SANTé  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Lutte contre le cancer du col de l’utérus

Par Journaldebrazza.com source adiac-congo.com - 19/07/2016

La ville de Pointe-Noire bénéficie de cette campagne de vaccination qui concerne les jeunes filles âgées de 9 à 13 ans, lancé lundi 18 juillet

 

Cette campagne qui se tient sur le thème « protégeons nos enfants contre le cancer du col de l’utérus », a été lancée, le 18 juillet à l’hôpital de base de Tié-Tié « Congo Malémbé » en présence d’Alexandre Honoré Paka, préfet de la ville de Pointe-Noire. Elle concerne, les jeunes filles dont l’âge varie entre 9 et 13 ans.

D’après les indicateurs, le cancer du col de l’utérus occupe la deuxième place des cancers de la femme en République du Congo après celui du sein, faisant ainsi de cette affection, un véritable problème de santé publique.

Provoqué par le virus du papillome humain, que l’on contracte par voie sexuelle, le cancer du col de l’utérus est une affection souvent diagnostiquée à un stade évolué rendant illusoire toute possibilité curative. La lutte contre cette pathologie passe par la prévention, le dépistage des légions précancéreuses, la chirurgie, la radiothérapie et quelque fois la chimiothérapie.

 


© Droits réservés
Lancée il y a un mois à Brazzaville et une semaine à Pointe-Noire, cette campagne a pour but, d’éradiquer, dans les années à venir, le cancer du col de l’utérus au Congo. Mais pour les experts, elle devrait normalement inciter, le gouvernement de la République à inclure ce vaccin dans le programme élargi de vaccination (PEV) afin d’éradiquer ce mal.

Dans son mot de circonstance, le professeur Jean Bernard Nkoua-Mbon, a rappelé que la vaccination contre le cancer du col de l’utérus devient une offre de soins dans les services de cancérologie de Brazzaville et de Pointe-Noire. « La vaccination permet donc, après immunisation de nos filles, de les mettre à l’abri de ce fléau. Notre souhait est de rendre pérenne cette activité, pour ce faire nous sommes dans l’obligation d’acheter le vaccin et le mettre à la disposition de nos enfants en attendant qu’il soit fourni par l’Etat. Le coup d’une dose de vaccin en pharmacie est de 88.000 francs CFA, nos partenaires ont exigé que le vaccin soit livré aux familles à 15.000 francs CFA, leur faisant ainsi épargner près de 150.000 francs CFA pour les deux doses », a-t-il dit.

Rappelons que les cancers sont des affections graves, variées, complexes et extrêmement meurtrières. En République du Congo, la lutte contre le cancer a réellement commencé en 1981 quand fut créé le service de cancérologie à l’hôpital général de Brazzaville, aujourd’hui, CHU.
 
MOTS CLES :  Col Utérus   Vaccination   Cancer   Pointe Noire   Jeune Fille 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBRAZZA.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués