans la lucarne opposée (29e). Celui-ci a réussi un doublé à la 62e minute, sur une passe en profondeur de Yannick Bangala dans le dos de la défense. Le défenseur Joyce Lomalisa a terminé le travail en fixant la défense malienne pour centrer dans l'axe à destination de l'attaquant Jonathan Bolingi qui trompait le gardien d'une frappe à ras de terre (73e).



  • La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi à Dakar
    AFP, 08/02/2016 08h14
    Le procès de l'ancien président tchadien Hissène Habré, jugé à Dakar par un tribunal spécial africain pour "crimes contre l'humanité et crimes de guerre", entre lundi dans sa deuxième phase avec les plaidoiries des parties civiles et de la défense ainsi que le réquisitoire du Parquet. Ouvert le 20 juillet 2015, ce procès inédit le premier au monde dans lequel un ancien chef d'Etat est traduit devant une juridiction d'un autre pays pour violations présumées des droits de l'Homme se tient devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), tribunal spécial créé par l'Union africaine (UA) en vertu d'un accord avec le Sénégal.

  • Président Ouattara: "je n'enverrai plus d'Ivoiriens à la CPI"
    AFP, 05/02/2016 08h06
    Le président Alassane Ouattara a affirmé jeudi qu'il "n'enverrait plus d'Ivoiriens" à la Cour pénale internationale (CPI), estimant que son pays avait désormais une "justice opérationnelle", à l'issue d'une rencontre à Paris avec le président François Hollande. L'adversaire de M. Ouattara lors de la présidentielle de 2010, Laurent Gbagbo, et le chef de milice Charles Blé Goudé comparaissent actuellement devant la CPI pour leur rôle présumé dans la crise post électorale qui avait fait plus de 3.000 morts en 5 mois. Mais aucun membre du camp Ouattara n'a encore été inquiété par la Cour.



  • Mali: Tombouctou défigurée par les jihadistes, retrouve son visage d'avant
    AFP, 05/02/2016 08h03
    Plus de trois ans après la destruction des mausolées de Tombouctou par les jihadistes, à coups de pioche, de houe et de burin, la cité légendaire du nord-ouest du Mali a repris jeudi possession de ses sanctuaires reconstruits. C'est au nom de la lutte contre "l'idôlatrie" que le groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine les avait démolis. C'est par une cérémonie de sacralisation, avec lecture intégrale du Coran et prière collective, que s'achève la patiente œuvre de réhabilitation, qui s'est appuyée sur le savoir-faire traditionnel des maçons locaux.



  • Centrafrique: des Casques bleus de nouveaux accusés d'abus sexuels
    AFP, 05/02/2016 08h00
    La Mission de l'ONU en Centrafrique a identifié sept nouveaux cas présumés d'abus sexuels de la part de Casques bleus, dont cinq au moins concernent des jeunes filles mineures, dernier scandale en date qui éclabousse la Minusca, contrainte de retirer les troupes incrimées. La Minusca "a identifié sept nouvelles présumées victimes d'exploitation et d'abus sexuels à Bambari", une ville du centre de la Centrafrique, selon un communiqué. Ces cas ont été signalés le 21 janvier "par une équipe de chercheurs de Human Rights Watch (...) afin que des soins médicaux et psycho-sociaux soient prodigués aux victimes et afin que la Mission endosse toute sa responsabilité pour ces présumés crimes", poursuit le texte.



  • Somalie: l'explosion à bord d'un avion de ligne somalien serait due à une bombe
    AFP, 04/02/2016 08h28
    L'explosion qui a troué le fuselage d'un avion de ligne somalien et l'a contraint mardi à un atterrissage d'urgence à Mogadiscio a potentiellement été causée par un engin explosif à bord, selon des déclarations du pilote mercredi. L'avion, exploité par la compagnie somalienne Daallo Airlines et qui se rendait à Djibouti avec 74 passagers à bord, a atterri mardi quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Mogadiscio, avec un trou dans le fuselage. Deux passagers ont été légèrement blessés, selon la police. Le pilote de l'Airbus A321, Vladimir Vodopivec, un Serbe de 64 ans, a confié à un ami que, pour lui, l'explosion qui a endommagé le fuselage de l'intérieur de la cabine vers l'extérieur avait été causée par une "bombe", selon des propos rapportés par le quotidien serbe Blic.



  • L’Algérie débat d'une révision controversée de sa constitution
    AFP, 04/02/2016 08h25
    Le Parlement algérien se réunit pour voter un projet de révision de la Constitution qui rétablit la limitation à deux du nombre de mandats du président et interdit aux binationaux les hauts postes dans la fonction publique, une mesure qui suscite la colère dans la communauté franco-algérienne. Ce toilettage de la Constitution a été voulu par le président Abdelaziz Bouteflika dans le but affirmé de "consolider la démocratie" dans le contexte du "printemps arabe" qui a peu affecté l'Algérie.

  • Côte d'Ivoire: la défense de Gbagbo accuse Ouattara d'avoir pris le pouvoir "par la force"
    AFP, 02/02/2016 08h21
    La défense de Laurent Gbagbo a affirmé lundi que son rival, le président Alassane Ouattara, s'était emparé du pouvoir "par la force" avec l'aide de la France, au troisième jour du procès de l'ex-chef d'Etat ivoirien devant la Cour pénale internationale. Gbagbo, 70 ans, est le premier ex-président poursuivi par la CPI. Son procès pour crimes contre l'humanité s'est ouvert jeudi et doit durer entre trois et quatre ans. Avec son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ex-chef de milice, il est poursuivi pour son rôle dans la crise née de son refus de céder le pouvoir à M. Ouattara, reconnu vainqueur par la communauté internationale de l'élection présidentielle de fin 2010.



  • Zika: la soudaine notoriété de la forêt d'Ouganda où le virus a été découvert
    AFP, 02/02/2016 08h17
    Il y a peu encore, la forêt ougandaise Zika était une petite réserve connue des seuls ornithologues et scientifiques. Mais l'épidémie du virus éponyme, qui affecte le continent américain, vient de lui conférer une soudaine notoriété. Ce virus, transmis par un moustique et soupçonné de provoquer de graves malformations congénitales, se propage de "manière explosive dans la région des Amériques" où 3 à 4 millions de cas sont attendus cette année, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a convoqué une réunion d'urgence lundi.



  • Côte d'Ivoire/procès Guéï: le général Dogbo Blé nie malgré les témoignages
    AFP, 02/02/2016 08h08
    Le général Brunot Dogbo Blé, un ex-homme fort du régime de l'ancien président Laurent Gbagbo, a nié lundi devant le tribunal militaire toute implication dans l'assassinat en 2002 du général Robert Guéï, ex-chef de la junte en Côte d'Ivoire. Dix-neuf personnes, dont le général Dogbo Blé et Anselme Séka Yapo, dit "Séka-Séka", ancien responsable de la sécurité rapprochée de l'ancienne Première dame Simone Gbagbo, sont jugés depuis le 21 janvier à Abidjan.



  • Présidentielle au Niger: le président Issoufou promet une réélection "dès le premier tour"
    AFP, 01/02/2016 08h09
    Le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui brigue un second mandat lors de l'élection du 21 février, a promis dimanche à ses partisans une victoire "dès le premier tour". "Nous allons passer dès le premier tour", a lancé le président sortant, lors d'un meeting devant plus de 2.000 personnes réunies dans la salle du Palais des Congrès de Niamey. M. Issoufou a notamment mis en avant "son bilan positif" à la tête du pays qui constitue "des atouts" à même de lui "assurer" une réélection pour un deuxième quinquennat. M. Issoufou a "souhaité" que la campagne électorale lancée samedi "se déroule dans la paix" et "dans l'apaisement". "Je souhaite que cette campagne soit l'occasion de débats programme contre programme" et qu'elle "ne se réduise pas à des insultes", a-t-il lancé. Samedi, M. Issoufou avait tenu un meeting électoral à Diffa, une région située dans le sud-est et proche du Nigeria, victime depuis 2015 d'attaque meurtrières des islamistes armés de Boko Haram, selon la télévision d'Etat.

  • Ethiopie: les pénuries alimentaires causées par la sécheresse en passe de s'aggraver
    AFP, 29/01/2016 08h26
    Une interruption des livraisons d'aide alimentaire pourrait avoir lieu d'ici "quelques mois" en Ethiopie, où des millions de personnes sont confrontées à de graves pénuries alimentaires à cause de la sécheresse, ont alerté les Nations unies dans un rapport reçu jeudi. La sécheresse causée par le phénomène climatique El Niño a fait augmenter considérablement le nombre de personnes touchées par la famine en Afrique de l'Est. "Sans ressources supplémentaires, le secteur alimentaire prévoit une interruption totale de la chaîne d'approvisionnement dans quelques mois," met en garde le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).



  • Nord du Mali: quatre soldats maliens tués dans deux attaques
    AFP, 29/01/2016 08h21
    Au moins quatre militaires maliens ont été tués jeudi dans deux attaques distinctes dans leur pays, à Tombouctou (nord-ouest) et près de Gao (nord), a-t-on appris de sources militaires. "Un militaire malien a été tué par balle lors d'une embuscade jeudi matin dans la périphérie de la ville de Tombouctou", a indiqué un officier de l'armée malienne dans cette ville. "Le militaire tué était au volant d'un véhicule qui allait ravitailler les troupes. Le tireur embusqué a pris la fuite après l'acte", a-t-on précisé de même source. Par ailleurs, au moins trois militaires ont péri dans l'explosion d'un engin au passage de leur véhicule près de Gao, selon les mêmes sources. "La tête de notre escorte a sauté sur une mine à 37 km (au sud-ouest) de Gao, vers Douentza. Nous déplorons la mort de trois de nos éléments", a déclaré le porte-parole de l'armée, le colonel Souleymane Maïga, imputant l'attaque à des auteurs "contre le processus de paix", sans autre indication. Selon un responsable du commandement militaire à Gao, "c'est un véhicule d'escorte qui accompagnait d'autres véhicules qui venaient du sud de Gao. Une mine très probablement posée peu avant le passage du convoi a tué les trois militaires qui étaient dans le véhicule de tête".



  • Kinshasa en deuil pour une diva du gospel: "pour un policier on ne viendrait pas!"
    AFP, 29/01/2016 08h10
    "Qu'est-ce qu'ils viennent faire ici? Ce n'est pas le deuil d'un policier ou d'une autorité. Pourquoi ils nous interdisent de pleurer notre sœur?" lance Joseph, ne cachant pas sa colère face à la police qui l'empêche de rendre un dernier hommage à Marie Misamu, diva du gospel congolais. Comprimé dans la foule après une bousculade et des accrochages avec la police, Joseph fait partie des milliers d'habitants de Kinshasa venus jeudi se recueillir devant le cercueil de la chanteuse, morte le 16 janvier d'un arrêt cardiaque à l'âge de 41 ans. Il est exposé dans une chapelle ardente dressée au bout d'un tapis rouge sur un podium, à l'abri d'une simple bâche imprimée à son effigie sur l'esplanade du stade des Martyrs dans le nord de la capitale de la République démocratique du Congo.



  • Côte-D’Ivoire/procès Gbagbo: Yopougon, yeux et coeurs tournés vers la CPI
    AFP, 29/01/2016 08h07
    "Prési! Prési!", hurlent de joie des dizaines de partisans de Laurent Gbagbo qui apparaît sur un écran géant à son procès pour crimes contre l'humanité devant la CPI. A quelques centaines de mètres de là, dans le même quartier de Yopougon, des parents de victimes vouent l'ex-président ivoirien aux gémonies. Enorme quartier populaire de 2 millions d'habitants de l'Ouest d'Abidjan, Yopougon, bastion de Gbagbo mais qui compte de grands sous-quartiers musulmans fidèles à l'actuel président Alassane Ouattara, a été le théâtre d'exactions des deux camps. Les sentiments sont exacerbés des deux côtés.



  • Quelque 34.000 déplacés au Darfour lors des dernières violences
    AFP, 28/01/2016 08h59
    Jusqu'à 34.000 personnes ont été déplacées par les combats déclenchés la semaine dernière entre les forces gouvernementales et les rebelles au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a indiqué l'ONU mercredi. La mission de paix conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) avait avancé lundi le chiffre de 10.000 déplacés dans ces combats. Après plusieurs mois de calme relatif après l'annonce par Khartoum d'un cessez-le-feu, des affrontements ont éclaté il y a une dizaine de jours autour de Jebel Marra, une zone montagneuse à cheval sur les Etats du Darfour-nord, Darfour-centre et Darfour-sud. Cette région est considérée comme un fief de l'Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW), l'un des groupes rebelles combattant le régime d'Omar al-Béchir.



  • Présidentielle au Niger: accord d'opposants dans la perspective d'un second tour contre le président Issoufou
    AFP, 28/01/2016 08h56
    Quatre candidats de l'opposition à la présidentielle du 21 février au Niger, dont Hama Amadou, incarcéré depuis plus de deux mois, ont signé mercredi une alliance prévoyant d'appeler à voter pour celui qui serait le mieux placé en cas de 2e tour. L'objectif de cette "Coalition pour l'alternance 2016" , baptisée COPA, semble clair: faire barrage au président Mahamadou Issoufou, candidat à un second mandat sous les couleurs du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS). "Mus par notre volonté politique à oeuvrer ensemble pour la conquête et l'exercice du pouvoir (...) décidons de la création de la Coalition pour l'alternance 2016 +COPA+", indique le texte où chaque prétendant s'engage à "assurer l’élection" de "celui d’entre eux qui arriverait au second tour" le 20 mars.



  • Le Soudan ordonne la réouverture de la frontière avec le Soudan du Sud
    AFP, 28/01/2016 08h47
    Le président soudanais Omar el-Béchir a ordonné mercredi la réouverture de la frontière contestée avec le Soudan du Sud, environ quatre ans après une dispute qui avait dégénéré en conflit armé en 2012. Selon l'agence officielle Suna, Béchir a décidé "d'ouvrir la frontière avec l'Etat du Soudan du Sud" et enjoint "les autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires pour l'application de cette décision". L'agence n'a pas donné d'autres précisions. Les relations entre Khartoum et Juba sont tendues depuis la sécession du Soudan du Sud en juillet 2011, devenu Etat indépendant après un accord de paix entre Nordistes et sudistes qui avait mis fin à une longue et dévastatrice guerre civile.



  • Côte d'Ivoire: le procès très attendu de Laurent Gbagbo s'ouvre devant la CPI
    AFP , 28/01/2016 08h42
    Le très attendu procès de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo s'ouvre jeudi devant la Cour pénale internationale, cinq ans après des violences qui ont déchiré une Côte d'Ivoire toujours en quête de "vérité". Laurent Gbagbo, 70 ans, est le premier ex-chef d'Etat poursuivi par la CPI. Lui et son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ancien chef de milice, doivent répondre de crimes contre l'humanité: meurtres, viols, actes inhumains et persécutions. Ils sont poursuivis pour leur rôle dans la crise née du refus de M. Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l'issue de l'élection présidentielle de fin 2010. Les violences avaient fait plus de 3.000 morts en cinq mois et M. Gbagbo avait finalement été arrêté en avril 2011 après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne.



  • Cameroun: au moins 32 morts dans plusieurs attentats suicides sur un marché
    AFP, 26/01/2016 08h54
    Au moins 32 personnes ont été tuées lundi dans au moins trois attentats suicides sur le marché d'un village de l'Extrême-Nord du Cameroun, l'une des pires attaques visant cette région régulièrement attaquée par les islamistes nigérians de Boko Haram. Ces attentats, parmi les plus meurtriers ayant frappé le Cameroun depuis le début des attaques des islamistes en 2013, ont visé le marché de la localité de Bodo, proche de la frontière avec les bastions nigérians de Boko Haram, qui a rallié l'organisation Etat islamique (EI). "Le premier bilan fait état de 32 morts et 86 blessés", a déclaré le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari.

  • Centrafrique: législatives annulées
    AFP, 26/01/2016 08h51
    Le premier tour des législatives en Centrafrique a été annulé lundi en raison de "nombreuses irrégularités" par la Cour constitutionnelle, qui a confirmé l'affrontement au second tour de la présidentielle de deux anciens Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra. Ces deux scrutins, destinés à permettre à ce pays pauvre de sortir de trois ans de conflit armé et d'affrontements intercommunautaires, ont eu lieu le 30 décembre dernier dans un calme notable. Ils ont été marqués par une forte participation des électeurs malgré de nombreux problèmes logistiques. "Les élections (législatives) du 30 décembre 2015 sont annulées et seront reprises (...) à cause de nombreuses irrégularités et l'implication des candidats dans ces irrégularités", a déclaré le président de la Cour constitutionnelle de transition, Zacharie Ndoumba, au cours d'une séance publique à Bangui.



  • Troubles sociaux en Tunisie: les autorités allègent le couvre-feu nocturne
    AFP, 26/01/2016 08h49
    La demande de mort aux rats a explosé au Nigeria, où une épidémie de fièvre Lassa a déjà fait 76 morts et menace de se propager dans le pays. La transmission de cette fièvre hémorragique se fait par les excrétions (excréments, mucus, salive...) de rongeurs ou par contact direct avec du sang, des urines, des selles ou d'autres liquides biologiques d'une personne malade. A Kano, plus grande ville du nord du pays et capitale d'un des 17 Etats touchés par l'épidémie, les ventes du poison ont été multipliées par quatre depuis l'annonce de l'épidémie plus tôt ce mois-ci, selon Shehu Idris Bichi, à la tête du syndicat des commerçants de produits chimiques.



  • Troubles sociaux en Tunisie: les autorités allègent le couvre-feu nocturne
    AFP, 26/01/2016 08h45
    Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi un allègement du couvre-feu nocturne instauré vendredi dans l'ensemble du pays après une vague de contestation sociale inédite depuis la révolution, même si quelques manifestations avaient encore lieu en journée dans le centre défavorisé du pays. "Vue l'amélioration relative de la situation sécuritaire, il a été décidé d'alléger le couvre-feu à partir du 25 janvier dans tout le territoire de la République de 22H00 à 05H00 du matin" (21H00 à 04H00 GMT), a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Le 22 janvier, les autorités avaient décrété un couvre-feu nocturne dans toute la Tunisie de 20H00 à 05H00 du matin après plusieurs jours de troubles sociaux.



  • Burkina: 11 soldats de l'ex-garde de Compaoré arrêtés après l'attaque d'un dépôt d'armes
    AFP, 25/01/2016 09h16
    Onze soldats burkinabè, anciens membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'unité auteur d'un putsch raté en septembre, ont été interpellés après l'attaque vendredi d'un dépôt d'armes près de Ouagadougou, a déclaré dimanche l'armée burkinabè. "Le bilan fait état de onze individus arrêtés, tous de l'ex-RSP", l'ancienne garde prétorienne du président Blaise Compaoré chassé par la rue en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, a déclaré le commandant Mahamadi Bonkoungou, chef du Bureau des opérations interarmées de l'Etat-major générale des armées. "Les opérations sont toujours en cours", a-t-il ajouté devant la presse. L'attaque du dépôt d'armes et de munitions de l'armée à l'ouest de la capitale a été perpétrée par "une dizaine d'éléments de l'ex RSP dans la nuit de jeudi à vendredi aux environs de 04h00, occasionnant un blessé du côté des hommes de garde", a précisé le commandant Bonkoungou.



  • Libye: les incendies des réservoirs attaqués par l'EI sont éteints
    AFP, 25/01/2016 09h12
    Les pompiers ont maîtrisé les incendies ayant ravagé des réservoirs pétroliers à la suite d'une attaque du groupe Etat islamique (EI) à Ras Lanouf (est), selon un responsable des gardes des installations pétrolières. "Les incendies qui se sont déclenchés dans les réservoirs touchés par des roquettes il y a trois jours ont été éteints", a indiqué ce responsable. "Deux pompiers ont été blessés et un troisième légèrement asphyxié" durant l'opération, a-t-il ajouté. Jeudi à l'aube, des combattants de l'EI avaient attaqué une partie du site pétrolier de Ras Lanouf, dans la région dite du "Croissant pétrolier", pour en prendre le contrôle, selon la compagnie nationale de pétrole (NOC). Un responsable de la sécurité avait indiqué samedi que "quatre réservoirs qui contiennent environ deux millions de barils de brut" étaient en feu.



  • MLS: Drogba débute la préparation de la saison 2016 avec Montréal
    AFP, 25/01/2016 09h09
    La retraite ne semble pas être à l'ordre du jour pour le joueur-vedette de Montréal Didier Drogba qui a débuté la préparation de la saison 2016 du Championnat nord-américain (MLS), a-t-il annoncé dimanche. "En route pour le Qatar pour commencer à préparer la saison", a écrit l'ancien international ivoirien sur son compte Twitter. Son équipe depuis juillet 2015, l'Impact Montréal, a de son côté indiqué dans un communiqué que Drogba, 37 ans, rejoindrait ses coéquipiers durant le mois de février. "Didier Drogba ne sera pas présent lors de la première phase du camp d'entraînement (qui débute lundi, NDLR), mais poursuivra sa préparation physique en vue de la saison prochaine", a indiqué dans un communiqué la franchise canadienne de MLS.



  • Comores: lancement de la campagne présidentielle, l'ex-président Assoumani en meeting
    AFP, 25/01/2016 09h07
    La campagne pour l'élection présidentielle du 21 février a débuté aux Comores avec le meeting dimanche de l'ex-président Azali Assoumani, l'un des favoris, qui a souligné l'importance d'un scrutin transparent dans ce pays à l'histoire marquée par de nombreux coups d'Etat. "J’appelle les autorités compétentes à veiller scrupuleusement à la transparence de ces élections. Le choix du prochain président de la République ne doit souffrir d’aucune contestation", a déclaré M. Assoumani qui a dirigé les Comores de 2002 à 2006, lors d'un rassemblement dans la capitale Moroni. Plusieurs milliers de personnes, vêtues d’un tee-shirt à l’effigie du candidat de la Convention pour le Renouveau des Comores (CRC) et coiffés d’une casquette assortie, s'étaient rassemblées vers le stade Ajao, au centre-ville.



  • Aubameyang "touché" par les critiques après son ballon d'or africain
    AFP, 25/01/2016 09h02
    Pierre-Emerick Aubameyang a confié dimanche avoir été "touché" par les critiques, qu'il n'a "pas comprises", venant de Yaya Touré et d'André Ayew après sa désignation comme meilleur joueur africain de l'année 2015 en janvier. "J'ai parlé un peu avec André Ayew, mais je n'ai pas compris pourquoi ils ont dit ça. Un Ballon d'or africain se joue sur toute une année, pas sur une Coupe d'Afrique des nations. Ca m'a touché ces critiques, c'est dommage, mais ce n'est pas grave", a commenté Aubameyang sur Canal+. Le Gabon, avec qui évolue Aubameyang, avait quitté la CAN-2015 au premier tour. La Côte d'Ivoire, équipe de Touré, avait remporté la finale face au Ghana, équipe d'Ayew.

  • Côte d'Ivoire: discussions entre pouvoir et opposition pour la libération des détenus
    AFP, 22/01/2016 09h05
    Le président ivoirien Alassane Ouattara a rencontré jeudi à Abidjan Pascal Affi N'Guessan, le chef du Front Populaire Ivoirien (FPI-opposition), dans le cadre d'un dialogue politique devant aboutir à la libération des derniers détenus de la crise post-électorale de 2010-2011. "Nous avons enregistré de réelles avancées et une disposition en faveur du règlement définitif de tous les problèmes de la crise post-électorale", a déclaré à la presse M. Affi N'Guessan, après plus de trois heures d'entretien avec M. Ouattara. "Le principe de la libération des prisonniers politiques est acquis", a poursuivi le chef du FPI, parti fondé par l'ex-président Laurent Gbagbo, soulignant que M. Ouattara a "marqué son accord".



  • Egypte: six morts dont 3 policiers dans l'explosion d'une bombe au Caire
    AFP, 22/01/2016 08h54
    Six personnes, dont trois policiers et un civil, ont été tuées jeudi dans l'explosion d'une bombe lors d'une descente dans un appartement du Caire soupçonné d'être une cache pour des activistes, selon un nouveau bilan de la police. L'explosion, qui a endommagé une partie de l'immeuble où se trouvait l'appartement visé dans un quartier près des Pyramides, est survenue quatre jours avant le 5e anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir. "Six personnes ont été tuées parmi lesquelles trois policiers", a indiqué un officier de police. Un civil et deux hommes non identifiés ont également péri, alors que 15 personnes ont été blessées, a-t-il ajouté.



  • Burundi: nouvelles violences à l'arrivée d'une délégation de l'ONU
    AFP, 22/01/2016 08h45
    De nouvelles violences ayant fait au moins un mort ont éclaté jeudi à Bujumbura, juste après l'arrivée d'une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU dans la capitale du Burundi, venue pour s'entretenir avec le gouvernement et tenter de faire baisser la tension. Plusieurs centaines de manifestants pro-gouvernementaux ont accueilli fraîchement les diplomates, qui veulent pousser le gouvernement burundais à ouvrir des pourparlers sérieux avec l'opposition et à accepter l'intervention d'une force africaine de paix dans le pays. C'est la deuxième visite des 15 ambassadeurs en moins d'un an dans ce petit pays d'Afrique des Grands Lacs, plongé depuis avril 2015 dans une grave crise qui menace de dégénérer en guerre civile, voire en génocide.



  • La Tunisie face à la contestation, cinq ans après la révolution
    AFP, 22/01/2016 08h36
    Cinq ans après la révolution, la Tunisie faisait à nouveau face à la contestation contre le chômage et l'exclusion sociale qui, partie de Kasserine (centre), s'étendait à d'autres villes, contraignant le Premier ministre à écourter sa tournée en Europe. Face à la dégradation de la situation, Habib Essid, qui participait au Forum de Davos (Suisse) et devait ensuite se rendre en France pour y rencontrer notamment son homologue Manuel Valls, a annoncé qu'il présiderait samedi un conseil des ministres exceptionnel et tiendrait une conférence de presse. Des mouvements de protestation parfois marqués par des heurts avec la police ont de nouveau eu lieu jeudi, et gagné de nouvelles villes, rappelant parfois les manifestations qui avaient emporté le régime de Zine el Abidine Ben Ali fin 2010-début 2011.



  • Tunisie: la colère gronde à Kasserine après le décès d'un chômeur
    AFP, 21/01/2016 08h45
    La police a utilisé mercredi du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser des manifestants à Kasserine, ville défavorisée du centre de la Tunisie agitée par des heurts depuis le décès d'un jeune chômeur. Des centaines de personnes se sont rassemblées en matinée devant le siège du gouvernorat pour réclamer "des solutions au chômage" avant de se diriger vers le centre-ville, où des petits groupes ont bloqué des routes avec des pneus en feu. Des heurts sporadiques ont ensuite opposé policiers et manifestants toute la journée. Comme la veille, les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser des protestataires qui leur lançaient des pierres. La police a aussi fait usage de canons à eau et tiré en l'air, selon des témoins. Les accrochages ont continué malgré le couvre-feu de 18H00 à 05H00 décrété mardi dans cette ville d'environ 80.000 habitants.



  • Afrique du Sud: le rappeur américain Mos Def devant la justice en mars pour un passeport invalide
    AFP, 21/01/2016 08h43
    Le rappeur américain Mos Def comparaîtra devant la justice le 8 mars après avoir tenté de quitter l'Afrique du Sud avec un document invalide intitulé "passeport mondial", a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur à Pretoria. L'artiste, de son vrai nom Dante Terrel Smith, "comparaîtra devant un tribunal (sud-africain) le 8 mars 2016 pour avoir enfreint les lois sur l'immigration", a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Mkuseli Apleni lors d'une conférence de presse. Le rappeur de 42 ans avait été arrêté jeudi à l'aéroport du Cap alors qu'il tentait de quitter l'Afrique du Sud avec un document intitulé "passeport mondial". Il a été relâché le lendemain contre une caution de 5.000 rands (270 euros). "L'Afrique du Sud ne reconnaît pas ce passeport mondial", a indiqué M. Apleni.



  • RDC: le chef d'une coalition d'opposition empêché de se rendre dans son fief
    AFP, 21/01/2016 08h24
    Le chef d'une coalition d'opposition congolaise a été débarqué de son avion par les services de sécurité mercredi matin à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, alors qu'il s'apprêtait à se rendre dans son fief, a-t-on appris de sources concordantes. Charles Mwando Nsimba, président du "G7", a été cueilli en début de matinée par des agents de l'Agence nationale des renseignements (ANR) alors qu'il était à bord d'un avion de ligne régulier en partance pour Kalemie, dans la province du Tanganyika (sud-est de la RDC), selon une source sécuritaire et un témoin à l'aéroport. "Il y a eu un ordre", a indiqué la source sécuritaire, sans donner plus de raison sur ce débarquement.

  • Attentat à Ouagadougou: trois assaillants présumés "encore recherchés", selon Valls
    AFP, 20/01/2016 08h10
    L'assaut jihadiste qui a fait 30 morts vendredi au Burkina Faso a été mené par "six" personnes au total, dont trois ont été tuées, tandis que trois sont "encore recherchées", a affirmé mardi Manuel Valls devant les députés. Lors de l'attaque vendredi soir dans la capitale Ouagadougou, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), "six individus ont ouvert le feu sur le café Cappuccino (...) avant de se réfugier dans l’hôtel Splendid", a relaté le chef du gouvernement à l'Assemblée. "Des six agresseurs, trois ont été tués et trois sont encore recherchés", a ajouté M. Valls. Ce dernier point n'avait pas encore été rendu public par les autorités du Burkina Faso. "Je veux exprimer à mon tour ma solidarité avec le Burkina Faso, attaqué, les morts de ce pays et toutes les victimes de ces attentats terroristes", a déclaré le Premier ministre devant l'Assemblée, qui, en début de séance, avait observé une minute de silence en hommage aux victimes.



  • Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes à Ouagadougou
    AFP, 20/01/2016 08h07
    Elle avait été envoyée au Burkina Faso par Amnesty International pour un reportage sur les droits des femmes: Leila Alaoui, 33 ans, brillante photographe franco-marocaine victime de l'attentat de Ouagadougou, était une "militante de la cause humaine", passionnée par la diversité culturelle. Née à Paris en 1982, elle vivait et travaillait entre Marrakech et Beyrouth, après avoir fait des études de photographie à la City University de New York. Elle exposait depuis 2009 dans le monde entier, combinant des approches documentaire et artistique. Elle est décédée lundi soir, trois jours après avoir été grièvement blessée lors de l'attaque jihadiste. Leila Alaoui avait exposé notamment à l'Institut du Monde Arabe de Paris, à Art Dubaï et ce mois-ci à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, où son exposition "Les Marocains" venait de s'achever dimanche. Elle a aussi publié dans le New York Times et Vogue.



  • Tunisie: couvre-feu à Kasserine après des heurts entre police et manifestants
    AFP, 20/01/2016 07h58
    Un couvre-feu a été décrété mardi à Kasserine, ville défavorisée du centre-ouest de la Tunisie, où 14 personnes ont été blessées lorsque la police a dispersé des manifestants réclamant des emplois. La situation à Kasserine est tendue depuis le décès samedi d'un chômeur de 28 ans, Ridha Yahyaoui, qui s'était électrocuté après être monté sur un poteau près du siège du gouvernorat pour protester contre son retrait d'une liste d'embauches dans la fonction publique. Mardi en matinée, près de 500 personnes selon un correspondant, un millier d'après un responsable du ministère de l'Intérieur s'étaient rassemblées devant le siège du gouvernorat en scandant "Le travail est un droit".



  • "Made in Algeria", l'histoire de l'Algérie vue par la cartographie
    AFP, 20/01/2016 07h55
    L'exposition "Made in Algeria", qui s'ouvre au MuCEM à partir de mercredi et a été inaugurée à Marseille par les ministres algérien et français de la Culture mardi, raconte l'histoire de l'Algérie par la cartographie et son rôle, majeur, dans le récit historique de l'ancienne colonie française. "Il y a une forme d'inconscient collectif qui a du mal à surmonter une histoire coloniale", estime Zahia Rahmani, co-commissaire de l'exposition avec Jean-Yves Sarazin. "Il a fallu qu'on se dise +pourquoi ne pas faire un travail sur cette histoire coloniale ?+ avec ce qu'on appelle des faits cartographiques", raconte-t-elle, exprimant le "désir" qui a été le leur: "partager un pays sur lequel il n'y a jamais eu d'exposition, l'Algérie".



  • Fifa: Hayatou abandonne une partie de ses prérogatives à la tête de la CAF
    AFP, 19/01/2016 08h23
    Le président de la Fifa par interim Issa Hayatou a abandonné une partie de ses prérogatives à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), après les accusations de l'un des candidats à la présidence de la Fifa, a annoncé lundi l'instance dans un communiqué. Cette décision intervient au surlendemain de la dénonciation par le prince Ali, l'un des cinq prétendants à la présidence de la Fifa, de la signature d'un accord de coopération entre les Confédérations africaine et asiatique, présidée par le Cheikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa, également candidat. La CAF a nié tout lien entre cette décision et les accusations du prince Ali, qui évoque une "tentative de violer les règles électorales".



  • Burkina: 30 morts dans l'attaque jihadiste, l'enquête se poursuit
    AFP, 19/01/2016 08h20
    L'enquête se poursuivait lundi au Burkina Faso pour déterminer les circonstances précises de l'assaut jihadiste qui a fait 30 morts à Ouagadougou, où l'armée s'est déployée après cette attaque d'une ampleur inédite dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. Sur le théâtre de l'attaque, des enquêteurs, dont certains en blouse blanche, ont poursuivi leur travail de collecte d'informations. Dix-huit enquêteurs français, dont des magistrats et des membres de la police scientifique, étaient sur place pour épauler les Burkinabé. Selon deux bilans divergents communiqués par les autorités du Burkina Faso, 14 ou 15 étrangers, dont un enfant de neuf ans, et sept ou huit Burkinabè figurent parmi les personnes tuées dans le raid qui a frappé vendredi soir plusieurs hôtels et restaurants de Ouagadougou.

  • Soudan du Sud: plus de 200.000 civils réfugiés dans les bases de l'ONU
    AFP, 19/01/2016 08h06
    Plus de 200.000 civils sud-soudanais sont désormais hébergés dans sept bases de l'ONU réparties à travers le pays, plongé depuis deux ans dans la guerre civile, a annoncé lundi la Mission locale de l'ONU, un sombre indicateur de la poursuite du conflit malgré le processus de paix en cours. La Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a recensé 201.257 personnes réfugiées sur l'une de ses bases de six localités du pays, dont deux à Juba, la capitale. Malgré un accord de paix signé fin août, ces chiffres sont parmi les plus élevés enregistrés depuis le début de la guerre civile en décembre 2013. Ils rejoignent le pic d'août 2015 (201.911), atteint sur fond d'intensification des combats. Plus de 122.000 personnes s'entassent dans le seul camp de Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), et près de 48.000 dans celui de Malakal, capitale de l'autre Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est). Unité et Haut-Nil sont les principaux champs de bataille du conflit.



  • Afrique australe: 14 millions de personnes pourraient manquer de nourriture
    AFP, 19/01/2016 08h03
    Quatorze millions de personnes pourraient manquer de nourriture en 2016 en Afrique australe suite à la grave sécheresse qui affecte les récoltes de la région depuis plusieurs mois, selon un communiqué de l'ONU publié lundi. "Le nombre de personnes qui n'aura pas suffisamment de nourriture pourrait augmenter dans les prochains mois alors que la région va entrer dans la saison sèche et que les stocks de nourriture sont extraordinairement bas", affirme le Programme Alimentaire Mondial (PAM), une agence de l'ONU, dans ce texte. "Les petits fermiers qui comptent sur leur production pour subsister sont particulièrement vulnérables", souligne le PAM. La maigre récolte de l'an dernier, suivie par une grave sécheresse provoquée par le phénomène climatique El Niño rend les prévisions "alarmantes", poursuit l'agence onusienne.



  • Projections du film "L'Homme qui répare les femmes" en RDC: le réalisateur "soulagé"
    AFP, 19/01/2016 08h00
    Le réalisateur belge Thierry Michel a déclaré lundi être "soulagé" de pouvoir enfin projeter en République démocratique du Congo son film "L'Homme qui répare les femmes" consacré à l’œuvre du chirurgien congolais Denis Mukwege en faveur des femmes violées dans l'est de la RDC. "Je suis soulagé qu'après la sortie du film à travers le monde on puisse le diffuser au Congo", a déclaré Michel à propos de ce film coréalisé avec la journaliste belge Colette Braeckman. Sorti en Europe début 2014, ce documentaire devait être projeté en septembre à l'Institut français de Kinshasa (ville dépourvue de véritable salle de cinéma) mais avait été frappé d'interdiction par les autorités.



  • Niger: six soldats tués par une mine à la frontière du Nigeria
    AFP, 19/01/2016 07h55
    Au moins six militaires nigériens ont été tués par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule dans la région de Diffa (sud-est), frontalière du Nigeria, où sévissent des militants islamistes du groupe nigérian Boko Haram, ont confirmé lundi soir les autorités. "La mort de six soldats" et "cinq blessés" dans "l'explosion d'une mine" au passage de leur véhicule "sur "une piste sablonneuse entre Kabaléwa et Bosso", deux localités nigériennes proches du Nigeria, a indiqué la télévision nationale Télé Sahel. Les victimes font partie d'un groupe de "onze soldats à bord d'une Toyoto 4X4" et qui étaient "en mission dans le cadre de la lutte contre le terrorisme de Boko Haram", a précisé Télé Sahel citant les responsables militaires de la zone.



  • Ebola en Sierra Leone: 109 personnes en quarantaine
    AFP, 18/01/2016 08h18
    Cent-neuf personnes susceptibles d'avoir été en contact avec le nouveau cas d'Ebola en Sierra Leone, une étudiante décédée mardi, ont été placées en quarantaine, ont annoncé samedi les autorités sierra-léonaises qui tentent d'empêcher une propagation du virus. "Nous avons jusqu'à présent identifié 109 contacts, dont 28 sont à haut risque, et trois contacts doivent encore être localisés", a déclaré lors d'une conférence de presse un responsable du Bureau de la Sécurité nationale (ONS), Ishmael Tarawally. Tarawally a précisé que ces 109 personnes ont été placées en quarantaine, toutes dans des localités du nord du pays sauf une, le père de l'étudiante décédée, qui a été mis à l'isolement à Freetown, la capitale.



  • Au Nigeria, des tomates pour lutter contre le chômage
    AFP, 18/01/2016 08h13
    Le Nigeria, première puissance pétrolière d'Afrique, a des ressources naturelles abondantes mais souvent inexploitées, faute d'initiatives et d'infrastructures. Résultat: une forte dépendance à l'importation pour des produits de base, comme le concentré de tomates. Aliko Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique, a décidé de s'attaquer à cette difficulté tout en luttant contre un autre problème, celui du chômage des jeunes dans le nord du pays. Une région qu'il connaît bien pour en être originaire et où le manque d'emplois et la pauvreté ont servi de terreau au groupe islamiste Boko Haram depuis des années. Cela fait cinq ans que le groupe Dangote construit une usine de transformation de tomates, dans laquelle il a investi quelque 20 millions de dollars (18,4 millions d'euros), en périphérie de Kano, la grande ville du nord du Nigeria. L'installation géante l'équivalent de 10 terrains de football a été construite à côté de champs irrigués de 17.000 hectares.



  • Attaque jihadiste au Burkina: Ouagadougou sous le choc craint pour l'avenir
    AFP, 18/01/2016 08h09
    Le Burkina Faso était sous le choc dimanche après la première attaque jihadiste dans sa capitale Ouagadougou, qui a fait 29 morts, dont de nombreux étrangers, tandis que les forces de sécurité ratissaient toujours les environs à la recherche d'éventuels jihadistes en fuite. "On a peur. Celui qui n'a pas peur n'est pas normal. Ce sont des gens avec des armes", affirme Souleymane Ouedraogo, qui habite près de la zone de l'attaque. "Ici, il y a l'armée, mais ailleurs..." Quatorze ou quinze étrangers, dont un enfant de neuf ans, sont morts dans le raid qui a frappé plusieurs hôtels et restaurant de Ouagadougou, selon des bilans différents donnés par le ministre de la Sécurité intérieure et le procureur du Faso.



  • Mali et Burkina doivent "mutualiser" leurs efforts, dit le Premier ministre malien
    AFP, 18/01/2016 08h07
    Le Premier ministre du Mali Modibo Keïta, dont le pays est régulièrement confronté à des attaques terroristes, a affirmé dimanche que Bamako et Ouagadougou devait "mutualiser" leurs efforts contre le terrorisme, après les attaques qui ont fait 29 morts dans la capitale burkinabè. "Ces événements, le Mali les connaît et continue à les connaître. Il était donc de notre devoir de venir ici exprimer notre compassion et dire que nous sommes décidés à aller ensemble, main dans la main, pour lutter contre le terrorisme et le djihadisme", a déclaré Modibo Keïta, arrivé à Ouagadougou dans l'après-midi.



  • Nigeria: mandat d'arrêt contre un ex-rebelle du delta du Niger
    AFP, 15/01/2016 08h05
    Un tribunal de Lagos a ordonné jeudi l'arrestation de Government Ekpemupolo, un ancien chef de la lutte armée pour une meilleure redistribution des revenus pétroliers du delta du Niger, accusé de vol et blanchiment d'argent d'un montant de 175 millions de dollars. "Un mandat d'arrêt a été délivré afin de l'obliger à comparaître devant la cour", a déclaré le juge Ibrahim Buba, de la Haute Cour fédérale, en réponse à une demande du parquet. Surnommé "Tompolo", Ekpemupolo est un des dirigeants les plus connus du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND), la région du sud du Nigeria d'où provient la majorité du pétrole du premier producteur d'AfrIque.



  • Athlétisme: avis de recherche international pour Papa Massata Diack (Interpol)
    AFP, 15/01/2016 08h01
    Papa Massata Diack, un des fils de l'ancien patron de l'athlétisme mondial Lamine Diack, a été placé par Interpol sur sa liste des personnes les plus recherchées mi-décembre après un mandat d'arrêt émis par la France, ont annoncé jeudi l'organisation et la justice française. L'ex-consultant en marketing de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) est recherché notamment pour fraude, blanchiment d'argent et corruption dans le cadre de l'enquête sur le scandale de corruption et de dopage touchant ce sport, a précisé dans un communiqué Interpol, basé à Lyon.



  • Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus à la présidence
    AFP, 15/01/2016 07h57
    De nombreux parents des plus de 200 lycéennes enlevées par le groupe islamiste Boko Haram ont à nouveau réclamé leur libération jeudi lors d'une rencontre avec le président Muhammadu Buhari, qui a demandé plus de temps pour les retrouver. Les quelques 300 manifestants, dont plusieurs étaient en larmes, ont marché dans les rues d'Abuja avant d'être emmenés en bus à la présidence pour une audience avec M. Buhari. "Où est ma fille? Je veux retrouver ma fille, quel que soit son état", a déclaré Iyana Galan. "Même si elle est morte, j'ai besoin de voir son corps... Le gouvernement avait promis de ramener nos filles, mais jusqu'à présent nous ne les avons pas revues", a-t-elle poursuivi, réfrénant un sanglot.



  • Ebola: décès suspect dans le nord de la Sierra Leone
    AFP, 15/01/2016 07h52
    La Sierra Leone et des responsables sanitaires enquêtaient sur un décès suspect d'Ebola dans le nord du pays, après qu'un premier prélèvement a été testé positif à ce virus jeudi, ont annoncé deux sources officielles sierra-léonaises. Cette annonce intervient quelques heures après la proclamation par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) jeudi de la fin de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans, avec l'arrêt de "toutes les chaînes connues de transmission" au Liberia comme dans l'ensemble de la région. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le porte-parole du gouvernement sierra-léonais, Abdulai Bayraytay, et un haut responsable du ministère de la Santé ayant requis l'anonymat ont fait état d'un décès suspect d'Ebola dans la ville de Magburaka, située dans le district de Tonkolili (nord).



  • Algérie: sept morts dans l'incendie criminel d'un complexe touristique
    AFP, 14/01/2016 08h15
    Sept personnes sont mortes et une a été blessée dans un incendie d'origine criminelle qui a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi une partie d'un complexe touristique dans la banlieue d'Alger, ont annoncé mercredi des responsables. Le sinistre s'est déclaré vers 02H30 locales (01H30 GMT) dans un bungalow du complexe touristique Azur, dans la station balnéaire de Zeralda, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la capitale algérienne, a indiqué la protection civile, citée par l'agence APS. Un officier de la gendarmerie a plus tard annoncé à la télévision algérienne que cet incendie était d'origine criminelle, précisant que trois suspects avaient été identifiés et étaient activement recherchés. Il n'a toutefois pas détaillé les motifs exacts de l'incendie.



  • Bénin: 48 candidats à l'élection présidentielle
    AFP, 14/01/2016 08h10
    Quarante-huit candidats, dont quatre femmes, ont officiellement déposé leur dossier pour l'élection présidentielle du 28 février au Bénin, a annoncé mercredi à la presse le président de la commission électorale, Emmanuel Tiando. Parmi ces candidats figure l'actuel Premier ministre béninois Lionel Zinsou, désigné par Le parti des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), du président sortant Thomas Boni Yayi. Lionel Zinsou a annoncé à la presse qu'il bénéficiait du soutien d'autres grands partis politiques dont le Parti du renouveau démocratique (PRD) d'Adrien Houngbedji, actuel président du Parlement béninois battu au deuxième tour de la dernière présidentielle au Bénin face à Boni Yayi. Malgré le choix du parti au pouvoir porté sur Lionel Zinsou, sept membres des FCBE ont également déposé leur dossier de candidature.



  • Burkina Faso: premier gouvernement Kaboré qui sera aussi ministre de la Défense
    AFP, 14/01/2016 08h06
    Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, élu fin novembre, a formé mercredi un gouvernement de trente ministres dans lequel il assume les fonctions de ministre de la Défense, indique un décret publié mercredi matin à Ouagadougou. Comme le président Blaise Compaoré, chassé en octobre 2014 par la rue après 27 ans au pouvoir, Kaboré a choisi de prendre le portefeuille de la Défense et des Anciens combattants. La réforme de l'armée est une préoccupation dans un pays où l'armée joue un rôle politique prépondérant et dont l'histoire est constellée de coups d'Etat et de tentatives de putsch. Sept des neuf chefs d'Etat que le pays a connu depuis son indépendance en 1960 étaient des militaires et M. Kaboré est le premier civil à être démocratiquement élu dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.



  • Athlétisme: Diack père et fils, affaire(s) de famille à l'IAAF
    AFP, 14/01/2016 08h03
    "L'athlétisme est une grande famille": la phrase fétiche de l'ancien patron de ce sport, Lamine Diack, résonne ironiquement aujourd'hui car le patriarche sénégalais de 82 ans et l'un de ses fils, Papa Massata, sont mis en cause dans une vaste affaire mêlant corruption et dopage. Président de la Fédération internationale (IAAF) pendant 15 ans et jusqu'en août dernier, l'octogénaire fait l'objet de deux mises en examen par la justice française, pour corruption, corruption passive et blanchiment. Il est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d'athlètes russes, contre de l'argent. Selon une source proche de l'IAAF, la commission indépendante de l'AMA (Agence mondiale antidopage) pourrait préconiser la radiation à vie du cacique sénégalais, jeudi lors de la présentation très attendue du deuxième volet de son rapport.



  • Nigeria: sept morts dans une nouvelle attaque de Boko Haram
    AFP, 13/01/2016 08h14
    Sept personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque menée par des membres du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté mardi la police et un responsable local. L'attaque a eu lieu dimanche soir à Madagali, une ville reculée du nord de l'Etat d'Adamawa, souvent attaquée malgré la contre-offensive militaire en cours contre les islamistes. "Ils ont tué sept personnes et brûlé 10 maisons", a déclaré l'ancien responsable administratif de Madagali, Maina Ularamu, qui a précisé que les soldats avaient poursuivi les assaillants jusque dans la brousse. "Nous appelons les agences de sécurité à lancer une mission (...) pour chasser les insurgés, parce qu'ils se servent de la brousse comme d'une base arrière opérationnelle, d'où ils attaquent Madagali et ses environs", a-t-il ajouté.



  • Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement sans grand changement mais avec plus de femmes
    AFP, 13/01/2016 08h11
    Le nouveau gouvernement formé par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à la demande du président Alassane Ouattara fait une place plus large aux femmes mais sans introduire de changement majeur par ailleurs, selon sa composition annoncée par la présidence mardi. "L'ossature a été conservée. C'est un gouvernement de mission et de combat", a déclaré le Premier ministre soulignant qu'il y avait "cinq sortants et neuf entrants" et que parmi ces derniers, "quatre étaient des femmes". Cela porte à "neuf le nombre de femmes", soit "un quart du gouvernement" qui compte 36 membres contre 31 pour l'équipe précédente. Le président Ouattara avait chargé le 6 janvier son Premier ministre de former un nouveau gouvernement. Ce remaniement gouvernemental était attendu depuis plusieurs semaines en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao et de poids lourd économique d'Afrique de l'Ouest après une décennie de troubles.



  • Cinq ans après la révolution, la Tunisie se débat avec le jihadisme
    AFP, 13/01/2016 08h09
    Depuis sa révolution en 2011, la Tunisie est devenue une cible majeure de l'extrémisme islamiste mais aussi l'un des principaux pourvoyeurs de combattants jihadistes, un phénomène qui s'explique notamment par la répression historique des islamistes et l'exclusion sociale selon des analystes. Le pays, gouverné d'une main de fer par le dictateur Zine El Abidine Ben Ali pendant 23 ans, a été frappé par plusieurs attentats au cours des cinq dernières années, dont trois, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), ont tué 38 touristes et 13 membres des forces de l'ordre en 2015. Des dizaines de policiers et de militaires ont été tués depuis 2011 et deux opposants ont aussi été assassinés en 2013.



  • Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils arrêté au Ghana
    AFP, 12/01/2016 08h23
    Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils, dont les corps ont été retrouvés récemment à Londres, a été arrêté au Ghana où il avait pris la fuite, a annoncé dimanche la police ghanéenne. Arthur Simpson-Kent est accusé du meurtre de sa compagne, l'actrice Sian Blake, connue notamment pour son rôle dans la série britannique Eastenders dans les années 90, et de leurs deux fils, Zachary et Amon, âgés de huit et quatre ans. Selon plusieurs médias britanniques, Mme Blake et ses fils ont été vus pour la dernière fois le 13 décembre dans le quartier d'East London. Suite à un avis de disparition, M. Simpson-Kent a été interrogé à leur domicile, dans le même quartier, le 16 décembre, avant de disparaître à son tour. Les corps des trois victimes ont finalement été découverts plus tôt ce mois-ci dans leur jardin, puis identifiés par les services de police, rapporte la BBC.



  • Kenya: reprise des cours à l'Université de Garissa, devant une poignée seulement d'étudiants
    AFP, 12/01/2016 08h09
    Une vingtaine d'étudiants se sont présentés lundi à la reprise des cours à l'Université de Garissa, qui en accueillait environ 800 lorsqu'elle avait été attaquée en avril par un commando islamiste shebab, un massacre ayant fait au moins 148 morts. L'essentiel des victimes étaient des étudiants résidant sur le campus: au moins 142 avaient été massacrés, la plupart de sang-froid. L'attaque de l'Université de Garissa, le 2 avril à l'aube, est la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat en 1998, contre l'ambassade américaine à Nairobi, revendiquée par Al-Qaïda et qui avait fait 213 morts.



  • Enlèvement d'une suissesse au mali: la piste jihadiste se précise
    AFP, 11/01/2016 09h01
    La piste jihadiste se précisait dimanche dans l'enquête sur l'enlèvement d'une Suissesse à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, où les autorités reconnaissaient n'avoir aucune information sur son sort. Il s'agit du premier enlèvement d'un Occidental au Mali depuis celui de deux journalistes de la radio RFI, assassinés par leurs ravisseurs le 2 novembre 2013 à Kidal (nord-est). Par ailleurs, le procureur du pôle judiciaire spécialisé, Boubacar Sidiki Samaké, a révélé que sur les corps des deux assaillants dans l'attaque de l'hôtel Radisson de Bamako le 20 novembre, on avait retrouvé une demande de libération en arabe de deux membres du groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, détenus en Mauritanie et au Niger. L'attentat dans lequel avaient péri, outre ses auteurs, 20 personnes dont 14 étrangers avait été revendiqué le jour même par le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar, en coordination avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), les deux formations annonçant ensuite avoir scellé à cette occasion leur alliance.

  • Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils arrêté au Ghana
    AFP, 11/01/2016 08h48
    Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils, dont les corps ont été retrouvés récemment à Londres, a été arrêté au Ghana où il avait pris la fuite, a annoncé dimanche la police ghanéenne. Arthur Simpson-Kent est accusé du meurtre de sa compagne, l'actrice Sian Blake, connue notamment pour son rôle dans la série britannique Eastenders dans les années 90, et de leurs deux fils, Zachary et Amon, âgés de huit et quatre ans. Selon plusieurs médias britanniques, Mme Blake et ses fils ont été vus pour la dernière fois le 13 décembre dans le quartier d'East London. Suite à un avis de disparition, M. Simpson-Kent a été interrogé à leur domicile, dans le même quartier, le 16 décembre, avant de disparaître à son tour.

  • Massacre ethnique en RDC: 15 morts, l'armée et l'ONU accusées de passivité
    AFP, 08/01/2016 09h07
    Quinze personnes ont été tuées jeudi dans un massacre à caractère ethnique dans l'est de la République démocratique du Congo, où l'armée nationale et les Casques bleus présents dans la région sont accusés une nouvelle fois de passivité face aux groupes armés. Le drame s'est produit dans la nuit à Miriki, localité du Nord-Kivu, à environ 110 km au nord de Goma, la capitale de cette province déchirée depuis plus de vingt ans par des conflits armés alimentés notamment par des différends ethniques et fonciers. Les Forces armées de la RDC (FARDC), les autorités territoriales, le chef coutumier local, de la communauté Nande, et la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) accusent des rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) d'en être responsables. Le bilan de 14 morts donné dans la matinée s'est alourdi à 15 morts dans la journée après le décès d'un des blessés (six à neuf selon les sources), selon la Monusco et un habitant de Miriki.



  • Libye: plus de 56 morts dans deux attentats suicide
    AFP, 08/01/2016 09h02
    Plus de 50 personnes ont péri jeudi en Libye dans un attentat suicide contre un centre de la police dans l'ouest, la pire attaque dans ce pays depuis 2011, et six autres sont mortes dans un attentat suicide dans la ville pétrolière de Ras Lanouf. Dans la ville de Zliten (170 km à l'est de Tripoli), un kamikaze a fait détoner des explosifs à bord d'un camion-citerne à 08H30 (06H30 GMT) contre le centre de formation de la police, a indiqué une source de la sécurité locale. Selon un témoin, il y avait dans le centre quelque 300 hommes dont une majorité de gardes-côtes. L'attaque n'avait pas été revendiquée en fin de journée. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a profité du chaos pour s'implanter en Libye, où deux gouvernements rivaux -l'un dans l'Est reconnu par la communauté internationale et l'autre siégeant à Tripoli- se disputent le pouvoir.

  • Kenya: des survivants racontent le massacre de l'université de Garissa lors du procès
    AFP, 08/01/2016 08h55
    Des survivants du massacre perpétré en avril 2015 à l'université de Garissa, dans le nord-est du Kenya, ont témoigné de l'horreur des tueries qui ont coûté la vie à 148 personnes, lors du procès de cinq hommes accusés d'être liés à cette attaque. Les islasmistes somaliens shebab avaient revendiqué cette attaque, la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat commis en 1998 par Al-Qaïda organisation à laquelle ils sont affiliés contre l'ambassade américaine de Nairobi, qui avait fait 213 morts. Les quatre assaillants avaient été tués, mais cinq autres hommes, soupçonnés d'être liés à l'attaque, sans que leur rôle soit encore clairement établi, sont actuellement jugés devant un tribunal de Nairobi. Les suspects, Mohamed Ali Abdikar, Hassan Aden Hassan, Sahal Diriye et Osman Abdi, dont la nationalité kényane ou somalienne est incertaine, et Rashid Charles, un Tanzanien, ont été inculpés de 162 chefs d'accusation de terrorisme et conspiration en vue de commettre un attentat. Ils ont nié les charges pesant contre eux.



  • Tirs contre des policiers gardant un hôtel au Caire, pas de victime
    AFP, 08/01/2016 08h51
    Des inconnus ont lancé des pétards et tiré à la chevrotine jeudi sur des policiers gardant un hôtel accueillant des Arabes israéliens au Caire, sans faire de victime, selon des responsables de la sécurité. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a indiqué que des "inconnus se sont rassemblés près de l'hôtel des Trois pyramides et en passant devant l'établissement ont lancé des pétards et tiré à la chevrotine contre les policiers de garde qui ont riposté". Le ministère a précisé que les tirs n'ont pas fait de victime mais a fait état de dommages subis par un bus stationné devant l'hôtel. Un des assaillants, au nombre d'une quinzaine, a été arrêté. D'après un responsable de sécurité qui a requis l'anonymat, le bus attendait 40 touristes Arabes israéliens qui n'étaient pas sortis de l'hôtel et qui sont "indemnes". Un employé de l'hôtel, Yasser Fakhreddine, a affirmé qu'"un groupe de 15 à 20 jeunes manifestants portant des masques a lancé des pétards et tiré à la chevrotine sur la façade vitrée de l'établissement ainsi que sur les fenêtres d'un bus vide qui attendait de transporter des touristes arabes israéliens".



  • Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang élu joueur africain de l'année 2015
    AFP, 08/01/2016 08h39
    Pierre-Emerick Aubameyang, buteur gabonais de Dortmund, a été élu jeudi meilleur joueur africain de l'année 2015, détrônant ainsi Yaya Touré, lauréat des quatre précédentes éditions et capitaine de la Côte d'Ivoire championne d'Afrique l'année dernière. Record codétenu avec le Camerounais Samuel Eto'o, Touré en reste donc à quatre titres décernés par le vote des sélectionneurs ou directeurs techniques des fédérations affiliées à la Confédération africaine (CAF). Du côté des entraîneurs, c'est le Français Hervé Renard qui a été élu après son deuxième titre de champion d'Afrique (Zambie 2012 et donc Côte d'Ivoire 2015). Capitaine du Gabon, Aubameyang (26 ans) n'a pas vraiment pu se mettre en valeur en sélection nationale, avec une élimination dès le premier tour de la CAN-2015.



  • Présidentielle centrafricaine: les ex-Premiers ministres Dologuélé et Touadéra qualifiés pour le 2e tour
    AFP, 08/01/2016 08h30
    Deux anciens premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, sont arrivés en tête au premier tour de la présidentielle en Centrafrique, et s'affronteront dans un duel au 2e tour prévu le 31 janvier, selon des résultats provisoires. Près de deux millions d'électeurs centrafricains étaient appelés aux urnes le 30 décembre pour élire leur nouveau président et leurs députés. Ces scrutins sont censés sortir le pays de trois années de violences inter-communautaires qui l'ont ravagé. Dologuélé, l'un des favoris, a recueilli 281.420 voix soit 23,78% des suffrages, devant l'outsider Touadéra, fort de 229.764 voix, soit 19,42%, a déclaré la présidente de l'Autorité nationale des élections (ANE), Marie-Madeleine N'kouet Hoornaert.



  • Deux détenus de la prison américaine de Guantanamo transférés au Ghana
    AFP, 07/01/2016 08h19
    Deux détenus de la prison américaine de Guantanamo ont été transférés au Ghana, a annoncé mercredi le Pentagone, ce qui fait baisser le nombre de prisonniers dans le camp militaire controversé à 105. Mahmud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby sont les premiers détenus à être transférés dans un pays d'Afrique sub-saharienne, a précisé un porte-parole du Pentagone, Gary Ross. Les deux hommes, qui sont arrivés au Ghana mercredi, seront l'objet d'une surveillance adéquate mais le ministère américain de la Défense estime qu'ils ne représentent pas de menace, a précisé M. Ross. "Nous nous sommes mis d'accord pour avoir des assurances en matière de sécurité", a déclaré le représentant du Pentagone, sans plus de précisions.



  • Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude
    AFP, 07/01/2016 08h17
    Un antipaludéen a réduit la mortalité chez les patients atteints d’Ebola, révèle une étude menée dans un centre de traitement de l'ONG Médecins sans Frontière (MSF) au Liberia en 2014 dont les résultats sont publiés mercredi aux Etats-Unis. L'administration systématique d'antipaludéens fait partie de la prise en charge des cas d’Ebola par MSF. Le risque de décès chez les malades traités avec de l’artesunate-amodiaquine a été réduit de 31% par rapport à ceux soignés avec de l’artemether-lumefantrine, un autre traitement antipaludéen, selon les travaux parus dans la revue New England Journal of Medicine. Le rôle de l'artesunate-amodiaquine a été découvert lorsque le centre de soins de Foya au Liberia s’est trouvé en rupture de stock d’artemether-lumefantrine au plus fort de l’épidémie du virus Ebola en août 2014. Pendant deux semaines, ses patients ont donc été traités avec le premier antipaludéen, sans autre modification dans la prise en charge clinique, et les médecins ont constaté une réduction marquée de la mortalité.



  • Tunisie: vaste remaniement ministériel face aux défis économiques et sécuritaires
    AFP, 07/01/2016 08h11
    La Tunisie découvre jeudi son nouveau gouvernement au lendemain d'un vaste remaniement touchant une dizaine de portefeuilles, dont l'Intérieur, pour faire face aux défis économiques et sécuritaires du pays, frappé en 2015 par plusieurs attaques du groupe Etat islamique (EI). Ce remaniement, pressenti à plusieurs reprises au cours des derniers mois, est le premier depuis l'entrée en fonctions fin 2014 de Béji Caïd Essebsi, premier président démocratiquement élu au suffrage universel de l'histoire de la Tunisie. Il intervient alors que le gouvernement faisait l'objet de vives critiques face au manque de résultats aussi bien dans le champ économique la croissance en 2015 devait être inférieure à 1% que sécuritaire. "2015 (...) a été une année difficile", avait reconnu le président Essebsi à l'occasion du Nouvel an. Mais "notre Etat est toujours debout, le gouvernement fait son devoir et nous sommes en train d’avancer", avait-il assuré.



  • Présidentielle centrafricaine: score serré à mi-parcours entre deux anciens premiers ministres
    AFP, 06/01/2016 08h45
    Deux anciens premiers ministres, Faustin Archange Touadéra et Anicet Georges Dologuélé, étaient mardi au coude-à-coude dans la course à la présidentielle en Centrafrique, selon des résultats partiels ayant créé un début de polémique chez des candidats moins bien placés. Dologuélé, l'un des favoris qui a reçu le soutien officiel du parti de l'ex-président François Bozizé, a recueilli 179.236 voix, devançant pour la première fois l'outsider Touadéra, candidat indépendant et ex-chef du gouvernement sous Bozizé (2008-2013) qui faisait jusque-là la course en tête, et qui totalise 178.483 voix. Loin derrière, Désiré Kolingba, fils d'un ancien président, arrive troisième avec 76.109 voix, suivi de Martin Ziguélé, autre poids lourd de l'élection, perçu comme le candidat de la France (70.883 voix), et Jean-Serge Bokassa, autre fils d'ancien président (70.687 voix).

  • Zambie: l'élection présidentielle fixée au 11 août 2016
    AFP, 06/01/2016 08h42
    Les prochaines élections présidentielle et législatives en Zambie ont été fixées au 11 août, a annoncé mardi le président Edgar Lungu, en signant un amendement constitutionnel qui modifie aussi le mode de scrutin de la présidentielle. "La signature de cet amendement va lever l'incertitude sur la date des élections. (...) Nous voterons le 11 août", a déclaré M. Lungu devant des milliers de Zambiens, venus assister dans le stade des Héros à Lusaka à un "moment historique" selon le président. Les élections générales seront organisées tous les cinq ans, le deuxième jeudi du mois d'août, selon l'amendement constitutionnel. Auparavant, elles se tenaient tous les cinq ans, mais à une date non fixée par la Constitution.

  • Guinée: nouveau gouvernement, dont plusieurs femmes à des postes importants
    AFP, 06/01/2016 08h10
    Le gouvernement du Premier ministre guinéen Mamady Youla a été officiellement formé lundi soir, composé pour moitié de nouveaux membres, dont plusieurs femmes à des postes importants, tels que l'Economie et les Affaires étrangères, selon un communiqué de la présidence. "Le nouveau gouvernement est marqué par l'entrée de seize nouveaux ministres, tous retenus pour leur expertise, et parmi lesquels figurent notamment des cadres quadragénaires issus du secteur privé et public, et reconnus pour leur compétence et leur expérience internationale", selon le texte. La nouvelle ministre de l'Economie et des Finances, Malado Kaba, 44 ans, a ainsi "passé la majeure partie de sa carrière professionnelle à la Commission européenne dans le domaine du développement".



  • Nord-est de la RDC: 7.000 réfugiés venus du Soudan du Sud enregistrés à Dungu
    AFP, 06/01/2016 08h06
    Une région du nord-est de la République démocratique du Congo a enregistré mardi un total de 7.000 réfugiés en provenance du Soudan du Sud, déchiré depuis deux ans par la guerre civile, a-t-on appris d'une source locale. "A Dungu, 7.000 personnes (ayant) traversé la frontière du Soudan du sud vers la RDC" en moins d'un mois ont été "enregistrées" mardi selon les statistiques officielles, a déclaré à l'AFP Ismaël Arama Ziama, commissaire spécial adjoint de la province du Haut-Uélé. "Ces personnes fuient le climat d'insécurité qui règne dans les provinces (sud-soudanaises) frontalières avec la RDC", a-t-il ajouté, joint au téléphone à Isiro, capitale du Haut-Uélé où se trouve le ville de Dungu, à environ 80 km de la frontière avec le Soudan du Sud. Selon M. Arama Ziama, les réfugiés sont "majoritairement des Soudanais du sud" en plus de quelques Congolais et autres ressortissants étrangers.



  • Libye: l'EI poursuit son offensive en direction des terminaux pétroliers
    AFP, 06/01/2016 08h01
    Les affrontements se poursuivaient mardi dans le nord de la Libye pour la deuxième journée consécutive entre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et les forces libyennes près des principaux terminaux pétroliers du pays. Situés dans la région du "Croissant pétrolier", sur la côte, les terminaux d'al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega sont les plus importants de Libye et sont donc cruciaux pour l'exportation du pétrole libyen. L'EI avait mené lundi des attaques visant les installations pétrolières d'al-Sedra et de Ras Lanouf, entraînant des combats avec les gardes de ces sites, selon des sources de sécurité. Le groupe extrémiste a tiré profit du chaos en Libye, après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, pour s'implanter dans le pays, et contrôle depuis juin la grande ville de Syrte, un peu plus à l'ouest du "Croissant pétrolier".



  • Kenya: réouverture officielle de l'université de Garissa où 148 personnes avaient été tuées
    AFP, 05/01/2016 08h28
    L'université de Garissa, dans le nord-est du Kenya, où 148 personnes avaient été tuées en avril 2015 par un commando de militants islamistes somaliens shebab, a rouvert officiellement ses portes lundi, même si les étudiants ne feront leur rentrée que la semaine prochaine. La grande majorité du personnel a répondu présent pour cette pré-rentrée, et environ 60 étudiants devaient faire leur retour lundi prochain pour la rentrée effective, selon le directeur de l'université, Ahmed Osman Warfa. L'université accueillait quelque 800 étudiants avant le massacre. Les conditions de sécurité ont été renforcées avec la construction d'un poste de police au sein même de l'institution, selon M. Warfa. Une clôture extérieure est également prévue.



  • Présidentielle centrafricaine: deux tiers des candidats exigent "l'arrêt" d'une "mascarade électorale"
    AFP, 05/01/2016 08h24
    Une vingtaine de candidats à la présidentielle en Centrafrique ont exigé lundi "l'arrêt des opérations électorales", dénonçant "une mascarade" après la publication de résultats partiels donnant une avance confortable à un outsider proche de l'ex-président Bozizé. Portant sur environ 25% des votants, soit 557.747 voix, ces résultats du premier tour le 30 décembre confirmaient que le candidat indépendant Faustin Archange Touadéra faisait la course en tête devant plusieurs favoris, selon l'Autorité nationale des élections (ANE). Ancien Premier ministre (2008-2013) de l'ex-président François Bozizé renversé en 2013, M. Touadéra, qui faisait figure d'outsider avant l'élection, a recueilli 146.775 voix, loin devant Anicet Georges Dologuélé, un autre ancien Premier ministre qui a reçu le soutien officiel du parti de M. Bozizé (109.519 voix).



  • Allemagne: le corps de l'ex-international ivoirien Gohouri découvert dans le Rhin
    AFP, 04/01/2016 08h22
    Le corps de Steve Gohouri, 34 ans, ex-international ivoirien et ancien joueur du Championnat d'Allemagne, a été retrouvé jeudi dans le Rhin, près de Düsseldorf (ouest), a indiqué samedi la police. Selon les résultats de l'autopsie, il ne comportait aucun signe de violence, a indiqué la police, sans préciser les causes de la mort. Le corps du défenseur, qui était sous contrat depuis peu avec le club de Steinbach (4e div. allemande), a été découvert jeudi dans le Rhin au niveau de Krefeld, dans la banlieue de Düsseldorf. Ses proches avaient signalé sa disparition le 12 décembre. Le défenseur avait assisté à la fête de Noël du club, où il avait confié à ses coéquipiers son intention de rejoindre sa famille à Paris, où il n'est finalement jamais arrivé.



  • Rwanda: Washington déçu par la décision du président Kagame de se représenter
    AFP, 04/01/2016 08h19
    Les Etats-Unis se sont dit samedi "profondément déçus" par la décision du président rwandais sortant Paul Kagame de briguer un troisième mandat et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Washington et l'Union Européenne ont exprimé à plusieurs reprises leur profonde inquiétude et ont appelé Kagame à quitter le pouvoir en 2017. "Avec cette décision, le président Kagame rate une occasion historique de renforcer et consolider les institutions démocratiques que le peuple rwandais s'est échiné à bâtir depuis plus de 20 ans", a déclaré samedi le porte-parole du département d'Etat américain, John Kirby, dans un communiqué. Kagame, 58 ans, avait annoncé jeudi soir qu'il se représenterait à la présidentielle en 2017, comme l'y autorise la nouvelle constitution approuvée massivement (98,4% des votants) par ses concitoyens lors d'un référendum le 18 décembre.



  • Présidentielle centrafricaine: l'outsider Touadéra confirme son avance, selon des résultats partiels
    AFP, 04/01/2016 08h14
    Les premiers résultats partiels de l'élection présidentielle qui s'est tenue mercredi en Centrafrique confirmaient dimanche l'avance d'un outsider, Faustin Archange Touadéra (candidat indépendant) sur ses rivaux, d'après des résultats partiels portant sur un quart des électeurs inscrits. Ces suffrages décomptés pour l'ensemble du pays et l'étranger représentent 522.514 voix, a détaillé le rapporteur général de l'Autorité nationale des élections (ANE), Julius Ngouadé Baba. Ancien Premier ministre (2008-2013) de l'ex-président François Bozizé renversé en 2013, Faustin Archange Touadéra, avec 120.838 voix, devance pour l'instant largement l'un des favoris Anicet Georges Dologuélé (68.547 voix), ancien Premier ministre d'Ange-Félix Patassé qui a reçu le soutien officiel du parti de Bozizé, ainsi que Désiré Kolingba, fils d'un ancien président, qui a reçu 39.952 voix.



  • Niger: une dizaine de candidatures déposées pour la présidentielle
    AFP, 04/01/2016 08h11
    Une dizaine de candidats à la présidentielle du 21 février au Niger, dont plusieurs favoris, ont déposé leur dossier de candidature à la date limite de dépôt fixée au 2 janvier, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Le président sortant Mahamadou Issoufou, élu en 2011, le chef de file de l'opposition Seïni Oumarou, l'ancien président Mahamane Ousmane et l'ex-président du Parlement Hama Amadou, écroué depuis mi-novembre dans l'affaire dite des "bébés trafiqués", ont déposé leur dossier, ont confirmé leurs partis respectifs. Au total, une dizaine de candidats ont déposé leurs dossiers, selon une source proche du dossier. La presse locale évoque jusqu'à 16 candidatures. Les dossiers sont d'abord réceptionnés par le ministère de l'Intérieur qui doit les transmettre à la Cour constitutionnelle pour validation, avant le scrutin du 21 février.



  • Présidentielle centrafricaine: ferveur et calme pour retrouver la paix
    AFP, 31/12/2015 08h13
    Les Centrafricains ont voté mercredi avec ferveur et calme pour une présidentielle et des législatives, une étape importante censée les sortir de trois ans de violences intercommunautaires qui ont entraîné ce pays très pauvre dans une crise sans précédent. "Aucun incident sérieux" n'a eu lieu dans l'ensemble du pays, a déclaré dans la soirée le chef militaire de la Mission de l'ONU (Minusca), le général sénégalais Balla Keita. "Honnêtement, on a fait un miracle dans un pays en guerre", a-t-il affirmé. A Bangui, dans de nombreux bureaux de vote les opérations se sont poursuivies au-delà de 16H00 (15H00 GMT) heure prévue de clôture des scrutins, en raison du retard pris à l'ouverture. "Les bureaux de vote fermeront quand tous les Centrafricains auront voté", a affirmé le chef de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, selon lequel la participation importante et l'absence d'incidents violents sont "un succès".



  • Tunisie: trois extrémistes condamnés à mort pour le meurtre d'un policier
    AFP, 31/12/2015 08h10
    Trois Tunisiens ont été condamnés à la peine capitale pour avoir égorgé un policier alors qu'il rentrait chez lui, a indiqué mercredi le Parquet. Un quatrième Tunisien en fuite et âgé de 42 ans, a été condamné à 22 ans de prison ferme pour avoir "incité et aidé à commettre des crimes terroristes", selon le Parquet. Les quatre hommes "membres d'un groupe terroriste" ont été jugés mardi par le tribunal de première instance de Tunis pour le meurtre en janvier d'un policier dans la région d'El Fahs, à une soixantaine de km au sud-ouest de Tunis, a-t-il précisé. Trois d'entre eux âgés de 21 à 26 ans ont été condamnés à la peine capitale pour "homicide volontaire avec préméditation". Ils ont aussi écopé de peines allant de 10 à 22 ans de prison pour "appartenance à un groupe terroriste et incitation à commettre des crimes terroristes".



  • Algérie: la controversée loi de finances 2016 signée par Bouteflika
    AFP, 31/12/2015 08h07
    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a signé mercredi la contestée loi de finances 2016, marquée par la chute des prix des hydrocarbures qui a fait perdre au pays plus de la moitié de ses revenus, a rapporté l'agence officielle APS. Selon ses nombreux détracteurs, aussi bien dans les rangs de l'opposition que ceux de la majorité parlementaire, cette loi, adoptée fin novembre par le Parlement à l'issue de débats houleux, comporte des articles jugés anti-sociaux et anti-nationaux. Le budget 2016 propose notamment d'ajuster le taux de la TVA pour le passer de 7% à 17% sur la vente de gasoil ainsi que sur la consommation de gaz naturel dépassant 2.500 thermie/trimestre et sur la consommation d'électricité dépassant les 250 kilowatt-heure/trimestre. Lors des discussions au Parlement, plusieurs députés avaient mis en garde contre les conséquences de l'augmentation des produits énergétiques (carburant, électricité) sur le pouvoir d'achat.



  • Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 31 mars
    AFP, 31/12/2015 07h58
    Le gouvernement malien et l'Assemblée nationale du Mali ont autorisé la prorogation jusqu'au 31 mars de l'état d'urgence déjà instauré à deux reprises depuis l'attentat jihadiste contre un grand hôtel de Bamako en novembre, a-t-on appris mercredi de sources officielles. Le gouvernement a présenté lundi en conseil des ministres extraordinaire un projet de loi autorisant la prorogation de l'état d’urgence "en raison des menaces graves sur la sécurité des personnes et de leurs biens", selon un communiqué officiel. Ce texte a été voté mardi par l'Assemblée nationale, a indiqué une source parlementaire, précisant que "le projet de loi a été voté à l'unanimité par les députés présents à l'hémicycle lors des discussions".



  • RDC: appel pour "empêcher" l'extradition d'un journaliste burundais
    AFP, 31/12/2015 07h45
    L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a appelé mercredi les autorités de la République démocratique du Congo à "empêcher" l'extradition d'un journaliste burundais détenu à Kinshasa depuis octobre pour "des raisons sécuritaires". "Nous demandons aux autorités congolaises d'empêcher ce transfert et de libérer Egide Mwemero immédiatement", écrit Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, dans un communiqué. Pour RSF, le journaliste "serait en grand danger s'il était renvoyé vers son pays d’origine". Egide Mwemero avait été arrêté le 13 octobre à Uvira, une ville située à la frontière du Burundi, à une centaine de kilomètres au sud de Bukavu. Il a été transféré le 5 novembre à Kinshasa pour "l'éloigner de la frontière", avaient justifié les autorités locales.

  • Présidentielle en Centrafrique: trois favoris et trois "fils de"
    AFP, 30/12/2015 07h54
    Parmi les trente candidats au premier tour de l'élection présidentielle mercredi en Centrafrique figurent trois personnalités de premier plan et trois fils d'anciens dirigeants centrafricains aujourd'hui décédés. Autre particularité de cette élection qui doit ramener le pays dans la normalité institutionnelle, aucun des trois derniers présidents n'est candidat. Ni François Bozizé, renversé en 2013 par Michel Djotodia, ni ce dernier, chassé du pouvoir début 2014 par une intervention militaire internationale conduite par la France, ne se présentent. L'un et l'autre sont en exil et sous le coup de sanctions internationales. Quant à l'actuelle présidente de transition, Catherine Samba Panza, elle ne pouvait pas juridiquement être candidate.



  • Rwanda: un ancien maire condamné à la perpuité pour le génocide de 1994 par un tribunal allemand
    AFP, 30/12/2015 07h47
    Un ancien maire rwandais a été condamné mardi par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour son rôle actif dans le génocide des Tutsis au Rwanda en avril 1994. Onesphore Rwabukombe, 58 ans, a été condamné à "la prison à vie (...) pour sa participation au génocide au Rwanda en 1994", a indiqué dans un communiqué la Cour d'appel de Francfort (centre). Cet ancien maire de Muvumba, dans le nord-est du Rwanda, comparaissait pour son rôle dans le massacre le 11 mai 1994 de plus de 400 Tutsis réfugiés dans une église de Kiziguro, à environ 80 kilomètres au sud de Muvumba. Au terme de trois ans de procès, M. Rwabukombe avait été condamné une première fois en février 2014 à Francfort à 14 ans de prison pour "complicité" dans ces massacres, devenant le premier responsable rwandais condamné en Allemagne sur la base d'une loi sur les crimes contre l'humanité adoptée en 2002.



  • Salaire impayés: Luanda paralysée par une grève des transports publics
    AFP, 30/12/2015 07h44
    La capitale angolaise Luanda était paralysée mardi pour la onzième journée consécutive par une grève des employés des transports publics, qui exigent le paiement de neuf mois de salaires en retard. Plusieurs centaines des 1.900 employés de la TCUL (Transports Collectifs Urbain de Luanda) se sont rassemblés ces derniers jours devant le siège de leur entreprise, brandissant des pancartes affirmant: "Neuf mois sans salaire, c'est trop", ou "Jusqu'à quand cette souffrance ?" Un mouvement de grève partiel avait été lancé le 18 décembre. Face au silence du Conseil d'administration du la TCUL, les employés ont décrété une grève totale le 22 décembre. Outre leurs salaires impayés, ils exigent "une garantie de continuité et de ponctualité pour le paiement de leurs salaires" à venir, conformément à la loi, a indiqué à la presse Domingos Epalanga, secrétaire général adjoint du syndicat interne de la TCUL.



  • En Gambie, l'interdiction de l'excision a désormais force de loi
    AFP, 30/12/2015 07h41
    Le Parlement gambien a adopté une nouvelle loi réprimant pénalement l'excision, passible de peines de prison pouvant aller jusqu'à trois ans, un mois après une déclaration du président Yahya Jammeh prohibant une pratique très répandue. La loi a été votée lundi soir à une large majorité par l'Assemblée nationale. Les contrevenants sont passibles de peines de prison pouvant aller jusqu'à trois ans et/ou d'une amende de 1.300 dollars (près de 1.200 euros), dans un pays où aucun texte spécifique sur l'excision n'existait jusqu'alors. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), la Gambie est l'un des dix pays, tous africains, où l'excision est le plus pratiquée, touchant environ trois quarts de la population féminine.



  • En Guinée, suspicions et rumeurs ont fait le lit d'Ebola
    AFP, 30/12/2015 07h31
    Il aura fallu plus de deux ans à la Guinée pour venir à bout de l'épidémie d'Ebola, méfiance entre autorités et populations et rumeurs ayant longtemps entravé la lutte contre la maladie, selon organisations internationales et analystes. Des trois pays les plus touchés Guinée, Liberia et Sierra Leone c'est dans le premier que les réactions aux mesures contre Ebola se sont manifestées le plus brutalement, culminant avec le massacre en septembre 2014 de huit membres d'une équipe de sensibilisation à Womey, dans le Sud forestier, épicentre originel de l'épidémie. "Le tissu social a été mis à rude épreuve", a reconnu mardi le représentant en Guinée de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Mohamed Belhocine, dans sa déclaration annonçant la fin de la transmission du virus dans le pays.



  • Burkina: une vingtaine de soldats arrêtés pour avoir planifié de libérer Diendéré
    AFP, 29/12/2015 08h27
    Une vingtaine de soldats de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'ancienne garde prétorienne de l'ex-président burkinabè déchu Blaise Compaoré, ont été arrêtés pour leur implication présumée dans un projet de libération du général putschiste Gilbert Diendéré, a-t-on appris lundi. Les soldats, dont un "ressortissant étranger" ont été arrêtés au cours d'une réunion alors qu'ils "(planifiaient) l'attaque de plusieurs casernes de la capitale pour semer la panique dans la ville et en profiter pour faire libérer leurs camarades et les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé", a expliqué une source sécuritaire. Ils sont "actuellement incarcérés au camp Guillaume Ouédraogo (centre de Ouagadougou)", a précisé cette source sous couvert d'anonymat.



  • Algérie: plus de 7.000 Nigériens reconduits en 2015
    AFP, 29/12/2015 08h24
    7.276 ressortissants nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont une moitié de femmes et d'enfants, ont été reconduits vers leur pays en 2015 en vertu d'un accord entre Alger et Niamey, a annoncé lundi l'agence APS. Ils ont été rapatriés dans le cadre d'une "opération purement humanitaire" pilotée par le Croissant-Rouge algérien, selon APS. Les migrants sont rassemblés dans divers centres de regroupement aménagés un peu partout en Algérie puis acheminés vers un centre d'accueil à Tamanrasset, une ville de l'extrême sud du pays située à 2.000 km d'Alger, d'où ils sont renvoyés au Niger. Le centre de Tamanrasset, où sont employés une centaine de bénévoles, possède une capacité d’hébergement de 1.152 lits et dispose d’un restaurant devant servir plus de 1.200 repas par jour, selon son directeur Arezki Bendani, cité par APS.



  • Afrique du Sud: neuf morts dans des incendies au Cap
    AFP, 29/12/2015 08h17
    Neuf personnes sont mortes, dont un enfant, et 1.500 personnes sont sans abri après des incendies qui ont dévasté des centaines de cahutes au Cap, ont indiqué les pompiers sud-africains. "Au total, il y a 1.500 déplacés (...) et neuf personnes ont été mortellement blessées," a déclaré à l'AFP le commandant de l'unité des services d'incendie et de secours de la ville, Theo Laye. Un garçon de cinq ans et une adolescente de 15 ans font partie des victimes. "A ce stade, les causes des incendies n'ont pas encore été déterminées," a-t-il ajouté. Les incendies de bidonvilles, situés en périphérie des grandes villes, sont fréquents en Afrique du Sud et représentent une perpétuelle menace pour leurs habitants.



  • Arrestation en Egypte de quatre chefs d'un mouvement interdit
    AFP, 29/12/2015 08h14
    La police égyptienne a arrêté lundi quatre leaders du mouvement interdit du 6-Avril, qui fut à la pointe de la révolte populaire de 2011, et les a placés en détention préventive sous l'accusation d'incitation à la violence, selon une source judiciaire. Cette organisation de jeunes militants laïcs et de gauche, chefs de fil de la contestation qui chassa le président Hosni Moubarak du pouvoir en janvier 2011, a été interdit par la justice en 2014 et plusieurs de ses dirigeants sont déjà derrière les barreaux. D'abord limitée aux islamistes après la destitution du président Mohamed Morsi en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, la répression en Egypte s'est rapidement élargie à toute forme d'opposition, dont les mouvements laïques et de gauche.



  • Nigeria: Boko Haram attaque une ville-clé du nord-est du pays
    AFP, 28/12/2015 09h43
    Le groupe islamiste Boko Haram a attaqué une ville-clé du nord-est du Nigeria dimanche soir, ont déclaré des habitants à l'AFP, à quelques jours de la fin du délai que s'est fixé le président Muhammadu Buhari pour vaincre l'insurrection. Des combattants de Boko Haram ont envahi Jiddari Polo, une localité située dans les faubourgs de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno (nord-est), aux environs de 18h30 (17h30 GMT), ouvrant le feu et déclenchant des explosifs. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si l'attaque du groupe affilié à l'Etat islamique avait fait des victimes. "Nous devons attendre jusqu'au matin pour avoir une idée des conséquences de l'attaque, qui s'est produite dans l'obscurité", a précisé un membre d'une milice d'autodéfense qui assiste l'armée, Babakura Kolo. L'armée nigériane a riposté aux insurgés avec des tirs d'artillerie, forçant les islamistes de Boko Haram à battre en retraite.

  • Nigeria: Boko Haram attaque une ville-clé du nord-est du pays
    AFP, 28/12/2015 09h43
    Le groupe islamiste Boko Haram a attaqué une ville-clé du nord-est du Nigeria dimanche soir, ont déclaré des habitants à l'AFP, à quelques jours de la fin du délai que s'est fixé le président Muhammadu Buhari pour vaincre l'insurrection. Des combattants de Boko Haram ont envahi Jiddari Polo, une localité située dans les faubourgs de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno (nord-est), aux environs de 18h30 (17h30 GMT), ouvrant le feu et déclenchant des explosifs. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si l'attaque du groupe affilié à l'Etat islamique avait fait des victimes. "Nous devons attendre jusqu'au matin pour avoir une idée des conséquences de l'attaque, qui s'est produite dans l'obscurité", a précisé un membre d'une milice d'autodéfense qui assiste l'armée, Babakura Kolo. L'armée nigériane a riposté aux insurgés avec des tirs d'artillerie, forçant les islamistes de Boko Haram à battre en retraite.

  • Maroc: report sans explication de l'inauguration d'un parc solaire géant
    AFP, 28/12/2015 09h24
    Le Maroc a reporté à la dernière minute et sans explication l'inauguration prévue dimanche de Noor-1, un parc solaire situé à Ouarzazate (centre) et qui doit devenir le plus grand du monde, selon les autorités. Interrogée par l'AFP, l'agence de communication qui organisait l'inauguration pour le compte de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (Masen) n'a donné aucune explication sur les causes du report. Le site marocain Telquel.ma a évoqué des réorganisations dans le domaine des énergies renouvelables, notamment en prévision de la 22e conférence mondiale sur le climat fin 2016. Avec une capacité de production d'électricité de 160 mégawatts, Noor-1 est censé permettre au Maroc de réduire de manière importante ses émissions de gaz à effet de serre.

  • Coup d'Etat déjoué au Niger: la pression s'accentue sur Hama Amadou
    RFI, 28/12/2015 09h18
    Les avocats d'Hama Amadou doivent plaider ce lundi devant la cour d'appel pour obtenir sa mise en liberté provisoire. Le 9 décembre, une première demande avait été jugée irrecevable par la Cour de cassation. L'ancien président de l'Assemblée nationale nigérienne a été arrêté le 14 novembre à sa descente d'avion après un an d'exil. Il est depuis incarcéré dans le cadre d'une affaire présumée de trafic de bébés. Mais depuis l'affaire du coup d'Etat déjoué, la pression s'est accentuée sur l'opposant, candidat à la présidentielle du 21 février. Après l'annonce, le 17 décembre dernier, par le président Issoufou relative au coup d'Etat déjoué au Niger, l’ancien président de l’Assemblée nationale Hama Amadou n'a pas été officiellement pointé du doigt. Mais dans une conférence de presse, le ministre de l'Intérieur a évoqué les propos d'« un leader de l'opposition » qui aurait dit à certains de ses visiteurs qu'à partir du 18 décembre il y aurait des changements. Le 18 décembre étant le jour fixé initialement, selon les autorités, pour l'exécution de cette présumée tentative de déstabilisation. Deux jours plus tard, deux enquêteurs se sont rendus à Filingué, à deux kilomètres de Niamey, dans la prison de l'opposant, pour l'entendre précisément sur cette affaire de coup d'Etat.

  • Election aux Comores: la candidature de l'ex-président Sambi invalidée
    RFI, 28/12/2015 09h16
    La Cour constitutionnelle a statué sur les 29 candidatures qu'elle a reçues pour l’élection dont le premier tour aura lieu le 21 février 2016. L'ex-président Ahmed Abdallah Sambi s'est vu interdire l'accès à la compétition. Cette décision de la cour était prévisible et même attendue par les partisans qui n'avaient pas mis tous leurs œufs dans le même panier. La candidature du prédécesseur du chef de l'Etat a été enterrée après des mois de polémique. En question, l'aspect « tournant » entre les îles de l'archipel des élections ou de la présidence, selon les interprétations. La Cour constitutionnelle a tranché : le président Ahmed Abdallah Sambi, élu lorsque le premier tour de la présidentielle s'était déroulé à Anjouan, ne peut se représenter maintenant que la tournante échoit à la Grande Comore.

  • L'Afrique du Sud veut instaurer un salaire minimum national
    RFI, 28/12/2015 09h15
    L’Afrique du Sud pourrait bientôt avoir un salaire minimum national. Des discussions sont en cours entre gouvernement, syndicats et organisations patronales. Il y a quelques mois, le vice-président du pays, Cyril Ramaphosa, a même affirmé qu’un accord de principe avait été trouvé, et que les discussions ne portaient plus que sur le montant de ce salaire minimum. Une annonce pourrait même être faite très rapidement, peut-être même en janvier 2016.

  • Congo : l'élection présidentielle fixée pour le premier trimestre de 2016
    Xinhua, 24/12/2015 08h44
    L'élection présidentielle aura lieu au cours du premier trimestre de l'année 2016, a annoncé le président congolais, Dénis sassou Nguesso au cours d'une adresse faite mardi devant l'assemblée nationale. Le conseil des ministres sera rapidement amené à convoquer le corps électoral plutôt que prévu afin que l'élection présidentielle se tienne dans le courant du premier trimestre de l'année 2016, afin que s'instaure au plus vite une nouvelle dynamique dans le pays, a déclaré le président. "Notre engagement collectif a été de doter notre pays des institutions fortes et efficaces, qui consacrent une véritable rupture avec l'ordre ancien et les routines néfastes du passé, dont le rôle fondamental est de soutenir la volonté politique national et l'autorité de l'état", a-t-il poursuivi.

  • Burundi: une rébellion annonce sa création pour chasser Nkurunziza du pouvoir
    AFP, 24/12/2015 08h34
    Un ancien officier supérieur de l'armée burundaise a proclamé mercredi la naissance officielle d'une rébellion, les "Forces républicaines du Burundi", regroupant selon lui les principaux groupes armés opérant dans le pays et qui a pour objectif de "chasser" du pouvoir le président Pierre Nkurunziza. "Dans le but de protéger la population et ses biens, et après une large concertation, nous avons décidé de former une force armée légaliste dénommée les Forces républicaines du Burundi, le Forebu", a annoncé le lieutenant-colonel Edouard Nshimirimana. "Notre objectif est de chasser par la force Nkurunziza du pouvoir pour restaurer l'Accord d'Arusha et la démocratie" au Burundi, a-t-il affirmé.



  • Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais à des négociations avec le gouvernement
    AFP, 24/12/2015 08h31
    Le Cnared, coalition de tous les groupes opposés au troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza, a annoncé mercredi avoir été invité aux négociations sur la crise politique au Burundi, qui auront lieu le 28 décembre en Ouganda. "Nous portons à la connaissance de tous que le Cnared a été invité dans les négociations inter-burundaises qui vont s'ouvrir à Kampala à partir du 28 décembre", a indiqué dans un communiqué cette alliance regroupant l'opposition burundaise et la société civile, toutes deux désormais essentiellement en exil. Le gouvernement burundais n'a pas réagi à cette annonce. Il a toujours refusé jusqu'ici de discuter avec le Cnared, accusant ses membres d'être impliqués dans la tentative de coup d'Etat militaire des 13 et 14 mai et d'être derrière la rébellion naissante au Burundi. Bujumbura refusait également qu'un "dialogue" se tienne hors du Burundi.



  • Burkina Faso: la demande d'extradition de Compaoré va être transmise aux autorités ivoiriennes
    AFP, 24/12/2015 08h28
    Le Burkina va transmettre "incessamment" à la Côte d'Ivoire la demande d'extradition de l'ex-président Blaise Compaoré, visé par un mandat d'arrêt international pour son implication présumée dans la mort de l'ancien chef d'Etat Thomas Sankara, a annoncé mercredi la justice militaire. Le dossier d'extradition contre M. Compaoré, exilé en Côte d'Ivoire depuis sa chute en 2014, "est en train d'être monté. Il sera transmis incessamment" aux autorités ivoiriennes, a déclaré à la presse le directeur de la justice militaire, le colonel Sita Sangaré. Il a rappelé que le mandat d'arrêt, émis le 4 décembre, "a été notifié à Interpol comme ça se fait et a été transmis également par le canal diplomatique via notre ministère des Affaires étrangères".



  • Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël
    AFP, 24/12/2015 08h26
    Un Sénégalais arrivé en Espagne à bord d'une embarcation de fortune a gagné 400.000 euros à la loterie de Noël espagnole, en Andalousie où il a travaillé dans des serres, a annoncé mercredi un journal local. "Je n'arrive pas à y croire, si je vous disais que je n'avais même pas cinq euros" en poche, s'est exclamé mardi ce Sénégalais de 35 ans, Ngame, temporairement sans travail, interviewé par le journal La voz de Almeria, dans la ville touristique et agricole de Roquetas de Mar. Une pluie de 140 millions d'euros est tombée sur cette ville de 92.000 habitants de la province d'Almeria: le premier prix de la Loterie de Noël doit être réparti entre la multitude d'acheteurs des tickets de la série gagnante.



  • Libye: l'ONU valide un gouvernement d'union dans l'espoir de contrer l'EI
    AFP, 24/12/2015 08h17
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté son soutien mercredi au gouvernement libyen d'union nationale prévu par un accord conclu la semaine dernière, dans l'espoir de contrer la montée du groupe Etat islamique (EI) dans ce pays et d'y juguler l'émigration vers l'Europe. Le Conseil a adopté à l'unanimité une résolution qui "salue la signature le 17 décembre de l'accord politique libyen de Skhirat" (Maroc). Il a demandé aux pays membres d'aider le futur "gouvernement d'entente nationale" qui sera basé à Tripoli à restaurer la stabilité en Libye. Pour l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft, qui a présenté la résolution, le Conseil a donné ainsi "un signe fort de son engagement en faveur de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'unité" du pays. Mais "ce n'est que le début d'un processus", a-t-il averti. Il a invité les factions libyennes qui n'ont pas encore signé l'accord à le faire et "à travailler avec le gouvernement d'union". L'émissaire de l'ONU en Libye Martin Kobler a lui aussi répété à la presse que "la porte restait grande ouverte".



  • Le Tchadien Annadif nommé à la tête de la mission de l'ONU au Mali
    AFP, 24/12/2015 08h14
    Le Tchadien Mahamat Saleh Annadif, ancien ministre des Affaires étrangères, a été nommé chef de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), a confirmé mercredi l'ONU. Il remplacera à partir du 15 janvier l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Mongi Hamdi, pressenti pour entrer au gouvernement tunisien. Ancien ministre tchadien des Affaires étrangères de 1997 à 2003, Annadif, 59 ans, "a participé à plusieurs processus de paix en Afrique, notamment au Niger, en République centrafricaine et au Soudan", note l'ONU. Il a aussi dirigé la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) de 2012 à 2014. Sa nomination avait été d'abord annoncée par des sources diplomatiques à Bamako. Mongi Hamdi avait été nommé en janvier 2015 pour succéder au premier chef de la Minusma, le Néerlandais Bert Koenders, nommé ministre des Affaires étrangères aux Pays-Bas.



  • Centrafrique: "Pas l'argent pour le Noël de mes enfants!"
    AFP, 24/12/2015 08h06
    "Je m'appelle Méric, comme les Etats-Unis d'Amérique! C'est pas un joli nom, ça? Mais j'ai pas l'argent pour le Noël de mes enfants": à Bangui, capitale de la Centrafrique ruinée par trois années de violences et qui s'apprête à voter dimanche, les fêtes de fin d'année s'annoncent moroses. Nu dans son embarcation, Méric le piroguier termine la brève lessive de ses vêtements en fin de journée, après avoir plongé dans le fleuve Oubangui pour en extraire du sable destiné aux rares constructions dans la capitale délabrée. L'heure semble à la trêve de Noël dans Bangui, après les violences qui l'ont déchirée ces trois dernières années. Les rues vibrent des caravanes de voitures et de motos des candidats à la présidentielle et aux législatives de dimanche, elles tournent autour du rond point du Kilomètre zéro, le centre de la ville, au bord de rues encombrées de jouets et de sapins en plastique, made in China, bas de gamme. Exposés à même la latérite, sur une simple bâche de plastique.



  • Présidentielle en Centrafrique: le parti de François Bozizé s'allie à l'un des grands favoris
    AFP, 23/12/2015 08h54
    Le parti de l'ex-président François Bozizé, dont la candidature à la présidentielle de dimanche en Centrafrique a été rejetée, a apporté mardi son soutien à l'un des principaux favoris, Anicet Georges Dologuélé. "Nous avons signé un accord politique électoral pour qu'Anicet soit élu dès le premier tour", a déclaré Bertin Béa, secrétaire général du Kwa na Kwa (KNK), en présence du candidat au cours d'une conférence de presse à Bangui. La candidature de François Bozizé, en exil depuis son renversement en 2013 par la rébellion Séléka, a été rejetée par la Cour constitutionnelle notamment en raison de sanctions internationales contre lui car il est accusé d'avoir soutenu les violences criminelles des milices anti-balaka contre les civils musulmans.



  • La Tunisie prolonge l'état d'urgence pour deux mois
    AFP, 23/12/2015 08h50
    La présidence de la République tunisienne a annoncé mardi la prolongation pour deux mois de l'état d'urgence, réinstauré dans tout le pays après l'attentat suicide du 24 novembre contre un bus de la sécurité présidentielle ayant tué 12 personnes. Le chef de l'Etat "Béji Caïd Essebsi a décidé la prolongation de l'état d'urgence sur tout le territoire pour deux mois", soit "jusqu'au 21 février 2016", est-il indiqué dans un communiqué de la présidence. Cette mesure d'exception devait expirer ce mercredi, soit 30 jours après son entrée en vigueur. Elle permet notamment aux autorités d'interdire les grèves et les réunions "de nature à provoquer ou entretenir le désordre", de fermer provisoirement "salles de spectacle et débits de boissons" ainsi que de "prendre toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature".



  • Burkina Faso: le sélectionneur Gernot Rohr annonce son départ
    AFP, 23/12/2015 08h33
    Le sélectionneur du Burkina Faso, l'Allemand Gernot Rohr, a annoncé via sa page Facebook son départ, a t-on appris mardi auprès de la Fédération burkinabè de football (FBF). "Chers amis, à la veille des fêtes de Noël, un message de paix et d’amitié à vous tous. J’en profite pour vous annoncer ma décision de quitter le Burkina Faso en janvier prochain, pour des raisons professionnelles et personnelles", écrit Gernot Rohr. "Dans le cadre de ma désignation par les instances allemandes +d'ambassadeur de Football 2015+, je ferai profiter le foot local de la donation qui accompagne cette distinction. Je garderai un bon souvenir de mon séjour au +pays des hommes intègres+", conclut le sélectionneur.



  • Nigeria: six morts dans un attentat-suicide de Boko Haram dans le nord-est
    AFP, 22/12/2015 08h04
    Six personnes ont été tuées dans une attaque-suicide menée par un enfant kamikaze dans le nord-est du Nigeria et imputée au groupe islamiste Boko Haram, a indiqué lundi l'armée nigériane. L'attaque a eu lieu dimanche vers 20H30 locales (19H30 GMT) à Beninsheikh, dans l'Etat de Borno, lorsque trois adolescents âgés de 10 à 15 ans ont été stoppés par les membres d'un groupe d'auto-défense civil qui les soupçonnaient de vouloir commettre un attentat, a expliqué dans un communiqué le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman. L'un des kamikazes a actionné la ceinture d'explosifs qu'il portait sur lui, causant "la mort de neuf personnes tandis que 24 autres personnes ont été plus ou moins gravement blessées", a indiqué le colonel Usman, précisant que les trois kamikazes faisaient partie des morts.

  • Rwanda: Kagame reconnaissant pour le référendum, ne dit pas s'il se présentera en 2017
    AFP, 22/12/2015 08h00
    Le président rwandais Paul Kagame a remercié lundi ses concitoyens d'avoir pris part au référendum constitutionnel qui lui permet potentiellement de diriger le pays jusqu'en 2034, mais il n'a pas précisé s'il se représenterait aux élections de 2017. "La participation au récent référendum a été massive. La plupart ont voté +oui+, quelques dizaines de milliers ont voté +non+. Je remercie chacun. Notre démocratie est plus forte, parce que nous avons continué à nous définir nous-mêmes, et refusé de nous laisser distraire", a-t-il déclaré lors de son discours annuel sur l'Etat de la Nation. Le référendum de vendredi demandait aux Rwandais d'approuver une révision de la Constitution devant permettre à M Kagame, 58 ans, de se présenter pour un nouveau mandat en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Le "oui" a obtenu 98,4% des voix, contre 1,6% au "non".



  • Deux "terroristes" tués fin novembre par les forces françaises dans le Sahel
    AFP, 22/12/2015 07h57
    Deux "terroristes" ont été tués fin novembre lors d'un "accrochage" avec les forces françaises, engagées alors dans une série d'opérations au Mali et au Niger, selon des sources militaires françaises. Au cours d'une série d'opérations baptisée Vignemale, qui s'est déroulée de fin octobre à fin novembre, "deux terroristes ont été mis hors de combat, au cours d'un accrochage et plusieurs individus ont été appréhendés par les autorités locales", c'est-à-dire maliennes et nigériennes, selon l'état-major de l'armée française à Paris. L'identité des deux hommes tués n'a pas été divulguée. L'objectif de ces opérations était de revenir dans des lieux déjà soumis dans le passé à des patrouilles, afin de s'assurer notamment que des axes n'aient pas été minés, selon une source militaire.



  • Burkina: la mort de Sankara reste mysterieuse, l'étau se resserre autour de Compaoré
    AFP, 22/12/2015 07h53
    Des analyses n'ont pas permis de détecter d'ADN sur les restes supposés de l'ex-chef de l'Etat burkinabè Thomas Sankara, alimentant le mystère de sa mort dans une enquête qui se concentre sur son successeur, le président déchu Blaise Compaoré, visé par un mandat d'arrêt international. Thomas Sankara et douze de ses compagnons ont été tués le 15 octobre 1987 lors d'un coup d'Etat qui porta l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré au pouvoir. Les corps ont été exhumés fin mai afin de lever le voile sur les circonstances de sa mort. Une enquête a été ouverte fin mars 2015, après la chute de M. Compaoré en octobre 2014, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir. Le sujet était tabou pendant l’ère Compaoré, ancien frère d’arme de Sankara parfois soupçonné d’avoir commandité son assassinat.



  • Corruption: nouvelle mise en examen pour Lamine Diack, ex-patron de l'athlétisme mondial
    AFP, 22/12/2015 07h49
    L'ex-patron de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack, a été de nouveau mis lundi en examen pour corruption dans le scandale sur des cas de dopage étouffés moyennant finances, a appris de source proche de l'enquête. Lamine Diack est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d'athlètes russes, en échange d'argent. Les juges le suspectent aussi d'avoir remis en espèces, en plusieurs fois, la somme de 140.000 euros à Gabriel Dollé, le médecin qui était en charge de la lutte antidopage à l'IAAF jusqu'à fin 2014, selon la source proche de l'enquête. Lamine Diack, 82 ans, nie avoir remis ces fonds au médecin. Ce sont ces soupçons qui valent au Sénégalais cette nouvelle mise en examen qui lui a été signifiée lundi matin au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris où il était arrivé avec ses avocats vers 09H30.



  • En 2015, l'Afrique tentée par le pouvoir à vie
    AFP, 21/12/2015 08h24
    La destitution du président burkinabè Blaise Compaoré fin 2014 ne semble pas avoir refroidi l'ardeur des chefs d'Etat africains à rester en poste en dépit des obstacles constitutionnels qui se dressent devant eux après des années au pouvoir. En 2015, deux présidents africains ont ainsi obtenu la possibilité de briguer une nouvelle fois et même davantage les suffrages de leurs concitoyens à l'issue d'une modification constitutionnelle validée par référendum: Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de 31 ans à la tête du Congo-Brazzaville, et Paul Kagame, qui dirige depuis 1994 le Rwanda, où le "oui" à une révision de la constitution a recueilli 98% des votes, selon des résultats partiels publiés samedi. La prochaine présidentielle doit avoir lieu en juillet 2016 au Congo et en 2017 au Rwanda.



  • Un avion d'Air France atterrit d'urgence au Kenya, l'engin suspect était inoffensif
    AFP, 21/12/2015 08h20
    Un avion d'Air France, en provenance de l'île Maurice et à destination de Paris, a atterri d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche à Mombasa, au Kenya, après une alerte à la bombe provoquée par un objet suspect qui s'est révélé inoffensif. L'objet découvert en vol dans les toilettes de l'appareil était "un ensemble composé de cartons et d'une espèce de minuteur", a indiqué le PDG d'Air France lors d'une conférence de presse à Paris dimanche, évoquant "un acte de malveillance" ou "quelque chose qui s'apparenterait à une mauvaise plaisanterie".



  • Le Burundi refuse le déploiement d'une mission de l'UA sur son sol
    AFP, 21/12/2015 08h18
    Le Burundi a annoncé sans surprise dimanche qu'il n'autoriserait pas le déploiement sur son sol d'une mission de l'Union africaine, qui serait considérée comme "une force d'invasion et d'occupation" si l'UA passait outre le refus de Bujumbura. Les autorités burundaises, qui ne cessent de dénoncer l'immixtion de la communauté internationale dans la crise politique qui dure depuis huit mois, ont opposé un non ferme à l'initiative de l'UA. Celle-ci avait avalisé vendredi la création d'une mission militaire forte de 5.000 hommes afin d'enrayer le cycle des violences.



  • L'ONU en contact avec des milices à Tripoli pour installer le gouvernement
    AFP, 21/12/2015 08h14
    L'émissaire de l'ONU pour la Libye a indiqué dimanche que des contacts avaient été établis à Tripoli avec des responsables de la sécurité, notamment des milices, en vue d'installer le gouvernement d'union nationale dans la capitale. Après la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, la Libye s'est enfoncée dans le chaos, se trouvant aujourd'hui en proie aux violences entre groupes armés et avec deux Parlements et gouvernements se disputant le pouvoir. "La question est maintenant de savoir comment faire pour installer le gouvernement à Tripoli", a dit Martin Kobler, quelques jours après la signature sous l'égide de l'ONU d'un accord inter-libyen prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union.


  • Viols d'enfants en Centrafrique: "échec flagrant" de l'ONU, selon des enquêteurs
    AFP, 18/12/2015 08h33
    Un groupe d'experts indépendants a dénoncé jeudi un "échec flagrant" de l'ONU dans la gestion des accusations de viol d'enfants par des soldats français et africains en République centrafricaine. "Le résultat final a été un échec flagrant de la part de l'institution à réagir à ces accusations de manière significative", souligne le rapport d'un groupe de trois experts présidé par la juge canadienne Marie Deschamps. "La manière dont des agences de l'ONU ont réagi à ces accusations a été entachée de graves défauts", ajoute le texte. Le rapport d'une centaine de pages, qui était très attendu, fait état de dysfonctionnements au sein de l'institution internationale, sur place à Bangui ainsi que de la part de hauts responsables à Genève et à New York après la révélation de l'affaire. Il critique en particulier l'ancien chef de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), le Sénégalais Babacar Gaye, qui a démissionné en août.



  • Tunisie: l'ex-président Moncef Marzouki va lancer un nouveau parti
    AFP, 18/12/2015 08h26
    L'ancien chef de l'Etat tunisien Moncef Marzouki, battu lors de la présidentielle de l'an dernier, a déposé jeudi une demande officielle en vue du lancement d'un nouveau parti politique "démocratique et participatif", a indiqué son ancien porte-parole Adnan Manser. "Nous avons choisi la date symbolique du 17 décembre pour déposer la demande officielle (...) puisqu'elle marque l'anniversaire du début de la révolution" qui a chassé le président Zine El Abidine Ben Ali du pouvoir, fin 2010-début 2011, a expliqué M. Mancer. Refusant de dévoiler le nom de ce parti avant dimanche, jour prévu pour la tenue d'un congrès constitutif à Tunis, Manser a affirmé que cette nouvelle formation serait présidée par Marzouki lui-même et aurait pour principal objectif "la réalisation d'un Etat équitable et une société solidaire".



  • Centrafrique: 90% de "OUI" à Bangui au référendum constitutionnel
    AFP, 18/12/2015 08h22
    Les électeurs de Bangui appelés à se prononcer lors du référendum constitutionnel centrafricain de dimanche ont voté "OUI" à 90%, avec un taux de participation d'à peine 30%, selon des résultats provisoires annoncés jeudi soir par le rapporteur général de l'Autorité nationale des élections (ANE). Le "OUI" a obtenu 77.979 voix et le "NON" 8.984 voix, soit 90% de "OUI" et 10% de "NON" à Bangui, a déclaré à la presse Julius Ngouadé Baba, soulignant que le taux de participation s'était à peine élevé à 30% dans la capitale. Les résultats des villes de province "sont en partie parvenus au centre de traitement des données et le reste est en cours d'acheminement", a-t-il ajouté. Lorsque tous les résultats seront compilés au niveau national, ils devront être validés officiellement.



  • Niger: le président Issoufou affirme avoir déjoué une tentative de coup d'Etat
    AFP, 18/12/2015 08h18
    Le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé qu'une tentative de coup d'Etat a été déjoué au Niger, justifiant une vague d'arrestations de militaires à travers le pays, au cours d'une allocution à la télévision nationale jeudi soir. "Le gouvernement vient de déjouer une tentative malheureuse de déstabilisation des institutions", a déclaré Issoufou dans un message traditionnel diffusé à la veille des cérémonies de l'indépendance. Les réseaux sociaux et la presse locale avaient évoqué lundi des arrestations de militaires, informations qui n'avaient pas été pas jusqu'à présent confirmées par les autorités. Aucun représentant de l'opposition n'était joignable dans l'immédiat.



  • Migrants: vers un nouveau record de réfugiés et de déplacés en 2015
    AFP, 18/12/2015 08h14
    L'année 2015 devrait se solder par un nouveau nombre record de déplacés et de réfugiés dans le monde, supérieur à celui de 2014, qui était de 59,5 millions, selon un rapport du HCR (Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés), publié vendredi. "L'année 2015 sera sans doute le théâtre d'une hausse sans précédent en matière de déplacements forcés dans le monde", écrivent les experts du HCR à la lumière des chiffres du 1er semestre, qui font l'objet du rapport publié vendredi. Ces chiffres montrent, indiquent les experts, "qu'étant donné que le nombre de réfugiés, de demandeurs d'asile et de personnes déplacées a continué à croître en 2015, il est probable que le chiffre va de beaucoup dépasser" le seuil des 60 millions. Au cours du 1er semestre 2015, au moins 5 millions de personnes supplémentaires considérées comme déplacées ont été comptabilisées. 4,2 millions ont été déplacées à l'intérieur de leur pays et 839.000 ont franchi la frontière.



  • Nigeria: un civil et quatre kamikazes tués dans un attentat-suicide
    AFP, 17/12/2015 08h39
    Un garde civil et quatre kamikazes ont été tués mercredi dans un attentat-suicide à Mafa, dans le nord-est du Nigeria, selon l'armée et un responsable local de l'Agence de gestion des situations d'urgence (Nema). L'attaque, qui a également fait quatre blessés, s'est produite à l'aube contre un poste de contrôle des gardes civils qui aident l'armée nigériane à combattre le groupe islamiste Boko Haram. Selon Muhammad Kanar, responsable de la Nema pour le nord-est du Nigeria, les kamikazes seraient des fillettes âgées de 9 à 12 ans, mais cette information n'a pas été confirmée par d'autres sources. "Quatre kamikazes, sans doute des femmes, ont attaqué un poste de contrôle" à Mafa, à 50 kilomètres à l'est de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, a déclaré Ibrahim Abdulkadir, responsable local de la Nema, joint par téléphone par l'AFP.



  • Libye: l'accord signé jeudi sera illégitime, selon un responsable
    AFP, 17/12/2015 08h26
    Le président du Parlement libyen non reconnu par la communauté internationale a jugé mercredi que les parlementaires devant signer jeudi au Maroc un accord sur un gouvernement d'union parrainé par l'ONU au nom de la Libye n'avaient aucune légitimité. Inquiète de l'essor en Libye du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et de la porosité des frontières du pays permettant le départ de milliers de migrants vers l'Europe, la communauté internationale met la pression pour décrocher un accord entre les deux Parlements libyens qui se disputent le pouvoir depuis plus d'un an. Un accord sous l'égide de l'ONU prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union doit être signé jeudi à Skhirat, au Maroc, par des parlementaires libyens. La cérémonie de signature a été fixée à 11H00 GMT, selon une source diplomatique marocaine.



  • Les journalistes soupçonnés de chantage au roi du Maroc attaquent le JDD
    AFP, 17/12/2015 08h23
    Catherine Graciet et Eric Laurent, deux journalistes mis en examen pour chantage et extorsion à l'encontre du roi du Maroc, ont demandé mercredi à la justice de condamner le Journal du dimanche (JDD) pour atteinte à la présomption d'innocence. En cause, le JDD du 30 août, qui évoquait un "enregistrement accablant" et expliquait "comment les deux journalistes ont fait chanter le roi" Mohammed VI. "Aucune prudence dans l'expression", a dénoncé devant le tribunal de grande instance de Paris l'un des avocats d'Eric Laurent, Me Vincent Brengarth, pour qui l'utilisation du terme "flagrant délit", relative à l'interpellation des deux journalistes, signifie pour le lecteur une "démonstration de culpabilité".



  • Egypte: lourdes peines de prison pour 134 pro-Morsi
    AFP, 17/12/2015 08h15
    Un tribunal militaire en Egypte a condamné mercredi 134 partisans de l'ex-président Mohamed Morsi à de lourdes peines de prison pour une attaque contre un commissariat en août 2013, selon une source judiciaire. Neuf policiers avaient été tués le 14 août 2013 lors de cette attaque contre un poste de police du village de Malawi, dans la province de Minya, au sud du Caire, au moment où les forces de sécurité dispersaient dans la capitale deux rassemblements pro-Morsi, tuant plus de 700 manifestants islamistes en quelques heures. Mercredi, un tribunal militaire d'Assiout (sud) a condamné par contumace 108 personnes à la prison à vie, qui équivaut à 25 années de prison ferme, tandis que 26 autres, en détention, ont écopé de 10 ans de prison pour l'attaque du commissariat, ont indiqué le responsable judiciaire et un responsable militaire.



  • Jordanie: 800 demandeurs d'asile soudanais rapatriés
    AFP, 17/12/2015 08h05
    Le gouvernement jordanien a rapatrié mercredi par avion 800 demandeurs d'asile soudanais qui réclamaient le statut de réfugiés en Jordanie. "800 personnes de nationalité soudanaise ont été rapatriées mercredi", a indiqué le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Information Mohamed Momani. Momani a expliqué que "la décision du rapatriement a été prise après qu'ils (les soudanais) ont demandé le statut de réfugiés en Jordanie". Selon lui, "ce statut ne peut pas être appliqué à leur cas, dans la mesure où ils sont venus en Jordanie pour des soins". "Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Amman ne les considère pas comme des réfugiés", a-t-il ajouté.



  • Ebola au Liberia: la réapparition du virus liée à sa persistance chez un individu, selon l'OMS
    AFP, 17/12/2015 07h50
    La réapparition de l'épidémie Ebola au Liberia fin novembre est liée à la persistance du virus chez une personne précédemment infectée qui avait guéri avant de retomber malade, a indiqué mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les récents cas au Liberia sont le "résultat de la résurgence du virus Ebola (...) chez un individu précédemment infecté", a annoncé l'OMS dans son bulletin hebdomadaire sur l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Cette personne était tombée malade une première fois, puis elle a guéri et est ensuite tombée malade une deuxième fois, a expliqué un porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl.



  • Burundi: pendant les violences, "tout va bien"
    AFP, 16/12/2015 08h05
    On ne le sait peut-être pas assez, mais c'est "la semaine du Thé" au Burundi. Malgré un nouveau bain de sang à Bujumbura, et un pays qui s'enfonce dans la guerre civile, le régime du président Pierre Nkurunziza veut vendre l'idée d'une apparente normalité. Cette stratégie semble plutôt payante face à une communauté internationale impuissante, dont l'action se résume essentiellement à demander un retour au dialogue. Plus aucun média indépendant ne reste sur place pour témoigner des violences. Sur les comptes Twitter officiels et progouvernementaux, l'actualité au Burundi est centrée sur le président Nkurunziza qui a inauguré lundi en coupant un ruban rouge "la semaine du Thé", une "carte actualisée" des sites touristiques du pays, et une "visite de courtoisie" au vice-président d'une "délégation de la Commission des droits de l'Homme et des peuples de l'Union africaine".



  • Commerce internationale: conférence de l'OMC à Nairobi, la première en Afrique
    AFP, 16/12/2015 08h02
    La conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui s'est ouverte mardi à Nairobi, la première à se dérouler en Afrique, apparaît comme la dernière chance de faire avancer le cycle de Doha, actuellement dans l'impasse. Cette conférence, qui se tient jusqu'à vendredi, "est vitale pour l'avenir de l'OMC", a estimé début décembre devant le Parlement européen Cecilia Malmstroem, Commissaire européen en charge du commerce mondial, alors que les 162 pays-membres sont profondément divisés. En 2013, à Bali, les ministres de l'OMC s'étaient mis d'accord in extremis sur un accord douanier, censé relancer le commerce mondial, le premier accord multilatéral depuis la création de l'organisation en 1995. Deux ans après, ils se retrouvent dans la capitale kényane pour tenter de sortir de 14 ans d'impasse le cycle de Doha, lancé en novembre 2001 au Qatar.



  • Boko Haram: les jeunes filles kamikazes "ne savent pas" qu'elles portent des bombes
    AFP, 16/12/2015 07h59
    Bon nombre des jeunes filles utilisées par le groupe islamiste Boko Haram pour mener des attentats-suicides au Nigeria et dans les pays voisins ne savent probablement pas qu'elles portent des explosifs, a affirmé mardi une experte de l'ONU. Les islamistes de Boko Haram ont de plus en plus recours depuis quelques mois à des kamikazes, en majorité des femmes ou des filles parfois très jeunes, dans le nord-est du Nigeria, fief du groupe, au Cameroun, au Tchad et au Niger voisins. "Bon nombre d'entre elles ne savent pas qu'on va les faire exploser", a déclaré à la presse Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, précisant que les explosifs étaient déclenchés à distance, selon les services de sécurité des pays touchés.



  • Nigeria: 30 morts dans l'attaque de trois villages par Boko Haram
    AFP, 16/12/2015 07h56
    Au moins 30 personnes ont été tuées et une vingtaine blessées dans des attaques contre trois villages du nord-est du Nigeria, attribuées au groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré mardi des gardes civils. Les attaques, qui ont eu lieu samedi, ont visé trois localités, Warwara, Mangari et Bura-Shika, proches de Buratai, le village natal du chef de l'armée Tukur Yusuf Buratai, dans l'Etat de Borno. Elles avaient déjà été plusieurs fois par le passé la cible des islamistes. "Boko Haram a tué au total 30 personnes dans trois villages et en a blessé une vingtaine d'autres", a déclaré de la ville de Biu un garde civil qui aide l'armée à combattre les rebelles. "La plupart des personnes tuées ont été massacrées à la machette et à la hache, et les blessés touchés alors qu'ils tentaient de s'enfuir", a ajouté Mustapha Karimbe. Les assaillants ont ensuite incendié les trois villages.



  • Joueur africain 2015: Aubameyang, André Ayew et Yaya Touré finalistes
    AFP, 15/12/2015 08h30
    Le Ghanéen André Ayew (Marseille, puis Swansea), le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Dortmund) et l'Ivoirien Yaya Touré (Manchester City) sont les trois finalistes postulant au titre de Joueur africain de l'année 2015, a annoncé lundi la Confédération africaine (CAF). Aubameyang (26 ans), capitaine du Gabon auteur de 16 buts dans le Championnat d'Allemagne la saison dernière et déjà 18 en 2015-2016, fait figure de favori, lui qui était monté pour la première fois sur le podium en 2014. Mais Touré (32 ans), quadruple lauréat en titre, n'a pas dit son dernier mot en tant que capitaine de la Côte d'Ivoire sacrée championne d'Afrique à la CAN-2015 en Guinée équatoriale en début d'année. L'aîné des frères Ayew, finaliste malheureux de cette même CAN, paraît en retrait par rapport aux deux autres candidats, même s'il s'est plutôt bien adapté au Championnat d'Angleterre avec son club gallois.



  • Mogadiscio : une collaboratrice de l'ONU tuée par balle
    AFP, 15/12/2015 08h27
    Une collaboratrice du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et une personne l'accompagnant ont été tuées par balle lundi à Mogadiscio, a annoncé le HCR dans un communiqué à Genève. "C'est avec une grande tristesse que le HCR a appris le meurtre de l'un de nos collègues, Amina Noor Mohamed, cet après-midi à Mogadiscio, en Somalie", est-il écrit dans ce communiqué. Des inconnus ont ouvert le feu sur la jeune femme pendant qu'elle circulait dans la capitale somalienne "à bord d'un véhicule privé conduit par un employé d'une organisation partenaire du HCR, qui a également perdu la vie dans l'attaque", précise le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont le siège est à Genève.



  • Burundi: un projet de résolution de l'ONU demande une enquête "en urgence"
    AFP, 15/12/2015 08h24
    Un projet de résolution déposé lundi au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU appelle au déploiement "en urgence" d'une mission au Burundi pour enquêter sur de possibles violations dans ce pays en proie à la violence depuis plusieurs mois. La résolution sera débattue jeudi lors d'une session extraordinaire du Conseil à Genève, saisi par les Etats-Unis pour examiner la situation au Burundi, où une attaque coordonnée vendredi contre trois camps militaires attribuée à des insurgés a fait près de 90 morts, selon des sources officielles. Dans plusieurs quartiers de Bujumbura, les habitants ont accusé les forces de l'ordre d'avoir arrêté tous les jeunes qu'ils rencontraient et de les avoir exécutés sommairement, plusieurs heures après les attaques.



  • Cameroun recherche sélectionneur
    AFP, 15/12/2015 07h45
    "Appel à candidature pour le recrutement d'un entraîneur sélectionneur": c'est par un tweet publié lundi que la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a ouvert le bal des prétendants à la direction des Lions Indomptables. Sur son site internet, la Fécafoot détaille toute une série de conditions à remplir pour être candidat, parmi lesquelles "être de nationalité camerounaise ou étrangère" (sic), "être de bonne moralité", "être physiquement apte et en bonne santé" et "avoir une forte personnalité". Tout postulant doit aussi "avoir une crédibilité et jouir d'une reconnaissance nationale et internationale", "avoir une bonne connaissance du football africain", "être disposé à résider en permanence au Cameroun" et "avoir un bon carnet d'adresses dans le milieu professionnel".



  • Une collaboratrice de l'ONU tuée par balle à Mogadiscio (ONU)
    AFP, 15/12/2015 07h42
    Une collaboratrice du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et une personne l'accompagnant ont été tuées par balle lundi à Mogadiscio, a annoncé le HCR dans un communiqué à Genève. "C'est avec une grande tristesse que le HCR a appris le meurtre de l'un de nos collègues, Amina Noor Mohamed, cet après-midi à Mogadiscio, en Somalie", est-il écrit dans ce communiqué. Des inconnus ont ouvert le feu sur la jeune femme pendant qu'elle circulait dans la capitale somalienne "à bord d'un véhicule privé conduit par un employé d'une organisation partenaire du HCR, qui a également perdu la vie dans l'attaque", précise le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont le siège est à Genève.



  • Burundi: un projet de résolution de l'ONU demande une enquête "en urgence"
    AFP, 15/12/2015 07h39
    Un projet de résolution déposé lundi au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU appelle au déploiement "en urgence" d'une mission au Burundi pour enquêter sur de possibles violations dans ce pays en proie à la violence depuis plusieurs mois. La résolution sera débattue jeudi lors d'une session extraordinaire du Conseil à Genève, saisi par les Etats-Unis pour examiner la situation au Burundi, où une attaque coordonnée vendredi contre trois camps militaires attribuée à des insurgés a fait près de 90 morts, selon des sources officielles. Dans plusieurs quartiers de Bujumbura, les habitants ont accusé les forces de l'ordre d'avoir arrêté tous les jeunes qu'ils rencontraient et de les avoir exécutés sommairement, plusieurs heures après les attaques.



  • A Bangui, les musulmans ulcérés, "pris en otages" par les groupes armés
    AFP, 15/12/2015 07h37
    "Laissez-nous tranquille!": au lendemain d'un referendum constitutionnel ensanglanté par des combats à l'arme lourde, de nombreux musulmans de Bangui déjà exaspérés par des mois de violences intercommunautaires, ne veulent plus des hommes armés qui sèment la terreur dans leur enclave au nom de l'"auto-défense". Cinq personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres blessés dimanche au PK-5, alors que des centaines d'électeurs affluaient dans les bureaux de vote de ce quartier musulman pour se prononcer sur l'adoption d'une nouvelle Constitution, avant les élections législatives et présidentielle du 27 décembre.



  • Centrafrique: début du vote sur le référendum, violences dans le pays
    AFP, 14/12/2015 09h00
    Les Centrafricains ont commencé à se prononcer dimanche sur un référendum constitutionnel malgré divers incidents en province et à Bangui, où des affrontements ont fait plusieurs blessés sans remettre en cause le déroulement du scrutin. Des tirs ont notamment éclaté entre partisans et opposants au référendum dans le quartier PK5, l'enclave musulmane de Bangui, où le principal bureau de vote est resté fermé pour des raisons de sécurité. Les tirs se poursuivaient dans ce quartier vers 09H30 (08H30 GMT) non loin de la mosquée centrale. "Nous avons reçu cinq blessés, dont deux atteints gravement", a indiqué un employé de la Croix-Rouge.

  • Référendum constitutionnel en Centrafrique: deux morts à Bangui, intimidations en province
    AFP, 14/12/2015 08h54
    Tirs, menaces et intimidations ont marqué dimanche le déroulement du référendum constitutionnel en Centrafrique, avec deux morts dans l'enclave musulmane de Bangui pour cette première étape d'un processus électoral censé sortir le pays de trois ans de violents affrontements intercommunautaires. Pour ce premier test d'une tentative de retour à la normale avant la présidentielle et les législatives prévues le 27 décembre, effectué sous forte pression de la communauté internationale, des tirs à l'arme lourde ont frappé le quartier musulman du PK5 où s'affrontaient partisans et opposants au référendum, faisant deux tués.



  • Afrique du Sud: le président Zuma limoge son tout nouveau ministre des Finances
    AFP, 14/12/2015 08h51
    Le président sud-africain Jacob Zuma a démis dimanche de ses fonctions son nouveau ministre des Finances, quatre jours seulement après une nomination surprise qui a ébranlé les marchés, a annoncé la présidence. Pravin Gordhan, qui fut un ministre respecté des Finances pendant cinq ans jusqu'à 2014, a été renommé pour remplacer David van Rooyen, un parlementaire peu connu du parti au pouvoir, l'ANC. "J'ai reçu de nombreuses recommandations pour que je revoie ma décision. En tant que gouvernement démocratique, nous soulignons l'importance d'écouter le peuple et de répondre à ses vues", a expliqué le président Zuma, cité par ses services. van Rooyen avait été désigné par le président Zuma qui venait de limoger mercredi le ministre des Finances en place, le respecté Nhlanhla Nene, sans qu'aucune raison officielle n'ait été invoquée.



  • Libye: fermée depuis 18 mois, l'école reprend à Benghazi malgré les combats
    AFP, 14/12/2015 08h42
    Les enfants de Benghazi, grande ville de l'est de la Libye, ont repris dimanche le chemin de l'école pour la première fois depuis le début de la guerre il y a un an et demi, bravant les combats qui continuent à faire rage. "Je suis heureuse de retourner à l'école, tout est de nouveau normal", confie une fillette de 13 ans avant d'entrer en classe dans l'école Bashayer. L'établissement n'est qu'à 500 mètres d'une zone où font rage de violents combats entre les forces du gouvernement libyen reconnu internationalement et des groupes armés, certains jihadistes. Ces affrontements ont fait près de 2.000 morts à Benghazi depuis 2014, selon l'organisation indépendante Libya Body Count. Mais la fillette, qui porte un chatoyant voile jaune aux motifs fleuris, affirme avec un large sourire aux lèvres: "je n'ai pas peur".



  • Kinshasa accuse Dakar d'accueillir une réunion destinée à "déstabiliser" la RDC
    AFP, 14/12/2015 08h33
    Le gouvernement de la République démocratique du Congo a accusé dimanche les autorités sénégalaises d'accueillir une réunion d'une quarantaine d'opposants et d'acteurs de la société civile, destinée, selon Kinshasa, à "déstabiliser les institutions de la RDC". "Nous disposons d’éléments qui indiquent que l'objectif de la réunion de l’île de Gorée est de déstabiliser les institutions en RDC", a déclaré le porte-parole du gouvernement Lambert Mende. Mende qualifie l'attitude des autorités sénégalaises à propos de ce forum de trois jours "d’inacceptable" et estime qu'elle "dénote d'une forte dose d'irresponsabilité".



  • Centrafrique: marche forcée vers les élections, un référendum en guise de test
    AFP, 11/12/2015 07h48
    Retards multiples, menaces sécuritaires. Après deux ans de transition chaotique et sous forte pression internationale, et même si rien n'est prêt, la Centrafrique avance à marche forcée vers des élections "de la dernière chance", précédées dès dimanche d'un référendum constitutionnel. Le premier tour de la présidentielle et des législatives, prévu le 27 décembre, est censé remettre le pays sur les rails et clore la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960. Avant cela, les Centrafricains sont appelés aux urnes dimanche afin d'approuver la nouvelle Constitution d'une 6e République lors d'un référendum "test". Près de deux millions de Centrafricains sur une population totale de 4,8 millions se sont inscrits sur les listes électorales, signe de l'engouement suscité par le vote.



  • Tunisie: l'étudiant condamné pour homosexualité fixé sur son sort le 17 décembre
    AFP, 11/12/2015 07h45
    Un étudiant tunisien ayant fait appel de sa condamnation à un an de prison pour homosexualité sera fixé sur son sort le 17 décembre, a indiqué son avocate jeudi. Lors de la deuxième audience de son procès en appel, le jeune homme a demandé un non-lieu au tribunal de Sousse (centre-est), selon Me Fadwa Braham. "Il a dit au juge qu'il allait être diplômé cette année, qu'il allait chercher du travail et que ce serait très difficile avec un casier judiciaire", a-t-elle ajouté. Le juge a indiqué qu'il rendrait son verdict le 17 décembre. Interpellé en septembre pour être interrogé dans le cadre d'une affaire d'homicide, le jeune homme avait nié toute implication dans le décès mais reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la victime. La police avait alors, selon son avocate, rédigé un autre procès-verbal et l'avait obligé à se soumettre à un examen anal.



  • Génocide au Rwanda: Kinshasa veut "entendre" le suspect arrêté en RDC
    AFP, 11/12/2015 07h40
    Les autorités de Kinshasa veulent "entendre" Ladislas Ntaganzwa, Rwandais inculpé par la justice internationale pour son rôle présumé dans le génocide de 1994 au Rwanda et arrêté en République démocratique du Congo, a déclaré jeudi le ministre de la Justice congolais. M. Ntaganzwa "est un chef FDLR" (milice hutu rwandaise active depuis des années dans l'Est de la RDC et accusée de nombreux crimes contre des civils), a déclaré Alexis Thambwe Mwamba, "toutes les dispositions sont prises pour le ramener à Kinshasa et nous comptons l'entendre". "Puis nous saisirons le gouvernement rwandais qui avait émis un mandat d'arrêt international contre lui", a ajouté M. Thambwe Mwamba, sans dire à ce stade si la RDC comptait extrader le suspect. Ntaganzwa a été arrêté au Nord-Kivu", province de l'est de la RDC frontalière du Rwanda, a ajouté le ministre, "il est entre les mains de notre police".



  • Libye: l'ONU réunit les parties rivales à Tunis avant une conférence internationale
    AFP, 11/12/2015 07h35
    Les parties rivales libyennes se sont réunies jeudi à Tunis en présence du nouvel émissaire onusien, qui a tenté de faire avancer le projet contesté de gouvernement d'union parrainé par l'ONU, avant une conférence internationale prévue dimanche à Rome. "C'est la première fois que je rencontrais l'ensemble des membres du dialogue politique libyen. Durant cette longue session, j'ai senti un consensus (...) sur l'urgence de parvenir à la signature de l'accord", a dit à la presse Martin Kobler, évoquant notamment "l'expansion de Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique)" dans le pays. "J'ai également constaté un fort consensus sur le fait de ne pas rediscuter le texte de l'accord car ça serait ouvrir la boîte de Pandore. (...) Oui, tout le monde a des réticences, y compris moi, mais l'accord est sur la table", a ajouté le responsable onusien.



  • Rwanda: référendum pour permettre à Kagame de rester au pouvoir
    AFP, 10/12/2015 08h17
    Les Rwandais se prononceront le 18 décembre par référendum sur une révision constitutionnelle qui permettra au président Paul Kagame de se représenter en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Le Conseil des ministres a fixé au 18 décembre ce référendum devant entériner la révision constitutionnelle adoptée le 17 novembre par le Parlement. Les Rwandais se trouvant à l'étranger dont quelque 28.500 sont inscrits sur les listes électorales voteront la veille, selon un communiqué officiel reçu mercredi. Si la révision porte sur plus de 175 dispositions de la Constitution de 2003, le véritable enjeu concerne deux articles 101 et 172 ayant trait au mandat présidentiel, jusqu'ici limité à deux septennats. Le nouvel article 101 abaisse de sept à cinq ans la durée du mandat présidentiel, dont le nombre continue d'être limité à deux.

  • Pluies torrentielles à Kinshasa : 31 morts en près de trois semaines
    AFP, 10/12/2015 08h10
    Trente et une personnes sont mortes en près de trois semaines dans des inondations provoquées par une succession de pluies torrentielles à Kinshasa, a-t-on appris mercredi auprès des autorités de la capitale de la République démocratique du Congo. Depuis le 19 novembre, "nous avons enregistré 31 décès provoqués par l'écroulement des maisons", a déclaré Emmanuel Akweti, ministre de l'Intérieur de la ville-province de Kinshasa. Du fait des fortes précipitations près de 20.000 familles se retrouvent sans abri, a ajouté le ministre, qui a invité les habitants des zones inondées à les "quitter sans délai en prévision d'une succession de nouvelles fortes pluies d'ici à la fin du mois. L'immense majorité des habitants de Kinshasa, mégapole d'environ 10 millions d'habitants, se débat dans la misère. La plupart des décès a été concentrée dans les quartiers particulièrement pauvres du sud et de l'est de la capitale, notamment en bordure du fleuve Congo.



  • Niger: pas de liberté provisoire pour l'opposant Hama Amadou
    AFP, 10/12/2015 08h07
    La Cour de cassation du Niger a jugé mercredi "irrecevable" la demande de liberté provisoire de Hama Amadou, opposant et candidat à la présidentielle de l'an prochain, écroué depuis trois semaines pour son implication dans une très sensible affaire de trafic présumé de bébés, ont indiqué ses avocats. Les avocats avaient plaidé le 2 décembre devant la Cour pour la mise en liberté provisoire de leur client. "La Cour a dit que la demande de liberté provisoire de Hama Amadou est +irrecevable+. Nous attendons de savoir pourquoi c'est irrecevable", a déclaré Me Niandou Karimou à la presse. La Cour a dit qu'"on doit aller devant le juge du fond" donc "nous attendons d'avoir (son) arrêt en main pour savoir quel est le juge du fond que la Cour de cassation va nous désigner", a expliqué Me Souley Oumarou, un autre avocat de Amadou. Lors de l'audience du 2 décembre, le parquet avait estimé que la demande était "irrecevable", selon une source proche du dossier.



  • Tanzanie: le président Magufuli nettoie les rues de dar es Salaam comme un citoyen lambda
    AFP, 10/12/2015 08h02
    Le nouveau président tanzanien John Magufuli s'est mêlé à la population comme un citoyen ordinaire mercredi pour ramasser les ordures, dans le cadre de la campagne de nettoyage qu'il a imposée en lieu et place des festivités annuelles de l'Indépendance. Sous les yeux de centaines de spectateurs, Magufuli a manié la pelle avec une dizaine de pêcheurs pour enlever des feuilles et des détritus en plastique autour d'un marché aux poissons, près du palais présidentiel de Dar es Salaam, la capitale économique. "Travaillons ensemble pour garder notre pays, nos villes, nos maisons et nos lieux de travail propres", a déclaré tout sourire le président, en collectant des déchets avec les mains. Les opérations de nettoyage ont eu lieu dans toute la capitale économique, où des nuages de fumée s'élevaient dans les airs, les habitants brûlant des piles d'ordures.

  • Centrafrique: 30 candidats à la présidentielle, sans les 3 derniers chefs d'Etat
    AFP, 09/12/2015 08h18
    Trente candidats s'affronteront au premier tour de la présidentielle en Centrafrique prévu le 27 décembre, a annoncé mardi à Bangui la Cour constitutionnelle de transition, qui a rejeté 14 candidatures, dont celle de l'ex-président François Bozizé, renversé en mars 2013 et sous le coup de sanctions internationales. L'actuelle présidente de transition, Catherine Samba Panza, ne pouvait pas juridiquement être candidate. L'ancien chef de l'Etat Michel Djotodia, écarté du pouvoir par une intervention militaire internationale début 2014 n'avait pas déposé de dossier de candidature. Comme François Bozizé qu'il avait renversé en mars 2013, précipitant la Centrafrique dans un cycle de massacres intercommnautaires, il vit actuellement en exil. En revanche, plusieurs poids lourds de la classe politique dont Martin Ziguelé, Anicet-Georges Dologuélé, ou encore Karim Meckassoua figurent parmi les candidats dont les dossiers ont été validés par la Cour.



  • Soudan du Sud: violents combats dans le sud-ouest
    AFP, 09/12/2015 08h15
    Des groupes armés se sont violemment affrontés mardi à Yambio, la capitale de l'Etat d'Equateur-occidental, dans le sud-ouest du Soudan du Sud, faisant craindre que la guerre civile qui ravage le pays depuis deux ans ne s'étende à cette zone jusque-là plutôt épargnée. "Les gens fuient vers des endroits où il n'y a pas de combats", a expliqué un député local, Isaac Sumu, précisant que les violences avaient éclaté lundi à Yambio, ville proche de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole de l'armée gouvernementale Philip Aguer a déclaré à la radio locale Eye Radio que des "ivrognes et criminels provocateurs (...) tiraient au hasard" sur les gens. Selon des médias locaux, les combats opposeraient des soldats gouvernementaux à une milice de jeunes de la région appelés "Arrow Boys", qui auraient décidé de rejoindre les rangs de la rébellion, fidèle à l'ancien vice-président Riek Machar.



  • Somalie: 20 personnes tuées dans des combats entre milices rivales
    AFP, 09/12/2015 08h05
    Au moins 20 personnes ont été tuées, 120 blessées et plus de 90.000 ont pris la fuite après de violents combats entre milices rivales autour de la ville de Galkayo, dans le centre de la Somalie, a annoncé l'ONU mardi. Ces combats, qui avaient commencé le 22 novembre, ont opposé pendant plusieurs jours des milices loyales aux régions autoproclamées autonomes du Puntland et de Galmudug dans la ville de Galkayo, située à 575 km au nord de la capitale Mogadiscio et à cheval sur la frontière entre ces deux régions. Ces milices avaient accepté la semaine dernière un cessez-le-feu, qui n'a pas été respecté immédiatement après sa conclusion. Mais "un calme relatif est revenu" depuis, a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) dans un communiqué, soulignant que "les violences armées ont aggravé une situation humanitaire déjà fragile". Galkayo a été le théâtre de fréquents affrontements entre clans ou groupes rivaux, distincts toutefois des insurgés islamistes shebab, liés à Al-Qaïda, qui s'opposent au gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale.



  • Centrafrique: tensions à Bangui après le rejet de la candidature de Bozizé à la présidentielle
    AFP, 09/12/2015 07h58
    Des barricades ont été brièvement érigées et des tirs entendus durant quelques heures mardi à Bangui après l'annonce du rejet de la candidature de l'ex-président François Bozizé, sous le coup de sanctions internationales, à la présidentielle prévue le 27 décembre. La Cour constitutionnelle centrafricaine, qui a validé mardi matin 30 candidatures pour la présidentielle, a annoncé le rejet de celles de François Bozizé - renversé en 2013 par un coup d'Etat- et de Patrice-Edouard Ngaïssona, le coordinateur général des milices majoritairement chrétiennes et animistes anti-balaka accusées d'avoir commis d'innombrables exactions sur la population depuis deux ans. Le calme est revenu après la tombée de la nuit, selon des sources sécuritaires concordantes. "La gendarmerie et la police (centrafricaines) sont intervenues avec l'appui des Sénégalais de la Minusca (...) ils ont pu faire enlever les barricades et rétablir l'ordre", s'est félicité sous couvert d'anonymat une source au sein des forces internationales.



  • 70% des jeunes footballeurs venus d'Afrique échouent en Europe
    AFP, 09/12/2015 07h47
    La grande majorité des jeunes footballeurs africains qui tentent leur chance en Europe échouent à devenir professionnels, avec un taux d'échec de l'ordre de 70 %, et sont la proie de "trafiquants d'enfants", a affirmé mardi à Dakar Jean-Claude Mbvoumin, président de l'Association Foot Solidaire. "Le taux d’échec (des joueurs africains mineurs, NDLR) est plus important que chez les joueurs européens en raison de facteurs culturels", a déclaré M. Mbvoumin au terme d'une conférence lundi et mardi à Dakar, intitulée "Ensemble pour la protection des jeunes joueurs de football en Afrique". "L’échec des joueurs africains est très élevé. Les enfants sont livrés à eux-mêmes. 70% des enfants, on ne sait pas ce qu'ils deviennent", a ajouté l'ancien international camerounais, qui suit cette question depuis le début des années 2000, citant également des causes liées à "l'isolement et au froid".



  • Burundi : l'UNICEF plaide pour la mise en place d'un système d'alerte régionale contre le choléra
    Xinhua, 08/12/2015 08h25
    Un système d'alerte régionale contre le choléra devrait être mis en place sous forme d'une synergie entre les pays des Grands Lacs, a affirmé récemment Sophie Léonard, chef en charge de la santé et de la nutrition à la représentation de l'UNICEF-Burundi. Cette experte en médecine de santé publique, a révélé qu'actuellement, des informations concordantes font état de quelques cas suspects de résurgence du choléra au Burundi et dans des pays directement limitrophes comme la Tanzanie et la République Démocratique du Congo (RDC). Le choléra est une maladie qui se présente sous forme d'une diarrhée aqueuse très abondante et pouvant amener le malade à tomber rapidement dans une déshydratation mortelle dans une fourchette de 30 à 50% de cas, a-t-elle expliqué en précisant que selon l'Organisation Mondiale de la Santé(OMS), son potentiel de contagiosité fait qu'un seul cas déclaré suffit pour déclencher une épidémie.

  • Au soudan, rebelles et armée préparent la reprise des combats
    AFP, 08/12/2015 08h14
    Les forces gouvernementales et les rebelles des régions frontalières du Soudan se tiennent prêts pour une reprise des combats après l'échec des dernières négociations menées à Addis Abeba. Ces pourparlers de paix ont été à nouveau ajournés le 24 novembre sans qu'un accord ait été trouvé sur un cessez-le-feu. Leur objectif était de mettre fin aux conflits qui ravagent depuis 2011 les Etats du Kordofan-Sud et du Nil-Bleu, frontaliers du Soudan du Sud, et la région du Darfour (ouest) depuis 2003. Aucune date n'a été fixée pour la reprise des négociations menées sous l'égide de l'Union africaine entre le gouvernement soudanais et des rebelles du Darfour et la branche nord du Mouvement de libération du Soudan (SPLM-N), actifs dans le Nil-Bleu et au Kordofan-Sud. De ce fait, les camps rivaux se préparent à reprendre les combats avec la fin de la saison des pluies, qui a rendu les routes de la région impraticables jusqu'à la fin novembre.

  • "Kinshasa Kids": retour au Congo
    AFP, 08/12/2015 08h01
    "Boum boum tchaka !" L'image vient de disparaître sur le grand drap sale et froissé pendu au mur et près de 400 lycéennes en délire chantent et battent des mains pour prolonger la scène finale de "Kinshasa Kids", enfin visible dans la capitale congolaise plus de deux ans après sa sortie en Europe. Pour ces adolescentes, la projection vaut première expérience de quasi-cinéma dans une mégapole de quelque 10 millions d'habitants sans aucune salle obscure. Salué par la critique, "Kinshasa Kids" n'a pas vraiment trouvé son public en Europe. "Tombé amoureux de Kinshasa", son réalisateur belge Marc-Henri Wajnberg tenait à le montrer aux habitants de la capitale de la République démocratique du Congo au cours d'une tournée en guise de reconnaissance, mais aussi pour "faire réfléchir" sur le sort des enfants abandonnés qui peuplent ses rues. La scène d'exorcisme qui ouvre le film provoque le dégoût de l'assistance à la vue du "prophète" d'une "Église du réveil" faisant mine d'extraire des viscères de corps d'adultes ou d'enfants présentés comme possédés. "Kinshasa Kids" suit l'itinéraire de huit "shégués", des enfants contraints de vivre dans la rue après avoir fui la violence familiale ou avoir été chassés, souvent après des accusations de sorcellerie.



  • Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire visé par un mandat d'amener
    AFP, 08/12/2015 07h56
    Les avocats de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire et ancien chef de la rébellion, ont protesté contre la délivrance lundi d'un mandat d'amener par une juge française alors qu'il était venu en France pour la COP21. L'un des avocats, Me Jean-Pierre Mignard, n'a pas souhaité préciser si son client se trouvait toujours en France, tout en évoquant "un blocage" et la nécessité de "lever ce mandat" délivré par la juge d'instruction parisienne Sabine Khéris. Soro "est, en effet, l'un des représentants officiels de la Côte d'Ivoire à la Conférence" de l'ONU sur le climat qui se déroule près de Paris, écrivent Me Mignard et Me Jean-Paul Benoit dans un communiqué. Un statut qui lui offre selon eux l'immunité diplomatique. La juge d'instruction cherche à entendre M. Soro dans le cadre de la plainte déposée en 2012 par Michel Gbagbo, fils de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, pour "enlèvement, séquestration et traitement dégradant et inhumain", selon des sources concordantes.



  • Burkina Faso: le général putschiste Diendéré inculpé "d'assassinat"
    AFP, 08/12/2015 07h51
    Le général Gilbert Diendéré, auteur du putsch raté du 17 septembre au Burkina Faso, a été inculpé d'assassinat dans l'enquête sur la mort du président Thomas Sankara en 1987, un nouveau pas dans la rupture du pays avec le régime de son ancien mentor, Blaise Compaoré. "Le général Diendéré a été inculpé le 12 novembre dans le dossier Sankara des chef d'inculpation suivants: attentat, assassinat et recel de cadavre", a affirmé un membre du parquet. L'enquête sur la mort de Sankara a été ouverte fin mars 2015, cinq mois après le renversement de Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par la rue après deux journées d'insurrection populaire fin octobre 2014. Le sujet de la mort de Sankara, devenu une icône en Afrique, était tabou pendant ses 27 ans de régime. Le général Diendéré, ancien bras droit de Compaoré, était le chef du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), qui a tenté de mettre fin au régime de Transition issu de l'insurrection et du départ de Compaoré. Plusieurs de ses anciens membres avaient déjà été inculpés dans le cadre de l'enquête sur la mort de Sankara.



  • La RDC salue le nouveau plan de coopération Chine-Afrique
    AFP, 07/12/2015 08h15
    La République démocratique du Congo (RDC) félicite l'annonce faite le vendredi à Johannesburg par le président chinois Xi Jinping du plan de coopération Chine-Afrique et de l'investissement de 60 milliards de dollars destinés à soutenir le développement en Afrique, a déclaré samedi le ministre congolais des Finances, Henri Yav Mulang. "Ce soutien financier de la Chine comprend 5 milliards de dollars de subventions et de prêts à taux zéro. Il comprend aussi 35 milliards de prêts à taux préférentiels, de crédits à l'exportation et de prêts concessionnels. Ces prêts seront généralement structurés de manière à ne pas augmenter le poids de la dette sur les pays bénéficiaires ayant des besoins d'infrastructure majeurs", a expliqué le ministre congolais des Finances dans un entretien avec la presse. "Nous anticipons que ce plan de coopération permettra à la République démocratique du Congo de développer des projets de renforcement de capacités dans les secteurs majeurs de l'industrie qui vont aider à stimuler l'économie et à créer des emplois pour le peuple congolais", a déclaré le ministre des Finances Henri Yav Mulang.

  • RDC: l'envoyé spécial de l’ONU consulte toutes les parties
    RFI, 04/12/2015 08h40
    Sa présence est aujourd'hui connue, mais le programme de Said Djinnit semble évoluer de jour en jour. Des consultations ont lieu en toute discrétion. « Nous l'avons rencontré début novembre à Bruxelles avec le président Tshisekedi », indique par exemple Bruno Mavungu. Le secrétaire général de l'UDPS dit ne pas savoir si l'envoyé spécial pour les Grands Lacs souhaite le rencontrer de nouveau. « Mais il connait déjà notre position », explique Bruno Mavungu, précisant qu'il s'attendait à l'issue de ces consultations que le secrétaire général nomme un facilitateur. « Il arrive avec l'esprit ouvert, il écoute », dit pour sa part le porte-parole de la majorité. André-Alain Atundu a rencontré Said Djinnit. C'est aussi le cas pour le secrétaire général du PPRD. Le message que souhaitait faire passer la majorité : le dialogue est la seule planche de salut pour éviter une crise dans le pays, explique son porte-parole.

  • Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage
    AFP, 03/12/2015 08h24
    Treize personnes ont été tuées et 466 blessées dans des accidents au Sénégal lors du grand pèlerinage annuel de la confrérie mouride à Touba (centre), a-t-on appris mercredi auprès des sapeurs-pompiers. Le bilan établi depuis samedi fait état de "99 accidents de la circulation" lors desquels "12 personnes sont décédées", outre une fillette tombée dans une fosse, a affirmé le colonel Moussa Niang, un responsable de la communication du Groupement national des sapeurs-pompiers. Le nombre de blessés, lors du pèlerinage célébré mardi et appelé "Magal" (célébration, en langue nationale wolof), est de 466, selon la même source. Ce bilan est comparable à celui de l'année dernière sur les routes vers Touba, ville sainte des mourides, qui accueille à cette occasion plusieurs millions de pèlerins de tout le pays, et même au-delà.



  • Face aux rebelles ougandais ADF, la Force onusienne en RDC veut aller "jusqu'au bout"
    AFP, 03/12/2015 08h21
    La Force militaire de l'ONU en République démocratique du Congo est déterminée à aller "jusqu'au bout" du combat lancé contre les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliés (ADF), auteurs dimanche d'une nouvelle tuerie, a affirmé mercredi son chef. "Nous sommes déterminés à aller [...] jusqu'au bout", a déclaré le général Jean Baillaud, commandant par intérim de la Force militaire de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco) parlant en visioconférence de Beni dans le nord de la province du Nord-Kivu (est), lors d'une conférence de presse retransmise à Kinshasa. "Ne nous méprenons pas : nous n'allons pas régler le problème en une journée. C'est très important que tous les acteurs soient engagés vers le même but", a-t-il ajouté. Mardi, les Casques bleus et l'armée congolaise ont lancé une contre-offensive visant les ADF dans la région d'Eringeti.



  • Côte d'ivoire: attaques contre les forces de sécurité, six soldats tués
    AFP, 03/12/2015 08h18
    Au moins six soldats ivoiriens ont été tués dans des attaques mercredi contre les forces de sécurité dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, à proximité de la frontière avec le Liberia, a annoncé le ministre de la Défense. "Notre position à Olodio, près de Grabo a subi une attaque vers 04H00 qui s'est soldée par un bilan ci-après: ceux qui tenaient notre position ont perdu six hommes", a déclaré à la télévision nationale, Paul Koffi Koffi. "Quatre assaillants ont été tués dans les échanges de tirs qui ont duré une heure et fait quatre blessés et six prisonniers", a-t-il poursuivi, évoquant une "situation sous contrôle".

  • Pistorius en attente du verdict de la Cour suprême
    AFP, 03/12/2015 08h15
    Oscar Pistorius vit-il ses derniers jours de liberté surveillée? La Cour suprême d'appel sud-africaine livre jeudi son verdict, qui pourrait renvoyer le champion déchu derrière les barreaux pour plusieurs années. Pistorius, le héros handicapé des jeux Olympiques de Londres 2012, a été condamné en première instance à cinq ans de prison pour avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013. Il a toujours affirmé avoir tiré par erreur, en pleine nuit, dans la porte des toilettes où se trouvait sa victime, croyant qu'un cambrioleur s'était introduit dans sa maison. La juge a prononcé un verdict d'"homicide involontaire". Le 19 octobre, après avoir purgé un an de prison, il a été remis en liberté surveillée, aux arrêts domiciliaires dans la somptueuse villa de son oncle à Pretoria, et soumis à des travaux d'intérêt général.



  • Fusillade meurtrière en Californie: un suspect identifié
    AFP, 03/12/2015 08h09
    Un des auteurs présumés de la fusillade qui a fait 14 morts mercredi à San Bernardino en Californie se nommait Syed Farook, soit l'identité d'une personne qui travaillait pour les services de santé de la ville, a rapporté le LA Times. Farook, un citoyen américain, serait l'homme lourdement armé qui a été tué, en compagnie d'une femme également porteuse d'une arme de poing et d'un fusil d'assaut, dans un 4x4 noir par la police lors d'un échange de tirs sur un axe routier. La tuerie a été perpétrée lors d'une réunion festive des personnels de santé du comté de San Bernardino, durant laquelle une dispute aurait éclaté selon la police. Or, selon le journal LA Times, les services de santé de San Bernardino emploient un expert sanitaire nommé Syed Farook.



  • Centrafrique: colère et déception au PK5 après le meurtre d'un jeune musulman
    AFP, 02/12/2015 09h07
    Le répit aura été de courte durée. Moins de 24 heures après la visite triomphale du Pape François et son appel à la réconciliation en Centrafrique, déchirée par les violences inter-communautaires depuis deux ans, le meurtre d'un jeune musulman a suscité colère et déception dans sa communauté. Beaucoup voulaient croire que les mots du pape ne s'envoleraient pas trop vite après son départ. Comme en réponse à ses appels, affirmant que chrétiens et musulmans sont "tous frères", le no man's land qui sépare les quartiers chrétiens de l'enclave musulmane du PK5 isolée et sous la menace constante de milices armées avait repris vie, mardi matin. Taxis et motos circulaient à nouveau entre les deux, et, fait notable, même des piétons arpentait l'avenue Boganda, d'ordinaire silencieuse et déserte. Les commerces avaient ouvert "et les clients venaient nombreux depuis le matin", note un jeune commerçant, Ali. Mais dans la petite mosquée Ali Babolo, en plein coeur du PK5, l'arrivée du cadavre d'un jeune musulman a douché l'optimisme des fidèles venus prier. Zakaria, 35 ans, était le père de trois jeunes enfants.


  • COP21: les 195 pays s'attaquent aux points durs de la négociation
    AFP, 02/12/2015 09h02
    Après un sommet des dirigeants mondiaux en début de semaine, les 195 pays participant à la conférence sur le climat à Paris s'attaquent mercredi aux points durs de la négociation pour tenter d'arracher un accord limitant le réchauffement de la planète. Lutter contre le réchauffement est "un impératif économique et de sécurité", sous peine de devoir "rapidement consacrer de plus en plus de nos ressources économiques et militaires" pour s'adapter au changement climatique, a prévenu le président américain Barack Obama mardi. Le président de la conférence, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, a exhorté les négociateurs des Nations unies réunis au Bourget, près de Paris, à "travailler d'arrache-pied" pour arriver à un accord sur le climat d'ici au 11 décembre, date théorique de fin de la COP21.



  • RDC : un mort et 22 disparus dans un naufrage sur le lac Kivu
    AFP, 01/12/2015 08h30
    Un enfant est mort et 22 personnes sont portées disparues après le naufrage d'un canot rapide assurant la liaison entre les rives nord et sud du lac Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source officielle. "Il y a un mort un enfant d'environ cinq ans 25 rescapés et 22 disparus", a déclaré à la presse le ministre des Affaires foncières de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita au port de Goma, la capitale de cette province. Un journaliste de l'AFP a pu voir le corps de l'enfant sorti de l'eau par des pêcheurs. Selon le capitaine Jean-Bosco Bahati, commandant de la Force navale du Nord-Kivu, qui s'est rendu sur les lieux du naufrage, le drame s'est produit vers midi (10h00 GMT) au milieu du lac, long d'une centaine de kilomètres. Les rescapés ont été secourus par des pêcheurs à proximité, a ajouté l'officier.



  • Kenya: un mort et environ 40 étudiants blessés dans une simulation d'attaque terroriste sur un campus
    AFP, 01/12/2015 08h26
    Une membre du personnel et une quarantaine d'étudiants ont été blessés lundi dans une université de Nairobi, lors d'un exercice de sécurité avec une simulation d'attaque terroriste qui a provoqué un mouvement de panique, ont annoncé l'établissement et la police. "Un membre du personnel", une femme de 33 ans, "est décédée de graves blessures à la tête", a indiqué dans la soirée Betty Ngala, directrice de la communication de l'université Strathmore, établissement privé homologué par le gouvernement. Selon elle, une quinzaine de blessés restaient hospitalisés lundi soir et 22 n'ont pas nécessité d'hospitalisation. "La plupart des blessés souffrent de fractures aux membres, après avoir sauté d'étages élevés", a-t-elle expliqué.



  • Burkina Faso: Kaboré élu président dès le 1er tour
    AFP, 01/12/2015 08h22
    Ancien baron du régime de l'ex-président Blaise Compaoré, Roch Marc Christian Kaboré a été élu président du Burkina Faso dès le premier tour et devenant ainsi le premier chef d'Etat démocratiquement élu depuis 1978. Kaboré a obtenu la majorité absolue avec 53,49% des suffrages (1.668.169 voix) contre 29,65% (924.811 voix) recueillis par son plus sérieux rival Zéphirin Diabré, qui avait reconnu sa défaite quelques minutes avant l'annonce des résultats provisoires par la Commission électorale indépendante. Lors d'une élection suivie par toute l'Afrique après l'insurrection populaire d'octobre 2014 qui a renversé Blaise Compaoré, M. Kaboré récolte ainsi un score historique dépassant de loin les scores obtenus par le "Beau Blaise" durant ses 27 années au pouvoir.



  • Burundi: Ban propose trois options, dont une opération de maintien de la paix
    AFP, 01/12/2015 08h19
    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a proposé lundi au Conseil de sécurité trois "options" pour régler la crise au Burundi, dont l'envoi de Casques bleus dans le cadre d'une opération de maintien de la paix. Dans une lettre, M. Ban "recommande" cependant au Conseil d'adopter pour l'instant "l'option trois", c'est-à-dire l'envoi à Bujumbura d'une simple "équipe de soutien" chargée de promouvoir un dialogue politique entre pouvoir et opposition. Le Burundi est plongé depuis fin avril dans une grave crise politique dont la communauté internationale craint qu'elle ne débouche sur des massacres de grande ampleur. Dans une résolution adoptée le 12 novembre, le Conseil avait appelé à renforcer la présence de l'ONU dans le pays, y compris si nécessaire en déployant des Casques bleus. Mais il avait laissé à M. Ban le soin de présenter les "options" envisagées.



  • COP21: les délégations de 195 pays entament leurs tractations
    AFP, 01/12/2015 08h15
    Finis les discours des chefs d'Etat. Les délégations de 195 pays entament mardi leurs tractations à la conférence mondiale de Paris sur le climat en vue d'un accord pour limiter le réchauffement, encore loin d'être acquis. Avant de regagner Washington, le président américain Barack Obama donnera une conférence de presse dans un contexte international marqué par une série d'attentats jihadistes et une extrême tension entre Ankara et Moscou. De son côté, le président français François Hollande assistera à 07H30 GMT à un mini-sommet avec une douzaine de chefs d'Etat africains sur le thème "Défi climatique et solutions africaines". Au Bourget, après l'élan donné lundi par quelque 150 chefs d'Etat, les négociateurs reprennent la main à partir de 09H00 GMT.



  • Afrique: le président chinois Xi entame une visite de cinq jours
    AFP, 01/12/2015 08h13
    Le président chinois Xi Jinping démarre mardi au Zimbabwe une visite de cinq jours en Afrique, où les gouvernements s'inquiètent des conséquences du ralentissement de la croissance de la Chine. Depuis 2009, la Chine est le premier pays partenaire de l'Afrique, multipliant les investissements et important les matières premières du continent pour nourrir sa croissance galopante. Après le Zimbabwe, Xi Jinping se rendra mercredi à Johannesburg où il rencontrera le président Jacob Zuma puis participera vendredi et samedi aux côtés des chefs d'Etat de tout le continent africain au sixième forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC). Ce sommet se tient alors que les investissements chinois en Afrique ont chuté de 40% au premier semestre 2015, après une forte baisse de la demande en matières premières chez le géant asiatique.



  • Centrafrique: le pape ouvre la "porte sainte" de la cathédrale de Bangui
    AFP, 30/11/2015 08h29
    e pape François a ouvert dimanche la "porte sainte" de la cathédrale de Bangui, dans un geste solennel pour la paix et le pardon des fautes en Centrafrique, à dix jours de l'ouverture à Rome du Jubilé de la Miséricorde qu'il a proclamé. "Ouvre-nous la porte de Ta miséricorde", a prié le pape François, avant d'ouvrir les deux battants de la porte. "Nous demandons la paix pour la Centrafrique et tous les peuples qui souffrent de la guerre", a-t-il proclamé. François avait tenu à accomplir à Bangui ce geste exceptionnel, qui permet lors des Jubilés aux fidèles pénitents de franchir la porte d'une cathédrale et de recevoir le pardon de leurs péchés. Le pape, le jour du deuxième anniversaire de son élection, le 13 mars 2015, avait annoncé ce "Jubilé de la miséricorde" à partir du 8 décembre, qui débutera officiellement par l'ouverture de la basilique Saint-Pierre à Rome et durera douze mois.

  • Guinée: 4 détenus, accusés du meurtre d'un vendeur d'or, tués par une foule en colère
    AFP, 30/11/2015 08h25
    Quatre hommes, accusés du meurtre d'un vendeur d'or, ont été lynchés dimanche à Kouroussa, dans l'est de la Guinée, après avoir été extraits de la prison où ils étaient détenus par des habitants s'opposant à leur éventuelle libération, a-t-on appris auprès d'un témoin et de plusieurs sources locales. La foule en colère "a franchi le portail de la prison en force. Ils ont mis la main sur quatre personnes suspectées d'avoir tué un vendeur d'or (et) les ont battues à mort. J’ai vu les quatre corps étalés à terre", a affirmé Alseny Bah, un étudiant habitant Kouroussa. L'un des prisonniers a été "brûlé vif" après avoir reçu des coups, a-t-il ajouté. Une source de sécurité locale a confirmé, sous couvert de l'anonymat, l'assaut sur la prison et la mort des quatre détenus.

  • Desmond Tutu: un échec de la COP21 provoquerait de graves "crises économiques et migratoires"
    AFP, 30/11/2015 08h18
    L'archevêque sud-africain et prix Nobel de la Paix Desmond Tutu a prévenu dimanche les dirigeants internationaux des graves risques de "crises économiques et migratoires" en cas d'échec de la conférence de Paris sur le climat, qui s'ouvre lundi. "Echouer à prendre le taureau par les cornes enverra un message direct de mépris aux nations et aux peuples plus pauvres, qui ne peuvent assumer les coûts afin de réduire l'impact de la hausse des températures", a estimé l'icône anti-apartheid dans un communiqué, à la veille d'un sommet historique réunissant 150 chefs d'Etat et de gouvernement au Bourget (nord de Paris) qui doit lancer officiellement la 21e conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP21). "Cela va provoquer des crises économiques et migratoires sans précédent, en aggravant de façon dramatique l'insécurité mondiale", a-t-il ajouté.



  • Tunisie: le sud-est du pays au ralenti après la fermeture de la frontière avec la Tibye
    AFP, 30/11/2015 08h13
    Routes désertes et commerces en berne: le sud-est de la Tunisie vit au ralenti depuis que les autorités ont fermé la frontière avec la Libye voisine dans la foulée d'un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique. Car la région vit largement du commerce, en grande partie informel, avec la Libye. Et dans la ville de Ben Guerdane, près de Ras Jedir, le principal poste-frontière entre les deux pays, l'impact a été immédiat: le prix du litre d'essence de contrebande est monté en flèche. "Les 20 litres d'essence coûtaient mercredi 6,5 dinars (moins de 3 euros). Vendredi, 20 dinars (9 euros)!", tempête Néjib, un enseignant. "Les terroristes attaquent au centre de la capitale, à 200 mètres du ministère de l'Intérieur, et c'est nous qui payons la facture, à 600 km de là!", lance-t-il.

  • Ebola: à Conakry, des chercheurs appellent à aider la guinée dans la production d'un vaccin
    AFP, 30/11/2015 08h03
    Les participants à une réunion internationale à Conakry consacrée aux maladies hémorragiques virales ont appelé dimanche la communauté scientifique mondiale à aider la Guinée dans la production d'un vaccin anti-Ebola d'ici 2016, selon leur déclaration finale. Les experts venus d'Afrique, d'Europe et d'Amérique ont recommandé "un plaidoyer régional et mondial pour encourager la communauté scientifique à soutenir la Guinée" dans la production du vaccin anti-Ebola, selon cette déclaration lue à l'issue de la réunion. Une des douze recommandations préconise de "mettre en place une équipe multidisciplinaire d'experts pour élaborer une feuille de route pour la production de vaccins en Guinée d’ici la fin du premier trimestre de 2016". Ils ont souligné qu'une "telle vision est une entreprise longue, lourde, de haute technicité, et surtout coûteuse".

  • RDC: le parti historique d'opposition manifeste sans encombre à Kinshasa
    AFP, 27/11/2015 08h21
    Le parti d'opposition historique en République démocratique du Congo, désormais prêt à dialoguer avec le président Joseph Kabila, a manifesté sans encombre jeudi à Kinshasa. Près de 300 militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont manifesté en début d'après-midi à Limete, quartier-général du parti dans le centre-est de la capitale, sans être inquiétés par les forces de l'ordre. A travers cette "marche silencieuse", l'UDPS, parti du vieil opposant Étienne Tshisekedi, comptait officiellement honorer "ses militants morts suite à la répression policière du 26 novembre 2011", à l'avant-veille de la dernière présidentielle. Ce 26 novembre-là, dernier jour de la campagne électorale, le pouvoir avait interdit les manifestations d'opposition dans la capitale. Selon l'ONG américaine Human Rights Watch, 18 personnes avaient été tuées en bravant cette interdiction.



  • Interdit au Maroc, le film "Much loved" suscite l'engouement à Tunis
    AFP, 27/11/2015 08h16
    Projeté pour la première fois au Maghreb, le film "Much loved", interdit au Maroc, a suscité un vif engouement à Tunis jeudi, certains spectateurs faisant la queue durant des heures pour voir le long métrage. Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch s'est félicité de "l'engouement" du public des "Journées cinématographiques de Carthage" pour son film qui traite de la prostitution au Maroc. "C'est un bonheur profond d'être sélectionné ici. (...) Il y a eu un engouement, le public vivait avec le film. C'était, pour la première fois, un public arabophone, qui comprenait tous les dialogues en arabe et n'avait pas le même type de réactions que les autres publics", a commenté Ayouch. Des centaines de spectateurs ont assisté à la projection dans la salle du Colisée, où la sécurité avait été renforcée à la suite de l'attentat suicide survenu non loin de là mardi.



  • Au Kenya, le pape François dans un bidonville de Nairobi avant de gagner l'Ouganda
    AFP, 27/11/2015 08h11
    Le pape François est arrivé vendredi matin, au dernier jour de son séjour au Kenya, dans le bidonville pollué de Nairobi où se concentrent les dégradations environnementales et humaines qu'il a dénoncées jeudi devant l'ONU, avant de rejoindre sa deuxième étape africaine, l'Ouganda. Dans la petite église bondée de Saint-Joseph Travailleur, tenue par les jésuites, tout le monde attendait le pape debout, en chantant et dansant. Une foule nombreuse était massée le long des ruelles du quartier, même si la route menant à l'église avait été dégagée par les forces de sécurité, très présentes. Plus de 100.000 personnes vivent dans des conditions misérables dans ce bidonville, où le pape est arrivé en papa mobile découverte.



  • Niger: RSF dénonce des "violations et arrestations" de journalistes
    AFP, 26/11/2015 08h25
    Reporters sans frontières (RSF) a "dénoncé" mercredi des séries d'arrestations de journalistes au Niger, en "totale violation" de la liberté de la presse. "Depuis le 23 novembre", Souleymane Salha, le directeur de l'hebdomadaire "Le Courrier" est "en garde à vue" à la police de Niamey. Il s’agit de la "cinquième arrestation" de journalistes "en dix jours", déplore l'ONG dans un communiqué. Selon RSF, l'arrestation de Souleymane Salha serait liée à la publication d'un article dans lequel "il épinglait" le directeur adjoint de la police, après l’arrestation le 14 novembre de l'opposant Hama Amadou impliqué dans un trafic présumé de bébés dès son retour à Niamey après plus d'un an d'exil en France. "Nous demandons aux autorités nigériennes de relâcher immédiatement" le journaliste et "de cesser d'user de ces détentions préventives pour intimider les professionnels des médias", a déclaré RSF.



  • La Tunisie annonce la fermeture de sa frontière avec la Libye pour 15 jours
    AFP, 26/11/2015 08h22
    La Tunisie a annoncé mercredi la fermeture pendant 15 jours de sa frontière terrestre avec la Libye, pays livré au chaos, à la suite de l'attentat-suicide qui a tué mardi 12 agents de la garde présidentielle en plein cœur de Tunis. Le Conseil de la sécurité nationale, présidé par le chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi, a décidé "la fermeture de la frontière avec la Libye pendant 15 jours à partir de minuit ce jour (mercredi), avec renforcement de la surveillance sur les frontières maritimes et dans les aéroports", selon un communiqué diffusé par la présidence. Il a également été décidé d'"intensifier les opérations de blocage des sites (internet) en lien avec le terrorisme" et de "prendre des mesures urgentes concernant les personnes revenant des foyers de conflit dans le cadre de la loi antiterroriste", sans préciser lesquelles.



  • Mali: Bamako rend un ultime hommage aux employés de l'hôtel tués dans l'attentat
    AFP, 26/11/2015 08h19
    "Ne jamais pardonner à ceux qui ont fait ça", mais ne pas céder à la peur des jihadistes: à Bamako, une foule rend un dernier hommage aux cinq employés maliens de l'hôtel Radisson Blu tués, en présence du président Ibrahim Boubacar Keïta. Un millier de personnes assistent à cette cérémonie, tout près de l'hôtel, en ce mercredi, troisième et dernier jour de deuil national. Les yeux cachés derrière des lunettes fumées, très ému, le président Keïta s'avance vers les corps recouverts d'un linceul: trois employés, dont une femme, et deux gardiens. "Aujourd'hui, il n’y a pas de discours. Nous sommes là pour accepter la volonté de Dieu, qu’il les accepte dans son royaume", déclare-t-il en langue locale bambara. Le 20 novembre, l'hôtel a été attaqué par des hommes armés qui y ont retenu environ 150 clients et employés pendant près de neuf heures. L'attaque, qui a fait 20 morts, outre les deux assaillants tués, a été revendiquée par plusieurs groupes jihadistes.



  • Au Kenya, le pape dénonce la radicalisation des jeunes et la violence au nom de Dieu
    AFP, 26/11/2015 08h16
    Le pape François a très fermement condamné jeudi la radicalisation des jeunes qui sont "rendus extrémistes" pour commettre des "attaques barbares" injustifiables au nom de Dieu, appelant musulmans, protestants et catholiques à résister ensemble. "Notre conviction commune est que le Dieu que nous cherchons à servir est un Dieu de paix! Son saint Nom ne doit jamais être utilisé pour justifier la haine et la violence", a t-il répété. A la nonciature apostolique (ambassade du Saint-Siège) à Nairobi, Jorge Bergoglio s'adressait au deuxième jour de son voyage en Afrique aux représentants des Eglises anglicanes, luthériennes, méthodistes, pentecôtistes, ainsi qu'aux dignitaires de l'islam et des religions animistes.



  • Attentat au Mali: 14 clients étrangers, 5 employés et un gendarme maliens tués à l'hôtel protégé par 3 gardes
    AFP, 25/11/2015 08h23
    Trois employés et deux gardiens maliens de l'hôtel Radisson Blu de Bamako ont été tués lors de l'attaque vendredi matin, a indiqué le patron du groupe Rezidor, qui gère l'établissement, portant le bilan à 14 clients étrangers, cinq personnels locaux et un gendarme malien. Au même moment, un personnel civil de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a été tué à la mi-journée par l'explosion d'un engin au passage d'un convoi de la Minusma dans le nord-ouest du pays, une attaque condamnée par le secrétaire général Ban Ki-moon, assurant que de tels actes "n'entameraient pas la détermination" des Nations unies. "Nous avons perdu trois membres de nos personnels et deux membres de nos services de sécurité", a déclaré le patron du groupe Rezidor, Wolfgang Neumann, venu à Bamako à la suite de l'attentat.



  • Climat: un plan de 16 milliards de dollars pour aider l'Afrique
    AFP, 25/11/2015 08h04
    La Banque mondiale a annoncé mardi un plan d'action pour aider l'Afrique à lutter contre le changement climatique qui nécessite un financement de 16,1 milliards de dollars d'ici 2020. L'ambition est de lever cette somme auprès de plusieurs organisations de développement, de pays et de partenaires privés, la Banque mondiale apportant 5,7 milliards de dollars à travers l'Agence internationale de développement (AID) qui fournit des prêts sans intérêt et des dons aux pays les plus pauvres. "L'Afrique sub-saharienne est hautement vulnérable face aux chocs climatiques et notre plan identifie des étapes concrètes que les gouvernements africains peuvent suivre pour s'assurer que leurs pays ne perdront pas les gains de croissance économique si chèrement gagnés", q affirmé le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim.



  • La RDC abaisse sa prévision de croissance pour 2015
    AFP, 25/11/2015 08h01
    Le gouvernement congolais a abaissé de 0,7 point sa prévision de croissance économique pour 2015 à 7,7%, à cause du ralentissement de la production minière consécutif à la baisse des matières premières, selon un communiqué officiel reçu mardi. "Au niveau national, sur la base des réalisations de la production à fin septembre, les estimations de la croissance sont revues à 7,7%", indique ce communiqué du cabinet du Premier Ministre Matata Ponyo. "Cette situation est consécutive à la décélération de la production dans le secteur des mines, liée à la baisse continue des cours des matières premières", ajoute le texte. Fin août, le gouvernement qui tablait au début de l'année sur une croissance à deux chiffres avait déjà abaissé sa prévision de hausse du PIB national à 8,4% en invoquant le ralentissement de l'économie chinoise.



  • Drogue: cinq pays d'Afrique de l'Ouest réunis avec l'ONU à Bissau contre la criminalité transnationale
    AFP, 25/11/2015 07h57
    Des représentants et experts de cinq pays d'Afrique de l'Ouest, de l'ONU et d'Interpol sont convenus mardi à Bissau de renforcer la lutte contre le trafic de drogue, notamment par le développement d'unités spécialisées dans la criminalité transnationale. Le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a salué les progrès accomplis par la Guinée-Bissau, longtemps plaque tournante de la drogue d'Amérique latine à destination de l'Europe, depuis l'élection du président José Mario Vaz l'année dernière. "Comme nous pouvons tous le constater en étant à Bissau même, les dynamiques nationales en matière de prévention et de lutte contre la criminalité transnationale organisée ont considérablement évolué depuis les élections de 2014", s'est félicité M. Ibn Chambas à l'ouverture de cette réunion de l'Initiative de la Côte ouest-africaine (West Africa Coast Initiative, Waci).



  • Kenya: fin de l'occupation des locaux de la Fédération après un accord
    AFP, 25/11/2015 07h43
    Une soixantaine d'athlètes, barricadés au siège de la Fédération kényane (AK) à Nairobi pour demander le départ des officiels accusés de corruption et un examen approfondi des allégations de dopage, ont mis fin à leur mouvement mardi après deux jours d'occupation et un accord entre les deux parties. "Nous avons eu des discussions fructueuses entre les responsables de la Fédération et les représentants des athlètes. Et nous allons commencer immédiatement à revoir les règlements actuels de l'AK afin de les mettre en conformité avec la Constitution du Kenya 2010 et le Sport Act 2013", a annoncé à la presse un responsable du ministère des Sports, Richard Ekai. "Nous avons aussi demandé à l'Association des athlètes professionnels du Kenya (PAAK) de nous soumettre un mémorandum détaillant ses griefs contre les dirigeants d'AK afin de le soumettre au ministre des Sports la semaine prochaine", a ajouté M. Ekai.



  • Ghana: le président sortant Mahama en lice pour un second mandat en 2016
    AFP, 24/11/2015 08h52
    Le président ghanéen John Dramani Mahama a été désigné à une large majorité candidat de son parti, le Congrès démocratique national (NDC), à sa propre succession pour la présidentielle de 2016. Lors de primaires qui se sont déroulées samedi et dimanche, le parti a approuvé à 95,1% la candidature de Mahama, 56 ans, qui a défendu son bilan malgré une croissance économique ralentie, un fort accroissement de la dette et une dépréciation de la devise ghanéenne, le cedi. "En tant que leader du parti, je reconnais que tous les membres ne sont pas satisfaits de certaines de mes décisions", a admis le président Mahama, qui a décrit les trois dernières années comme un "défi". "Je vous suis reconnaissant de ce soutien massif que je reçois du NDC et j'accepte la responsabilité de conduire le parti à la victoire en 2016", a-t-il ajouté. Il était le seul candidat aux primaires du NDC.

  • Nigeria: le militant pro-Biafra Nnamdi Kanu fait l'objet d'une enquête pour "terrorisme"
    AFP, 24/11/2015 08h43
    Le militant nigérian pro-Biafra Nnamdi Kanu fait l'objet d'une enquête pour "terrorisme" et "financement de terrorisme", a annoncé lundi son avocat à l'issue d'une audience judiciaire qui a confirmé le maintien en détention de son client. Nnamdi Kanu, dont l'arrestation en octobre dernier a provoqué une vague de protestations, est déjà inculpé de "conspiration" et appartenance à une organisation illégale.

    Il est le directeur de Radio Biafra, tenue pour "séditieuse" par les autorités nigérianes, et un des fondateurs du groupe interdit Peuple indigènes du Biafra (IPOB). Selon l'avocat de M. Kanu, Me Vincent Egechukwu, une enquête pour "terrorisme" serait en cours devant la Haute Cour fédérale, qui, selon lui, aurait secrètement demandé le 10 novembre aux services secrets nigérians, le Département de Services d'Etat (DSS), de maintenir le militant en garde à vue.



  • Tunis