POLITIQUE  |     INTERNATIONAL  |     AFRIQUE  |    

Trump poursuit la mise en œuvre de ses réformes controversées avec l’immigration

Par rfi - 25/01/2017

Selon des médias américains, ces ordonnances limiteront notamment l'octroi de visas ainsi que l'accueil de réfugiés

 

Cinq jours après son investiture, le président américain signera ce mercredi des décrets sur l'immigration et la sécurité nationale. Selon des médias américains, ces ordonnances limiteront notamment l'octroi de visas ainsi que l'accueil de réfugiés.
En cinq jours, Donald Trump a signé plusieurs décrets pour abroger « l'Obamacare », retirer les Etats-Unis du traité transpacifique ou encore relancer la construction d'oléoducs controversés aux Etats-Unis.

Ce mercredi, le président s'attaque à l'une de ses promesses de campagne phare : l'immigration. Et comme à son habitude, c'est dans un tweet sur son compte personnel - alors qu'il dispose d'un compte officiel depuis qu'il a été investi président - que Donald Trump a annoncé une « grosse journée » consacrée à la sécurité nationale.

« Entre autres choses, nous allons construire le mur », ajoute encore le nouvel occupant de la Maison Blanche. Ce fameux mur controversé à la frontière avec le Mexique qui devrait permettre, selon Trump, de réduire le nombre d'immigrants illégaux vivant aux Etats-Unis.

En effet, lors de sa campagne, le milliardaire s'était engagé à expulser les clandestins délinquants des Etats-Unis et à ériger un mur à la frontière de 3 200 km, poreuse, entre les Etats-Unis et le Mexique, menaçant de le faire financer en ponctionnant les 25 milliards de dollars que les migrants mexicains envoient chaque année à leur famille.

 


© Droits reservés
Donald Trump, président des Etats-Unis.
Des experts ont émis de sérieux doutes sur l'efficacité, le coût exorbitant et les risques d'avalanches de procédures légales d'une telle mesure, véritable cheval de bataille de la droite et l'extrême droite, socle électoral de Donald Trump.

Le Mexique a pour sa part dessiné les lignes rouges à ne pas franchir lors de ses discussions avec l'administration Trump qui débutent ce mercredi à Washington et ne s'annoncent pas sous les meilleurs auspices.

Mexico a en effet menacé de quitter la table des négociations et de rompre l'accord de libre-échange Aléna (USA, Canada et Mexique) que Donald Trump souhaite renégocier.

Moins de réfugiés

Les décrets qui doivent être signés aujourd'hui prévoient aussi d'interdire temporairement l'accès aux Etats-Unis à la plupart des réfugiés, ce qui mettrait un terme pour la première fois depuis des décennies à la politique américaine du droit d'asile octroyé aux plus vulnérables.

Des conseillers du Congrès ont précisé que ces décrets devraient aussi suspendre l'octroi de visa aux ressortissants syriens, irakiens, iraniens, libyens, somaliens, soudanais et yéménites.
 
MOTS CLES :  Trump   Usa   Réfugiés 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués