ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Minerais : Congo Mining envisage d’exploiter le fer dans la Sangha

Par Adiac-congo.com - 23/11/2016

Le président directeur général du Congo Mining John Welborn, est venu le 22 novembre annoncer au Premier ministre, Clément Mouamba, que sa société venait de solliciter auprès du gouvernement

 

Le président directeur général du Congo Mining (filiale de la compagnie minière australienne Equatorial Ressources), John Welborn, est venu le 22 novembre annoncer au Premier ministre, Clément Mouamba, que sa société venait de solliciter auprès du gouvernement congolais un permis d’exploitation pour le projet de fer de Badondo dans le département de la Sangha.

Congo Mining prévoit de développer une mine de fer qui produira jusqu’à quarante millions de tonnes par an de minerai de fer de qualité supérieure. Le président directeur général a indiqué à la presse, à l’issue de l’audience, que le développement de la mine dépend de la construction des infrastructures ferroviaire et portuaire régionale qui permettront le transport et l’expédition du produit.

Une quantité suffisante de minerai de fer, a-t-il déclaré, a été identifiée à Badondo pour une durée de vie d’exploitation d’au moins dix ans. La société exploratrice est convaincue qu’il est très fortement possible que des travaux supplémentaires d’exploration pourraient identifier davantage de minerai de fer de qualité. Ce qui pourrait augmenter la durée de vie de la mine et la production annuelle, a-t-il confirmé.

 


© Droits réservés
La mine exigera un investissement total de 740 milliards FCFA. Elle emploiera plus de 1.000 personnes et la construction prendra trois ans, a précisé John Welborn. « Une fois opérationnelle, la mine générerait approximativement cinquante-neuf milliards FCFA en redevances annuelles payées au gouvernement congolais, cinquante-six milliards FCFA en impôts et plus de six cent dix-sept milliards FCFA en frais d’exploitation pour chaque année d’opération de la mine », a relevé le président directeur général du Congo Mining.

Il a noté, par ailleurs, que l’amélioration récente du prix du minerai de fer à l’échelle mondiale donne confiance à Congo Mining qu’elle trouvera le financement nécessaire pour le développement de la mine. « Une décision ne sera prise qu’une fois la situation de la construction des infrastructures ferroviaire et portuaire régionale est clarifiée. Congo Mining espère que cela pourrait débuter dès la fin de l’année 2017. Il continue à travailler en étroite collaboration avec les gouvernements régionaux et les autres compagnies minières ayant des intérêts dans la région, ainsi que des bailleurs de fonds potentiels », a-t-il renchéri.

Notons que le permis Badondo a une superficie de 998 Km2. Congo Mining a débuté ses travaux à Badondo en 2007 avec des activités de prospection pour le minerai de fer. En 2009, un permis de recherche a été accordé. Les travaux sur le site de Badondo incluent des programmes de forages, une cartographie géologique, l’établissement d’un camp et des pistes d’accès local.
 
MOTS CLES :  Congo   Brazzaville 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués