SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Cataracte : bilan de la campagne à l’hôpital général de Loandjili

Par JDB source adiac-congo.com - 20/09/2016

Il ressort du bilan que 56 personnes ont été mobilisées pour la réalisation du projet, soit 45 Congolais et 11 Chinois spécialistes de la cataracte de l’hôpital deTianjin

 

Les résultats de la campagne d’opération gratuite de cataracte, réalisée du 5 au 13 septembre par une équipe chinoise de l’hôpital de Tianjin en Chine, ont été présentés le 15 septembre par Françoise Ndinga Andely, directrice générale de l’hôpital général de Loandjili où se sont déroulées les activités.

La ville de Pointe-Noire succède à celle de Brazzaville où ces opérations ont été officiellement lancées à l’hôpital sino-congolais de Mfilou, le 2 septembre, par la ministre des Affaires sociales, représentant la ministre de la Santé, en présence de l’ambassadeur de Chine au Congo. Celles-ci intègrent le projet d’aide médicale chinoise intitulé "Voyage de clarté pour des soins chirurgicaux de la cataracte, fruit de la coopération entre le Congo et la chine".

Ledit projet initié par Françoise Ndinga Andely en janvier 2015 a été reçu à Tianjin en mai 2015. Sa réalisation a été confirmée à Pointe-Noire en janvier 2016 par la mission du bureau de santé de Tianjin à la satisfaction de la directrice générale. «Les bons rapports existant entre la direction générale de l’hôpital de Loandjili et les missions médicales et techniques chinoises en poste ont permis la négociation et la réalisation de ce projet », a-t-elle expliqué.

Il ressort du bilan qu’elle a présenté que 56 personnes ont été mobilisées pour la réalisation du projet, soit 45 Congolais et 11 Chinois spécialistes de la cataracte de l’hôpital deTianjin. Les opérations se sont déroulées sans complication majeure post-opératoire. Sur 375 personnes sélectionnées lors de la phase de réception des malades lancée le 16 août, 274 malades de cataracte (âgées de 7 à 99 ans et plus) ont été décelés et opérés. Les statistiques ont révélé que la tranche d’âge la plus affectée est celle de 70 à 79 ans avec 95 cas enregistrés, soit 35% des cas. Les malades opérés ont bénéficié d’un suivi post- opératoire et sont venus, outre la ville de Pointe-Noire, des départements du Kouilou, Niari, Bouenza, Lékoumou et du Cabinda.

Les opérations ont été réalisées avec un équipement de pointe (microscopes, ultrason ophtalmologique, ophtalmoscope, refractomètre…), que l’équipe chinoise a offert à l’hôpital général de Loandjili. Le personnel du service ophtalmologie de cette structure a bénéficié d’une formation sur l’utilisation et l’entretien de ce matériel de nouvelle technologie. L’hôpital a aussi reçu un don de médicaments et des implants.

 


© Droits reservés
Pour lutter contre la cataracte, Françoise Ndinga Andely a suggéré que les pouvoirs publics soient sensibilisés sur l’importance de la prévalence de la maladie au Congo, et que des plaidoyers soient menés auprès d’eux pour la création d’un service d’ophtalmologie de référence au Congo sinon à l’hôpital de Loandjili. Une formation du personnel soignant et un renforcement des capacités du service d’ophtalmologie de cet hôpital s’avèrent aussi nécessaires. «Au vu des résultats obtenus, vous conviendrez avec moi que la cataracte est une maladie bien présente en République du Congo. Les pouvoirs publics doivent prendre conscience, elle affecte tous les âges. Le projet a permis de lancer en partie et d’une manière ponctuelle la résolution de ce problème de santé public », a-t-elle estimé.

Françoise Ndinga Andely a remercié ceux qui ont contribué à la réalisation du projet, notamment la ministre de la Santé et de la Population, l’ambassadeur de Chine au Congo, le bureau de santé de Tianjin, le personnel de l’hôpital général de Loandjili, les services de douanes. Des remerciements ont aussi été adressés au préfet et au député maire, président du Conseil départemental et municipal de la ville, qui s’est personnellement impliqués pour la réalisation du projet.

Après le point de presse, un témoignage du représentant des malades a été fait. Ceux-ci ont souhaité que le projet soit pérennisé et le coût de l’opération de la cataracte soit revu à la baisse. Ce témoignage a été suivi d’une visite de la directrice et de la délégation chinoise au préfet et au député maire de la ville en vue de leur présenter les résultats du projet, les suggestions pour lutter contre la cataracte et les souhaits des malades opérés.
 
MOTS CLES :  Campagne   Cataracte   Loandjili   Congo 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Les rythmes bantou en spectacle
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués