CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Angola : Baudoin Mouanda expose pour la première fois à Luanda

Par adiac-congo.com - 03/07/2017

Entre deux expositions quelque part dans le monde, le photographe congolais vient proposer ses œuvres à Luanda sur les zones urbaines africaines en constante évolution

 

A partir du 6 juillet, à l’invitation des organisateurs de la deuxième édition « Vidrul Convida », les désormais célèbres photographies de Baudoin Mouanda seront présentées à la galerie « Ela-Espace Luanda Arte » pour l’exposition panafricaine « Miroir Urban ». Il succède ainsi au Mozambicain Mario Macilau, photographe connu pour ses récits sociaux et dont les travaux, à la limite provocatrice, ne laissent personne indifférent.

Baudoin Mouanda arrive dans la capitale angolaise en voisin pour cette exposition sur la photo expérimentale organisée en partenariat avec l’entreprise Vidrul Angola LDA, leader dans la production du verre. En sélectionnant ses photos, les organisateurs ont fait mention « d’un jeune photographe africain très prometteur », le définissant comme le « photographe de la vie » et capable de produire « des séries de clichés empreints de réalisme, de poésie et questionnant la vie quotidienne », écrivent-ils dans leur communiqué de presse.

Bel hommage hors de nos frontières pour ce jeune photographe venu en 1993. Alors âgé de 12 ans, son père lui offre un appareil photo en récompense de ses résultats scolaires. Il commence à saisir les instants de vie de Brazzaville et est vite surnommé « Photoin » en allusion à son prénom « Baudoin ». Sans s’éloigner de la conformité de la photographie classique, il se concentre sur l'histoire de son pays. Ses explorations le conduisent à son premier reportage très sensible intitulé « après la Seconde Guerre ».

 


© Droits reservés
Depuis 2008 et jusqu’à ce jour, du travail magnifique sur les « Sapeurs » de Brazzaville aux travaux sur le territoire national en passant par les résidences d'outre-mer, à Libreville au Gabon, au Japon, en Chine ou en France, il a réussi à développer des images pur reflet de notre société. Il y a 6 ans, il a conçu par exemple « la grande bibliothèque sous les étoiles » qui montre les étudiants africains en quête d’apprentissage trouvant refuge sous les lampadaires publics, rappelle le communiqué de presse.

Les Angolais ont hâte de découvrir ce travail précis malgré son apparente simplicité de définition où la saisie des éléments traduit, en général, les habitudes sociales, politiques, religieuses des villes africaines. L’Angola et le Congo Brazzaville ne font pas exception à cette règle, d’où le jeu de miroir entre les deux pays.

Tel un ambassadeur, Baudoin Mouanda part en Angola pour mettre en exergue les similitudes de vie des citadins en constante évolution, avec les différentes manières de s'adapter ou de répondre à leurs besoins en tant qu'êtres humains et montrer la vérité d’une jeunesse congolaise au sein d’un peuple plein d'énergie, d'esprit d'entreprise et apte à entretenir ses compétences sociales.
 
MOTS CLES :  Angola   Baudoin Mouanda   Photographe 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Les rythmes bantou en spectacle
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués