ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Equatorial Congo airlines S.A : les actionnaires s’affairent à relancer la compagnie

Par JDB source adiac-congo.com - 19/12/2016

Le conseil d’administration de la société s’active actuellement pour que se tienne une assemblée générale des actionnaires

 

La société Equatorial Congo airlines (ECAIR) S.A va reprendre ses activités dans un proche avenir. Le conseil d’administration de la société s’active actuellement pour que se tienne une assemblée générale des actionnaires, a-t-on appris d’une source proche du dossier.

La relance d’Ecair soulagera sans nul doute les voyageurs habitués à emprunter ses aéronefs de derrière génération. Mais, cette relance bien que tant attendue serait précédée des audits de la compagnie. L’objectif étant de permettre aux différents actionnaires de s’assurer des conditions de relance de la société.
Selon la même source, l’assemblée générale des actionnaires devrait déboucher sur la mise au point d’un plan de redressement de la compagnie Ecair.

Lancée en 2011, Ecair a fait rêver de nombreux voyageurs en quatre ans d’activités avant de sombrer dans les difficultés à partir de 2015. La compagnie dispose d’un capital de 57 milliards de francs CFA et emploie quelque 700 personnes.

Ecair possédait une flotte florissante de 7 appareils dont 1 Boeing 767, 2 Boeings 757 et 4 Boeings 737. Cette compagnie ayant pour siège Brazzaville, desservait aussi bien le continent africain que l’Europe et l’Asie.

 


© Droits reservés
En procédant à la modernisation des installations de l’aéroport international Maya-Maya, le gouvernement visait entre autres, à faire de la capitale congolaise le point de chute du trafic aérien, mieux le hub en Afrique centrale.

A titre illustratif, la société Ecair a transporté en 2015, en moins d’un an, plus d’un million de passagers à destination de Pointe-Noire et Ollombo, Cotonou (Bénin), Douala (Cameroun), Libreville (Gabon), Dakar (Sénégal), Bamoko (Mali), Paris (France), Dubaï (Emirats arabes unis), Beyrouth (Liban), Bruxelles (Belgique) et autres destinations.

Notons que dans la recherche des voies et moyens pouvant permettre de renflouer les caisses d’Ecair, la direction générale a lancé cette année un emprunt obligataire d’un montant de 60 milliards de francs CFA. La société voulait réaliser une levée importante des fonds sur le marché national et sous-régional où certaines banques se trouvent en situation de sur liquidité.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Festival tuSeo 10e édition
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués