ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Transport fluvial : une société publique desservira les voies navigables

Par JDB source adiac-congo.com - 24/02/2017

C’est une annonce faite par le ministre des transports, de l’aviation et de la marine marchande, Gilbert Mokoki, jeudi 23 février à Brazzaville

 

Le ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Gilbert Mokoki, a annoncé le 23 février à Brazzaville, l’intention du gouvernement de lancer la Société congolaise des transports fluviaux (Socotraf), qui devrait exploiter les voies navigables nationales aux côtés des unités fluviales privées.

«Dans la perspective, c’est vrai que nous encourageons l’initiative privée mais, nous sommes aussi en train de réfléchir comment lancer la Socotraf, rendre cette unité de production opérationnelle», a-t-il déclaré.

S’adressant au terme d’une visite de quelques structures sous tutelle, le ministre Mokoki a signifié que le transport à passagers sur les voies navigables était moins rentable. Ainsi, a-t-il souligné la nécessité des pouvoirs publics d’investir dans ce mode de transport qui, selon lui, vise à satisfaire les besoins des populations.

Le secteur des transports fluviaux se trouve dans une situation délicate depuis la dissolution de l’ex-Agence transcongolaise de communications (ATC), qui englobait les ports de Pointe-Noire et de Brazzaville y compris le chemin de fer Congo océan (CFCO) et les voies navigables.

Au nombre des problèmes qui minent les transports fluviaux, figurent l’ensablement des cours d’eau et la rareté des embarcations, malgré les besoins croissants des populations des localités dépendant des unités fluviales.

 


© Droits reservés
«Le secteur des transports fluviaux a été libéralisé. Actuellement, il n’y a que trois sociétés privées qui ont les moyens de se mettre en règle et d’être aux normes de la navigation. Parce que celles-ci dans ce domaine sont contraignantes et l’exploitation même des unités fluviales coûte très chère», a fait remarquer le ministre Mokoki.

S’agissant de l’ensablement du chenal du débarcadère fluvial de Brazzaville, il a fait savoir que des efforts étaient déployés de façon permanente afin de favoriser l’accostage des unités fluviales.
Par ailleurs, le ministre des Transports a annoncé la poursuite du processus de pose des panneaux de signalisation pour faciliter la régulation de la circulation et lutter contre les accidents.

«J’ai instruit le directeur général des transports terrestres pour qu’il s’organise avec les recettes que le trésor public leur rétrocède et avec le peu de crédit pour qu’on puisse avoir de plus en plus les panneaux de signalisation sur les voies publiques», a-t-il dit.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués