POLITIQUE  |     INTERNATIONAL  |     AFRIQUE  |    

Dialogue de Sibiti : 75% de recommandations exécutées

Par JDB source adiac-congo.com - 29/12/2016

Il ressort que sur les douze recommandations, neuf ont pu être mises en œuvre, soit un taux d’exécution estimé à 75%

 

Le Comité ad’hoc de suivi des recommandations du dialogue national 2015 a fait, le 28 décembre à Brazzaville, l’évaluation à mi-parcours de la mise en œuvre des recommandations du dialogue de Sibiti. Il ressort que sur les douze recommandations, neuf ont pu être mises en œuvre, soit un taux d’exécution estimé à 75%.

En ce qui concerne la gouvernance électorale, selon le Commissaire général du Comité de suivi des recommandations du dialogue national 2015, Dominique Basseyla, des efforts considérables ont été accomplis.

Au nombre des points exécutés sur ce volet, on note entre autres, le changement de la CONEL en Commission nationale indépendante (CNEI), organe indépendant, jouissant d’une autonomie administrative et financière renforcée ainsi que l’usage désormais, du bulletin unique, expérimenté lors du scrutin présidentiel du 20 mars 2016.

Il faut ajouter sur cette liste, poursuit Dominique Basseyla, l’exclusion des autorités locales, notamment les préfets, sous-préfets, maires, administrateurs-maires comme présidents des Commissions locales d’organisation des élections ; le renforcement des capacités des personnels et acteurs électoraux et l’implication des médias dans le processus de déroulement des élections.

Toujours sur la gouvernance électorale, le Comité de suivi a précisé que trois recommandations n’ont pu être mises en application, à savoir le découpage électoral ; l'établissement de la carte biométrique et le financement des campagnes électorales.

 


© Droits reservés
S’agissant de la réforme des institutions, le Comité de suivi a relevé avec satisfaction, l’institutionnalisation des valeurs du dialogue et du partage, avec la création du Conseil national du dialogue ainsi que d’autres conseils consultatifs, conformément aux articles 227 et 229 de la Constitution du 25 octobre 2015.

Il a cité aussi entre autres décisions mises en œuvre, la fixation de l’âge de la participation à l’élection présidentielle à 30 ans minimum ; la fixation de la durée du mandat à 5 ans renouvelable ainsi que la reconnaissance du statut de l’opposition politique, dont le projet de loi vient d’être voté à l’Assemblée nationale.

Le ministre Commissaire général du comité de suivi des recommandations du dialogue national de Sibiti 2015, Dominique Basseyla a ainsi invité tous les Congolais à la prise de conscience.

« Le Comité ad’hoc de suivi des recommandations du dialogue national 2015 invite tous les acteurs politiques et les Congolais, quelle que soit leur obédience politique et religieuse, à prendre place dans le navire de la nouvelle République, tout en reconnaissant les libertés de croyance et de conscience comme le droit d’exprimer et de diffuser librement son opinion », a-t-il conclu.
 
MOTS CLES :  Recommandations   Dialogue Sibiti 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués