ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

Gestion de la fibre optique : une étude dévoile le potentiel du marché des télécommunications au Congo

Par Adiac-congo.com - 16/11/2016

Des cabinets d’experts mandatés par le gouvernement congolais dans le cadre du projet Cab ont réalisé une étude économique sur les opportunités qu’offre le réseau de télécommunications

 

Des cabinets d’experts mandatés par le gouvernement congolais dans le cadre du projet Cab (Central African Backbone) ont réalisé une étude économique sur les opportunités qu’offre le réseau de télécommunications. Il s’agit d’une dynamique dans le secteur de la téléphonie mobile, l’Internet et les services de la bande passante.

Les résultats de cette étude économique, portant sur « le modèle économique et financier du projet Cab », ont été présentés le 15 novembre à Brazzaville en présence du ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste Ibombo.

L’étude est liée à une assistance technique devant permettre au gouvernement de mieux sélectionner l’opérateur de la gestion et de la commercialisation du réseau de télécommunication en fibre optique du projet Cab.

L’objet de cet atelier de restitution, d’après Yvon- Didier Miehakanda, coordonnateur du projet Cab, est de présenter aux partenaires, -dont notamment le ministère des Postes et Télécommunications; le ministère des Finances et le ministère du Plan-, le modèle économique qui serait susceptible d’être utilisé lors de l’exploitation et de la commercialisation de ce réseau.

« Nous avons bâti un modèle économique en faisant une étude sur les demandes et l’évolution de la demande de consommation des données Internet ; et ensuite, nous avons approfondi le modèle économique et la modélisation financière qui nous ont permis de voir quel serait le niveau de rentabilité de ce réseau », a indiqué Yvon- Didier Miehakanda.

 


© Droits réservés
En effet, le consortium constitué d’au moins trois cabinets a évalué le potentiel du réseau de télécoms en le chiffrant en termes de services d’offre qu’il pourrait développer. « Nous apportions une information pour permettre une meilleure décision. L’infrastructure est déjà réalisée, mais il s’agit de la mettre en œuvre et de la rentabiliser », a confié Jean- Simon Ngann Yonn, du cabinet Exécution consulting.

Le projet Cab Congo qui vise à interconnecter les différentes contrées du pays et à relier le pays avec le Gabon voisin, devait favoriser d’énormes retombées socio-économiques. Outre la diversification de l’économie congolaise, la création de plusieurs emplois et la contribution au PIB national, le projet pourra également faciliter l’interconnexion entre les gares du Chemin de fer Congo océan (CFCO), améliorer la qualité des services dans les entreprises publiques et privées.

Le coordonnateur du projet Cab, en charge de l’installation du réseau de télécommunications à haut débit, rappelle la nécessité de finaliser l’installation du réseau. « Nous avons terminé les travaux de génie civil depuis plusieurs semaines et nous attendons un financement supplémentaire pour commander les équipements de transmission qui rendront le réseau opérationnel », a conclu Yvon Didier Miehakanda.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Les rythmes bantou en spectacle
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués