SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Le système Licence-master-doctorat va s'ouvrir aux paramédicaux

Par JDB source adiac-congo.com - 12/08/2016

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, a reçu en audience, le 11 août à Brazzaville, le Dr Fatoumata Binta Dialo, pour évoquer l’ouverture de ces filières

 

Les deux personnalités ont notamment discuté de l’ouverture de la formation en Licence master doctorat (Lmd) pour les infirmiers, sages-femmes et laborantins à l’université par une note de service.

Pour y parvenir, le ministère à l’obligation d’instruire le rectorat pour valider les nouveaux programmes par le conseil technique de l’université et organiser le concours d’entrée d’ici à septembre 2016. « Nous sommes ici pour continuer la revue des dossiers communs à nos institutions respectives. Vous savez bien que l’OMS est impliquée dans les questions de santé. Nous sommes engagés à la formation initiale jusqu’à l’utilisation du personnel de santé.

Aujourd’hui, on s’est focalisé sur la formation du personnel paramédicaux »
a indiqué le Dr Fatoumata Binta Dialo. Ces formations vont à la longue améliorer, les indicateurs et les performances dans le domaine de la santé. Actuellement les indicateurs de santé au Congo sont encore bas au regard des statistiques, à cause des insuffisances liées à la formation initiale.

La mortalité infantile est à 35 pour 1000 naissances vivantes, la mortalité néonatale oscille à 21 décès pour mille naissances vivantes, la mortalité infanto juvénile est à 52 décès pour mille naissances vivantes, la mortalité maternelle avoisine 433 décès pour cent mille naissances vivantes et enfin les probabilités de mourir avant les âges de 40 et 60 ans sont à 33,6% et à 59,9%.

 


© Droits reservés
Pour surmonter cette situation, le gouvernement avait entrepris une série d’interventions. En 2010 par exemple, l’Agence française de développement, le ministère du Plan, le ministère de la Santé, la Faculté des sciences de la santé de l’Université Marien Ngouabi et les écoles paramédicales avaient initié le projet d’appui au développement des ressources humaines de la santé (Padrhs).

Il visait l'amélioration de la gestion des ressources humaines de la santé, la formation continue et la formation initiale des personnels paramédicaux.

Rappelons que l’OMS est disposée à mobiliser les enseignants et experts du bureau régional de l’OMS Afrique pour accompagner ce processus de formation. Par ailleurs, au regard des considérations du système LMD, les formations de niveau Bac devront relever du ministère de l’Enseignement supérieur et celles de niveau BEPC, du ministère de l’Enseignement technique professionnel, de la Formation qualifiante et de l’Emploi.
 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués