ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Agriculture : Plaidoyer pour un financement adéquat des activités du secteur

Par JDB source adiac-congo.com - 15/12/2016

Le gouvernement envisage de développer l’agriculture familiale pour améliorer la sécurité alimentaire

 

Le ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’élevage, Henri Djombo a plaidé le 13 décembre à Brazzaville, au cours d’une séance des questions orales au gouvernement avec débat, à l’Assemblée nationale, pour un financement adéquat de l’agriculture au Congo.

Selon lui, la production agricole nationale ne comble pas les besoins locaux ; les importations alimentaires du pays sont chiffrées à quelque 500 milliards de francs CFA chaque année. Ainsi, a-t-il invité les députés à voter des budgets conséquents au profit du développement de l’agriculture.

Dans sa nouvelle stratégie, le gouvernement envisage de développer l’agriculture familiale pour améliorer la sécurité alimentaire, promouvoir l’agriculture commerciale afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

A terme, l’objectif poursuivi est de renverser la tendance en parvenant non seulement à satisfaire la demande nationale mais aussi à exporter la production agricole vers les autres pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac).

Le Congo réunit des conditions favorables au développement des activités agricoles. Il possède 10 millions d’hectares de terres arables dont 3% seulement sont utilisées. Dans le passé, l’agriculture contribuait à 30% au Produit intérieur brut (PIB) du pays contre 3% à ce jour, d’après le bureau de la Banque mondiale au Congo.

 


© Droits reservés
Dans le cadre de la diversification de l’économie, le Congo est appelé à dynamiser les secteurs de l’agriculture et de la forêt afin de pouvoir mettre un terme à sa dépendance vis-à-vis des ressources pétrolières. Après avoir réalisé le recensement agricole, le gouvernement devrait mobiliser les moyens nécessaires avec l’appui des partenaires pour financer l’agriculture.

Le prochain programme agricole du Congo suscite d’ores et déjà l’attention de certains bailleurs de fonds internationaux, notamment la Banque mondiale et le Fonds koweitien qui entendent apporter respectivement un financement de 100 millions de dollars US (plus de 50 milliards de francs CFA) et 50 milliards de dollars US (plus de 25 milliards de francs CFA).

Depuis 2008, le Congo et la Banque mondiale cofinancent le projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes agricoles (Pdarp) qui s’achève en avril 2017, à hauteur de 50 millions de dollars, soit un peu plus de 25 milliards de francs CFA.

Ce projet a permis de financer près de 1000 groupements agricoles, soit près de 25.000 bénéficiaires et de réhabiliter près de 1300km de pistes agricoles.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Agenda - événements

Fima : la 5e édition aura lieu en mars
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués